Print Sermon

L'objectif de ce site Web est de fournir librement des sermons et des vidéos de sermons aux pasteurs et aux missionnaires dans le monde entier, particulièrement le tiers monde, où il y a peu si non pas, d'instituts théologiques ni d'écoles bibliques.

Ces sermons et vidéos sont distribués chaque année vers environ 1.500.000 ordinateurs dans plus de 221 pays sur le site www.sermonsfortheworld.com . Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur You Tube, mais délaissent bientôt You Tube, parce que chaque sermon les ramène vers notre site Web. You Tube alimente ainsi notre site Web. Ces sermons sont disponibles en 40 langues et accessibles à environ 120.000 personnes tous les mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les utiliser sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les pays musulmans et hindous.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net .




LA CONVERSION PROPHÉTISÉE DES JUIFS
– APPLIQUÉE AUX GENTILS

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles
le soir du Jour du Seigneur, le 14 novembre 2010

« Fais-moi me retourner, et je retournerai; car tu es le Seigneur, mon Dieu. Certes, après m’être détourné, je me repentis, et après cela j’ai été instruit, j’ai frappé sur ma cuisse; j’ai été honteux, oui, même confus, parce que j’ai porté l’opprobre de ma jeunesse » (Jérémie 31:18-19).


Le Dr. A. W. Tozer (1897-1963) a écrit un essai intitulé, « Pourquoi sommes-nous tièdes au sujet du retour de Christ » dans lequel il dit,

      Peu de temps après la première guerre mondiale, j'entendis un grand prédicateur des églises du Sud dire qu'il craignait l'intense intérêt pour la prophétie, très courant à l'époque, qui ferait mourir l'espérance bénie de la deuxième venue de Christ quand il s'avérait que des évènements prouvaient que leurs interprètes enthousiastes s'étaient trompés. Ce prédicateur était un prophète, ou tout au moins un observateur très perspicace de la nature humaine (Le meilleur de A. W. Tozer [The Best of A. W. Tozer], compilé par Warren W. Wiersbe, Baker Book House, 1978, p. 55).

Il est vrai que les livres sur les prophéties continuent à se vendre. Certains prédicateurs prêchent toujours sur des thèmes prophétiques. Mais un excès de prédications sur la prophétie, après les deux guerres mondiales, ne manquèrent pas de causer une vive réaction. Ces prédicateurs dirent qu'Hitler était l'Antéchrist. Ils dirent aussi que la fin du monde arriverait par une explosion atomique – et d'autres choses de ce genre. Quand les évènements montrèrent qu'ils s'étaient trompés, beaucoup de prédicateurs s'arrêtèrent de prêcher sur la prophétie biblique. Les signes de la deuxième venue de Christ furent rapidement remplacés. Les calvinistes les repoussèrent jusqu'au premier siècle. Les dispensationalistes les rangèrent tous dans la tribulation de sept ans à la fin de notre âge. Je pense que les deux approches sont incorrectes.

Notre texte est très puissant. Il a deux significations, une prophétique et une personnelle. Essayons de l'examiner sous les deux angles.

« Fais-moi me retourner, et je retournerai; car tu es le Seigneur, mon Dieu. Certes, après m’être détourné, je me repentis, et après cela j’ai été instruit, j’ai frappé sur ma cuisse; j’ai été honteux, oui, même confus, parce que j’ai porté l’opprobre de ma jeunesse » (Jérémie 31:18-19).

I. Premièrement, la signification prophétique du texte.

Il s'adresse à Éphraïm, qui est le nom de Dieu souvent utilisé pour décrire Israël. Ce texte fait référence au futur, quand Israël se repentira et sera sauvé. La fin de Jérémie 30:24 dit, « vous comprendrez ceci dans les derniers jours » (Jérémie 30:24). Immédiatement après, la Bible d'étude Scofield fait remarquer, « Résumé : Israël dans les derniers jours, » juste avant le chapitre 31 (La Bible d'étude Scofield [The Scofield Study Bible], p. 805). Le Dr. J. Vernon McGee vit ceci comme une prophétie (En parcourant la Bible [Thru the Bible], Thomas Nelson Publishers, 1983, volume III, p. 402; note sur Jérémie 30:24) – mais je pense qu'il l'a placé un peu trop loin, dans « l'âge du Royaume. »

Dieu a remarquablement béni le peuple juif ces dernières années. En 1948, la nation d'Israël fut établie. Les Juifs qui avaient été dispersés dans le monde entier, et persécutés depuis plus de deux mille ans, commencèrent à revenir dans leur patrie. La nation d'Israël est entourée de tous les côtés par des pays musulmans violemment anti-juifs. Mais Dieu a protégé Israël – miraculeusement, ce qui est un « signe » de la Venue de Jésus Christ !

De plus, Dieu a éveillé le cœur de beaucoup de Juifs. Ces dernières trente cinq années, beaucoup plus d'entre eux sont venus à Christ que pendant les mille neuf cent années précédentes !

En 1973, j'étais assis un jour par terre avec un groupe de jeunes, à Corte Madera, en Californie, quand Moishe Rosen (1932-2010) commença officiellement le mouvement « Juifs pour Jésus. » J'étais fier de l'appeler mon ami. C'est lui qui nous a mariés, ma femme et moi. L'été 2009, ma famille et moi-même sommes allés le voir chez lui, et nous avons échangé des présents puis déjeuné ensembles. Plus tôt cette année-ci, Ileana et moi sommes retournés à San Francisco pour ses obsèques. Moishe Rosen était un grand évangéliste. On estime que directement, ou indirectement, il est l'instrument humain responsable de plus de conversions de Juifs à Jésus que tout autre homme, depuis le temps des apôtres.

Sûrement, c'est encore un « signe » de Sa deuxième Venue. Très peu de commentateurs modernes remarquent que le texte fait prophétiquement référence à la conversion des Juifs. Pourtant, et c'est assez surprenant, le Dr. John Gill (1697-1771) s'en aperçut très clairement dès le 18ème siècle ! Il dit, «...la prophétie semble avoir égard à la conversion des Juifs dans les derniers jours » (John Gill, D.D., Un exposé de l'Ancien Testament [An Exposition of the Old Testament], The Baptist Standard Bearer, réimprimé en 1989, volume 5, p. 573; note sur Jérémie 31:18). Et le Dr. Gill d'ajouter, « De cette manière, les Juifs se retourneront [changeront de direction] dans les derniers jours » (ibid., p. 574). Jésus Lui-même a prédit la dispersion des Juifs et leur retour à Jérusalem à la fin de cet âge,

« Et ils tomberont sous le tranchant de l’épée, et ils seront menés captifs dans toutes les nations, et Jérusalem sera piétinée par les Gentils, jusqu’à ce que les temps des Gentils soient accomplis» (Luc 21:24).

Et l'apôtre Paul donna cette prophétie,

« Cet aveuglement est arrivé en partie à Israël jusqu’à ce que la plénitude des Gentils soit entrée. Et de même tout Israël sera sauvé, comme il est écrit : le Libérateur viendra de Sion, et il éloignera l’impiété de Jacob » (Romains 11:25-26).

Le prophète Zacharie a dit,

« Et je répandrai sur la maison de David, et sur les habitants de Jérusalem, l’esprit de grâce et de supplications: et ils regarderont vers moi, celui qu’ils ont percé, et ils en mèneront le deuil comme on mène le deuil pour un fils unique, et ils auront du remord pour lui, comme on a du remord pour un premier-né» (Zacharie 12:10).

Ce qui montre la signification prophétique de notre texte,

« Fais-moi me retourner, et je retournerai; car tu es le Seigneur, mon Dieu. Certes, après m’être détourné, je me repentis, et après cela j’ai été instruit, j’ai frappé sur ma cuisse; j’ai été honteux, oui, même confus, parce que j’ai porté l’opprobre de ma jeunesse » (Jérémie 31:18-19).

Mais nous ne devons pas voir ce texte uniquement comme une prophétie intéressante au sujet de la rédemption d'Israël. Dans son essai, « Un exposé doit s'appliquer » (Exposition Must Have Application) le Dr. Tozer écrit, « Il n'y a rien de plus ennuyeux et futile que la doctrine biblique enseignée pour elle-même » (A. W. Tozer, D.D., Le meilleur de A. W. Tozer [The Best of A. W. Tozer], compilé par Warren W. Wiersbe, Baker Book House, 1979, p. 140). Ainsi, nous devons appliquer ce texte à ceux d'entre nous qui ne sont pas encore convertis.

« Fais-moi me retourner, et je retournerai; car tu es le Seigneur, mon Dieu. Certes, après m’être détourné, je me repentis, et après cela j’ai été instruit, j’ai frappé sur ma cuisse; j’ai été honteux, oui, même confus, parce que j’ai porté l’opprobre de ma jeunesse » (Jérémie 31:18-19).

Ceci nous amène au deuxième point de ce sermon.

II. Deuxièmement, la signification personnelle du texte.

« Fais-moi me retourner, et je retournerai. » Le Dr. Gill écrit que ceci fait référence à la « première œuvre de la conversion, qui a pour conséquence de retourner l'homme et de le « tourner » de l'obscurité à la lumière, de la puissance de Satan à Dieu; c'est un mouvement du cœur... un retournement de la volonté, des affections, et des biais de l'esprit. C'est un tour complet des personnes vers le Seigneur...et il n'est pas dans le pouvoir de l'homme de le faire, car dans ce mouvement, il n'est pas actif mais passif ; c'est à dire que l'oeuvre de la conversion est celle du Seigneur, et la Sienne seulement » (John Gill, D.D., ibid., p. 574).

« Fais-moi me retourner, et je retournerai. » Mais si Dieu ne vous fait pas vous « [re]tourner » vers Christ, vous ne « [re]tournerez » pas ! Quelqu'un pourra dire, « C'est décidément bien du haut calvinisme ! » Mais personne n'a jamais accusé le Dr. Tozer d'être un « haut calviniste. » Juste le contraire. Il était un arminianiste ! Pourtant, le Dr. Tozer croyait en la Bible, et c'est pour cela qu'il dit,

Selon une complète méprise de compréhension...de la liberté de la volonté humaine, le salut est rendu périlleusement dépendant de la volonté de l'homme plutôt que de la volonté de Dieu. Cependant, si profond soit le mystère, si nombreux soient les paradoxes impliqués, il est toujours vrai que les hommes deviennent saints, non pas par le fait d'un de leurs caprices, mais bien par un appel souverain de Dieu. Ne nous a-t-Il donc pas, par de telles paroles, enlevé des mains le choix ultime ? « C’est l’Esprit qui vivifie; la chair ne sert à rien » [Jean 6:63]…« Tout ce que le Père me donne viendra à moi » [Jean 6:37)]…« Personne ne peut venir à moi, sauf si le Père qui m’a envoyé, ne l’attire » [Jean 6:44]…« Comme tu lui as donné puissance sur toute chair, afin qu’il donne la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés » [Jean 17:2]… « Mais quand il plut à Dieu, qui m'a mis à part dès le ventre de ma mère et qui m'a appelé par sa grâce, de révéler son Fils en moi » [Galates 1:15-16]…Le droit de la détermination doit toujours demeurer avec Dieu (A. W. Tozer, D.D., « Le mystère de l'appel » [The Mystery of the Call,] dans La conquête divine [The Divine Conquest], Christian Publications, 1950, p. 48).

« Fais-moi me retourner, et je retournerai; car tu es le Seigneur, mon Dieu. Certes, après m’être détourné, je me repentis, et après cela j’ai été instruit, j’ai frappé sur ma cuisse; j’ai été honteux, oui, même confus, parce que j’ai porté l’opprobre de ma jeunesse » (Jérémie 31:18-19).

Je préfère appeler ce « [re]tournement » « réveil » – quand l'Esprit de Dieu amène une personne sous la conviction profonde de son péché. « Certes, après m’être détourné, je me repentis. » Seulement après qu'une personne non convertie soit « [re]tournée » par Dieu, peut-elle expérimenter une véritable repentance évangélique, accompagnée d'un profond chagrin pour son péché et foi en Jésus. Ainsi, la véritable conversion vient de Dieu – ou elle ne vient pas du tout ! Dans le livre des Lamentations, le prophète Jérémie priait,

« Retourne-nous à toi, ô Seigneur, et nous retournerons »
       (Lamentations 5:21).

Vous ne pouvez jamais « apprendre » comment devenir un chrétien ! Vous ne pouvez jamais « apprendre » comment venir à Christ ! Si vous essayez, vous resterez de ceux,

« Qui apprennent toujours, et [sont] jamais capables de parvenir la connaissance de la vérité » (II Timothée 3:7).

Alors, que pouvez-vous faire ? Et bien, vous pouvez commencer à prier les mots de notre texte,

« Fais-moi me retourner, et je retournerai; car tu es le Seigneur, mon Dieu » (Jérémie 31:18).

Si cela devient une prière sincère et constante de votre cœur – non pas juste des mots, mais un véritable acharnement à « entrer en » Christ (Luc 13:24) – ce ne sera pas long avant que Dieu ne vous réponde – et vous [re]tourne vers Son Fils, qui est mort sur la Croix pour payer la pénalité de votre péché, et qui est ressuscité des morts pour vous donner la vie éternelle.

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine en ligne sur Internet
à www.realconversion.com. Cliquez sur « Sermons en Franҫais. »

You may email Dr. Hymers at rlhymersjr@sbcglobal.net, (Click Here)
or you may write to him at P.O. Box 15308, Los Angeles, CA 90015.
Or phone him at (818)352-0452.

Écriture avant le sermon lue par Dr. Kreighton L. Chan : Jérémie 31:31-34.
Solo avant le sermon chanté par Mr. Benjamin Kincaid Griffith :
« Oh viens, oh viens, Emmanuel » [O Come, O Come, Emmanuel]
(traduit par John M. Neale, 1818-1866).


BREF APERÇU DE

LA CONVERSION PROPHÉTISÉE DES JUIFS
– APPLIQUÉE AUX GENTILS

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

« Fais-moi me retourner, et je retournerai; car tu es le Seigneur, mon Dieu. Certes, après m’être détourné, je me repentis, et après cela j’ai été instruit, j’ai frappé sur ma cuisse; j’ai été honteux, oui, même confus, parce que j’ai porté l’opprobre de ma jeunesse » (Jérémie 31:18-19).

I.   Premièrement, la signification prophétique du texte,
Jérémie 30:24; Luc 21:24; Romains 11:25-26; Zacharie 12:10.

II.  Deuxièmement, la signification personnelle du texte, Jean 6:63,
Jean 6:37, 44; Jean 17:2; Galates 1:15-16; Lamentations 5:21;
II Timothée 3:7; Luc 13:24.

Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en Français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006])