Print Sermon

L'objectif de ce site Web est de fournir librement des sermons et des vidéos de sermons aux pasteurs et aux missionnaires dans le monde entier, particulièrement le tiers monde, où il y a peu si non pas, d'instituts théologiques ni d'écoles bibliques.

Ces sermons et vidéos sont distribués chaque année vers environ 1.500.000 ordinateurs dans plus de 221 pays sur le site www.sermonsfortheworld.com . Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur You Tube, mais délaissent bientôt You Tube, parce que chaque sermon les ramène vers notre site Web. You Tube alimente ainsi notre site Web. Ces sermons sont disponibles en 40 langues et accessibles à environ 120.000 personnes tous les mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les utiliser sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les pays musulmans et hindous.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net .




SOLITUDE EXISTENTIELLE – ET ÉGLISE LOCALE

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Tabernacle de Los Angeles
Le matin du Jour du Seigneur, le 3 octobre 2010

« Il y aura des signes dans le soleil, dans la lune et dans les étoiles. Et sur la terre, il y aura l'angoisse chez les nations qui ne sauront que faire, au bruit de la mer et des flots, les hommes rendant l'âme de terreur dans l'attente de ce qui surviendra pour la terre; car les puissances des cieux seront ébranlées » (Luc 21:25-26).


Jésus a dit que deux choses caractériseraient l'état psychologique du monde à la fin de l'histoire. D'abord, Il a dit qu'il y aurait « de l'angoisse chez les nations, qui seront perplexes, c'est à dire qu'elles ne sauront que faire » (Luc 21:25). Le terme grec « perplexe » vient étymologiquement du mot « aporeō. » Le Dr. Strong dit que ce mot signifie « n'avoir aucune porte de sortie...être mentalement dépassé » (Concordance exhaustive de Strong [Strong’s Exhaustive Concordance], numéro 639). Christ a aussi dit que la génération précédant la fin de cet âge serait soumise à un stress psychologique si grand qu'elle serait perplexe, qu'elle ne saurait que faire, qu'elle aurait le sentiment qu'il n'existe aucun moyen de sortir de sa condition désespérée. Ensuite, Christ a prédit que « les hommes [rendront] l'âme de terreur dans l'attente de ce qui surviendra pour la terre; car les puissances des cieux seront ébranlées » (Luc 21:26). Christ a dit que les hommes de la génération des derniers jours seraient terrifiés par ce que leurs yeux verront « ce qui surviendra pour la terre » (Luc 21:26). Le célèbre philosophe français Jean-Paul Sartre (1905-1980), dans sa pièce de théâtre intitulée « Huis clos », a parlé des craintes de l'homme moderne, sentant qu'il n'y a « aucune porte de sortie. »

En fait, c'est Jean-Paul Sartre qui a fait connaître l'existentialisme, philosophie du nihilisme, une croyance que la vie n'a aucun but ni aucune signification. L'existentialisme est une philosophie pessimiste du désespoir, qui enseigne que chaque personne est seule, dans un univers sans but, sans Dieu, sans espoir et rempli d'anxiété.

Le Dr. Paul Chappell, dans son livre, Comprendre les temps [Understanding the Times], a dit, « Êtes-vous troublé ? Êtes-vous anxieux ? Les nouvelles du soir remplissent-elles votre cœur de crainte ? Êtes-vous préoccupé par les problèmes de votre gouvernement, la stabilité financière, les futurs marchés du travail, en bref votre futur ?...La perspective humaine n'offre rien d'autre que le scepticisme, la frustration et le souci » (Paul Chappell, D.D., Comprendre les temps [Understanding the Times], Striving Together Publications, 2010, p. xix).

Bien que je ne sois absolument pas d'accord avec le « décisionisme » de Billy Graham et quelques autres sujets, je pense que ce dernier avait tout à fait raison sur ce qu'il disait à propos de Luc 21:25 dans son livre Le monde en feu [World Aflame] (Doubleday and Company, 1965). Dans ce livre, il dit « On n'avait encore jamais vu une époque où les gens sont tellement sur leur garde, irascibles et si facilement offensés. Les psychologues sont si occupés qu'ils ont eux aussi des dépressions nerveuses, alors qu'ils essayent en vain de réparer nos nerfs en pelote. Les foyers se disloquent sous la pression dévastatrice de la vie moderne…il arrive même que les familles soient également trahies par leurs propres membres. Nous sommes certainement en danger dans cette génération de dépressions nerveuses » (ibid., p. 217).

Avez-vous lu, il y a quelques jours, l'histoire de ce jeune étudiant de l'Université du Texas ? (29 septembre 2010). Colton Joshua Tooley était un jeune universitaire en maths. On le décrivait comme brillant, respectueux. Il venait d'une bonne famille. Mais Colton Joshua Tooley, portant une cagoule telle que l'on met pour garder la tête au chaud quand on fait du ski, « a ouvert le feu mardi sur le campus de l'Université du Texas avec un fusil d'assaut avant de s'enfuir dans la bibliothèque et de retourner l'arme sur lui pour se tuer. » (Agence de nouvelles de l'Associated Press, mercredi 29 septembre 2010). Heureusement, personne n'a été tué. Je vous demanderai de prier pour cette famille. Mais qu'en est-il de Colton Tooley lui-même ? Savez-vous que le suicide est maintenant la deuxième cause de mortalité chez les jeunes entre 18 et 25 ans ? Et si même beaucoup ne vont pas aussi loin en prenant leur vie, de nombreux jeunes me disent « il n'y a pas de solution, on ne peut pas s'en sortir. » Ils sont « dépassés » mentalement, et pensent qu'il n'y a aucune « porte de sortie » pour leur condition de désespérés. Et l'émotion dominante que ces jeunes ressentent s'appelle la solitude. Et comme beaucoup d'autres, je pense que Colton Joshua Tooley se sentait très seul. Bien qu'entouré de milliers d'autres étudiants sur le campus de l'université, je crois qu'il se sentait complètement seul, avec personne sur qui vraiment compter.

Selon le Dr. Leonard Zunin, un psychiatre éminent, la solitude est le plus grand problème de l'humanité. Le psychanalyste Erich Fromm a dit, « Le plus grand besoin de l'homme est de surmonter son sentiment de séparation, de quitter la prison de son moi » pour échapper à sa solitude ! Et il n'y a pas de lieu plus solitaire pour des jeunes que cette grande ville de Los Angeles, ou un campus universitaire, comme celui de l'université de la ville de Pasadena, ou de Cal State L.A., ou de l'Université du Texas, où Colton Joshua Tooley s'est suicidé il y a quelques jours. Il se sentait si irrémédiablement seul qu'il pensait qu'il ne pouvait plus continuer ainsi, même entouré de milliers d'étudiants. Et qu'en est-il de vous-même ? Avez-vous jamais pensé que personne ne se souciait vraiment de vous – que ce que vous ressentiez ne faisait aucune différence pour quelqu'un ?

La solitude sans espoir, existentielle, de la plupart des jeunes a plusieurs causes – la fragmentation de la famille, spécialement parmi nos jeunes chinois, ceux qui viennent d'autres pays d'Asie, et même les hispaniques. Vos parents sont séparés, ou alors ils travaillent de longues heures et vous ne les voyez presque jamais. Ils ne sont simplement pas là pour vous, lorsque vous en avez le plus besoin. Vous essayez de vous rapprocher des autres avec « Twitter » ou « Facebook » ou en envoyant des courriels, ou encore en passant des centaines d'appels sur votre téléphone portable. Mais tout ceci reste très superficiel. Vous parlez dans une machine, et non face à face avec une véritable personne. Et il n'est pas étonnant, alors que la technologie de la communication se développe, que cela ne vous aide pas à échapper au terrible sentiment que mon pasteur chinois, le Dr. Timothy Lin, appelait « la solitude de la jeunesse. »

Et qu'en est-il des églises ? Je suis sûr que Colton Joshua Tooley allait à l'église. Ses parents lui ont donné le prénom de Joshua [Josué], un personnage célèbre de la Bible. Mais quelque soit l'église que Colton Joshua Tooley fréquentait, elle n'a pas pu guérir sa solitude. Était-ce une église baptiste ? Était-ce une église évangélique ? La plupart des églises évangéliques se sont arrêtées d'avoir un service le dimanche soir. Ils pensent donner ainsi une image « progressiste » – mais ils oublient qu'un jeune homme, qui n'est pas encore marié, comme Colton Joshua Tooley, a besoin d'une église qui se soucie assez de lui pour avoir un service le dimanche soir – et le samedi soir aussi ! Mon pasteur à l'église chinoise, le Dr. Timothy Lin, disait souvent, « Faites de l'église votre deuxième maison. Cela vous aidera à guérir de la "solitude de la jeunesse". » Je suis complètement d'accord avec lui ! C'est pour cela que notre église a quelque chose pour les jeunes quatre soirs par semaine ! Nous sommes là pour vous !

Jésus a envoyé dans le monde Son Fils unique, Jésus Christ, pour mourir sur la Croix pour payer la rançon de notre péché. Il a versé Son Sang pour nous laver de nos péchés. Jésus est physiquement ressuscité des morts pour notre justification, et nous donner une nouvelle naissance et la vie éternelle. Mais Jésus n'a jamais écrit de livre. Et Jésus n'a jamais fondé d'école. La seule et unique institution que Jésus a créée sur la terre est l'église locale. Christ a dit,

« Sur ce roc, je bâtirai mon église, et les portes de l'enfer ne prévaudront pas contre elle » (Matthieu 16:18).

Il a bâti son église pour vous – pour échapper à la solitude existentielle nihiliste et sans espoir de ce monde, vain et vide !

L'église que Christ a bâtie à Jérusalem est notre modèle. Quelle merveilleuse maison de bonheur et de joie où l'on peut venir – l'église que Christ a bâtie à Jérusalem!

« Ils persévéraient dans l'enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain et dans les prières » (Actes 2:42).

« Ils étaient chaque jour tous ensemble assidus au temple, ils rompaient le pain dans les maisons et prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de cœur, louant Dieu et trouvant grâce auprès de tout le peuple. Et le Seigneur ajoutait chaque jour à l'Église ceux qui étaient sauvés » (Actes 2:46-47).

C'est ce genre d'église que nous voulons être ! Nous sommes une église où nous « rompons le pain » ensemble, prenant notre repas ensemble à la fin du service du dimanche matin, et du dimanche soir ! Nous sommes une église où l'Évangile de Christ est placé au centre, où nous annonçons la bonne nouvelle de Christ qui s'est substitué pour nous dans la mort pour payer le prix de nos péchés, et où nous annonçons aussi Sa résurrection, qui nous donne la vie, et ceci à chaque service ! Nous sommes une église qui partage sa « nourriture avec joie et simplicité de cœur » chaque dimanche matin et chaque dimance soir. Si vous continuez à venir dans cette église, vous serez nourris – de nourritures spirituelles, et de délicieux repas en plus ! C'est pour cela que nous disons, en toute simplicité, « Pourquoi rester seul ? Venez à l'église ! Pourquoi rester perdu ? Venez chez vous, venez à Jésus Christ, le Fils de Dieu ! » Je vous invite à vous lever maintenant et chanter avec moi ce petit chant que j'ai écrit « Viens dîner à la maison. » Il se chante sur l'ancienne mélodie western intitulée « Sur les ailes d'une colombe blanche comme la neige », la troisième strophe !

Les gens des grandes villes ne semblent pas se soucier;
Car ils ont peu à offrir et peu d'amour à donner.
Mais viens à Jésus et tu verras qu'avec Lui,
La nourriture est sur la table et l'amitié partagée !
Viens à la maison - l'église - prendre ton repas,
Tous rassemblés pour ce moment de grâce;
Ce sera un vrai bonheur,
Quand nous serons tous à table, ensemble !
   (« Viens dîner à la maison. » [Come Home to Dinner]
     par le Dr. R. L. Hymers, Jr., sur la mélodie de
       « Sur les ailes d'une colombe blanche comme la neige »
        [On the Wings of a Snow White Dove.])

Mais il faut vous rappeler que même notre église ne peut vraiment vous aider à surmonter votre solitude existentielle et votre désespoir. Marquez ce rendez-vous sur votre agenda. Réservez vos dimanches. Soyez à l'église tous les dimanches. Étudiez pour vos examens maintenant. N'attendez pas la dernière minute pour ensuite manquer l'église. Ce n'est pas une manière de commencer la vie chrétienne ! Étudiez régulièrement tous les jours. Et vous n'aurez pas besoin de manquer l'église quand vos examens trimestriels arrivent.

Dans son livre mondialement célèbre, Manuel de la Bible par Halley [Halley’s Bible Handbook] (Regency, édition de 1965, p. 819), le Dr. Henry H. Halley dit « tous les chrétiens se doivent d'aller à l'église, tous les dimanches. » Faites-le ! Venez à la maison, l'église, tous les dimanches ! Chantons la deuxième strophe de « Viens dîner à la maison » !

L'amitié est douce et tes amis sont là;
Ensemble à table, nos cœurs remplis de joie.
Jésus est avec nous, Il nous invite,
Viens à la maison dîner et partager le pain !
Viens à la maison - l'église - prendre ton repas,
Tous rassemblés pour ce moment de grâce;
Ce sera un vrai bonheur,
Quand nous serons tous à table, ensemble !

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine en ligne sur Internet
à www.realconversion.com. Cliquez sur « Sermons en Franҫais. »

You may email Dr. Hymers at rlhymersjr@sbcglobal.net, (Click Here)
or you may write to him at P.O. Box 15308, Los Angeles, CA 90015.
Or phone him at (818)352-0452.

Les Écritures avant le sermon ont été lues par le Dr. Kreighton L. Chan : Luc 21:25-28.
Solo avant le sermon chanté par Mr. Benjamin Kincaid Griffith :
« En des temps tels que ceux-ci » (par Ruth Caye Jones, 1944).

Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en Français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006])