Print Sermon

L'objectif de ce site Web est de fournir librement des sermons et des vidéos de sermons aux pasteurs et aux missionnaires dans le monde entier, particulièrement le tiers monde, où il y a peu si non pas, d'instituts théologiques ni d'écoles bibliques.

Ces sermons et vidéos sont distribués chaque année vers environ 1.500.000 ordinateurs dans plus de 221 pays sur le site www.sermonsfortheworld.com . Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur You Tube, mais délaissent bientôt You Tube, parce que chaque sermon les ramène vers notre site Web. You Tube alimente ainsi notre site Web. Ces sermons sont disponibles en 40 langues et accessibles à environ 120.000 personnes tous les mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les utiliser sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les pays musulmans et hindous.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net .




L'ÉVANGÉLISME DANS L'ÉGLISE À JÉRUSALEM

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles
le soir du Jour du Seigneur, le 17 juillet 2011

« Allez donc sur les routes, et invitez au mariage autant de personnes que vous trouverez » (Matthieu 22:9).


Comme dans la parabole du festin du mariage, c'est ce que Christ a demandé de faire à ceux qui le suivaient. Il leur a dit d'aller « ...dans les chemins et le long des haies, et contrains-les d’entrer, afin que ma maison soit remplie » (Luc 14:23). « Invite-les au marriage. » « Contrains-les d'entrer. » Les termes de cette parabole sont l'expression de la Grande Mission, telle que donnée dans Matthieu 28:19-20; Marc 16:15; Luc 24:47; Jean 20:21; Actes 1:8; et ailleurs.

Mais comment allons-nous accomplir ce que Christ nous a demandé de faire quand Il a dit, « Contrains-les d'entrer » ? La réponse en est donnée dans Actes 2:42, 46-47. Je vous invite à vous lever et lire ces versets à haute voix,

« Et ils continuaient avec constance dans la doctrine des apôtres, et dans la réunion fraternelle, et dans la fraction du pain et en prières » (Actes 2:42).

« Et chaque jour ils continuaient d’un commun accord dans le temple; et rompant le pain de maison en maison, ils prenaient leur nourriture avec joie et d’un seul cœur ; louant Dieu, et ayant la faveur de tout le peuple. Et le Seigneur ajoutait chaque jour à l’église ceux qui devaient être sauvés » (Actes 2:46-47).

Veuillez vous assoir.

Le Dr. John R. Rice écrit, « La croissance de l'église à Jérusalem est faite de telle manière qu'elle représente un modèle pour les chrétiens qui veulent étendre l'Évangile dans le monde entier. » (John R. Rice, D.D., Pourquoi nos églises ne gagnent-elles pas d'âmes, [Why Our Churches Do Not Win Souls], Sword of the Lord Publishers, 1966, p. 25). Actes 2:42 parle de quatre « outils » que l'église « modèle » à Jérusalem utilisait pour ajouter des nouveaux convertis.

1.  La prédication de la doctrine apostolique, ce qui veut dire aujourd'hui prêcher ce que les apôtres prêchaient dans le Livre des Actes – principalement la prédication de l'Évangiles dans tous ses points et doctrines.

2.  Communion fraternelle. Le terme grec est « koinonia » qui signifie partenariat, échange social, jouissance d'une certaine communion [W. E. Vine], participation [George Ricker Berry], partage, camaraderie, joyeuse compagnie, amitié chrétienne dans l'église locale.

3.  Partage du pain. Selon Actes 2:46, cela signifie bien plus que la Sainte Cène. Cela veut dire qu'ils partageaient leurs repas ensemble en véritable communion, dans une joyeuse camaraderie.

4.  Prières. Remarquez comment ils priaient souvent, dans des réunions de prières, dans le Livre des Actes. Sans une bonne ration de prières, pas grand monde ne viendra s'ajouter à l'église locale.


Si nous voulons bien revenir à ces quatre choses essentielles, je crois que nos églises verront beaucoup de monde converti et baptisé et devenir membres d'une église.

Nous avons besoin de beaucoup de prédication sur les sujets chers aux apôtres et qu'ils prêchaient continuellement – la mort du Christ sur la Croix, la résurrection de Christ d'entre les morts, la nouvelle naissance et le jugement à venir.

La plupart des pasteurs aujourd'hui donnent soit des études bibliques, verset par verset [ce que, dans le Livre des Actes, nous ne voyons pas les apôtres avoir jamais fait], soit des sermons sur le thème « comment vous aider vous-même » [ce que, dans le Livre des Actes, nous ne voyons pas les apôtres avoir jamais fait]. Nous avons besoin de la « doctrine des apôtres » aujourd'hui – plus que jamais ! J'ai vu que l'on peut prêcher sur différents aspects de l'Évangile de Christ tous les dimanches matins, année après année, sans que l'attention des gens ne se tarisse, et souvent le dimanche soir aussi ! Comme le dit si bien un vieux cantique,

Combien j'aime raconter l'histoire, pour ceux qui la connaissent bien
   Et sont toujours affamés et assoiffés, de l'entendre une fois de plus.
Quand dans la gloire je chanterai ce nouveau, toujours nouveau chant,
   Ce sera la vieille, toujours vieille histoire, que j'aime depuis si longtemps.
Combien j'aime raconter cette histoire, ce sera mon refrain dans la gloire !
   Raconter la vieille, toujours vieille histoire, de Jésus et de Son amour.
(« Combien j'aime raconter l'histoire » [I Love to Tell the Story]
     par A. Catherine Hankey, 1834-1911).

Et puis, nous devons également mettre l'importance sur la communion fraternelle. Il y a bien des années, dans une église que je visitais, combien j'avais été attristé de voir un pasteur, après le service, pousser les gens hors de l'édifice. Il les a presque littéralement poussé dehors, verrouillé la porte de l'église, prit sa voiture et s'en est allé – laissant quelques personnes esseulées converser encore quelques minutes sur le trottoir !

Un homme me racontait qu'il avait fréquenté une église, très connue, dans la San Fernando Valley (dans un des faubourgs de Los Angeles) pendant un an, régulièrement tous les dimanches. Personne ne chercha à le contacter par téléphone ou lui rendre visite. Une fois, un homme s'approcha de lui – et ce fut une fois seulement – une seule personne, et une seule fois, dans une année entière ! Cet homme, à qui personne n'avait adressé la parole dans cette église, est aujourd'hui notre diacre principal, le Dr. Christopher L. Cagan.

La communion fraternelle dans l'église locale et essentielle pour que l'évangélisation soit efficace. L'église à Jérusalem « continuaient avec constance...dans les réunions fraternelles » (Actes 2:42). Ce n'est pas étonnant qu'ils aient eu « ...la faveur de tout le peuple. Et le Seigneur ajoutait chaque jour à l’église ceux qui devaient être sauvés » (Actes 2:47). Jésus disait que la véritable affection entre les chrétiens dans une église montrerait au monde des perdus que nous sommes Ses disciples,

« Je vous donne un commandement nouveau, c’est que vous vous aimiez l’un l’autre; comme je vous ai aimés, que vous aussi vous aimiez l’un l’autre. Par ceci tous les hommes reconnaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres » (Jean 13:34-35).

En fait, Jesus nous commande de nous aimer les uns les autres,

« Ceci est mon commandement : que vous vous aimiez les uns les autres, comme je vous ai aimés » (Jean 15:12).

Mon ancien pasteur, de la Première Église Baptiste de Los Angeles, mettait une grande importance sur ce commandement. Le Dr. Timothy Lin disait,

      Les apôtres reçurent ce commandement [Jean 15:12] directement du Seigneur, et ils le mirent en pratique fidèlement et sans jamais s'arrêter. Et il en résulta que « Regardez, combien ces chrétiens s'aiment les uns les autres ! » devint une remarque d'admiration et un compliment de la part des païens adressée aux chrétiens de l'époque. Quant à aujourd'hui « s'aimer les uns les autres » est devenu un slogan que l'église chante mécaniquement, mais dont elle ne se soucie pas beaucoup... Lorsqu'une église ne comprend pas l'importance et l'essence de l'amour...Dieu ne peut être avec elle. Que Dieu ait compassion de nous ! (Timothy Lin, Ph.D., Le secret de la croissance d'une église, [The Secret of Church Growth], First Chinese Baptist Church of Los Angeles, 1992, p. 33).

Quand le Dr. Lin était le pasteur, il y mettait une importance constante sur la « Koinonia » (communion fraternelle) et l'amour les uns pour les autres. Et à partir de cela j'ai vu, en quelques années, l'église grandir d'une centaine de personnes à plus de deux mille.

Et dans l'église à Jérusalem, ils partageaient très souvent les repas ensemble. Ils ne se précipitaient pas, dès le service fini, pour aller manger à la maison ou au restaurant. « Ils continuaient avec constance...dans la réunion fraternelle, et dans la fraction du pain » (Actes 2:42). Durant les premiers temps de l'église, une fête de l'affection était célébrée en connexion avec la Sainte Cène, comme une expression de l'amour des saints les uns pour les autres » (William MacDonald, Commentaire de la Bible du croyant, [Believer’s Bible Commentary], Thomas Nelson Publishers, 1995, p. 1588; note sur Actes 2:42).

Quand les gens montraient un intérêt en Christ, ils étaient admis dans la communion fraternelle et la chaleur de l'église pour être « nourris et encouragés » (MacDonald, ibid.).

Finalement, la prière avait une grande importance. « Ils continuaient avec constance...en prières » (Actes 2:42). Le réveil de la Pentecôte survint lors d'une réunion de prière où tous étaient d'un commun accord,

« Tous ceux-là continuaient d’un commun accord dans la prière et dans la supplication, avec les femmes, et Marie, la mère de Jésus, et avec ses frères » (Actes 1:14).

« Et comme le jour de la Pentecôte s’accomplissait pleinement, ils étaient tous d’un commun accord dans un même lieu »
       (Actes 2:1).

Remarquez les paroles « d’un commun accord dans la prière et dans la supplication » que l'on trouve dans Actes 1:14. Le Dr. Timothy Lin dit, « La Bible chinoise traduit "d'un commun accord" par ces termes "d'un même cœur et d'un même esprit."... Les réunions de prière de beaucoup d'églises sont aujourd'hui de véritables déserts. Avec un constat si attristant, un grand nombre d'églises...annulent complètement leurs réunions de prière... De nos jours, bien des chrétiens adorent leur télévision plus que leur Seigneur... » C'est en effet bien triste ! (Timothy Lin, Ph.D., ibid., pp. 94-95).

« Ils continuaient avec constance dans la doctrine des apôtres, et dans la réunion fraternelle, et dans la fraction du pain et en prières » (Actes 2:42).

« Et le Seigneur ajoutait chaque jour à l’église ceux qui devaient être sauvés » (Actes 2:47).

Ils ne possédaient aucun recueils de chants, aucun rétroprojecteur, aucun édifice pour leurs célébrations, aucun tract, aucune Bible ! Pourquoi ? Parce qu'ils n'avaient pas encore d'imprimantes ! Et pourtant, en dépit de tout cela, l'église à Jérusalem montrait une croissance de plus de cinq mille membres. Mais l'Évangile leur était prêché, ils avaient une profonde communion fraternelle, ils partageaient bien souvent des repas joyeux, et de formidables réunions de prière. Avec ces « outils » Dieu les bénit puissamment. Le Dr. Philip Schaff écrit,

Le nombre des chrétiens, ou, comme ils aimaient s'appeler tout d'abord, disciples... s'éleva bientôt à cinq mille ; ils continuaient avec détermination dans l'instruction et la communion des apôtres, l'adoration quotidienne de Dieu et la célébration de la Sainte Cène ensemble, avec leurs agapes fraternelles et leurs repas où l'amour les uns pour les autres était démontré. Ils se sentaient comme appartenant à une seule famille, celle de Dieu, membres d'un seul corps avec une seule tête, Jésus Christ (Philip Schaff, Ph.D., Histoire de l'Église chrétienne, [History of the Christian Church], Wm. B. Eerdmans Publishing Company, réimprimé en 1975, volume I, p. 247).

Comme le dit le Dr. John R. Rice, « La croissance de l'église à Jérusalem est faite de telle manière qu'elle représente un modèle pour les chrétiens qui veulent étendre l'Évangile dans le monde entier » (Rice, ibid.).

Jésus a dit,

« Allez donc sur les routes, et invitez au mariage autant de personnes que vous trouverez » (Matthieu 22:9).

Continuons encore dans la prière, et invitons encore beaucoup au mariage ! Continuons à les amener dans notre église locale pour écouter la prédication de l'Évangile, expérimenter l'amour et la chaleur de la communion chrétienne, partager des repas ensemble avec nous, et par dessus tout, continuons à nous unir ensemble dans la prière pour leur salut ! Je vous invite à écouter le merveilleux chant du Dr. Rice,

Si peu de temps ! La moisson sera finie,
   Notre travail terminé, les moissonneurs ramenés à la Maison,
Et nous nous présenterons devant Jésus, le Maître de la moisson,
   En espérant qu'Il aura un sourire en nous disant : « Bon travail ! »
À la récolte, maintenant, ou nous manquerons notre moisson dorée !
   Aujourd'hui, nous avons des âmes à gagner.
Ô, épargner les flammes éternelles à plusieurs êtres chers,
   Aujourd'hui, allons chercher et ramener des pécheurs.
(« Si peu de temps » [So Little Time] par le Dr. John R. Rice, 1895-1980).

Irez-vous chercher un pécheur et le ramener ici ? Je prie ardemment que vous le fassiez ! Que Dieu vous donne Sa bénédiction, alors que vous cherchez à obéir au Sauveur pour cette mission importante de gagneur d'âmes !

À cette heure, je ne peux terminer ce sermon sans vous annoncer l'Évangile. Dieu a envoyé du Ciel Son Fils Jésus pour mourir sur la Croix pour payer la dette de votre péché. Jésus est mort sur la Croix pour payer la rançon de votre péché. Puis ils ont mis le corps de Jésus dans une tombe scellée avec un énorme rocher. Il aurait fallut plusieurs hommes pour bouger une telle pierre ; mais le troisième jour Jésus s'est relevé d'entre les morts, dans Son corps, sous Sa forme physique. Et Jésus est remonté au Ciel où Il est assis à la droite de Dieu, et où Il prie pour vous. Alors, comment devenir chrétien ? Vous devez vous repentir et venir à Jésus par la foi. Quand vous venez à Jésus, Son Sang vous lave de chacun de vos péchés. Je vous encourage à venir à Lui et placer votre confiance en Lui, et être sauvé par Lui. Amen.

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur internet à
www.realconversion.com. Cliquez sur « Sermons en Français. »

You may email Dr. Hymers at rlhymersjr@sbcglobal.net, (Click Here)
or you may write to him at P.O. Box 15308, Los Angeles, CA 90015.
Or phone him at (818)352-0452.

Écriture lue avant le sermon par le Dr. Kreighton L. Chan : Actes 2:42-47.

Solo chanté avant le sermon par Mr. Benjamin Kincaid Griffith :

« Si peu de temps » [So Little Time] (par le Dr. John R. Rice, 1895-1980).

Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en Français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).