Print Sermon

L'objectif de ce site Web est de fournir librement des sermons imprimés et des vidéos de sermons aux pasteurs et aux missionnaires dans le monde entier, particulièrement le tiers monde, où se trouvent peu, si non pas d'instituts théologiques ni d'écoles bibliques.

Ces sermons et vidéos sont distribués chaque année vers environ 1.500.000 ordinateurs dans plus de 221 pays sur le site www.sermonsfortheworld.com. Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur You Tube, mais délaissent bientôt You Tube pour venir sur notre site Web. You Tube alimente ainsi notre site Web. Ces sermons sont disponibles en 42 langues différentes et accessibles sur environ 120.000 ordinateurs tous les mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les utiliser sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier.

Lorsque vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous êtes originaire ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymens est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net .




LA BIBLE ET LES TRAÎTRES À UNE ÉGLISE LOCALE

THE BIBLE AND TRAITORS TO A LOCAL CHURCH
(French)

Un sermon écrit par le Dr. R. L. Hymers, Jr.
et prêché par le Rev. John Samuel Cagan
au Baptist Tabernacle de Los Angeles
Le jour du Seigneur, dimanche matin 4 novembre 2018
A sermon written by Dr. R. L. Hymers, Jr.
and preached by Rev. John Samuel Cagan
at the Baptist Tabernacle of Los Angeles
Lord’s Day Morning, November 4, 2018

« Ils sont sortis du milieu de nous, mais ils n’étaient pas des nôtres ; car s’ils avaient été des nôtres, ils seraient sans aucun doute demeurés avec nous ; mais ils sont sortis, afin qu’ils puissent être reconnus comme n’étant pas tous des nôtres. »
      (I Jean 2:19).


Albert Camus and Jean-Paul Sartre sont les deux philosophes qui ont rendu l’existentialisme populaire. Cette pensée est à la base de ce que les personnes pensent aujourd'hui, bien qu'elles ne la réalisent probablement pas. Le Dr. R. C. Sproul a dit, « Nous rencontrons l'influence de l'existentialisme pratiquement quotidiennement dans nos vies et dans pratiquement chaque sphère de notre culture… nous vivons sous son influence tous les jours » (Dr. R. C. Sproul, Life views, Fleming H. Revell, 1986, p. 49).

Le thème de base de l'existentialisme de Camus et de Sartre souligne « la solitude fondamentale de l'homme dans un monde athée » Does God Believe in Atheists? Evangelical Press, 2000, p. 138).

Le R. C. Sproul est correct quand il dit que nous vivons « sous l'influence » de cette philosophie « tous les jours » ? Je pense que oui. C'est pourquoi le thème de la solitude a un appel si profond, particulièrement pour les jeunes. Sans se rendre compte d'où la philosophie est venue, ou qui l'a dit, vous la sentez toujours - « la solitude fondamentale de l'homme dans un monde athée. » Cette expression a un ton de vérité. Chaque jeune l'a ressenti - « la solitude fondamentale de l'homme dans un monde athée. »

Vous pouvez vous sentir seul même dans une foule. Vous pouvez vous sentir seul même alors que vous êtes dans une fête, une boîte de nuit, dans un centre commercial bondé. Un adolescent a dit à notre pasteur, le Dr. Hymers, « Je suis si seul que je ne sais que faire. » Quelques semaines plus tard il se suicidait. Et la plupart des jeunes aujourd'hui sont littéralement tourmentés par des sentiments de solitude. C'est un produit de l'existentialisme qui a imprégné « toutes les sphères de notre culture. »

La solitude est le problème, mais quel en est l'antidote ? Quel en est le remède ? Le remède est de connaître Jésus Christ personnellement - et de faire partie de la famille de Dieu dans l'église locale. Nous donnons la réponse à l'horreur de l'existentialisme quand nous disons, « Pourquoi être seul ? Venez chez vous - à l'église ! Pourquoi rester perdu ? Venez chez vous - à Jésus-Christ, le Fils de Dieu ! » Nous répondons à Camus, et Sartre, et à l’existentialisme en général, quand nous le disons ! Nous répondons au cœur qui souffre, qui n'a plus de raison de vivre, perdu dans l'isolement du monde moderne, quand nous le disons ! Criez-le ! Chuchotez-le ! Dites-le au près et au loin ! Pourquoi rester seul ? Venez chez vous - à l'église ! Pourquoi rester perdu ? Venez chez vous - à Jésus-Christ, le Fils de Dieu ! »

Mais il y en a qui veulent l'un sans l'autre. Ils veulent l'amitié de l'église locale sans la conversion à Jésus Christ. Mais à la fin cela ne marchera pas. Cela doit aller ensemble. C'est la manière dont est le Christianisme - l'amitié de l'église locale et la conversion à Jésus Christ vont ensemble. Vous ne pouvez pas avoir l'un sans l'autre !

Voici ce qui se produit si vous essayez d'avoir l'amitié sans la conversion. Finalement l'amitié sera brisée. Tôt ou tard cela ne marchera simplement pas. C'est ce que dit notre texte.

« Ils sont sortis du milieu de nous, mais ils n’étaient pas des nôtres ; car s’ils avaient été des nôtres, ils seraient sans aucun doute demeurés avec nous ; mais ils sont sortis, afin qu’ils puissent être reconnus comme n’étant pas tous des nôtres » (I Jean 2:19).

Le Dr. W. A. Criswell a dit, « Certains sont partis des églises… Leur départ était réellement pour montrer que cette foi qui mène au salut, et par conséquent, la vraie amitié était absente » (The Criswell Study Bible, note sur I Jean 2:19). Voici une traduction moderne de I Jean 2:19,

« Ils sont sortis de nous, mais ils ne nous appartenaient vraiment pas. Car s'ils nous avaient appartenu, ils seraient restés avec nous ; mais leur départ a prouvé qu'aucun d'entre eux ne nous appartenait » (I Jean 2:19 NIV).

Prenons un peu de temps pour penser plus profondément à ce texte.

I. Premièrement, ce qu'ils ont fait.

Le Dr. W. A. Criswell a dit, « Certains sont partis des églises. » Sans doute ils étaient entrés dans les églises parce qu'ils en appréciaient la camaraderie. Les églises primitives étaient un endroit où s'exerçait une franche amitié profonde dans la froideur et l'insensibilité du monde romain. Les gens ont aimé la chaleur et l'amitié qu'ils ont trouvées dans l'église,

« Louant Dieu, et ayant la faveur de tout le peuple. Et le Seigneur ajoutait chaque jour à l’église ceux qui devaient être sauvés » (Actes 2:47).

Mais ils ont bientôt découvert que la vie chrétienne n'était pas toujours facile. Certains d'entre eux sont partis dès qu'ils l'ont découvert. L'Apôtre a dit,

« Car Demas m’a abandonné, ayant aimé ce monde présent, et il est parti pour Thessalonique, Crescens pour la Galatie, Tite pour la Dalmatie. Seul Luc est avec moi » (II Timothée 4:10-11).

Demas, Crescens et Titus sont partis dès que les premiers problèmes ont surgi.

Cela arrive-t-il encore aujourd'hui ? Oui. Les gens viennent à l'église quelque temps. Quand ils viennent, ils se font des amis dans l'église et sont heureux. Tout semble divertissant, puis quelque chose arrive. J'ai entendu qu'une personne était allée à Las Vegas dimanche matin. Cette personne aimait venir à l'église, mais Las Vegas semblait bien plus amusant ! D'autre trouvent que les fêtes pendant les « vacances » de Noël et de la Nouvelle Année sont plus attirantes. Ils sont tentés par les fêtes et les festivités du monde - et c'est ainsi qu'ils partent de l'église. « Ils sont sortis de nous, mais ils n’étaient pas des nôtres » (I Jean 2:19).

II. Deuxièmement, pourquoi ont-ils fait cela.

Notre texte dit « ... ils n’étaient pas des nôtres ; car s’ils avaient été des nôtres, ils seraient sans aucun doute demeurés avec nous » (I Jean 2:9). Le Dr. J. Vernon McGee a dit au sujet de I Jean 2:19,

La manière dont vous pouvez voir un véritable enfant de Dieu c'est que par la suite, un homme montrera ses vraies couleurs et laissera l'assemblée de Dieu s'il n'est pas vraiment un enfant de Dieu. Il se retirera des chrétiens, du corps des croyants, et il ira… de nouveau dans le monde… Il y en a beaucoup qui font profession d'être chrétiens, mais ils ne sont pas vraiment des chrétiens (J. Vernon McGee, Th.D. Thru the Bible, Thomas Nelson Publishers, 1983, volume V, p. 777

Je vous donnerai, sans les commenter, les paroles d'Albert Barnes, dans son commentaire classique de la Bible,

Car s'ils avaient été de nous. S'ils avaient été des chrétiens sincères et vrais. Ils auraient sans aucun doute continué avec nous… S'ils avaient été de vrais chrétiens, ils ne seraient jamais partis de l'église. Il fait une déclaration si générale qu'elle peut ainsi être considérée comme une vérité universelle, c'est à dire que s’ils sont vraiment de nous, ils continueront dans l'église, et n'en partiront jamais. Cette déclaration est ainsi faite également pour enseigner que le fait de s'éloigner de l'église est une preuve qu'ils n'ont jamais eu la religion, parce que s'ils l'avaient eue ils seraient restés fidèlement dans l'église. (Albert Barnes, Notes on the New Testament Baker Book House, 1983 reprint of the 1884-85 Edition, note on I John 2:19).

Jésus a dit :

« Ceux sur le roc, sont ceux qui, quand ils l’entendent, reçoivent la parole avec joie, mais ceux-ci n’ont pas de racine, et croient pour un temps ; et au temps de la tentation ils abandonnent » (Luc 8:13).

III. Troisièmement, comment y remédier.

« Ils sont sortis du milieu de nous, mais ils n’étaient pas des nôtres ; car s’ils avaient été des nôtres, ils seraient sans aucun doute demeurés avec nous ; mais ils sont sortis, afin qu’ils puissent être reconnus comme n’étant pas tous des nôtres. » (I Jean 2:19).

Matthew Henry a dit,

Ils n'étaient pas intérieurement comme nous le sommes ; Mais ils n'étaient pas de nous ; ils n'avaient pas avec le cœur obéi à la saine doctrine qui leur avait été donnée ; ils n'étaient pas de notre union avec le Christ la tête (notre Chef). (Matthew Henry’s Commentary on the Whole Bible, Hendrickson, 1996 reprint, volume 6, p. 863).

Ils n'étaient pas unis à Christ. Ils étaient « de nous. » Voilà ce que dit le Dr. J. Vernon McGee concernant ce verset,

Jean fait une déclaration très solennelle et sérieuse, ici même, et il nous le fait encore aujourd'hui. Le Seigneur Jésus a dit à Nicodème, un homme très pieux, qu'il devait naître de nouveau. Il lui a dit, « Excepté un homme ne naisse de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu » (Jean 3:3). Jean dit ici, « Ils sont sortis de nous, mais ils n’étaient pas des nôtres » (I Jean 2:19). Ils ressemblaient à de véritables enfants de Dieu, mais ils ne l'étaient pas réellement (J. Vernon McGee., ibid.).

Vous devez naître de nouveau pour faire partie « de nous, » dit le Dr. McGee. Vous devez être uni à Christ. C'est ce qui arrive quand vous êtes vraiment né de nouveau. Jésus a dit :

« Vous devez naître de nouveau » (Jean 3:7).

Le remède pour l'apostasie se trouve dans la nouvelle naissance ! C'est ce qui arrive quand vous reconnaissez vos péchés et venez à Christ. Quand vous venez à Lui, Il vous recevra et lavera vos péchés par Son précieux Sang. Vous pouvez en être sûr, parce qu'Il a dit,

« Et en aucun cas je ne mettrai dehors celui qui vient à moi » (Jean 6:37).

Quand vous venez à Christ, et devenez uni à Lui, vous recevez la nouvelle naissance. Vos péchés sont annulés, effacés, et vous devenez un enfant de Dieu. Seulement quand vous naissez de nouveau devenez-vous vraiment un membre vivant de l'église locale. L'existentialisme est annulé quand vous venez à Christ et naissez de nouveau. Le remède et le traitement de « la solitude fondamentale de l'homme dans un monde athée » est quand vous rencontrez Christ relevé d'entre les morts et devenez une partie vivante de l'église locale. Jésus a dit :

« Et en aucun cas je ne mettrai dehors celui qui vient à moi » (Jean 6:37).

Pourquoi rester perdu ? Venez chez vous - à Jésus-Christ, le Fils de Dieu !

Charles Spurgeon a donné un sermon intitulé la « La vie prouvée par l'amour. » Il est basé sur I Jean 3:14,

« Et nous savons que nous avons passé de la mort à la vie, parce que nous aimons les frères » I Jean 3:14.

Spurgeon a dit :

Jusqu'à ce que vous naissiez de nouveau, vous ne comprendrez jamais la signification de la grâce de Dieu. Vous devez avoir une nouvelle vie, passer de la mort à la vie, ou vous ne pouvez pas savoir ces choses... « Et nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie, parce que nous aimons les frères. Ainsi, frères, si nous pouvons dire que nous aimons les personnes qui font partie du peuple de Dieu, en tant que personnes de Dieu, parce qu'elles lui appartiennent, c'est la marque que nous sommes passés de la mort à la vie » (C. H. Spurgeon, « Life Proved by Love, » The Metropolitan Tabernacle Pulpit, Pilgrim Publications, 1976 reprint, volume XLIV, pp. 80-81).

Quand nous sommes passés de la mort à la vie par la conversion, nous aimerons les frères de l'église locale !

Si les amitiés que vous avez faites dans cette église ont de la valeur pour vous, alors assurez-vous d'expérimenter la conversion. Il est essentiel que vous soyez convertis. Christ est le « ciment » qui tient ces amitiés de l'église locale ensemble !


QUAND VOUS ÉCRIVEZ AU DR. HYMERS VOUS DEVEZ LUI DIRE DE QUEL PAYS VOUS ÉCRIVEZ OU IL NE POURRA PAS RÉPONDRE À VOTRE E-MAIL. Si ces sermons vous ont béni, veuillez envoyer un e-mail au Dr. Hymers et le lui dire, mais toujours mentionner de quel pays vous écrivez. L'e-mail du Dr. Hymers est rlhymersjr@sbcglobal.net (cliquez ici) . Vous pouvez écrire au Dr. Hymers dans n'importe quelle langue, mais préférablement en anglais, si c'est possible. Vous pouvez également lui écrire à son adresse postale à : P.O. Box 15308, Los Angeles, CA 90015, USA Vous pouvez aussi lui téléphoner au (818) 352-0452, en mettant devant l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays.

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur l'Internet
A www.sermonsfortheworld.com.
Cliquez sur « Sermons en Français. »

Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur. Vous pouvez les utiliser sans la
permission du Dr. Hymers. Cependant, toutes les vidéos du Dr. Hymers sont soumises à
des droits d'auteur et ne peuvent être utilisées que par permission.

Solo avant le sermon chanté par M. Jack Ngann :
« Blest Be the Tie that Binds » (by John Fawcett, 1740-1817).


GRANDES LIGNES DE

LA BIBLE ET LES TRAÎTRES À UNE ÉGLISE LOCALE

THE BIBLE AND TRAITORS TO A LOCAL CHURCH

Un sermon écrit par le Dr. R. L. Hymers, Jr.
et prêché par le Rev. John Samuel Cagan

« Ils sont sortis du milieu de nous, mais ils n’étaient pas des nôtres ; car s’ils avaient été des nôtres, ils seraient sans aucun doute demeurés avec nous ; mais ils sont sortis, afin qu’ils puissent être reconnus comme n’étant pas tous des nôtres »
      (I Jean 2:19).

I.   Premièrement, ce qu'ils ont fait, Actes 2:47; II Timothée 4:10-11.

II.  Deuxièmement, pourquoi ont-ils fait cela, Luc 8:13.

III. Troisièmement, comment y remédier, Jean 3:3, 7; 6:37; I Jean 3:14.


Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en Français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006])