Print Sermon

L'objectif de ce site Web est de fournir librement des sermons et des vidéos de sermons aux pasteurs et aux missionnaires dans le monde entier, particulièrement le tiers monde, où il y a peu si non pas, d'instituts théologiques ni d'écoles bibliques.

Ces sermons et vidéos sont distribués chaque année vers environ 1.500.000 ordinateurs dans plus de 221 pays sur le site www.sermonsfortheworld.com . Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur You Tube, mais délaissent bientôt You Tube, parce que chaque sermon les ramène vers notre site Web. You Tube alimente ainsi notre site Web. Ces sermons sont disponibles en 40 langues et accessibles à environ 120.000 personnes tous les mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les utiliser sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les pays musulmans et hindous.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net .




ROB BELL PENSE-T-IL QUE DIEU
N'A QU'UN SEUL ATTRIBUT ?

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le matin du Jour du Seigneur, le 15 mai 2011

« Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite ; car beaucoup, je vous dis chercheront à y entrer, et ne pourront pas. Une fois que le maître de la maison se sera levé, et aura fermé la porte, et que, vous étant dehors, vous vous mettrez à frapper à la porte, disant : Seigneur, Seigneur, ouvre-nous ; il vous répondra et vous dira : Je ne sais pas d’où vous êtes. Alors vous commencerez à dire : Nous avons mangé et bu en ta présence, et tu as enseigné dans nos rues. Mais il dira : Je vous dis, je ne sais pas d’où vous êtes ; retirez-vous de moi, vous tous ouvriers d’iniquité » (Luc 13:24-27).


Rob Bell est un jeune pasteur qui a écrit un livre à succès portant le titre suivant, L'amour gagne : Un livre sur le Ciel, l'Enfer et le destin de chaque personne ayant jamais vécu, Love Wins: A Book About Heaven, Hell, and the Fate of Every Person who has Ever Lived (HarperOne, 2011). Bell pense qu'en fin de compte, tout le monde, même ceux qui sont en enfer, seront sauvés.

Le magazine Time (2 mai 2011) le salue comme l'une des 100 « personnes les plus influentes » aujourd'hui. Si c'est vrai, que Dieu nous vienne en aide ! Le livre de Bell dit que Dieu n'a aucun courroux contre les méchants, et que même après la mort, les pécheurs auront une « autre chance » d'être sauvés. Et il veut même dire des personnes comme Hitler ! Et même des tueurs en série, des pédophiles, des violeurs et des terroristes comme Oussama Bin Laden ! Bell dit, « Éventuellement, l'amour de Dieu fera fondre même les cœurs les plus durs...l'Enfer n'est pas éternel et l'amour, à la fin, gagne, et tous seront réconciliés avec Dieu. » (L'amour gagne, Love Wins, ibid., pp. 108, 109). Le Dr. Albert Mohler, Jr., président de l'Institut de théologie de la Convention baptiste du Sud à Louisville [Southern Baptist Theological Seminary], au Kentucky, dit que le livre de Bell est « théologiquement désastreux. » « Nous devrions tous être concernés quand un sujet d'importance théologique est utilisé d'une manière subversive. » (Time, le 25 avril 2011, p. 40). Après avoir visionné une vidéo de Rob Bell en train de prêcher, le pasteur Anglican (Église d'Angleterre) Dr. Michael Youssef a dit, « J'avais la nausée...J'ai vu combien cet homme jeune est troublé et combien, dans son effort pour se faire un nom, il a commencé à se troubler [ceux qui l'ont entendu] – causant tant de tort à son âme et à la leurs...J'ai pensé que les questions de Bell ressemblaient beaucoup à celles du serpent dans le Jardin d'Éden : « Dieu a-t-Il réellement dit cela ? »...Avec L'amour gagne, Love Wins, ce que Rob Bell arrive à faire... c'est de nous révéler qu'il est un Universaliste » (Une nouvelle maintenant, One News Now, cite dans L'épée du Seigneur, The Sword of the Lord, du 15 avril 2011, p. 10).

Un « Universaliste » est une personne qui rejette la simple parole de l'Écriture et dit qu'en dernière analyse, tout le monde sera sauvé de l'Enfer. Cet enseignement n'est pas nouveau. Les Unitariens Universalistes l'enseignent depuis des décades. Les libéraux comme Harry Emerson Fosdick l'ont enseigné il y a plus de cent ans. Ce qui semble nouveau, c'est que Rob Bell prétend qu'il est un évangélique. Un autre soi-disant évangélique, le Dr. Richard Mouw, président de l'Institut libéral de théologie Fuller (où Bell a étudié et reçu sa maîtrise) appelle ce livre L'amour gagne, Love Wins « Un excellent ouvrage » (Daily News Journal). Je l'ai lu deux fois. Je ne peux vraiment pas dire, d'aucune manière, que c'est un « Un excellent ouvrage. » C'est un petit livre simpliste, rempli de confusion juvénile et un pot pourri de spéculations creuses et de paroles de l'Écriture déformées.

Ce qui nous amène à notre texte. Alors que le Seigneur Jésus Christ était en route pour Jérusalem, que les foules qui Le suivaient commençaient à diminuer, quelqu'un L'interpela, « Sont-ils peu nombreux ceux qui sont sauvés ? » Jésus n'a pas répondu à cette question. L'homme fait penser à Rob Bell, impudent et plein de suffisance. « Sont-ils peu nombreux ceux qui sont sauvés ? Au lieu de lui répondre, Christ se tourna vers la foule et dit,

« Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite ; car beaucoup, je vous dis chercheront à y entrer, et ne pourront pas. Une fois que le maître de la maison se sera levé, et aura fermé la porte, et que, vous étant dehors, vous vous mettrez à frapper à la porte, disant : Seigneur, Seigneur, ouvre-nous ; il vous répondra et vous dira : Je ne sais pas d’où vous êtes.... retirez-vous de moi, vous tous ouvriers d’iniquité » (Luc 13:24-25, 27b).

Le Seigneur Jésus Christ, dans ce passage, s'adresse directement aux erreurs du livre de Rob Bell, L'amour gagne, Love Wins.

Rob Bell dit, « Dieu pourrait-il dire à quelqu'un véritablement humilié, brisé, et désespéré pour établir une réconciliation, "Désolé, trop tard ?" Beaucoup ont refusé d'accepter le scenario où quelqu'un frappe à la porte, s'excusant, se repentant [?], et demandant à Dieu de les laisser rentrer, seulement pour s'entendre dire par Dieu, à travers le trou de la serrure : " La porte est verrouillée. Désolé. Si vous aviez été là plus tôt, j'aurais pu faire quelque chose. Mais maintenant, c'est trop tard" » (L'amour gagne, Love Wins, p. 108).

Dieu dire ceci à quelqu'un ? Bien sûr qu'Il le pourrait ! N'est-ce pas exactement ce que Christ a dit ?

« Une fois que le maître de la maison se sera levé, et aura fermé la porte, et que, vous étant dehors, vous vous mettrez à frapper à la porte, disant : Seigneur, Seigneur, ouvre-nous ; il vous répondra et vous dira : Je ne sais pas d’où vous êtes....retirez-vous de moi, vous tous ouvriers d’iniquité » (Luc 13:25, 27).

Oui, c'est exactement ce que Dieu dira à ceux qui rejettent Christ jusqu'à la fin de leur vie sur terre ! Dieu « fermera la porte » du salut pour eux (Luc 13:25). N'est-ce pas exactement ce que Christ a dit que Dieu ferait aux vierges folles ?

« Et pendant qu’elles allaient en acheter, l’époux vint ; et celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui au mariage ; et la porte fut fermée ; après cela les autres vierges vinrent aussi disant : Seigneur, Seigneur, ouvre-nous. Mais il répondit et dit : en vérité, je vous dis : je ne vous connais pas » (Matthieu 25:10-12).

Et puis il ne faut pas oublier cette circonstance dans l'Ancien Testament, véritable archétype du genre, où Dieu fait la même chose. « Mais comme il en était aux jours de Noé, ainsi sera aussi la venue du Fils de l’homme » (Matthieu 24:37). La Bible nous dit ce qui est arrivé après que Noé et sa femme, et leurs fils leurs épouses, soient entrés dans l'arche,

« Et ils entrèrent vers Noé dans l’arche... et le Seigneur l’enferma » (Genèse 7:15, 16).

« Et seulement Noé resta vivant, et ceux qui étaient avec lui dans l’arche » (Genèse 7:23).

Et Dieu « l'enferma » après qu'il soit rentré dans l'arche. Personne d'autre ne pouvait y pénétrer parce que la porte de l'arche avait été fermée par Dieu Lui-même.

Comme il L'est depuis le début, Dieu est le même aujourd'hui. Nous ne devons jamais accepter l'ancienne hérésie gnostique que le Dieu de l'Ancien Testament n'est pas le même que le Dieu du Nouveau Testament. Non ! Il est le Dieu éternel. L'apôtre Pierre a dit qu'Il est le Dieu qui

«... n’a pas épargné l’ancien monde, mais s'Il a sauvé huit personnes, dont Noé, ce prédicateur de droiture, Il a fait venir le déluge sur le monde des impies » (II Pierre 2:5).

Seuls huit personnes ont été sauvées, et cela avec des multitudes sur la terre à ce moment-là ! « Et le Seigneur l’enferma » (Genèse 7:16). « Et la porte fut fermée » (Matthieu 25:10). « Une fois que le maître de la maison se sera levé, et aura fermé la porte » (Luc 13:25). Quand Dieu ferme la porte du salut, personne d'autre ne peut y entrer ! Le Livre des Hébreux dit, « Et comme il est réservé aux hommes de mourir une fois, et après cela vient le jugement » (Hébreux 9:27). Non, dans ce verset, aucune « seconde chance » n'est donnée après la mort. Abraham a dit à l'homme riche, en Enfer, « il y a un grand abîme établi entre nous et vous, de sorte que ceux qui voudraient passer d’ici à vous, ne le peuvent; et ceux qui voudraient passer de [de l'Enfer] jusqu’à nous ne le peuvent non plus » (Luc 16:26). Non, dans ce verset également, aucune « seconde chance » n'est donnée après la mort.

Pourquoi Rob Bell dit-il, « Éventuellement, l'amour de Dieu fera fondre même les cœurs les plus durs...l'Enfer n'est pas éternel et l'amour, à la fin, gagne, et tous seront réconciliés avec Dieu » ? (L'amour gagne, Love Wins, pp, 108, 109).

Rob Bell a dit ceci parce que ce qu'il pense de Dieu est erroné ! Il pense, apparemment que Dieu n'a qu'un seul attribut – celui de la compassion (amour). Mais le Dieu dont parlent les Saintes Écritures a un autre attribut – celui de la sainteté, qui inclut la justice. Le Dr. W. G. T. Shedd donne ces commentaires sur la justice de Dieu :

      Dans la religion chrétienne...la justice liée au châtiment devient évidente...les passages des Écritures qui le représente sont les suivant : « la sentence de Dieu, et ceux qui commettent de telles choses sont dignes de mort » (Romains 1:32) ; « tribulation et angoisse [fondront] sur toute âme d’homme qui fait le mal » (2:9) ; « le Seigneur Jésus sera révélé dans un feu flamboyant, exerçant la vengeance contre ceux qui ne connaissent pas Dieu » (2 Thessaloniciens 1:8) ; « la vengeance ne permet pas qu’il vive » (Actes 28:4) ; « À moi la vengeance ; c’est moi qui rétribuerai, dit le Seigneur » (Romains 12:19)... « Maudit quiconque qui ne persévère pas dans toutes les choses qui sont écrites dans le livre de la loi pour les faire » (Galates 3:10) ; « le salaire du péché, c'est la mort » (Romains 6:23)... « Il fait pleuvoir sur les méchants des charbons, du feu, du souffre, et un vent brûlant » (Psaume 11:6) ; « il vaut mieux pour toi d'entrer dans la vie boiteux ou manchot, que d’avoir deux pieds ou deux mains, et être jeté dans le feu sans fin » (Matthieu 18:8) ; « subissant la vengeance du feu éternel » (Jude 7) ; « oui, je vous le dis, craignez celui qui, après qu’il a tué, a le pouvoir d’envoyer en enfer » ; (Luc 12:5); etc., etc. (W. G. T. Shedd, Ph.D., Théologie dogmatique, Dogmatic Theology, édité par Alan W. Gomes, P and R Publishing, troisième édition, 2003, pp. 295, 301).

Le Dr. Martyn Lloyd-Jones dit,

      Ces enseignants modernes ne croient pas dans le courroux de Dieu ; ils disent que cette idée devrait être bannie. Mais l'Ancien Testament nous parle de ce concept 580 fois. Que Dieu soit courroucé par le péché est un fondement essentiel (cité par Iain H. Murray, Lloyd Jones : le messager de la grâce, Lloyd-Jones: Messenger of Grace, The Banner of Truth Trust, 2008, p. 209).

Et ceci est également vrai dans le Nouveau Testament dans des versets tels que ceux-ci,

« Vous serpents, vous génération de vipères, comment échapperez-vous à la damnation de l’enfer ? » (Matthieu 23:33).

« Où leur ver ne meurt pas, et où le feu ne s’éteint pas »
       (Marc 9:48).

« Lesquels seront punis par une destruction sans fin, de la présence du Seigneur, et de la gloire de sa puissance »
       (II Thessaloniciens 1:9).

Alors, comment un pécheur peut-il échapper au jugement de Dieu ? Le premier verset de notre texte dit,

« Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite ; car beaucoup, je vous dis chercheront à y entrer, et ne pourront pas »
       (Luc 13:24).

Le Dr. John Gill (1697-1771) dit que la porte étroite est Christ Lui-même. Puis il écrit,

« Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite »...S'efforcer, c'est être diligent dans l'utilisation, c'est sonder les Écritures avec soin, assister assidûment à la prédication de la Parole, ne négligeant aucune opportunité ; prier avec ardeur pour la lumière d'En Haut, le savoir et la grâce ; s'opposer à chaque ennemi qui fait obstacle au salut de l'âme, en tant que péché, à Satan, et au monde ; supporter toutes sortes de reproches et de persécutions ; persévérer dans les difficultés, pour remporter le prix...« car beaucoup, je vous dis chercheront à y entrer, et ne pourront pas » – soit parce qu'il sera trop tard, quand la porte sera fermée ; ou alors [ils auront cherché] avant, mais mollement, d'une manière superficielle... venant d'un principe d'amour de soi, qui conduit quelqu'un à ne désirer [seulement] que le bonheur ; et par des méthodes détournées et impropres... en professant une religion, empreintes d'une conformité toute extérieure à la discipline de l'Évangile, et non par Christ, et la foi en Lui (John Gill, D.D., Une exposition du Nouveau Testament, An Exposition of the New Testament, The Baptist Standard Bearer, réimprimé en 1989, volume I, p. 626; note sur Luc 13:24).

Dans son autobiographie, j'ai lu la conversion de Spurgeon. Quelle agonie son âme n'a-t-elle pas traversé pendant cinq ans, avant qu'il ne soit converti à l'âge de 15 ans ! Je relève quelques unes de ses paroles, alors qu'il s'efforçait d'entrer en Christ. Il raconte,

Pendant cinq ans, quand j'étais enfant, je n'avais rien d'autre devant mes yeux que ma culpabilité. Jour et nuit la main de Dieu s'appesantissait sur moi. J'avais soif de délivrance, car mon âme défaillait en moi. La loi de Dieu m'avait saisi et me montrait mes péchés. Quand je dormais, je rêvais de l'Abîme sans fond, et quand je me réveillais, il me semblait ressentir l'horreur de ce que j'avais rêvé... avec des larmes et des gémissements, j'offrais ma prière, sans espoir et sans refuge, car la loi de Dieu me fustigeait des ses fouets à dix lanières, pour remplir mes plaies de sel ensuite, à tel point que je tremblais et frissonnais de douleur et d'angoisse, et mon âme choisit l'étouffement plutôt que la vie, car j'étais extrêmement attristé. Et cette misère m'était envoyé pour cette raison, que je ne puisse que crier à Jésus, Seul. Notre Père Céleste habituellement ne nous fait pas chercher le Sauveur avant de nous avoir dépouillé de toute notre confiance en nous-mêmes ; Il ne peut pas nous donner le désir du Ciel avant de nous avoir fait expérimenter les affres d'une conscience qui souffre, qui est un avant-goût de l'Enfer (C. H. Spurgeon, Autobiographie, Volume I : les jeunes années, Autobiography, Volume I: The Early Years, réunies originellement par Susannah Spurgeon et Joseph Harrald, The Banner of Truth Trust, réimprimé en 1985, p. 58).

Comme je prie pour que quelques uns d'entre vous, les jeunes, soient amenés sous une véritable conviction de votre péché, aussi jeune que l'était Spurgeon. Alors, vous pourrez sentir votre besoin de Jésus si puissamment que vous vous jetterez sur Jésus, et expérimenterez une véritable conversion. Amen. Je vous invite à vous lever et chanter le cantique numéro 7 sur votre feuille, (« Notre état non régénéré » [Our Unregenerated State] par le Dr. Isaac Watts, 1674-1748, sur la mélodie de « Amazing Grace »)

Grand Dieu de gloire et de grâce, Nous reconnaissons, avec une humble honte,
Combien notre race est dégénérée, Et le nom de notre premier père, Adam.

De lui, nous tenons notre sang impur, Le poison règne en nous,
Nous rendant opposés à ce qui est bon, Et esclaves empressés du péché.

Tous les jours, nous transgressons la loi sainte de Dieu, Et rejetons Sa grâce ;
Soumis à la cause de Satan, devant la face de Dieu.

Nous vivons loin de Dieu, coupé de Lui, sans être dérangés par cette distance ;
Nous nous précipitons sur la route dangereuse, Qui conduit au péché et à l'Enfer.

Nous élevons très haut le nom de notre Père, Qui a envoyé Son propre Esprit
Pour amener les pécheurs près de Lui, et changer les ennemis de Christ en amis.

Ces rebelles peuvent-ils être rétablis, Et la lumière briller sur cet aveuglement ?
Que les pécheurs voient Ton Fils, Ô Seigneur, Et expérimentent Son divin Sang.
(« Notre état non régénéré » [Our Unregenerated State] par le Dr. Isaac Watts,
     1674-1748 ; sur la mélodie de « Amazing Grace.»)

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur internet à
www.realconversion.com. Cliquez sur « Sermons en Français. »

You may email Dr. Hymers at rlhymersjr@sbcglobal.net, (Click Here)
or you may write to him at P.O. Box 15308, Los Angeles, CA 90015.
Or phone him at (818)352-0452.

Écriture avant le sermon lue par le Dr. Kreighton L. Chan : Luc 13:22-29.
Solo avant le sermon chanté par Mr. Benjamin Kincaid Griffith :
« Que direz-vous alors ? » [What Will You Say Then?]
(par le Dr. John R. Rice, 1895-1980).


BREF APERÇU DE

ROB BELL PENSE-T-IL QUE DIEU
N'A QU'UN SEUL ATTRIBUT ?

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

« Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite ; car beaucoup, je vous dis chercheront à y entrer, et ne pourront pas. Une fois que le maître de la maison se sera levé, et aura fermé la porte, et que, vous étant dehors, vous vous mettrez à frapper à la porte, disant : Seigneur, Seigneur, ouvre-nous ; il vous répondra et vous dira : Je ne sais pas d’où vous êtes. Alors vous commencerez à dire : Nous avons mangé et bu en ta présence, et tu as enseigné dans nos rues. Mais il dira : Je vous dis, je ne sais pas d’où vous êtes ; retirez-vous de moi, vous tous ouvriers d’iniquité » (Luc 13:24-27).

(Matthieu 25:10-12; 24:37; Genèse 7:15, 16, 23; II Pierre 2:5;
Hébreux 9:27; Luc 16:26; Romains 1:32; 2:9; II Thessaloniciens 1:8;
Actes 28:4; Romains 12:19; Galates 3:10; Romains 6:23; Psaume
11:6; Matthieu 18:8; Jude 7; Luc 12:5; Matthieu 23:33;
Marc 9:48; II Thessaloniciens 1:9)

Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en Français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006])