Print Sermon

L'objectif de ce site Web est de fournir librement des sermons et des vidéos de sermons aux pasteurs et aux missionnaires dans le monde entier, particulièrement le tiers monde, où il y a peu si non pas, d'instituts théologiques ni d'écoles bibliques.

Ces sermons et vidéos sont distribués chaque année vers environ 1.500.000 ordinateurs dans plus de 221 pays sur le site www.sermonsfortheworld.com . Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur You Tube, mais délaissent bientôt You Tube, parce que chaque sermon les ramène vers notre site Web. You Tube alimente ainsi notre site Web. Ces sermons sont disponibles en 40 langues et accessibles à environ 120.000 personnes tous les mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les utiliser sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les pays musulmans et hindous.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net .




VÉRITABLE CHAIR ! VÉRITABLES OS ! VÉRITABLE SANG !

(Deuxième partie)

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles
Le matin du Jour du Seigneur, le 20 juin 2010

« Voyez mes mains et mes pieds, que c’est moi-même; touchez-moi et voyez; car un esprit n’a ni chair ni os, comme vous voyez que j’ai » (Luc 24:39).


Quelqu'un m'a envoyé un email au sujet de la première partie de ce sermon. Cette personne disait, « Pourquoi est-ce-t-il important de prouver que le corps de Christ contenait du sang quand Il est mort ? De toute façon, 20% de sang n'est pas assez pour assurer la vie de quelqu'un, et qu'Il ait eu 100% de sang, 95% ou 80%, au moment de Sa résurrection n'empêche pas qu'elle soit quand même un grand miracle de Dieu. » Laissez moi vous répondre sur ce sujet, car dans ces temps particuliers de l'histoire chrétienne, c'est une question véritablement cruciale. Luther a dit,

Si je ne professe pas de la voix la plus forte et de la façon la plus claire possible chaque élément de la Parole de Dieu, excepté ce petit point que le monde et le diable sont précisément en train d'attaquer, je ne confesse pas le Christ, même si je Le professe avec audace. Quand la bataille fait rage, là se prouve la loyauté du soldat; et même devrait-il tenir ferme sur tous les autres fronts, ce ne serait que fuite et disgrâce s'il trébuchait sur ce point-ci (Martin Luther, L'Œuvre de Luther [Luther’s Works], Weimar Edition, Briefwechsel [Correspondance], vol. 3, pp. 81ff).

Où donc est l'importance de prouver ce « petit point, » comme le dit Luther, c'est à dire que le corps de Christ contenait du Sang ?

I. Premièrement, je crois que c'est important parce qu'il montre que le corps ressuscité de Jésus est un corps constitué de chair et d'os véritables, et que ce n'est ni un esprit ni un « fantôme ».

Les gnostiques enseignaient que Son esprit s'était élevé, mais non Son corps physique. Le Dr. R. A. Torrey corrige cette erreur quand il dit,

La résurrection de Jésus Christ d'entre les morts est la pierre angulaire de la doctrine chrétienne. Elle est mentionnée plus de cent quatre fois dans le Nouveau Testament…La résurrection de Jésus Christ est l'une des deux vérités fondamentales de l'Évangile, la deuxième étant Sa mort rédemptrice (I Corinthiens 15:1, 3, 4)…Sans la résurrection, la mort de Christ n'est que la mort héroïque d'un noble martyr. Avec Sa résurrection, c'est la mort rédemptrice du Fils de Dieu....la résurrection physique littérale du corps de Jésus Christ est la pierre angulaire de la doctrine chrétienne (R. A. Torrey, D.D., « La Certitude et l'Importance de la résurrection physique d'entre les morts du Corps de Jésus Christ » [The Certainty and Importance of the Bodily Resurrection of Jesus Christ From the Dead], Les Fondements [The Fundamentals], Testimony Publishing Company, n.d. volume V, pp. 81-82).

Je crois qu'étant donné que la chair et les os de Christ ont été ressuscités matériellement (d'entre les morts), une certaine quantité de Son Sang devait encore se trouver dans Sa chair (sarx) et dans Ses os (osteon). Je ne suis pas d'accord avec Bengel sur ce point, qui pensait que toute trace de Son Sang avait été extraite de Son corps avec la mort, et je suis d'accord que la mauvaise interprétation de I Corinthiens 15:50 (« la chair et le sang ne peuvent hériter du Royaume de Dieu » ) « a joué un rôle désastreux ces dernières soixante années jusqu'à nos jours dans la théologie du Nouveau Testament » (voir Norman L. Geisler, Ph.D., La Bataille pour la Résurrection, [The Battle for the Resurrection], Wipf & Stock Publishers, 1992, p. 123 – voir pp. 122-129). Le Dr. Geisler dit,

Il n'y a aucune raison scientifique, biblique, ou théologique pour abandonner le point de vue historique évangélique que Jésus a été relevé immortel d'entre les morts avec le même corps observable et matériel qu'Il possédait avant Sa mort (Geisler, ibid., p. 127).

« Voyez mes mains et mes pieds, que c’est moi-même; touchez-moi et voyez; car un esprit n’a ni chair ni os, comme vous voyez que j’ai » (Luc 24:39).

Ceci étant vrai, il devait y avoir du Sang dans Son corps quand Il s'est relevé d'entre les morts et qu'Il est remonté au Ciel.

« Et il arriva, tandis qu’il les bénissait, il fut séparé d’eux, et fut élevé au ciel » (Luc 24:51).

II. Deuxièmement, je crois que c'est important parce que les rationalistes modernes disent que la chair de Christ n'a pas été relevée d'entre les morts et n'a pas été élevée au Ciel.

La résurrection de la chair de Christ (sarx) et de Ses os (osteon) exige médicalement la présence de sang dans Sa chair et dans Ses os. Pourtant le néo-gnosticisme libéral renie la résurrection matérielle du corps du Christ. Par exemple, le célèbre libéral Harry Emerson Fosdick dit, « Je crois à l'immortalité de l'âme, mais pas à la résurrection de la chair » (Harry Emerson Fosdick, D.D., L'Usage Moderne de la Bible [The Modern Use of the Bible], Macmillan, 1924, p. 129). L'érudit libéral Emil Brunner dit virtuellement la même chose,

Résurrection de la chair, non ! La « Résurrection du corps » ne veut pas dire le…corps de chair (voir Geisler, ibid., p. 89).

Rudolf Bultmann a été plus loin, appelant la résurrection physique, corporelle de Christ « un mythe » (Geisler, ibid., p. 90). George Eldon Ladd, de la Faculté de théologie Fuller, dit que Sa résurrection « n'était pas la revivification [c. à d. résurrection] d'un corps mort, revenant à la vie physique » (George Eldon Ladd, Je crois en la Résurrection de Jésus [I Believe in the Resurrection of Jesus], Eerdmans, 1975, p. 94). E. Glenn Hinson, un érudit libéral de la Convention baptiste du Sud, dit, « Le Christ ressuscité n'a pas un corps physique mais un corps spirituel » (Foi de Nos Pères : Jésus Christ [Faith of Our Fathers: Jesus Christ], McGrath, 1977, p. 111). Et bien sûr, toutes ces déclarations libérales contredisent les paroles de notre Seigneur Jésus Christ,

« Voyez mes mains et mes pieds, que c’est moi-même; touchez-moi et voyez; car un esprit n’a ni chair ni os, comme vous voyez que j’ai » (Luc 24:39).

Quand le Dr. Geisler défendait la résurrection physique, corporelle de Christ, un des responsables évangéliques lui dit alors, « Vous êtes mentalement dérangé. » Et un autre responsable de cette dénomination d'ajouter, « Geisler est un "vendu"! » [Geisler is a rat!] (Norman L. Geisler, Ph.D., La Défense de la Résurrection [The Defense of the Resurrection], Quest Publications, 1991, p. 110). Et pourtant, tout ce que le Dr. Geisler a fait, c'est de défendre les paroles de Jésus, c'est à dire ce que les chrétiens traditionnels croient depuis plus de deux mille ans,

« Voyez mes mains et mes pieds, que c’est moi-même; touchez-moi et voyez; car un esprit n’a ni chair ni os, comme vous voyez que j’ai » (Luc 24:39).

« Et il arriva, tandis qu’il les bénissait, il fut séparé d’eux, et fut élevé au ciel » (Luc 24:51).

Je suis convaincu que le rationalisme de David Hume (1711-1776) se cache derrière les attaques sur la résurrection matérielle de la chair de Christ. Hume enseignait qu'« aucun miracle dans la Bible n'est crédible, y compris la résurrection physique du corps de Christ à cause du témoignage sans appel de nos sens qui est que les gens qui meurent ne ressuscitent pas » (Geisler, La Bataille pour la Résurrection [The Battle for the Resurrection], ibid., p. 68). C'est à dire que si vous ne pouvez pas voir ou expliquer quelque chose rationnellement, cela ne fait pas partie de la réalité, et doit être relégué dans le domaine du mysticisme. Mais nous, nous disons que la Bible, et non l'intellect de l'homme, est la révélation de la vérité de Dieu. Et donc nous acceptons littéralement les paroles de notre Seigneur Jésus Christ,

« Voyez mes mains et mes pieds, que c’est moi-même; touchez-moi et voyez; car un esprit n’a ni chair ni os, comme vous voyez que j’ai » (Luc 24:39).

Il est important que la « chair et les os » de Christ aient gardé de son Sang (about 20%) car, selon les Écritures, Son corps a été littéralement et physiquement relevé d'entre les morts (ressuscité) – et les tissus et la moelle osseuse d'un corps physique, matériellement véritable, contient toujours une certaine quantité de sang au moment de la mort.

III. Troisièmement, je crois que c'est important parce que le rationalisme nie qu'il y ait quelque trace du Sang de Christ au Ciel.

Nous avons découvert, en défendant la résurrection biblique et historique de la chair de Christ (sarx), que l'idée qu'il n'y ait pas de trace de Sang dans le Ciel vient directement, ou indirectement, de la pensée rationaliste de David Hume, plutôt que des Écritures elles-mêmes. Remarquez le rationalisme contenu dans la déclaration du libéral Harry Emerson Fosdick,

L'idée du Sang de Christ a été repris à partir des concepts primitifs...et même des notions mi-magiques sur l'efficacité du sang ont été incorporées dans certains hymnes chrétiens (Harry Emerson Fosdick, D.D., Un Guide pour comprendre la Bible [A Guide to Understanding the Bible], Harper, 1938, p. 230).

Remarquez comment le rationalisme de Fosdick se reflète précisément dans les paroles du Dr. John MacArthur,

Cela n'a vraiment aucun sens que de verser une larme et de devenir mystique au sujet du sang ! Nous chantons des cantiques tels que « Il y a de la puissance dans le Sang, » etc. Nous ne voulons pas être préoccupés par le sang. Il n'y a pas de salut dans le sang lui-même ! Nous ne pouvons pas dire que le sang, même de Jésus, rachète les péchés. Ainsi, nous ne voulons pas fantasmer et être préoccupés et par un sang mystique qui flotterait quelque part... (L'enregistrement audio du sermon du Dr. MacArthur peut être demandé au Dr. D. A. Waite à bft@biblefortoday.org.)

Ainsi un enseignant conservateur tel que le Dr. MacArthur arrive à rabaisser le Sang de Christ tout comme un enseignant super libéral, Harry Emerson Fosdick, l'a fait quatre vingt ans plus tôt. Comment est-ce-t-il arrivé ? Et bien le protestantisme libéral, et beaucoup de l'évangélicalisme, a été influencé par le rationalisme. Il est plus facile pour l'intellect d'un rationaliste de penser à un esprit se relevant des morts, qu'un corps mort revenant à la vie. Et, à propos, c'est exactement ce que dit George Ladd de la faculté de théologie Fuller ! L'intellect rationnel de l'homme pense qu'il est plus facile de croire qu'un esprit s'est relevé des morts, plutôt qu'un corps que « la vie a quitté. » Et le rationalisme du Dr. MacArthur donne le même type d'argument contre ce qu'il appelle le « sang matériel, physique » de Christ. Je vous invite à voir à nouveau ce que le Dr. MacArthur dit dans sa Bible d'étude aux Hébreux 9:12.

Rien n'est dit qui indiquerait que Christ a pris avec Lui son sang matériel, physique, dans le sanctuaire au Ciel (La Bible d'Étude MacArthur [The MacArthur Study Bible], ibid.; note sur Hébreux 9:12).

L'intellect rationnel du Dr. MacArthur n'accepte pas l'idée du « sang matériel, physique » porté au Ciel, comme L'intellect rationnel de George Ladd n'accepte pas la résurrection d'un « corps que la vie a quitté. »

Je crois personnellement que le Dr. MacArthur est dans l'erreur, que ses déclarations sont basées sur le rationalisme et non sur les Écritures.

« Et comme, dans leur joie, ils ne croyaient pas encore, et s’étonnaient, il leur dit : avez-vous ici quelque nourriture ? Et ils lui donnèrent un morceau de poisson rôti et du miel en rayon. Et il le prit, et mangea devant eux » (Luc 24:41-43).

« Et il arriva, tandis qu’il les bénissait, il fut séparé d’eux, et fut élevé au ciel » (Luc 24:51).

Et donc, le même corps ressuscité de Jésus qui a mangé devant eux fut « élevé au Ciel » (Luc 24:51). Le Dr. John R. Rice dit,

Il mangea devant eux pour rassurer leur cœur rempli de doute. Mais c'est Jésus, relevé d'entre les morts, avec Son corps de chair et de sang...Et parce que Jésus leur dit de toucher Sa chair et Ses os, sans mentionner Son sang, beaucoup ont cru qu'à notre résurrection [chrétienne] des morts, notre corps n'aurait pas de sang. C'est vrai, I Corinthiens 15:50 dit que « la chair et le sang ne peuvent hériter le Royaume de Dieu » Mais ce même verset continue en disant, « la corruption non plus n’hérite pas l’incorruptibilité. »…Cela ne veut pas dire que la chair ne peut pas entrer dans le Royaume dans des corps ressuscités …Puisque Jésus a littéralement mangé de la nourriture matérielle, il y a toutes les raisons de croire que les processus physiques de digestion ont pris place, et que le corps qui avait de la chair et des os avait aussi du sang pour permettre ce processus naturel...Après Sa résurrection, le corps de Jésus était un corps constitué de-chair-et-d'os, capable de processus normaux. C'était un corps qui pouvait manger et digérer la nourriture, un corps que l'on pouvait sentir au toucher (John R. Rice., D.D., Le Fils de l'Homme : Commentaire de l'évangile de Luc verset par verset [The Son of Man: A Verse-by-Verse Commentary on the Gospel According to Luke], Sword of the Lord Publishers, 1971, pp. 556-557).

« Et comme, dans leur joie, ils ne croyaient pas encore, et s’étonnaient, il leur dit : avez-vous ici quelque nourriture ? Et ils lui donnèrent un morceau de poisson rôti et du miel en rayon. Et il le prit, et mangea devant eux » (Luc 24:41-43).

Plus tôt, dans l'Évangile de Luc, Jésus dit qu'Il mangerait et qu'il boirait avec eux « dans le Royaume de Dieu. »

« Et il leur dit : j’ai fort désiré de manger cette Pâque avec vous, avant que je ne souffre. Car je vous dis, que je ne la mangerai plus, jusqu’à ce qu’elle soit accomplie dans le Royaume de Dieu. Et il prit la coupe et remercia, et dit : prenez ceci, et distribuez-la parmi vous. Car je vous dis, que je ne boirai plus du fruit de la vigne, jusqu’à ce que le Royaume de Dieu soit venu » (Luc 22:15-18).

      Ainsi, pendant le Dernier Souper, Christ dit à Ses disciples qu'Il mangerait et boirait avec eux dans le Royaume à venir. Et de nouveau dans Luc 22:30, Jésus leur dit qu'ils « mangeraient et boiraient à Sa table dans le Royaume. » Ce qui signifie que leurs corps ressuscités auraient besoin de « sang pour permettre les processus naturels » de la digestion, comme le dit le Dr. Rice (ibid.). Ce dernier rajoute, « On trouvera des fluides dans le corps des chrétiens ressuscités, comme dans le corps de Jésus, car Il a dit, « je ne boirai plus du fruit de la vigne jusqu'à la venue du Royaume de Dieu » (Rice, ibid., p. 558).

Il en revient que Sang de Ses os et de Sa chair ont dû être ressuscité pour être « élevés au Ciel » (Luc 24:51). Le Dr. Rice, et bien d'autres comme moi, vont un pas plus loin, et disent qu'Il a pris également avec Lui le Sang qui avait coulé de Son corps en Croix. Le Dr. Rice dit, « Il s'en allait présenter le Sang Sacré dans le Ciel » (John R. Rice, D.D., Le Fils de Dieu : Un commentaire verset par verset de l'Évangile de Jean [The Son of God: A Verse-by-Verse Commentary on the Gospel According to John], Sword of the Lord Publishers, 1976, p. 393).

Et si nous prenons la Bible sérieusement, il est certain que – au moins, le Sang qui était resté dans Ses tissus et Sa moelle osseuse est maintenant au Ciel. Il ne peut en être autrement pour quelqu'un qui croit dans la résurrection littérale du Corps de Christ, et qui n'est pas influencé par le néo-gnosticisme et le rationalisme.

Cependant, il y a plusieurs enseignants modernes comme George Eldon Ladd et John MacArthur, qui disent que le Sang de Christ n'est pas au Ciel. Comment pourraient-ils avoir raison quand la Bible nous dit spécifiquement que le Sang de Jésus est au Ciel ?

« Mais vous êtes venus au mont Sion, et à la cité du Dieu vivant, la Jérusalem céleste, et au nombre innombrable d’anges, à l’assemblée et à l’église des premiers-nés, qui sont écrits dans le ciel, et à Dieu, le Juge de tous, et aux esprits des hommes justes, perfectionnés, et à Jésus, le médiateur de la nouvelle alliance, et au sang d’aspersion » (Hébreux 12:22-24).

La Bible nous dit sans Hébreux 12:22-24, que le Sang de Jésus est l'une des choses que l'on peut trouver au Ciel. Il a été élevé, ravi et ressuscité au Ciel, avec Son corps matériellement constitué de chair et d'os – tout comme le corps et le sang d'Énoch (Hébreux 11:5) et le corps et le sang d'Élie (II Rois 2:11) qui ont été « ressuscités et enlevés au Ciel » (Luc 24:51). C. H. Spurgeon dit,

      Quand nous grimperions jusqu'au Ciel..., nous ne serions pas loin du Sang de l'aspersion; non, nous pouvons Le voir là encore plus présent que dans tout autre lieu. « Quoi ! » direz-vous, « le Sang de Jésus au Ciel ? » Oui ! Que ceux qui parlent avec légèreté du précieux Sang corrigent leur vision sous peine d'être coupable de blasphème...Pour moi, rien n'est plus important que de prêcher sur ce grand thème. Le Sang de Christ est la vie de l'Évangile (C. H. Spurgeon, « Le Sang de l'Aspersion, La chaire du Tabernacle Métropolitain » [The Blood of Sprinkling, The Metropolitan Tabernacle Pulpit], Pilgrim Publications, réimprimé en 1975, volume 32, p. 121).

Il est important de réaliser que le Sang de Jésus est au Ciel, tout au moins une partie, car si Sa résurrection physique est un fait, une partie de Son Sang doit s' trouver. Après tout, rappelez-vous que le Jésus ressuscité nous a dit spécifiquement qu'Il n'est pas un esprit, qu'Il est fait de véritable chair et de véritables os (Luc 24:39). Et il devait y avoir un peu de Son Sang contenu dans cette chair et dans ces os quand Il est ressuscité et qu'Il est monté au Ciel. Ce n'est pas pour Le garder en vie, comme le laisse supposer la question de mon courriel. Non, pas du tout ! Naturellement, toute la résurrection de Christ est un miracle – du début à la fin ! Nous n'avons pas besoin d'édulcorer ce fait et dire que Christ était un « esprit » et que Dieu ne pouvait pas prendre son Sang au Ciel ! Pourquoi capituler devant le rationalisme et le néo-gnosticisme de cet âge ? Le Dr. J. Vernon McGee demeure toujours le meilleur enseignant de la Bible de notre pays, écouté à la radio par des millions en Amérique et dans d'autres langues dans beaucoup d'autres pays du globe (cliquer sur www.thruthebible.org). Nous devons croire ce que le Dr. McGee dit que le Sang de Jésus,

Son Sang est maintenant dans les Cieux, et jusqu'à la fin des Âges Il sera là pour nous rappeler le prix terrible que Christ a payé pour nous racheter (J. Vernon McGee, Th.D., À travers la Bible [Thru the Bible], Thomas Nelson Publishers, 1983, vol. 5, p. 560).

C'est ce dont chaque personne perdue a besoin de nos jours. Si vous n'êtes pas sauvé, vous avez besoin de venir au véritable Christ, réellement et physiquement ressuscité – à la droite du Père. Il est mort sur la Croix pour racheter nos péchés. Et vous avez aussi besoin d'être lavé de tout péché par Son Sang parce que,

« Le Sang de Jésus Christ, Son Fils, nous lave de toute iniquité [péché] » (I Jean 1:7).

Veuillez vous lever et chanter le dernier chant de votre feuillet.

Avez-vous été lavé dans le Sang,
   Le Sang de l'Agneau qui lave l'âme ?
Vos vêtements sont-ils sans taches ?
   Sont-ils blancs comme la neige ?
   Avez-vous été lavé dans le Sang de l'Agneau ?
(« Avez-vous été lavé dans le Sang de l'Agneau ? »
   « [Are You Washed in the Blood of the Lamb?] »
     par Elisha A. Hoffman, 1839-1929).

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine en ligne sur Internet
à www.realconversion.com. Cliquez sur « Sermons en Franҫais. »

Écritures avant le sermon lues par le Dr. Kreighton L. Chan : Luc 24:38-43.

Solo avant le sermon chanté par Mr. Benjamin Kincaid Griffith :
« Le combat est terminé « [The Strife Is O’er]
(traduit par Francis Pott, 1832-1909).


BREF APERÇU DE

VÉRITABLE CHAIR ! VÉRITABLES OS ! VÉRITABLE SANG !

(Deuxième partie)

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

« Voyez mes mains et mes pieds, que c’est moi-même; touchez-moi et voyez; car un esprit n’a ni chair ni os, comme vous voyez que j’ai » (Luc 24:39).

I.   Premièrement, je crois que c'est important parce qu'il montre que le
corps ressuscité de Jésus est un corps constitué de chair et d'os
véritables, et que ce n'est ni un esprit ni un « fantôme »,
I Corinthiens 15:1, 3, 4, 50; Luc 24:51.

II.  Deuxièmement, je crois que c'est important parce que les rationalistes
modernes disent que la chair de Christ n'a pas été relevée d'entre
les morts et n'a pas été élevée au Ciel, Luc 24:39, 51.

III. Troisièmement, je crois que c'est important parce que le rationalisme
nie qu'il y ait quelque trace du Sang de Christ dans le Ciel, Luc
24:41-43, 51, I Corinthiens 15:50; Luc 22:15-18, 30; Hébreux
12:22-24; Hébreux 11:5; II Rois 2:11; I Jean 1:7.