Print Sermon

L'objectif de ce site Web est de fournir librement des sermons et des vidéos de sermons aux pasteurs et aux missionnaires dans le monde entier, particulièrement le tiers monde, où il y a peu si non pas, d'instituts théologiques ni d'écoles bibliques.

Ces sermons et vidéos sont distribués chaque année vers environ 1.500.000 ordinateurs dans plus de 221 pays sur le site www.sermonsfortheworld.com . Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur You Tube, mais délaissent bientôt You Tube, parce que chaque sermon les ramène vers notre site Web. You Tube alimente ainsi notre site Web. Ces sermons sont disponibles en 40 langues et accessibles à environ 120.000 personnes tous les mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les utiliser sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les pays musulmans et hindous.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net .




L'ARMÉE DE GÉDÉON !

GIDEON’S ARMY !
(French)

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le jour du Seigneur, le 24 juin 2018

« Or, le Seigneur dit à Gédéon : Le peuple qui est avec toi, est trop nombreux pour que je livre Madian en ses mains ; Israël se glorifierait contre moi, en disant : C'est ma main qui m'a délivré » (Juges 7:2).


C'est une histoire simple. Mais c'est une histoire extrêmement importante. Gédéon était un jeune homme qui a vécu à une époque de grande apostasie. Cela devrait attirer notre attention tout de suite parce que nous vivons en ce moment dans la grande apostasie de la fin des temps.

I. Premièrement, l'apostasie.

Le peuple d'Israël a fait le mal aux yeux de Dieu. Et Dieu les a punis en les laissant devenir esclaves des Madianites. Ils étaient ennemis d'Israël. Israël s’est retiré de ces Madianites sauvages. Ils se sont cachés dans des grottes et des cavernes de ces Madianites sans Dieu. Les Madianites étaient si forts qu'ils détruisaient les récoltes des Israélites. Ils volaient leurs moutons, leurs bœufs et leurs ânes. Israël était écrasé et désespéré par ces Madianites. Alors ils ont crié à Dieu.

Alors Dieu est venu à Gédéon. Dieu est venu chez lui tandis qu'il se cachait des Madianites. Et Dieu a dit à Gédéon, « Le Seigneur est avec le toi, homme vaillant » (Juges 6:12).

Je n'étais pas un homme vaillant quand j'étudiais au séminaire libéral au nord de San Francisco, celui qui rejetait la Bible. J'étais un garçon doux et docile pour un prédicateur baptiste. Mais ce que j'ai vu dans ce séminaire m'a énormément fâché avec l'évangélicalisme moderne. Ils ne croyaient pas dans le Dieu de la Bible."Ils ont été contrôlés par les Madianites - ceux qui voulaient mettre Dieu dans une camisole de force - ceux qui ne voulaient pas que Dieu commande leur pensée ou leur vie.

Le Dr. David F. Wells a écrit un livre significatif sur la corruption de l'évangélicalisme de notre temps. Il s'appelle, Aucune place pour la Vérité : ou qu'est-il arrivé à la théologie évangélique ? (Eerdmans, 1993). Le Dr. Wells est un homme en colère. Il dit, « Le monde évangélique a perdu son radicalisme » (p.295). Les églises évangéliques n'inspirent pas les jeunes à être des chrétiens radicaux. Ils sont mous, faibles, et égoïstes - ils craignent de parler de peur de ce que les gens penseront d'eux. L'établissement évangélique combattra quiconque veut voir les églises réformées et vivantes aujourd'hui. Le Dr. Wells dit, « La conformité est une force puissante dans le monde évangélique, et suffoque rapidement les dissidents solitaires » (p. 295).

Ils ont essayé désespérément de m'obliger à me conformer à leur incrédulité au séminaire où j'étudiais. Ils m'ont dit que je ne serais jamais pris comme pasteur d'une église baptiste du sud si je continuais à défendre le Christ et la Bible. Je leur ai répondu, « Si c'est le prix à payer, c’est bien car je n'en veux pas. »

J'ai tout perdu d'avoir pris cette décision. Qu'est-ce que j'avais à perdre ? J'avais déjà perdu tout ce qui m'importait. Les Baptistes du sud n'avaient plus rien de ce que voulais vraiment. Je détestais la dénomination. Je détestais le séminaire. Je détestais mon église de ne pas me soutenir. Je détestais ma vie. Je détestais tout sinon Jésus et la Bible. Je marchais seul dans les rues le soir. Je devais continuer à marcher ou je sentais que je deviendrai fou.

Une nuit j'ai finalement sombré dans le sommeil dans le dortoir. Dieu Lui-même m'a réveillé. Le dortoir était tranquille. Pas un bruit. Je suis sorti marcher seul dans la nuit. Alors que je me tenais sur une colline près du séminaire, je pouvais voir les lumières de San Francisco de l'autre côté de la Baie. Le vent soufflait dans mes cheveux et mes vêtements. J'avais froid jusqu'aux os. Et dans le vent, Dieu m'a dit, « Tu n'oublieras jamais cette nuit. Maintenant tu ne prêcheras que ce que je veux. Maintenant tu apprendras à ne pas avoir peur. Maintenant tu parleras pour moi seul. Je serai avec toi. »

C'est là que j'ai su que c'était mon appel pour prêcher. Avant que je n'étais qu'un volontaire. Maintenant j'étais un prédicateur appelé par Dieu. Je crois que chaque prédicateur courageux doit passer par une crise semblable avant que Dieu ne puisse lui faire confiance pour dire la vérité. Il n'y avait aucune émotion en jeu. Seulement ceci, « Si tu ne le dis pas, personne ne le fera, et il y a un besoin désespéré que ce soit dit - et d'autres ont peur de le dire, ainsi si tu ne le dis pas, personne ne le fera, ou ne le dira pas bien. » Ces pensées se sont imprimées dans mon esprit pour toujours. Le Dr. A. W. Tozer, dans un essai appelé « Le cadeau de la perspicacité prophétique, » dit ceci : « Il contredira, dénoncera et protestera au nom de Dieu et récoltera la haine et l'opposition de la part d'une grande portion de la chrétienté… Mais il ne craindra rien de ce qui respire. » Peut-être est-ce pourquoi la Dr. Bob Jones III a dit que je suis « comme un prophète de l'Ancien Testament en esprit et en actes. » Pour une plus grande explication de tout ceci, vous pouvez lire mon autobiographie, « Contre toutes craintes. »

Cette expérience de minuit avec Dieu m'a incité à comprendre un homme comme Gédéon. Et Dieu a dit à Gédéon, « Le Seigneur est avec le toi, homme vaillant. » Bien que je ne sois certainement pas Gédéon, je le comprends maintenant. Gédéon a dit, « Le Seigneur nous a abandonné et nous a livré entre les mains des Madianites » (Juges 6:13).

Gédéon s'est senti indigne et incapable de faire ce qui lui était demandé. Comme Moïse, Gédéon a donné des excuses. Nous voici, mes amis, au milieu de la grande apostasie des derniers jours. Nous nous sentons indignes et incapables de combattre la fausse religion des Madianites du mouvement des nouveaux évangéliques. L'apostasie est trop profonde. La puissance des Madianites évangélique est trop grande. Nous ne pouvons rien faire pour sauver la Bible et le Dieu de la Bible de ces apostats.

II. Deuxièmement, le Dieu de la Bible est toujours vivant !

Dieu a dit, « Je suis le Seigneur, je change pas ! » (Malachie 3:6). Alors l'Esprit de Dieu est venu sur Gédéon. Il a envoyé des messagers qui ont recueilli des foules d'Israélites pour lutter contre les Madianites.

« Jérubbaal, qui est Gédéon, et tout le peuple qui était avec lui, s'étant donc levés de bon matin, campèrent près de la fontaine de Harod; et le camp de Madian était au nord, vers le coteau de Moré, dans la vallée. Or, le Seigneur dit à Gédéon : Le peuple qui est avec toi, est trop nombreux pour que je livre Madian en ses mains ; Israël se glorifierait contre moi, en disant : C'est ma main qui m'a délivré. Maintenant donc, publie ceci aux oreilles du peuple, et qu'on dise : Que celui qui est timide et qui a peur, s'en retourne et s'éloigne librement de la montagne de Galaad. Et vingt-deux mille hommes d'entre le peuple s'en retournèrent, et il en resta dix mille » (Juges 7:1-3).

« Or, le Seigneur dit à Gédéon : Le peuple qui est avec toi, est trop nombreux. Israël se glorifierait contre moi, en disant : C'est ma main qui m'a délivré » (Juges 7:2). Maintenant donc, publie ceci aux oreilles du peuple, et qu'on dise: Que celui qui est timide et qui a peur, s'en retourne et s'en aille. » (Juges 7:3).

Il s'en est retourné vingt-deux mille. Dix mille sont restés avec Gédéon. C'est ce qui s'est passé pour nous. Notre église est passée jusqu'à 1.100 personnes quand nous nous réunissions au lycée junior de Le Conte. Mais la plupart d'entre eux avait peur de risquer leur vie pour Jésus. D'autres sont partis de notre église dans la poursuite des « amusements » - du sexe - ou des drogues. Ceux qui sont partis ont été décrits par Jésus dans la parabole du semeur. Dans Luc 8:10 - 15 la parabole est expliquée : la première partie des gens sont ceux qui entendent la parole de Dieu ,puis vient le diable, et il enlève la parole de leur cœur, de peur qu’ils croient, et soient sauvés. » (Luc 8:12). Nous le voyons chaque semaine. Ils viennent à l'église et regardent leur téléphone portable au lieu d'écouter le sermon. Ou ils ferment les yeux et pensent à autre chose. La Parole de Dieu ne leur fait aucun bien parce qu'ils laissent le diable enlever la Parole hors de leur coeur.

La deuxième espèce sont ceux qui entendent l'Évangile et le reçoivent avec joie. Mais ils n'ont aucune racine en Christ. Ils semblent croire pendant un certain temps, mais abandonnent dès qu'ils sont tentés.

La troisième espèce sont ceux qui entendent l'Évangile et s'en vont. Ils sont étouffés par les soucis, et richesses et les plaisirs de cette vie, et ils ne portent pas de fruit à maturité. » Le Dr. J. Vernon McGee était correct quand il dit que ces trois types de personnes n'ont été jamais converties. Ils représentent les gens qui ont abandonné notre église par le passé. Leur vie prouve qu'aucune d'entre elles n'avait jamais été vraiment convertie. Ils venaient seulement à l'église pour trouver des amitiés et s'amuser. Mais quand ils ont été testés, ils ont abandonné l'église parce qu'ils ne se sont jamais repentis et ne sont jamais nés de nouveau. Ils sont une image des vingt-deux mille qui sont venus pour aider Gédéon mais ont eu trop peur pour rester et pour devenir des soldats de Dieu ! Et soldats de la Croix !

« Or, le Seigneur dit à Gédéon : Le peuple qui est avec toi, est trop nombreux pour que je livre Madian en ses mains ; Israël se glorifierait contre moi, en disant: C'est ma main qui m'a délivré » (Juges 7:2).

Mais il en restait encore trop. Et le Seigneur dit à Gédéon : Le peuple est encore trop nombreux ; fais-les descendre vers l'eau, et là je les mettrai à l'épreuve » (Juges 7:4). Il faisait très chaud là-bas, « ... sur la colline de Moré, dans la vallée » (Juges 7:1). Les Israélites avaient très soif. La plupart des hommes de Gédéon ont lapé l'eau avec leur langue, comme un chien lape l'eau. « Mais le nombre de ceux qui lapèrent l'eau qu’ils avaient prise dans leurs mains, en la portant à leur bouche, fut de trois cents hommes » (Juges 7:6). La plupart d'entre eux ont lapé l'eau directement parce qu'ils avaient tellement soif. Mais seulement trois cents se sont agenouillés et ont pris l'eau dans leurs mains pour la porter à leur bouche. Ils savaient qu'ils devaient garder leur tête levée pour surveiller les Madianites.

« Alors le Seigneur dit à Gédéon : Je vous délivrerai par ces trois cents hommes, qui ont lapé l'eau, dans leurs mains, et je livrerai Madian entre tes mains. Que tout le peuple s'en aille, chacun chez soi » (Juges 7:7).

Nous n'irons pas plus loin en parlant des trois cents hommes de Gédéon ce soir. Le Madianites étaient là dans la vallée, « nombreux comme des sauterelles, et leurs chameaux étaient sans nombre, comme le sable qui est sur le bord de la mer, tant il y en avait » (Juges 7:12). Ce soir-là, Dieu a livré la puissante armée des Madianites entre les mains des trois cents hommes de Gédéon. Le Madianites se sont sauvés pour leurs vies. Et les Israélites ont pris les princes des Madianites, d'Oreb et de Zeeb, et ont coupé leurs têtes et les ont apportées à Gédéon (voir Juges 7:25). La victoire a été gagnée par Dieu avec une petite bande de seulement trois cents soldats !

Voici notre leçon pour ce soir. La plupart des églises aujourd'hui sont menées par des hommes qui sont seulement intéressés par les nombres. Ce sont des Madianites évangéliques. Ils pensent qu'il est nécessaire d'avoir des centaines de personnes participer aux services. Mais ils sont impuissants. Cela ferait beaucoup de bien à de tels prédicateurs de penser à Gédéon et à sa bande minuscule de soldats fidèles.

Jonathan S. Dickerson a écrit un très grand livre intitulé The Great Evangelical Recession, la grande récession évangélique, (Baker Books, 2013). Il a donné des statistiques. Aujourd'hui seulement 7% de nos jeunes se disent être chrétiens évangéliques. 45% de chrétiens évangéliques mourront dans les vingt années à venir. Cela signifie que le nombre de jeunes chrétiens évangéliques chutera bientôt de 7% à seulement « 4% ou moins - à moins que de nouveaux disciples soient formés » (ibid., p.144).

Pourquoi une telle chute du nombre des jeunes dans les églises ? Je suis convaincu que la raison en est qu'ils ne sont pas mis au défi d'un christianisme vivant Quel est notre objectif ? Dans cette église, c'est d'aider les jeunes à atteindre leur potentiel le plus élevé en Christ. Nous sommes ici pour développer un groupe de jeunes semblables à l'armée de Gédéon. Et vous êtes ici pour aider les jeunes à venir dans les églises et devenir des disciples de Jésus Christ. Les personnes que nous voulons enrôler dans l'armée du Christ sont les jeunes. Ce sont des jeunes qui sont prêts à faire quelque chose de nouveau et provocant. Jésus a dit :

« Quiconque veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, et qu’il prenne sa croix, et qu’il me suive » (Marc 8:34).

Ceux qui ne sont pas intéressés à suivre Jésus quoi qu'il en coûte, devraient être séparés de ceux qui ne le sont pas. Ceux qui veulent être pris en compte comme des bébés sont ce que j'appelle des « preneurs. » Ceux qui sont des « preneurs » ne veulent pas se renier. Il ne veulent rien donner à Jésus. Si vous voulez qu'on s'occupe de vous pour toujours, cette église n'est pas pour vous.

Mon épouse Ileana est venue à notre église quand elle avait seulement seize ans. Dans un délai de trois semaines, elle est venue seule à l'église. Elle n'a pas eu besoin « d'être amenée » après seulement trois semaines. Elle est devenue tout de suite une ouvrière de notre église. Elle est devenue une personne qui crée les contacts par téléphone à seulement 17 ans. Elle m'a épousé quand elle avait tout juste 19 ans. Quand nos garçons jumeaux sont nés, elle les a amenés à l'église le tout premier dimanche. Mon fils Leslie n'a jamais manqué l'église un seul dimanche depuis le jour où il est né. Wesley, dans toute sa vie, n'a manqué qu'un seul dimanche, dû à la maladie. Plusieurs autres femmes ont dit que c'était trop. Elles ont gardé leurs enfants à la maison toutes les fois qu'ils avaient un léger petit refroidissement. Mais ma femme était dans la vérité et les autres étaient dans l'erreur. Presque tous leurs enfants sont partis de l'église pour vivre une vie égoïste. Mes deux garçons sont ici à chaque service, jusqu'à ce jour. Ils sont ici parce que mon épouse est une disciple du Christ. Le Dr. Kreighton L. Chan, que nous honorerons pour son soixantième anniversaire dans quelques minutes, a dit à Mme. Hymers, « Je l'ai connue quand elle est venue la première fois à notre église. Elle avait alors, et continue d'avoir, un grand amour pour Christ et une passion pour gagner les âmes perdues. Mme. Hymers [en tant qu'adolescente] a jeté sa vie dans le ministère de l'église et a tout donné... Jeunes gens, jeunes filles, laissez Mme Hymers être un modèle pour vous. Si vous suivez son exemple, notre église aura un futur lumineux et glorieux. »

Puisque nous célébrons le soixantième anniversaire du Dr. Chan ce soir, je devrais dire qu'il est aussi un exemple brillant d'un disciple du Christ. Il est aujourd'hui un pasteur consacré de notre église. C'était un enfant très maladif. Il était si malade qu'il a dû rester dans une cage de verre à l'hôpital une majeure partie de son enfance. Il est venu dans notre église quand il était adolescent. D'autres médecins lui ont dit qu'il ne vivrait pas au-delà de trente ans. Il aurait pu devenu un petit homme chétif qui aurait voulu que l'église prenne soin de lui. Mais, non ! Il s'est jeté dans le travail de l'église et il est devenu un disciple du Christ. On lui avait dit qu'il ne vivrait pas plus que trente ans s'il travaillait un peu. Mais le travail pour le Christ a réellement renforcé le Dr. Chan. Il a vécu une bonne et forte vie pendant trente ans, bien plus longtemps que prévu. Il a pris sa croix et suivi Jésus. Et maintenant il est sur cette plateforme en tant qu'homme de Dieu puissant à l'âge de soixante ans !

Je pourrais continuer et vous parler de M. Mencia, et Mme. Salazar, et M. Ben Griffith, qui est en vacances avec son épouse ce soir. Je pourrais vous parler également de M. et Mme. Virgel Nickell, qui nous ont prêté la plupart de l'argent nécessaire pour acheter ce bâtiment. M. Nickell a 75 ans, et il a du diabète - pourtant il conduit plus d'une heure afin d'être dans notre église chaque mercredi soir, et chaque dimanche matin et dimanche soir. Ou je pourrais vous parler de cet jeune homme étonnant, le révérend John Samuel Cagan qui me remplacera bientôt en tant que pasteur de cette église. Toutes ces personnes sont devenues les disciples de Jésus, et des soldats de la croix.

Mon pasteur, le Dr. Timothy Lin disait, « Moins est meilleur que plus… tous les sièges peuvent être remplis le dimanche, mais reste le fait qu'il y a seulement une poignée de personnes lors de la réunion de prière… et nous ne peuvons pas dire que c'est sain » (The Secret of Church Growth, Le secret de la croissance d'église, p. 39).

On le retrouve dans toute la Bible. Vous verrez à plusieurs reprises que « moins est meilleur que plus. » Jésus a pris 11 hommes et a changé le monde parce que Ses hommes étaient disposés à mourir pour Lui et pour Sa cause. Dans l'histoire de l'Église, nous voyons la même leçon. Les participants à la Pentecôte furent seulement 120. Seulement quelques chrétiens de Moravie ont mis à feu au mouvement moderne de la mission. Seulement quelques méthodistes, une seule poignée, ont mis à feu pour le Grand Réveil. Seulement quelques personnes ont suivi James Hudson Taylor pour évangéliser l'intérieur de la Chine.

Ceux qui ne sont pas disposés à donner leur meilleur pour Christ devraient être éliminés. Ceux qui veulent toujours être traités comme des bébés devraient être éliminés. Ceux qui ne sont pas disposés à donner leur meilleur et qui ne veulent pas bouger de leur zone de confort devraient être écartés. Ils sont des « preneurs » perpétuels qui ne donnent jamais rien pour le Christ. Si nous voulons avoir une église de disciples nous devons laisser les « preneurs » partir, afin que nous puissions avoir des jeunes qui veulent défier les Madianites du nouvel-évangélicalisme mou, et le changer. Nous devons encourager ceux qui veulent que leur vie compte pour Jésus Christ. Et nous ne devons pas encourager ceux qui veulent que nous les traitions comme des bébés qui ne grandissent jamais ! Nous devons encourager ceux qui veulent devenir des disciples de Jésus, et nous devons laisser le reste retourner chez eux comme le faisait Gédéon !

Veuillez vous lever et chanter le numéro 1 sur votre feuille de chants, « En avant, soldats chrétiens, » Chantons-le !

En avant, soldats chrétiens, partons en guerre,
   Avec la Croix de Jésus dressée devant nous :
Christ le Maître et Roi nous conduit contre l'ennemi ;
   En avant dans la bataille, voyez Ses bannières flotter dans le vent.
En avant, soldats chrétiens, partons en guerre,
   Avec la Croix de Jésus marchant devant nous.

Comme une puissante armée se déplace l'église de Dieu ;
   Frères, nous marchons le chemin que les saints ont foulé ;
Nous ne sommes pas divisés, tous un seul corps nous,
   Uns dans l'espoir et la doctrine, uns dans la charité.
En avant, soldats chrétiens, partons en guerre,
   Avec la Croix de Jésus marchant devant nous.

Puis continuons, peuple, rejoignez notre foule heureuse,
   Mélangez avec les nôtres votre voix dans le chant de triomphe ;
Gloire, louanges et honneur au Christ-Roi ;
   Cela à travers les âges, car d'innombrables hommes et anges chantent :
En avant, soldats chrétiens, partons en guerre,
   Avec la Croix de Jésus marchant devant nous.
« Onward, Christian Soldiers » (En avant, soldats du Christ)
       par Sabine Baring-Gould, 1834-1924.


QUAND VOUS ÉCRIVEZ AU DR. HYMERS VOUS DEVEZ LUI DIRE DE QUEL PAYS VOUS ÉCRIVEZ OU IL NE POURRA PAS RÉPONDRE À VOTRE E-MAIL. Si ces sermons vous ont béni, veuillez envoyer un e-mail au Dr. Hymers et le lui dire, mais toujours mentionner de quel pays vous écrivez. L'e-mail du Dr. Hymers est rlhymersjr@sbcglobal.net (cliquez ici) . Vous pouvez écrire au Dr. Hymers dans n'importe quelle langue, mais préférablement en anglais, si c'est possible. Vous pouvez également lui écrire à son adresse postale à : P.O. Box 15308, Los Angeles, CA 90015, USA Vous pouvez aussi lui téléphoner au (818) 352-0452, en mettant devant l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays.

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur l'Internet
A www.sermonsfortheworld.com.
Cliquez sur « Sermons en Français. »

Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur. Vous pouvez les utiliser sans la
permission du Dr. Hymers. Cependant, toutes les vidéos du Dr. Hymers sont soumises à
des droits d'auteur et ne peuvent être utilisées que par permission.

Solo chanté avant le sermon par M. Noah Song :
« Onward, Christian Soldiers » (En avant, soldats du Christ)
par Sabine Baring-Gould, 1834-1924.


GRANDES LIGNES DE

GRANDES LIGNES DE

L'ARMÉE DE GÉDÉON !
GIDEON’S ARMY !

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

« Or, le Seigneur dit à Gédéon : Le peuple qui est avec toi, est trop nombreux pour que je livre Madian en ses mains; Israël se glorifierait contre moi, en disant : C'est ma main qui m'a délivré » (Juges 7:2).

I.   I. Premièrement, l'apostasie, Juges 6:12, 13.

II.  Deuxièmement, le Dieu de la Bible est toujours vivant !
Malachie 3:6; Juges 7:4, 1, 6, 7, 12; Marc 8:34,
Juges 7:4, 1, 6, 7, 12; Marc 8:34.


Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en Français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006])