Print Sermon

L'objectif de ce site Web est de fournir librement des sermons et des vidéos de sermons aux pasteurs et aux missionnaires dans le monde entier, particulièrement le tiers monde, où il y a peu si non pas, d'instituts théologiques ni d'écoles bibliques.

Ces sermons et vidéos sont distribués chaque année vers environ 1.500.000 ordinateurs dans plus de 221 pays sur le site www.sermonsfortheworld.com . Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur You Tube, mais délaissent bientôt You Tube, parce que chaque sermon les ramène vers notre site Web. You Tube alimente ainsi notre site Web. Ces sermons sont disponibles en 40 langues et accessibles à environ 120.000 personnes tous les mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les utiliser sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les pays musulmans et hindous.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net .




COMMENT CONDUIRE UNE ÂME À CHRIST -
L'AIDE À LA CONVERSION !

HOW TO LEAD A SOUL TO CHRIST –
COUNSELING FOR CONVERSIONS !
(French)

Un sermon écrit par Christopher L. Cagan, Ph.D. (UCLA),
M. Div. (Séminaire de Talbot), Ph.D. (Diplômé de la Faculté de Claremont),
et prêché par le Rev. John Samuel Cagan
au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le Jour du Seigneur, dimanche matin 26 août 2018
A sermon written by Christopher L. Cagan, Ph.D. (UCLA),
M.Div. (Talbot Seminary), Ph.D. (the Claremont Graduate School),
and preached by Rev. John Samuel Cagan
at the Baptist Tabernacle of Los Angeles
Lord’s Day Morning, August 26, 2018

« Si vous ne vous convertissez... vous n’entrerez pas dans le royaume du ciel » (Matthieu 18:3).


Jésus dit qu'une personne doit être convertie - avoir une conversion - ou elle ne peut pas aller au Ciel. Le terme grec traduit par « convertie » est « epistrepho. » Cela signifie « un tournant. » Ce n'est pas la prière du pécheur ou un moment où on lève la main pour marquer sa décision. C'est le changement de coeur que Dieu donne à un pécheur à la nouvelle naissance. Jésus a dit à Nicodème, « Excepté un homme ne naisse de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu » (Jean 3:3). Christ a dit aussi, « Vous devez naître de nouveau » (Jean 3:7). C'est un changement radical de cœur. La Bible dit, « Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature ; les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles » (II Corinthiens 5:17). Ce n'est aucunement la prière du pécheur. C'est la conversion! Ce matin je voudrais parler de l'aide à la conversion pour amener un pécheur à la conversion en Christ.

Qu'est-ce que la conversion ? Que voulons-nous arriver à faire ? Le pécheur a besoin d'une conversion, pas d'une décision. Depuis la période de Charles Finney (1792-1875) « le décisionisme » a remplacé la conversion dans beaucoup d'églises partout dans le monde. Des millions de personnes ont pris une décision, mais n'ont pas été converties.

Qu'est-ce que le « décisionisme ? » Qu'est-ce que la conversion ? Je lirai la définition du « décisionisme » dans notre livre Today’s Apostasy, L'Apostasie aujourd'hui, livre écrit par Dr. Hymers et mon père, le Dr. Cagan.

      Le décisionisme est la croyance qu'une personne est sauvée en venant en avant dans l'église, vers le prédicateur, où quand elle lève la main à sa place quand le pasteur fait l'appel à la conversion, ou récite une prière, ou croit une doctrine en prenant un engagement pour la Seigneurie de Christ dans sa vie, ou tout autre acte extérieur venant de l'homme, ce qui est pris comme l'équivalent et la preuve du miracle de la conversion intérieure ; c'est croire qu'une personne est sauvée simplement par le moyen d'une décision indépendante ; croire qu'effectuer une de ces actions humaines montre qu'une personne est sauvée.
      Conversion est le résultat de l'œuvre de l'Esprit Saint qui attire le pécheur à Christ pour la justification et la régénération, et change la condition du pécheur aux yeux de Dieu - de perdu à sauvé - transmettant la vie divine à l'âme dépravée, produisant une nouvelle direction dans la vie du converti. Le côté objectif du salut est la justification. Le côté subjectif du salut est la régénération. Le résultat est la conversion. Today’s Apostasy, Apostasie d'aujourd'hui pp. 17, 18.

Prendre une décision est un acte humain que n'importe qui peut faire à tout moment. La conversion est un acte surnaturel qui change la vie et le destin éternel d'une personne.

Obtenir une décision est beaucoup plus facile qu'amener une âme à la conversion. Le prédicateur peut obtenir un grand nombre de « décisions » et les comptabiliser. Vous pouvez obtenir une décision n'importe où, n'importe quand. Vous pouvez prier la prière du pécheur avec des personnes sur leur pas de porte, dans un avion, ou n'importe où. Vous pouvez les comptabiliser, mais vous ne les reverrez probablement jamais. Ils ont pris une décision, mais n'ont pas expérimenté la conversion.

Pour la conversion, la plupart des personnes doivent venir à l'église et entendre l'Évangile plusieurs fois avant qu'elles ne le comprennent et fassent confiance à Christ. Certains viennent à l'église pendant des mois et même des années avant qu'ils ne soient convertis.

Conduire des gens à Christ demande de leur parler personnellement, individuellement, après avoir répondu à votre invitation. Vous pouvez les inviter quelque part et leur parler en privé. Ne les amenez pas automatiquement dans une prière rapide. Dire la « prière d'un pécheur » n'est pas pareil que faire confiance à Jésus. « S'avancer devant, » lever la main, être baptisé, n'est pas la même chose que faire confiance à Jésus. Faire ces choses ne montre pas qu'une personne a fait confiance à Jésus. La confiance en Jésus est quelque chose de différent, unique et spécial en soi. La confiance en Jésus est faire confiance à Jésus.

Amener une personne à faire confiance à Christ et à éprouver une vraie conversion prend du temps, des efforts, de la perspicacité, la prière, et la grâce de Dieu. Le Dr. Hymers et le Dr. Cagan ont conseillé des personnes pour la conversion depuis plus de trente ans. Voilà certaines des choses qu'ils ont apprises :

1. D'abord, les pasteurs doivent écouter les pécheurs.

Ne supposez pas - comme le font pratiquement tous les prédicateurs évangéliques - que le pécheur comprend déjà l'Évangile. Vous devez l'écouter tout d'abord et découvrir ce qu'il croit. Quel est son fond religieux ? Que croit-il sur Jésus ? Pense-t-il que Jésus est un esprit ? Pense-t-il que Christ vit déjà dans son coeur ? Pense-t-il que Jésus est fâché contre lui ? Pense-t-il qu'il ira au Ciel, ou non ? Renseignez-vous sur ce qu'il croit. Puis montrez-lui la vérité et menez-le au véritable Christ.

Comment le pécheur vit-il ? Y a-t-il quelque chose qui pourrait le retenir en arrière d'une vie chrétienne - pornographie, adultère, ou opposition des membres de sa famille ? Les pécheurs ne doivent pas se rendre parfaits pour être sauvés - ils ne le peuvent pas. Mais quelqu'un qui volontairement et obstinément tient à garder un péché majeur ne fait pas confiance à Christ. Au lieu de cela, il se fait confiance à lui-même.

Si vous n'écoutez pas les pécheurs, vous ne pourrez pas les aider. Découvrez pourquoi le pécheur est venu pour vous parler. Que voudrait-il que Jésus fasse pour lui ? Pourquoi est-il venu ? Une personne a dit qu'elle voulait que Jésus lui donne un travail. Ce n'est pas le salut ! Même si Jésus lui donnait un travail, il serait encore perdu. Il faut que la personne désire avoir ses péchés pardonnés par le Sang de Jésus.

2. Deuxièmement, les pécheurs font des erreurs au sujet de Jésus Christ.

Que croit-il sur Jésus ? Demandez-lui, « Où est Jésus maintenant ? » La Bible dit que Jésus est maintenant élevé « à la droite de Dieu le Père dans les Cieux » (Romains 8:34). Mais la plupart des Baptistes perdus pensent que Jésus est déjà dans leurs cœurs, ou qu'Il est un esprit flottant dans l'air. Vous ne pouvez pas venir à Jésus si vous ne savez pas où Il est.

Demandez au pécheur « Qui est Jésus ? » Beaucoup de gens pensent qu'Il est juste un homme, un des grands enseignants de l'Histoire. Mais ce Jésus ne peut sauver personne. De nombreuses personnes pensent qu'Il est un esprit, ou que Jésus est l'Esprit Saint. Mais Christ n'est pas un esprit. Après que Jésus se soit relevé d'entre les morts, la Bible dit,

« Mais ils étaient effrayés et remplis de crainte, et croyaient voir un esprit. Et il leur dit : Pourquoi êtes-vous troublés ? Et pourquoi s’élève-t-il des pensées dans vos cœurs ? Voyez mes mains et mes pieds, que c’est moi-même ; touchez-moi et voyez ; car un esprit n’a ni chair ni os, comme vous voyez que j’ai. Et comme il leur parlait ainsi, il leur montra ses mains et ses pieds. Et comme, dans leur joie, ils ne croyaient pas encore, et s’étonnaient, il leur dit : Avez-vous ici quelque nourriture ? Et ils lui donnèrent un morceau de poisson rôti et du miel en rayon. Et il le prit, et mangea devant eux » (Luc 24:37-43)

Après que Jésus ne se soit relevé d'entre les morts, Il a mangé de la nourriture. Un esprit ne mange pas. Un esprit n'a pas de chair et des os comme Christ avait. Et un esprit - même l'Esprit Saint - n'a pas le Sang pour enlever le péché !

Demandez au pécheur « Jésus est-Il fâché contre vous ? » Beaucoup de catholiques et d'autres personnes pensent qu'Il l'est. Ils croient en un « Christ » fâché contre eux - qui n'est pas le Jésus du Nouveau Testament. La Bible dit que Jésus aime les pécheurs. Il a pardonné au voleur sur la croix et à une femme prise en adultère. Comment un pécheur peut-il faire confiance à quelqu'un qui est fâché contre lui ? Corrigez ces erreurs et dirigez le pécheur vers le vrai Jésus.

3. Troisièmement, les pécheurs font des erreurs au sujet du salut.

Il y a trois erreurs principales concernant le salut. De nombreux pécheurs pensent que s'ils font une de ces choses, ils seront sauvés - ou s'ils ont fait une de ces choses, cela prouve qu'ils sont sauvés. Voici les trois choses principales que les pécheurs font au lieu de faire confiance à Christ.

Action physique : baptême, répondre à l'appel du pasteur lors du sermon, lever la main, prendre un engagement pour suivre la Seigneurie de Jésus, abandonner quelques péchés (qui n'est pas le repentir de la Bible, qui est un changement complet de l'esprit du pécheur), ou répéter la prière du pécheur. Ce sont des œuvres humaines qui ne peuvent sauver personne. La Bible dit : « Non par les œuvres de droiture que nous aurions faites, mais selon Sa miséricorde » (Tite 3:5).

Action mentale : Avoir de bonnes pensées, ou croire la Bible concernant Jésus ou le salut. Les pécheurs souvent disent, « Je crois que Jésus est mort sur la Croix pour moi. » Mais des millions de personnes le croient. Même le diable croit que Jésus est le Fils de Dieu mort sur la Croix et ressuscité. Il l'a vu. La Bible dit, « Les diables [démons] croient également et tremblent » (Jacques 2:19). Le pécheur doit faire confiance en Jésus Christ Lui-même, et non des faits à Son sujet.

Actions émotives : sentiments et expériences, rechercher l'« assurance » plutôt que le Christ, ou se sentir mieux dans la vie. Les sentiments changent d'un jour à l'autre. Chacun de nous peut avoir de bonnes pensées et de bons sentiments. Chacun de nous peut avoir de mauvaises pensées et de mauvais sentiments. Le pécheur le sait. Il a eu ces sentiments lui-même. Si vous faites confiance à vos sentiments, vous penserez que vous êtes sauvé et alors perdu, perdu et puis sauvé, et cela toute votre vie. Le salut est seulement en Christ, pas dans les sentiments. Comme un vieux cantique le dit si bien,

Mon espoir repose sur rien de moins
   Que le Sang de Jésus et Sa justice ;
Je n'ose pas faire confiance en moi-même [pensées et sentiments]
   Sinon me reposer entièrement dans le nom de Jésus.
Sur le Christ, le roc solide, je me tiens,
   Tout autre terrain n'est que sable mouvant.
Toute autre fondation n'est que sable mouvant.
   The Solid Rock (Le solide roc) par Edward Mote, 1797-1874.

Corrigez ses erreurs et dirigez le pécheur directement vers le vrai Jésus, et le pardon des péchés par Son Sang.

Beaucoup d'idées fausses mentionnent Christ, mais elles « le mettent sous » ou « le font passer par » autre chose. Certains pensent que si vous êtes baptisé, vous recevez le salut en Christ. Ceci met le Christ « en dessous » et « après » l'eau du baptême. Beaucoup d'autres pensent que la prière du pécheur vous sauvera, et que la prière est la même chose que mettre sa confiance en Jésus Lui-même. Ainsi ils obligent les gens à prier la prière et les comptabilisent, alors que très peu mettent leur confiance en Jésus et sont convertis. Ceci met le Christ « en dessous » et « après » les paroles d'une prière. La Bible dit que « Jésus Christ Lui-même » est la pierre angulaire (Éphésiens 2:20), pas les mots de la prière d'un pécheur. Indiquez au pécheur qu'il doit mettre sa confiance en Jésus Lui-même.

J'ai vu des personnes courir d'une erreur à l'autre. Ils commencent par chercher une émotion ou un sentiment. La fois suivante ils disent, « Je n'ai rien ressenti. Je crois uniquement que Jésus est mort pour moi. » Le pécheur a changé de l'erreur de chercher un sentiment à celle de faire confiance en un fait sur Christ. Chassez le pécheur hors de son refuge rempli de mensonges et dirigez-le vers Christ.

4. Quatrièmement, les pécheurs ont besoin de la conviction de péché dans leur cœur.

Le pécheur doit être convaincu du péché qui se trouve dans son cœur. Tout le monde admet plus ou moins qu'il/elle est pécheur d'une façon ou d'une autre. Tout le monde admet plus ou moins qu'il/elle n'est pas parfait, qu'il/elle a fait quelque chose de mal. Mais je ne parle pas de cela.

Je ne parle pas d'avoir « conscience » de péchés spécifiques. Oui, le pécheur a commis beaucoup de péchés. Mais y penser ne le sauvera pas. Si vous passez par une liste de péchés spécifiques, le pécheur peut penser, « Je ne fais pas ces choses, ainsi je peux être sauvé. » Ou il/elle peut penser, « Je vais m'arrêter de faire ces choses et cela montrera que je suis sauvé. »

Mais le péché est beaucoup plus profond que cela. Tout le monde est pécheur à l'intérieur, avec une nature de péché héritée d'Adam. Tout le monde a un coeur mauvais. La Bible dit, « Le cœur est trompeur par-dessus toutes choses, et désespérément malin ; qui peut le connaître ? » (Jérémie 17:9). Chaque pécheur est égoïste au dedans de lui/elle. Tous les pécheurs sont fermement opposés à Dieu. C'est bien plus profond que les péchés spécifiques qu'une personne a pu faire. Ce que vous faites vient de ce que vous êtes. Bien plus profond que n'importe quoi que le pécheur fasse, son cœur, son être entier, est pécheur et mauvais. Le pécheur doit être convaincu du péché qui se trouve dans son propre cœur. Parlez-lui du péché de son cœur dans votre prédication, et quand vous le conseillez après le sermon.

Un pécheur ne peut changer son coeur, pas plus qu'une chèvre ne peut se changer en mouton. Et c'est ce que cela signifie qu'il est perdu et ne peut se sauver lui-même. Il ne peut pas faire confiance en Christ par lui-même ! Seul Dieu peut l'attirer à Jésus. Chris a dit, « Personne ne peut venir à moi, sauf si le Père qui m’a envoyé ne l’attire » (Jean 6:44). Ceci est appelé l'« étau de l'Évangile. » - le pécheur doit venir à Christ - mais il ne le peut pas. Le pécheur ne peut absolument rien faire pour se sauver lui-même. Comme le dit la Bible, « Le salut est du Seigneur » (Jonas 2:9). Le pécheur doit être comme Ésaïe quand il dit, « Malheur à moi! Car je suis perdu ! » (Ésaïe 6:5). Montrez-lui le péché de son coeur. Montrez-lui qu'il ne peut absolument rien faire pour se sauver lui-même. Montrez-lui qu'il a besoin de la grâce de Dieu. Alors il viendra à Christ.

5. Cinquièmement, si le pécheur est convaincu du péché qui se trouve dans son cœur, essayez de le conduire à Christ.

Je ne conduis pas à Christ tous ceux qui viennent parler avec moi ! Certains sont seulement très curieux. Ils ne se sentent pas pécheurs et dans le besoin d'être pardonné. Certains viennent seulement parce qu'ils voient d'autres venir. Certains n'ont aucun sens de leur péché et aucun réveil donné par Dieu. Conduire une personne dans une prière pour mettre leur confiance en Christ c'est la duper et la mener vers une conversion fausse. Comment voit-on qu'une personne a mis sa confiance en Christ ?

Le pécheur doit « être dégoûté de lui-même, » comme la dit un jour une fille dans notre église. Il doit « baisser les bras. » Il doit « être arrivé à la fin de lui-même. » Ésaïe l'a dit quand il s'est exprimé, « Malheur à moi! Car je suis perdu ! » (Ésaïe 6:5). Alors il est beaucoup plus simple de faire confiance à Christ. Le pécheur n'essaye pas d'apprendre quelque chose. Il a besoin de Christ pour le sauver.

Le pécheur doit faire confiance en Jésus Christ Lui-même. Dirigez le pécheur directement vers le vrai Jésus, et le pardon de ses péchés par Son Sang. Vous pouvez mener la personne dans une prière simple telle que « Jésus, je mets ma confiance en Toi. Lave mon péché par Ton Sang. » Ou il peut ne pas y avoir de prière du tout, simplement se tourner vers Christ pour la rémission par Son Sang. Le pécheur n'a pas besoin de dire une prière. Le pécheur n'a pas besoin de former une image de Jésus dans son esprit. Les mots n'ont pas besoin d'être « corrects. » Certaines personnes apprennent par coeur - et répètent- les mots « corrects » mais ne font toujours pas confiance à Christ. Le voleur sur la croix n'a pas dit les mots parfaitement. Il a juste dit, « Seigneur, souviens-toi de moi, quand viendras dans ton royaume » (Luke 23:42). Mais il a su qu'il était un pécheur sans espoir et il s'est tourné vers Christ. C'était aussi simple que cela. Jésus lui a dit, « Aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis » (Luc 23:43). La confiance en Christ Lui-même est beaucoup plus importante que de dire des mots !

6. Sixièmement, après que vous ayez parlé avec le pécheur, posez-lui quelques questions simples.

Demandez-lui, « Avez-vous fait confiance à Jésus ? » S'il dit « non, » parlez avec lui encore. S'il dit, « oui » demandez-lui quand il a donné sa confiance à Christ. S'il dit, « Je lui ai fait confiance toute ma vie » ou « Je lui a fait confiance il y a longtemps, » il n'est pas converti.

S'il dit, « J'ai fait confiance à Christ maintenant » Demandez-lui ce qu'il a fait. Essayez de lui faire décrire son acte de confiance avec ses propres mots. Les gens peuvent apprendre par coeur les « paroles comme à l'église » qu'ils entendent et les répéter même s’ils ne sont pas convertis. Qu'est-ce que le pécheur a fait avec sa confiance ? A-t-il cru en quelque chose au sujet de Christ ? A-t-il fait confiance à un sentiment ? Ou a-t-il fait directement confiance à Christ Lui-même ?

« Qu'a-t-Il fait pour vous ? » Si la personne ne parle pas de Christ qui a pardonné son péché par Son Sang, mais parle de ses propres pensées ou sentiments ou qualités, il n'est pas sauvé !

Demandez-lui, « Si vous mouriez aujourd'hui, iriez-vous au Ciel ou en enfer ? » S'il dit, « au Ciel » demandez-lui pourquoi. Que dirait-il à Dieu si Dieu lui demandait pourquoi il devrait entrer au Ciel ? Si la personne parle de ses bonnes œuvres ou de quelque chose d'autre que Christ et Son Sang, il n'est pas sauvé ! Demandez-lui alors, « Dans une année, si vous aviez une mauvaise pensée et que vous mouriez, où vous iriez-vous ? » S'il dit en « enfer, » il compte sur ses bonnes œuvres et non sur Christ. Alors vous pouvez lui demander « Dans une année, si vous partiez de l'église et ne reveniez jamais, et que vous viviez avec une femme (ou un homme) sans être marié, ayant des relations sexuelles avec lui/elle, et vous preniez des drogues journellement, seriez-vous chrétien ou non ? » S'il dit « oui » il n'a jamais traité le problème du péché, et il est toujours perdu.

Il est important de lui demander de ne pas simplement dire, « J'ai fait confiance à Jésus, » mais de décrire ce qu'il a fait avec Jésus dans son moment de confiance. Vous voulez l'entendre parler de son moment de confiance, non de son histoire entière ou des choses qui se sont produites ce jour-là. Je ne recherche pas une émotion ou un sentiment particuliers. Mais les éléments de son péché et du pardon de ses péchés par le biais du Sang de Christ par un acte de confiance doivent être présents. Les détails de l'expérience peuvent être différents pour différentes personnes. Je recherche une authenticité, une réalité dans ce que la personne dit.

Si la personne a fait une erreur, corrigez l'erreur et parlez encore avec elle. Mais une personne qui fait les mêmes erreurs à plusieurs reprises montre qu'elle n'est pas sérieuse sur sa conversion. Ceux que Dieu attire au salut écouteront les sermons et votre conseil. Ceux qui n'écoutent pas ne seront pas convertis.

Ne soyez pas déçu si la personne ne s'avère pas être sauvée après que vous lui ayez parlé. Quelques personnes ont été converties dès la première fois où elles ont entendu l'Évangile, mais la plupart ne le sont pas. La plupart des gens doivent revenir plusieurs fois avant de faire confiance à Christ.

Assurez-vous de chaque personne plus d'une fois. Ne baptisez pas les personnes tout de suite. Demandez-leur d'attendre au moins un an, et probablement deux ans serait meilleur vu l'état d'apostasie des églises aujourd'hui. Probablement deux ou trois ans seraient encore meilleur. Cela vous donnera le temps de voir si leur foi est authentique. Vous pouvez vérifier une personne de différentes manières pendant ce temps. Vous pouvez lui demander son témoignage - en dehors d'un office. Vous pouvez lui demander des semaines ou des mois plus tard. Ceux qui n'ont pas fait confiance à Christ oublieront le « témoignage » qu'ils ont donné et feront des erreurs après une année ou deux. Ils ont seulement voulu « passer l'examen » et être approuvés, mais ils n'ont pas fait confiance à Jésus. D'autres peuvent mémoriser quelques mots et les répéter, mais quand vous demandez d'une manière différente dans un autre temps, ils ne savent pas quoi dire, parce qu'ils n'ont pas l'expérience personnelle de faire confiance à Jésus.

Regardez son attitude et sa manière de se conduire. Une personne qui part de votre église et refuse de vous écouter prouve qu'elle n'était pas sérieuse avec son péché et n'a pas fait confiance à Christ. Une personne avec une mauvaise attitude qui persiste au sujet de l'église et de la vie chrétienne prouve qu'elle n'était pas sérieuse sur le péché et n'a pas fait confiance à Christ.

7. Septièmement, rappelez-vous le vrai test du conseiller en ministère.

Le vrai test du conseiller en ministère est celui-ci : EST-CE QUE VOUS POUVEZ DIRE À UNE PERSONNE QU'ELLE N'A PAS FAIT CONFIANCE AU CHRIST CE JOUR-LÀ ET QU'ELLE N'A DONC PAS ÉTÉ CONVERTIE ? POUVEZ-VOUS DIRE À UNE PERSONNE QU'ELLE DOIT REVENIR ET PARLER AVEC VOUS ENCORE UNE FOIS AU SUJET DE SON SALUT ? Je ne connais aucun pasteur qui le fait. C'est pour ça que nos églises sont remplies de perdus, y compris les enseignants d'École du Dimanche, les diacres, les épouses de pasteur, et les pasteurs eux-mêmes. Les pasteurs insistent pour prier une prière avec chacune personne qui répond à leur invitation. Ils font ceci afin qu'ils puissent comptabiliser le nombre de baptêmes. Presque aucun de ceux qu'ils baptisent n'est sauvé. Ils ne restent pas fidèles à l'église parce qu'ils ne sont pas nés de nouveau. Ces personnes ne sont pas des « récidivistes. » Ils sont perdus parce que le prédicateur n'a jamais pris du temps pour s'assurer qu'ils ont été convertis. Si vous pouvez dire à une personne qu'elle est encore perdue et a besoin de revenir encore, là est le vrai test de votre ministère. Êtes-vous comme les personnes qui « aiment l'éloge des hommes davantage que celui de Dieu » ? (Jean 12:43). Ou dites-vous la vérité, que les gens l'aiment ou non ?

C'est une manière de dire : Croyez-vous en une vraie conversion - une vraie confiance en Christ qui conduit à une vraie vie chrétienne ? Si vous insistez pour conduire le perdu dans une prière, ou lever sa main, ou signer une carte d'engagement, alors vous êtes un « décisioniste. » Vous ne prenez pas soin des âmes humaines que Dieu vous a envoyées.

J'espère que beaucoup d'entre vous croient dans la vraie conversion. J'espère que quelques uns d'entre vous voient la nécessité de prendre du temps avec chaque personne, pour s'assurer qu'elle fait confiance à Christ et qu'elle est convertie. C'est ce que fait un pasteur fidèle. Le berger fidèle prend soin de ses moutons. J'espère que vous ferez tout votre possible pour vous assurer que ceux dont vous avez la charge ont mis leur confiance en Christ et sont convertis.

VOUS POUVEZ PENSER QUE JE SUIS ENTRÉ DANS TROP DE DÉTAILS ET QUE LA CONVERSION EST VRAIMENT CHOSE FACILE QUI N'EXIGE PAS BEAUCOUP DE RÉFLEXION. Mais que se passerait-il si la profession médicale n'exigeait pas des obstétriciens de connaître les détails sur la façon d'accoucher une femme d'un bébé ? Quoi s’ils faisaient toujours la même chose, ou ne se lavaient pas les mains, ou ne savaient pas comment faire un accouchement par le siège, etc. ? Si nous traitions l'accouchement des bébés comme nous faisons l'accouchement des âmes, des millions de bébés mourraient inutilement - parce qu'en ce moment les millions d'âmes meurent inutilement et vont en enfer parce que nous ne passons pas assez de temps pour nous assurer de leur véritable conversion, ou enseigner comment le faire dans nos écoles et séminaires de la Bible - OÙ CECI N'EST PAS ENSEIGNÉ DU TOUT ! ! !

Je vais lire les paroles de « Then Jesus Came, Alors de Jésus est venu, » par Oswald J. Smith et musique par Homer Rodeheaver. Quand Jésus vient dans votre vie, Son Sang vous lave de tout péché, le Sang qu'Il a versé sur la Croix est toujours le même pour purifier le pécheur de tout péché. Et Jésus est ressuscité des morts pour vous donner la vie éternelle. Faites seulement confiance à Jésus et Il vous pardonnera vos péchés et vous donnera la vie éternelle. J'espère que vous reviendrez pour dîner avec nous ce soir à 18:15. Dr. Hymers prêchera un sermon évangélique intitulé, « Un homme aveugle guéri par Jésus. » Soyez sûr de revenir à 18:15 ce soir et de rester après le dîner pour entendre le Dr. Hymers parler.

Les mauvais esprits l’avait séparé de sa maison et des ses amis,
   Il vivait parmi les tombeaux, comme un misérable ;
Possédé par des démons, il se lacérait le corps,
   Puis Jésus est venu et a libéré les captifs.
Quand Jésus vient la puissance du tentateur est brisée.
   Quand Jésus vient, les larmes ne sont plus.
Il prend la tristesse et remplit la vie de gloire,
   Car tout change quand Jésus vient dans une vie pour y demeurer.

Ainsi, les hommes aujourd'hui ont trouvé le vrai Sauveur,
   Ils n'avaient pu conquérir la passion, la convoitise et le péché ;
Leurs cœurs brisés les avaient laissés tristes et solitaires,
   Alors Jésus est venu et Il a fait Sa demeure en eux.
Quand Jésus vient la puissance du tentateur est brisée.
   Quand Jésus vient, les larmes ne sont plus.
Il prend la tristesse et remplit la vie de gloire,
   Car tout change quand Jésus vient dans une vie pour y demeurer.
   « Then Jesus Came » (Et Jésus est venu)
      par Dr. Oswald J. Smith, 1889-1986,
      musique par Homer Rodeheaver, 1880-1955.


QUAND VOUS ÉCRIVEZ AU DR. HYMERS VOUS DEVEZ LUI DIRE DE QUEL PAYS VOUS ÉCRIVEZ OU IL NE POURRA PAS RÉPONDRE À VOTRE E-MAIL. Si ces sermons vous ont béni, veuillez envoyer un e-mail au Dr. Hymers et le lui dire, mais toujours mentionner de quel pays vous écrivez. L'e-mail du Dr. Hymers est rlhymersjr@sbcglobal.net (cliquez ici) . Vous pouvez écrire au Dr. Hymers dans n'importe quelle langue, mais préférablement en anglais, si c'est possible. Vous pouvez également lui écrire à son adresse postale à : P.O. Box 15308, Los Angeles, CA 90015, USA Vous pouvez aussi lui téléphoner au (818) 352-0452, en mettant devant l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays.

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur l'Internet
A www.sermonsfortheworld.com.
Cliquez sur « Sermons en Français. »

Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur. Vous pouvez les utiliser sans la
permission du Dr. Hymers. Cependant, toutes les vidéos du Dr. Hymers sont soumises à
des droits d'auteur et ne peuvent être utilisées que par permission.

Solo avant le sermon chanté par M. Benjamin Kincaid Griffith :
« Then Jesus Came » (Et Jésus est venu) par Dr. Oswald J. Smith, 1889-1986),
musique par Homer Rodeheaver, 1880-1955.


GRANDES LIGNES DE

COMMENT CONDUIRE UNE ÂME À CHRIST -
L'AIDE À LA CONVERSION !

HOW TO LEAD A SOUL TO CHRIST –
COUNSELING FOR CONVERSIONS !

Un sermon écrit par le Dr. C. L. Cagan
et prêché par le Rev. John Samuel Cagan

« Si vous ne vous convertissez... vous n’entrerez pas dans le royaume du ciel » (Matthieu 18:3).

II Corinthiens 5:17; Jean 3:3,7.

I.    Premièrement, les pasteurs doivent écouter les pécheurs.

II.   Deuxièmement, les pécheurs font des erreurs au sujet de Jésus Christ, Romains 8:34; Luc 24:37 - 43.

III.  Troisièmement, les pécheurs font des erreurs au sujet du salut,
Tite 3:5; Jacques 2:19; Ephésiens 2:20.

IV.  Quatrièmement, les pécheurs ont besoin de la conviction de péché dans leur cœur, Jérémie 17:9 ; Jean 6:44; Jonas 2:9; Ésaïe 6:5.

V.   Cinquièmement, si le pécheur est convaincu du péché qui se trouve dans son cœur, essayez de le conduire à Christ, Ésaïe 6:5; Luc 23:42, 43.

VI.  Sixièmement, après que vous ayez parlé avec le pécheur, posez-lui quelques questions simples.

VII. Septièmement, rappelez-vous le vrai test du conseiller en ministère,
Jean 12:43.


Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en Français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006])