Print Sermon

L'objectif de ce site Web est de fournir librement des sermons et des vidéos de sermons aux pasteurs et aux missionnaires dans le monde entier, particulièrement le tiers monde, où il y a peu si non pas, d'instituts théologiques ni d'écoles bibliques.

Ces sermons et vidéos sont distribués chaque année vers environ 1.500.000 ordinateurs dans plus de 221 pays sur le site www.sermonsfortheworld.com . Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur You Tube, mais délaissent bientôt You Tube, parce que chaque sermon les ramène vers notre site Web. You Tube alimente ainsi notre site Web. Ces sermons sont disponibles en 40 langues et accessibles à environ 120.000 personnes tous les mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les utiliser sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les pays musulmans et hindous.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net .




LA CHINE – SCELLÉE PAR L’ESPRIT DE DIEU !

Par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles
le soir du Jour du Seigneur, le 25 septembre 2011

« Ne faites pas de mal à la terre, ni à la mer, ni aux arbres, avant que nous ayons marqué d’une empreinte le front des serviteurs de notre Dieu » (Apocalypse 7:3).


Les Jeux Olympiques de Beijing ont été vus à la télévision par un nombre incalculable de millions de personnes dans le monde. L’économie chinoise est en pleine expansion, la Chine est la nation qui a la plus forte croissance de toutes les nations du monde. Les yeux du monde entier sont fixés sur la Chine ce soir ! Mais le plus étonnant, au sujet de la Chine, est bien la croissance du christianisme ces dernières vingt cinq années.

David Aikman, l’ancien Directeur du bureau du magazine Time à Beijing, écrit, dans son livre « Jésus à Beijing » [Jesus in Beijing] (Regnery Publishing, Inc., 2003),

La Chine est en passe de devenir christianisée. Cela ne signifie pas que tous les Chinois deviendront chrétiens, ou même qu’une majorité le deviendra. Mais au taux actuel de croissance du nombre de chrétiens dans les campagnes et dans les villes, spécialement au sein de l’établissement social et culturel de la Chine, il est possible que les chrétiens constitueront …30% de toute la population chinoise dans moins de trois décennies (Rappel : il y a maintenant 22 ans que ce livre a été écrit, en 2003)… Avec un taux de croissance de la population de 7% annuellement, le nombre de chrétiens en Chine [déjà] minimise le nombre de chrétiens dans la plupart des nations du monde. Comme les chrétiens dans toutes les autres régions du monde émergeant, les chrétiens Chinois représentent l’avant garde de l’Église au vingtième siècle…le déploiement de la Chine dans l’Asie et l’hémisphère du Sud ces deux dernières décennies affectera probablement la chrétienté à l’échelle mondiale. Philip Jenkins, dans son livre « La Chrétienté à venir » [The Next Christendom] le montre bien… et il serait bon de considérer comme possible que le centre de par le nombre, mais aussi le centre intellectuel de la chrétienté, pourrait quitter résolument l’Europe et le Nord de l’Amérique (où ces centres se trouvent jusqu’ici) pour la Chine, alors que sa christianisation continue et qu’elle devient une superpuissance mondiale… Le vingt et unième siècle sera-t-il celui de la Chine dans le monde ?... C’est en tout cas l’avis de ce livre que le Christianisme, les prochaines décennies à venir, changera la nature de la Chine de bien des manières et ce faisant, changera également le monde dans lequel nous vivons (David Aikman, « Jésus à Beijing : Comment le christianisme est en train de transformer la Chine et changer les rapports de force internationaux » [Jesus in Beijing: How Christianity is Transforming China and Changing the Global Balance of Power] , Regnery Publishing, Inc., 2003, pp. 285, 291, 292).

Mais nous devons nous souvenir que ce grand réveil, qui a lieu actuellement en Chine, n’est pas arrivé sans peine. Pour reprendre les paroles de Churchill, au moment de la Seconde Guerre Mondiale, ce réveil est fait « de sang, d’un dur labeur, de larmes et de sueur. » Le grand réveil de Chine est arrivé accompagné d’une bataille sanglante avec Satan qui a duré une bonne centaine d’années, sinon plus. Je pourrais vous parler de la révolte des Boxers de 1900, mais je préfère laisser parler Riley K. Smith,

      Les Boxers avaient une haine violente des chrétiens…Ils convainquirent la tante de l’empereur, Tzu His, que les missionnaires volaient les esprits des Chinois et arrachaient les yeux des enfants pour les utiliser dans la fabrication de leur médicaments. L’impératrice douairière prit des mesures contre les « diables blancs étrangers » et le 21 juin 1900 émit un ordre secret pour l’exécution de tous les étrangers… Le massacre commença… les Boxers ravageant les villes… et se saisissant des listes des chrétiens tenues par les églises, ils allèrent de maison en maison, coupant les têtes et mutilant à la fois les chrétiens Chinois et les missionnaires… Un des massacres les plus sanglants se passa dans la capitale du Shanxi, Taiyuan. On ordonna que les portes de la ville soient fermées et les étrangers furent pris au piège.
      Vers la fin du mois de juin 1900, les foules mirent le feu à l’Église Baptiste Anglaise et aux locaux de la mission de Shao Yang. Les missionnaires et un groupe de chrétiens Chinois cherchèrent refuge dans l’école baptiste de garçons, à moins d’un kilomètre de là. Après y être arrivés, une des missionnaires, Edith Coombs, réalisa qu’elle avait laissé deux jeunes filles de l’école et retournant en arrière en courant vers le bâtiment en flamme, elle sauva les deux jeunes filles ; mais elle-même fut coincée par la foule et ne put sortir de l’école en feu. Le dernier geste d’Edith fut de s’agenouiller [en prière] alors que le feu la consumait…
      À Soping… des missionnaires et des chrétiens Chinois furent pourchassés, lapidés et décapités. Leurs têtes furent accrochées sur les murs de la ville comme un avertissement… L’un des missionnaires était Carl Lundberg, qui essaya de fuir en Mongolie avec des collègues missionnaires et leurs enfants … Il écrivit, « S’il n’est pas possible d’en réchapper, dites à nos amis que nous vivons et nous mourrons pour le Seigneur. Je ne regrette pas d’être venu en Chine. Le Seigneur m’a appelé et Sa grâce m’est suffisante… Excusez mon écriture, ma main tremble. » Lui, ainsi que d’autres, furent [bientôt] décapités.
      Les chrétiens Chinois durent subir le même sort. Mais on leur offrit la liberté s’ils voulaient seulement renoncer à Christ. Certains se rétractèrent, d’autres pas. L’un de ceux qui refusa était un homme appelé « Fidèle » Yen qui fut attaché, avec son épouse, à un pilier du temple païen… Les Boxers se mirent à les frapper tous les deux sauvagement avec des bâtons et commencèrent à allumer du feu par dessous, brûlant leurs jambes. Mais le couple refusa de renier Christ. [Finalement] ces fous furieux [Boxers] relâchèrent Mme Yen, mais pas son mari. Les Boxers le jetèrent sur un « pirée » [tas de bois empilé] et y mirent le feu. Alors que son corps brûlait dans les flammes, un soldat essaya de le sauver, mais il fut immédiatement taillé en pièces. Enragés par cette violence inutile, les soldats chassèrent les Boxers hors du temple et prirent Mr Yen devant le magistrat qui le jeta en prison où… il mourut.
      Quand le massacre cessa, plus de 30 000 chrétiens Chinois avaient été massacrés comme martyrs. Dans le livre Les Martyrs de Chine de 1900, The China Martyrs of 1900, Robert Coventry Forsythe écrit que « … dans l’histoire de la Chine, les massacres des Boxers produisirent plus de martyrs chrétiens dans les églises protestantes que dans toutes les décennies précédentes …beaucoup endurèrent et souffrirent des tortures indescriptibles, et beaucoup préférèrent la mort plutôt que l’apostasie » (Riley K. Smith, Chine : la voie tachée de sang, China: The Blood-Stained Trail, Living Sacrifice Book Company, 2008, pp. 46, 47, 49, 50, 51).

Ou bien je pourrais vous parler d’une autre persécution par des fanatiques japonais, lors de leur invasion de la Chine au début de la Seconde Guerre Mondiale et qui tuèrent un très grand nombre de chrétiens. Mon ancien Pasteur, le Dr. Timothy Lin (click here to read about him [cliquer ici pour plus d’information, en anglais]), y dirigeait alors un orphelinat. Alors que les Japonais avançaient, le Dr Lin regroupa les orphelins, son épouse et sa fille dans un bateau, pour leur échapper. Les avions Japonais survolèrent les bateaux en tirant dessus, tuant ainsi l’épouse et la fille du Dr. Lin. Lui-même tomba à l’eau et se cassa des vertèbres du cou, mais il échappa ainsi au massacre. Cet accident lui coûta presque la vie, mais il survécu et vint éventuellement en Amérique, où il fut mon Pasteur et enseignant durant vingt quatre ans. Comme le Pasteur Wurmbrand, le Dr. Lin a été un martyr « vivant », ou tout au moins un homme qui a traversé le martyre, et qui a échappé pour devenir un témoin de Christ.

Ou je pourrais encore vous parler de ceux qui, en Chine, ont souffert et sont morts du fait des persécutions du dictateur communiste Mao Tse Tung, durant la « Révolution culturelle » de 1966-1969. Mais je laisserai le pasteur Richard Wurmbrand le raconter. J’ai bien connu le Pasteur Wurmbrand. Il est venu de nombreuses fois parler dans notre église. Il est le fondateur respecté de « La Voix des martyrs » [The Voice of the Martyrs.] Cliquez sur www.persecution.com, le site du Pasteur Wurmbrand, pour lire au sujet des chrétiens qui souffrent en Chine. Le Pasteur Wurmbrand, a lui aussi été un martyr vivant, ayant passé 14 ans dans un camp de concentration communiste en Roumanie. Pendant ces années, il a enduré la torture, l’isolement cellulaire, coupé de tout et de tous, sans entendre une voix humaine lui parler et sans jamais voir la lumière du jour. Après le service, nous verrons un film du Pasteur Wurmbrand dont le titre est, Torturé pour Christ, [Tortured for Christ]. Je laisse le soin au Pasteur Wurmbrand de vous raconter les souffrances des chrétiens de Chine sous la férule de Mao Tse Tung, lors de la « Révolution culturelle. » Le Pasteur Wurmbrand écrit,

      Les souffrances des églises de maison de Chine surpassent toute imagination… Le Dr. D. Rees, anciennement missionnaire en Chine et revenant d’un voyage d’information, nous écrit, « Tous mes amis Chinois ont été tués ou emprisonnés. L’un d’eux a été rendu aveugle, l’autre jeté dans un puits, deux sont morts de la tuberculose, et un autre, après un lavage de cerveau devint comme fou et signa une lettre de rétractation. Quand sa raison lui revint, il déchira la lettre de rétractation. » Mais l’Église de Chine s’agrandit par milliers…
      Un docteur Indien, Kamun Chandah, eu les jambes coupées, et ses yeux arrachés dans une des prisons de la Chine communiste.
      À l’occasion d’un de ces incidents, Vladimir Tatishtshev, un Russe, fut arrêté à Shanghai (Chine). Les tortionnaires communistes chinois lièrent à ses jambes, des tubes d’acier garnis de vis et de clous, et frappèrent à coups de marteau jusqu’à ce que ses os se brisent, pour lui faire confesser des crimes imaginaires. Comme il refusait de parler, la police communiste chinoise alla chez lui. Là, un officier prit son bébé et dit à la mère « Si vous refusez de signe une accusation contre votre mari, nous écraseront la tête de votre bébé contre le mur. » La mère…refusa de signer. Alors l’officier de police, une femme elle aussi, écrasa la tête du bébé contre le mur… et les autres tuèrent la mère d’un coup de fusil.
      Voilà ce que disait Radio Moscou le 7 avril 1970, « Plus de 25 millions de chrétiens en Chine ont été exterminés en l’espace d’une décennie. Les autres ont tout simplement été envoyés dans des camps de concentration géants. »
      Le journal moscovite Krasnaia Zvezda [du 7 mai 1969] écrivait, « Le Parti communiste Chinois… a brûlé les yeux des gens avec de l’eau brûlante et de l’acide sulfurique, coupé et déchiré les membres [jambes] avec des couteaux de boucher, fendu des crânes avec des pierres et des…sabres. »
      Beaucoup de nos amis Chinois aujourd’hui aveugles cherchent leur chemin à tâtons, ou d’autres rampent sur leur ventre, leurs membres ayant été coupés sauvagement. Et pourtant, l’Église clandestine se multiplie, comme poussent les champignons » (Pasteur Richard Wurmbrand, Th.D., Là où Christ est encore torturé, Where Christ is Still Tortured, Marshalls Paperbacks, London, 1982, pp. 130, 131).

En écoutant la description de ces intolérables souffrances et tortures faites aux chrétiens Chinois, j’entendis une personne qui vient à notre église s’exclamer, « Comment se fait-il qu’il y aient tant de personnes qui se tournent vers Christ en Chine, alors qu’on les emprisonne et qu’on les torture ? » La réponse vient de notre texte. Pendant la Grande Tribulation, l’ange du Seigneur dira,

« Ne dévastez pas la terre, ni la mer, ni les arbres, jusqu’à ce que nous ayons scellé les serviteurs de notre Dieu en leurs fronts »
       (Apocalypse 7:3).

Ces versets parlent des 144 000 Juifs qui se tourneront vers Christ et seront scellés « en » leur front (leur esprit) par le Saint Esprit. On trouve ce que signifie ce « sceau » dans Éphésiens 1:12-13,

« Afin que nous soyons à la louange de sa gloire, nous qui avons les premiers mis notre confiance en Christ : en lui vous aussi vous vous êtes confiés, après avoir entendu la parole de vérité, l’évangile de votre salut, en qui aussi après avoir cru, vous avez été scellés du saint Esprit de la promesse » (Éphésiens 1:12-13).

Quand une personne expérimente la véritable conversion, elle est alors scellée par le Saint Esprit. Comme les 144 000 croyants Juifs de la Grande Tribulation, « ils sont scellés [par] notre Dieu en leurs fronts » (Apocalypse7:3). Quand Noé entra dans l’Arche avant le Déluge, la Bible dit que, « Le Seigneur l’enferma (scella la porte de l’extérieur) » (Genèse 7:16). Le Noé scellé dans l’Arche est un type du véritable converti qui est « scellés du Saint Esprit de la promesse » (Éphésiens 1:13). Les Juifs convertis pendant la Grande Tribulation seront scellés « en » leur front comme Noé fut scellé dans l’Arche par l’Esprit de Dieu. Une fois que vous êtes « enfermés » et « scellés » en votre esprit par l’Esprit de Dieu, rien au monde ne peut vous causer de perdre votre salut. Vous êtes éternellement « scellés du Saint Esprit de la promesse » (Éphésiens 1:13). Aucune persécution, ou torture ne peut vous séparer de Christ quand vous êtes « scellés en votre front. »

Ce n’est pas quelque chose qui arrivera seulement aux convertis Juifs dans la Grande Tribulation à venir. C’est en train d’arriver à des centaines de milliers, maintenant même, en Chine communiste. Et cela peut vous arriver à vous aussi.

Venez à Christ. Croyez en Lui. Mettez votre confiance en Lui, de tout votre cœur. Dès que vous le faites, vous êtes nés de nouveau. Dieu scellera votre esprit pour qu’aucun problème, ou persécution, ou difficulté, ne puisse jamais vous dérober votre salut – et vous serez éternellement en sécurité en Christ Jésus, quoi qu’il vous arrive ! Voilà le secret des Juifs martyrs de la Grande Tribulation. Voilà le secret des martyrs Chinois d’aujourd’hui. Ils croient en Jésus et ils sont éternellement sauvés. Quelque soit les persécutions ou les difficultés qui leur arrivent, ils n’abandonneront jamais Christ pour Satan, ni ne retourneront dans le monde.

Christ est mort sur la Croix pour payer le prix de vos péchés. Il a versé Son Sang pour vous laver de vos péchés. Venez à Lui ! Mettez votre confiance en Lui ! Il vous sauvera pour toujours, et vous ne serez jamais perdus. Quelques soient les épreuves qui viennent dans votre vies, vous n’abandonnerez jamais votre église, ni ne renierez Christ !

Nous prions pour que Dieu vous amène sous une conviction de péché. Nous prions pour que Dieu vous amène à Jésus, afin que vos péchés puisent être lavés par Son Sang. Nous prions pour que vous soyez bientôt nés de nouveau et convertis par le pouvoir de Dieu en Christ ! Amen. Veuillez ouvrir votre livre de chant au numéro 8 « Jésus, Ma croix j’ai prise », le chant favori du Dr. John R. Rice.

Jésus, j'ai pris ma croix, J'ai tout laissé pour Te suivre ;
   Sans ressources, méprisé, abandonné, Toi seul deviens mon Tout.
Que toute ambition périsse, Tout ce que j'ai cherché, espéré, connu.
   Car maintenant je suis riche, Dieu et le Ciel sont à moi !

Que le monde me méprise ou m’abandonne, Ils L’ont aussi abandonné, mon Sauveur ;
   Le cœur humain, et le regard peuvent me décevoir : mais Toi, Tu n’es pas faux, comme l’homme ;
Et alors que Tu me souris, Dieu de sagesse, d’amour et de puissance,
   Mes ennemis peuvent me haïr, mes amis me délaisser, mais montre moi Ta face, et tout s’éclaire !

L’homme peut me troubler et m’inquiéter, Mais cela me conduira plus près de Ton Cœur ;
   La vie, et ses épreuves peuvent me peser, mais le Ciel me donnera le doux repos.
Non, les peines ne peuvent me faire de mal, alors que Ton amour m’est offert ;
   Et aucune joie ne pourrait me charmer, Si ce n’est la pure Joie qui est de Toi.
(« Jésus, j'ai pris ma croix » [Jesus, I My Cross Have Taken] par Henry F. Lyte, 1793-1847).

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur internet à
www.realconversion.com. Cliquez sur « Sermons en Français. »

You may email Dr. Hymers at rlhymersjr@sbcglobal.net, (Click Here) – or you may
write to him at P.O. Box 15308, Los Angeles, CA 90015. Or phone him at (818)352-0452.

Écriture avant le sermon lue par le Dr. Kreighton L. Chan : Éphésiens 1:5-13.
Solo avant le sermon chanté par Mr. Benjamin Kincaid Griffith :
« Jésus, j'ai pris ma croix » [Jesus, I My Cross Have Taken]
par Henry F. Lyte, 1793-1847.


Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en Français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006].

<