Print Sermon

L'objectif de ce site Web est de fournir librement des sermons et des vidéos de sermons aux pasteurs et aux missionnaires dans le monde entier, particulièrement le tiers monde, où il y a peu si non pas, d'instituts théologiques ni d'écoles bibliques.

Ces sermons et vidéos sont distribués chaque année vers environ 1.500.000 ordinateurs dans plus de 221 pays sur le site www.sermonsfortheworld.com . Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur You Tube, mais délaissent bientôt You Tube, parce que chaque sermon les ramène vers notre site Web. You Tube alimente ainsi notre site Web. Ces sermons sont disponibles en 40 langues et accessibles à environ 120.000 personnes tous les mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les utiliser sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les pays musulmans et hindous.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net .




LA TOUR DE BABEL

(SERMON N°60 SUR LE LIVRE DE LA GENÈSE)

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles
le soir du Jour du Seigneur, le 28 novembre 2010

« Et ils dirent : allons, bâtissons-nous une ville et une tour, dont le sommet puisse atteindre jusqu’au ciel, et faisons-nous un nom, de peur que nous ne soyons dispersés sur la surface de toute la terre » (Genèse 11:4).


Après le déluge, Dieu dit aux descendants des fils de Noé « fructifiez et multipliez, et remplissez la terre [de nouveau] » (Genèse 9:1). Dieu leur dit de remplir la terre, et de la peupler. Comme l'écrit le Dr. McGee,

Dieu avait dit à l'homme qu'il devrait se disperser et remplir la terre à nouveau. Mais l'homme répondit à peu près en ces termes : « Pas question, nous n'allons pas nous disperser ; nous allons au contraire nous rassembler. Nous ne voulons plus de Toi. » La tour de Babel était une action contre Dieu…cette tour révélait l'attitude arrogante, défiante, et rebelle de l'homme envers Dieu. » (J. Vernon McGee, Th.D., Exposition de la Bible [Thru the Bible], Thomas Nelson Publishers, 1981, volume I, p. 53; note sur Genèse 11:4).

Nimrod (Genèse 10:8-10) instruisit les gens à construire une tour aussi haute qu'ils le pourraient, dans la vallée du Tigre et de l'Euphrate. Dans toute cette région, on trouve encore des ruines d'édifices semblables. Tous comportaient des escaliers allant jusqu'au sommet. En haut, ils adoraient le soleil, la lune et les étoiles. On dirait les constructions faites plus tard par les babyloniens comme lieux d'adoration, dédiés à leur idole Mardouk. Ces « tours » font penser à ces anciens temples mayas d'Amérique centrale, hautes constructions à degrés, ayant un grand escalier sur le devant de l'édifice qui montait jusqu'au sommet où les Mayas offraient des sacrifices humains à leurs dieux. Dans le premier chapitre de la lettre aux Romains, l'apôtre Paul parle de l'idolâtrie de ces anciens peuples en ces termes,

« Parce qu’ayant connu Dieu, ils ne l’ont pas glorifié comme Dieu, ni ne lui ont été reconnaissants : mais sont devenus vains dans leurs imaginations, et leur cœur insensé a été obscurci. Se vantant d’être sages, ils sont devenus insensés, et ils ont changé la gloire du Dieu incorruptible en la ressemblance de l’image de l’homme corruptible, et d’oiseaux, et de quadrupèdes, et de reptiles. C’est pourquoi aussi, Dieu les a abandonnés à l’impureté à travers les convoitises de leurs cœurs, si bien qu’ils déshonorent leurs propres corps entre eux : eux qui ont changé la vérité de Dieu en un mensonge, et ont adoré et servi la créature, plus que le Créateur, qui est béni pour toujours. Amen »
     (Romains 1:21-25).

Cependant la tour de Babel n'atteint pas son but. Ils voulaient « atteindre les cieux. » Mais ils ne le purent. Ils voulaient qu'elle soit le centre de leur culture, et les protège de la « dispersion » que Dieu avait ordonnée. Mais à la place d'exaucer un rêve, le projet se termina dans le chaos et la confusion. « Et donc son nom est appelé Babel » (Genèse 11:9). Le terme « Babel » signifie « confusion. » C'était vraiment la « Tour de la confusion » car c'est le lieu où Dieu les jugea en transformant leur langue en une multitude d'autres langages, les rendant incapables de pouvoir se comprendre. C'est de là que viennent toutes les langues et dialectes de la terre, car Dieu les mit à confusion et les dispersa.

Aujourd'hui, Dieu a envoyé la confusion et le chaos sur nous, comme un jugement. Regardez nos universités, leurs professeurs orgueilleux et remplis de confusion qui tendent leur poing vers Dieu. Regardez nos politiciens, qui se blâment entre eux, qui s'attaquent et se montrent du doigt – tous incapables, autant l'un que l'autre, de résoudre nos crises financières, tous dans un état de confusion extrême. Regardez notre jeunesse, sans travail, elle aussi dans la confusion, désorientée et sans espoir pour le futur,

« n’ayant pas d’espérance, et sans Dieu dans le monde »
       (Éphésiens 2:12).

Regardez nos foyers, dans la confusion eux aussi et tombant en morceaux. Regardez notre nation, qui se désintègre en poussière sous nos yeux ! Regardez la confusion à l'échelle mondiale, dont vous lisez tous les jours dans les journaux les terribles conséquences !

L'humanité est aujourd'hui dans la confusion. Cette terrible confusion que nous voyons ici-bas ne peut pas s'expliquer par la psychologie, ou la sociologie. Seule la Bible peut en donner la raison. La racine de la confusion de l'homme se trouve dans son orgueil et sa rébellion contre Dieu.

« Et ils dirent : allons, bâtissons-nous une ville et une tour, dont le sommet puisse atteindre jusqu’au ciel, et faisons-nous un nom, de peur que nous ne soyons dispersés sur la surface de toute la terre » (Genèse 11:4).

Qu'est-ce que cet orgueil, et cette arrogance, et cette rébellion contre le Dieu qui nous a créé ? Rien n'a changé dans la nature humaine. Le problème ultime de l'homme est l'orgueil et la révolte contre Dieu. C'est la raison pour laquelle Satan est tombé du Ciel,

« Car tu disais en ton cœur : je monterai au Ciel, j’élèverai mon trône au-dessus des étoiles de Dieu; je m’assiérai aussi sur le mont de la congrégation, sur les côtés du nord... Je monterai au-dessus des hauteurs des nuages, je serai semblable au Très-Haut » (Ésaïe 14:13-14).

L'orgueil de Satan fut le premier péché commis dans l'univers. Mais Dieu jeta Satan hors du Ciel, dans l'atmosphère autour de la terre. Et son orgueil et sa rébellion lui valurent d'être abattu de la sorte.

Et ce fut aussi le péché d'Adam,

«...par la désobéissance d’un seul homme beaucoup ont été rendus pécheurs... » (Romains 5:19).

Et toute la race humaine devint pécheresse quand Adam désobéit à Dieu par orgueil et par rébellion. Nous avons tous hérité de la nature pécheresse d'Adam, quand il tomba dans le péché. Rien n'a changé dans la nature de l'homme depuis la Chute. L'orgueil et la rébellion de la race humaine restent les mêmes. Remarquez comme ils de joignirent tous ensemble en entonnant le refrain de la tour de Babel. Je pense que c'est Nemrod, le fondateur de Babel, qui en fut le conducteur,

« ...allons, bâtissons-nous une ville et une tour, dont le sommet puisse atteindre jusqu’au ciel, et faisons-nous un nom, de peur que nous ne soyons dispersés sur la surface de toute la terre»
       (Genèse 11:4).

Ils reprirent ce refrain, encore et encore – des milliers d'entre eux chantonnant ce refrain tous ensemble en même temps. Mais si vous remarquez – personne n'éleva la voix contre cette rébellion. Tous ensembles, ils se réunirent en une grande foule qui reprenait ce refrain de la rébellion,

« ... allons, bâtissons-nous une ville et une tour, dont le sommet puisse atteindre jusqu’au ciel, et faisons-nous un nom, de peur que nous ne soyons dispersés sur la surface de toute la terre»
       (Genèse 11:4).

Personne ne protesta. Tous entonnèrent ce refrain et se joignirent à cette rébellion contre Dieu !

Cela montre l'unité de la race humaine pour pécher,

« Comme il est écrit: Il n’y a pas d’homme droit, non pas même un seul : il n’y en a aucun qui comprenne; il n’y a personne qui cherche Dieu. » (Romains 3:10-11).

Le Dr. Martyn Lloyd-Jones écrivit un résumé succinct d'un sermon sur la tour de Babel, en ces termes ci-dessous,

Le problème fondamental de l'homme est l'orgueil. Cela fut la cause de sa Chute originelle. [L'homme n'a jamais été] le même depuis. L'homme, en tant que pécheur, croit toujours qu'il peut être égal à Dieu et Le remplacer. [L'homme] croit aussi qu'il peut arriver à assurer sa sécurité, son bonheur et sa sûreté par ses propres efforts. Ceci donne toujours lieu au désastre et à la confusion. Cette tragique folie repose sur l'homme, qui ne réalise pas la grandeur de Dieu, ni son propre problème; ni le fait que Dieu offre le salut par Christ. Le seul chemin vers le Ciel est Christ (Martyn Lloyd-Jones, M.D., cité par Iain H. Murray dans Lloyd-Jones : Messager de la Grâce [Lloyd-Jones: Messenger of Grace], The Banner of Truth Trust, 2008, p. 89).

Fyodor Dostoyevsky, le grand auteur russe, était correct en disant, « Tous ceux qui ont essayé, depuis la nuit des temps jusqu'à aujourd'hui, de deviser des systèmes sociaux....ont été des utopistes, des raconteurs fables, des crédules qui se contredisent et ne connaissent rien...de cet étrange animal appelé "homme" » (par le Dr. Lloyd-Jones, cité par Iain H. Murray, ibid.). Tous les deviseurs de systèmes sociaux, de Nimrod à Marx, de Lénine à Mao Tse Toung et à Barack Obama, sont des utopistes, des raconteurs de fables, des crédules qui se contredisent et ne connaissent rien...de cet étrange animal appelé "homme" » (Murray, ibid.). Tous les « deviseurs » de systèmes sociaux n'ont pas compris que l'humanité, dans son unité, est complètement corrompue par la Chute. L'homme ne peut pas être sauvé par un « nouveau » système social. L'homme ne peut être sauvé que par Jésus Christ.

Le seul chemin vers le salut est par Christ, le Fils éternel de Dieu, parce que,

« Christ Jésus est venu dans ce monde pour sauver les pécheurs» (I Timothée 1:15).

Certaines personnes ayant rejeté les Écritures disent, avec un esprit de suffisance et de rébellion, que « Si Dieu était "équitable", Il sauverait tous les hommes. » Le concept « d'équitabilité » est très moderne. La Bible, à la place, utilise le mot « justice » et puisque tous les hommes sont orgueilleux et rebelles contre Dieu, il serait donc « juste » que Dieu condamne chaque être humain qui ait jamais vécu aux flammes de l'Enfer. Ce serait parfaitement juste. Bien que cela ne paraisse pas « équitable » à l'esprit aveuglé des libéraux modernes, de ceux qui se droguent, et des libertaires, il est parfaitement « juste » que Dieu envoie chaque pécheurs incorrigible dans le Lac de Feu. Et la Bible enseigne que tous les hommes sont véritablement incorrigibles.

C'est pour cela que la conversion commence quand un homme/femme, prend conscience, dans son cœur, qu'il/elle est incapable de recevoir une clémence quelconque, et admet dans son coeur qu'il/elle mérite l'ardente colère de Dieu. Un homme/femme est prêt(e) pour la véritable conversion seulement quand il/elle est brisé(e) par l'Esprit de Dieu. C'est seulement là, quand qu'il/elle ressent que « mon péché est toujours devant mes yeux » (Psaume 51:3) qu'il/elle devient un candidat(e), aux yeux de Dieu, pour une vraie conversion. Pour paraphraser le Dr. J. Gresham Machen, « L'Évangile semble comme un conte sans fondement » jusqu'à ce qu'un homme se sente condamné par ses péchés, celui dont il a hérité, et le sien propre. C'est seulement quand l'esprit de l'homme est écrasé sous le poids de son péché originel et présent, que là, seulement là et non avant, il peut devenir souple entre les mains de Dieu, qui peut ensuite le mener à Jésus.

Aussi longtemps que vous êtes content de vous-même, de votre condition, vous ne serez jamais attiré au Sauveur par l'Esprit de Dieu, et vous n'échapperez jamais au châtiment éternel ! Songez souvent à vos péchés. Pensez souvent à l'Enfer. Cela vous préparera à votre salut en Christ Jésus. Toutes les autres méthodes échoueront, un jour ou l'autre. Toutes les tentatives pour vous réformer échoueront. Tous vos efforts pour vous sauver vous-même, en vous appuyant sur la Bible, échoueront. Tout ce que vous entreprendrez pour « atteindre la sécurité, le bonheur et la protection par [vos] propres forces » échoueront. « Tout ceci ne mène qu'à la confusion et au désastre » (Lloyd-Jones, ibid.). Il en sera pour vous comme il en a été de ceux de la tour de Babel. Confusion ! Confusion ! Une vie de confusion et une éternité de confusion, et les feux menaçants de l'Enfer qui attendent ceux qui tiennent tête à Dieu par orgueil et rébellion ! Désastre et confusion seront votre lot, à moins que l'Esprit de Dieu ne vous amène sous la conviction de votre péché et ne vous réveille pour ressentir votre besoin de Jésus, le Fils de Dieu !

Jésus est mort sur la Croix pour payer la dette de votre péché. Il s'est substitué à vous et a souffert pour vous. Il est ressuscité des morts et Il est retourné au Ciel pour vous donner une nouvelle naissance. Son précieux Sang peut laver votre péché pour toujours ! Mais vous ne ressentirez jamais votre besoin de Jésus, à moins que vous ne ressentiez aussi le poids de votre péché et la honte de votre orgueil et de votre rébellion contre Dieu. Alors, vous serez conduit par Dieu à dire dans votre cœur,

Sonde-moi, ô Dieu, et connais mon cœur;
Éprouve-moi, et connais mes pensées.
Connais mon cœur; éprouve-moi, et connais mes pensées.
Et vois s’il y a en moi quelque mauvais chemin,
Et conduis-moi sur le chemin éternel.
   (« Sonde-moi, ô Dieu » [Search Me, O God] tiré du Psaume 139:23-24).

Je vous invite à vous lever et chanter. C'est le numéro 8 sur votre feuille de chants, « Sonde-moi, ô Dieu » [Search Me, O God] tiré du Psaume 139:23-24.

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine en ligne sur Internet
à www.realconversion.com. Cliquez sur « Sermons en Franҫais. »

You may email Dr. Hymers at rlhymersjr@sbcglobal.net, (Click Here)
or you may write to him at P.O. Box 15308, Los Angeles, CA 90015.
Or phone him at (818)352-0452.

Écriture avant le sermon lue par Dr. Kreighton L. Chan : Genèse 11:1-9.
Solo avant le sermon chanté par Mr. Benjamin Kincaid Griffith :
« Sonde-moi, ô Dieu » [Search Me, O God] tiré du Psaume139:23-24.

Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en Français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006].)