Print Sermon

L'objectif de ce site Web est de fournir librement des sermons et des vidéos de sermons aux pasteurs et aux missionnaires dans le monde entier, particulièrement le tiers monde, où il y a peu si non pas, d'instituts théologiques ni d'écoles bibliques.

Ces sermons et vidéos sont distribués chaque année vers environ 1.500.000 ordinateurs dans plus de 221 pays sur le site www.sermonsfortheworld.com . Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur You Tube, mais délaissent bientôt You Tube, parce que chaque sermon les ramène vers notre site Web. You Tube alimente ainsi notre site Web. Ces sermons sont disponibles en 40 langues et accessibles à environ 120.000 personnes tous les mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les utiliser sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les pays musulmans et hindous.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net .




DES PRÊTRES CONVERTIS!

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le matin du jour du Seigneur, le 9 mai 2010

« Et la parole de Dieu croissait, et le nombre des disciples se multipliait beaucoup dans Jérusalem.; et un grand nombre de prêtres obéissaient à la foi » (Actes 6:7).


J’ai lutté et prié des heures sur ce que je devais dire dans ce sermon. Je savais que Dieu voulait que je prêche encore sur la résurrection de Christ. Mais comment traiter le sujet. À partir de quel texte devais-je parler ? Ma tête était pleine alors que je me préparais à aller me coucher. Mais, juste après avoir fini de me brosser les dents et mettre mon vêtement de nuit, voilà que ce verset jaillit brusquement dans mon esprit : « un grand nombre de prêtres obéissaient à la foi » (Actes 6:7). Comme je craignais d’oublier le texte, je l’écrivis sur un morceau de papier que je rangeai dans le tiroir de ma table de nuit. Je me couchai et m’endormis, sachant que Dieu m’avait donné le texte pour le sermon, « un grand nombre de prêtres obéissaient à la foi » (Actes 6:7).

Les apôtres et ceux qui les entouraient n’étaient pas des hommes instruits, ou des hommes d’influence, mais des hommes simples. La plupart d’entre eux n’étaient que de pauvres pécheurs sans grande éducation, sans la richesse ni le pouvoir de ce monde. Leur prédication était simple. Seulement quelques semaines auparavant, le Jour de la Pentecôte, Pierre avait prêché sur la crucifixion et la résurrection de Christ. Deux tiers de son sermon étaient dédiés à la résurrection de Christ d’entre les morts. Et à la fin du sermon de Pierre, trois mille personnes s’étaient converties. Quelques jours plus tard, Pierre prêcha sur le même sujet à la porte du Temple,

« Mais vous avez renié le Seul Saint et le Juste, et avez désiré qu’on vous accorde un meurtrier. Et vous avez tué le Prince de la vie, que Dieu a ressuscité des morts : duquel nous sommes témoins » (Actes 3:14-15).

À la fin du sermon, Pierre dit,

« À vous premièrement, Dieu ayant suscité son Fils Jésus, l’a envoyé pour vous bénir, en détournant chacun de vous de ses iniquités » (Actes 3:26).

Il y eu une grande moisson d’âmes et,

« Cependant beaucoup de ceux qui avaient entendu la parole crurent, et le nombre d’hommes était d’environ cinq mille » (Actes 4:4).

De nouveau, quand Pierre fut amené devant le grand prêtre, il s’écria,

« Sachez, vous tous, et tout le peuple d’Israël, que c’est par le nom de Jésus-Christ de Nazareth, que vous avez crucifié et que Dieu a ressuscité des morts ; c’est par lui que cet homme se présente devant vous bien portant » (Actes 4:10).

Et encore à nouveau, quelques jours plus tard, Pierre fut arrêté une deuxième fois et amené devant le grand prêtre. Que dit-il ?

« Le Dieu de nos pères a ressuscité Jésus, que vous avez tué, et pendu à un arbre » (Actes 5:30).

Voilà ce qu’il prêchait : la crucifixion et la résurrection de Christ ! Et quelques jours après, nous arrivons à notre texte,

« Et un grand nombre de prêtres obéissaient à la foi »
       (Actes 6:7).

Ah, je suis passionné par ce texte ! Il s’ouvre devant moi comme la grotte d’Ali Baba – et j’entrevois tous les précieux joyaux qui y brillent !

« Et un grand nombre de prêtres obéissaient à la foi »
       (Actes 6:7).

Je poserai trois questions, et j’y répondrai, pour retirer l’or et les bijoux de ce trésor et vous les montrer !

I. Premièrement, ces prêtres étaient-ils de bons candidats pour croire en la résurrection de Christ ?

Non ! Certainement non ! Ils étaient probablement les derniers qui puissent croire en un Sauveur ressuscité : c’étaient les hommes les moins vraisemblables, à Jérusalem, pour croire que Christ était ressuscité des morts. Pourtant, c’était ces mêmes prêtres dont on avait dit quelques jours auparavant,

« Les Sadducéens vinrent vers eux, tant mécontents de ce qu’ils enseignaient le peuple, et de ce qu’ils prêchaient par Jésus la résurrection des morts » (Actes 4:1-2).

Ils étaient les mêmes prêtres Sadducéens qui, juste deux jours avant, s’étaient joints aux autres prêtres,

« …Alors le grand prêtre se leva, lui et tous ceux qui étaient avec lui, (c’est-à-dire la secte des Sadducéens,) et ils furent remplis d’envie » (Actes 5:17).

Oui, ces prêtres étaient des Sadducéens. Le commentaire du Dr. Gaebelein fait remarquer que « la plupart des prêtres étaient de la croyance sadducéenne » (Frank E. Gaebelein, D.D., éditeur en chef, Le commentaire de la Bible de l’interprète, The Expositor’s Bible Commentary, Zondervan Publishing House, 1981, vol. 9, p. 301 ; note sur Actes 4:1). Qui étaient ces prêtres, et que croyaient-ils ? La plupart d’entre eux étaient des Sadducéens. Les Sadducéens ne croyaient pas en la résurrection des morts, comme nous pouvons le lire dans Matthieu 22:23 et Actes 23:8,

« Le même jour les sadducéens, vinrent à lui, qui disent qu’il n’y a pas de résurrection… » (Matthieu 22:23).

« Car les Sadducéens disent qu’il n’y a pas de résurrection »
        (Actes 23:8).

L’historien Josèphe disait que les Sadducéens « pensaient que l’âme était faite d’une matière épurée qui périssait avec le corps » (Antiquités des Juifs, Antiquities of the Jews, 18:1, 4). Et même s’ils avaient un préjugé contre cette idée qu’un homme pouvait ressusciter des morts,

« …un grand nombre de prêtres obéissaient à la foi »
        (Actes 6:7).

Dr. Gill dit,

Que les prêtres, et encore un grand nombre d’entre eux, puissent faire une chose pareille est tout simplement merveilleux, car ils étaient les ennemis les plus invétérés de l’Évangile, et ils persécutaient les saints (John Gill, D.D., Une explication du Nouveau Testament, An Exposition of the New Testament, The Baptist Standard Bearer, réimprimé en 1989, volume II, p. 191 ; note sur Actes 6:7).

Quelqu’un ici, ce matin, peut dire, « Comment pouvez-vous penser que je puisse croire dans la résurrection de Christ ! » Et pourquoi pas ? Si ces hommes, entre tous, en sont venus à croire dans la résurrection de Christ, pourquoi pas vous ? Le critique libéral de la Bible, Rudolf Bultmann, disait que l’homme moderne ne peut accepter ce qu’il appelle le « mythe » de la résurrection de Christ. Et bien ces hommes n’étaient pas des hommes modernes, et ils pensaient également que la résurrection de Christ était un mythe, jusqu’à ce que la puissance de Dieu les convertisse ! Et c’est exactement ce que les gens modernes comme vous ont besoin aujourd’hui : la conversion ! Cela vous enlèvera tous les problèmes que vous pouvez avoir au sujet de la résurrection de Christ ! Quand la puissance de Dieu est venue sur eux,

« …un grand nombre de prêtres obéissaient à la foi » (Actes 6:7).

Mais il y a plus encore.

II. Deuxièmement, quelle évidence de la résurrection de Christ ces prêtres avaient-ils ?

Premièrement, celle du tombeau vide. Quand les femmes se trouvèrent devant le tombeau vide, il leur fut dit,

« Il n’est pas ici, car il est ressuscité, comme il l’avait dit. Venez, voyez le lieu où le Seigneur était couché » (Matthieu 28:6).

Dr. Thiessen dit,

Les Écritures nous disent que le tombeau était vide. Sûrement, si cela avait été faux, quelqu’un aurait montré que les disciples étaient des menteurs ; que le tombeau n’était pas vide (Henry C. Thiessen, Ph.D., Lectures introductives en théologie systématique, Introductory Lectures in Systematic Theology, Eerdmans Publishing Company, édition de 1949, page 335).

Josh McDowell dit,

Les Juifs n’ont pu réfuter la courageuse proclamation de la résurrection de Christ faite par Pierre. Pourquoi ? Parce que l’évidence du tombeau vide pouvait être examinée par tous… tout le monde savait que le tombeau ne retenait plus le corps de Jésus Christ… Les Juifs ne pouvaient donner aucune explication pour le tombeau vide… comme le fait remarquer Fairbairn : « Le silence des Juifs est aussi significatif que les paroles des chrétiens »… pendant tout le premier siècle, les chrétiens ont été menacés, battus, fouettés et tués à cause de leur foi [dans la résurrections de Christ]. Il aurait été bien plus facile de les réduire au silence en produisant le corps de Jésus, mais cela ne s’est jamais produit (Josh McDowell, La nouvelle évidence qui exige un verdict, The New Evidence that Demands a Verdict, édition de 1999, p. 251).

Le tombeau vide, le témoignage silencieux de la résurrection de Christ n’a jamais été réfuté. Les Romains, comme les Juifs, n’ont jamais pu produire le corps de Christ ou expliquer ce qu’il en est advenu (McDowell, ibid., p. 252).

Ainsi que le dit si bien John R. W. Stott, le silence des ennemis de Christ « est une preuve aussi éloquente de la résurrection que le témoignage des apôtres (McDowell, ibid., p. 251).

Les prêtres savaient que le tombeau était vide. Ils savaient aussi qu’aucun des ennemis de Christ ne pouvaient expliquer pourquoi il était vide. Et puisque le tombeau vide se trouvait juste là, à Jérusalem, nombreux sont les prêtres qui auraient pu y aller par eux-mêmes et voir que le tombeau vide. Il était vide ! À Jérusalem, tout le monde en parlait car, comme l’a dit Paul, « ceci n’a pas été fait en secret » (Actes 26:26). En fait, tout le monde ne parlait que de cela ! Le tombeau vide les incitait à croire que Jésus était ressuscité des morts.

Ils ont également été témoins du zèle des apôtres, qui proclamaient qu’ils avaient vu le Christ ressuscité. Ils ont vu les apôtres insultés, battus, moqués, fouettés et jetés en prison. Et pourtant, dès qu’ils ont été relâchés, les apôtres se sont aussitôt remis à la prédication.

« Le Dieu de nos pères a ressuscité Jésus, que vous avez tué, et pendu à un arbre » (Actes 5:30).

Simon Greenleaf, un homme de loi de l’université de Harvard a dit des disciples, « Il est… impossible qu’ils puissent avoir persisté dans l’affirmation de ces vérités qu’ils [prêchaient] si Jésus n’était pas véritablement ressuscité de morts, et s’ils n’avaient pas connu ce fait avec autant de certitude que tous les autres faits dont ils avaient connaissance » (McDowell, ibid., p. 253). John R. W. Stott a dit, « …la transformation des disciples de Jésus est la plus grande preuve pour tous [les hommes] de la résurrection » (McDowell, ibid., p. 252). Les prêtres ont vu leur foi et leur zèle inébranlables, et les ont entendu prêcher,

« … un grand nombre de prêtres obéissaient à la foi » (Actes 6:7).

Je suis convaincu que vous et moi verrions plus de conversions si nous avions plus de zèle et plus de foi. Ô, si seulement je pouvais vos prêcher avec la puissance et le zèle de Pierre ! Ô, si seulement je pouvais être un témoin aussi puissant de la résurrection de Jésus qu’il l’a été ! Et bien que notre zèle soit bien plus faible que celui des apôtres, combien nous prions que Dieu Lui-même donne la vie à votre cœur pour que vous puissiez venir à Jésus, « le premier né d’entre les morts » (Apocalypse 1:5) !

« … un grand nombre de prêtres obéissaient à la foi » (Actes 6:7).

III. Troisièmement, pour quelles raisons ces prêtres étaient-ils obéissants à la foi ?

Ce n’était pas simplement le tombeau vide ou le zèle des apôtres qui les a convaincu. Il y plus que cela. Et c’est toujours le cas de chaque véritable conversion.

Ils ont entendu la prédication de l’Évangile ! Je suis entièrement d’accord avec les vieux puritains d’autrefois qui parlait de la prédication de l’Évangile comme d’un « moyen de la grâce. » L’apôtre Paul dit,

« Et comment entendront-ils sans un prédicateur ? » (Romains 10:14).

Dieu a désigné des évangélistes et des pasteurs pour proclamer l’Évangile (Éphésiens 4:11-13). C’est la prédication de l’Évangile qui les a conduit à la conversion. C’est la prédication de Christ crucifié et ressuscité qui a été utilisé pour adoucir leurs cœurs, allumer leur foi en Christ, et les rendre « obéissants à la foi. »

Personne, dans le Nouveau Testament, n’a jamais été sauvé sans croire dans le Christ ressuscité ! Aucun grand personnage de l’histoire chrétienne n’a jamais été sauvé sans mettre sa foi dans le Sauveur ressuscité : non, ni Saint Augustin, ni Luther, ni Spener, ni Francke, ni Zinzendorf, ni Wesley, ni Whitefield, ni Spurgeon, ni Moody, ni Torrey, ni personne d’autre que je n’ai jamais rencontré ! En fait, l’apôtre Paul le dit très clairement,

« Que si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et que tu croies dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé » (Romains 10:9).

Pour être sauvé, vous devez croire dans votre cœur « que Dieu l’a ressuscité des morts. » Dans toute l’Écriture, rien ne peut être plus clair. J’ai moi-même cru en un Christ mort pendant sept années avant d’être sauvé. Je croyais bien qu’Il était mort pour moi, mais j’étais encore perdu. Je n’ai été sauvé que quand j’ai cru au Christ ressuscité

Le Dr. John R. Rice avait une parfaite connaissance Romains 10:9. Il a dit,

Mais la confession de la bouche n’est pas la preuve d’une foi qui sauve, à moins que celui qui professe cette foi en Christ ne croie aussi dans son cœur honnêtement que Christ est ressuscité des morts… et qu’Il peut donc sauver du péché… Tous ceux qui ont exercé une foi qui sauve en Christ croyaient aussi dans leur cœur que Dieu l’avait ressuscité des morts … personne ne peut trouver la mention d’un seul chrétien du Nouveau Testament qui ait douté de la résurrection personnelle et physique [en son corps] de Jésus Christ (John R. Rice., D.D., La résurrection de Jésus Christ, The Resurrection of Jesus Christ, Sword of the Lord Publishers, 1953, pp. 11, 7).

Le Dr. Rice n’était pas un insensé. Il a reçu ses diplômes de Baylor University, a passé deux ans à l’Institut de théologie de la confession Baptiste du sud, et a fini son troisième cycle à l’université de Chicago. Mais le Dr. Rice croyait en la Bible, et la Bible dit que la résurrection de Christ est partie intégrante de l’Évangile du salut, (I Corinthiens 15:1-4).

« Et si Christ n’est pas ressuscité, votre foi est vaine [creuse, sans effet], vous êtes encore dans vos péchés » (I Corinthiens 15:17).

« Et un grand nombre de prêtres obéissaient à la foi » (Actes 6:7).

À quelle foi obéissaient-ils ? Et bien, ils croyaient dans la même vraie foi qu’ils avaient entendu Pierre prêcher quelques jours plus tôt !

« Le Dieu de nos pères a ressuscité Jésus, que vous avez tué, et pendu à un arbre » (Actes 5:30).

Voilà la foi à laquelle ils obéissaient !

Combien je prie ce matin pour que vous soyez vous aussi « obéissants à la foi, » comme l’étaient ces prêtres. Ils étaient « obéissants à la foi. » Il semble que tout l’Évangile est réuni dans ce mot « foi. » Être obéissant à la foi c’est croire en Jésus, c’est Lui faire confiance, Lui qui a souffert à votre place sur la Croix, mourant comme votre substitut, payant la dette de vos péchés. Être obéissant à la foi c’est venir au Fils de Dieu, ressuscité des morts, assis aux Ciel à la droite de Dieu, ressuscité pour notre justification, ressuscité pour nous donner la vie, ressuscité pour nous donner la nouvelle naissance. Combien je prie pour que vous, oui même vous, avec tout votre péché, je prie pour que vous veniez à Jésus de tout votre être, par un acte simple de foi !

Avancez-vous et osez venir en Lui, de tout votre être,
   Ne donnez votre confiance à personne d’autre ;
Personne d’autre que Jésus,
   Personne d’autre que Jésus,
Ne peut apporter la vie à un pauvre pécheur.
   (Venez, vous les pécheurs » [Come, Ye Sinners]
      par Joseph Hart, 1712-1768).

Jésus peut vous sauver ! Il peut pardonner vos péchés et vous donner la vie éternelle ! Venez à Jésus ! Venez complètement à Lui, ne laissez personne d’autre vous en empêcher ! Personne d’autre que Jésus, personne d’autre que Jésus, ne peut apporter la vie à un pauvre pécheur !


QUAND VOUS ÉCRIVEZ AU DR. HYMERS VOUS DEVEZ LUI DIRE DE QUEL PAYS VOUS ÉCRIVEZ OU IL NE POURRA PAS RÉPONDRE À VOTRE E-MAIL. Si ces sermons vous ont béni, veuillez envoyer un e-mail au Dr. Hymers et le lui dire, mais toujours mentionner de quel pays vous écrivez. L'e-mail du Dr. Hymers est rlhymersjr@sbcglobal.net (cliquez ici) . Vous pouvez écrire au Dr. Hymers dans n'importe quelle langue, mais préférablement en anglais, si c'est possible. Vous pouvez également lui écrire à son adresse postale à : P.O. Box 15308, Los Angeles, CA 90015, USA Vous pouvez aussi lui téléphoner au (818) 352-0452, en mettant devant l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays.

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur l'Internet
A www.sermonsfortheworld.com.
Cliquez sur « Sermons en Français. »

Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur. Vous pouvez les utiliser sans la
permission du Dr. Hymers. Cependant, toutes les vidéos du Dr. Hymers sont soumises à
des droits d'auteur et ne peuvent être utilisées que par permission.

Écriture lue avant le sermon par le Dr. Kreighton L. Chan : Actes 5:17-30.
Solo chanté avant le sermon par Mr. Benjamin Kincaid Griffith :
« Le combat est terminé » (‘The Strife Is O’er’).
Traduction par Francis Pott, 1832-1909).


GRANDES LIGNES DE

DES PRÊTRES CONVERTIS !

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

« Et la parole de Dieu croissait, et le nombre des disciples se multipliait beaucoup dans Jérusalem.; et un grand nombre de prêtres obéissaient à la foi » (Actes 6:7).

(Actes 3:14-15, 26; 4:4, 10; 5:30)

I.    Premièrement, ces prêtres étaient-ils de bons candidats pour croire en la
résurrection de Christ ? Actes 4:1-2; 5:17; Matthieu 22:23; Actes 23:8.

II.   Deuxièmement, quelle évidence de la résurrection de Christ ces prêtres
avaient-ils ? Matthieu 28:6; Actes 26:26; 5:30; Apocalypse 1:5.

III.  Troisièmement, pour quelles raisons ces prêtres étaient-ils obéissants
à la foi ? Romains 10:14; Éphésiens 4:11-13; Romains 10:9;
I Corinthiens 15:1-4, 17; Actes 5:30.


Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en Français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006])