Print Sermon

L'objectif de ce site Web est de fournir librement des sermons et des vidéos de sermons aux pasteurs et aux missionnaires dans le monde entier, particulièrement le tiers monde, où il y a peu si non pas, d'instituts théologiques ni d'écoles bibliques.

Ces sermons et vidéos sont distribués chaque année vers environ 1.500.000 ordinateurs dans plus de 221 pays sur le site www.sermonsfortheworld.com . Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur You Tube, mais délaissent bientôt You Tube, parce que chaque sermon les ramène vers notre site Web. You Tube alimente ainsi notre site Web. Ces sermons sont disponibles en 40 langues et accessibles à environ 120.000 personnes tous les mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les utiliser sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les pays musulmans et hindous.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net .




UNE « NOUVELLE » MÉTHODE POUR GAGNER DES ÂMES !

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles
le soir du Jour du Seigneur, le 24 juillet 2011

« Il a plu à Dieu par la folie de la prédication de sauver ceux
  qui croient » (I Corinthiens 1:21)

« Et comment entendront-ils sans un prédicateur ? »
  (Romains 10:14).


Durant mes 53 ans de ministère, j'ai essayé presque toutes les méthodes pour gagner des âmes. J'ai prêché au coin des rues à in San Francisco, Los Angeles-Ouest, et Pershing Square dans le centre de Los Angeles des centaines de fois sans jamais voir une seule âme perdue venir à l'église et y rester ! J'ai distribué des tracts par centaines sans jamais voir un résultat tangible. Ceux de notre église ont distribué également presque un million de tracts sans ajouter un seul converti à l'église. Nous avons aussi fait du porte à porte, pour donner un plan simplifié du salut et prier avec les gens, dans tout Los Angeles, sans ajouter plus que trois ou quatre solides chrétiens dans l'église. J'ai prêché à la radio pendant plus d'un an, sans ajouter un seul converti à notre église. Il y a des années, à Sacramento, en Californie, j'ai enseigné un large groupe de jeunes « L'explosion de l'Évangile. » Nous l'avons mis en pratique, mais nous n'en avons vu aucun fruit. Personne n'est venu dans l'église locale et personne n'est resté. Pendant des années, nous avions un ministère avec un autobus pour se déplacer, mais là encore, aucun fruit durable n'en est sortit.

Je ne suis pas en train de dire que ces méthodes sont mauvaises. Je dis simplement qu'elles ne marchent pas. Tout au moins, elles ne marchent pas à Los Angeles, San Francisco, ou Sacramento, où je les ai essayées pendant des années. Peut être peuvent-elles produire des fruits dans les régions rurales ou dans les petite communautés, mais je sais qu'elles ne produisent pas beaucoup de chrétiens dans les grandes villes d'Amérique.

Mais à la fin, nous avons découvert une manière de gagner des personnes non sauvées à Christ. Je fais référence à cette nouvelle manière comme « une évangélisation centrée sur l'église locale. » Voilà ce que cela signifie – à la lace de dire une « rapide prière » avec les gens puis leur donner « un suivi », nous le faisons dans l'autre sens... Nous les suivons d'abord, puis nous leur présentons l'Évangile ensuite. C'est à dire que nous les amenons à l'église d'abord, et ensuite ils m'entendent prêcher l'Évangile.

Presque tous les membres de notre église ont été gagné à Christ par cette « nouvelle » méthode. Je mets ce terme entre guillemets parce que, réellement, c'est une très ancienne méthode. Je sais qu'il y a quelques exemples, dans le Livre des Actes, où quelqu'un a annoncé l'Évangile à une autre personne qui a été sauvée, comme l'ont fait Philippe avec l'eunuque Éthiopien, Paul et le geôlier à Philippe, et Pierre avec Corneille. Mais il faut se rappeler que Philippe était un diacre consacré (Actes 6:5-6) et que Pierre et Paul était des apôtres. Philippe (Actes 8:5), Pierre et Paul était des prédicateurs, et non des chrétiens ordinaires. Dans Actes 21:8, Philippe était appelé « l'évangéliste ». Il avait été consacré diacre et évangéliste. Alors qu'il y a peu d'exemples des ces apôtres, appelés au ministère par Dieu et évangélistes également menant quelqu'un à Christ, on voit dans le Livre des Actes, que la plus grande majorité, et de beaucoup, c'est à dire des milliers de personnes qui ont été sauvées, se sont converties en écoutant la prédication – y compris les trois mille qui se convertirent à la Pentecôte en écoutant la prédication de Pierre, les cinq mille qui se convertirent en écoutant la prédication des apôtres (Actes 4:4), la grande foule qui se convertit en écoutant la prédication de Philippe, l'évangéliste, en Samarie (Actes 8:5, 8), et les nombreux païens dans l'ensemble des Évangile à Antioche, en Pisidie (Actes 13:44, 48). Tous ces milliers se convertirent en écoutant la prédication et furent formés dans l'église locale immédiatement après, « louant Dieu, et ayant la faveur de tout le peuple. Et le Seigneur ajoutait chaque jour à l’église ceux qui devaient être sauvés » (Actes 2:47). Ainsi, cela me semble plutôt comme une manière ancienne, et pas du tout comme une manière nouvelle!

Si vous cherchez dans les livres d'histoire du christianisme, vous trouverez que cette méthode a été, de loin, la méthode d'évangélisation la plus utilisée dans le temps : amenez les perdus premièrement dans l'église, et ensuite prêchez-leur l'Évangile. Au dix septième siècle, le pasteur Richard Baxter écrivait,

Quand Dieu donne à un homme, n'importe lequel, la grâce du salut, Il la donne généralement par le moyen de Sa grâce... Une des manières de conversion particulière est d'entendre la Parole prêchée par un ministre du Christ dans une assemblée publique [l'église]. « Comment croirions-nous à ce que nous n'avons pas entendu ? Et comment entendront-ils sans prédicateur ? » ...Cherchez les Écritures, et regardez si le moyen de conversion le plus habituel n'était pas en entendant la prédication de la Parole de Dieu. (Richard Baxter, 1657, Un traité sur la conversion, [A Treatise on Conversion], The American Tract Society, pp. 320, 321, 325).

« Il a plu à Dieu par la folie de la prédication de sauver ceux qui croient » (I Corinthiens 1:21).

« Et comment entendront-ils sans un prédicateur ? »
       (Romains 10:14).

L'idée que chaque chrétien devrait présenter l'Évangile et accompagner la personne non convertie à dire une « rapide prière » sur le pas de sa porte – et d'essayer ensuite de faire un « suivi » avec elle/eux – vient du « décisionisme » de Finney, il y a environ 170 ans. Moody suivi Finney en croyant que n'importe qui peut être sauvé, n'importe quand, ce qui amena les chrétiens se presser pour gagner des âmes à Christ en passant par une rapide présentation du salut et une rapide prière. Pourtant le temps et l'expérience nous ont enseigné que cette méthode ne marche que très rarement. C'est pour cette raison que beaucoup d'églises aujourd'hui abandonnent cette méthode et se tournent vers une forme d'hyper-Calvinisme, où on ne demande rien aux chrétiens en terme d'atteindre les perdus. Ils ne font que venir à l'église et apprendre la Bible ! Cliquer ici pour lire mon sermon, « L'évangélisation dans les églises primitives – un modèle pour les églises aujourd'hui ». Dans ce sermon, vous en apprendrez plus sur la différence entre le Calvinisme en 5 points et l'hyper-Calvinisme.

Hyper-Calvinisme c'est ce William Carey dût confronter quand il déclara à un comité de pasteurs qu'il se sentait appelé à partir en Inde comme missionnaire. Un pasteur Baptiste hyper-Calviniste de ce comité se leva et dit, « Asseyez-vous, jeune homme, quand Dieu choisit de sauver les païens, il Le fera sans votre aide ni la mienne. » Voilà une attitude de l'hyper-Calvinisme. Bien qu'ils envoient des missionnaires à l'étranger, j'ai peur que beaucoup de pasteurs réformés aient une attitude hyper-Calviniste envers les perdus de leurs propres communautés.

Le Rev. Iain H. Murray, lui-même un Calviniste à cinq points, disait, « ...on dirait que la priorité pour gagner des âmes, présente dans le ministère de Spurgeon, n'est pas communément regardée comme notre priorité. Le réveil de la doctrine [Réformée] a tout juste été égalée par un réveil de l'évangélisation. Tout en n'acceptant pas le dogme de l'hyper-Calvinisme, il se pourrait que nous n'ayons pas été suffisamment vigilants au danger de laisser une doctrine soi-disant cohérente annuler la priorité biblique d'un zèle pour Christ et les âmes des hommes. Une doctrine sans utilité n'est pas le prix à gagner » (Iain H. Murray, Spurgeon contre l'hyper-Calvinisme [Spurgeon v. Hyper-Calvinism], The Banner of Truth Trust, 1995, p. xiv).

Je veux dire que nous devons mettre l'importance sur l'évangélisation, faite par chaque membre de l'église, mais faite d'une manière différente – et donc que tout le monde soit envoyé pour inviter les perdus à l'église, pour entendre la prédication de l'Évangile, parce que,

« Il a plu à Dieu par la folie de la prédication de sauver ceux qui croient » (I Corinthiens 1:21).

« Et comment entendront-ils sans un prédicateur ? »
       (Romains 10:14).

Cette méthode a été recommandée par Spurgeon, quand il disait,

Que pouvez-vous faire pour gagner des âmes ? Laissez-moi vous recommander...d'amener les autres à venir écouter l'Évangile. C'est un devoir bien négligé...de persuader les gens de venir en un lieu d'écoute de la Parole ; de s'en occuper...de les attirer, de les persuader...Les amener sur le lieu de la Parole, sous l'emprise de la Parole, et qui sait ce qu'en sera le résultat ? Ô, quelle bénédiction serait-ce pour vous si...ce que vous ne pouvez faire vous-même, car vous ne pouvez qu'à peine parler de Christ, si cela était fait à la place par votre pasteur, avec la puissance du Saint Esprit, et cependant par votre entreprise de persuader une âme de venir, parfois pas plus loin qu'à un jet de pierre, écouter l'Évangile (C. H. Spurgeon, « Gagner des âmes » [Soul Winning], La chaire du Tabernacle métropolitain, The Metropolitan Tabernacle Pulpit, Pilgrim Publications, 1976, volume XV, pp. 32-33).

C'est par cette méthode que Spurgeon voyait les membres de son église amener les perdus dans l'église pour écouter l'Évangile. Oui, pour l'écouter prêcher l'Evangile ! Le pasteur est motivé de prêcher des sermons entiers sur l'Évangile de Christ quand ils voient les membres de l'église amener les perdus. Certains sont surpris de découvrir que je prêche l'Évangile tous les dimanches. Je suis poussé à le faire parce que je vois les membres de notre église amener des perdus, et il y a des perdus à chaque service.

Certains pourraient penser que tant de prédications d'évangélisation, de prédication de l'Évangile au perdus, affaiblira les chrétiens, que l'enseignement de l'École du dimanche et l'enseignement de la Bible après la réunion de prière ne sont pas suffisants, qu'ils doivent aussi vouer le service du dimanche matin à des études de la Bible dirigées à ceux qui sont sauvés, et que c'est ce qui rendra les sauvés plus forts. Mais j'ai trouvé que c'est une idée incorrecte. Certains des chrétiens les plus forts que j'ai connu sont ceux de notre église qui entendent l'Évangile prêché tous les dimanches matins, et ceci d'un bout à l'autre de l'année. Et les chrétiens les plus faibles que j'ai rencontrés viennent d'églises où ils assistent à des études bibliques verset par verset, tous les dimanches, et n'écoutent jamais des sermons entièrement consacrés à l'Évangile de Christ.

Plus de cent ans après sa mort, les sermons de Spurgeon sont toujours imprimés et sont lus par des milliers de personnes. Pourtant, la plupart des sermons de Spurgeon sont évangélistiques, des sermons de l'Évangile. Spurgeon les prêchait avec une grande force et un grand zèle, même quand il était malade, vers la fin de son ministère. Le Dr. John R. Rice disait, « Spurgeon a été pasteur toute sa vie, et ne s'est jamais appelé un évangéliste. Et pourtant, des milliers et des milliers furent sauvés grâce à son ministère, et le Metropolitan Tabernacle (Le Tabernacle métropolitain), son église, était appelé un "piège pour les âmes" – simplement parce que tant de personnes y furent converties, sous l'effet de ses prédications (John R. Rice, D.D., Pourquoi nos église ne gagnent point d'âmes, Why Our Churches Do Not Win Souls, Sword of the Lord Publishers, 1966, p. 68).

Ô, puissions-nous suivre l'exemple des apôtres, de Richard Baxter, de Spurgeon, et des autres grands pasteurs prédicateurs de l'Évangile du passé. Que Dieu me vienne en aide pour prêcher Christ jusqu'à mon dernier jour ! Comme le disait l'apôtre Paul,

« Car j’étais déterminé de savoir autre chose parmi vous sinon Jésus-Christ, et Jésus-Christ crucifié » (1 Corinthiens 2:2).

« Il a plu à Dieu par la folie de la prédication de sauver ceux qui croient » (I Corinthiens 1:21).

« Et comment entendront-ils sans un prédicateur ? »
      (Romains 10:14).

Et puissiez-vous, mes chers frères et mes chères sœurs, œuvrer avec moi pour faire tout votre possible pour amener les perdus dans notre église pour entendre la prédication de l'Évangile ! Je vous invite à vous lever et chanter avec moi « Amenez-les dans l'église. »

Amenez-les, amenez-les,
   Amenez-les des plaines du péché ;
Amenez-les, amenez-les,
   Amenez les âmes errantes à Jésus.
(« Amenez-les dans l'église » [Bring Them In]
   par Alexcenah Thomas, 19ème siècle).

Et maintenant, mon ami, si vous n'êtes pas encore converti, nous vous supplions de venir à Jésus. Il est mort sur la Croix pour expier vos péchés. Il a versé Son Sang précieux pour laver vos péchés. Il s'est levé d'entre les morts pour vous donner la vie. Il prie pour vous dans le Ciel, à la droite de Dieu. Venez à Jésus et Il vous sauvera, Il vous sauvera à l'instant même !

Si vous n'êtes pas sauvé, si vous avez une question au sujet de votre salut, les diacres et moi-même seront heureux de vous parler pendant quelques instants. Veuillez venir vers le fond de la salle et le Dr. Cagan vous conduira dans un endroit tranquille où nous pourrons parler ensemble. Amen.

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur internet à
www.realconversion.com. Cliquez sur « Sermons en Français. »

You may email Dr. Hymers at rlhymersjr@sbcglobal.net, (Click Here)
or you may write to him at P.O. Box 15308, Los Angeles, CA 90015.
Or phone him at (818)352-0452.

Écriture lue avant le sermon par le Dr. Kreighton L. Chan : Romains 10:14-17.
Solo chanté avant le sermon par Mr. Benjamin Kincaid Griffith :
« Me voici » [Here Am I] (par le Dr. John R. Rice, 1895-1980).

Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en Français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).