Print Sermon

L'objectif de ce site Web est de fournir librement des sermons et des vidéos de sermons aux pasteurs et aux missionnaires dans le monde entier, particulièrement le tiers monde, où il y a peu si non pas, d'instituts théologiques ni d'écoles bibliques.

Ces sermons et vidéos sont distribués chaque année vers environ 1.500.000 ordinateurs dans plus de 221 pays sur le site www.sermonsfortheworld.com . Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur You Tube, mais délaissent bientôt You Tube, parce que chaque sermon les ramène vers notre site Web. You Tube alimente ainsi notre site Web. Ces sermons sont disponibles en 40 langues et accessibles à environ 120.000 personnes tous les mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les utiliser sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les pays musulmans et hindous.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net .




VOIR OU CROIRE ?

SEEING OR BELIEVING?
(French)

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le jour du Seigneur, le dimanche soir 4 février 2018
A sermon preached at the Baptist Tabernacle of Los Angeles
Lord’s Day Evening, February 4, 2018

« Lequel, vous aimez ne l’ayant pas vu, en qui, quoique maintenant vous ne le voyiez pas, vous croyez, et vous vous réjouissez d’une joie inexprimable et pleine de gloire ; Recevant la fin de votre foi, à savoir le salut de vos âmes »
     (I Pierre 1:8, 9).


Peter parlait à des gens qui n'avaient jamais vu Jésus. Ils ne l'avaient jamais vu pendant Sa vie sur terre. Et pourtant, ils avaient été sauvés par Lui. Beaucoup d'autres ont vu Jésus quand Il était sur terre. Et pourtant, ils n'ont pas été sauvés. Comme le grand Spurgeon, nous pouvons dire avec certitude - « Voir n'est pas Croire, mais Croire c'est Voir. » C'est le titre d'un des sermons de Spurgeon. Il est basé sur notre texte. Je simplifierai le sermon de Spurgeon à votre intention.

I. Premièrement, Voir n'est pas Croire.

Vous n'avez pas besoin d'en connaître beaucoup sur la Bible pour le savoir. Tous les quatre Évangiles parlent d'hommes qui ont vu Jésus. Ils L'ont vu mais ils n'ont pas cru en Lui. Judas Iscariote était un des disciples de Jésus. Mais Judas n'a pas cru en Jésus. Judas a suivi Jésus pendant trois ans. Il a vécu avec Jésus. Il a mangé avec Jésus. Judas a chassé les démons par le nom de Jésus. Il a prêché au sujet de Jésus. Il a connu Jésus intimement et étroitement. Jésus a même appelé Judas Son ami. Mais Judas n'a pas cru en Jésus. C'est pourquoi il a trahi Jésus pour trente pièces d'argent. C'est pourquoi il est sorti de chez lui pour aller se pendre, puis il est allé en enfer. Les autres disciples n'étaient pas meilleurs. Eux aussi n'ont pas cru en Jésus. Il leur a dit qu'Il allait à Jérusalem pour souffrir et y mourir. « Et ils ne comprirent rien à toutes ces choses... et ils ne comprirent pas non plus les choses qui étaient dites » (Luc 18:34). « Eux aussi n'ont pas cru en Jésus jusqu'à ce qu'Il souffle sur eux » (Jean 20:22). Bien plus longtemps après, même le disciple Thomas n'a pas cru en Jésus! Ils ont vécu avec Jésus pendant trois ans. Mais ils n'ont pas cru en Lui. Le roi Hérode L'a vu mais n'a pas cru en Lui. Pilate l'a vu mais n'a pas cru en Lui. Les Pharisiens L'ont vu faire des miracles, mais n'ont pas cru en Lui. Les Sadducéens et les Hérodiens ont parlé avec Lui, mais n'ont pas cru en Lui. De grandes foules de personnes ont été nourries par Lui, et L'ont vu exécuter des miracles. Mais la plupart d'entre eux n'ont pas cru en Lui non plus. Presque personne qui a connu Jésus tandis qu'Il était sur terre n’a cru en Lui ! Presque personne ! C'est un fait étonnant ! Si étonnant que l'apôtre Jean a écrit à ce sujet. Il a dit, « Il est venu chez les siens ; et les siens ne l’ont pas reçu » (Jean 1:11). Seule une poignée de ceux qui ont vu Jésus tandis qu'Il était sur terre a cru en Lui !

De ces faits nous pouvons dire que « Voir n'est pas Croire. » Pourtant certains d'entre vous ici ce soir pensent que vous pourriez croire en Lui si vous pouviez Le voir. Certainement vous ne l'admettriez pas, mais c'est vrai. C'est pourquoi vous voulez « sentir » quelque chose pour prouver que Jésus est vrai. Vous recherchez un « sentiment » ou vous recherchez un verset de la Bible avec une promesse. Vous pouvez comprendre un sentiment. Vous pouvez voir une promesse de la Bible. Mais vous ne pouvez pas voir Jésus. C'est votre excuse pour ne pas croire en Lui. C'est votre excuse pour ne pas Lui faire confiance. C'est votre excuse pour ne pas croire en Lui. C'est votre excuse pour ne pas être sauvé. Mais je vous dis ici ce soir, « Voir n'est pas Croire » Ressentir quelque chose n'est pas croire. Répéter une promesse de la Bible n’est pas croire. Voir un miracle n'est pas croire. Tous les non croyants que j'ai mentionné connaissaient les versets de la Bible. Ils L'ont tous vu. Presque tous L'ont vu exécuter des miracles. Et pourtant, ils n'ont pas cru en Lui. Et la plupart d'entre eux sont morts et sont allés en enfer parce qu'ils n'ont jamais cru en Lui, bien qu'ils L'aient vu de nombreuses fois !

Le prophète Ésaïe a parlé de Jésus. Il a dit, « Il est méprisé et abandonné des hommes » (Ésaïe 53:3). Les notes de Barnes disent,

Il est méprisé… Le Rédempteur a fait l'objet du mépris et de l'abandon de la part des Pharisiens, des Sadducéens, et des Romains. Pendant Sa vie sur terre il en était ainsi, dans Sa mort il en était encore ainsi ; et depuis lors, Son nom et Sa personne sont toujours aussi activement l'objet du mépris des hommes.

Rejeté des hommes… L'expression est pleine de signification, et en trois mots énonce l'histoire entière de l'homme, à voir la manière dont il traite le Rédempteur. Le terme « Rejeté des hommes » exprime complètement l'histoire triste et sombre de ce moment ; rejeté par les Juifs ; par les riches, les grands et les instruits ; par la foule des gens de toute classe sociale, âge, et rang.

Le Pulpit Commentary (Commentaire de la chaire) dit,

Il est l'objet du mépris. Le mépris de l'homme se montre d'une part dans le peu d'attention que les hommes ont donné à Son enseignement, et d'autre part par leur traitement à Son égard la nuit et la journée avant Sa crucifixion. Rejeté des hommes, plutôt abandonné par les hommes… Notre Seigneur, à aucun moment, n'a été entouré de plus d'une « petite bande d'hommes. » Même de leur part, « Beaucoup s'en sont retournés et n'ont plus marché avec Lui. » Certains viendraient seulement Le voir la nuit. Tous les « puissants » et les grands hommes de ce monde-là se sont tenus à distance. Et à la fin, même Ses apôtres « L'ont abandonné et se sont sauvés. »

Presque tout ceux qui ont vu Jésus quand Il était sur terre L'ont méprisé et L'ont rejeté. Auriez-vous agi différemment que les autres ? Si vous n'êtes pas encore converti, vous êtes exactement comme eux ! Vous Le méprisez et Le rejetez. Vous cachez votre visage de Lui. Vous êtes comme tous ceux qui ont vu Jésus quand Il était sur terre, pour Le mépriser et Le rejeter ! Ils L'ont vu. Ils ont entendu Sa voix. Et pourtant, ils n'ont pas cru en Lui. Voir n'est pas Croire !

II. Deuxièmement, Croire c'est Voir !

« Lequel, vous aimez ne l’ayant pas vu, en qui, quoique maintenant vous ne le voyiez pas, vous croyez, et vous vous réjouissez d’une joie inexprimable et pleine de gloire ; Recevant la fin de votre foi, à savoir le salut de vos âmes » (I Pierre 1:8, 9).

Pierre parlait à des gens qui n'avaient jamais vu Jésus. Et pourtant, ils Lui ont fait confiance et ont été sauvés par Lui ! Pourquoi ont-ils cru en Jésus alors qu'ils ne L'avaient jamais vu, n'avaient jamais entendu Sa voix, et ne l'avaient jamais touché ? Le grand réformateur Jean Calvin a donné la réponse. Calvin a dit, « Aucun homme ne pourra jamais… par sa propre compréhension, et ceci à moins que le Seigneur ne le corrige et le forme à nouveau par son Esprit. »

Le même Esprit Saint peut vous donner foi en Jésus maintenant. Maintenant - quoique vous ne puissiez pas voir Jésus de vos yeux. Le même Esprit Saint peut vous mettre en contact avec Jésus maintenant - quoique vous ne puissiez pas sentir le contact de Sa chair.

Le premier point de contact avec Jésus est l'amour. Notre texte dit « Qui n'ayant pas vu, vous aimez. » « Bien que vous ne L'ayez pas vu, vous L'aimez. » L'amour de Jésus vient à nous de beaucoup de manières différentes. Quand j'ai commencé à aller à l'église mes parents se sont moqués de moi. Et ils se sont moqués de Jésus aussi. Ils disaient, « Comment peux-tu croire en Lui ? Qu'a-t-Il fait pour toi ? » Mais plus ils riaient de Jésus, plus je L'aimais. Il y avait de mauvais garçons dans mon église. Ils faisaient des plaisanteries salaces au sujet de Sa mère qui n'était pas une vierge. Ils disaient qu'Il était un bâtard. Ils L'ont insulté en riant et en se moquant de Lui. Mais plus ils riaient de Jésus, plus je L'aimais.

Quand je pensais à Jésus, au temps de la Pâques, je l'aimais encore davantage. Je l'aimais à cause de Sa souffrance sur la Croix. Je ne supportais pas de penser à Ses clous qui avaient percé Ses mains et Ses pieds. Je ne savais pas pourquoi ils Lui avaient fait cela. Mais je ressentais beaucoup de compassion et de tristesse pour Lui.

J'étais un garçon solitaire. Je n'avais pas de parents, ni de famille, pour me donner un sentiment de sécurité et me rendre heureux. Et j'ai pensé à Jésus qui était seul - sans ami pour Lui donner du réconfort - et je L'ai aimé. J'ai pensé, « Même si personne d'autre ne t'aime, Jésus, moi je t'aimerai ! » Et c'est par Son amour pour moi qu'Il a gagné mon âme. Le jour où j'ai été sauvé, on a chanté le cantique de Charles Wesley. Chaque strophe finit par des paroles qui brisaient mon cœur. « Quel est cet amour merveilleux, pour que Toi, mon Dieu, Tu aies dû mourir pour moi ? »

Jésus était Dieu en chair. Ils ont cloué mon Dieu à une grossière croix de bois. Amour infini ! Cela m'a brisé le cœur. J'ai mis ma confiance en Lui. Je suis venu à Son contact par Son amour pour moi - et par mon amour pour Lui.

Je ne pense pas que quelqu'un ici puisse dire que John Cagan est un poltron. Vous admirez John pour sa force de caractère. John a résisté au Christ avec chaque fibre de son être. Rien de ce que je lui disais ne le faisait changer d'avis. Il disait, « La pensée que je devrais me rendre à Jésus m'affligeait tellement que, pour ce qui m'a semblé un moment sans fin, je ne pouvais tout simplement pas l'envisager. Jésus avait donné Sa vie pour moi. Jésus était allé se faire crucifier pour moi alors que j'étais Son pire ennemi et je ne voulais pas Lui céder. Cette pensée m'a brisé. Je ne pouvais pas me contenir plus longtemps. Je devais avoir Jésus. À cet instant même, j'ai cédé à Christ et je Lui ai fait confiance par la foi... Je n'ai pas eu besoin de ressentir quelque chose. J'avais Jésus !... Combien Jésus doit-Il m'avoir aimé pour me pardonner, moi le pire des pécheurs. Christ a donné Sa vie pour moi et pour ceci je Lui donne tout... Jésus a pris ma colère et ma haine et m'a donné l'amour à la place. »

Le grand Spurgeon n'a jamais rencontré John Cagan. Mais il a écrit comme s'il avait connu John. Spurgeon a dit « Après tout ce n'est pas le 'Voir' - qui est toujours externe - mais c'est penser à Jésus, comprendre, être affecté par Lui, qui est le vrai point de contact. Ainsi, l'amour pour Christ devient un vrai moyen d'union, un lien plus fort que le serait un contact… L'amour pour le Sauveur devient vrai pour le cœur… ainsi le contact que l'amour crée entre Christ et votre âme est plus véritable que quelque chose que vous pourriez toucher ou sentir. » « Bien que vous ne L'ayez pas vu, vous L'aimez. »

Mais le texte nous donne un autre point de contact avec Jésus - « En qui, bien que vous le voyiez pas, croyez cependant. » « Pourtant, vous croyez en Lui. » Ici encore nous devons nous rappeler le fait que vous pouvez croire en Jésus sans Le voir. « Bien que vous Le voyez pas, pourtant vous croyez, et vous vous réjouissez… » Pourtant vous croyez ! Pourtant vous croyez ! Pierre parlait à des gens qui n'avaient jamais vu Jésus. Ils n'avaient jamais touché Jésus. Ils n'avaient jamais entendu Sa voix. Mais ils Le connaissaient ! « Bien que vous Le voyez pas, pourtant vous croyez, et vous vous réjouissez… » « Bien que vous ne L'ayez pas vu, vous croyez en Lui. »

Helen Keller était née complètement aveugle et sourde et muette. Une femme appelée Anne Sullivan a enseigné à Helen comment parler. C'est une histoire étonnante. Quand j'étais un petit garçon j'ai entendu Helen Keller parler à la radio. Bien qu'elle ait été totalement aveugle et sourde de naissance, Helen Keller croyait en Jésus ! Vous aussi vous pouvez croire en Jésus - bien que vous ne L'ayez pas vu ou entendu !

Croire en Jésus vous met en contact avec Lui. L'amour et la foi sont les points de contact avec Jésus. L'amour et la foi nous unissent au Sauveur. « Lequel, vous aimez ne l’ayant pas vu, en qui, quoique maintenant vous ne le voyiez pas, vous croyez, et vous vous réjouissez. » « Bien que vous ne L'ayez pas vu, vous croyez en Lui et vous réjouissez ! »

Écoutez Emi Zabalaga, la pianiste de notre église. C'est une femme intelligente. Vous pouvez avoir confiance en ses paroles.

     « Je refusais de mettre ma confiance en Christ. « Jésus » était juste un mot, une doctrine, ou quelqu'un que je savais avoir existé mais qui était pourtant si éloigné de moi. Au lieu de faire des efforts pour trouver Christ, je recherchais un sentiment de salut, une certaine forme d'expérience.
     Tard un soir, je me suis soudainement rendu compte que Jésus était mort pour moi. Ce soir-là, j'ai pensé à Lui quand Il se trouvait dans le jardin de Gethsémané, écrasé sous le poids de mon péché. J'ai vu [dans mon esprit] Christ crucifié. J'ai pensé au sacrifice de Son Sang et comment Il avait été percé par des clous parce que je L'avais rejeté. Mais pourtant je refusais de mettre ma confiance en Lui. Je m'accrochais toujours à mon besoin pour ce sentiment d'assurance.
     Le Dr. Hymers a commencé à prêcher à partir du Cantique des cantiques de Salomon sur la beauté et l'amour de Christ. Alors que j'écoutais, Christ est devenu à mes yeux de plus en plus beau et digne d'amour. J'ai commencé à avoir mal tellement je voulais Le connaître. J'ai entendu le verset, « Lève-toi, ma bien-aimée, ma belle, et viens ! » (Cantique des cantiques 2:10). J'ai senti comme si Christ me parlait, m'appelait pour venir à Lui.
     J'ai su que toutes les expériences que j'avais vécues, la misère, le désespoir de la vie, le vide froid du monde, le poids brutal du péché, n'étaient seulement que parce que Dieu m'aimait et m'obligeait à voir mon besoin de Jésus.
     Je suis allée voir le Dr. Hymers après le sermon. Un mur de péché a semblé se lever devant moi - la méchanceté de mon coeur, les pensées mauvaises de mon esprit, et mon rejet infini de Jésus. Je ne pouvais plus le supporter. Je devais avoir Christ. Je devais avoir Son Sang. Je me suis mise à genoux… au lieu de rester en arrière, effrayée d'une autre fausse conversion ou de faire une erreur, ou regarder au dedans de moi, en vérifiant mes sentiments ou en cherchant à tâtons dans mon obscurité comme je l'avais toujours fait avant cela, j'ai regardé à Christ par la foi… Il a lavé mes péchés dans Son Sang précieux ; Il a enlevé le lourd fardeau de mon péché ! Il m'a pardonné et a pardonné tout mon péché.
     Il est maintenant mon héros, mon Seigneur et Sauveur ! Bien des fois, depuis lors, je suis allée à Jésus pour Son aide, Sa force et Sa protection. Car le chant dit « La compassion a réécrit ma vie. /La compassion a réécrit ma vie. /J'étais perdu dans le péché / mais Jésus a réécrit ma vie. » J'ai tellement de joie maintenant quand une autre personne est sauvée par Jésus. Je ne peux pas vraiment exprimer la satisfaction et la paix qui découlent du péché pardonné... Je souhaite que tous, et particulièrement ceux qui ont lutté comme moi, puissent éprouver le pardon de Jésus ! L'Évangile, qui paraissaient avant si fermé et sans vie me fait maintenant frémir de joie et mon coeur éclate de bonheur et de gratitude quand j'entends des sermons qui parlent de Jésus. Je remercie Dieu de m'avoir attiré à Son Fils, Jésus. Je peux seulement dire avec l'apôtre Paul ‘Grâce soit rendue à Dieu de Son don inexprimable’ » (II Corinthiens 9:15).

Chers amis, je n'ai jamais vraiment connu la signification du mot « joie » jusqu'à ce que j'aie connu Christ. J'ai passé par beaucoup d'épreuves et de difficultés. J'ai été déçu par bien des personnes en qui j'avais confiance. J'ai été seul et j'ai éprouvé de grande douleur. J'ai marché pendant des heures la nuit, chaque nuit. J'ai ressenti « la tristesse douce et violente » d'être seul sans aucun ami. Je suis quelqu'un qui connaît la nuit. Mais encore et toujours Jésus m'a gardé et m’a sorti de ces périodes de grande douleur. Même lorsque je pensais que personne m'acceptait, Jésus, Lui m'a toujours accepté. « Depuis que par la foi j'ai vu le flot / Le flot débordant de Tes blessures / Ton amour rédempteur a été le thème de ma vie / Et le sera jusqu'à ce que je meure / Et le sera jusqu'à ce que je meure / Ton amour rédempteur a été le thème de ma vie / Et le sera jusqu'à ce que je meure. » Si vous êtes encore perdu écoutez attentivement ce beau chant :

J'ai essayé en vain de mille manières
   À apaiser mes craintes, à grandir mes espoirs ;
Mais ce dont j'ai besoin, la Bible dit,
   C'est toujours, seulement Jésus.

Mon âme est comme la nuit, mon coeur est comme d’acier -
   Je ne peux pas voir, je ne peux pas sentir ;
Pour la lumière, pour la vie, je dois lancer un appel
   Simplement par la foi, à Toi, Jésus.

Il est mort, Il vit, Il règne, Il plaide en ma faveur ;
   Son amour est présent dans toutes Ses paroles et Ses actes ;
C'est tout ce dont un pécheur coupable a besoin    Pour toujours en Jésus.
[“In Jésus” (En Jésus) par James Procter, 1913.]

Vous pouvez dire, « Je ne suis pas convaincu. Vous parlez d'amour et de croire. » Vous dites « Je n'ai pas d'amour pour Christ. » « Je en crois pas en lui. » « Vos arguments ne me convainquent pas. »

Alors, je dois vous avertir. Un jour vient quand vous n'entendrez plus les mots doux de l'amour et de la foi. Vos oreilles seront froides et mortes. Il n'y aura plus de paroles de paix et de pardon pour vous. Tout sera engloutis dans l'obscurité éternelle de l'enfer.

Écoutez moi maintenant ! Avant que Dieu ne vous parle dans la colère et le jugement. Et Dieu vous dira alors, « Je t'ai appelé et tu as refusé. »

Tout ce que je peux vous dire simplement est : Ferez-vous confiance à Christ ? Le ferez-vous maintenant ? Ce soir ? Je ne peux rien faire de plus. Je ne peux pas vous obliger à mettre votre confiance en Jésus. Je dois le laisser au soin de Dieu. Par Sa puissance, Dieu a ouvert beaucoup de cœurs pour faire confiance à Jésus. Dans cette église, vous êtes entourés de beaucoup de personnes que Dieu a attirées à Jésus. Dieu a choisi de les attirer à Jésus Christ. S'il ne vous attire pas, il n'y a rien que je puisse faire. Si Dieu n'a pas choisi de vous sauver, il n'y a rien de plus que je puisse faire. Si vous n'êtes pas un de Ses élus il n'y a rien que je puisse faire.

Mais si Dieu a parlé ce soir à votre coeur, recevez Christ. Recevez-Le maintenant. Vous qui avez le plus besoin de Jésus, venez et mettez votre confiance en Lui maintenant. Tout ce que je vous ai dit ne vous sera d'aucun bien à moins que l'Esprit de Dieu ne l'applique à votre cœur. Nous prions pour que vous fassiez confiance à Jésus maintenant comme ceux à qui Pierre a parlé dans notre texte. Nous avons prié pour que Dieu fasse ce qu'il a fait avec John Cagan, et Emi Zabalaga et les gens qui vous entourent. Que Dieu choisisse Ses élus parmi nous ce soir. Puissiez-vous venir à Jésus, Lui faire confiance et être sauvé éternellement par Son Sang qui rachète le péché. Amen.


QUAND VOUS ÉCRIVEZ AU DR. HYMERS VOUS DEVEZ LUI DIRE DE QUEL PAYS VOUS ÉCRIVEZ OU IL NE POURRA PAS RÉPONDRE À VOTRE E-MAIL. Si ces sermons vous ont béni, veuillez envoyer un e-mail au Dr. Hymers et le lui dire, mais toujours mentionner de quel pays vous écrivez. L'e-mail du Dr. Hymers est rlhymersjr@sbcglobal.net (cliquez ici) . Vous pouvez écrire au Dr. Hymers dans n'importe quelle langue, mais préférablement en anglais, si c'est possible. Vous pouvez également lui écrire à son adresse postale à : P.O. Box 15308, Los Angeles, CA 90015, USA Vous pouvez aussi lui téléphoner au (818) 352-0452, en mettant devant l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays.

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur l'Internet
A www.sermonsfortheworld.com.
Cliquez sur « Sermons en Français. »

Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur. Vous pouvez les utiliser sans la
permission du Dr. Hymers. Cependant, toutes les vidéos du Dr. Hymers sont soumises à
des droits d'auteur et ne peuvent être utilisées que par permission.

Solo avant le sermon chanté par M. Benjamin Kincaid Griffith :
“In Jesus” (En Jésus) par James Procter, 1913.


GRANDES LIGNES DE

VOIR OU CROIRE ?

SEEING OR BELIEVING ?

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

« Lequel, vous aimez ne l’ayant pas vu, en qui, quoique maintenant vous ne le voyiez pas, vous croyez, et vous vous réjouissez d’une joie inexprimable et pleine de gloire ; Recevant la fin de votre foi, à savoir le salut de vos âmes »
     (I Pierre 1:8, 9).

I.   Premièrement, Voir n'est pas Croire, Luc 18:34; Jean 20:22; 1:11;
Ésaïe 53:3.

II.  Deuxièmement, Croire c'est Voir ! Cantique des cantiques de Salomon 2:10 ; II Corinthiens 9:15.


Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en Français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006])