Print Sermon

L'objectif de ce site Web est de fournir librement des sermons et des vidéos de sermons aux pasteurs et aux missionnaires dans le monde entier, particulièrement le tiers monde, où il y a peu si non pas, d'instituts théologiques ni d'écoles bibliques.

Ces sermons et vidéos sont distribués chaque année vers environ 1.500.000 ordinateurs dans plus de 221 pays sur le site www.sermonsfortheworld.com . Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur You Tube, mais délaissent bientôt You Tube, parce que chaque sermon les ramène vers notre site Web. You Tube alimente ainsi notre site Web. Ces sermons sont disponibles en 40 langues et accessibles à environ 120.000 personnes tous les mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les utiliser sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les pays musulmans et hindous.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net .




UN COUP PORTE À L’ENSEIGNEMENT DE MACARTHUR
SUR LE SANG DE CHRIST

Par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché à Calvary Road Baptist Church, Monrovia, Californie
Vendredi soir, le 6 août 2010

« Le précieux Sang de Christ » (I Pierre 1:19).


Je n’ai rien de personnel contre le Dr. John MacArthur. Parfois, je suis même heureux de le citer sur d’autres sujets que celui-ci. Mais avec le temps, ses déclarations sur le Sang de Christ ont attiré mon attention et ont commencé à me déranger. Par example, dans la Bible d’Étude MacArthur il dit, « Le Sang est utilisé comme substitut signifiant la mort » (Bible d’Étude MacArthur, The MacArthur Study Bible, Word Publishers, 1997; remarque sur Hébreux 9:14). Dans son commentaire sur Hébreux, il fait remarquer, « Ce n’est pas le sang, sous sa forme physique, qui nous a sauvé, mais c’est le fait de mourir à notre place, c’est à dire Jésus versant Son sang (sous cette forme-là.) » (John MacArthur, D.D., Commentaire de Mac Arthur sur Hébreux dans le Nouveau Testament, MacArthur New Testament Commentary on Hebrews, Moody Press, 1983, p. 237). Ainsi, le Dr. MacArthur regarde le Sang comme un simple « substitut, » ou encore un simple « symbole » de la mort de Christ. Non pas le Sang réel, non ! Juste un symbole, juste un substitut. Selon lui, il n’y a pas de « véritable » Sang, ou de Sang « réel. » Beaucoup de jeunes prédicateurs le suivent dans ce raisonnement.

Mais je suis bien trop âgé pour être trompé par des propos de ce genre ! Vous ne pourrez jamais me mettre d’accord avec ce genre d’enseignement « moderne » ! Si vous voulez mon avis, cela ressemble trop à du modernisme, ou plutôt à un déguisement moderne en faveur du vieux mensonge du libéralisme : on n’attaque pas le Sang directement, mais on l’explique d’une manière détournée.

Malgré ce que peuvent dire ou encore faire les autres, je rejette quoi que ce soit venant des libéraux. Je suis d’accord avec les paroles du Dr. Martyn Lloyd-Jones, quand il dit que,

La manière ultime de vérifier si un homme prêche véritablement l’Évangile ou non est de faire attention à l’importance qu’il place sur « le sang. » Cela ne suffit pas de prêcher la croix ou la mort de Jésus; le véritable test est « le sang. » (D. Martyn Lloyd-Jones, M.D., Le chemin de Dieu pour la réconcilation, God’s Way of Reconciliation, p. 331).

« Le test est “ le sang”. »

« Le précieux Sang de Christ » (I Pierre 1:19).

Le Dr. Lloyd-Jones dit également,

Notre Évangile n’est pas un Évangile de sang, le Sang en est la fondation; sans lui, rien n’existe (D. Martyn Lloyd-Jones, M.D., ibid., p. 240).

Oh ! Combien est précieux ce flot
   Qui me rend blanc comme neige;
Je ne connais aucune autre source,
   Aucune autre source que le Sang de Jésus.
( « Rien d’autre que le Sang de Jésus » par Robert Lowry, 1826-1899).

Vous pouvez dire « Amen » quand je parle à l’encontre de ce que dit le Dr. MacArthur, quand il minimise l’importance du « précieux Sang de Christ. » Mais je me demande si vous, vous ne faites pasla meme chose non plus. À moins de n’être profondémrent convaincu de péché, vous ne réaliserez jamais votre besoin pour « le Précieux Sang de Christ. » Avez–vous déjà ressenti la puissance du péché dans votre vie ? Avez–vous déjà songé que vos péchés sont tous inscrits dans le Grand Livre de Dieu ? Avez–vous déjà ressenti la crainte que vous inspire le jour où la colère de Dieu viendra, où vous serez « jugé pour les choses écrites dans le Grand Livre, selon vos oeuvres ? » (Apocalypse 20:12). Avez-vous déjà été convaincu de péché ? Avez-vous déjà ressenti de la crainte à la pensée de Dieu lisant vos péchés inscrits sur Son Grand Livre ? Si c’est non, vous ne ressentirez jamais votre besoin pour « le Précieux Sang de Christ. » Si c’est non, vous penserez seulement au « Sang de l’Alliance » comme d’une simple chose qui ne vaut presque pas la peine qu’on s’y arrête. (Hébreux 10:29). Le salut par le Sang de Christ vous semblera comme une doctrine d’un autre âge, indigne de considération dans ces temps que nous appelons « modernes. »

Si la terreur qu’inspire la loi et la conviction de péché n’a jamais saisi votre âme d’effroi, vous ne verrez jamais votre besoin pour « le Sang de Jésus Christ Son Fils [vous lave] de toute iniquité » (I Jean 1:7); jamais, avec l’auteur de ce beau cantique pourrez-vous dire dans votre coeur, « Qui peut laver mon péché ? Rien que le Sang de Jésus. » Et à moins que vous ne vous soyez réveillé en prenant conscience des profondes souillures de votre péché, vous ne viendrez jamais à Christ, et vous ne ressentirez jamais la joie de chanter ce cantique,

Oh ! Combien est précieux ce flot
   Qui me rend blanc comme neige;
Je ne connais aucune autre source,
   Aucune autre source que le Sang de Jésus.

Je vous invite à vous le lever pour le chanter !

Oh ! Combien est précieux ce flot
   Qui me rend blanc comme neige;
Je ne connais aucune autre source,
   Aucune autre source que le Sang de Jésus.

Oh, le péché de ne voir le précieux Sang de Jésus que comme une chose ordinaire, sans valeur !

« D’une punition combien plus sévère pensez-vous que sera jugé digne celui qui… a estimé une chose profane le sang de l’alliance par lequel il avait été sanctifié, et qui a outragé l’Esprit de grâce ? » (Hébreux 10:29).

Même si vous n’aviez commis aucun autre péché dans toute votre vie, négliger le Précieux Sang de Christ serait assez pour vous damner ! Oh, n’avez-vous jamais commis ce péché-là ? N’avez-vous jamais négligé le précieux Sang de Christ ? Et si vous l’avez fait, le Dr. Lloyd-Jones vous dit,

Il n’y a pas de plus grand péché dans tout l’univers qu’un homme qui n’a jamais reconnu avoir besoin du Sang de Christ. (D. Martyn Lloyd-Jones, M.D., Assurance, Assurance p. 291; ces citations sont tirées du livre de Tony Sargent, Ph.D., Gemmes de Martyn Lloyd-Jones, [Gems from Martyn Lloyd-Jones], Paternoster, 2007, pp. 164-165).

Pensez-y ! « Il n’y a pas de plus grand péché dans tout l’univers qu’un homme qui n’a jamais reconnu son besoin du Sang de Christ. » Je vous demanderai de vous lever et de chanter de nouveau !

Qui peut laver mon péché ?
   Rien que le Sang de Jésus;
Qui peut me redonner la vie ?
 Rien que le Sang de Jésus.
Oh ! Combien est précieux ce flot
   Qui me rend blanc comme neige;
Je ne connais aucune autre source,
   Aucune autre source que le Sang de Jésus.

Après cette introduction, je vous invite maintenant à regarder notre texte,

« Le précieux Sang de Christ » (I Pierre 1:19).

I. Premièrement, l’apôtre Pierre a parlé du Sang de Christ.

Ce n’est pas le sang de n’importe qui. Ce n’est pas un sang ordinaire. C’est le Sang de Christ dont il parle. C’est le Sang du Dieu incarné, la Deuxième Personne de la Trinité. C’est le Sang de Dieu fait homme,

«…et [celui qui est] la Parole était Dieu.… Et la Parole a été faite chair, et demeura parmi nous » (Jean 1:1, 14).

C’est le Sang du Seigneur Jésus Christ, pleinement Dieu et pleinement homme, par union hypostatique. C’est un Sang qui n’a pas été touché par le péché d’Adam, car c’est un Sang qui a été formé dans les veines du Saint Enfant Jésus, placé par le Saint Esprit de Dieu dans les entrailles de la Vierge Marie.

Et l’ange dit à Marie,

« L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre; c’est pourquoi aussi cette sainte chose qui naîtra de toi sera appelée le Fils de Dieu » (Luc 1:35).

Ainsi, « le Précieux Sang de Christ » ne ressemble pas à aucun autre sang humain, car le Christ Jésus était « sans péché » (Hébreux 4:15). C’est le Sang de Celui,

« Qui est saint, innocent, sans souillure, séparé des pécheurs »
       (Hébreux 7:26).

On peut donc dire que le Sang de Christ est d’une grande importance; ce n’est pas une doctrine de deuxième ordre. Le grand Spurgeon lui-même dit,

Dans toute l’Écriture, vous rencontrez constament la notion de « sang. » Car « sans effusion de sang, il n’y aucune remission des péchés » et « le Sang de Jésus Christ Son Fils nous lave de toute iniquité. » « La rémission de vos péchés ne vous a pas été donnée au moyen de choses corruptibles, comme l’or ou l’argent, ou par la vaine conversation reçue par la tradition de vos pères, mais avec le Précieux Sang de Christ . » Le terme « sang » est mentionné encore et encore, et si quelqu’un trouvait à redire d’un prédicateur qui en parlerait, fréquemment, je ne voudrais aucunement m’en excuser; car j’aurais honte si je n’en parlais pas souvent moi-même du haut de la chaire. (C.H. Spurgeon, « Le Sang même sur l’autel d’or. » La chaire du Tabernacle Métropolitain, The Metropolitan Tabernacle Pulpit, Pilgrim Publications, réimprimé en 1975, volume 40, p. 325).

Je vous invite à chanter de nouveau !

Qui peut laver mon péché ?
   Rien que le Sang de Jésus;
Qui peut me redonner la vie ?
 Rien que le Sang de Jésus.
Oh ! Combien est précieux ce flot
   Qui me rend blanc comme neige;
Je ne connais aucune autre source,
   Aucune autre source que le Sang de Jésus.

Je veux vous rappeler encore que le Sang de Christ est Celui qui s’est écoulé de Ses veines pendant les heures de Sa Passion. D’abord, Son angoisse commença dans le Jardin de Gethsémanée,

« Et étant en agonie, il priait plus intensément; et sa sueur était comme de grosses gouttes de sang coulant sur le sol »
       (Luc 22:44).

Puis les soldat arrivèrent au Jardin pour l’arrêter alors qu’Il priait, et que « Sa sueur était comme de grosses gouttes de Sang. » Il Le prirent et L’amenèrent devant le gouverneur romain Ponce Pilate, qui Le fit fouetter de verges. Son dos fut lacéré par les lanières acérées du fouet romain, d’où Son Sang s’écoula. Puis ils le tirèrent jusqu’à Golgotha, le lieu de la crucifixion. Là, ils clouèrent Ses mains et Ses pieds à une croix. Le Sang coula encore de ces blessures-là. Il mourut sur cette Croix. Puis, l’apôtre Jean, dit

« …un des soldats perça son côté avec une lance, et aussitôt il en sortit du sang et de l’eau » (Jean 19:34).

C’est de ce Sang-là dont nous parlons ! C’est ce Sang-là qui est celui du Fils de Dieu, Saint et sans péché ! C’est ce sang-là « le Précieux Sang de Christ » (I Pierre 1:19) !

Supportant la honte et le déshonneur,
   Condamné, Il se tint à ma place;
Assura mon pardon par Son Sang;
   Alléluiah ! Quel Sauveur !
(« Alléluiah ! Quel Sauveur ! » (Hallelujah! What a Saviour)
     par Philip P. Bliss, 1838-1876).

« Qui peut laver mon péché ? » Chantons-le encore,

Qui peut laver mon péché ?
   Rien que le Sang de Jésus;
Qui peut me redonner la vie ?
 Rien que le Sang de Jésus.

II. Deuxièmement, l’apôtre Pierre parla de la préciosité du Sang de Christ.

Il l’appelait « le précieux Sang de Christ » (I Pierre 1:19). Le Dr. Strong nous dit que le terme grec pour « précieux » signifie « de grande valeur, coûteux, estimé, aimé, honorable, et des plus précieux » (Strong #5093).

Oui ! Oui ! C’est de cela dont nous parlons ici, le Sang de Christ, le Sang « de grande valeur, coûteux, estimé, aimé, honorable, et des plus précieux ! » Oui ! Oui ! Si vous voulez être lavé de votre péché, cela ne peut être que par le « Précieux Sang de Christ ! »

Oh ! Combien est précieux ce flot
   Qui me rend blanc comme neige;
Je ne connais aucune autre source,
   Aucune autre source que le Sang de Jésus.

Chantons-le encore, doucement,

Oh ! Combien est précieux ce flot
   Qui me rend blanc comme neige;
Je ne connais aucune autre source,
   Aucune autre source que le Sang de Jésus.

Dr. Lloyd-Jones, merci ! Merci cher Docteur ! « Le Docteur » le dit bien. Lisez ses commentaires élargis, y compris quand il cite les deux lignes de ces cantiques bien connus. Il nous dit,

Toutes les solutions du monde ne peuvent suffire à me débarasser de la souillure de mon péché, mais voilà le Sang du Fils de Dieu, sans tache, irréprochable, et j’en ressens toute la puissance.

Il y a une puissance, une puissance, une grande puissance,
Dans le Précieux Sang de l’Agneau.

Son Sang peut laver le plus ignoble,
Son Sang est d’un précieux effet pour moi
    (Charles Wesley).

Ceci [dit « le Docteur » ] est notre réconfort et notre consolation (D. Martyn Lloyd-Jones, M.D., Amitié avec Dieu, Fellowship With God, p. 144 – cité dans Gemmes de Martyn Lloyd-Jones, Gems From Martyn Lloyd-Jones, ibid., p. 164).

C’est cela le « le précieux Sang de Christ ! »

Oh, quelle fontaine de grâce coule,
Du Sauveur des hommes, en Croix.
Précieux est le Sang versé pour nous racheter,
Grâce et pardon pour tous nos péchés.
(« Oh, quelle fontaine de grâce »
      (Oh, What a Fountain par le Dr. John R. Rice, 1895-1980).

Avant de clore cette prédication, je voudrais vous demander : le Sang de Jésus est-il précieux pour vous ? Avez-vous réalisé Sa valeur ? Êtes-vous venus à Jésus ? Avez-vous été lavé de tous vos péchés par « le Précieux Sang de Christ ? » Pouvez-vous honnêtement dire que vous avez été lavé de tous vos péchés par Son Sang ? Pouvez-vous vous joindre à nous pour dire ensemble,

« À celui qui nous a aimés et nous a lavés de nos péchés dans son propre sang » (Apocalypse 1:5).

Pouvez-vous chanter ce refrain avec nous – et lui donner toute sa signification

Oh ! Combien est précieux ce flot
   Qui me rend blanc comme neige;
Je ne connais aucune autre source,
   Aucune autre source que le Sang de Jésus.

Vous devez être lavé de ces péchés par « le Précieux Sang de Jésus » si vous voulez échapper au châtiment que vous méritez. Si le Sang de Christ ne vous a pas lavé de vos péchés, vous recevrez un châtiment éternel.

Je vous en supplie; je plaide une cause éternelle; je vous exhorte « à fuir la colère à venir » (Matthieu 3:7). Fuyez le jugement qui vient ! Fuyez vers Christ. Soyez lavé de vos péchés par son Sang tout puissant avant qu’il ne soit trop tard, avant que Dieu ne se détourne de vous, avant que le Saint Esprit ne vous laisse, l’oeil sec et inpénitent, avant que vous ne soyez abandonné à votre esprit dépravé, avant que la gueule de l’Enfer ne s’ouvre et que vous ne tombiez dans le puits sans fond où brûle le feu éternel.

Oh, je vous en supplie, venez à Jésus pour qu’Il vous lave de vos souillures, de vos trangressions, de vos innombrables péchés ! Venez à Jésus et soyez lavé de votre péché par « le Précieux Sang de Christ » (I Pierre 1:19). Je vous invite à chanter « Je viens, Seigneur. »

Je viens, Seigneur ! Je viens à Toi !
Lave-moi plus blanc que neige par le Sang,
Qui coula de la Croix du calvaire.
(« Je viens, Seigneur » (I Am Coming, Lord,
     par Lewis Hartsough, 1828-1919).

Chantez-le !

Je viens, Seigneur ! Je viens à Toi !
Lave-moi plus blanc que neige par le Sang,
Qui coula de la Croix du calvaire.

Puissiez-vous faire exactement ce que vous êtes en train de chanter maintenant. Puissiez-vous venir à Jésus et être lavé de vos péchés par le précieux Sang de Jésus. Amen.

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire le sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur Internet à
www.realconversion.com. Cliquez sur « Sermons en Franҫais. »

Écriture avant le sermon lue par le Dr. Hymers: I Pierre 1:18-19.
Solo avant le sermon chanté par Mr. Benjamin Kincaid Griffith :
« Oh, Quelle fontaine ! » (Oh, What a Fountain!
(par le Dr. John R. Rice, 1895-1980).

You can email Dr. Hymers at rlhymersjr@sbcglobal.net, (Click Here) - or you can
write to him at P.O. Box 15308, Los Angeles, CA 90015. Or phone him at (818)352-0452

BREF APERÇU DE

UN COUP PORTE À L’ENSEIGNEMENT DE MACARTHUR
SUR LE SANG DE CHRIST

Par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

« Le précieux Sang de Christ » (I Pierre 1:19).

(Apocalypse 20:12; Hébreux 10:29; I Jean 1:7)

I.   Premièrement, l’apôtre Pierre a parlé du Sang de Christ, Jean 1:1, 14;
Luc 1:35; Hébreux 4:15; 7:26; Luc 22:44; Jean 19:34.

II.  Deuxièmement, l’apôtre Pierre parla de la préciosité du Sang de Christ,
Apocalypse 1:5; Matthieu 3:7.

Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en Français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).