Print Sermon

L'objectif de ce site Web est de fournir librement des sermons et des vidéos de sermons aux pasteurs et aux missionnaires dans le monde entier, particulièrement le tiers monde, où il y a peu si non pas, d'instituts théologiques ni d'écoles bibliques.

Ces sermons et vidéos sont distribués chaque année vers environ 1.500.000 ordinateurs dans plus de 221 pays sur le site www.sermonsfortheworld.com . Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur You Tube, mais délaissent bientôt You Tube, parce que chaque sermon les ramène vers notre site Web. You Tube alimente ainsi notre site Web. Ces sermons sont disponibles en 40 langues et accessibles à environ 120.000 personnes tous les mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les utiliser sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les pays musulmans et hindous.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net .




LE DIEU GRAND ET REDOUTABLE – 1ère PARTIE

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le matin du Jour du Seigneur, le dimanche 5 février 2012

« Le Dieu grand et redoutable » (Néhémie 1:5).

« Ô Seigneur, Dieu grand et redoutable » (Daniel 9:4).


Une grande partie de ce sermon est une adaptation de « Le Dieu grand et redoutable » par le Dr. John R. Rice (Sword of the Lord, 1977, pp. 7-38). Ces deux textes de l'Écriture appellent Dieu le Dieu grand et redoutable. Néhémie a prié ainsi, « Ô Seigneur, Dieu des cieux ! Dieu grand et redoutable. » Et puis dans Néhémie 4:14, il a dit, « Souvenez-vous du Seigneur, qui est grand et redoutable. » Et dans Néhémie 9:32 il a dit, « Et maintenant, ô notre Dieu ! Dieu grand, puissant et redoutable !... » Dieu est encore appelé « ...un Dieu puissant et terrible » dans Deutéronome 7:21. Dans Deutéronome 10:17 Il est appelé, « Dieu des dieux et Seigneur des seigneurs, un Dieu grand, puissant et terrible. » Daniel a parlé du « Dieu grand et redoutable » (Daniel 9:4). La Bible utilise ce langage pour décrire Dieu. Dans Ésaïe 59:18 Dieu dit, « il rendra la pareille, la fureur à ses adversaires, la rétribution à ses ennemis. » C'est la manière dont Dieu est souvent dépeint dans la Bible, déversant sa colère contre le péché.

Ceux qui parlent de Lui seulement comme un Dieu d'amour et de miséricorde ne donnent pas une description complète de Dieu, tel qu'Il est représenté dans la Bible. Il est également un Dieu de jugement et de vengeance. Nous en sommes pleinement avertis dans le Nouveau Testament, « Cest une chose terrible que de tomber entre les mains du Dieu vivant » (Hébreux 10:31). Ces enseignements modernes sur une grâce sans loi, d'une foi sans repentance, d'une miséricorde de Dieu sans sa colère, d'un Paradis sans Enfer est une perversion de la vérité au sujet de Dieu. C'est une présentation malhonnête du message de Dieu; Dieu est un Dieu terrible, un Dieu redoutable, un Dieu en furie contre le péché, un Dieu de vengeance, un Dieu que l'on doit craindre, un Dieu devant qui les pécheurs devraient trembler.

Pourquoi n'entendons-nous pas plus de sermons sur le Dieu redoutable de la Bible ? Parce que beaucoup de prédicateurs ont peur de dire la vérité sur Dieu. Ils ont peur que les gens charnels, non convertis de leurs églises refusent d'entendre des choses pareilles sur un tel Dieu. Pourquoi ? « Parce que la pensée de la chair est inimitié contre Dieu » (Romains 8:7). L'esprit charnel des non convertis se dresse par nature contre le Dieu grand et redoutable de la Bible.

Malgré cela, il est nécessaire de proclamer ce Dieu aux pécheurs non convertis. Le Dr. Martyn Lloyd-Jones dit,

Ce qui sépare l'évangile de tous les autres enseignements c'est qu'il est premièrement une proclamation de Dieu et de notre relation avec Dieu. Non pas de nos problèmes particuliers, mais du même problème qui affecte chacun de nous, et qui est celui-ci : nous sommes des pécheurs condamnés devant un Dieu saint et une loi sainte (Romains, Exposé du chapitre 1, l'Évangile de Dieu, Romans, Exposition of Chapter 1, The Gospel of God, The Banner of Truth Trust, 1985, p. 95).

Les pécheurs ne se sentiront jamais perdus jusqu'à ce qu'ils ne soient amenés face à face avec le grand et redoutable Dieu de la Bible. C'est seulement quand ils se sentent coupables devant ce grand et redoutable Dieu qu'ils peuvent être convaincus de leur besoin de Christ.

Pourtant, parler d'un Dieu terrible, redoutable et terrifiant, un Dieu en fureur, un feu dévorant, choque et offense bien des membres d'église aujourd'hui. Mais ils ont tort d'être choqués.

Le Dr. Rice disait, « Nous devrions craindre ce Dieu grand et redoutable ! Dans toute la Bible, la crainte de Dieu est considérée comme l'une des plus hautes vertus. Elle est le fondement du caractère chrétien et de la sainteté. Elle est nécessaire pour la véritable repentance et la conversion réelle » (ibid.).

La Concordance Oxford donne la liste de quinze passages de l'Écriture où l'on nous commande d'aimer le Seigneur, ou dans lesquels l'amour pour Dieu est mentionné comme une vertu désirable. Mais cette même concordance donne la liste de quarante six passages de la Bible où la crainte de Dieu est louée, ou recommandée !

Trois versets distincts de la Bible nous disent que « la crainte de Dieu est le commencement de la sagesse » (Psaume 111:10; Proverbes 1:7; Proverbes 9:10). Il est dit également que la crainte de Dieu prolonge notre vie, « La crainte du Seigneur augmente les jours » (Proverbes 10:27; 19:23; 14:27). Il nous est encore dit que la crainte de Dieu est la voie du succès et de l'abondance (Proverbes 15:16). Et dans toute la Bible, ceux dont on parle comme craignant Dieu sont toujours des hommes et des femmes à la vie sainte. Salomon, l'homme le plus sage de la terre disait, « Crains Dieu, et garde ses commandements, car c'est là le tout de l'homme » (Ecclésiaste 12:13).

Mais la Bible dit, au contraire, que le pécheur n'a pas la crainte de Dieu. Dans Romains 3:9-18, dans cette terrible liste mentionnant tous les péchés de l'humanité, le dernier, et la conclusion de tous, qui montre le vice du cœur de l'homme naturel, est bien celui-ci, « La crainte de Dieu n’est pas devant leurs yeux » (Romains 3:18).

Il n'y a pas très longtemps quelqu'un m'a dit, « Je n'ai pas peur de Dieu. » Et il a dit cela comme si il était une personne spéciale ou différente des autres. Mais pas du tout ! C'est le cas de tous les perdus ! « La crainte de Dieu n’est pas devant leurs yeux. » Dans ce très beau chant « Grâce merveilleuse » (Amazing Grace), John Newton écrit « C'est la grâce de Dieu qui a enseigné à mon cœur la crainte de Dieu. » Aucun pécheur ne ressentira la crainte de Dieu à moins que l'Esprit de Dieu ne lui accorde cette grâce. Celui qui n'a pas la crainte de Dieu vit dans le péché. Il ne pense pas plus que cela des avertissements de Dieu et ne prend pas le temps de méditer sur la colère de Dieu et le jugement. Mais Dieu est un Dieu terrible, un Dieu redoutable, un Dieu qu'on se doit de craindre.

Ce n'est pas étonnant que les fils d'Éli n'aient pas eu la crainte de Dieu. « Or, les fils d'Éli étaient des fils de Bélial ; ils ne connaissaient point le Seigneur » (I Samuel 2:12). « Ils ne connaissaient point le Seigneur. » Ce n'est pas surprenant qu'ils n'aient pas eu la crainte de Dieu. Ils ne connaissaient même pas le Dieu grand et redoutable. Le terrible Dieu de la Bible leur était inconnu. Les fils d'Éli n'avaient aucune expérience personnelle de Dieu. Ils n'avaient jamais pensé sérieusement à Dieu. Il n'y avait pas de place dans leurs pensées pour Dieu. « Ils ne connaissaient point le Seigneur. » – et ils n'étaient même pas intéressés de connaître le Seigneur ! Ils étaient pécheurs, ils étaient impies, et ils ne voulaient pas écouter les prédications. Le prédicateur avait dit, « Si un homme pèche contre Dieu, qui intercèdera pour lui ? » Mais ils refusaient d'être corrigés par lui. « Mais ils n'obéirent point à la voix de leur père, car le Seigneur voulait les faire mourir » (I Samuel 2:25). Puis un prophète est venu et les a averti, « ils mourront tous deux » (I Samuel 2:34). Mais ils continuèrent de plus belle dans leur péché. La menace de la mort ne fit aucune impression sur eux. Puis, à nouveau, Dieu révéla au jeune Samuel que les fils d'Éli seraient devraient mourir et être jugés pour leurs péchés, « Or la parole de Samuel était pour tout Israël » (I Samuel 4:1). Et cependant, les fils d'Éli n'écoutèrent pas plus cet avertissement que l'autre.

Un jour, Israël alla se battre contre les Philistins. Les choses allaient si mal que les gens s'en allèrent voir les fils d'Éli, et sortirent l'Arche de l'Alliance du Tabernacle, en plein milieu de la bataille. Ils croyaient qu'ils pouvaient faire en sorte que Dieu « magiquement » leur accorde la bénédiction de la victoire. Mais bien sûr, ils se trompaient – complètement ! Vous ne pouvez pas recevoir la bénédiction de Dieu si vous ne le craignez pas ! « Et l'arche de Dieu fut prise [par l'ennemi] ; et les deux fils d'Éli, Hophni et Phinées, moururent » (I Samuel 4:11). Ce n'est pas vraiment les Philistins qui les tuèrent pendant la bataille, car c'était Dieu qui était derrière tout ça. C'est vraiment Dieu qui les a exécuté « car le Seigneur voulait les faire mourir » (I Samuel 2:25). C'était vraiment le Dieu grand et redoutable qui les a détruits et envoyés en Enfer, « Où leur ver ne meurt pas, et où le feu ne s’éteint pas » (Marc 9:48).

Je me souviens d'un professeur à la faculté de théologie de la Southern Baptist où je faisais mes études, et qui rejetait la Bible. C'est là que j'avais reçu mon diplôme de maîtrise. Un an plus tard je retournai pour m'inscrire pour le programme de doctorat en théologie. Cet homme me regarda avec un sourire ironique, et refusa ma candidature parce que j'avais pris position d'une manière très forte en faveur de la Bible. Mais quelques mois plus tard, le même homme se suicida en se tirant une balle dans la bouche. Une autre fois, dans une émission de télévision, un homme a menti à mon sujet et m'a attaqué vicieusement. Il est mort d'une étrange maladie moins de trois ans plus tard. Une troisième fois un homme m'a attaqué pour ma prise de position zélée contre l'avortement. Il était jeune et fort – mais il est mort soudainement moins de deux ans après. Ce n'est pas nécessairement parce qu'ils m'avaient attaqué. Ces terribles jugements leur advinrent parce qu'ils « n'ont pas connu » le Dieu de la Bible, grand et redoutable !

Maintenant, je vais vous demander, craignez-vous Dieu ? Pensez-vous au Dieu grand et redoutable quand vous êtes seul ? Souvenez-vous, c'est la crainte de Dieu que vous avez besoin d'expérimenter. C'est sur cela que vous devez réfléchir, c'est pour cela que vous devez prier quand vous êtes seul. Souvenez-vous, cela ne compte que si vous êtes seul. Jacob était seul, une nuit quand il dit, « Assurément, le Seigneur est en cet endroit, et je ne le savais pas. Et il eut peur » (Genèse 28:16-17). C'était tard dans la nuit quand, « Jacob demeura seul, et un homme lutta avec lui jusqu’au lever du jour » (Genèse 32:24). C'est là qu'il fut converti, luttant toute la nuit avec le Christ pré incarné ! Abraham était seul une nuit quand Dieu vint à lui et confirma son « Alliance abrahamique » avec lui, « ...et au coucher du soleil, un profond sommeil tomba sur Abram, et voici, une frayeur et une grande obscurité vinrent l'assaillir » (Genèse 15:12). Une grande frayeur et une grande obscurité tombèrent sur Abram quand Dieu vint à lui cette nuit-là. C'est ce que les chrétiens du passé ont appelé parfois « la grande nuit obscure de l'âme. » Ce que Luther, et Bunyan, et Wesley et Whitefield, et Judson, et Spurgeon ont ressenti. Avant leur conversion ils ont expérimenté le redoutable et terrible Dieu de la Bible.

Vous arrive-t-il de penser à ce Dieu grand et redoutable quand vous êtes seul ? Vous arrive-t-il de vous sentir coupable quand vous êtes seul – sachant que le Dieu d'Abraham a vu vos péchés, et voit même ceux de votre esprit et de votre cœur ? Même les péchés que personne ne connait – seulement vous et Dieu ? « Une grande frayeur et une grande obscurité » sont-elles jamais tombées sur vous la nuit, comme pour Abraham ? (Genèse 15:12).

Ô, combien nous prions pour que vous expérimentiez une telle conviction et une telle révérence quand vous êtes seul avec Dieu la nuit ! Les fils d'Éli n'ont jamais expérimenté une telle conviction et une telle admiration, « parce que le Seigneur voulait les faire mourir. » Quand Dieu s'approche de vous, et que vous sentez son extraordinaire puissance et colère contre le péché, alors vous pouvez être conduit à Jésus, pour la purification du péché par Son Sang précieux ! Combien nous prions pour que ce soit votre expérience !

Samuel Davies (1723-1761), pendant le Premier Grand Réveil en Nouvelle Angleterre, était un puissant prédicateur. Il y eu plusieurs réveil pendant son ministère. En 1758 il fut choisit pour être le successeur de Jonathan Edwards en tant que président de Princeton University. Il mourut trois ans plus tard, à l'âge de trente sept ans. Samuel Davies connaissait le Dieu grand et redoutable de la Bible. Écoutez les paroles de ce cantique, que Mr. Griffith a chanté avant le sermon :

Combien grand, combien terrible ce Dieu,
   Qui fait trembler la création d'un seul geste !
Il fronce les sourcils et la terre, la mer, la création
   Disparaissent en une flamme universelle.

Où, mais où le pécheur peut-il aller
   Pour s'abriter dans ce désastre général !
Les rochers vont-ils tomber sur lui ?
   Ou devenir poussière sous Sa puissante main ?

Non, mais en vain il invoque la grâce ;
   Dans le lac de feu il gémit ;
Balloté sur les vagues enflammées,
   Pour toujours – oui, il est perdu pour toujours !
(« Le désastre de la nature » [The Wreck of Nature]
     de Samuel Davies, 1723-1761).

Nous prions pour que vous puissiez commencer à expérimenter la réalité de ce Dieu terrible. Nous prions pour que vous ressentiez la culpabilité de votre péché, et pour que vous soyez convaincu que seul le Sang de Jésus peut vous laver pour paraître devant ce Dieu grand et redoutable !

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur internet à
www.realconversion.com. Cliquez sur « Sermons en Français. »

You may email Dr. Hymers at rlhymersjr@sbcglobal.net, (Click Here) – or you may
write to him at P.O. Box 15308, Los Angeles, CA 90015. Or phone him at (818)352-0452.

Écriture lue avant le sermon par le Dr. Kreighton L. Chan : II Thessaloniciens 1:7-9.
Solo chanté avant le sermon par Mr. Benjamin Kincaid Griffith :
« Le désastre de la nature » [The Wreck of Nature].

Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en Français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).