Print Sermon

L'objectif de ce site Web est de fournir librement des sermons et des vidéos de sermons aux pasteurs et aux missionnaires dans le monde entier, particulièrement le tiers monde, où il y a peu si non pas, d'instituts théologiques ni d'écoles bibliques.

Ces sermons et vidéos sont distribués chaque année vers environ 1.500.000 ordinateurs dans plus de 221 pays sur le site www.sermonsfortheworld.com . Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur You Tube, mais délaissent bientôt You Tube, parce que chaque sermon les ramène vers notre site Web. You Tube alimente ainsi notre site Web. Ces sermons sont disponibles en 40 langues et accessibles à environ 120.000 personnes tous les mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les utiliser sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les pays musulmans et hindous.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net .




LE SERPENT D'AIRAIN

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles
le soir du Jour du Seigneur, le samedi 26 février 2012

« Moïse fit donc un serpent d'airain, et il le mit sur une perche ; et il arriva que quand le serpent avait mordu un homme, il regardait le serpent d'airain, et il était guéri » (Nombres 21:9).


Alors qu'ils voyageaient le désert, les Israélites devinrent impatients et rebelles. Ils en vinrent à parler contre Dieu et contre Moïse. Ils disaient « [Pourquoi] nous avez-vous fait monter hors d'Égypte, pour mourir dans le désert ? Car il n'y a point de pain, ni d'eau, et notre âme est dégoûtée de ce pain léger », la manne que Dieu leur envoyait comme nourriture (Nombres 21:5). Matthew Henry a écrit, « bien qu'ils aient obtenu une glorieuse victoire sur les habitants de Canaan... cependant, ils parlaient avec mécontentement de ce que Dieu avait fait pour eux, tout en restant méfiants de ce que Dieu ferait pour eux dans le futur... Ils avaient du pain en abondance, et pourtant ils se plaignaient qu'ils n'avaient rien à manger. » Ils avaient aussi de l'eau, mais ils murmuraient contre Dieu ! (Commentaire de Matthew Henry sur la Bible entière, Matthew Henry’s Commentary on the Whole Bible, volume I, Hendrickson Publishers, réimprimé en 1996, p. 519; commentaire sur Nombres 21:4-9).

À cause de leur incrédulité et de leur rébellion, Dieu leur a envoyé des serpents brûlants qui ont mordu le peuple, en sorte qu'un grand nombre d'Israélites moururent. Les serpents sont appelés « serpents brûlants » à cause de leur couleur, et à cause de leur morsure qui causent une grande inflammation « accompagnée immédiatement d'une fièvre ardente » (Henry, ibid.).

« Alors le peuple vint vers Moïse, et ils dirent : nous avons péché, car nous avons parlé contre le Seigneur et contre toi. Prie le Seigneur, pour qu'il éloigne de nous les serpents. Et Moïse pria pour le peuple » (Nombres 21:7). Puis Dieu dit à Moïse de fabriquer un serpent d'airain et de le mettre au sommet d'une perche. Moïse dit alors au peuple de regarder le serpent sur la perche et qu'ils vivraient. « Et il arriva que quand le serpent avait mordu un homme, il regardait le serpent d'airain, et il était guéri » (Nombres 21:9).

Le Dr. John R. Rice a dit, « observez les serpents venimeux, mortels, ramper dans l'herbe ! Dieu les a fait sortir [les israélites] d'Égypte à travers une série de miracles comme on en n'a jamais eu jusqu'ici sur cette terre. Et quelles bénédictions Dieu ne leur a-t-Il pas données pour leur montrer Sa faveur : la manne, de l'eau sortie du rocher, la délivrance d'Amalek. Mais là nous sommes choqués de voir qu'aucune louange ne sort de des lèvres de cette... multitude. Ici nous voyons le péché et le Sauveur manifesté dans le désert ! » (John R. Rice., D.D., Le jardin de la Bible, The Bible Garden, Sword of the Lord Publishers, 1982, p. 212).

Il y a trois leçons dans ce récit : la cause du jugement, le moment culminant du jugement, et la cure pour le jugement.

I. Premièrement, la cause du jugement.

« Le peuple parla donc contre Dieu et contre Moïse, et dit : pourquoi nous avez-vous fait monter hors d'Égypte, pour mourir dans le désert ? » (Nombres 21:5). Leur plainte est le résultat de leur incrédulité. Ils ne croyaient tout simplement pas en Dieu, et son serviteur Moïse !

« Mais avec lesquels fut-il attristé pendant quarante ans ? N’est-ce pas par ceux qui péchèrent, et dont les corps tombèrent dans le désert ? Et auxquels jura-t-il qu’ils n’entreraient pas dans son repos, sinon à ceux qui n’avaient pas cru ? Ainsi nous voyons qu’ils ne purent y entrer à cause de leur incrédulité.”
       (Hébreux 3:17-19).

« Ne tentons pas non plus Christ, comme quelques-uns d’entre eux l’ont tentés; et périrent par les serpents. Ne murmurez pas non plus, comme quelques-uns d’entre eux ont murmurés, et périrent par le destructeur. Or toutes ces choses leur arrivèrent comme exemples; et elles sont écrites pour notre admonition, [instruction] nous sur qui les fins du monde sont arrivées. »
       (I Corinthiens 10:9-11).

Je sais qu'il y a des pécheurs ici ce soir qui formulent des plaintes contre Dieu. Certains d'entre vous pensent que Dieu n'a pas fait assez pour vous, ou que le salut est trop difficile à obtenir. Vous murmurez et vous vous plaignez dans votre cœur. « Pourquoi devrais-je croire en Jésus, que je ne peux pas voir ? » Ou vous dites encore, « Pourquoi devrais-je aller vers Jésus sans rien ressentir, sans aucune preuve ? » Et encore, « Pourquoi devrais-je me détourner de me péchés secrets pour mettre ma confiance en Christ ? » Mais ces plaintes sont mauvaises et coupables. Elles viennent d'un cœur mauvais d'incrédulité. L'apôtre Paul dit, « Ne tentons pas non plus Christ, comme quelques-uns d’entre eux l’ont tentés; et périrent par les serpents » (I Corinthiens 10:9).

Je dois vous avertir ce soir, que si vous refusez de venir à Jésus Christ vous mourrez dans vos péchés. Si vous continuez à vous plaindre et à délibérément rejeter le Sauveur, « il ne reste plus de sacrifices pour les péché, mais une certaine attente terrifiante du jugement et une indignation enflammée » (Hébreux 10:26-27). Le jugement tombera sur vous. Si vous continuez à rejeter Jésus Christ d'une manière volontaire et délibérée, Il viendra soudainement, « Dans un feu flamboyant, exerçant la vengeance contre ceux qui ne connaissent pas Dieu, et qui n’obéissent pas à l’évangile de notre Seigneur Jésus-Christ » (II Thessaloniciens 1:8). Vous serez « punis par une destruction sans fin, de la présence du Seigneur, et de la gloire de sa puissance » (II Thessaloniciens 1:9).

N'est-ce donc pas exactement ce qui est arrivé aux Israélites qui se sont rebellés et ont refusé de croire, alors qu'ils étaient dans le désert ? N'ont-ils pas été mordus par des serpents « brûlants »? Ne sont-ils pas morts et jetés en Enfer ? Ne sont-ils pas donnés en exemple de ce qui vous arrivera si vous continuez dans votre rébellion délibérée, en refusant de venir à Christ ?

« Mais pour beaucoup d’entre eux Dieu ne fut pas satisfait; car ils furent anéantis dans le désert. Or ces choses ont été pour nous des exemples, afin que nous ne désirions pas de mauvaises choses, comme ils en désirèrent.” (I Corinthiens 10:5-6).

La cause de leur jugement était leur incrédulité coupable et leur rébellion contre Dieu.

II. Deuxièmement, le moment culminant du jugement.

Un certain jour, à une certaine heure, Dieu envoya des serpents brûlants pour les mordre et les tuer. Matthew Henry a écrit, « Les contrées sauvages qu'ils avaient traversées étaient infestées de ces serpents de feu, comme il apparaît dans Deutéronome 8:15, mais [jusque là] Dieu les avait merveilleusement préservés de tout mal, jusqu'au moment où ils ont commencé à murmurer... Ces [serpents] qui [auparavant] se détournaient de leur camp, l'envahissaient en un moment. Ce qui est juste pour ceux qui doivent ressentir le jugement de Dieu pour leur manque de gratitude envers ses bénédictions. Ces serpents ont enflammé leurs corps, causant immédiatement une fièvre extrême, accompagnée d'une soif insatiable. Ils avaient injustement murmuré contre le [manque] d'eau (v. 5), pour les châtier, et c'est comme cela que Dieu leur envoya cette soif, qu'aucune eau ne peut étancher, quand ils furent mordus par ces serpents brûlants ! » (Henry, ibid., pp. 519-520).

Ces serpents avaient été tenus à l'écart de leur camp par la main de Dieu. Mais maintenant, à cause de leur péché et de leur incrédulité, les serpents se sont précipités dans leur camp, les ont attaqué, et les Israélites ont commencé à entrer dans des convulsions douloureuses, suivies de la mort, et du tourment éternel. Ces serpents ont sautés sur eux soudainement ! Et nous sommes avertis, dans le Nouveau Testament, « alors une destruction soudaine viendra sur eux... et ils n’échapperont pas » (I Thessalonicien 5:3). N'est-ce donc pas la même chose que le riche insensé dont parle Christ ? Il se disait en lui-même, « Repose-toi, mange, bois et réjouis-toi » (Luc 12:19). « Mais Dieu lui dit : insensé, cette nuit même, ton âme te sera redemandée » (Luc 12:20). Il se divertissait allègrement, mais soudain, son âme fut comme arrachée de son corps. Cette nuit-là, un clin d'oeil, son âme « fut arrachée de son corps » et jetée dans les flammes éternelles ! N'est-ce pas également le cas de l'homme dont on parle dans Luc 16 ? Il mourut subitement, « Et en enfer, il leva les yeux, étant dans les tourments » (Luc 16:23).

Le jugement peut prendre du temps pour venir, mais quand il vient, il vient soudainement ! Comme les serpents ont pris du temps pour venir dans le camp, après que les gens aient résisté à Dieu longtemps, ainsi votre jugement viendra soudainement, et vous n'y échapperez pas !

Remarquez que les serpents brûlants sont un type, une illustration de Satan et de ses démons. Dieu peut vous protéger pendant de longues années de l'attaque mortelle de « cet ancien serpent, appelé le Diable et Satan » (Apocalypse 12:9). Mais soudainement, un certain jour, (car « Dieu détermine de nouveau un certain jour » Hébreux 4:7), ce « certain jour » Dieu lèvera Sa main et cet ancien serpent, le Diable, se précipitera sur vous de toute sa fureur – si vous continuez à vous rebeller contre le Seigneur Jésus Christ. C'est ce qui se passe quand Satan et ses démons frappent les pécheurs qui refusent de se repentir et venir à Christ !

« Lorsque l’esprit impur est sorti d’un homme, il va par des lieux secs, cherchant du repos, et n’en trouve pas. Alors il dit : je retournerai dans ma maison, d’où je suis sorti; et quand il revient, il la trouve vide, balayée et ornée. Alors il s’en va, et prend avec lui sept autres esprits plus pervers que lui, et ils y entrent, et y habitent; et la dernière condition de cet homme est pire que la première. Il en arrivera ainsi à cette méchante génération » (Matthieu 12:43-45).

J'ai vu ce scénario se répéter des centaines de fois ! Une personne sera dans l'église, met sa vie en ordre, mais refuse toujours Christ et Sa grâce. Un certain jour, à une certaine heure, les esprits surviennent et la pique à mort, « et la dernière condition de cet homme (femme) est pire que la première » (Matthieu 12:45). Je pourrais vous donner une histoire après l'autre de ce qui arrive aux gens qui se rebellent et refusent de venir au Seigneur Jésus Christ !

Voilà quelques histoires vraies. Il avait dit, « Tout va bien pour moi. » Mais quand j'ai regardé dans son cercueil, j'ai vu que la moitié de sa tête avait été arrachée par une balle de fusil. L'autre avait dit, « Tout va bien pour moi. » mais il a plongé dans le lac. C'était moins profond qu'il ne le pensait. Sa tête s'est fracassée sur le fond avec force. Le choc brisa les cervicales et il resta paralysé jusqu'à sa mort. Encore un autre avait dit, « Tout va bien pour moi. » mais au détour d'une rue, il a été agressé par un voleur. On ne l'a pas entendu crier. Avant que quiconque n'arrive, il avait perdu tout son sang, tout en criant de toutes ses forces ! Et celui-là avait dit, « Tout va bien pour moi. » Mais il a reçu un coup et il s'est étouffé dans son propre vomi. Et celle-là avait dit, « Tout va bien pour moi. » Mais sa voiture a dérapé et elle est sortie de la route, droit dans un ravin. Elle était toujours en vie quand il s'est approché d'elle, mais il ne voyait que ses boyaux qui avaient glissés dans ses mains alors qu'il cherchait à l'aider et qu'elle luttait désespérément pour respirer, se débattant un moment, avant que son âme ne plonge dans les flammes éternelles. Quand j'ai vu l'homme, quelques minutes plus tard, son visage était livide et ses mains tremblaient. Il répétait sans cesse, « Je n'ai pu la sauver... je n'ai pu la sauver... je n'ai pu la sauver. » Ce sont des histoires vraies. Dieu sait que je n'en ai exagéré aucune ! Néhémie a dit,

« Ô Dieu du Ciel, le Dieu grand et redoutable » !
       (Néhémie 1:5).

Daniel dit,

« Ô Seigneur, Dieu grand et redoutable »! (Daniel 9:4).

« Et le Seigneur envoya parmi le peuple des serpents brûlants, qui mordirent le peuple, en sorte qu'un grand nombre d'Israélites moururent » (Nombres 21:6).

Comme ces serpents brulants ont soudainement empoisonnés ces pécheurs, ainsi le jugement viendra soudainement sur vous, à moins que vous ne vous repentiez et regardiez à Christ avant qu'il ne soit à jamais trop tard !

Nous avons vu la cause de leur jugement, le moment de leur jugement, maintenant nous arrivons au dernier point.

III. Troisièmement, la cure du jugement.

« Alors le peuple vint vers Moïse, et ils dirent : nous avons péché, car nous avons parlé contre le Seigneur et contre toi. Prie le Seigneur, pour qu'il éloigne de nous les serpents. Et Moïse pria pour le peuple. Et le Seigneur dit à Moïse : fais-toi un serpent brûlant, et mets-le sur une perche ; et il arrivera que quiconque sera mordu et le regardera, sera guéri. Moïse fit donc un serpent d'airain, et il le mit sur une perche ; et il arriva que quand le serpent avait mordu un homme, il regardait le serpent d'airain, et il était guéri” (Nombres 21:7-9).

Dieu a donné une cure à ces pécheurs pour être sauvés. « Quand le serpent avait mordu un homme, il regardait le serpent d'airain, et il était guéri » (Nombres 21:9).

Nous n'y porterions peut être pas trop d'attention si Jésus ne l'avait utilisé comme une illustration de ce qu'Il disait en parlant à Nicodème, dans le chapitre trois de l'évangile de Jean. Nicodème était le principal enseignant d'Israël, mais il n'était pas né de nouveau. Jésus lui raconta alors l'histoire de Moise et du serpent d'airain. Bien sûr, comme un lettré de la Bible, Nicodème connaissait très bien le récit de Nombres 21. Jésus lui dit,

« Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, de même il faut que le Fils de l’homme soit élevé : afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle »
       (Jean 3:14-15).

Pour vous, pour être sauvés du jugement, rien d'autre ne vous est demandé que de tourner les yeux avec foi sur Jésus, élevé sur la Croix, comme le serpent d'airain a été élevé. « Quand le serpent avait mordu un homme, il regardait le serpent d'airain, et il était guéri » (Nombres 21:9). Jésus dit,

« Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, de même il faut que le Fils de l’homme soit élevé, [sur la Croix] : afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle » (Jean 3:14-15).

Ce matin, après le service, j'ai parlé avec une jeune femme. Elle a dit, « Je pense que je suis sauvée par ce que j'ai cru que Jésus ne me rejetterait pas », faisant référence à Jean 6:37, « En aucun cas je ne mettrai dehors celui qui vient à moi. » Je lui ai dit, « Ce n'est pas comme cela que vous serez sauvée. Vous croyez en un verset de la Bible, Jean 6:37. Croire en un verset de la Bible ne vous sauvera pas. Vous devez croire en Jésus Christ Lui-même ! » Jésus dit,

« Vous sondez les écritures, car en elles vous pensez avoir la vie éternelle, et ce sont elles qui rendent témoignage de moi. Et vous ne voulez pas venir à moi, pour avoir la vie » (Jean 5:39-40).

Oui, c'est vrai, la Bible dit que Jésus ne vous rejettera pas si vous venez à Lui. Mais croire un verset de la Bible ne vous sauvera pas. Vous devez croire en Jésus Christ Lui-même ! Vous devez croire en Jésus. Vous devez venir à Lui. Vous devez tourner vos yeux vers Lui et non sur un verset de la Bible !

Ne regardez plus à vous-même. Ne regardez plus à vos propres pensées, vos sentiments et vos doutes ! Regardez à Jésus, et vous serez sauvés ! Il dit, « Regardez à moi et soyez sauvés » (Ésaïe 45:22). Arrêtez votre rébellion et votre incrédulité, et regardez à Jésus sur la Croix, mourant à votre place, payant le prix pour racheter le châtiment de la colère de Dieu pour vos péchés. Regardez-Le au Ciel, à la droite de Dieu, en train de prier pour vous ! Regardez à Jésus et croyez en Lui. Comme les Israélites ont regardé le serpent d'airain et ont été sauvés, je vous en conjure de regarder à Jésus et d'être sauvés ce soir ! Mr. Griffith a chanté ce vieux cantique avant le sermon, « Regardez et Vivez; » Je crois que les « décisionnistes » du vingtième siècle ont changé ces paroles « Regarde et vis, Ô toi pécheur, vis » en « Regarde et vis, mon frère, vis. » Mais si vous n'avez pas regardé à Jésus, vous n'êtes pas mon frère ! Vous êtes un pécheur perdu en route pour l'Enfer. Et donc, nous le chanterons avec les paroles originales, « Regarde et vis, Ô toi pécheur, vis » Écoutez-le de nouveau. Regardez à Jésus. Croyez en Lui qui a été élevé sur la Croix pour payer pour nos péchés. Regardez à Lui et soyez sauvés de la morsure du serpent et de la puissance du péché. Regardez à Jésus et vivez !

J'ai un message du Seigneur, alléluia !
   Le message que je vous donne,
Il est écrit dans Sa Parole, Alléluia !
   Ce message c'est : « Regarde et reçois la vie. »
Regarde et vis, Ô toi pécheur, vis,
   Regarde à Jésus maintenant et vis,
Il est écrit dans Sa Parole, Alléluia !
   Son message est : regarde et reçois la vie.

La vie t'est offerte, Alléluia !
   Vie éternelle pour ton âme,
Si seulement tu regardes à Lui, Alléluia !
   Regarde à Jésus qui seul peut sauver.
Regarde et vis, Ô toi pécheur, vis
   Regarde à Jésus maintenant et vis,
Il est écrit dans Sa Parole, Alléluia !
   Son message est : regarde et reçois la vie.

Je vais vous dire comment je suis venu, Alléluia !
   Venu à Jésus, lorsqu'Il m'a transformé ;
C'est en croyant en Son Nom, Alléluia !
   Qu'Il a sauvé mon âme.
Regarde et vis, Ô toi pécheur, vis
   Regarde à Jésus maintenant et vis,
Il est écrit dans Sa Parole, Alléluia !
   Son message est : regarde et reçois la vie.
(« Regarde et vis » [Look and Live] par William A. Ogden, 1841-1897;
     Paroles originales, 1887).

Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en Français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur internet à
www.realconversion.com. Cliquez sur « Sermons en Français. »

You may email Dr. Hymers at rlhymersjr@sbcglobal.net, (Click Here) – or you may
write to him at P.O. Box 15308, Los Angeles, CA 90015. Or phone him at (818)352-0452.

Écriture lue avant le sermon par le Dr. Kreighton L. Chan : Nombres 21:4-9.
Solo chanté avant le sermon par Mr. Benjamin Kincaid Griffith :
« Regardez et vivez » [Look and Live] (par William A. Ogden, 1841-1897;
version originale, 1887).


BREF APERÇU DE

LE SERPENT D'AIRAIN

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

« Moïse fit donc un serpent d'airain, et il le mit sur une perche ; et il arriva que quand le serpent avait mordu un homme, il regardait le serpent d'airain, et il était guéri » (Nombres 21:9).

(Nombres 21:5, 7)

I.   Premièrement, la cause du jugement, Nombres 21:5; Hébreux 3:17-19;
I Corinthiens 10:9-11; Hébreux 10:26-27; I Thessaloniciens 1:8, 9;
I Corinthiens 10:5-6.

II.  Deuxièmement, le moment culminant du jugement,
I Thessaloniciens 5:3; Luc 12:19, 20; 16:23; Apocalypse 12:9;
Hébreux 4:7; Matthieu 12:43-45; Néhémie 1:5; Daniel 9:4;
Nombres 21:6.