Print Sermon

L'objectif de ce site Web est de fournir librement des sermons et des vidéos de sermons aux pasteurs et aux missionnaires dans le monde entier, particulièrement le tiers monde, où il y a peu si non pas, d'instituts théologiques ni d'écoles bibliques.

Ces sermons et vidéos sont distribués chaque année vers environ 1.500.000 ordinateurs dans plus de 221 pays sur le site www.sermonsfortheworld.com . Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur You Tube, mais délaissent bientôt You Tube, parce que chaque sermon les ramène vers notre site Web. You Tube alimente ainsi notre site Web. Ces sermons sont disponibles en 40 langues et accessibles à environ 120.000 personnes tous les mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les utiliser sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les pays musulmans et hindous.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net .




TRANSFORMÉ PAR LA TRIBULATION !

Par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le soir du Jour du Seigneur, le 20 février 2011

« Celui qui a reçu la semence dans les endroits pierreux, c'est celui qui entend la parole et la reçoit aussitôt avec joie ; mais il n'a pas de racines en lui-même, il manque de persistance, et, dès que survient une tribulation ou une persécution à cause de la parole, il y trouve une occasion de chute » (Matthieu 13:20-21).


Ce message est la deuxième partie de celui de dimanche dernier « Le véritable test ! » Je voudrais tirer trois pensées importantes de ces versets de la Bible sur le sujet de la tribulation. Le Dr. R. C. H. Lenski dit que Matthieu, ici, 13:20 fait référence à la personne qui vient à l’église et écoute la prédication. « C’est celui qui entend la Parole et la reçoit avec joie, et vous fait penser qu’il accomplira de grandes choses. Mais dès le début, quelque chose ne va pas : cet homme n’a pas de racine en lui-même » (R. C. H. Lenski, Th.D., L’interprétation de l’évangile de St Matthieu, The Interpretation of St. Matthew’s Gospel, Augsburg Publishing House, édition de 1964, p. 520; note sur Matthieu 13:20-21). C’est quelqu’un qui vient à l’église, qui est heureux d’entendre les sermons, mais en fin de compte, il ne reste que peu de temps. Bientôt il prend offense de quelque chose et trébuche dans sa foi, devient apostat et abandonne, « et ainsi ne dure que pour un temps » (Marc 4:17). La raison principale pour laquelle il quitte l’église est qu’il ne veut pas passer par la « tribulation. »

Nous allons voir ensemble, dans le nouveau testament, les trois utilisations du terme « tribulation. » Dans chacun de ces versets, on retrouve le terme grec « thlipsis. » La concordance complète de Strong, Strong’s Exhaustive Concordance dit que ce terme « thlipsis » signifie « pression, angoisse, difficulté » (Strong #2347). Regardons ensemble les trois versets où ce terme apparaît.

I. Premièrement, ceux qui trouvent offense dans la tribulation et quittent l’église.

Je vous vous invite à lire le verset 21 à voix haute,

«…mais il n'a pas de racines en lui-même, il manque de persistance, et dès que survient une tribulation ou une persécution à cause de la parole, il y trouve une occasion de chute » (Matthieu 13:21).

Vous pouvez vous assoir.

Ce sont les gens qui entendent parler de Christ dans les sermons. La première fois qu’ils écoutent l’Évangile, ils sont pleins de joie ; mais ils n’ont pas de racine en eux-mêmes » (Marc 4:17). Le Dr. Gill dit, « Le coeur n’est pas travaillé, ils n’ont que des idées théoriques et des émotions passagères » (John Gill, D.D., Une étude du nouveau testament, An Exposition of the New Testament, The Baptist Standard Bearer, réimprimé en 1989, volume I, p. 400; note sur Marc 4:17). Ce sont des gens qui n’ont pas été « enracinés et construits en Christ » Colossiens 2:7. Le Dr. Gill ajoute, « Ils n’ont aucune racine en eux-même, ni en Christ » (ibid., note sur Matthieu 13:21). En d’autres termes, ils ne sont jamais venus à Jésus, et ne se sont pas convertis. Ils ressentent seulement la « joie » émotionnelle d’être entourés de nouveaux amis, dans l’église, à chanter des cantiques, à écouter une prédication, et profiter des repas partagés et de la communion fraternelle. Mais ils n’ont jamais éprouvé un véritable besoin pour Jésus.

Puis, après quelque temps, ils réalisent qu’ils font face à une « tribulation. » Souvenez-vous de ce mot « tribulation. » Il vient du grec et signifie « pression, angoisse, difficulté. » Quelque chose se passe qui crée en eux un sentiment de pression, ou de trouble. Et parfois, ils utilisent ces mêmes mots « pression » ou « difficulté » pour s’expliquer. Il diront, « Je sens ‘la pression’ de venir aux réunions, » ou « C’est trop ‘difficile’ de venir toutes les semaines. » Quand cette pression vient dans leur vie, c’est une tribulation à laquelle ils refusent de faire face. Alors, un tel homme « ne s’y attache qu’un moment : et dès que la tribulation… survient…il y trouve une occasion de chute » (Matthieu 13:21). Et l’évangile de Luc ajoute, « il abandonne la foi au moment où survient l’épreuve » (Luc 8:13). La simple sensation de « pression » de venir chaque semaine les tente, mais ils s’en vont, et quittent l’église.

« Et d’autres reçoivent la semence sur un sol pierreux : aussitôt qu’ils entendent la parole, ils l’acceptent avec joie, mais ils ne la laissent pas s’enraciner en eux, et ne s’y atachent qu’un instant…» (Marc 4:16-17).

Le Dr. Gill dit, « Ils continuent d’écouter et enseigner l’Évangile pendant ‘un instant’ » (ibid., p. 400) Et tant que tout cela n’est pas enracinné dans leur coeur, ils ne resteront pas dans l’église très longtemps. Ils ne deviendront certainement pas des membres à vie de cette église ! Ils seront, comme le disait Spurgeon, des « oiseaux de passage, qui ne nichent nulle part. » Ils ne supporteront leur église que momentanément. Pourquoi ? Parce qu’ils ne sont pas convertis. Je suis dans le ministère depuis bientôt 53 ans. Plus j’avance en âge, et plus je suis convaincu que presque tous ceux qui quittent leur église le font parce qu’ils ne sont pas convertis. L’apôtre Jean dit,

« Ces gens nous ont quittés, mais ils n’étaient pas vraiment des nôtres ; s’ils avaient été des nôtres, ils seraient restés avec nous… » (I Jean 2:19).

Le Dr. J. Vernon McGee écrit, dans son commentaire sur I Jean 2:19,

Jean dit que le signe qui montre que quelqu’un est véritablement chrétien est dans son appartenance à l’église locale, car éventuellement, s’il n’est pas un enfant de Dieu, cet homme…la quittera (J. Vernon McGee, Th.D., Thru the Bible, Thomas Nelson Publishers, 1983, volume V, p. 777; note sur I Jean 2:19).

La légère « tribulation » que représente venir à l’église et l’évangélisation le samedi représentera pour lui assez de « pression » et de « difficulté » pour être « une occasion de chute » – le faire trébucher, puis abandonner son église. La tribulation n’a pas besoin d’être très grande. Le Dr. Gill dit, « Dès qu’un peu de difficulté se présente…de telles personnes, qui n’ont fait qu’écouter la Parole sans la mettre en pratique, trébuchent et tombent, parce qu’elles ne supportent pas la perte de quoi que ce soit. » (ibid.). Une jeune fille chinoise a quitté l’église, il y a de cela deux ans, parce que venir à l’évangélisation le samedi soir était « trop contraignant. » Une autre est partie parce qu’elle voulait assister à un cours du soir dont elle n’avait même pas besoin pour obtenir son diplôme ! Elle a dit, « Je veux simplement assister à ce cours, » et elle quitta l’église. Un homme, chinois lui aussi, ne vint pas parce qu’il voulait aller dîner au restaurant avec son oncle – bien qu’il aurait facilement pu le faire le soir avant ! Et il délaissa l’église plutôt que de changer son rendez-vous ! Comme le dit le Dr. Gill, «…de telles personnes, qui n’ont fait qu’écouter la Parole sans la mettre en pratique, trébuchent et tombent dès qu’une difficulté se présente, parce qu’elles ne supportent pas la perte de quoi que ce soit... » Vous voyez, c’est ceci le véritable test ! Ce n’est pas ce que vous apprenez de la Bible. Ce n’est pas ce que vous nous dîtes quand vous venez poser des questions après les prédications dans la sacristie. Le véritable test est ceci – continuerez-vous à venir à l’église, quoi qu’il advienne ? Continuerez-vous à venir les dimanches matins et les dimanches soirs, et à l’évangélisation les samedis soirs ? Continuerez-vous à venir « quand la tribulation ou la persécution surviendront à cause de la Parole ? » Continuerez-vous à venir jusqu’à ce que vous soyez converti en profondeur – et deveniez un membre à vie de votre église locale ? C’est ceci le véritable test.

II. Deuxièmement, ceux qui passent par la tribulation pour entrer dans le royaume de Dieu.

Veuillez vous lever et lire à voix haute Actes 14:22.

« Ils fortifiaient le coeur des croyants, les encourageant à demeurer fermes dans la foi et leur disaient : nous devons passer par beaucoup de tribulations (souffrances) pour entrer dans le royaume de Dieu » (Actes 14:22).

Vous pouvez vous assoir.

Le terme traduit ici par « tribulation » est le même que dans Matthieu 13:21, le terme « thlipsis. » Comme nous l’avons déjà vu, il signifie « pression, angoisse, difficulté » (Strong #2347). L’apôtre Paul savait, par expérience, que la vie du chrétien comporte aussi « pression, angoisse, difficulté. »

Paul a été lapidé pour avoir prêché l’Évangile dans la ville de Lystre. Ses ennemis le laissèrent sous une pile de pierres, « pensant qu’il était mort » (Actes 14:19). Mais, par la grâce et la puissance de Dieu, « il se releva...et le lendemain, il partit pour Derbe avec Barnabas. » (Actes 14:20). Quand Paul arriva à Derbe, il parla à ceux qui avaient montré un intérêt dans l’Évangile, et devenir chrétien, et il « fortifia le coeur des croyants, les encourageant à demeurer fermes dans la foi, en leur disant qu’ils entreraient dans le royaume de Dieu en traversant beaucoup de souffrances » (Actes 14:22). « Nous devons passer par beaucoup de tribulations (pression, angoisse, difficulté ) pour entrer dans le royaume de Dieu. »

Le Dr. Gill dit que la tribulation qui accompagne l’entrée dans l’église vient « du dedans, à cause de la corruption et de l’incrédulité du coeur, et du dehors, des tentations de Satan, des railleries et des insultes des hommes, et même des amis et des relations » (John Gill, D.D., ibid., volume II, p. 279; note sur Actes 14:22). « Nous devons passer par beaucoup de tribulations (souffrances) pour entrer dans le royaume de Dieu » (Actes 14:22).

C’est pour cette raison que Jésus dit, « Efforcez-vous d’entrer » (Luc 13:24). Il y a une lutte intérieure quand une personne se convertit. Cela vient des « tentations de Satan » et de « la corruption et l’incrédulité du coeur. »

Nous voyons, habituellement, que la conversion ne vient pas facilement. Satan est toujours présent, injectant de fausses idées dans votre esprit, essayant de vous dissuader de continuer vos efforts, que vous ne pouvez rester dans l’église parce que votre cas est sans espoir ou alors que de toute façon, vous n’êtes pas « si mal que ça » et tout un cortège d’autres tentations et pensées incorrectes du même genre. Il y a aussi la pression, l’angoisse et la difficulté communes à ceux qui cherchent la conversion à cause de « la corruption et l’incrédulité » de leur propre coeur. Votre coeur est si mauvais, que la Bible dit, « Celui qui se confie dans les implusions de son coeur est un insensé » (Proverbes 28:26). Quand Dieu vous montrera ce que cache votre coeur, vous serez comme David quand il s’est écrié,

« Tant que je me suis tu, mes os se consumaient, je gémissais toute la journée. Car nuit et jour ta main s'appesantissait sur moi, ma vigueur n'était plus que sécheresse, comme celle de l'été » (Psaume 32:3-4).

Tant que David gardait le silence, ses os lui faisaient mal, le consummaient. Il gémissait tout le jour. Nuit et jour, la main de Dieu pesait sur lui. Il se sentait vide et desséché. Quelle illustration de celui qui se trouve sous la conviction de son péché, luttant avec Dieu, troublé par l’angoisse et s’efforçant d’entrer en Christ ! Pendant le premier Grand Réveil, le prédicateur Jonathan Edwards nous raconte qu’il fut témoin de beaucoup de pleurs et de gémissements de la part de ceux qui se débattaient sous la conviction de leur péché. On le voit aussi dans le réveil qui agit en Chine actuellement. Ô, combien nous prions pour que la main de Dieu s’appesantisse sur vous ! Ô, combien nous prions pour qu’à travers cette tribulation, Dieu vous amène à Christ !

Le Dr. J. Gresham Machen, dans le livre saisisant qu’il a écrit, intitulé Chrétienté et libéralisme, Christianity and Liberalism, dit,

Sans conviction de péché, on ne peut apprécier combien Jésus est unique… et sans conviction de péché, la bonne nouvelle de la rédemption en Jésus ne semblerait qu’un conte de vieille femme…la véritable conviction donne une profonde compréhension de sa condition de perdu, une illumination de l’insensibilité mortelle de sa propre conscience…Quand un homme a passé à travers cette expérience, il se demande comment il a pu être aussi aveugle (J. Gresham Machen, Ph.D., Chrétienté et libéralisme, Christianity and Liberalism, Eerdmans Publishing Company, réimprimé en 1990, pp. 105-106).

Combien nous prions que Dieu vous attire, au moyen de « la pression, l’angoisse et la difficulté » accompagnant la conviction de péché, à notre Sauveur Jésus Christ ! Combien nous prions pour que vous puissiez « vous efforcer d’entrer » en Christ (Luc 13:24) Combien nous prions pour que Dieu vous accorde la conversion !

III. Troisièmement, ceux qui sont transformés à travers les tribulations de la vie chrétienne.

Veuillez vous lever et lire à voix haute Romains 5:3-5.

« Bien plus, nous nous glorifions même des afflictions, sachant que l'affliction produit la persévérance ; la persévérance la victoire dans l'épreuve, et cette victoire l'espérance : or, l'espérance ne trompe point, parce que l'amour de Dieu est répandu dans nos coeurs par le Saint Esprit qui nous a été donné » (Romains 5:3-5).

Vous pouvez vous assoir. Nous avons à nouveau le terme – « tribulation. » Nous avons vu la traduction anglaise du grec « thlipsis » – qui signifie « pression, angoisse, difficulté. » Seulement maintenant, dans Romains 5:3-5, cela s’applique à ceux qui sont déjà convertis.

Quand nous avançons dans la vie chrétienne, nous apprenons à nous réjouir dans la souffrrance. Le Dr. McGee dit, « En d’autres termes, nous nous réjouissons dans les difficultés, sachant qu’elles nous apprennent la patience – la patience ne vient pas automatiquement – et la patience produit l’expérience, et l’expérience produit l’espérance...en d’autres termes, dans la vie chrétienne, ce sont les difficultés qui éveillent le meilleur de nous-mêmes » (J. Vernon McGee, Th.D., ibid., volume IV, p. 675; note sur Romains 5:3-4).

En passant à travers les épreuves et les tribulations, le chrétien devient patient, plein d’expérience et d’espérance – et l’amour de Dieu est répandu dans son coeur par le Saint Esprit. En expérimentant « la pression, l’angoisse, et la difficulté » le chrétien est « transformé par le renouvellement de son intelligence » (Romains 12:2).

L’un des grands chrétiens que j’ai connu personnellement, le pasteur Richard Wurmbrand (1909-2001), a passé quatorze ans dans une prison de la Roumanie communiste, pour avoir préché l’Evangile. Un jour, pendant qu’il était en prison, il entendit dire que son épouse avait elle aussi été arrêtée et emprisonnée alors qu’elle évangélisait. Il raconte, « Je ne pouvais pas supporter la pensée que mon épouse souffrirait la même chose que moi…J’essayais de prier, mais de terribles ténèbres m’envahirent. Je n’avais personne avec qui parler, et ceci pendant des jours et des jours. Puis un matin, dans la cour de la prison, je vis un vieux pasteur au visage rempli de bonté, et je pensai, ‘Peut être pourrait-il m’aider ?’ Je m’approchai de lui. Ce pasteur avait bien plus de raisons que moi d’être malheureux. Sa fille et son fils étaient en prison. Un autre fils ne suivait pas le Christ. Ses petits enfants avaient été renvoyés de leur école. Mais il ne paraissait pas tourmenté et sombre comme moi. Il passait son temps à essayer d’égayer la vie des autres. Au lieu de dire ‘Bonjour !’ il saluait en disant ‘Réjouissez-vous !’ Un jour je lui demandais ‘Comment pouvez-vous vous réjouir après tant de souffrances ?’ Il me rrépondit, ‘Il y a toujours une raison de se réjouir. Il y a un Dieu au Ciel et dans mon coeur. On m’a donné de la nourriture ce matin, et regardez – le soleil brille ! Beaucoup de gens m’aiment. Richard, chaque jour où vous ne vous réjouisez pas est un jour de perdu. Ce jour ne reviendra jamais, il sera perdu pour vous !’ [Wurmbrand dit] Alors moi ausi, je commençai à me réjouir » (En prison pour Christ, Imprisoned for Christ, Living Sacrifice Book Company, 2007, pages 91-92).

Pour en connaître plus sur les chrétiens persécutés dans le monde, allez sur www.persecution.com, fondé par le pasteur Wurmbrand. Après trois années dans une cellule du quartier de haute sécurité, isolé, n’ayant personne à qui parler, et douze ans de plus en prison, après avoir été torturé, battu, affamé, brûlé et marqué au fer rouge, le pasteur Wurmbrand montrait la plupart du temps un visage grave, mais dès qu’il souriait, son sourire était le plus beau que je n’ai jamais vu sur un vieil homme. Dans ce sourire, vous pouviez lire que les tribulations avaient engendré la patience, l’expérience, et que l’amour de Dieu avait été répandu dans son coeur par le Saint Esprit ! Il avait été transformé en un saint par ses souffrances !

Et trois de nos diacres, le Dr. Chan et le Dr Cagan, et Mr. Griffith, sont devenus des hommes de Dieu à cause des souffrances qu’ils ont vécues. Le Dr. Cagan me rappelle souvent le pasteur Wurmbrand. Lui aussi a souffert pour Christ. Lui aussi a un visage grave la plupart du temps. Mais lui aussi a un merveilleux sourire, et dans ce sourire on peut y lire toute les souffrances qu’il a endurées pour Christ et l’ont transformé en un saint homme.

Quand le Dr. Cagan a entendu que j’allais précher ce sermon, il a dit « La tribulation est positive pour les élus, mais négative pour ceux qui ne le sont pas. » La tribulation causera ceux qui ne sont pas élus de trébucher et d’abandonner l’église. Mais ceux qui traverseront l’angoisse d’une véritable conversion, et les épreuves de la vie chrétienne, apprendront à se réjouir en Christ dans ces souffrances ! Eux aussi seront transformés par la tribulation ! Je vous invite à vous lever et chanter le cantique numéro huit sur votre feuille de chants.

Avant, les joies terrestres je désirai, paix et repos je cherchai
   Aujourd’hui Toi seul je cherche, Tu donnes le meilleur ;
Et ceci sera ma prière : plus d’amour, Ô Christ, pour toi,
   Plus d’amour pour Toi, plus d’amour pour Toi.

Que la peine fasse son oeuvre, et la souffrance et le chagrin ;
   Doux sont leurs messagers, doux est leur refrain,
Quand ils chantent avec moi: plus d’amour, Ô Christ, pour Toi
   Plus d’amour pour Toi, plus d’amour pour Toi.
(« Plus d’amour pour Toi » ‘More Love to Thee’
     par Elizabeth P. Prentiss, 1818-1878).

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur Internet
à www.realconversion.com. Cliquez sur “Sermons en Français.”

You may email Dr. Hymers at rlhymersjr@sbcglobal.net, (Click Here)
or you may write to him at P.O. Box 15308, Los Angeles, CA 90015.
Or phone him at (818)352-0452.

Écriture avant le sermon lue par le Dr. Kreighton L. Chan : Romains 5:1-5.
Solo chanté avant le sermon par Mr. Benjamin Kincaid Griffith :
« Plus d’amour pour Toi » ‘More Love to Thee’
par Elizabeth P. Prentiss, 1818-1878.


BREF APERÇU DE

TRANSFORMÉ PAR LA TRIBULATION !

Par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

« Celui qui a reçu la semence dans les endroits pierreux, c'est celui qui entend la parole et la reçoit aussitôt avec joie ; mais il n'a pas de racines en lui-même, il manque de persistance, et, dès que survient une tribulation ou une persécution à cause de la parole, il y trouve une occasion de chute » (Matthieu 13:20-21).

(Marc 4:17)

I.   Premièrement, ceux qui trouvent offense dans la tribulation et quittent
l’église, Matthieu 13:21; Marc 4:17; Colossiens 2:7; Luc 8:13;
Marc 4:16-17; I Jean 2:19.

II.  Deuxièmement, ceux qui passent par la tribulation pour entrer dans
le royaume de Dieu, Actes 14:22, 19, 20; Luc 13:24;
Proverbes 28:26; Psaume 32:3-4.

III. Troisièmement, ceux qui sont transformés à travers les tribulations
de la vie chrétienne, Romains 5:3-5; 12:2.

Note du traducteur: Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en Français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).