Print Sermon

L'objectif de ce site Web est de fournir librement des sermons et des vidéos de sermons aux pasteurs et aux missionnaires dans le monde entier, particulièrement le tiers monde, où il y a peu si non pas, d'instituts théologiques ni d'écoles bibliques.

Ces sermons et vidéos sont distribués chaque année vers environ 1.500.000 ordinateurs dans plus de 221 pays sur le site www.sermonsfortheworld.com . Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur You Tube, mais délaissent bientôt You Tube, parce que chaque sermon les ramène vers notre site Web. You Tube alimente ainsi notre site Web. Ces sermons sont disponibles en 40 langues et accessibles à environ 120.000 personnes tous les mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les utiliser sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les pays musulmans et hindous.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net .




LA CONVERSION D’AGAR

(SERMON n°63 SUR LE LIVRE DE LA GENESE)

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le matin du Jour du Seigneur, le 23 octobre 2011

« Car par grâce, vous êtes sauvés, par la foi ; et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu » (Éphésiens 2:8).


Ce matin, je vous parlerai d’Agar, dans le Livre de la Genèse. La vie d’Agar est un exemple parfait de l’intervention de la grâce de Dieu dans la conversion d’un pécheur. C’est un récit sordide et méchant. Il montre bien qu’à l’état naturel, tous les humains sont pécheurs. Quand Adam commit le premier péché, au commencement de la race humaine, tous ses descendants devinrent pécheurs par nature, « comme par un seul homme le péché est entré dans le monde, et la mort par le péché, et ainsi la mort a passé sur tous les hommes » (Romains 5:12). Et depuis la Chute, nous sommes tous nés « morts dans [nos] péchés » (Éphésiens 2:5).

Je ne vais pas entrer en détail dans tous les terribles péchés ayant traits à l’histoire d’Agar. Elle était Égyptienne. Elle avait été choisie comme servante. La femme d’Abram, Sarah, pécha en refusant de croire que Dieu lui donnerait un fils. Elle pécha encore en demandant à son mari de lui faire un fils en allant avec sa servante. Puis Abram lui-même pécha en allant avec la servante. Mais Agar elle-même n’était également qu’une pécheresse perdue. Elle était une Égyptienne qui ne connaissait pas le Seigneur.

Je voudrais cependant me concentrer sur la conversion d’Agar, et non sur le côté sombre et évocateur de honte de tous ces évènements. Et ce matin, je pense que l’histoire de la conversion d’Agar peut aider certains d’entre vous qui ne sont toujours sauvés.

I. Premièrement, Agar a été sauvée en dépit du mauvais témoignage
d’Abram et de Sarah.

Certains d’entre vous non convertis sont des jeunes élevés dans l’église. Vous avez été témoins de nombreux mauvais exemples de la part de ceux qui se proclamaient chrétiens. Souvent, à cause de cela, ceux que l’on appelle les « enfants nés dans l’église » pensent « Ce n’est pas possible ! Regardez la manière dont ces gens agissent. » La rébellion de ceux qui ont quitté l’église vous conduit à penser que l’Évangile peut ne pas être vrai. Le Diable utilise ces mauvais exemples pour vous tenter à douter de la réalité de la conversion. Satan vous fait penser « Comment cela est-il possible ? » Des milliers de personnes dans des églises du monde entier ont perdu leur âme à cause du mauvais exemple de certains de leurs membres. C’est une des armes principales qu’il utilise pour piéger les gens et les entraîner en Enfer.

Et cela ne s’applique par seulement aux « enfants nés dans l’église. » Des jeunes qui sont récemment venus dans l’église sont victimes, de plein fouet, de cette manigance par le Diable. Comme Agar, la jeune Égyptienne qui était la servante de Sarah, vous verrez les incohérences et les écarts de conduite, ou autres erreurs, commis par ceux qui se nomment chrétiens. Agar fut témoin du péché d’Abram et de celui de Sarah. Et elle dut en être terriblement troublée.

Lorsqu’on m’emmena à la First Baptist Church d’Huntington Park, en Californie en tant qu’adolescent de 13 ans, je vis des soi-disant « chrétiens » se faire des choses terribles les uns aux autres. Je fus le témoin d’une horrible division de l’église. J’observai des membres de l’église s’insulter, et même se lancer des livres de chants à la tête pendant un service le dimanche matin ! Après cet épisode, presque tous les adolescents s’arrêtèrent de venir à l’église. Pourquoi suis-je resté ? Je ne peux que dire que suis resté à cause de la grâce de Dieu ! Oui, l’irrésistible grâce de Dieu ! La Bible dit,

« Car par grâce, vous êtes sauvés, par la foi ; et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu » (Éphésiens 2:8).

Quand je n’étais encore qu’un adolescent, de nombreux baptistes de ma connaissance firent presque tout ce qui est humainement possible pour ajouter à ma confusion et m’empêcher de devenir chrétien ! Regardant en arrière, je suis surpris d’avoir été sauvé ! Oui, je suis même surpris d’avoir été sauvé après avoir été le témoin de tant de choses horribles dans l’église Baptiste ! Chantons « Grâce infinie ! »

Grâce infinie !
   Combien est doux le son qui sauva
Un misérable comme moi.
   Fut un temps, j'étais perdu,
Mais Il m'a retrouvé,
   J'étais aveugle, et aujourd'hui je vois.
(« Grâce Infinie », “Amazing Grace” par John Newton, 1725-1807).

Comme Agar, je fus sauvé par la pure grâce de Dieu, en dépit du mauvais témoignage, et même la réelle méchanceté, de la part de soi-disant « chrétiens » de cette église !

Je n’ai pas besoin de rien dire d’autre. Le cas d’Agar n’est pas inhabituel. Tout comme le mien. Tous les véritables chrétiens présents ici ce matin ont traversé des expériences semblables. Chaque véritable chrétien présent ici ce matin a été sauvé par la grâce irrésistible de Dieu, malgré le mauvais témoignage et le péché d’autres membres de l’église. Pas un de ceux que je connais n’a été épargné de la rude épreuve de voir la méchanceté des faux chrétiens ! Mais je sais par expérience, que si vous passez par ce feu, il vous affinera. Vous en ressortirez pur comme l’or ! Un vieux cantique dit à cet effet,

Lorsque ton chemin passe par d’ardentes tribulations,
   Tu auras ma grâce toute suffisante ;
La flamme ne te fera point de mal, car
   Je ne veux que consumer tes impuretés
Pour te raffiner comme l’or.
    (« Quelle fondation inébranlable » [How Firm a Foundation]
        auteur inconnu, Sous la lettre « K » dans la sélection de
           cantiques de Rippon, 1787.)

Les parents ne peuvent vous arrêter ! Les amis ne peuvent vous arrêter ! Les faux chrétiens ne peuvent vous arrêter, alors qu’ils désertent l’église ; ils ne pas peuvent vous arrêter ! Si la grâce irrésistible de Dieu vous attire à Christrien ne peut vous arrêter de venir à Lui ! Alleluia! Alleluia! Si vous êtes irrésistiblement attiré, vous trouverez Christ – quoiqu’ils vous fassent ! « Grâce infinie ! » Chantons-le à nouveau !

Grâce infinie !
   Combien est doux le son qui sauva
Un misérable comme moi.
   Fut un temps, j'étais perdu,
Mais Il m'a retrouvé,
   J'étais aveugle, et aujourd'hui je vois.

II. Deuxièmement, Agar a expérimenté Dieu pour la première fois.

Sarah a fait alors quelque chose d’encore plus horrible envers Agar. Elle la chassa de sa demeure et, « elle [Agar] s’enfuit de devant elle » (Genèse 16:6). Agar était seule, elle portait l’enfant d’Abram, dans la solitude du désert, où elle allait bientôt mourir de faim et de soif. Mais l’ange de Dieu vint à elle, là, seule dans ce désert aride. Je suis d’accord avec le Dr. McKee que « l’Ange du Seigneur n’était autre que le Christ pré incarné. C’est caractéristique de Sa nature. Il est toujours à la recherche des perdus » (J. Vernon McGee, Th.D., À travers la Bible, Thru the Bible, Thomas Nelson Publishers, 1981, volume I, p. 71).

Christ dit à Agar de retourner auprès de Sarah et « soumets-toi sous ses mains » (Genèse 16:9). Veuillez ouvrir votre Bible à Genèse 16:13-14 et vous lever pour lire à haute voix.

« Et elle appela le nom du Seigneur qui lui avait parlé : Toi [le] Dieu [qui] me voit ; car elle dit : n’ai-je pas aussi ici vu après celui qui me voit ? C’est pourquoi on a appelé ce puits Beerlahairoi ; voici, il est entre Kadesh et Bered » (Genèse 16:13-14).

Vous pouvez vous assoir. Agar nomma ce puits auprès duquel elle se trouvait « Beerlahairoi. » En hébreux, cela signifie, « Le puits de Celui qui vit et qui me voit. » Et Agar dit, « Toi [le] Dieu [qui] me voit. » Et elle dit, « j’ai maintenant vu Celui qui me voit. »

Agar avait vu Abram exécuter ses rituels de prières et de sacrifices à Dieu. Elle avait entendu Abram et Sarah prier Dieu. Mais elle n’avait jamais expérimenté Dieu elle-même. Ce moment-là, pour la première fois, Dieu devint une véritable personne pour elle. Il était « Celui qui me voit. »

Dr. Cagan, notre diacre, avait été athée toute sa vie. Il disait, « Je ne croyais pas à l’existence de Dieu. Bien que je n’aie jamais lu la Bible, j’étais fermement convaincu qu’elle était pleine d’erreurs. Je pensais que le christianisme était pour les ignorants qui avaient besoin de croire en quelque chose. J’avais vingt et un ans lorsque je rencontrai des évangéliques. Ils furent bons avec moi, mais je refusai quand même de croire en Jésus. J’avais mes propres plans. Je ne voulais pas qu’Il interfère avec mon futur. Mais je commençais à penser aux choses spirituelles. Durant cette époque je dis à un ami, « S’il y a un Dieu, Il doit être la chose la plus importante du monde »... Puis à l’automne 1974, j’eus une expérience directe et subite avec Dieu... Le tournant essentiel de mon expérience avec Dieu se passa vers 4 heures du matin, une nuit, lorsque m’écriai, « Dieu, pardonne-moi. » C’était la première fois de ma vie où j’avais vraiment prié... Brusquement, je connus, au plus profond de mon être, que Dieu était réel... Mais je n’étais pas [encore] un chrétien. L’expérience que j’avais avec Dieu était très réelle pour moi, mais je n’étais encore pas prêt à croire en Jésus Christ. Je ne voulais pas encore me soumettre à Lui. Je luttai en moi-même, mes pensées tournées vers Christ, pendant plus de deux ans » (C. L. Cagan, Ph.D., De Darwin au Dessein de Dieu, From Darwin to Design, Whitaker House, 2006, p. 17).

Je me rappelle moi-même le moment où, pour la première fois, Dieu devint terriblement réel pour moi. Je croyais en Dieu avant, mais je me rappelle bien l’heure où je fus terrifié par le Dieu Saint des Écritures. J’avais quinze ans. Je tombai à terre, en pleurs, et Dieu descendit sur moi de tout Son poids, me martelant et me martelant encore, comme s’Il me pilonnait pour mon péché. Je me rappelle que j’étais dehors, sous des arbres, pendant des heures. Mais, comme le Dr. Cagan, je ne devins un chrétien que bien des années plus tard. Pendant ces années, je restais sous une forte conviction de péché la plupart du temps, mais je n’étais pas sauvé.

Ce fut aussi le cas d’Agar. Elle pouvait maintenant dire « Toi, le Dieu qui me voit. » Dieu était réel pour elle pour la première fois de sa vie, mais elle n’était pas encore sauvée. Chantons encore « Grâce infinie ! »

Grâce infinie !
   Combien est doux le son qui sauva
Un misérable comme moi.
   Fut un temps, j'étais perdu,
Mais Il m'a retrouvé,
   J'étais aveugle, et aujourd'hui je vois.

La plupart des gens passent dans l’église sans vraiment croire en Dieu. Tout ce qu’ils voient sont des personnes. Ils ne sentent jamais que Dieu les voit.

Avez-vous jamais expérimenté la terrible présence de Dieu ? Savez-vous qu’Il vous voit ? Très peu de personnes sautent de l’incrédulité dans la véritable foi chrétienne jusqu’à ce qu’elles ne reconnaissent d’abord dans leurs cœurs qu’il y a un Dieu qui les voit et juge leurs péchés, dont Il connaît le moindre –en détail – enregistré dans son Livre du Jugement. Avez-vous jamais ressenti la présence de ce Dieu Saint qui n’ignore aucun de vos péchés et vous damnera en Enfer à cause d’eux ?

À ce stage, une personne ressent intérieurement que Dieu est là. Et elle sait que Dieu la voit – la voit quand elle pèche, voit le péché dans son cœur, voit ses pensées coupables et la méchanceté de son cœur, voit ses mensonges, ses tromperies et sa rébellion, sa pourriture, et son lucre. Comme le disait une jeune fille, « Je suis devenu complètement dégoûtée avec moi-même. » Vous aussi le ressentirez aussi quand vous réaliserez que « Dieu me voit. » C’est embarrassant de penser que Dieu voit chaque péché que vous avez jamais commis ! Jusqu’à ce que vous réalisiez le poids de votre péché, aux yeux d’un Dieu Saint, vous ne ressentirez jamais le besoin de Jésus Christ. Vous ne ressentirez jamais votre besoin d’être lavé par le Sang de « Dieu me voit. » « Cette grâce enseigna à mon cœur la crainte. » Chantons-le à nouveau !

Cette grâce enseigna à mon cœur la crainte
   Et à cause d'elle ma crainte est soulagée,
Combien précieuse cette grâce m'apparut,
   À l'heure où je crus !

III. Troisièmement, les yeux d’Agar furent ouverts et elle but de l’eau du puits.

Veuillez ouvrir votre Bible à Genèse 21. Regardez. Pour la deuxième fois Sarah jeta Agar dehors, dans une contrée sauvage et désertique. Maintenant, il ne restait ni eau ni vivres. Agar éleva la voix vers Dieu et Lui demanda que son enfant soit épargné. Elle était désespérée. Mais Christ vint à elle encore une fois. Je vous invite à lire les versets 15 à 19 à haute voix.

« Et [quand] l’eau de la bouteille vint à manquer, elle laissa l’enfant sous un des arbrisseaux. Et elle s’en alla, et s’assit en face de lui, à une bonne distance, à environ une portée d’arc ; car elle dit : que je ne voie pas mourir l’enfant. Et elle s’assit en face de lui, et éleva la voix, et pleura. Et Dieu entendit la voix du jeune garçon, et l’ange de Dieu appela du ciel Agar, et lui dit : qu’as-tu, Agar ? N’aie pas peur, car Dieu a entendu la voix du jeune garçon, là où il est. Lève-toi, relève le jeune garçon, et tiens-le par la main ; car je ferai de lui une grande nation. Et Dieu lui ouvrit les yeux, et elle vit un puits d’eau, et elle alla et remplit d’eau la bouteille, et donna à boire au jeune garçon »
       (Genèse 21:15-19).

Ô, ce fut la grâce de Dieu qui l’attira, en dépit de l’affreux témoignage d’Abram et de Sarah. Ô, ce fut la grâce de Dieu qui lui fit sentir que « Dieu me voit. » Et maintenant ce fut la grâce de Dieu qui l’amena dans le désert, seule, « l’eau de la bouteille vint à manquer... et elle s’assit... et éleva la voix, et pleura » (Genèse 21:15-16). Certains d’entre vous sont-ils dans cette situation, ce matin ? L’eau de votre bouteille fait-elle défaut ? Vos espoirs de salut sont-ils anéantis? Vous sentez-vous tout seul dans le désert de ce monde ? Avez-vous élevé votre voix et versé des larmes sur vos péchés et sur votre situation désespérée ? Avez-vous pleuré jusqu’à ce que vous n’ayez plus une seule larme ? Y a-t-il des larmes dans votre cœur ce matin en pensant à votre condition de perdu ? Avez-vous expérimenté quelque chose qui ressemble à cela ? Si vous avez ressenti un seul de ces sentiments, alors il se peut qu’il y ait de l’espoir pour vous !

Christ est venu à Agar dans sa misère, alors qu’elle pleurait. « Et Dieu lui ouvrit les yeux, et elle vit un puits d’eau, et elle alla et remplit d’eau la bouteille... » (Genèse 21:19). L’enfant but, et Agar but – et la vie leur revint !

Christ est l’eau de la vie. Christ a dit, « Si un homme a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive » (Jean 7:37). Ô, venez à Jésus et prenez « l’eau de la vie librement » (Apocalypse 22:17). Préchant sur la soif d’Agar, Spurgeon disait,

      Vous savez que l’eau de la vie est désirable, vous en savez plus ; vous avez soif d’un désir intérieur de boire de cette eau. Votre âme est maintenant dans un tel état que si vous ne trouvez pas Jésus, vous ne serez jamais heureux sans Lui... Voilà votre cri continuel, « Donnez-moi Christ ! Donnez-moi Christ, ou je meurs !...
      J’espère que certains d’entre vous sont sur le point d’être sauvé, sans le savoir. Un grand travail de préparation s’est effectué en vous, vous avez été amené à désirer le Sauveur, vous désirez être sauvé par Lui. Le voilà, prenez-Le ! Prenez-Le ! Le gobelet rempli d’eau est placé devant vous ! Buvez-Le ! Buvez-Le immédiatement. Venez à Jésus tel que vous êtes. (C. H. Spurgeon, « Agar : les yeux ouverts » [Hagar: Eyes Opened] The Metropolitan Tabernacle Pulpit, 18 mars 1866, tiré des Sermons sur les femmes de la Bible, Sermons on Women of the Bible, Hendrickson Publishers, n.d., pp. 32, 37).

Pourquoi Agar n’a-t-elle pas vu le puits d’eau plus tôt ? Le Dr. John Gill (1697-1771) a dit que peut être ses yeux étaient gonflés, et donc fermés, par toutes les larmes qu’elle avait versées. Dieu avait été obligé de les lui ouvrir pour qu’elle puisse voir le puits qui était juste en face d’elle ! Est-ce que ce serait également votre cas ? Serait-il que vous avez pleuré depuis si longtemps que les yeux de votre cœur sont tellement enflés qu’ils ne peuvent rien voir, comme s’ils étaient fermés ? Quoiqu’en ait été la cause, le passage nous dit, « Dieu lui ouvrit les yeux, et elle vit un puits d’eau » (Genèse 21:19). Ô, que le précieux Saint Esprit ouvre vos yeux pour voir Jésus par la foi ce matin. Christ a dit, « Si un homme a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive » (Jean 7:37).

Le jeune George Whitefield (1714-1770) avait tout essayé pour être sauvé. À la fin, le pauvre Whitefield se jeta de tout son long sur son lit et s’écria, « J’ai soif ! J’ai soif ! » Presqu’immédiatement Jésus vint à lui et soulagea la soif de son âme, et il fut sauvé ! Je vous invite à ouvrir votre livre de chants au numéro sept et chanter !

Que tous ceux qui ont soif en esprit,
   Que tous ceux qui sont las et tristes,
Viennent à la fontaine, plénitude de Jésus
   Tout ce que vous cherchez, venez et réjouissez-vous.
Je verserai de l’eau sur celui qui a soif,
   Et en abondance aussi sur le sol assoiffé ;
Ouvre ton cœur à mes présents,
   Et alors que tu Me cherches, tu me trouveras.

Enfant de ce monde, es-tu las de tes chaînes ?
   Las des plaisirs du monde, si faux, si illusoires,
Si désireux de Christ, de la plénitude de Sa bénédiction ?
   Vois toutes Ses promesses – c’est un message pour toi.
Je verserai de l’eau sur celui qui a soif,
   Et en abondance aussi sur le sol assoiffé ;
Ouvre ton cœur à mes présents,
   Et alors que tu Me cherches, tu me trouveras.
(« Que tous ceux qui ont soif » [Ho! Every One That is Thirsty]
     par Lucy J. Rider, 1849-1922 ; changé par le Pasteur).

Jésus a dit, « Si un homme a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive » (Jean 7:37). Ô, venez avec une foi simple à Jésus et prenez « de l’eau de la vie librement »t (Apocalypse 22:17). Jésus est mort sur la Croix pour payer le prix de vos péchés. Il est ressuscité des morts et Il est remonté au Ciel. Il est ici pour vous sauver. Il a dit, « Si un homme a soif, qu’il vienne à moi ». Viendrez-vous à Lui ? Je prie pour que Dieu vous donne la grâce de le faire ce matin. « Enfant de ce monde. » Chantez-le encore !

Enfant de ce monde, es-tu las de tes chaînes ?
   Las des plaisirs du monde, si faux, si illusoires,
Si désireux de Christ, de la plénitude de Sa bénédiction ?
   Vois toutes Ses promesses – c’est un message pour toi.
Je verserai de l’eau sur celui qui a soif,
   Et en abondance aussi sur le sol assoiffé ;
Ouvre ton cœur à mes présents,
   Et alors que tu Me cherches, tu me trouveras.

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur internet à
www.realconversion.com. Cliquez sur « Sermons en Français. »

You may email Dr. Hymers at rlhymersjr@sbcglobal.net, (Click Here) – or you may
write to him at P.O. Box 15308, Los Angeles, CA 90015. Or phone him at (818)352-0452.

Écriture lue avant le sermon par le Dr. Kreighton L. Chan : Genèse 21:15-19.
Solo chanté avant le sermon par Mr. Benjamin Kincaid Griffith :
« Que tous ceux qui ont soif » [Ho! Every One That is Thirsty]
par Lucy J. Rider, 1849-1922.


BREF APERÇU DE

LA CONVERSION D’AGAR

(SERMON n°63 SUR LE LIVRE DE LA GENÈSE)

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

« Car par grâce, vous êtes sauvés, par la foi ; et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu » (Éphésiens 2:8).

(Romains 5:12; Éphésiens 2:5)

I.   Premièrement, Agar a été sauvé en dépit du mauvais témoignage
d’Abram et de Sarah, Éphésiens 2:8.

II.  Deuxièmement, Agar a expérimenté Dieu pour la première fois,
Genèse 16:6, 9, 13-14.

III. Troisièmement, les yeux d’Agar furent ouverts et elle but de
l’eau du puits, Genèse 21:15-19; Jean 7:37; Apocalypse 22:17.

Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en Français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006].