Print Sermon

L'objectif de ce site Web est de fournir librement des sermons et des vidéos de sermons aux pasteurs et aux missionnaires dans le monde entier, particulièrement le tiers monde, où il y a peu si non pas, d'instituts théologiques ni d'écoles bibliques.

Ces sermons et vidéos sont distribués chaque année vers environ 1.500.000 ordinateurs dans plus de 221 pays sur le site www.sermonsfortheworld.com . Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur You Tube, mais délaissent bientôt You Tube, parce que chaque sermon les ramène vers notre site Web. You Tube alimente ainsi notre site Web. Ces sermons sont disponibles en 40 langues et accessibles à environ 120.000 personnes tous les mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les utiliser sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les pays musulmans et hindous.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net .




LA PRÉDICATION DE NOÉ

THE PREACHING OF NOAH
(French)

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles
Dimanche soir, le 13 janvier 2013

« Et il n’a pas épargné l’ancien monde, mais a sauvé Noé, lui (le) huitième, un prédicateur de droiture, faisant venir le déluge sur le monde des impies » (II Pierre 2:5).


Ce texte ne représente que le fragment d’une phrase. Il fait partie d'une seule phrase qui va des versets quatre à neuf. C'est une des phrases les plus longues du Nouveau Testament. Le chapitre commence par une description des faux prophètes. Puis, l'apôtre parle de leur damnation. La description est ensuite suivie de trois exemples de la manière dont Dieu a jugé le péché par le passé. Tout d'abord, le jugement des anges qui ont péché. Deuxièmement, le jugement de la race humaine au temps de Noé. Troisièmement, le jugement des villes de Sodome et de Gomorrhe. Cette section se termine en disant que ces trois exemples montrent que « le Seigneur sait comment délivrer de l’épreuve les pieux et réserver les injustes pour être punis au jour du jugement » (II Pierre 2:9). Le deuxième exemple de jugement fait l'objet de mon sermon de ce soir. Il nous est dit que Dieu,

« ... n’a pas épargné l’ancien monde, mais a sauvé Noé, lui (le) huitième, un prédicateur de droiture, faisant venir le déluge sur le monde des impies » (II Pierre 2:5).

Nous pouvons diviser le texte en trois parties : l'auditoire, le prédicateur et le jugement.

I. Premièrement, l'auditoire.

Avant de nous tourner vers Noé le prédicateur, il nous faut penser à son auditoire – les personnes à qui il a prêché. Dans notre texte, les gens qui ont vécu avant le déluge sont appelés « l'ancien monde. » On ne trouve seulement que quelques versets de l'Écriture qui nous en parlent. Mais ce que nous savons à leur sujet est très instructif. Il est important d'en savoir plus sur ces gens, parce que Jésus a dit que la dernière génération, celle qui viendrait avant la fin de cet âge, serait comme celle des gens qui vivaient dans les jours de Noé. Jésus a dit, « Mais comme il en était aux jours de Noé, ainsi sera aussi la venue du Fils de l’homme » (Matthieu 24:37). Qui étaient les gens de cette époque ?

Ils étaient matérialistes. C'est la principale caractéristique à leur encontre. Et tout découlait de ce matérialisme. Jésus nous dit que leur attention était principalement centrée sur les choses matérielles... « Ils mangeaient et buvaient, se mariaient et se donnaient en mariage, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche » (Matthieu 24:38). Leurs vies tournaient autour de la nourriture et du plaisir. Ils ne désiraient que les « bonnes » choses de la vie et rien d'autre n'avait d'importance. Le Dr Francis Schaeffer a déclaré que les valeurs chrétiennes de notre temps s'affaiblissaient tellement que la majorité des gens ne vivaient que pour leur prospérité et leur tranquillité personnelles. Il a également dit :

La tranquillité personnelle signifie qu'on désire que rien ne vienne troubler sa manière de vivre, peu importe quel en sera le résultat dans la durée, sur la vie de ses enfants et petits-enfants. La prospérité signifie une abondance énorme et toujours croissante – une vie faite de choses, de choses et encore plus de choses – un succès jugé par un niveau de plus en plus élevé d'abondance de biens matériels (Francis A. Schaeffer, How Should We Then Live?, Comment donc devrions-nous vivre, Revell, 1976, p. 205).

Quand j'étais jeune, je me rappelle m’être demandé pourquoi les gens étaient aussi préoccupés par la possession d'une voiture chère et magnifique, pourquoi ils avaient besoin de posséder ce qu'ils appelaient, « les choses les plus raffinées de la vie. » Je n'étais pas un hippie. Mais alors pas du tout. Mais j'étais très satisfait de ma simple petite Dodge Dart grise et d'une petite chambre dans un appartement. Même aujourd'hui encore, je conduis une Toyota Corolla, âgée de seize ans. J'ai deux complets que je peux porter. Cela me semble assez pour moi. Si ma mère ne m'avait pas donné une maison, je n'en aurais pas. La Bible dit : « Si les richesses augmentent, n’y placez pas votre cœur » (Psaume 62:10). Pour être vraiment honnête avec vous, je ne comprends tout simplement pas une personne dont la vie ne tourne qu'autour de sa prospérité et de sa tranquillité personnelles. Quand j'avais dix-huit ans, j'ai joué le personnage d'un vieil homme riche dans une pièce de théâtre en un acte, basée sur la parabole du riche insensé du douzième chapitre de Luc. Dans la pièce, je tombais raide mort d'une crise cardiaque, et la voix de Dieu se faisait entendre dans les haut-parleurs, comme le tonnerre, « Insensé, cette nuit même, ton âme te sera redemandée ; alors, ces choses que tu as amassées, à qui iront-elles ? Ainsi est celui qui amasse un trésor pour lui-même, et n’est pas riche à l’égard de Dieu » (Luc 12:20, 21). Les contemporains de Noé furent insensés comme le riche. Et le matérialisme est aussi très répandu de nos jours.

Et puis leurs esprits étaient pleins de malice. Genèse 6:5 nous dit que

« Et le Seigneur vit que la perversité de l’homme était grande sur la terre, et que toute l’imagination des pensées de son cœur n’était que continûment mauvaise. » (Genèse 6:5).

Luther a dit, « Quand les gens commencent à être méchants, ils ne craignent ni ne croient en Dieu, mais Le méprisent, ainsi que Sa parole et Ses ministres... Cette même impiété s'est propagée rapidement à l'époque de Noé » Martin Luther’s Commentary on Genesis, Commentaire de Luther sur la Genèse, Zondervan, 1958, volume I, p. 128 ; commentaires sur la Genèse, chapitre 6).

Depuis qu'on a vu tous ces massacres par balles, les politiciens nous disent qu'il faut enlever les armes à feu de la circulation et que la violence s’arrêtera. Cela me fait vraiment peine d'entendre ces discours insensés. Nous avons eu des armes à feu depuis des générations. Nous avions encore plus d'armes lorsque j'étais enfant. J'ai moi-même eu une arme et un fusil à air comprimé quand j'avais seulement dix ans. De 1949 à 1953, j'ai vécu dans le désert de l'Arizona. Presque tous les jeunes de cette époque possédaient une arme. Mais on ne voyait pas de massacres comme maintenant. Quelle est la différence avec aujourd’hui ? C'est la poubelle qu'Hollywood déverse dans le cerveau des enfants tous les jours !

Le quotidien Los Angeles Times (1/7/13, p. D1) a fait paraître une nouvelle histoire intitulée, « De nouvelles séries télévisée sanglantes sont prévues, mais les responsables de la chaîne de télévision NBC mettent en garde qu'elles peuvent être une incitation à la violence. » Et l’article continuait en disant, « Les récents massacres… mettent les responsables des grandes chaînes de télévision de devoir justifier une fois de plus l’aggravation de la violence sur les petits écrans… dont les critiques pensent avec raison, qu’elle incite à tuer ‘pour de vrai’. » Ceux qui, à Hollywood, essayent de gagner le plus d'argent possible grâce à ces scénarios sanglants, me font vomir ! Leurs films et leurs émissions de télévision empreints de violence et de sang, ont pourri une génération entière. Ça me rend malade. Je pense que c'est également ce que Noé a ressenti !

« Et le terre était corrompue devant Dieu, et la terre était pleine de violence. Et Dieu regarda la terre, et voici, elle était corrompue car toute chair avait corrompu son chemin sur la terre. Et Dieu dit à Noé : la fin de toute chair est venue devant moi ; car la terre est pleine de violence par eux ; et voici, je vais les détruire avec la terre » (Genèse 6:11-13).

Jeunes gens et jeunes filles, je tiens à vous dire quelque chose d’important et je tiens à être aussi clair que possible. Sortez du matérialisme et pensez un peu moins à faire fortune – et un peu plus à amasser des trésors dans le Ciel !

Et sortez hors de ces tueurs en série et de ces vampires sur la télévision – et sortez aussi des jeux vidéo – tous les jeux vidéo – et plongez-vous dans la Bible et dans l'église, et dans la prière ! Si vous ne le faites pas, vous irez en enfer avec les magnats d'Hollywood et les gens imbibés de sang, dont le cerveau est déjà mort, comme les gens de l'époque de Noé ! Et vous pouvez répéter à quelqu'un ce que vous venez d’entendre ! Et cela ne me fait pas sourire !

L'audience de Noé était juste comme cette foule d'Hollywood. Ce n'est pas étonnant qu'aucun d'eux n'ait été sauvé. Il vous serait impossible de sauver ces personnes, même si vous le leur demandiez à genoux ! Les gens de l'« ancien monde » étaient résolument contre Dieu. Aussi Dieu « les a abandonnés » (Romains 01:24).

II. Deuxièmement, le prédicateur.

« Et il n’a pas épargné l’ancien monde, mais a sauvé Noé... un prédicateur de droiture... » (II Pierre 2:5).

Noé n'était pas un enseignant de la Bible. Il était un prédicateur. Le mot grec est « keryx. » Qui signifie « un héraut ». Il proclamait la justice comme un héraut, « comme le fait un crieur public » (Strong). Le Dr John Gill (1697-1771) a dit : « Les Juifs disent que Noé était un prophète ; ils le représentent aussi comme un prédicateur, et nous rapportent même les mots qu'il utilisait pour exhorter les gens de l'ancien monde » (John Gill, D.D., An Exposition of the New Testament, Une exposition du Nouveau Testament, The Baptist Standard Bearer, réimprimé en 1989, volume III, pp. 597, 598).

Puis le Dr. Gill cite les anciens rabbins, qui ont rapporté ce qu’ils pensaient avoir été les paroles mêmes prêchées par Noé, « Détournez-vous de vos mauvaises manières et vilaines actions, de peur que les eaux du déluge ne tombent sur vous, et que vous soyez retranché de la semence des enfants des hommes » (Gill, ibid.). Le Dr. R. C. H. Lenski (1864-1936) a dit,

      On peut se demander comment Pierre savait que Noé était « un héraut de justice » quand l'Ancien Testament l'appelle seulement « un homme de justice. » Cela semble une question assez triviale. Noé est-il resté dans son coin au cours de ces 120 années ? Dieu a-t-Il laissé le monde dans l'ignorance du déluge imminent ? Pierre n'a-t-il pas écrit sous la conviction d'une révélation ?
      Ce délai de 120 ans était une saison de grâce supplémentaire. La prédication de Noé était de tourner les hommes vers la justice afin que Dieu ne soit pas obligé d'envoyer le déluge. Dieu aurait pu épargner Sodome et Gomorrhe, si seulement dix justes y habitaient, mais on ne put même pas en compter dix (Genèse 18:32) ; dans le monde entier, au temps de Noé, il n'y en avait seulement huit [Noé, sa femme, ses trois fils et leurs épouses]. « La justice » est un génitif objectif, il n'est pas qualitatif, il n'est pas « un Héraut juste. » Le mot doit être compris au sens juridique complet [légal]. Noé proclamait cette qualité, qui est l'approbation légitime de Dieu, afin que l'impie puisse se repentir et être ainsi déclaré juste devant Lui. Mais ils se sont moqués de ses paroles, ils se sont moqués de son arche, et sont restés « un monde d’impies » (R. C. H. Lenski, Th.D., The Interpretation of the Epistles of St. Peter, St. John and St. Jude, L’interprétation des épîtres de St Pierre, St Jean et St Jude, Augsburg Publishing House, édition de 1966, p. 312).

Dieu a averti les personnes de l’époque de Noé que son Esprit Saint ne serait pas pour toujours en lutte avec l'homme ; c'est-à-dire, que l'Esprit Saint ne s’occuperait pas toujours de leur donner la conviction de leurs fautes pour les en détourner et les conduire au repentir. Luther a dit que ces paroles, « Mon Esprit ne sera pas toujours en lutte avec l'homme » étaient les paroles même que Noé prêchait « dans le culte public devant le monde. » Ce qu'il voulait dire est ceci, « Nous enseignons et admonestons en vain, car le monde ne supportera pas d'être corrigé. » Cette déclaration est en accord avec la foi et avec l'Écriture, car quand la Parole de Dieu est révélée du Ciel, seuls quelques-uns sont convertis, tandis que la majorité reste dans le mépris, s'abandonnant à la convoitise, aux impuretés et autres vices... C'est donc le plus grand jugement de Dieu quand, par la bouche du saint patriarche [Noé], Il dit qu'il ne luttera plus jamais avec l'homme. Par cela Il déclare que son enseignement (prédication) est inutile et qu'Il n'accordera plus à l'homme la grâce de Sa Parole. Ceux qui ont donc la Parole devrait la recevoir avec joie, en remercier Dieu et « chercher... le Seigneur alors qu'il peut être trouvé, » Ésaïe 55:6 (Luther, ibid., pp. 129, 130).

C'est comme un avertissement pour vous ce soir, je veux dire que Dieu ne s'efforcera pas toujours de vous amener à Sa Parole. Et quand le St Esprit arrête Son action, vous ne serez jamais converti. Vous serez damné tout aussi certainement que ces personnes impies de l'époque de Noé.

III. Troisièmement, le jugement.

« ... n’a pas épargné l’ancien monde, mais a sauvé Noé, lui (le) huitième, un prédicateur de droiture, faisant venir le déluge sur le monde des impies » (II Pierre 2:5).

Le mot « faisant venir » n'est pas dans le grec. Il faut lire, « ramenant le déluge sur le monde des impies. »

On ne peut être surpris que tous les gens alors sur la terre aient péri, juste à côté de Noé et sa famille. La Bible dit :

« Les méchants seront repoussés jusqu’en enfer, et toutes les nations qui oublient Dieu » (Psaume 9:17).

Le Seigneur Jésus Christ a dit,

« Étroite est la porte et resserré est le chemin qui mène à la vie, et il y en a peu qui le trouvent » (Matthieu 7:14).

Le « monde entier des méchants » périt dans le déluge. Le Dr. Gill a dit, « Ils remplissaient la terre entière ; et pourtant cela ne les a pas mis à l'abri de la colère de Dieu. Cela venait de Dieu lui-même, qui a ouvert toutes les fontaines des profondeurs, et les fenêtres du Ciel, et a immédiatement détruit toute l'humanité, les hommes, les femmes, et les enfants, et toute créature vivante, excepté ceux qui étaient avec Noé dans l'arche : et… il ne faut pas penser que leur punition soit finie ici ; [les anciens rabbins disent], « La génération du déluge n'aura rien à voir avec le monde à venir » (Gill, ibid., p. 598).

Il n'y a aucune sécurité dans le nombre. Nous ne sommes pas en présence de sondages d’opinion. Nous avons affaire avec Dieu. Si le monde entier refuse la repentance et le salut, alors il sera condamné par Dieu au tourment éternel. C'est ce que dit Dieu. Le monde peut en rire. Le monde peut s'en moquer. Mais c'est la vérité immuable de Dieu.

« Les méchants seront envoyés en enfer, ainsi que toutes les nations qui oublient Dieu » (Psaume 9:17).

« Étroite est la porte et resserré est le chemin qui mène à la vie, et il y en a peu qui le trouvent » (Matthieu 7:14).

Maintenant, une dernière pensée. Pourquoi les gens de l'époque de Noé ne se sont-ils pas repentis et ne sont-ils pas entrés dans l'arche de la sécurité ? L'arche est un type, ou une image, de Christ. Christ est mort pour nos péchés et Il est ressuscité des morts pour nous donner la vie. Pour être sauvé, vous devez venir à Christ, tout comme les gens de l'époque de Noé devaient venir à l'arche et y rentrer. Pourquoi aucun d'entre eux ne s'est-il repenti et n'est entré dans l'arche de la sécurité ?

Je pense que la raison première en a été l'incrédulité. Ils ne croyaient tout simplement pas ce que disait Dieu sur le jugement à venir. Et donc, ils ne se sont pas repentis et ne se sont pas approchés pour entrer dans l'arche de la sécurité.

Je pense que, pour beaucoup, la deuxième raison était qu'ils ne voulaient pas changer leur mode de vie. Ils avaient plus peur de changer leur manière de vivre, que de la colère de Dieu, et donc ils ne se sont pas repentis et ne sont pas entrés dans l'arche de la sécurité.

Je pense à une troisième raison, c'est que beaucoup d'entre eux aussi avaient peur de ce que leur famille ou leur amis penseraient s'ils se repentaient et entraient dans l'arche. La crainte de passer pour un non-conformiste est, pour beaucoup de gens, une malédiction bien plus grande que la drogue, l'alcool ou les relations sexuelles illicites. Qu’en penseraient mes amis ? Qu’en penserait ma famille ? Ils ont eu peur d’être jugés ridicules de la part de leur famille et de leurs amis, et ne se sont pas repentis et ne sont pas entrés dans l'arche de la sécurité.

Et qu'en est-il de vous-même ? Laisserez-vous une telle crainte vous empêcher de vous repentir et venir à Christ ? Quelqu'un dirait, « Mais que va-t-il m'arriver si je viens à Jésus et que je devienne un chrétien sérieux ? » Je dois être honnête. J'ai ne sais pas ce qui vous arrivera si vous devenez un véritable chrétien. Mais je sais ce qui va vous arriver si vous craignez de devenir l'un d'eux

« Mais les craintifs... auront leur part dans l'étang qui brûle avec le feu et le soufre ; qui est la seconde mort » (Apocalypse 21:8).

Je prie pour que vous mettiez votre confiance en Christ avant que Dieu ne retire Son Esprit, et ne vous laisse à la perdition, comme Il l'a fait quand Il a déversé « Le déluge sur le monde des méchants » (II Pierre 2:5). Si vous désirez parler avec le Dr Cagan ou moi-même afin de devenir un véritable chrétien, et recevoir le pardon de vos péchés par Jésus, veuillez venir maintenant vers le fond de l’église. Le Dr Cagan vous conduira dans un endroit calme où nous pourrons parler et prier. Dr Chan, veuillez nous conduire dans la prière, je vous prie.

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur internet à
www.realconversion.com. Cliquez sur « Sermons en Français. »

You may email Dr. Hymers at rlhymersjr@sbcglobal.net, (Click Here) – or you may
write to him at P.O. Box 15308, Los Angeles, CA 90015. Or phone him at (818)352-0452.

Écriture avant le sermon lue par M. Kyu Dong Lee : Genèse 6:5-12
Solo avant le sermon chanté par M. Benjamin Kincaid Griffith :
« Reste avec moi » (Abide with me) par Henry F. Lyte, 1793-1847)


BREF APPERÇU DE

LA PRÉDICATION DE NOÉ

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

« Et il n’a pas épargné l’ancien monde, mais a sauvé Noé, lui (le) huitième, un prédicateur de droiture, faisant venir le déluge sur le monde des impies » (II Pierre 2:5).

(II Pierre 2:9)

I.   Premièrement, l'audience, Matthieu 24:37, 38 ; Psaume 62:10 ;
Luc 12:20, 21 ; Genèse 6:5, 11-13 ; Romains 1:24.

II.  Deuxièmement, le prédicateur, II Pierre 2:5.

III. Troisièmement, le jugement, Psaume 9:17; Matthieu 7:14;
Apocalypse 21:8.

Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).