Print Sermon

L'objectif de ce site Web est de fournir librement des sermons et des vidéos de sermons aux pasteurs et aux missionnaires dans le monde entier, particulièrement le tiers monde, où il y a peu si non pas, d'instituts théologiques ni d'écoles bibliques.

Ces sermons et vidéos sont distribués chaque année vers environ 1.500.000 ordinateurs dans plus de 221 pays sur le site www.sermonsfortheworld.com . Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur You Tube, mais délaissent bientôt You Tube, parce que chaque sermon les ramène vers notre site Web. You Tube alimente ainsi notre site Web. Ces sermons sont disponibles en 40 langues et accessibles à environ 120.000 personnes tous les mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les utiliser sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les pays musulmans et hindous.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net .




LES JUIFS DANS LA PROPHÉTIE BIBLIQUE

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le soir du Jour du Seigneur, le 1er juillet 2012

« Je vous retirerai d'entre les nations, et je vous rassemblerai de tous les pays, et je vous ramènerai dans votre pays » (Ézéchiel 36:24).


Notre texte contient la promesse que Dieu a répétée au peuple Juif de multiples fois dans la Bible. Dans l’Ancien Testament, seul, il y a 25 promesses que Dieu rassemblerait les Juifs d’entre toutes les nations et les ramènerait dans leur pays d’origine, promesse telle que celle que nous voyons dans ce texte,

« Je vous retirerai d'entre les nations, et je vous rassemblerai de tous les pays, et je vous ramènerai dans votre pays » (Ézéchiel 36:24).

L’accomplissement de cette prophétie est l’une des plus grandes preuves de l’exactitude de la Bible et de la fidélité de Dieu. Avez-vous jamais rencontré un Babylonien ou un Hittite, ou encore un Philistin ou un Amalécite ? À une certaine époque, ils étaient tous de grandes nations. Ces peuples n’existent plus aujourd’hui. Mais les Juifs existent toujours, et comme une nation moderne, avec leur propre état, Israël.

Pourtant, le peuple Juif a subi la plus grande persécution de tous les peuples de la terre, pendant presque 2000 ans. En 70 de notre ère, sous Titus, les Romains sont entrés dans Jérusalem, et ont massacré 1 300 000 Juifs, pour emmener ensuite en captivité ceux qui étaient encore en vie. Jérusalem a été labourée comme un champ de blé. Ceci a marqué le commencement de la dispersion de ce peuple.

Durant les deux premiers siècles, des centaines de milliers d’entre eux se sont tournés vers Babylone. Vers 200 apr. J.C., on estime que le nombre était monté à 2 millions.

Dans l’empire romain, l’empereur Constantin a déclaré les Juifs hors la loi, leur coupant les oreilles, et les dispersant dans tous les territoires de l’empire. Au 5ème et 6ème siècles, les Juifs ont fait l’objet de nombreuses restrictions - il leur était dorénavant interdit d’occuper toute charge publique. Beaucoup de communautés juives ont fait l’objet d’attaques sauvages et des milliers de Juifs ont été tués.

Au 6ème siècle, 60 000 Juifs ont été massacrés et des milliers d’autres ont été vendus en esclavage. Au 8ème siècle, en Espagne, ils ont été l’objet d’horribles abus et persécutés. En France, des milliers ont été brûlés au bûcher.

En 622, Mahomet a fondé une religion appelée « Islam. » Quand les Juifs ont refusé d’adopter cette nouvelle religion, la plupart de ceux qui étaient en Arabie ont été tués. L’Islam s’est propagée à travers l’Afrique du Nord, se répandant jusqu’en Europe occidentale par l’Espagne. Les musulmans auraient envahi toute l’Europe s’ils n’avaient pas été arrêtés par Charles Martel et son armée à la bataille de Poitiers en 732 apr. J.C.

Au 8ème siècle, le leader musulman El Hakim ordonna aux Juifs de porter des clochettes, les singularisant ainsi pour la persécution.

Au Moyen Âge, les Allemands considéraient que les Juifs étaient esclaves de l’empereur, et les ont outrageusement imposés et persécutés. Dans la plupart des pays d’Europe, on leur défendait de posséder des propriétés, et ils n’avaient pas le droit d’étudier dans les écoles et les universités. En 1020, tous les Juifs ont été bannis d’Angleterre, et durant les croisades les catholiques disaient, « Tuez un Juif et vous sauverez ainsi votre âme. »

En 1298, des milliers de Juifs ont été tués en Europe. Puis, en 1350, la grande peste noire a englouti toute l’Europe, tuant le quart de sa population. Les Juifs en portèrent le blâme, et la moitié de la population Juive fut massacrée en représailles.

In 1353, tous les Juifs ont été bannis de France. L’Espagne et Portugal leur ont refusé l’entrée. L’Allemagne a banni tous les Juifs de Prague en 1560. En 1492, l’Espagne obligea 800 000 Juifs à sauter dans la mer. La plupart d’entre eux moururent de leur séjour prolongé dans l’eau ou de la noyade.

En 1411, l’Église catholique romaine instituait l’Inquisition. Des dizaines de milliers de Juifs sont morts de ses effets. Ils étaient à peine considérés comme des êtres humains.

On estime qu’il y avait cinq millions de Juifs en Russie à l’époque des tsars. En 1881, le Chef de l’Église de Russie initia une politique où le tiers des Juifs devait trouver la mort, un autre tiers était forcé à quitter la Russie et le dernier tiers obligé de joindre de force l’Église de Russie.

Pendant la première guerre mondiale, les Juifs ont enduré encore bien des souffrances. La Russie en a envoyé des milliers en Sibérie, comme criminels. Des pogroms contre les Juifs se déroulèrent en Pologne, Roumanie, Hongrie et Ukraine

Au moment de la déclaration de la deuxième guerre mondiale, la plupart des Juifs de la diaspora vivaient en Europe de l’Est. C’était l’objectif d’Hitler d’exterminer tous les Juifs d’Europe. Durant son règne de terreur, six millions de juifs ont été massacrés, avec des centaines de milliers d’autres gazés à mort dans les camps de concentration d’Hitler. À la fin de ce règne de terreur, six Juifs d’Europe sur dix avaient été massacrés.

Et pourtant, en dépit d’avoir été exposé à des siècles de persécutions sévères et brutales plus que tous les autres peuples de l’histoire du monde, l’État Juif d’Israël a été établi en 1948 ! L’ancien Premier Ministre d’Israël, Golda Meir disait, « Bien que des millions de corps aient été brisés et démembrés [pendant la deuxième Guerre Mondiale], et que des Juifs aient été enterrés vivants, brûlés et torturés à mort, personne n’a jamais réussi à briser l’esprit du peuple Juif. Nous refusons tout simplement de disparaître. Nous sommes toujours présents, malgré la brutalité et la puissance des forces qui s’élèvent contre nous. »

J. A. Clark a dit, « Au musée du Caire, il y a une stèle de granit noir qui porte une inscription sur l’un de ses côtés. Elle a été gravée au temps du fils de Ramsès II, vers 1400 av. J.C. Le pharaon y relate ses victoires. Cette inscription se termine par ces mots, ‘Israël est annihilé. Israël n’aura jamais plus aucune postérité.’ Mais le fier pharaon ignorait que Dieu avait dit que Son peuple resterait Son témoignage pour tous les peuples de la terre, jusqu’à la fin des âges ! Les pharaons ont disparu il y a des siècles, mais les Juifs continuent de vivre, à toujours ! » (source : Paul Lee Tan, Th.D., L’encyclopédie des 7 700 illustrations, Encyclopedia of 7,700 Illustrations, Assurance Publishers, 1979, pp. 635-637).

Fréderic II a vécu de 1712 à 1786. En tant que roi de Prusse, il devint connu sous le nom de Frédéric le Grand. Il vivait à une poque où l’on ne croyait pas en la Bible. Un soir, il interpela des personnages de sa cour en leur demandant, « Quelqu’un peut-il me donner un solide argument prouvant l’existence de Dieu ? » Le chapelain de la cour s’écria, « Les Juifs, votre Majesté ! Les Juifs sont la plus grande preuve de l’existence de Dieu. » La réponse du chapelain était véritablement la plus grande preuve de l’existence de Dieu. Dieu a gardé Ses promesses envers les Juifs. La préservation des Juifs et l’État moderne d’Israël, sont les deux plus grandes preuves de l’existence de Dieu qui a dit,

« Je vous retirerai d'entre les nations, et je vous rassemblerai de tous les pays, et je vous ramènerai dans votre pays » (Ézéchiel 36:24).

Je répète : avez-vous déjà vu un Babylonien, ou un Hittite, ou un Philistin, ou un Amalécite? À une certaine époque, tous ces peuples faisaient partie d’une grande nation. Aujourd’hui, elles ont toutes disparu. Mais les Juifs existent et sont une nation moderne, avec leur propre État d’Israël ! J’ai été à Jérusalem et je sais que c’est la vérité !

Jérusalem! Jérusalem! Chante car la nuit a pris fin !
Hosanna au plus haut des Cieux, Hosanna à jamais !
Hosanna au plus haut des Cieux, Hosanna à jamais !
   (La Ville Sainte, “The Holy City” par Frederick E. Weatherly, 1848-1929).

Chantez avec moi !

Jérusalem! Jérusalem! Chante car la nuit a pris fin !
Hosanna au plus haut des Cieux, Hosanna à jamais !
Hosanna au plus haut des Cieux, Hosanna à jamais !

Le Dr. M. R. DeHaan a dit que le retour des Juifs en Israël est l’un des plus grands signes de la deuxième venue du Christ. Le Dr. DeHaan écrit,

      Depuis 2500 ans la plus grande majorité d’Israël, et depuis les derniers 1900 ans, presque tout Israël, a été éparpillé aux quatre coins de la terre. Les Israélites ont été haïs et persécutés, soufferts violence et opprimés. De multiples fois on a essayé de les anéantir, depuis les jours d’Haman jusqu’à aujourd’hui. Ils ne se sont pas perdus parmi les nations, ils ont retenu leur identité en tant que peuple, impérissable et éternel, comme les promesses de Dieu. Maintenant, [depuis 1948] ce peuple, éparpillé parmi les Gentils, renaît et s’établit dans leur ancien territoire comme une nation indépendante… Pendant des milliers d’années, les hommes ont dit, « Dieu en a terminé avec Israël, les Juifs ne redeviendront jamais une nation habitant le pays de la Palestine. » Tous se sont prouvés incorrects, car seul Dieu peut être prouvé juste. Tout ceci a déjà été annoncé il y a bien longtemps, des siècles et des siècles avant notre ère par les prophètes de l’Ancien Testament (M. R. DeHaan, M.D., « Le signe des Juifs » “The Sign of the Jew,” dans Les signes du temps, Signs of the Times, Kregel Publications, édition de 1996, pages 25-26).

Dieu dit, dans ces versets,

« Je vous retirerai d'entre les nations, et je vous rassemblerai de tous les pays, et je vous ramènerai dans votre pays » (Ézéchiel 36:24).

En 1864, il y a presque cent cinquante ans en arrière, le grand Spurgeon a dit, dans une prédication sur Ézéchiel 37:1-10,

      Israël est à présent effacée de la carte des nations ; ses fils sont éparpillés au loin ; et ses filles pleurent auprès de toutes les rivières de la terre... Mais elle sera restaurée « comme ressuscitée des morts. » Quand ses propres fils auront abandonné tout espoir, alors Dieu apparaîtra… Elle sera réorganisée… Elle aura son propre gouvernement… et un État sera établi… « Je vous replacerait dans votre propre territoire, » est la promesse que Dieu leur a faite. Ils auront une prospérité nationale qui les rendra célèbres…
      Si ces paroles doivent avoir une signification, elle doit être celle de ce chapitre [Ézéchiel 37]. Je souhaite ne jamais apprendre l’art de « dépecer » la signification que Dieu a mise dans Sa Parole. S’il y a quoique ce soit de clair et de simple, et de littéral dans ce passage – une signification qui ne souffre pas d’être spiritualisée en autre chose - ce doit être l’évidence que… les dix tribus d’Israël seront restaurées dans leur propre territoire… s’il y a une signification à ces paroles, c’est la suivante : Israël sera restaurée (C. H. Spurgeon, « La restauration et la conversion des Juifs » “The Restoration and Conversion of the Jews,” La chaire du prédicateur du Tabernacle métropolitain, The Metropolitan Tabernacle Pulpit, Pilgrim Publications, réédité en 1991, volume X, pp. 428-429).

Spurgeon a prononcé ces paroles en 1864, quatre vingt quatre ans avant le retour des Juifs et la restauration de la nation d’Israël en 1948. Comment Spurgeon savait-il que tout ceci arriverait ? Il le savait car il croyait en la signification littérale de notre texte,

« Je vous retirerai d'entre les nations, et je vous rassemblerai de tous les pays, et je vous ramènerai dans votre pays » (Ézéchiel 36:24).

La Bible d’étude Scofield donne, en 1917, une prophétie semblable à celle de Spurgeon. La note de Scofield dit, « Israël est maintenant dans un temps de… dispersion, d’où elle sera restaurée » (La Bible d’Étude de Scofield, The Scofield Study Bible, 1917, Oxford University Press ; note sur l’Alliance d’Abraham dans Genèse 15:18, p. 25). Trente et un ans plus tard, en 1948, la nation d’Israël a été restaurée, exactement comme la Bible avait dit qu’elle le serait.

J’ai étudié dans deux universités ultralibérales, l’une était la faculté de théologie baptiste au nord de San Francisco, au début des années soixante-dix, deux des professeurs enseignaient que les promesses de la restauration ne concernaient que le passé et faisaient toutes référence aux Juifs pendant leur captivité à Babylone, et qu’aucune de ces promesses ne faisaient référence à la restauration d’Israël de 1948. Voilà ci dessous plusieurs raisons qui montrent qu’ils avaient tort :

1.  Les professeurs à Golden Gate Baptist Seminary (Faculté de théologie baptiste du Golden Gate) ont tort parce que les prophéties de l’Ancien Testament sur la restauration d’Israël sont souvent accompagnées des termes suivants « les derniers jours. » Par exemple, la prophétie de la restauration d’Israël dans Ézéchiel 37 est immédiatement suivie, dans le chapitre 38, de la phrase, « dans la suite des années, tu marcheras contre le pays dont les habitants, échappés à l’épée, auront été rassemblés d’entre plusieurs peuples » (v. 8). Ce qui est encore plus explicite au verset 16, où il est dit, « dans la suite des jours, je te ferai marcher… » Il est clair que la prophétie est destinée aux derniers jours des dernières années – en d’autre mots, dans les derniers jours précédant la deuxième venue du Christ. On peut également le voir clairement dans Osée 3:4-5, quand il parle « des derniers jours, »

« Car les enfants d’Israël demeureront beaucoup de jours sans roi et sans prince, sans sacrifice et sans statue, sans éphod et sans théraphim : après cela, les enfants d’Israël reviendront, et rechercheront le Seigneur leur Dieu, et David, leur roi : et craindrons le Seigneur et sa bonté, aux derniers jours » (Osée 3:4-5).

2.  Les professeurs à Golden Gate Baptist Seminary (Faculté de théologie baptiste du Golden Gate) ont tort parce que ces passages disent habituellement que les Juifs retourneront avant leur conversion, et il ne peut aucunement s’agir du retour de Babylone, mais du retour final, avant la deuxième venue de Christ. Par exemple Ézéchiel 36:24-27 dit,

« Je vous retirerai d'entre les nations, et je vous rassemblerai de tous les pays, et je vous ramènerai dans votre pays. Je verserai sur vous des eaux pures, et vous serez purifiés; je vous purifierai de toutes vos souillures et de toutes vos idoles. Je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau ; j'ôterai de votre corps le cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. Je mettrai en vous mon Esprit, et je ferai que vous marchiez dans mes statuts, et que vous gardiez mes ordonnances pour les pratiquer » (Ezéchiel 36:24-27).

Puisque les versets 26 and 27, concernant la nouvelle naissance n’ont jamais été accomplis, cette prophétie doit fait référence au rassemblement final à la fin de l’histoire.

3.  Les professeurs à Golden Gate Baptist Seminary (Faculté de théologie baptiste du Golden Gate) ont tort parce que Christ a prédit la restauration d’Israël après la chute de Jérusalem, en 70 apr. J.C. Voilà ce que Christ a dit,

« Et ils tomberont sous le tranchant de l’épée, et ils seront menés captifs dans toutes les nations, et Jérusalem sera piétinée par les Gentils, jusqu’à ce que les temps des Gentils soient accomplis » (Luc 21:24).

Christ a dit que la nation d’Israël serait « foulée aux pieds » par toutes les autres nations jusqu’à ce que « le temps des nations soit accompli » dans l’avenir. Le Dr. Wilbur M. Smith a dit que Luc 21:24 est l’un des versets les plus explicites, dans la Bible, montrant que la restauration d’Israël arriverait quand « le temps des nations » serait accompli, et que la deuxième venue de Christ serait sur le point d’arriver. Le Dr. John F. Walvoord donne une explication semblable aux pages 49-51 de son livre, Armageddon, le pétrole et le Moyen Orient, Armageddon, Oil and the Middle East. Le peuple Juif retournant dans son pays d’origine montre que la fin de cet âge et la deuxième venue de Christ sont très proches (voir également : Dr. Ed Dobson, Signes de la fin, Final Signs, Harvest House, 1996, p. 118).

4.  Les professeurs à Golden Gate Baptist Seminary (Faculté de théologie baptiste du Golden Gate) ont tort parce que le Seigneur Jésus Christ fait référence, dans Mathieu 24:15, à la deuxième construction du Temple, quand « vous verrez l’abomination de la désolation, qui est dite par Daniel le prophète, être établie au lieu saint. » Ce qui ne peut arriver que si les Juifs ne reviennent premièrement - comme ils ont commencé à le faire en 1948 et ne reconstruisent le Temple - ce qu’ils feront dans un avenir proche.


J’ai réalisé que ces professeurs d’Ancien Testament à Golden Gate Baptist Seminary (Faculté de théologie baptiste du Golden Gate) étaient aussi aveugles spirituellement que les Pharisiens au temps de Christ.

Mes bien-aimés, nous pouvons dire avec certitude que ce vieux enseignant de la Bible, le Dr. DeHaan était absolument correct quand il a dit, « Maintenant, dans notre propre génération… tout cela a déjà commencé à prendre place. L’Écriture nous dit que, quand tout cela arrivera, la venue de Christ est proche, et que s’il n’y avait pas d’autres signes des derniers jours que le signe d’une nation d’Israël restaurée, ce serait suffisant. Jésus revient bientôt » (DeHaan, ibid., p. 31). Je vous invite à vous lever et à chanter ce refrain de nouveau,

Jérusalem! Jérusalem! Chante car la nuit a pris fin !
Hosanna au plus haut des Cieux, Hosanna à jamais !
Hosanna au plus haut des Cieux, Hosanna à jamais !

Je voudrais terminer sur ces paroles. Premièrement, la restauration des Juifs dans leur pays d’origine montre combien la Bible est correcte et fiable. Deuxièmement, la restauration des Juifs dans leur pays d’origine montre que la prophétie biblique est littéralement vraie, et donc les avertissements concernant l’Enfer devraient vous faire trembler de crainte et chercher Christ avec une plus grande détermination. Troisièmement la tendre miséricorde de Christ envers le peuple Juif devrait vous montrer que Jésus peut avoir miséricorde envers vous et vous sauver de votre péché. Avec la même puissance qu’Il a démontré en ramenant les Juifs dans leur pays, Jésus peut vous sortir de votre péché, vous donner une nouvelle vie, et laver votre iniquité avec Son Sang Précieux. Ce soir, je vous demande de mettre confiance dans le Seigneur Jésus Christ ! Il a exercé Sa miséricorde envers Israël, et Il aura miséricorde envers vous. Criez à Lui, comme l’a fait Bartimée, « Jésus, aie pitié de moi ! Jésus, aie pitié de moi ! »

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur internet à
www.realconversion.com. Cliquez sur « Sermons en Français. »

You may email Dr. Hymers at rlhymersjr@sbcglobal.net, (Click Here) – or you may
write to him at P.O. Box 15308, Los Angeles, CA 90015. Or phone him at (818)352-0452.

Écriture lue avant le sermon par le Dr. Kreighton L. Chan : Ézéchiel 36:16-24.
Solo chanté avant le sermon par Mr. Benjamin Kincaid Griffith : La Ville Sainte,
“The Holy City” par Frederick E. Weatherly, 1848-1929.

Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en Français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).