Print Sermon

L'objectif de ce site Web est de fournir librement des sermons et des vidéos de sermons aux pasteurs et aux missionnaires dans le monde entier, particulièrement le tiers monde, où il y a peu si non pas, d'instituts théologiques ni d'écoles bibliques.

Ces sermons et vidéos sont distribués chaque année vers environ 1.500.000 ordinateurs dans plus de 221 pays sur le site www.sermonsfortheworld.com . Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur You Tube, mais délaissent bientôt You Tube, parce que chaque sermon les ramène vers notre site Web. You Tube alimente ainsi notre site Web. Ces sermons sont disponibles en 40 langues et accessibles à environ 120.000 personnes tous les mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les utiliser sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les pays musulmans et hindous.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net .




TETELESTAI !

(French)

Par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le matin du jour du Seigneur, le 5 août 2012

« Il dit ‘Tout est accompli’: et il baissa sa tête, et rendit l’esprit »
(Jean 19:30).


Jésus a été cloué sur la croix à 9 heures du matin. Ceux qui le L’ont vu mourir L’ont interpelé afin qu’Il prouve qu’Il était vraiment le Fils de Dieu en descendant de la croix. La foule qui passait là lui disait, « Toi qui détruis le temple, et qui le rebâtis en trois jours, sauve-toi toi-même. Si tu es le Fils de Dieu, descends de la croix » (Matthieu 27:40).

Puis, le chef des prêtres, les scribes et les anciens du Temple lui dirent la même chose,

« De même aussi les chefs des prêtres, avec les scribes et les anciens, se moquant, disaient : il a sauvé les autres, il ne peut pas se sauver lui-même. S’il est le Roi d’Israël, qu’il descende maintenant de la croix et nous le croirons » (Matthieu 27:41-42).

Les soldats romains, qui l’avaient battu, Lui avaient mis une couronne d’épines acérées et Lui avaient tiré les poils de la barbe, Lui dirent également les mêmes choses, c’est à dire de descendre de la croix et de se sauver Lui-même.

« Les soldats aussi se moquaient de lui, s’approchant de lui et lui offrant du vinaigre, et disant : si tu es le roi des Juifs, sauve-toi toi-même » (Luc 23:36-37).

Les deux voleurs qui avaient été crucifié de chaque côté de Jésus lui disaient aussi de descendre de Sa Croix et de prouver ainsi qu’Il était le Fils de Dieu.

« Il a compté sur Dieu ; qu’il le délivre maintenant, s’il le veut ; car il a dit : je suis le Fils de Dieu. Les voleurs aussi, qui étaient crucifiés avec lui, l’injuriaient de même sous son nez » (Mattieu 27:43-44).

Un peu plus tard dans la journée, le deuxième voleur L’insultait toujours, « Si tu es Christ, sauve-toi toi-même, et nous (avec) » (Luc 23:39).

Pourquoi tous ces gens criaient-ils, « Descends de la croix ? » Pourquoi étaient-ils d’accord sur ce point ? Les prêtres, les scribes, les anciens, la foule entière, les soldats romains, et même les voleurs qui étaient crucifiés de chaque côté de Lui étaient-ils tous d’accord sur ce point, « Si tu es le Fils de Dieu, descends de la croix » (Matthieu 27:40). Je n’ai aucun doute que Satan était derrière tout cela, les insultes et les invitations à descendre de la croix. Plus tôt, lorsque Jésus avait déclaré qu’Il serait crucifié, Pierre l’avait repris en s‘écriant, « cela ne t’arrivera pas » (Matthieu 16:22). Jésus s’était retourné et lui avait dit, « Va-t’en derrière moi, Satan » (Matthieu 16:23). Le Diable avait persuadé Pierre de conseiller Jésus de ne pas aller à la croix. En ceci, nous voyons que le Diable ne voulait pas que Jésus soit crucifié. Le Diable hait la crucifixion et le Sang de Christ. Satan sait très bien que les hommes ne peuvent être sauvés du péché sans la mort substitutive de Jésus. Ainsi, je suis sûr que c’était Satan lui-même qui a inspiré ces hommes méchants à prononcer ces insultes et à dire, « Sauve-toi toi-même, et descends de la croix » (Marc 15:30).

Mais Dieu soit loué, Jésus ne les a pas écouté ! Jésus aurait très bien pu faire ce qu’ils disaient. Il aurait pu facilement descendre de la croix. Mais, s’Il l’avait fait, personne n’aurait pu être sauvé du châtiment du péché et du châtiment éternel de l’Enfer.

Sur le mont du Calvaire, un terrible matin,
   Mon Sauveur, le Christ, a marché – las et sans force ;
La mort sur la croix en face de Lui,
   Pour sauver les pécheurs d’une mort éternelle.

Rédempteur béni ! Précieux Rédempteur !
   Il me semble Le voir sur le bois du Calvaire ;
Blessé et perdant Son sang, plaidant pour les pécheurs –
   Aveuglé et comme insensible – et mourant pour moi !
« Rédempteur béni » (Blessed Redeemer)
     par Avis Burgeson Christiansen, 1895-1985).

C’est alors que nous arrivons à la fin du sacrifice sur la croix. Il a déjà reçu le vinaigre offert par les soldats. Il a déjà racheté nos péchés. Et maintenant Il crie,

« Tout est accompli » (Jean 19:30).

Alors Sa tête retombe sur Sa poitrine et Il meurt.

Matthieu, Marc et Luc nous disent que Jésus a crié d’une voix forte juste avant de mourir. Mais ils ne nous relatent pas les paroles qu’Il a prononcées. Seul Jean nous dit qu’Il a crié, « Tout est accompli. » « Tetelestai, » est le mot grec du Nouveau Testament qui est traduit par trois mots en anglais (et en français) « Tout est accompli. »

Un grand nombre de choses ont été accomplies quand Jésus est mort. Mais je ne vais n’en mentionner que trois – 1. Ses souffrances étaient terminées. 2. La colère de Dieu contre notre péché était également terminée. 3. Notre salut était accompli.

I. Premièrement, les souffrances de Jésus étaient terminées.

Jésus avait souffert toute Sa vie. Encore un nourrisson, le roi Hérode avait voulu se débarrasser de Lui. Joseph avait été obligé de prendre Marie et Jésus, encore un bébé, pour partir en exil en Egypte afin de le soustraire à la main meurtrière du roi.

Toute Sa vie, Il avait été incompris. Même Sa mère et Ses frères qui le pensaient un peu « dérangé » à certain moment. Le jour où Il prêcha Son premier sermon, les gens essayèrent de le jeter du somment d’une falaise pour le tuer. De nombreuses fois, on dit que les scribes et les Pharisiens avaient essayé de l’assassiner. Ces derniers avaient même essayé de le lapider. Quand la plupart de ceux qui le suivaient l’ont abandonné, Jésus dit à Ses douze disciples, « Partirez-vous aussi ? » (Jean 6:67). Il vécu une vie de dénuement et d’exclusion. Bien qu’Il ait fait beaucoup de miracles et guéri de nombreuses personnes, Il fut traité de lunatique possédé par un démon.

Au jardin de Gethsémané, le soir précédent Sa crucifixion, Ses disciples s’endormirent et Le laissèrent seul. Dans ce jardin Il pria et « sa sueur était comme des grumeaux de sang coulant sur le sol » (Luc 22:44). Quand Il fut arrêté, quelques minutes plus tard, « tous les disciples l’abandonnèrent et s’enfuirent » (Matthieu 26:56).

Les soldats le traînèrent devant le gouverneur romain, Ponce Pilate. Ce dernier Le fit battre de verges, presque à en mourir. Ils arrachèrent les poils de Sa barbe, et Lui donnèrent des gifles. Ils Lui enfoncèrent une couronne d’épines cruelles qui mit Sa tête en sang. Jésus a dit, à travers la bouche du prophète Ésaïe,

« J’ai présenté mon dos à ceux qui me frappaient, et mes joues à ceux qui m’arrachaient le poil ; je n’ai pas caché mon visage aux outrages ni aux crachats » (Ésaïe 50:6).

Puis ils L’ont obligé à porter Sa croix jusqu’au lieu de l’exécution. Ils martelèrent des clous dans Ses mains et dans Ses pieds, et Il resta pendu, presque nu, sur cette croix. Lamentations 1:12 décrit l’horrible tristesse et les terribles souffrances de Jésus,

« Contemplez et voyez s’il est une douleur comme ma douleur qui m’a été faite » (Lamentations 1:12).

Quand Jésus s’écria, « Tout est accompli, » cela signifiait que Sa vie de souffrance dans un monde qui le rejetait, parmi des hommes pécheurs, était enfin terminée. Ce n’est pas étonnant qu’Il ait ressenti de la joie en allant à la croix !

« Pour la joie qui était placée devant lui, a enduré la croix, méprisant la honte » (Hébreux 12:2a).

Il s’en alla à la croix avec la joie dans le cœur parce qu’Il savait que c’était la fin de Ses souffrances sur la terre, et qu’Il retournerait bientôt au Ciel, « à la main droite du trône… de Dieu » (Hébreux 12:2b). Ce n’est pas surprenant qu’il se soit écrié,

« Tout est accompli. »

« Homme de douleur » quel nom
   Pour le Fils de Dieu venu
Pour racheter les pécheurs !
   Alléluia ! Quel Sauveur !
«Alléluia ! Quel Sauveur ! » (Halleluiah! What a Savior!)
     par Philip P. Bliss, 1838-1876)

II. Deuxièmement, la colère de Dieu envers notre péché était également terminée.

La chose la plus horrible concernant la crucifixion est que Jésus a pris nos péchés en Son propre corps. Lui, « qui ne connaissait pas le péché » a été « fait péché pour nous » (II Corinthiens 5:21). Jésus n’a pas seulement porté le châtiment de nos péchés, mais Il a aussi porté nos péchés eux-mêmes en Son propre corps, jusque sur la croix. L’apôtre Pierre dit,

« Qui lui-même a porté nos péchés en son corps sur l’arbre »
      (I Pierre 2:24).

Ce qu’il y a de plus terrible avec la crucifixion, ce n’était pas la douleur physique. D’autres hommes ont été torturés, brûlé au bucher, et crucifiés. Mais Jésus a souffert ce qu’aucun autre être humain n’aurait pu souffrir.

Dans son livre, Torturé pour Christ, Tortured for Christ, Richard Wurmbrand fait le récit d’un prêtre torturé avec lui alors qu’ils étaient tous deux dans une prison communiste, et ce dernier lui disait qu’il avait capitulé et avoué, sous les souffrances de la torture, tout ce qu’on lui avait demandé. Le prêtre disait à Wurmbrand, « Pardonne-moi, mon frère, mais j’ai souffert plus que Christ. » Je peux comprendre pourquoi ce pauvre homme a pu dire ceci sous la torture, mais c’était faux. Personne n’a jamais souffert ce que Jésus a souffert – parce que personne n’a jamais eu les péchés du monde placés sur Son propre corps – car Il a non seulement porté nos péchés en Son corps, mais également leur châtiment

Et puis Jésus a porté la colère de Dieu sur la croix. Je sais que c’est très difficile à comprendre, mais néanmoins, c’est la vérité. La Bible dit,

« Le Seigneur a placé sur lui l’iniquité de nous tous »
       (Ésaïe 53:6).

La Bible dit encore,

« Il plut au Seigneur de le meurtrir ; il l’a exposé à la souffrance : quand tu auras mis son âme une offrande pour le péché... » ‘
       (Ésaïe 53:10).

Quand Jésus est mort sur la croix, Il est mort avec nos péchés sur Lui, et la colère de Dieu sur Lui pour nos péchés. Comment être étonné quand Il a crié,

« Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? »
       (Matthieu 27:46).

Dieu le Père s’est détourné de Son Fils unique, alors que Jésus devenait un sacrifice sur la croix. La colère de Dieu contre nos péchés était apaisée lorsque Jésus s’est écrié,

« Tout est accompli. »

Quand vous mettez votre confiance en Jésus, aucune colère ou aucun jugement de Dieu ne peut vous atteindre. Pourquoi ? Parce que le jugement de Dieu pour le péché est déjà tombé sur Jésus et qu’Il est mort sur la croix. Mais, si vous rejetez Jésus, vous devez payer pour vos propres péchés, en Enfer.

III. Troisièmement, notre salut était accompli.

Il n’y a pas très longtemps, trois jeunes hommes sont venus me voir, cherchant le salut. Tous les trois haïssaient leur père, ce qui est une transgression du Cinquième Commandement (Exode 20:12). Je leur ai dit à tous les trois de mettre leur confiance en Jésus, et d’avoir ainsi leurs péchés lavés par Son précieux Sang. C’est ce que fit l’un deux. Il mit sa confiance en Christ et fut sauvé. Ensuite, il s’en alla chez son père et lui demanda pardon. Mais les deux autres allèrent juste demander à leur père de leur pardonner mais ne mirent pas leur confiance en Jésus. Quel dommage ! Ils n’ont pas voulu mettre leur confiance en Jésus, et à la place ils ont mis leur confiance dans leurs propres bonnes œuvres, qui étaient de demander le pardon à leurs pères. Mais la Bible dit,

« Il nous a sauvés, non par les œuvres de droiture que nous aurions faites, mais selon sa miséricorde… » (Tite 3:5).

Nous ne sommes pas sauvés en faisant quelque chose, même si ce que nous faisons est bien ! Nous sommes sauvés grâce à la miséricorde de Christ, Lui seul, parce qu’Il a accompli cette œuvre à la croix ! Le geôlier de Philippe a dit, en s’adressant à ses deux prisonniers, « Seigneurs, que dois-je faire pour être sauvé ? » (Actes 16:30). L’apôtre Paul lui a répondu, « Crois au Seigneur Jésus-Christ, et tu seras sauvé, toi ainsi que ta famille » (Actes 16:31). Tout ce que vous devez faire, c’est de mettre votre confiance en Jésus !

Jésus a déjà tout fait pour vous à la croix. Quand Il a dit, « Tout est accompli, » Il voulait dire que tout ce dont vous aviez besoin avait déjà été accompli pour vous. Maintenant, il n’y a rien d’autre à faire que de mettre votre confiance en Lui. Le moment où vous mettez votre confiance en Jésus, vous êtes sauvé, pour toute l’éternité !

James Hudson Taylor a été le fondateur de la Mission à l’intérieur de la Chine. Avant de partir là-bas, il a lu un livre quand il avait tout juste quinze ans, dont le titre était, « L’œuvre accomplie de Christ » (“The Finished Work of Christ”). Alors qu’il lisait ce livre, il a réalisé que tout ce dont il avait besoin pour être sauvé avait déjà été accompli à la croix par Jésus ! Hudson Taylor s’est alors mis à genoux et a mis sa confiance en Jésus. Il fut immédiatement sauvé – et devint un grand missionnaire en Chine. Aujourd’hui, je vous demande de faire la même chose que James Hudson Taylor. Repentez-vous et mettez votre confiance en Jésus, avec une foi simple. Il pardonnera vos péchés et sauvera votre âme, parce que

« Tout est accompli » (Jean 19:30).

Tout ce dont vous avez besoin pour être sauvé c’est l’œuvre déjà accomplie par Jésus sur la croix. Venez à Lui et mettez votre confiance en Lui, et vous serez sauvé ce matin même !

Je vais chanter un cantique, et si vous désirez mieux connaître comment devenir chrétien, je vous demanderai d’aller vers le fond de la salle pendant le chant. Le Dr. Cagan vous amènera dans une pièce tranquille pour prier avec vous et vous conseiller. Je vous invite à y aller pendant ce cantique.

Ta voix m’appelle, tendrement,
   Plus près de toi Seigneur,
Pour être lavé par ton précieux Sang,
   Coulant du calvaire.
Je viens, Seigneur !
   Je viens à Toi !
Laves-moi, purifie-moi dans le Sang
   Qui a coulé du Calvaire.
« Je viens, Seigneur » (I Am Coming, Lord) par Lewis Hartsough, 1828-1919.

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur internet à
www.realconversion.com. Cliquez sur « Sermons en Français. »

You may email Dr. Hymers at rlhymersjr@sbcglobal.net, (Click Here) – or you may
write to him at P.O. Box 15308, Los Angeles, CA 90015. Or phone him at (818)352-0452.

Écriture lue avant le sermon par le Dr. Kreighton L. Chan : Marc 15:29-37.
Solo chanté avant le sermon par Mr. Benjamin Kincaid Griffith :
« Rédempteur béni » (Blessed Redeemer)
par Avis Burgeson Christiansen, 1895-1985).


BREF APPERÇU DE

TETELESTAI !

Par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

« Il dit ‘Tout est accompli’: et il baissa sa tête, et rendit l’esprit »
(Jean 19:30).

(Matthieu 27:40, 41-42; Luc 23:36-37; Matthieu 27:43-44;
Luc 23:39; Matthieu 16:22, 23; Marc 15:30)

I.   Premièrement, les souffrances de Jésus étaient terminées, Jean 6:67;
Luc 22:44; Matthieu 26:56; Ésaïe 50:6; Lamentations 1:12;
Hébreux 12:2.

II.  Deuxièmement, la colère de Dieu envers notre péché était
également terminée, II Corinthiens 15:21; I Pierre 2:24;
Ésaïe 53:6, 10; Matthieu 27:46.

III. Troisièmement, notre salut était accompli, Exode 20:12;
Tite 3:5; Actes 16:30, 31.

Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en Français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).