Print Sermon

L'objectif de ce site Web est de fournir librement des sermons et des vidéos de sermons aux pasteurs et aux missionnaires dans le monde entier, particulièrement le tiers monde, où il y a peu si non pas, d'instituts théologiques ni d'écoles bibliques.

Ces sermons et vidéos sont distribués chaque année vers environ 1.500.000 ordinateurs dans plus de 221 pays sur le site www.sermonsfortheworld.com . Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur You Tube, mais délaissent bientôt You Tube, parce que chaque sermon les ramène vers notre site Web. You Tube alimente ainsi notre site Web. Ces sermons sont disponibles en 40 langues et accessibles à environ 120.000 personnes tous les mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les utiliser sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les pays musulmans et hindous.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net .




POURQUOI NOUS JEÛNONS

WHY WE FAST
(French)

Par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le matin du Jour du Seigneur, dimanche 7 octobre 2012


Levons-nous pour la lecture de la Bible : Ésaïe, chapitre 58, en commençant au verset 6.

« N’est-ce pas le jeûne que j’ai choisi ? De dénouer les liens de la méchanceté, de délier les fardeaux lourds, de renvoyer libres les opprimés, et que vous brisiez tout joug ? » (Ésaïe 58:6).

Vous pouvez vous assoir.

Déjà à cette époque, les gens jeûnaient, c’est à dire qu’ils s’abstenaient de nourriture pendant un certain temps. Dans ce passage de l’Écriture, ci-dessus, Dieu dit à Ésaïe la raison pour laquelle Il a rejeté le jeûne de ces gens. Dieu ne rejetait pas le jeûne, en lui-même. La Bible nous donne de nombreux et excellents exemples de personnes qui ont jeûné. Mais, à ce moment particulier, ils le faisaient pour les mauvaises raisons. Pour eux, cela signifiait seulement une forme extérieure de religion. Ils s’adonnaient aux disputes et aux luttes personnelles pendant leur jeûne. Ils négligeaient l’amour et la bonté pour les autres. Leur religion était froide et sans cœur. Ils jeûnaient, mais ils n’accomplissaient rien d’autre qu’un rituel. Ils ne pensaient pas à plaire à Dieu pendant leur jeûne.

Le Seigneur Jésus Christ a condamné ce type de jeûne. Christ a dit,

« De plus quand vous jeûnez, ne prenez pas comme les hypocrites, un air triste, car ils se défigurent le visage, afin de montrer aux hommes qu’ils jeûnent. En vérité, je vous dis : ils ont leur récompense » (Matthieu 6:16).

Leur « récompense » était le regard des autres sur eux, c’était d’être vus par les autres, pour montrer combien ils étaient de bonnes personnes. Ils ne s’attendaient à rien de la part de Dieu pendant leur jeûne. Ils ne le faisaient que dans l’intention de se faire valoir, pour faire croire aux autres qu’ils pratiquaient la religion.

Mais remarquez que Christ n’a pas condamné le jeûne. Il a dit à Ses disciples, « Quand vous jeûnez, ne soyez pas comme les hypocrites… » Puis, de nouveau, Jésus parle du jeûne en disant,

« Mais toi, quand tu jeûnes, oins ta tête et lave ton visage, afin qu’il ne paraisse pas aux hommes que tu jeûnes, mais à ton Père qui est présent en secret ; et ton Père qui voit en secret te récompensera publiquement » (Matthieu 6:17-18).

Christ n’a pas condamné le principe du jeûne. Cependant, Il nous a dit comment le pratiquer : « quand tu jeûnes. » Le véritable christianisme consiste en une relation personnelle avec Christ. Et le jeûne devrait également être personnel et privé. Il serait malvenu pour quelqu’un de crier sur les toits qu’il est en train de jeûner.

Malheureusement, en Amérique, la plupart des membres d’église ne savent que très peu de chose sur le jeûne. Pour ma part, j’ai été membre d’une église baptiste pendant six ans sans entendre un seul mot sur le jeûne. Quelle surprise n’a-t-elle pas été la mienne quand j’ai rejoins une église baptiste chinoise où j’ai entendu parler du jeûne pour la première fois. Mon pasteur, dans cette église chinoise, était le Dr. Timothy Lin, et il parlait souvent du jeûne. Et quand Dieu y envoya un puissant réveil, certaines personnes y jeûnaient et y priaient déjà depuis... Plus tard, j’ai appris que le jeûne et la prière étaient choses communes dans les églises de maison en Chine. Je pense que c’est une des principales raisons pour laquelle Dieu a envoyé un réveil aussi puissant aux églises de maison de la République Populaire de Chine. Aujourd’hui, littéralement, des millions de gens se convertissent au christianisme en Chine. Je suis convaincu que cet extraordinaire réveil, qui est en train de se dérouler, est la réponse de Dieu à leurs prières et à leurs jeûnes. James Hudson Taylor, le grand missionnaire pionnier en Chine a dit,

      À Shansi, j’ai trouvé des Chinois chrétiens qui avaient l’habitude de passer du temps à jeûner et à prier. Ils disaient que ce jeûne, jugé si difficile par tant de personnes, et qui demande une grande foi en Dieu puisqu’il vous rend faible et dépendant, n’est qu’un moyen de grâce divinement donné par Dieu.

Andrew Murray, ce grand soldat de la prière, disait,

Le jeûne exprime, approfondit et confirme la résolution que nous sommes prêts à tout sacrifier, même notre personne, pour atteindre ce que nous désirons ardemment pour le Royaume de Dieu.

Les grands Réformateurs, Luther, Calvin et Knox jeûnaient souvent. Tous les prédicateurs méthodistes devaient jeûner deux jours par semaine. Notre fondateur baptiste, John Bunyan, jeûnait bien souvent avant sa prédication. David Brainerd, un de premiers missionnaires auprès des Indiens Américains disait,

Je mets ce jour spécialement de côté pour me consacrer au jeûne et à la prière, en secret… dans l’objectif de la prédication de l’Évangile.

Brainerd fut témoin d’un puissant réveil parmi les Indiens quand il prêchait.

J’ai personnellement eu le rare privilège d’être un témoin oculaire de trois manifestations puissantes de l’Esprit de Dieu pendant le réveil. Deux de ces remarquables réveils vinrent pendant un temps de jeûne et de prière. Le Premier Grand Réveil survint aussi de cette manière. John Wesley, l’un des grands leaders de ce réveil a dit,

Avez-vous réservé des jours pour le jeûne et la prière ? Élancez-vous à l’assaut du trône de la grâce, et persévérez dans votre entreprise, et la grâce viendra d’En-haut.

Pendant cette saison de réveil, Wesley lui-même jeûnait deux jours régulièrement toutes les semaines, et ceci pendant de nombreuses années.

Dans les églises d’Amérique, ainsi que dans le monde occidental, nous sommes en train de traverser une période extrêmement vide et desséchée. Nos églises peinent pour survivre. Littéralement des millions de gens quittent les églises. Nombreux sont ceux qui se tournent vers le bouddhisme, la méditation et autres fausses croyances. Lors de son discours d’inauguration, il y a trois ans et demi, le Président Obama disait que l’Amérique n’est plus une nation chrétienne. Tous les signes semblent indiquer qu’il a raison.

Comment est-ce arrivé ? Et bien, cela est arrivé à cause de l’esprit mondain de beaucoup de pasteurs Américains. Ils ont amené de la musique de discothèque dans les églises. Ils ont donné des sermons « explicatifs » verset par verset plutôt que de véritables prédications, comme les grands prédicateurs d’autrefois. Beaucoup ont refusé de faire un service le dimanche soir. Et encore beaucoup plus ont abandonné les réunions de prière pour les transformer en réunions « explicatives » de la Bible. Le type ancien de réunion de prière est presque au bord de l’extinction. Ils laissent les gens venir à l’église avec les habits qu’ils porteraient pour aller à la plage. Les tambours, et autres pièces de résonnance, de la musique pulsative, et même de la dance, font régulièrement partie de services appelés « services d’adoration et de louange. » Et bien trop de prédicateurs ne savent pas comment amener les gens à une véritable conversion. Ils ne peuvent faire grandir leurs églises qu’en appâtant les gens à quitter la leur pour venir chez eux. La seule manière qu’ils connaissent, pour faire croître leurs églises, est d’aller « dérober » les brebis chez les autres.

Le Dr. A. W. Tozer était appelé « un prophète du vingtième siècle » durant sa vie. Ce qu’il a dit à son époque est encore plus vrai aujourd’hui. Il a dit,

      Une mentalité religieuse caractérisée par la timidité et le manque de courage nous a donné aujourd’hui un christianisme mou, intellectuellement pauvre, morne, répétitif, et pour beaucoup, un christianisme ennuyeux. Et tout cela est présenté comme la véritable foi de nos pères… Nous donnons à manger à la petite cuillère (cette nourriture sans goût pour bébés), cette farine lactée insipide à nos jeunes en recherche et, pour la rendre mangeable, nous l’épiçons de quelques amusements charnels chipés au monde des incroyants. Il est certainement plus facile de distraire que d’enseigner, il est plus aisé de suivre le goût dégénéré de tout le monde plutôt que de penser pour soi-même, et ainsi trop de leaders évangéliques laissent leur esprit s’atrophier pendant qu’ils s’agitent à produire des artifices religieux pour attirer les foules curieuses (A. W. Tozer, D.D., « Nous avons besoin de penseurs sanctifiés » (We Need Sanctified Thinkers), Monter la voile, The Set of the Sail, Christian Publications, 1986, pp. 67, 68).

Pour que le réveil viennent dans nos églises, nous avons besoin de quelque chose de mieux que ce que ces prédicateurs nous offrent, avec leurs sermons « explicatifs, » secs comme du sable, parsemés de quelques idées tirées de commentaires modernes par quelques auteurs sans aucune profondeur d’esprit. Nous avons besoin de quelque chose d’autre que leur « christianisme ramolli » qui ne peut attirer les jeunes du monde à vivre comme des disciples de Jésus Christ !

Et pourtant, quand nous nous posons la question à nous-mêmes, nous nous demandons comment faire pour efficacement gagner les jeunes perdus dans le monde. Après m’être examiné profondément et avoir prié sur la question, je suis convaincu que nous ne pouvons gagner ces jeunes sans l’intervention personnelle de Dieu Lui-même. Dieu a dit au prophète Zacharie,

« Non par puissance, ni par autorité, mais par mon Esprit, dit le Seigneur des armées » (Zacharie 4:6).

La seule manière possible de gagner ces jeunes pour Christ et de les amener dans notre église est « par mon Esprit, dit le Seigneur des armées. »

Les disciples ont vu le jeune homme riche s’éloigner de Jésus et retourner dans ses voies égoïstes et sa vie de péché. Ils Lui demandèrent alors, « Qui donc peut être sauvé ? »

« Et ils s’en étonnèrent encore davantage, disant entre eux : qui donc peut être sauvé ? Et Jésus posant le regard sur eux dit : cela est impossible aux hommes, mais non à Dieu ; car avec Dieu toutes choses sont possibles » (Marc 10:26, 27).

Et voilà ! Humainement parlant, il est impossible de convertir le jeune homme riche, ou toute autre jeune personne ! « Cela est impossible aux hommes ! » Aucun programme ne peut le faire ! Aucun sermon intelligents ou subtil ne peut le faire ! Aucun spectacle ne peut le faire ! « Qui donc peut être sauvé ? » « Cela est impossible aux hommes. » Il n’a pas dit, « C’est improbable. » Non, non ! Il a dit « C’est impossible. » SEUL DIEU PEUT LE FAIRE ! « Cela est impossible aux hommes, mais non à Dieu ; car avec Dieu toutes choses sont possibles. »

« Non par puissance, ni par autorité, mais par mon Esprit, dit le Seigneur des armées » (Zacharie 4:6).

Seul Dieu peut montrer à une jeune personne le vide de sa vie – et l’absence d’espérance de ce monde ! Seul Dieu peut montrer à une jeune personne la nécessité de participer à l’église tous les dimanches ! Seul Dieu peut arracher leur confiance en eux-mêmes ! Seul Dieu peut les amener à une conviction de péchés ! Seul Dieu peut les amener à Christ pour être justifiés par Son Sang ! Seule la puissance de Dieu peut les attirer à Son Fils, et les rendre vivants pour vivre de Sa vie.

Mais comment pouvons-nous avoir la puissance de Dieu parmi nous ? Ce qui nous amène de nouveau à notre texte,

« N’est-ce pas le jeûne que j’ai choisi ? De dénouer les liens de la méchanceté, de délier les fardeaux lourds, de renvoyer libres les opprimés, et que vous brisiez tout joug ? » (Ésaïe 58:6).

Dieu nous montre ici pourquoi nous devrions jeûner :


1.  Pour dénouer les chaînes de la méchanceté,

2.  Pour ôter les fardeaux lourds,

3.  Pour renvoyer libres les opprimés et pour briser tout joug.


Si vous êtes parmi nous aujourd’hui et que vous n’êtes pas encore né de nouveau, je voudrais vous dire qu’il y a ici beaucoup de jeunes qui ont jeûné et prié pour vous hier. Nous n’allons pas dire leur nom, mais nombreux sont ceux qui ont jeûné et prié en secret pour vous. Ils n’ont pas pris de nourriture de toute la journée, jusqu’au soir où ils sont venus à l’église où nous avons tous partagé un repas ensemble. Pourquoi ont-ils jeûné et prié pour vous ? Ils l’ont fait parce qu’ils portent le souci de votre salut. Ils veulent que vous soyez libre des chaînes du péché. Ils veulent que vous soyez libre des lourds fardeaux et de l’oppression imposés par Satan. Ils ont jeûné et prié toute la journée hier pour que Dieu vienne et vous libère du péché, et vous conduise à une pleine communion de votre église, et vous attire à Christ pour être purifié par Son Sang précieux. Le Dr. Elmer Towns de l’université de la Liberté a dit,

      Lorsque vous jeûnez et que vous priez, vous pouvez demander à Dieu d’ouvrir les fenêtres du Ciel et de déverser Ses bénédictions sur les autres… Vous pouvez frapper sur les portes du Ciel pour que Dieu mette une personne sous la conviction de péché et l’attire à Jésus Christ (Elmer L. Towns, D.Min., Le jeûne : guide pour le novice, The Beginner’s Guide to Fasting, Regal, 2001, p. 124).

La plupart des membres de notre église ont jeûné et prié pour vous hier. Ils ont demandé à Dieu d’ouvrir vos yeux sur le vide d’une vie sans Christ. Ils ont prié pour que Dieu vous attire dans la chaleur et l’amitié de notre église. Ils ont demandé à Dieu d’illuminer votre cœur afin que vous puissiez ressentir votre péché, et vous laisser voir votre besoin de Christ. Ils ont demandé que Dieu vous montre que Jésus est mort sur la Croix pour payer le châtiment que vous valait votre péché, et qu’Il a versé Son Sang précieux pour vous laver de tous vos péchés. Ils ont prié pour que Dieu vous montre Jésus, dans toute Sa beauté, au Ciel, dans une autre dimension. Ils ont jeûné et prié pour que Dieu vous attire dans notre église, et vous attire à Christ, pour que vous soyez converti et receviez la vie éternelle avec Lui. Ce vieux chant, que Mr Griffith a chanté pour nous avant le sermon, exprime leurs prières pour vous,

J’ai un Sauveur, et Il intercède pour moi dans la gloire,
   Un cher et doux Sauveur, bien que me amis soient peu ;
Et maintenant Il me regarde avec tendresse depuis le Ciel ;
   Ô, puisse mon Sauveur devenir aussi votre Sauveur !
Et je prie pour vous, je prie pour vous,
   Et je prie pour vous, je prie pour vous.

Si vous priez pour vos amis qui ne sont pas encore sauvés, chantez-leur ce chant,

Et je prie pour vous, je prie pour vous,
   Et je prie pour vous, je prie pour vous.
« Et je prie pour vous » (I Am Praying for You)
     par S. O’Malley Clough, 1837-1910).

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur internet à
www.realconversion.com. Cliquez sur « Sermons en Français. »

You may email Dr. Hymers at rlhymersjr@sbcglobal.net, (Click Here) – or you may
write to him at P.O. Box 15308, Los Angeles, CA 90015. Or phone him at (818)352-0452.

Lecture avant le sermon par le Dr. Kreighton L. Chan : Matthieu 6:16-18.
Solo chanté avant le sermon par Mr. Benjamin Kincaid Griffith :
      « Et je prie pour vous » (I Am Praying for You) par S. O’Malley Clough, 1837-1910.

Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en Français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).