Print Sermon

L'objectif de ce site Web est de fournir librement des sermons et des vidéos de sermons aux pasteurs et aux missionnaires dans le monde entier, particulièrement le tiers monde, où il y a peu si non pas, d'instituts théologiques ni d'écoles bibliques.

Ces sermons et vidéos sont distribués chaque année vers environ 1.500.000 ordinateurs dans plus de 221 pays sur le site www.sermonsfortheworld.com . Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur You Tube, mais délaissent bientôt You Tube, parce que chaque sermon les ramène vers notre site Web. You Tube alimente ainsi notre site Web. Ces sermons sont disponibles en 40 langues et accessibles à environ 120.000 personnes tous les mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les utiliser sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les pays musulmans et hindous.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net .




FOI EN JÉSUS CHRIST

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles
le Jour du Seigneur, le 11 décembre 2011

« Mais ils n’ont pas tous obéi à l’évangile. Car Ésaïe dit : Seigneur, qui a cru à notre rapport ? Ainsi la foi vient de ce qu’on entend ; et ce qu’on entend de la parole de Dieu » (Romains 10:16-17).


Hier soir, le Dr. Chan a prêché un sermon intitulé, « Flétri par l’Esprit de Dieu. » Voici le texte de la prédication « L’herbe se dessèche, la fleur se fane, parce que l’Esprit du Seigneur souffle dessus : vraiment le peuple est comme l’herbe » (Ésaïe 40:7). Le Dr. Chan disait,

      C’est ce qui doit se passer dans votre cœur. L’Esprit de Dieu doit vous faner, dessécher vos faux espoirs et la confiance que vous avez en vous-même. L’Esprit de Dieu doit vous flétrir, vous consumer, dessécher votre confiance en vous, jusqu’à ce que votre cœur se flétrisse comme une fleur – jusqu’à ce que vous soyez « confondu », perplexe, embarrassé et « couvert de honte » à cause de votre nature dépravée et de votre cœur de pécheur. Come le disait cette jeune fille juste avant sa conversion, « Je me sentais si dégoûtée de moi-même. » C’est ça, l’œuvre de dessèchement de l’Esprit Saint, non pas que cette jeune fille fût « mécontente » d’elle-même, mais elle était « dégoûtée. » Voilà ce qui se passe quand la conviction est véritable.

Comme l’écrit Iain H. Murray, la plupart des gens ne viendront pas à Jésus à moins d’expérimenter une « conviction de péché complète et radicale. » (Iain H. Murray, Le vieil Évangélicalisme, The Old Evangelicalism, The Banner of Truth Trust, 2005, p. 7). John Newton (1725-1807), l’auteur de « Grâce Infinie » [Amazing Grace] disait,

J’ai demandé au Seigneur de me faire grandir,
   En foi, en amour, et toute grâce,
Connaître un peu plus de Son amour,
   Et chercher Sa face plus sincèrement.

C’est Lui qui m’a enseigné à prier,
   Et c’est Lui qui a répondu à ma prière,
Mais d’une telle manière,
   Que j’en fus presque découragé...

J’avais espéré qu’Il me réponde,
   À la faveur d’un moment propice,
En subjuguant mes péchés,
   Par la force de Son amour, et me donne le repos.

Mais à la place, Il me laissa expérimenter
   Toutes les funestes pensées de mon cœur ;
Et la colère des démons de l’Enfer
   Qui assaillaient mon âme de toute part.
(« J’ai demandé au Seigneur de me faire grandir »
    [I Asked the Lord That I Might Grow] par John Newton, 1725-1807;
       chanté sur la mélodie de « Tel que je suis » [Just As I Am].

Puissiez-vous expérimenter la flétrissure que cause la conviction de péché pour vous laisser entrevoir votre besoin de Jésus Christ Lui-même, vous conduire à Jésus pour le pardon et la purification par Son Sang. Car si vous ne venez pas à Jésus par la foi, la colère de Dieu demeure sur vous. Vous êtes mort, bien que vous soyez en vie : sans Dieu, sans Christ, sans espérance. Spurgeon a dit,

Mon âme vous plaint : n’aurez-vous donc pas de pitié de vous-même ? Vous écoutez seulement : sans foi, sans grâce, sans Christ ! Christ est mort, mais vous ne partagez en rien Sa mort. Son Sang vous lave du péché, mais votre péché reste sur votre tête. Ô, âme malheureuse ! Ô âme misérable ! Sans la faveur de Dieu, tu restes ennemie de l’amour éternel, démunie de vie éternelle... Ô souvenez-vous, bien que votre état présent soit terrible, ce n’est pas tout. Bientôt viendra la mort, et vous mourrez hors de la foi. Souvenez-vous des paroles de Christ, ce sont les plus terribles que je connaisse. « Si vous ne croyez pas en moi, vous mourrez dans vos péchés. » Mourir abandonné dans le fossé, ou mourir en prison... personne ne le souhaite, mais mourir dans ses péchés ! Ô Dieu, c’est l’Enfer, c’est la damnation éternelle... périr à jamais sera votre lot... à moins que vous ne croyiez en Jésus [rapidement], car bientôt vous serez loin d’entendre. Plus de sermons, plus d’invitations à la grâce. Ô, en Enfer, que ne donneriez-vous pas pour entendre une prédication. Pour entendre la voix d’un prédicateur vous dire « Tournez-vous, changez de direction, ou vous mourrez sûrement ! »... tout autour de vous sera obscur et implacable, et le seul message pour vous sera celui-ci : « Que celui qui est se souillé se souille encore. »

Il n’y n’a plus aucun acte de pardon,
Dans ce tombeau glacé qui nous attend,
Seulement l’obscurité, la mort et un long désespoir,
Là où règne le silence éternel.

Ah ! En Enfer rien ne cesse et votre misère sera de réaliser qu’un jour, vous avez entendu l’Évangile ; votre conscience vous criera : « J’ai entendu l’Évangile un jour et... je l’ai rejeté » (C. H. Spurgeon, « Comment puis-je obtenir la foi ? » [How Can I Obtain Faith?], La Chaire du Tabernacle métropolitain, The Metropolitan Tabernacle Pulpit, Pilgrim Publications, réimprimé en 1984, volume 18, p. 48).

« Mais ils n’ont pas tous obéi à l’évangile. Car Ésaïe dit : Seigneur, qui a cru à notre rapport ? Ainsi la foi vient de ce qu’on entend ; et ce qu’on entend de la parole de Dieu »
       (Romains 10:16-17)

Mais il n’y a qu’un seul moyen d’échapper au péché et à l’Enfer : c’est par la foi en Jésus Christ Lui-même ! Et comment se produit cette foi ? La réponse est simple : « La foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la Parole de Dieu. »

I. Premièrement, l’objet de la foi est Jésus.

On est témoin d’une étrange et nouvelle manière de décrire la foi en Jésus. Je n’avais jamais entendu parler de cela jusqu’à il y a vingt cinq ans en arrière. Les prédicateurs avaient coutume de dire, « Venez à Jésus par la foi. » Mais aujourd’hui, cela a été remplacé par une phrase étonnante : « Venez à la foi en Jésus. » Pour moi, c’est une confusion dérangeante. Les pécheurs entendent qu’ils doivent venir à la foi. Mais comment « venez-vous à la foi » ? Non !

Non ! Cela ne vous aidera pas de « venir à la foi. » Ce n’est qu’une confusion qui vient du « décisionnisme. » Les pécheurs doivent entendre qu’il leur faut venir à Jésus ! C’est Jésus Christ Lui-même qui doit être l’objet de notre foi ! La foi elle-même n’est pas notre objectif. La Bible dit, « les démons [le] croient aussi, et ils tremblent » (Jacques 2:19). Les démons avaient la connaissance. Ils savaient qui était Jésus. « Qu’avons-nous à faire avec toi, Jésus, toi Fils de Dieu ? » (Matthieu 8:29).

Ils avaient plus de « foi » que les Pharisiens dont la connaissance était simplement théorique. Ces derniers avaient « foi » qu’Il était le Fils de Dieu, mais ils n’avaient pas la foi en Jésus Christ Lui-même. Non ! Non ! « Venir à la foi » ne vous sauvera pas. Vous devez venir à Jésus ou vous serez jeté dans les flammes de l’Enfer aux côtés de Satan et de ses démons. La foi en tant que connaissance théorique n’a jamais sauvé personne. Vous devez avoir foi en Jésus. Foi en Jésus est la même chose que croire en Jésus. Foi en Jésus est la même chose que mettre sa confiance en Jésus. Foi en Jésus est la même chose que tourner les yeux vers Jésus. Foi en Jésus est la même chose que venir à Jésus. Je vous dis ce matin « Ayez foi en Jésus. » Croyez en Jésus ! Placez votre confiance en Jésus. Regardez à Jésus. Venez à Jésus ! Comme Joseph Hart (1712-1768) le disait, « Nul autre que Jésus, nul autre que Jésus, ne peut sauver le pauvre pécheur - nul autre que Jésus, Nul autre que Jésus, ne peut sauver le pauvre pécheur ! »

« Ainsi la foi vient de ce qu’on entend ; et ce qu’on entend de la parole de Dieu » (Romains 10:17)

II. Deuxièmement, comment la foi en Jésus ne peut venir.

La foi en Jésus ne vient pas du fait qu’on est né dans un foyer chrétien. J’ai souvent entendu ce diction, « Dieu n’a pas de petits enfants. » Et il dit vrai. Si vous êtes nouveau dans notre église, vous pouvez en déduire que tous les enfants venant de foyers chrétiens sont convertis. Mais quelques uns ne le sont pas. Vous pouvez vous demander « Comment peuvent-ils venir de foyers chrétiens, entendre l’Évangile prêché chaque dimanche, et ne pas être chrétiens? » La Bible dit qu’ils « ... apprennent toujours, et ne sont jamais capables de parvenir la connaissance de la vérité » (II Timothée 3:7). Ils viennent à l’église parce que leurs parents les amènent, ou par habitude. Mais ils ne sont jamais passés par une conviction de péché. Jusqu’ici ils ne sont jamais venus à Jésus. Jusqu’ici ils ne sont pas unis à Christ par la foi. Jusqu’ici ils ne sont pas chrétiens.

Et puis la foi en Jésus ne vient pas en lui demandant simplement qu’Il vous sauve. Vous pouvez vous tenir à l’écart et Lui demander de vous sauver – et pourtant ne pas venir à Lui, et pourtant ne pas placer votre confiance en Lui, et pourtant ne pas être uni à Lui. Non, cela ne vous servira à rien de Lui demander de vous pardonner si vous refusez de venir à Lui. Jésus a dit, « Et vous ne voulez pas venir à moi, pour avoir la vie » (Jean 5:40).

Et puis la foi en Jésus ne vient pas par le moyen des sentiments ou des émotions. Beaucoup le pensent, et ne continuent pas très longtemps. Les sentiments changent aussi rapidement que « les conditions météorologiques. » Un jour il fait chaud, le lendemain il fait froid. Les sentiments et les dispositions d’esprit sont aussi changeants que le temps. Edward Mote écrivait, « Je ne peux avoir confiance dans ma condition, même la meilleure, et je ne peux la placer qu’entièrement dans le nom de Jésus. » Par « condition », il voulait dire « sentiments » Je ne peux avoir confiance dans mes « sentiments. » « Et ma confiance ne repose que sur rien d’autre que le Sang de Jésus et Sa justice. » Chantons-le !

Mon espoir ne repose sur rien d’autre que le Sang de Jésus et Sa justice.
   Je ne peux avoir confiance dans ma condition, même la meilleure,
Je ne peux que la placer qu’entièrement dans le nom de Jésus.
   Et sur ce Roc invincible je me tiens, car tout le reste est sable mouvant,
Car tout le reste est sable mouvant.
   (“Ce Roc invincible” [The Solid Rock] par Edward Mote, 1797-1874).

Et puis la foi en Jésus ne vient pas par l’imagination. Par le terme « imaginer » je veut dire en créant une image de Jésus dans votre esprit et venir à cette image. Ceci n’est que de l’idolâtrie. Vous faites une idole dans votre esprit, et vous venez à elle. Mais ce n’est pas venir à Jésus Christ Lui-même. Spurgeon disait, « La véritable foi a une base plus solide pour la trame de la vie que les imaginations passagères de l’esprit. » (ibid., p. 40).

Et puis encore, la foi en Jésus ne vient pas de la quantité de « flétrissement » que vous avez expérimenté. Certaine personnes font une idole de leur conviction. Ils pensent que la conviction de péché les sauvera. Et donc ils font de la conviction une idole. Le péché de l’homme fera tout pour que ce dernier reste éloigné de Jésus. Le prophète a dit, « Nous avons comme caché nos visages devant lui; il était méprisé, et nous ne l’avons pas estimé. (Ésaïe 53:3). Ô, je vous en supplie de venir à Jésus Lui-même par la foi. Ne détournez pas votre visage. Venez à Lui. Ayez confiance en Lui. Faites-Lui confiance. Il vous sauvera, Il vous sauvera, Il vous sauvera, maintenant !

III. Troisièmement, comment la foi en Jésus peut-elle venir.

« Ainsi la foi vient de ce qu’on entend ; et ce qu’on entend de la parole de Dieu » (Romains 10:17)

Écoutez la prédication de l’Évangile. Efforcez-vous d’écouter. Efforcez-vous de vous souvenir de ce que vous avez entendu dans les sermons. Luttez de toutes vos forces pour obéir à l’Évangile et venir à Jésus. Il est dit, dans le premier verset de notre texte,

« Mais ils n’ont pas tous obéi à l’évangile » (Romains 10:17)

Que cela veut-il dire « obéir à l’Évangile ? » Et bien, cela signifie croire en Jésus, avoir foi en Jésus, venir à Jésus. Obéissez à l’Évangile maintenant et Il vous lavera de votre péché et vous donnera la vie. Amen. Veuillez ouvrir votre livret de chants au numéro 19 et vous lever. Chantons-le !

Tel que je suis, sans rien à moi,
   Sinon Ton sang, versé pour moi,
Et Ta voix qui m'appelle à Toi,
   Agneau de Dieu, je viens ! Je viens !

Tel que je suis, et sans plus attendre
   Pour enlever la tache qui salit mon âme,
Je viens vers le Sang lave de tout péché,
   Agneau de Dieu, je viens ! Je viens !

Tel que je suis, bien vacillant,
   En proie au doute à chaque instant,
Lutte au dehors, crainte au dedans,
   Agneau de Dieu, je viens, je viens!

Tel que je suis, ton cœur est prêt,
   À prendre le mien, tel qu'il est
Pour tout changer, Sauveur parfait!
   Agneau de Dieu, je viens, je viens!

Tel que je suis, ton grand amour
   A tout pardonné sans retour
Je veux être à toi dès ce jour;
   Agneau de Dieu, je viens, je viens!
« Tel que je suis » [Just As I Am] Charlotte Elliott, 1789

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur internet à
www.realconversion.com. Cliquez sur « Sermons en Français. »

You may email Dr. Hymers at rlhymersjr@sbcglobal.net, (Click Here) – or you may
write to him at P.O. Box 15308, Los Angeles, CA 90015. Or phone him at (818)352-0452.

Écriture lue avant le sermon par le Dr. R. L. Hymers, Jr.: Romains 10:9-17.
Solo chanté avant le sermon par Mr. Benjamin Kincaid Griffith :
« J’ai demandé au Seigneur de me faire grandir »
[I Asked the Lord That I Might Grow] par John Newton, 1725-1807 ;
chanté sur la mélodie de « Tel que je suis » [Just As I Am]
par Charlotte Elliott, 1789.


BREF APERÇU DE

FOI EN JÉSUS CHRIST

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

« Mais ils n’ont pas tous obéi à l’évangile. Car Ésaïe dit : Seigneur, qui a cru à notre rapport ? Ainsi la foi vient de ce qu’on entend ; et ce qu’on entend de la parole de Dieu » (Romains 10:16-17).

(Ésaïe 40:7)

I.   Premièrement, l’objet de la foi est Jésus, Jacques 2:19; Matthieu 8:29;
Romains 10:17.

II.  Deuxièmement, comment la foi en Jésus ne peut venir, II Timothée 3:7;
Jean 5:40; Ésaïe 53:3.

III. Troisièmement, comment la foi en Jésus peut-elle venir,
Romains 10:17, 16.

Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en Français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).