Print Sermon

L'objectif de ce site Web est de fournir librement des sermons et des vidéos de sermons aux pasteurs et aux missionnaires dans le monde entier, particulièrement le tiers monde, où il y a peu si non pas, d'instituts théologiques ni d'écoles bibliques.

Ces sermons et vidéos sont distribués chaque année vers environ 1.500.000 ordinateurs dans plus de 221 pays sur le site www.sermonsfortheworld.com . Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur You Tube, mais délaissent bientôt You Tube, parce que chaque sermon les ramène vers notre site Web. You Tube alimente ainsi notre site Web. Ces sermons sont disponibles en 40 langues et accessibles à environ 120.000 personnes tous les mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les utiliser sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les pays musulmans et hindous.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net .




LA FOI DE NOÉ

THE FAITH OF NOAH
(French)

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles
Le jour du Seigneur, le dimanche soir 6 janvier 2013.

« Par la foi, Noé, étant averti par Dieu des choses qui ne se voyaient pas encore, poussé par la peur, prépara une arche pour le salut de sa maison ; par laquelle il condamna le monde, et devint héritier de la droiture qui est par la foi » (Hébreux 11:7).


Ce soir, je voudrais parler de la foi de Noé. C’est l'un des hommes les plus importants de l'histoire. Sans Noé, la race humaine n'existerait pas aujourd'hui. Si Noé n'avait pas gardé sa famille dans l'arche, tous les humains auraient péris noyés dans le « Déluge ».

Nous honorons Charles Martel (688-741) pour avoir sauvé l'Europe de l'invasion des musulmans. Nous honorons Winston Churchill (1874-1965) pour avoir sauvé la civilisation occidentale du péril d'Hitler. Nous honorons Abraham Lincoln (1809-1865) pour avoir sauvé l'Amérique de se retrouver divisée en deux petites nations, le Nord et le Sud. Nous honorons le Dr Martin Luther King (1929-1968) pour avoir sauvé notre nation des luttes raciales des années soixante. Nous honorons le président Reagan (1911-2004), Margaret Thatcher (1925-) et le Pape Jean Paul II (1920-2005) pour avoir sauvé le monde occidental du communisme. La plupart de ces leaders n'étaient pas chrétiens, mais ils ont fait de grandes choses pour notre monde. Pourtant, aussi grands qu'ont été ces dirigeants, ce qu'ils ont fait semble qu’une pâle réflexion comparé à ce qu'a fait Noé. Vous voyez, Noé a sauvé l'humanité d'extinction par le Déluge !

Noé n'est pas un personnage de bande dessinée dans un livre d'école du dimanche pour les enfants. Si cela dépendait de moi, on s'arrêterait d'imprimer ce genre de livres ! Noé était un homme réel et un grand héros, qui a sauvé l'humanité de la destruction totale. Et chaque chrétien devrait avoir un grand respect pour lui et le regarder avec honneur pour ce qu'il a fait.

Le dernier jour de sa croisade d’évangélisation dans la ville de New York, Billy Graham a prêché sur les jours de Noé, dans Matthieu 24:36-39, passage que le Dr Chan nous a lu il y a quelques minutes, au commencement de ce service. C'était le tout dernier sermon de la « croisade, » prêché devant 90 000 personnes à Flushing Meadows Corona Park, à New York. Dans ce sermon, Mr. Graham déclarait, « Lorsque la situation du monde devient telle qu'elle l’était dans les jours de Noé, vous pouvez regarder vers le Ciel et voir que Jésus revient bientôt » (Billy Graham, Living in God’s Love, Vivre dans l'amour de Dieu, G. P. Putnam & sons, 2005, p. 110). Bien que je ne sois pas d'accord avec Billy Graham sur certaines choses, je pense qu'il avait tout à fait raison lorsqu'il a comparé notre monde d'aujourd'hui à celui des jours de Noé.

Mais mon sermon de ce soir ne se concentrera pas sur les jours de Noé. Ce soir, je voudrais vous parler de « La foi de Noé ». Je me base sur le dernier chapitre du livre de Dr M. R. DeHaan, The Days of Noah, Les jours de Noé (Zondervan Publishing House, édition de 1979, pp. 178-184). Hébreux 11:7 dit,

« Par la foi, Noé, étant averti par Dieu des choses qui ne se voyaient pas encore, poussé par la peur, prépara une arche pour le salut de sa maison ; par laquelle il condamna le monde, et devint héritier de la droiture qui est par la foi » (Hébreux 11:7).

Ce texte nous donne l'histoire de Noé en un verset. Le texte commence et se termine par les mêmes termes, « par la foi. » Le verset peut être divisé en sept points, nous révélant chacun quelque chose sur la foi de Noé.

I. Premièrement, le fondement de la foi de Noé.

Le texte s'ouvre sur ces mots, « par la foi Noé, étant averti par Dieu... » Dieu a averti Noé que le Déluge allait venir. Jamais on avait vu une telle inondation auparavant. Il semblait impossible qu'une telle catastrophe, à l’échelle planétaire, puisse se produire. Mais, par la foi, Noé crut les paroles que Dieu lui avait dites. Le Dr DeHaan dit, « la foi véritable ne demande aucune preuves supplémentaires. Elle ne demande pas de voir des signes ou d’entendre des voix ou... ou encore d’avoir des visions ou des rêves, une preuve scientifique ou des découvertes archéologiques ou des évidences géologiques. La véritable foi à salut accepte la Parole de Dieu parce que c'est Dieu qui l'a dit » (ibid., p. 179). La Bible dit :

« La foi est la substance des choses qu’on espère, l’évidence des choses qu’on ne voit pas » (Hébreux 11:1).

« La substance » signifie la conviction ou l'assurance d'une réalité future. La foi est « l'évidence des choses que l'on ne voit pas. » La foi ne repose pas sur ce que nous pouvons voir ou sentir, mais sur l'assurance donnée par Dieu « des choses que l'on ne voit pas. » Le fondement de la foi est la confiance en Dieu. La foi est « le don de Dieu » (Éphésiens 2:8). Dieu a donné à Noé la foi de croire ce qu'Il disait sur la venue du Déluge. La foi ne repose pas sur une évidence empirique, mais sur la confiance en Dieu.

II. Deuxièmement, la nature de la foi de Noé.

Notre texte s'ouvre sur ces mots, « par la foi Noé, étant averti par Dieu...des choses qui ne se voyaient pas encore. » « … des choses qui ne se voyaient pas encore. » Cela se réfère au Déluge qui recouvrirait la terre. Vous voyez, aucune pluie n'était encore jamais tombée du ciel. Dans le deuxième chapitre de la Genèse, on nous dit qu'il n'avait encore jamais plu. Jusqu'à l'époque de Noé l'humidité montait de la terre, comme un épais brouillard. Dans le deuxième chapitre de la Genèse, nous lisons,

« Car le Seigneur Dieu n’avait pas fait pleuvoir sur la terre...Mais une brume montait de la terre, et arrosait toute la surface du sol » (Genèse 2:5, 6).

La pluie n'avait jamais été vue auparavant, mais Noé crut Dieu quand il fut averti « des choses qui ne se voyaient pas encore. » Voilà ce qu'est la foi – croire ce que nous ne pouvons expliquer, mais y croire parce que Dieu le dit. La foi repose sur notre confiance en Dieu.

Dieu dit: « Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé » (Actes 16:31). Mais quelqu'un dit : « Je ne peux pas voir Jésus. Je ne peux pas Le sentir. Comment puis-je croire en Lui ? » Vous voulez des preuves empiriques. Vous voulez voir Jésus et Le sentir. Mais personne ne peut être sauvé de cette manière. Vous devez croire en Jésus par la foi. Tout comme Noé a cru « les choses qui ne se voyaient pas encore, » ainsi vous devez croire en Jésus, que vous n'avez pas encore vu. La Bible dit :

« Mais sans la foi il est impossible de lui plaire : car celui qui vient à Dieu doit croire qui il existe et qu’il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent » (Hébreux 11:6).

III. Troisièmement, le motif de la foi de Noé.

Notre texte s'ouvre sur ces mots, « Par la foi Noé, étant averti par Dieu...des choses qui ne se voyaient pas encore, poussé par la peur.... » Noé avait peur. Quand Dieu l'a averti au sujet du Déluge, Noé eu la peur de sa vie. Et il fut « poussé par la peur. » Le Dr DeHaan dit: « Tous les hommes craignent la mort, qu'ils l'admettent ou non. J'ai entendu des hommes se vanter et blasphémer, maudire et se moquer de Dieu et de la religion ; et j'ai vu ces mêmes [hommes] gémir et grincer des dents comme des animaux que l’on frappe, face à l'éternité. Tout homme sain d'esprit doit connaître une certaine peur de l'avenir et de la colère de Dieu. Oui, devant la colère de Dieu, Noé a été poussé par la crainte, ce qui l'a conduit à chercher le salut » (ibid., p. 180).

La Bible dit qu'il y a un enfer dans l'attente des pécheurs. La Bible dit :

« Il est réservé aux hommes de mourir une fois, et après cela vient le jugement » (Hébreux 09:27).

Admettez que vous craignez la colère de Dieu et que vous fuyez vers Jésus pour le salut. Le Dr DeHaan dit, « Il est permis de se demander si un homme n'a jamais été sauvé sans ressentir plus ou moins de crainte » (ibid.).

IV. Quatrièmement, l'exercice de la foi de Noé.

Notre texte s'ouvre sur ces mots, « par la foi Noé, étant averti par Dieu...des choses qui ne se voyaient pas encore. » La foi de Noé a produit l'action. Il ne suffit pas de croire mentalement à l'avertissement d'un danger. Vous devez agir. Croyez-vous en la Bible ? Croyez-vous que Dieu va punir les pécheurs s'ils ne se repentent et ne mettent leur confiance en Jésus ? Vous pouvez croire tout cela et être encore perdus, à moins que vous ne mettiez personnellement votre confiance en Jésus Christ par un acte de foi. Les gens disent souvent « Vous n'avez pas besoin de faire quoi que ce soit pour être sauvés. » Mais le contraire est vrai. Vous n'avez pas besoin de faire quelque chose pour être perdu ! Jésus dit: « Mais celui qui ne croit pas est déjà condamné » (Jean 03:18). Vous êtes déjà condamné et perdu. Quand le geôlier a demandé à Paul, « Que dois-je faire pour être sauvé ? » Paul ne lui a pas dit: « Ne faites rien. » Non ! L'Apôtre lui a dit : « Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé » (Actes 16:31). Avez-vous mis votre confiance en Christ par la foi ? Êtes-vous venu au Sauveur pour le salut ?

V. Cinquièmement, l'étendue de la foi de Noé.

Notre texte dit, « Par la foi, Noé, étant averti par Dieu des choses qui ne se voyaient pas encore, poussé par la peur prépara une arche ...pour le salut de sa maison Noé ne voulait pas être le seul à être sauvé. Il était aussi très préoccupé par le salut de sa maison. Il voulait que sa famille soit sauvée, alors il leur a fait de la place dans l'arche. Il a « préparé une arche pour sauver sa maison. » Le Dr DeHaan dit: « C'est une des preuves les plus sûres [d'une véritable conversion]. Lorsqu'une personne est véritablement sauvée, elle devient préoccupée par les autres, en commençant par sa propre famille... Combien de fois j'ai pu constater qu'immédiatement après qu'une personne ait accepté Christ, elle commence à se soucier d'un père, d'une mère, d'un garçon ou d'une fille – « maintenant je ne me reposerai plus jusqu'à ce que j'ai amené ma mère et mon père à la foi, » s'exclamera une personne qui vient de recevoir Christ. Testez cette règle pour vous-même, elle révélera la réalité et la profondeur de votre vie spirituelle...Oui, Noé « a préparé une arche pour sauver sa maison » (ibid., pp. 181, 182).

VI. Sixièmement, le témoignage de la foi de Noé.

Le texte dit : « Par la foi Noé... a préparé une arche...par laquelle il condamnait le monde. » La construction de l'arche était pour le salut de Noé. Mais c'est aussi un témoignage pour le monde incrédule. La Bible appelle « Noé, lui huitième, un prédicateur de droiture » (II Pierre 2:5). Jour après jour, Noé a prêché le jugement qui viendrait du Déluge. Jour après jour, Noé a plaidé avec les gens pour qu'ils se repentent et soient sauvés. La prédication de Noé et l'arche elle-même, ont été un témoignage au peuple encore perdu en ce jour-là. Il est vrai qu'aucun d'eux, mais seulement la famille de Noé, n'a été converti par sa prédication. Mais Dieu est beaucoup moins intéressé par le nombre de personnes sauvées par le biais de notre témoignage qu'Il ne l'est par notre fidélité à témoigner à un monde pécheur, et perdu. Alors que les lycées et les universités ouvrent à nouveau, j'espère que beaucoup d'entre vous partiront évangéliser de votre propre chef, rapporteront des noms, avec des numéros de téléphone, pour créer des contacts. En outre, travaillez toutes les semaines pour amener des membres de votre famille non convertis et vos amis à l'église pour entendre la prédication de l'Évangile.

VII. Septièmement, la récompense de la foi de Noé.

Il y a encore une autre caractéristique de la foi de Noé. Nous avons vu le fondement, la nature, le motif, l'exercice, la portée et le témoignage de sa foi. Maintenant, nous arrivons à la dernière – la récompense de la foi. Le texte dit :

« Par la foi, Noé, étant averti par Dieu des choses qui ne se voyaient pas encore, poussé par la peur, prépara une arche pour le salut de sa maison ; par laquelle il condamna le monde, et devint héritier de la droiture qui est par la foi » (Hébreux 11:7).

Noé n'était pas un homme sans péché. Il avait été un pécheur, perdu comme tout le monde. Mais la justice de Christ lui a été imputée à justice car il a cru Dieu concernant l'arche. N'oubliez pas que cet « Arche » était un type de Christ. Mais Noé crut ce que Dieu disait de Christ. Noé vint dans l'arche, tout comme vous devez venir en Christ. Noé a risqué son âme et sa vie sur la capacité de l'arche pour le sauver. Et vous devez risquer votre âme et votre vie sur Christ pour être sauvé. Vous devez venir à Christ, comme Noé est venu dans l'arche. Vous devez croire en Christ, comme Noé a cru et a mis sa confiance dans l'arche.

Et vous devez venir à Christ, pendant que la porte est encore ouverte. L'arche n'avait qu'une seule porte. Une fois que la porte a été fermée, tout espoir a disparu ! Le peuple ne pouvait prendre un autre navire pour se mettre en sécurité, parce qu'il n'y en avait pas d’autre ! Le Dr DeHaan dit, « Je suis sûr qu'après que la pluie ait commencé à tomber et le tonnerre à gronder et envoyer ses éclairs, et les eaux à monter, nombreux étaient ceux qui voulurent embarquer sur un autre navire – n'importe lequel – mais il n'y en avait qu'un seul et il n'y en aurait pas d'autre. Ils avaient manqué le bateau. Ils avaient [attendu] un jour de trop... [Alors, quand le Déluge a commencé à s'abattre, quelle panique... quelle peur et quelle terreur ont saisi le peuple ! Que de gémissements et de larmes contre la porte fermée de l'arche ! Quelle ruée sauvage, est venue se briser sur le navire qu'ils avaient dédaigné ! [Mais cela ne servait à rien] – la porte était bel et bien fermée ! Ils avaient manqué le bateau! » (ibid., pp. 183, 184). C'ÉTAIT TROP TARD !

Jésus dit, « Ainsi qu'il en a été lors du temps de Noé, ainsi il en sera de la venue du Fils de l'homme également. Mais comme il en était aux jours de Noé, ainsi il en sera également de la venue du Fils de l’homme, car comme dans les jours avant le Déluge, on mangeait et buvait, on se mariait et on donnait en mariage, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche ; Et ils ne réalisèrent rien jusqu’à ce que le Déluge arrive et les emporte tous ; il en sera de même à la venue du Fils de l’homme » (Matthieu 24:37-39). Tous les signes indiquent que nous sommes entrés dans ces jours maintenant, « comme il en était du temps de Noé. » Alors que d'autres s'inquiètent des choses matérielles de la vie, je vous demande de vous repentir et de venir à Jésus pour être sauvés avant qu'il ne soit trop tard – éternellement trop tard ! M. Lee, veuillez nous conduire dans la prière.

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur internet à
www.realconversion.com. Cliquez sur « Sermons en Français. »

You may email Dr. Hymers at rlhymersjr@sbcglobal.net, (Click Here) – or you may
write to him at P.O. Box 15308, Los Angeles, CA 90015. Or phone him at (818)352-0452.

Écriture avant le sermon lue par le Dr Kreighton L. Chan : I Jean 3:10-13.
Solo avant le sermon chanté par Mr. Benjamin Kincaid Griffith :
      « La foi est la victoire » (Faith is the Victory) par John H. Yates, 1837-1900.


BREF APPERÇU DE

LA FOI DE NOÉ

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

« Par la foi, Noé, étant averti par Dieu des choses qui ne se voyaient pas encore, poussé par la peur, prépara une arche pour le salut de sa maison ; par laquelle il condamna le monde, et devint héritier de la droiture qui est par la foi » (Hébreux 11:7).

I.    Premièrement, le fondement de la foi de Noé, Hébreux 11:7a; 1;
Éphésiens 2:8.

II.   Deuxièmement, le nature de la foi de Noé, Hébreux 11:7b;
Genèse 2:5, 6; Actes 16:31; Hébreux 11:6.

III.  Troisièmement, le motif de la foi de Noé, Hébreux 11:7 c ; 9:27.

IV.  Quatrièmement, l'exercice de la foi de Noé, Hébreux 11:7 d ;
Jean 3:18 ; Actes 16:31.

V.   Cinquièmement, l’étendue de la foi de Noé, Hébreux 11:7e.

VI.  Sixièmement, le témoignage de la foi de Noé, Hébreux 11:7 ;
II Pierre 2:5.

VII. Septièmement, la récompense de la foi de Noé, Hébreux 11:7 g ;
Mathieu 24:37-39.

Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).