Print Sermon

L'objectif de ce site Web est de fournir librement des sermons et des vidéos de sermons aux pasteurs et aux missionnaires dans le monde entier, particulièrement le tiers monde, où il y a peu si non pas, d'instituts théologiques ni d'écoles bibliques.

Ces sermons et vidéos sont distribués chaque année vers environ 1.500.000 ordinateurs dans plus de 221 pays sur le site www.sermonsfortheworld.com . Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur You Tube, mais délaissent bientôt You Tube, parce que chaque sermon les ramène vers notre site Web. You Tube alimente ainsi notre site Web. Ces sermons sont disponibles en 40 langues et accessibles à environ 120.000 personnes tous les mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les utiliser sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les pays musulmans et hindous.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net .




LE CŒUR BRISÉ

THE BROKEN HEART

Par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le soir du Jour du Seigneur, le 29 juillet 2012

« Les sacrifices de Dieu sont un esprit brisé ; Ô Dieu, tu ne mépriseras pas le cœur brisé et contrit » (Psaume 51:17).


Ce sermon est une adaptation d’une prédication donnée par Robert Murray McCheyne (1813-1843). Ce dernier est décédé peu avant son trentième anniversaire et a été fort actif dans les réveils de son Écosse natale. Il était un prémillénnialiste qui croyait que les Juifs seraient restaurés dans leur terre natale, et convertis à la fin de cet âge. Il a dit, « Une Israël régénérée sera comme la rosée venant de Dieu. » Duncan Matheson disait de ce jeune pasteur, « Quand il prêchait, il portait la marque de l’éternité sur le front. » Je vous offre aujourd’hui un des sermons intemporels de McCheyne, et j’espère que cela conduira certains d’entre vous à expérimenter l’amour et la paix que Jésus donne à ceux qui ont « un cœur brisé et contrit. »

« Les sacrifices de Dieu sont un esprit brisé ; ô Dieu, tu ne mépriseras pas le cœur brisé et contrit » (Psaume 51:17).

Le terme hébreu traduit par « contrit » signifie littéralement « broyé en petits morceaux. » David parle d’un « cœur contrit et broyé en petits morceaux. » McCheyne disait qu’aucun psaume n’exprime plus pleinement l’expérience d’une âme croyante et pénitente : l’humble confession de son péché (v. 3, 4, 5) ; son intense désir pour le pardon offert par le Sang de Christ (v. 7) ; son ardent désir pour un cœur pur (v. 10) ; son désir de redonner à Dieu un peu de Ses bénédiction… il donnera [à Dieu] un cœur brisé (vs. 16, 17). Tout comme Israël avait coutume d’offrir des agneaux immolés en témoignage de gratitude, David dit qu’il offrira à Dieu un cœur contrit et immolé. Je prie pour que vous preniez la même résolution ce soir et puissiez offrir à Dieu un cœur brisé.

Il est dit, dans la nouvelle alliance que « Quiconque hait son frère est un meurtrier ; et vous savez qu’aucun meurtrier n’a la vie éternelle demeurant en lui » (I Jean 3:15). David avait commis un meurtre et d’après moi, dans notre dispensation actuelle, il vaut mieux regarder ce qui est arrivé à David (décrit dans le Psaume 51) à la lumière d’une conversion selon le Nouveau Testament.

« Les sacrifices de Dieu sont un esprit brisé ; ô Dieu, tu ne mépriseras pas le cœur brisé et contrit » (Psaume 51:17).

I. Premièrement, le cœur naturel n’est pas brisé.

Rien ne peut briser le cœur de l’homme naturel. Il peut expérimenter les compassions, les afflictions et même la mort sans avoir le cœur brisé, un cœur qui devient alors doux et souple devant Dieu. Le cœur durci et obstiné du Pharaon, dans l’Exode, en est une bonne illustration. Bien qu’un jugement après l’autre tomba sur lui, il rejeta à plusieurs reprises les avertissements de Moïses et d’Aaron car, « il endurcit son cœur, et ne les écouta pas » (Exode 8:15). Et même si son premier né mourut sous le jugement de Dieu, le cœur de Pharaon s’endurcit inexorablement. De même, l’homme riche en Enfer endurcit son cœur, et profondément puisqu’il osa argumenter avec Abraham ! (Luc 16:30). La mort et l’Enfer ne purent rendre son cœur sensible et enseignable ! Il ne montra aucun remord pour la vie de pécheur, la vie sans Dieu, qu’il avait menée. Après avoir guérit l’homme avec la main desséchée, Jésus fut, « attristé de l’endurcissement de leur cœur » (Marc 3:5). Leurs cœurs n’étaient pas brisés et contrits, même après avoir vu un miracle. L’apôtre Paul parle de ceux qui méprisent la bonté de Dieu, comme ayant le cœur dur et impénitent (Romains 2:5). La loi, l’Évangile, les compassions, les afflictions, la mort, et même l’Enfer ne brisent pas le cœur naturel des hommes non convertis ! Leurs cœurs sont plus durs qu’une pierre. Il n’y a rien de plus dur dans le monde que le cœur des hommes non convertis. Jérémie a dit, « ils ont rendu leurs visages plus durs qu’un rocher » (Jérémie 5:3).

Pourquoi le cœur des hommes non sauvés sont-ils si durs ? La Bible nous dit qu’un voile « couvre leur cœur » (II Corinthiens 3:15). Le cœur à l’état naturel ne croit pas en la Bible, ne croit pas en la rigueur de la loi, ne croit pas dans la colère à venir. Un voile est tendu devant leurs yeux et ainsi ils ne peuvent pas voir la vérité.

Deuxièmement, Satan a pris possession de leur cœur. Il est, « l’esprit qui maintenant agit dans les enfants de la désobéissance » (Éphésiens 2:2). « Le diable… enlève la parole de leur cœur » (Luc 8:12).

Troisièmement, on dit d’eux, « vous êtes morts dans vos fautes et dans vos péchés » (Éphésiens 2:1). Les âmes mortes n’entendent pas ce qui est prêché. Les âmes mortes n’expérimentent pas de conviction de péché. Les âmes mortes ont « un aveuglement de leur cœur.... » (Éphésiens 4:18), ils sont comme « ayant perdu tout sentiment du passé » (Éphésiens 4:19).

Quatrièmement, ils espèrent trouver la sécurité en se réfugiant dans le mensonge. Le prophète Ésaïe disait, « car nous avons fait du mensonge notre refuge, et nous nous sommes cachés sous la fausseté » (Ésaïe 28:15). Ils espèrent trouver la sécurité en croyant en la doctrine biblique, dans le fait qu’ils prient, donnent de l’argent à l’église, sont baptisés, ou quel qu’autre refuge pour leurs mensonges.

Priez Dieu de vous garder de la malédiction d’un cœur mort, non brisé, parce que vous vous tenez sur un terrain glissant, qui sera bientôt emporté de dessous vos pieds. Et aussi parce que vous n’avez pas de véritable espoir à moins de ne venir à Jésus.

II. Deuxièmement, le cœur qui a été éveillé est peut être blessé, mais il n’est pas brisé.

« Les sacrifices de Dieu sont un esprit brisé ; ô Dieu, tu ne mépriseras pas le cœur brisé et contrit » (Psaume 51:17).

Il est bon d’avoir le cœur éveillé, un cœur qui a été blessé, mais ce n’est pas assez. Votre cœur doit être brisé. Et les convictions d’un tel cœur le préparent pour être brisé. Comment cela se passe-t-il ?

La première blessure est provoquée par la loi. Quand Dieu va sauver une personne, Il lui rappelle les péchés qu’elle a commis en enfreignant la loi. La Bible dit,

« …maudit quiconque qui ne persévère pas dans toutes les choses qui sont écrites dans le livre de la loi pour les faire » (Galates 3:10).

Les péchés de votre vie, et de votre cœur, vous paraissent soudainement horribles quand l’Esprit de Dieu blesse votre cœur.

Le Saint Esprit rend le pécheur conscient de son péché contre un Dieu Saint. Vous vous écrierez, « Contre toi, contre toi seulement j’ai péché, et j’ai fait ce mal à tes yeux » (Psaume 51:4).

La troisième blessure vient au moment où vous vous rendez compte de votre propre incapacité à vous rendre meilleur. Mais là encore, votre cœur n’est toujours pas brisé. Votre cœur s’élève contre Dieu à cause de la rigueur de Sa loi, et parce que vous ne pouvez pas produire la foi en Christ. Vous êtes révolté contre Dieu pour vous avoir mis dans une condition misérable. Ce qui montre que votre cœur n’est toujours pas brisé. Vous prenez pitié de vous-même et vous êtes en colère contre Dieu qui ne vous accorde pas encore Son aide.

Vous apprendrez que c’est une chose d’être convaincu de péché de cette manière, et une autre d’être sauvé. Ne restez pas dans la conviction de péché. Vous n’êtes pas encore converti.

III. Troisièmement, dans la conversion, le cœur est brisé de deux manières différentes.

Premièrement, votre cœur sera séparé de votre propre forme de justice. Quand le Saint Esprit vous attire vers le Fils crucifié, votre cœur abandonne enfin son projet de gagner votre propre salut en faisant quelque chose de particulier par vous-même. Vous verrez ensuite que vous ne pouvez être sauvé que par Jésus. Vous direz avec David Brainerd, « Je me demande bien pourquoi je me suis imaginé qu’il y avait un autre moyen d’être sauvé (que par Jésus). » Alors la grâce de Jésus vous semblera merveilleuse. Avez-vous ce cœur brisé – brisé par la pensée de Jésus sur la croix payant le prix de vos péchés, et vous donnant Sa justice en échange ? Vous ne chercherez plus l’assurance du salut. Non, vous chercherez seulement Jésus. C’est un regard vers le cœur plein d’amour de Jésus qui éloignera votre cœur de votre propre justification. Ô, priez pour un tel cœur brisé ! Vous ne pourrez plus vous vanter de quoi que ce soit. Vous direz, « Digne est l'Agneau qui a été immolé » pour moi ! (Apocalypse 5:12).

Dieu appelle encore ! Je ne peux rester ;
   Et je Lui donne mon cœur sans délai ;
Monde de vanités ! Je te laisse sans plus attendre ;
   Car la voix de Dieu je peux entendre !
« Dieu appelle encore » (God Calling Yet) par Gerhard Tersteegen, 1697-1769.

Puis, deuxièmement, votre cœur sera brisé et séparé de l’amour du péché. Quand vous faites véritablement confiance à Christ, vous haïrez le péché. Vous haïrez le péché parce qu’il vous sépare de Dieu. Vous haïrez aussi le péché parce qu’il a crucifié Jésus, déposé le poids du péché sur Son âme, causé des grumeaux de sang à couler de Son front, un flot de sang à couler de Son flanc, et la mort. Vous haïrez le péché, en réalisant qu’il ne vous a apporté rien d’autre que le malheur. Vous pleurerez sur votre péché parce qu’il a été commis contre l’amour de Jésus.

IV. Quatrièmement, les bénéfices d’un cœur brisé.

« Les sacrifices de Dieu sont un esprit brisé ; ô Dieu, tu ne mépriseras pas le cœur brisé et contrit » (Psaume 51:17).

Un cœur brisé vous gardera de vous sentir offensé par la prédication de la croix. Un cœur non converti est très souvent offensé par une telle prédication. De nombreuses personnes ne la supportent pas et la haïssent. D’autres pensent que ce n’est rien d’autre que de la folie. Encore d’autres quittent une église parce qu’ils sont offensés par la prédication du salut par la croix seulement. La Bible dit,

« Car la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent » (I Corinthiens 1:18).

De nouveau, la Bible dit,

« Ils sont les ennemis de la croix de Christ » (Philippiens 3:18).

Mais un cœur contrit n’est pas offensé par la prédication de la croix. Un cœur contrit peut rester des heures à écouter parler de la justification sans les œuvres, par la mort substitutive de Christ à la croix ! Un cœur contrit aime entendre que la justice de l’homme est piétinée dans la poussière par l’œuvre de Christ !

Et puis, un cœur brisé se repose en Jésus. Un cœur non converti n’a jamais de repos, car

« …les méchants sont comme la mer agitée, quand elle ne peut s’apaiser et dont les eaux rejettent de la vase et de la boue »
       (Ésaïe 57:20).

Le cœur éveillé n’est pas encore en repos. Les tristesses et les souffrances sont encore dans le cœur de ceux qui sont sous la conviction de péché, mais refusent de mettre leur confiance en Christ. Mais le cœur qui est véritablement brisé se jette dans les bras de Jésus. Et la justice de Jésus, qui leur est imputée, enlève tout effroi. L’amour de Jésus « bannit toutes craintes » (I Jean 4:18). Un cœur brisé trouve toute sa satisfaction en Jésus. Il est suffisant pour eux. Trouvez-vous toute votre satisfaction en Jésus ? Votre cœur est-il suffisamment brisé pour venir simplement à Lui et mettre sa confiance en Lui ? Ou êtes-vous toujours en train de vous battre pour apprendre, ou bien lutter pour trouver l’assurance ? Je prie pour que vous puissiez abandonner cette lutte légaliste et mettre votre confiance en Jésus, et en Jésus seul ! Veuillez vous lever et chanter le cantique numéro huit sur votre feuille de chants.

Je vous invite à vous lever et à chanter ensemble. Si vous n’êtes pas encore sauvé et que vous désirez parler avec le Dr. Cagan et moi-même à ce sujet, veuillez vous diriger dans le fond de l’église pendant le chant. Nous parlerons du salut et nous prierons avec vous dans une pièce attenante tranquille,

Avancez-vous et osez venir
   En Lui, de tout votre être.
N’accordez votre confiance à aucun autre.
   Aucun autre que Jésus,
Car aucun autre que Jésus,
   Ne peut donner la vie à un pauvre pécheur.
« Venez, vous les pécheurs » (Come, Ye Sinners) par Joseph Hart, 1712-1768.

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur internet à
www.realconversion.com. Cliquez sur « Sermons en Français. »

You may email Dr. Hymers at rlhymersjr@sbcglobal.net, (Click Here) – or you may
write to him at P.O. Box 15308, Los Angeles, CA 90015. Or phone him at (818)352-0452.

Écriture lue avant le sermon par le Dr. Kreighton L. Chan : Psaume 34:15-18.
Solo chanté avant le sermon par Mr. Benjamin Kincaid Griffith :
« Dieu appelle encore » (God Calling Yet) par Gerhard Tersteegen, 1697-1769.


BREF APPERÇU DE

LE CŒUR BRISÉ

Par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

« Les sacrifices de Dieu sont un esprit brisé ; Ô Dieu, tu ne mépriseras pas le cœur brisé et contrit » (Psaume 51:17).

(I Jean 3:15)

I.   Premièrement, le cœur naturel n’est pas brisé, Exode 8:15; Luc 16:30;
Marc 3:5; Romains 2:5; Jérémie 5:3; II Corinthiens 3:15;
Éphésiens 2:1; Luc 8:12; Éphésiens 2:1; 4:18, 19; Ésaïe 28:15.

II.  Deuxièmement, le cœur qui a été éveillé est peut être blessé,
mais il n’est pas encore brisé, Galates 3:10; Psaume 51:4.

III. Troisièmement, dans la conversion, le cœur est brisé de deux
manières différentes, Apocalypse 5:12.

IV. Quatrièmement, les bénéfices d’un cœur brisé, I Corinthiens 1:18;
Philippiens 3:18; Ésaïe 57:20; I Jean 4:18.

Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en Français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).