Print Sermon

L'objectif de ce site Web est de fournir librement des sermons et des vidéos de sermons aux pasteurs et aux missionnaires dans le monde entier, particulièrement le tiers monde, où il y a peu si non pas, d'instituts théologiques ni d'écoles bibliques.

Ces sermons et vidéos sont distribués chaque année vers environ 1.500.000 ordinateurs dans plus de 221 pays sur le site www.sermonsfortheworld.com . Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur You Tube, mais délaissent bientôt You Tube, parce que chaque sermon les ramène vers notre site Web. You Tube alimente ainsi notre site Web. Ces sermons sont disponibles en 40 langues et accessibles à environ 120.000 personnes tous les mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les utiliser sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les pays musulmans et hindous.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net .




LE DIEU GRAND ET REDOUTABLE – 2ème PARTIE

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le soir du Jour du Seigneur, le dimanche 5 février 2012

« Le Dieu grand et redoutable » (Néhémie 1:5).

« Ô Seigneur, Dieu grand et redoutable » (Daniel 9:4).


Ce sermon est la suite de l'adaptation de « Le Dieu grand et redoutable » par le Dr. John R. Rice (Sword of the Lord, 1977, pp. 7-38).

Dans ces versets, Dieu est appelé le Dieu grand et redoutable. Ce n'est peut être par votre dieu. Mais c'est Lui qui est le Dieu révélé dans la Bible, que vous le croyiez ou non, notre Dieu est un « Dieu grand et redoutable. » Notre Dieu est « le grand Dieu redoutable et terrible. » Le Dieu révélé dans les Écritures est celui qui fait trembler les hommes de crainte.

Après avoir péché contre Dieu, Adam dit, « J’ai entendu ta voix dans le jardin, et j’ai eu peur » (Genèse 3:10). Le jour où Dieu a confirmé Son alliance avec Abram, très tard une nuit, « une horreur de grande obscurité tomba sur lui » (Genèse 15:12). Job a dit,

« Quand je dis : mon lit me consolera ; ma couche adoucira ma plainte ; alors, tu m’effrayes par des rêves, et tu m’épouvantes par des visions » (Job 7:13-14).

Après que Dieu lui ait révélé l'imminence du déluge, Noé fut « poussé par la peur » (Hébreux 11:7). Lorsque Dieu se révéla à Jacob à Béthel, la Bible dit simplement, « Il eut peur » (Genèse 28:17). Le psalmiste dit, « Ma chair tremble de la crainte que j’ai de toi ; et j’ai peur de tes jugements » (Psaume 119:120). Quand Dieu fait connaître Sa volonté à Daniel, le prophète dit, « j’avais peur et je tombai sur ma face » (Daniel 8:17). Habacuc dit, « Ô Seigneur, j’ai entendu ton discours, et j’ai eu peur » (Habacuc 3:2). Dieu a parlé à Cornelius par un ange et « lorsqu’il le regarda, il eut peur » (Actes 10:4). Il nous est également dit que Cornelius est celui « qui craint Dieu » (Actes 10:22). Et au moment où Pierre parle à ceux de la maison de Cornelius, il dit, « En vérité, je m’aperçois que Dieu ne fait pas de différence entre les personnes : mais qu’en toute nation, celui qui le craint et qui pratique la droiture est accepté par lui » (Actes 10:34-35). Le Dieu révélé dans la Bible fait trembler les hommes de crainte.

Le Dr. John R. Rice écrit, « Nous devrions craindre ce Dieu grand et redoutable ! Dans toute la Bible, la crainte de Dieu est considérée comme l'une des plus hautes vertus. Elle est le fondement du caractère chrétien et de la sainteté. Elle est nécessaire pour la véritable repentance et la conversion réelle » (Le Dieu grand et redoutable, The Great and Terrible God par le Dr. John R. Rice Sword of the Lord, 1977, p 14).

Dieu est « grand et redoutable » (Daniel 9:4). Dieu est « le Dieu grand et redoutable » (Néhémie 1:5). Toutes les interactions de Dieu avec la race humaine montrent qu'Il est un Dieu grand, terrible et redoutable.

Au début, le premier homme et la première femme vivaient dans un paradis de beauté, sans aucune maladie, aucuns maux, ni douleur, ou angoisse, tous leurs besoins étant satisfaits. Il n'y avait aucune bête de proie. Rien qui ne fut malade. Il n'y avait nulle ronces, nulles épines, et Dieu Lui-même marchait dans ce jardin en communion parfaite avec l'homme qu'Il avait créé à Sa propre image. Mais Adam se rebella et commit le premier péché contre Dieu. Et bientôt, dans sa colère, Dieu chassa l'homme et la femme du Jardin d'Éden. Dieu prononça la mort sur la race des hommes. Adam et Ève étaient déjà morts spirituellement, et maintenant ils devaient se convertir ou aller en Enfer pour l'éternité, loin de la face de Dieu.

À cause de leur péché, ils commencèrent à prendre de l'âge. La mort était déjà à l'œuvre dans leur vie. Ils commencèrent à sentir la fatigue. Bientôt, des cheveux gris apparurent, leurs articulations se raidirent. La mort était venue sur la race des hommes. Ève conçut, mais ce fut dans la douleur et la peine qu'elle mit au monde son premier né. Et l'enfant était lui aussi un pécheur, et il devint même un meurtrier et un fugitif.

À présent, ils ne pouvaient plus cueillir les fruits qui poussaient sur les arbres. Adam devait maintenant travailler dur, la sueur baignant son front, essayant de faire pousser sa nourriture sur un sol desséché. Les animaux étaient maintenant les ennemis de l'homme. Les épines étaient apparues, qui les piquaient ainsi que les insectes. Il y avait des tempêtes et des inondations, des périodes d'intense chaleur et d'autres de froid mordant. Des maladies proliféraient ; la souffrance et la mort s'étaient manifestées. Force est de constater que le monde était sous une malédiction ! Le Dieu grand et redoutable avait tourné Sa face en courroux contre le monde et la race humaine !

Quand Adam vit Ève dans le Jardin pour la première fois, il l'aima. Elle était apparue toute fraîche de la main de Dieu. Son visage était éclairé d'un sourire d'une merveilleuse pureté. Mais maintenant, Adam était triste de voir ce beau visage vieillir sous ses yeux, creusé par les rides de l'affliction, de la souffrance, et des difficultés. Bientôt ils furent tous les deux choqués et horrifiés par le meurtre de leur fils Abel. Bientôt leur cœur fut brisé par le péché et la rébellion de leur autre fils, Caïn.

Et aussi sûr que la Bible est vraie, Dieu Lui-même doit être responsable pour ces malédictions, cette vieillesse, ces larmes, cette souffrance et cette mort qui survinrent sur le monde comme conséquence inévitable du péché. Dieu hait le péché ! Son courroux se déverse sur les pécheurs qui refusent de se repentir. Il est vrai que la semence de la mort se trouve dans le péché, mais c'est Dieu qui punit le péché. C'est Dieu qui est le Juge, s'assurant que les pécheurs sont châtiés. Ô quel Dieu grand et redoutable n'a-t-il pas chassé Adam et Ève du Jardin et dressé le glaive de Sa colère contre eux pour avoir commis le péché ! Ô quel Dieu grand et redoutable, le Dieu terrible, qui a envoyé la mort sur toute la race humaine à cause du péché !

Nous n'osons pas penser qu'il y aurait des forces dans le monde qui échappent au contrôle de Dieu. Il n'en existe pas. Nous n'osons pas penser qu'il y aurait des évènements dans le monde qui échappent au contrôle de Dieu. C'est tout simplement faux. Mais nous pouvons voir les horribles guerres de l'histoire humaine et dire qu'elles sont la preuve de la colère d'un Dieu, vertueusement courroucé par le péché, et qui administre le châtiment du péché. Tout le carnage, les larmes, les pleurs, la souffrance, et la mort dans le monde prouvent qu'il y a un Dieu grand et redoutable, et qu'Il déverse Sa colère sur le péché. Ô Dieu terrible ! Ô Dieu grand et redoutable !

La semaine prochaine, nous verrons comment Dieu a puni les péchés d'Israël d'une manière terrible et redoutable. Mais nous conclurons ce soir en rappelant le terrifiant et redoutable Enfer de Dieu. La haine de Dieu vient bien plus souvent de la doctrine de l'Enfer que de toute autre cause. Des athées comme Voltaire, Thomas Paine, H. G. Wells, et Robert Ingersoll haïssaient la pensée de l'Enfer et blâmaient Dieu pour l'Enfer. Mais les athées ne sont pas les seuls qui haïssent l'Enfer. Tous les cultes modernes rejettent l'Enfer éternel dont parle la Bible. Pensez-y ! Absolument tous les cultes modernes – les Mormons, les Témoins de Jéhovah, la Science chrétienne, le Nouvel Âge, sans aucune exception, haïssent la seule idée d'un Enfer et le Dieu qui y jette les gens !

Nous pourrions nous attendre à ce que les athées et les membres de cultes modernes haïssent et rejettent l'Enfer. Mais il y a beaucoup de faux chrétiens aujourd'hui qui rejettent l'Enfer éternel et le Dieu qui y jette les gens. Il est très difficile de faire comprendre aux membres d'une église que beaucoup de facultés de théologie rejettent la notion de l'Enfer éternel. J'ai étudié d'une part à la Faculté de théologie « Southern Baptist » et d'autre part dans une faculté presbytérienne où on écartait la notion du Dieu grand et redoutable de la Bible et où l'idée des flammes éternelles de l'Enfer était bannie et faisait l'objet de la risée de tous. Rob Bell se dit un évangélique, mais il a écrit plusieurs livres qui attaquent le châtiment éternel de l'Enfer, et le Dieu grand et redoutable qui y jette les pécheurs perdus. Rob Bell a appris à rejeter l'enseignement de la Bible sur l'Enfer à la Faculté de théologie Fuller (FullerTheological Seminary), à Pasadena, en Californie. Quand j'étais à la faculté de théologie baptiste Golden Gate, au début des années soixante-dix, les professeurs nous ont demandé de lire et d'étudier la Bible de l'interprète, Interpreter’s Bible. Le Dr. George A. Buttrick était l'éditeur de ce commentaire qui attaque chaque doctrine importante de la foi chrétienne. L'éditeur, le Dr. George Buttrick, y attaque le Dieu grand et redoutable de la Bible. Il écrit, « Un tel Dieu, nous pouvons croire, est celui qui fait l'objet du verdict du sceptique français [Voltaire] : "Votre Dieu est mon Diable". » Ainsi, ce commentateur qui rejette la Bible ose appeler le Dieu grand et redoutable de la Bible : le diable ! Le Dr. G. Bromely Oxnam, l'évêque méthodiste libéral de Washington, D.C., appelle le Dieu de la Bible, grand et redoutable « un sale tyran » [“a dirty bully”]. J'ai entendu à maintes reprises des libéraux non sauvés dire des choses pareilles dans des facultés de théologie Southern Baptist et presbytériennes (où j'ai fait mes études) qui rejettent la Bible. D'abord, j'ai pensé que ces professeurs étaient dans la confusion et pouvaient être gagnés à une vision biblique du sujet. Mais j'ai finalement réalisé qu'ils n'étaient jamais passés par la nouvelle naissance. Satan, le dieu de ce monde, avait « aveuglé [leur] intelligence afin qu'ils ne voient pas briller la splendeur de l'Évangile » (II Corinthiens 4:4).

Prenez par exemple le cas étrange de Daniel P. Fuller. Son père est l'évangéliste bien connu Charles E. Fuller. Mais son père était un « décisionniste. » Son propre fils a levé la main, prononcé une prière et a été baptisé à un âge tendre, sans véritable conversion. Quand la faculté de théologie Fuller [Fuller Seminary] a commencé, Charles Fuller a aimé son fils plus que la Parole de Dieu. Il a laissé son fils aller à Bâle, en Suisse, pour étudier sous l'égide de libéraux tels que Karl Barth. Daniel Fuller est revenu et il a rejoint les professeurs de la faculté de théologie de son père, et les a ouverts au libéralisme. Et c'est à cette faculté de théologie [Fuller Seminary] que Rob Bell a appris à rejeter le châtiment éternel de l'Enfer (voir Harold Lindsell, Ph.D., « Le cas étrange de la faculté de théologie Fuller » [The Strange Case of Fuller Theological Seminary] La bataille pour la Bible, The Battle for the Bible, Zondervan Publishing House, 1976, pp. 106-121).

« ...un seul pécheur fait perdre de grands biens »
       (Ecclésiastes 9:18).

Le libéralisme de la faculté de théologie Fuller a ses racines dans l'intelligence aveuglée de Daniel P. Fuller. Un homme qui n'a pas été humilié, n'a pas été convaincu de péché et judicieusement converti par Dieu se laissera facilement entraîner dans le libéralisme, le rejet de l'infaillibilité des Écritures et l'aversion pour le Dieu grand et redoutable qui jette les pécheurs dans le Lac de Feu. C'est pourquoi nous ne devons pas laisser les jeunes de nos église « passer » pour des convertis, à moins de n'avoir été humiliés par Dieu, convaincus de péché, et régénérés par l'Esprit Saint à une foi vivante au Seigneur Jésus Christ !

Le Dieu grand et redoutable ne jette pas les pécheurs non convertis dans les flammes éternelles de l'Enfer. Mais l'Enfer est si terrible que toute personne sensée devrait y penser en tremblant de crainte. L'Enfer est le signe de la fureur d'un Dieu terrible et redoutable, qui hait le péché et se doit de le punir.

Le Dr. Rice écrit, « Il est terrible que l'Enfer soit un lieu de feu...J'ai lu une fois le récit d'un accident d'avion...Un pilote se trouvait prisonnier de l'engin écrasé au sol, qui avait pris feu. Petit à petit, le feu gagnait la carlingue et s'approchait du pilote qui commençait à rôtir et crier d'effroi, puis de douleur...et suppliait les gens de l'équipe de secours de lui tirer une balle dans la tête, jusqu'à ce qu'un officier de police le fasse, juste pour mettre fin aux souffrances de cet homme qu'il ne pouvait ni sauver ni sortir des flammes ! J'étais si horrifié à la pensée de la torture de cet homme que j'en ressentais encore son effet des jours durant. Mais si Dieu est grand, terrible et redoutable, comment est-ce que sera en Enfer où se trouve un Lac de Feu et de souffre qui brûle sans jamais s'éteindre !... Le tourment continue ! Le feu ne cesse de brûler ! Les hommes se souviennent des opportunités perdues, de leur rejet de Christ, de leur péché manifeste ! « Et la fumée de leur tourment monte pour toujours et toujours » [Apocalypse 14:11]. Ils n'ont aucun repos pendant le jour. La nuit n'apporte aucune paix et le cycle sans fin du tourment continue éternellement. Il n'y a plus aucun espoir de réconciliation avec Dieu, plus aucune occasion future de repentance. Et naturellement, il n'y a même aucune tendance vers la repentance... en Enfer. Quel Dieu redoutable qui détermine un tel châtiment pour les pécheurs impénitents ! » (Rice, ibid., p. 27).

Je vous dis ce soir qui est le Dieu grand et redoutable de la Bible. Voilà le Dieu auquel vous n'avez pas pris le temps de réfléchir et de considérer. En fait, vous n'avez presque jamais pensé à Lui, seul le soir, chez vous. Est-ce que j'essaye de vous faire peur ? Mais oui, bien sûr ! Car si vous ne venez jamais à craindre le Dieu de Jacob, de Moïse et de Paul, il n'y a plus aucun espoir pour vous. La Bible dit, « crains le Seigneur et retire-toi du mal » (Proverbes 3:7). Que la crainte de Dieu vous pousse à chercher « Christ Jésus : lequel Dieu a établi pour être une propitiation par la foi en son sang » (Romains 3:24-25). À moins que vous ne trouviez Christ, vos péchés ne seront pas lavés par Son Sang, et vous devrez faire face à la colère et à la fureur de notre Dieu grand et redoutable. Comme le dit un cantique du deuxième grand Réveil,

Un Dieu en colère – un Juge sévère –
   Combien Saint, Saint est notre Seigneur !
Alors qu'avec une humble crainte les chrétiens espèrent,
   Les pécheurs, eux, tremblent à Sa parole.

Aujourd'hui Sa loi condamne les méchants,
   Et Son jugement scelle leur terrible sort ;
Mais ici-bas le courroux, bien qu'invisible et lent,
   Éclatera et s'enflammera au delà de la tombe.
(Dieu en courroux contre les méchants [God Angry With the Wicked]
     Par L. M. Lee, (aucune date) ;
     Tiré de : Cantiques du village pour l'adoration, Village Hymns for Social Worship, compilés par le Dr. Asahel Nettleton, réimprimé en 1997, International Outreach, P. O. Box 1286, Ames, Iowa 50014).

Veuillez vous lever et chanter le cantique numéro 4 « Le Seigneur a fait retomber sur Lui » [The Lord Hath Laid on Him], sur la mélodie de « Grâce Infinie » [Amazing Grace]

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur internet à
www.realconversion.com. Cliquez sur « Sermons en Français. »

You may email Dr. Hymers at rlhymersjr@sbcglobal.net, (Click Here) – or you may
write to him at P.O. Box 15308, Los Angeles, CA 90015. Or phone him at (818)352-0452.

Écriture lue avant le sermon par le Dr. Kreighton L. Chan : Apocalypse 14:9-12.
Solo chanté avant le sermon par Mr. Benjamin Kincaid Griffith :
Dieu en courroux contre les méchants [God Angry With the Wicked]
par L. M. Lee, (aucune date).

Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en Français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).