Print Sermon

L'objectif de ce site Web est de fournir librement des sermons et des vidéos de sermons aux pasteurs et aux missionnaires dans le monde entier, particulièrement le tiers monde, où il y a peu si non pas, d'instituts théologiques ni d'écoles bibliques.

Ces sermons et vidéos sont distribués chaque année vers environ 1.500.000 ordinateurs dans plus de 221 pays sur le site www.sermonsfortheworld.com . Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur You Tube, mais délaissent bientôt You Tube, parce que chaque sermon les ramène vers notre site Web. You Tube alimente ainsi notre site Web. Ces sermons sont disponibles en 40 langues et accessibles à environ 120.000 personnes tous les mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les utiliser sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les pays musulmans et hindous.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net .




CHRIST ET SON FRÈRE – UN SERMON
SUR LA RÉSURRECTION

Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles
le Jour du Seigneur, dimanche matin 25 avril 2010

«...Ensuite, il a été vu par Jacques, et puis par tous les apôtres. »
(I Corinthiens 15:7).


Il y a beaucoup de théories sur la résurrection de Jésus. L'une d'elle a été avancée par le Dr. Hugh Schonfield dans un livre appelé Le Complot de Pâques [The Passover Plot]. Je me rappelle l'avoir lu quand il venait d'être publié en 1965. Schonfield disait que Jésus avait demandé à Joseph d'Arimathie d'enlever Son corps de la tombe pour qu'Il apparaisse comme le Messie attendu. Il a écrit également que les apparitions de Christ après Sa résurrection sont simplement des cas d'erreur sur la personne – et que l'intrépidité qu'on montré ensuite les disciples était due au fait qu'ils ne savaient pas que l'affaire avait été montée de toute pièce et ignoraient qu'ils avaient été joué. Le Dr. Norman Geisler fait remarquer les failles de cette théorie dans son livre, Réponses aux Sceptiques [When Skeptics Ask]:

Le problème revient à « Pourquoi, quand, et où ? » Pourquoi aurait-il pris le corps ? Joseph n'avait réellement aucune raison…Quand l'aurait-il pris ?...Il y avait un soldat romain montant la garde devant la tombe (Matthieu 27:62-66). Le matin suivant les femmes vinrent à l'aube (Luc 24:1). Il n'y avait simplement aucune chance. Et s'il l'avait pris, où l'aurait-il gardé ? Le corps n'a jamais été trouvé bien que deux mois se soient passés avant que les disciples ne commencent à prêcher. On avait tout le temps nécessaire pour faire connaître l'imposture, s'il y en avait une…Il n'y a aucun motif, opportunité, ou méthode pour défendre cette théorie, et elle ne donne aucune explication sur les apparitions de Christ dans Son corps ressuscité (Norman L. Geisler, Ph.D. et Ronald M. Brooks, Th.M., Réponses aux Sceptiques [When Skeptics Ask], Baker Books, édition de 2001, pp. 123-124).

Le Dr. Geisler dit également,

La preuve la plus remarquable est que Jésus est ressuscité des morts et qu'Il a été vu par plus de 500 personnes en douze occasions différentes. Les déclarations de foi rapportées dans I Corinthiens 15:3-5 datent du début de la vie de l'Église, et elles ont été formulées quelques années seulement après la mort de Jésus. De ce fait, il en découle qu'elle est d'une grande fiabilité historique (ibid., p. 125; cf. Gary R. Habermas, Ph.D., Évidence passée sur la vie de Jésus [Ancient Evidence for the Life of Jesus], Thomas Nelson Publishers, 1984, pp. 125-126).

Et l'une des évidences la plus exceptionnelle de la résurrection de Christ est le fait que,

«...il a été vu par Jacques » (I Corinthiens 15:7).

Le Dr. Gaebelein commente ainsi, « Le Jacques mentionné au verset 7 n'est certainement pas l'un des deux apôtres portant ce nom...puisque le groupe entier des apôtres est mentionné juste après et devrait alors inclure ces ceux-là. À la place ce doit être le demi-frère du Seigneur (Matt. 13:33) qui avait, avec ses frères, rejoint la bande apostolique (Actes 1:14) et était devenu bien connu de l'église à Jérusalem (Actes 15:13)…Tous ces témoignages (v. 5-8) furent donnés à Paul par des témoins oculaires » (Frank E. Gaebelein, D.D., éditeur en chef, Commentaire de la Bible explicative [The Expositor’s Bible Commentary], Zondervan Publishing House, édition de 1981, volume 10, p. 282; note sur I Corinthiens 15:7).

Aussi nous pouvons en conclure, avec virtuellement tous les autres commentaires, que le Jacques qui avait vu Jésus après Sa résurrection était Son demi-frère.

«...il a été vu par Jacques » (I Corinthiens 15:7).

Quelle meilleure preuve pourrions-nous avoir que Christ est ressuscité des morts ? Une personne ne connaissant pas Jésus aurait peut être pu être trompée par les apparences. Un homme connaît bien son propre frère ! Après tout, ils ont été élevés ensemble, et se connaissaient intimement depuis l'enfance ! Bien plus que cela, Jacques était un incroyant, un sceptique, qui n'avait encore jamais cru que Jésus était le Messie. Et cela nous interpelle d'autant plus quand nous lisons,

«...il a été vu par Jacques » (I Corinthiens 15:7).

Je vous invite à regarder ensemble le récit du témoignage de Jacques.

I. Premièrement, Jacques était un incroyant.

Les Écritures sont claires sur le fait que Jacques avait commencé comme incroyant. Il n'avait pas accepté son frère Jésus comme prophète – encore moins comme le Messie, le Fils de Dieu ! L'évangile de Marc dit que les gens de Nazareth, la ville natale de Jésus, le rejetaient. Ils disaient,

« N’est-ce pas là le charpentier, le fils de Marie, le frère de Jacques, de Joses, de Jude et de Simon ? Et ses sœurs ne sont-elles pas ici parmi nous ? Et ils étaient offensés à cause de lui. Mais Jésus leur dit : un prophète n’est pas sans honneur, sinon dans son pays, et parmi ses parents et ceux de sa maison. Et il ne put faire là aucune œuvre puissante, sinon qu’il imposa les mains sur quelques malades, et les guérit. Et il s’étonnait à cause de leur incrédulité. Et il parcourait les villages d’alentour, enseignant» (Marc 6:3-6).

Sa propre famille, y compris Son frère Jacques, ne croyaient pas en Lui,

«...et il s’étonnait à cause de leur incrédulité » (Marc 6:6).

Il est clair que le demi-frère de Christ, Jacques, ne croyait pas en Lui. Il est spécifiquement dit dans l'évangile de Jean,

« Car ses frères non plus ne croyaient pas en lui » (Jean 7:5).

Le Dr. John R. Rice dit de ce verset,

Les frères de Jésus – Jacques, Joses, Simon et Judas…n'étaient pas sauvés avant la crucifixion (John R. Rice, D.D., Le Fils de Dieu [The Son of God], Sword of the Lord Publishers, 1976, p. 158; note sur Jean 7:5).

Et puis de nouveau, le chapitre douze de Matthieu, dit que Sa mère et Ses quatre frères ne croyaient pas encore en Lui.

« Et comme il parlait encore au peuple, voici sa mère et ses frères se tenaient dehors, cherchant à lui parler. Alors quelqu’un lui dit : voici, ta mère et tes frères se tiennent dehors, cherchant à te parler. Mais il répondit et dit à celui qui lui avait parlé : qui est ma mère ? et qui sont mes frères ? Et étendant sa main vers ses disciples, il dit : voici ma mère et mes frères ! Car quiconque fera la volonté de mon Père qui est au ciel, celui-là même est mon frère, et ma sœur, et ma mère » (Matthieu 12:46-50).

Dans ces versets, on voit que la mère et les frères de Jésus avaient essayé de l'interrompre pendant qu'Il enseignait. Le Dr. Rice dit, « Ces frères n'étaient évidemment pas convertis à cette époque et ne croyaient pas en Jésus » (John R. Rice., D.D., Le Roi des Juifs [The King of the Jews], Sword of the Lord Publishers, 1980, p. 189). Jacques aurait été parmi eux – encore inconverti. Le Dr. Rice dit qu'il y avait « un mépris dans la manière de rejeter Son affirmation au titre de Messie » (Le Fils de Dieu [The Son of God], ibid.). Ainsi, nous laissons Jacques montrer son mépris et rejeter Jésus, son frère.

II. Deuxièmement, Jacques se convertit.

Quand Jacques essaya d'interrompre l'enseignement de Jésus, il se tenait « au dehors » (Matthieu 12:46). Mais après que Christ fut ressuscité des morts, il se tenait dedans ! « Et quand ils furent arrivés, [ils étaient avec] Marie, la mère de Jésus, et avec ses frères » (Actes 1:13-14). Jacques était déjà à l'intérieur et priait avec les autres dans la chambre haute, après la résurrection de Jésus ! Jacques était là, un de « Ses frères. » Il était enfin converti ! Le dictionnaire illustré de la Bible [The Illustrated Dictionary of the Bible] dit,

Après la crucifixion de Jésus, Jacques devint croyant. Paul indique que Jacques avait été témoin de la crucifixion de Jésus (Le dictionnaire illustré de la Bible [The Illustrated Dictionary of the Bible] Herbert Lockyer, D.D., editor, Thomas Nelson Publishers, 1986, page 533).

L'Encyclopédie de la Bible Standard Internationale [The International Standard Bible Encyclopedia] dit,

…la semence de la conversion fut semée dans son cœur, car, après la crucifixion, il resta à Jérusalem avec sa mère et ses frères et forma l'un des premier groupe de croyants qui « persévéraient d’un commun accord dans la prière » (Actes 1:14)… Jacques était l'un des premiers témoins de la résurrection, car, après que le Seigneur ressuscité se soit manifesté à cinq cent personnes, « il a été vu par Jacques » (I Corinthiens 15:7 AV). Et il reçu la confirmation que désiraient et sa foi naissante, et son attente dans la prière (L'Encyclopédie de la Bible Standard Internationale [The International Standard Bible Encyclopedia), Eerdmans, 1976, volume III, p. 1561).

Nous ne savons pas à quel moment Jacques vit Jésus après Sa résurrection. Mais c'était après que Christ ai été vu par « cinq cent frères à la fois » (I Corinthiens 15:6).

« Ensuite, il a été vu par Jacques » (I Corinthiens 15:7).

Nous ne savons pas ce qui est arrivé, mais c'est après cet incident où 500 personnes virent le Christ. Nous savons que Jacques était dans la chambre haute (Actes 1:14) – et fut compté parmi les 120 disciples (Actes 1:15). Jacques s'était converti ! Il vit Son frère après Sa résurrection des morts ! Si vous ne pouvez pas faire confiance au propre frère d'un homme, à qui pouvez-vous faire confiance ?

« Ensuite, il a été vu par Jacques » (I Corinthiens 15:7).

III. Troisièmement, Jacques devint un leader chrétien et un martyr.

L'effet de voir son frère ressuscité des morts fut tellement grand sur Jacques qu'il devint un apôtre, un leader chrétien, l'auteur d'un des livres du Nouveau Testament et un martyr. Il est mentionné comme étant un responsable de l'église à Jérusalem, dans Actes 15:13 et 21:18,

« Et le lendemain, Paul vint avec nous chez Jacques, et tous les anciens étaient présents » (Actes 21:18).

Jacques, qui était un incroyant, était maintenant un leader de l'église à Jérusalem ! Il était maintenant pasteur de la première église au monde !

Mais Jacques était un homme humble. Dans l'épître qu'il écrivit, dans le Nouveau Testament, il ne s'appela pas un apôtre, bien qu'il le fût. Il ne s'appela pas non plus un pasteur, ou un ancien. Ouvrez la Bible dans Jacques, chapitre un, premier verset : et voilà ce qu'il a écrit. Je vous invite à vous lever pour le lire ensemble,

« Jacques, serviteur de Dieu et du Seigneur Jésus Christ, aux douze tribus qui sont dispersées, salutation » (Jacques 1:1).

Vous pouvez vous assoir.

Voilà une belle description chrétienne de lui-même « Jacques, serviteur de Dieu et du Seigneur Jésus Christ. » Remarquez qu'il appelait Jésus, « Le Seigneur Jésus Christ. » Personne ne le sait mieux que Jacques. Après tout, Jésus était son propre frère ! Et Jacques s'appelait simplement « serviteur. » Comment cette grande transformation survint-elle ?

« Ensuite, il a été vu par Jacques » (I Corinthiens 15:7).

Jacques a vu son frère après Sa résurrection des morts, et jusqu'à la fin de sa vie, il proclama qu'il avait vu le Christ ressuscité, celui qu'il appelait « Le Seigneur Jésus Christ » (Jacques 1:1).

Pouvons-nous croire Jacques ? Est-il un témoin fiable de la résurrection de Christ ? Oui, c'est certain – parce que Jacques a donné sa propre vie pour annoncer que Jésus était ressuscité des morts. Il était un témoin oculaire de la résurrection de son frère !

Eusebius était un un historien qui vivait au quatrième siècle. Il a appelé Jacques « Jacques le Juste. » Dans l'histoire de l'église primitive (c'est à dire de la première église,) Eusebius nous raconte de quelle manière Jacques est mort. Il cite Clément, qui vivait au premier siècle, concernant Jacques,

Car ils disent que Pierre et Jacques et Jean, après l'ascension de notre Sauveur, comme s'ils avaient été préférés par notre Seigneur, ne cherchèrent pas les honneurs, mais choisirent Jacques le Juste pour être évêque de Jérusalem… Le Seigneur, après Sa résurrection, transmit Sa connaissance à Jacques le Juste, et à Jean et Pierre, qui la transmirent au reste des apôtres, et le reste des apôtres la transmirent aux soixante dix, dont Barnabas faisait partie...Jacques fut jeté du haut du pinacle du Temple et fut ensuite battu à mort avec un gourdin (Eusebius, c. 260-340 A.D., « Histoire de l'Église par Eusebius » [The Church History of Eusebius] dans « Les Pères de Nicène et de l'après-Nicène » [The Nicene and Post-Nicene Fathers], Eerdmans, réimprimé en 1982, volume I, p. 104).

Voici une description de la mort de Jacques tirée de la Nouvelle encyclopédie des martyrs chrétiens [The New Encyclopedia of Christian Martyrs] :

      Ils traînèrent Jacques devant une grande foule et lui ordonnèrent de renier le Christ. À leur grande surprise, il demeura calme et ne montra aucune crainte devant cette foule hostile. Il déclara que notre Sauveur, et Seigneur Jésus, était effectivement le Fils de Dieu.
      Clément nous raconte qu'ils saisirent Jacques, le jetèrent d'un parapet [du temple] et le battirent ensuite à mort à l'aide de gourdins...
      Les Scribes et les Pharisiens forcèrent Jacques à se tenir debout sur le parapet du Sanctuaire et lui crièrent « Toi le Juste, dont nous devons accepter le témoignage, tu entraînes le peuple hors de la vérité et l'encourages à suivre Jésus, qui a été crucifié...» Jacques répondit « Pourquoi me demandez-vous au sujet du Fils de l'Homme ? Il est assis à la droite de la Toute Puissance, et Il reviendra sur les nuées du Ciel. »
      Beaucoup de ceux qui se tenaient dans la foule [en bas] furent convaincus par les paroles de Jacques et crièrent, « Hosanna au Fils de David. »
      Les Scribes et les Pharisiens réalisèrent alors qu'ils avaient fait...une erreur en permettant à Jacques de témoigner de Jésus...Et ils le jetèrent par dessus le parapet, et le rouèrent de coups ; Jacques...priait, « Seigneur Dieu et Père, je te prie de leur pardonner, car ils ne savent pas ce qu'ils font. » Ainsi le Juste subit le sort d'un martyr. Il fut enseveli là où il était tombé et sa pierre tombale est restée là (Nouvelle encyclopédie des martyrs chrétiens [The New Encyclopedia of Christian Martyrs], Baker, 2001, p. 23).

Il donna sa vie pour Jésus parce que,

«...il a été vu par Jacques » (I Corinthiens 15:7).

Jusqu'à la fin de sa vie il fut,

« Jacques, serviteur de Dieu et du Seigneur Jésus Christ...»
       (Jacques 1:1).

Pensez-vous donc que cet homme a vraiment vu Christ après Sa résurrection d'entre les morts ? Pouvez-vous faire confiance au témoignage de cet homme qui a donné sa vie pour Jésus ? Pouvez-vous croire qu'il a véritablement vu son frère, Jésus, après Sa résurrection ? Et si vous pouvez faire confiance au témoignage de Jacques, pouvez-vous mettre votre confiance en Jésus Lui-même ? Mettrez-vous confiance en Jésus comme Jacques l'a fait ? « Crois au Seigneur Jésus-Christ, et tu seras sauvé » (Actes 16:31). Combien nous prions pour que vous aussi, rencontriez le Christ ressuscité – et soyez sauvé !

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine en ligne sur Internet
à www.realconversion.com. Cliquez sur « Sermons en Franҫais. »

Les Écritures avant le sermon ont été lues par le Dr. Kreighton L. Chan :I Corinthiens 15:1-8.
Le Solo avant le sermon a été chanté par Mr. Benjamin Kincaid Griffith :
                  « Christ est ressuscité » [Christ Arose] (par Robert Lowry, 1826-1899).


BREF APERÇU DE

CHRIST ET SON FRÈRE – UN SERMON
SUR LA RÉSURRECTION

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

«...Ensuite, il a été vu par Jacques, et puis par tous les apôtres. »
(I Corinthiens 15:7).

(Matthieu 27:62-66; Luc 24:1; I Corinthiens 15:3-5;
Matthieu 13:33; Actes 1:14; 15:13)

I.   Premièrement, Jacques était un incroyant, Marc 6:3-6;
Jean 7:5; Matthieu 12:46-50.

II.  Deuxièmement, Jacques se convertit, Matthieu 12:46;
Actes 1:13-14; I Corinthiens 15:6, 7; Actes 1:14-15.

III. Troisièmement, Jacques devint un leader chrétien et un martyr,
Actes 15:13; 21:18; Jacques 1:1; Actes 16:31.

Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en Français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).