Print Sermon

L'objectif de ce site Web est de fournir librement des sermons et des vidéos de sermons aux pasteurs et aux missionnaires dans le monde entier, particulièrement le tiers monde, où il y a peu si non pas, d'instituts théologiques ni d'écoles bibliques.

Ces sermons et vidéos sont distribués chaque année vers environ 1.500.000 ordinateurs dans plus de 221 pays sur le site www.sermonsfortheworld.com . Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur You Tube, mais délaissent bientôt You Tube, parce que chaque sermon les ramène vers notre site Web. You Tube alimente ainsi notre site Web. Ces sermons sont disponibles en 40 langues et accessibles à environ 120.000 personnes tous les mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les utiliser sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les pays musulmans et hindous.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net .




LA PREMIÈRE APPARITION DU CHRIST RESSUSCITÉ
À SES DISCIPLES

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le matin du Jour du Seigneur, le 11 avril 2010

« Jésus lui-même se tint au milieu d’eux, et leur dit : Paix soit avec vous » (Luc 24:36).


Judas était mort. Il s'était suicidé juste après avoir trahi Jésus. Pour une raison inconnue, Thomas était absent. Mais les dix autres disciples étaient là. C'était le dimanche soir, le jour de la résurrection d'entre les morts de Jésus. Nous devons à l'apôtre Jean de nous relater l'évènement,

« …le soir de ce même jour, le premier jour de la semaine, les portes de l’endroit où les disciples étaient assemblés étant fermées, par crainte des Juifs, Jésus vint, et se tint au milieu d’eux, et leur dit, paix soit avec vous » (Jean 20:19).

C'était dimanche soir, « le premier jour de la semaine » selon le calendrier romain. Jésus était ressuscité très tôt le dimanche matin – et maintenant Il apparaissait aux dix disciples le soir de ce même dimanche. Et donc le premier service chrétien fut célébré un dimanche soir. Aujourd'hui, beaucoup d'églises se sont arrêtées de se réunir le dimanche soir. Quel dommage ! Elles ne suivent plus l'exemple du service de ce premier dimanche – qui était le soir ! Nos pères baptistes, qui nous ont précédés, se réunissaient toujours le dimanche soir. Combien je prie pour que nos églises retournent à cette façon de faire ! Le service du dimanche soir est presque toujours le meilleur de la semaine. Souvent les réveils ont commencé au service du soir. Comme il en a été au commencement, ainsi il en a été de même lors de la venue du réveil,

« Jésus lui-même se tint au milieu d’eux » (Luc 24:36).

Vous remarquerez que les disciples eurent peur quand ils virent Jésus. « Mais ils étaient effrayés et remplis de crainte » (Luc 24:37). Ceci montre clairement qu'ils ne s'attendaient pas à ce que Jésus se relève d'entre les morts. Il le leur avait bien dit, mais ils ne L'avaient pas écouté. Il leur avait dit que « ...ils Le fouetteront, et Le mettront à mort : et le troisième jour Il ressuscitera. » (Luc 18:33; Matthieu 20:18; Marc 10:33) – mais d'une certaine manière, ils ne se rappelaient plus de ce qu'Il avait dit. C'est pourquoi ils furent « effrayés » quand Il leur apparût, ressuscité des morts. Et pour calmer leur crainte, Jésus leur dit, « Paix soit avec vous. » (Luc 24:36).

Ce passage de l'Écriture nous montre la certitude de la résurrection de Christ, et le caractère du Christ ressuscité.

I. Premièrement, la certitude de la résurrection.

« Et comme ils parlaient, Jésus lui-même se tint au milieu d’eux, et leur dit : Paix soit avec vous. Mais ils étaient effrayés et remplis de crainte, et croyaient voir un esprit. Et il leur dit: Pourquoi êtes-vous troublés ? Et pourquoi s’élève-t-il des pensées dans vos cœurs ? Voyez mes mains et mes pieds, que c’est moi-même; touchez-moi et voyez, car un esprit n’a ni chair ni os, comme vous voyez que j’ai. Et comme Il leur parlait ainsi, il leur montra Ses mains et Ses pieds. » (Luc 24:36-40).

Lorsque j'étais étudiant, dans une faculté de théologie libérale, j'ai entendu des professeurs incroyants citer le théologien moderniste Rudolph Bultmann, qui disait « C'est dans l'esprit de Ses disciples que Jésus est ressuscité. » C'est de ce ton d'incrédulité que parlait ce théologien allemand libéral, proclamant que Christ n'était pas véritablement ressuscité d'entre les morts – et que ce n'était que dans la pensée des disciples seulement ! Mais c'est complètement faux ! Les disciples pensaient tout à fait le contraire ! Ils pensaient qu'Il n'était pas ressuscité ! Et c'est pourquoi ils étaient « effrayés et remplis de crainte » quand ils Le virent. (Luc 24:37).

Ils savaient que Jésus avait été fouetté et laissé à moitié mort. Ils savaient qu'Il avait été cloué sur une croix. Ils savaient qu'Il était mort et qu'il avait été enseveli dans une tombe fermée et scellée. Ce soir là, ils avaient été pris de peur et s'étaient enfermés à double tour dans une pièce, poussés par la crainte. Mais il était là ! Il avait brisé les chaînes de la mort. Et Il se tenait maintenant devant eux !

« Jésus lui-même se tint au milieu d’eux, et leur dit : Paix soit avec vous » (Luc 24:36).

Aucun fait de l'Histoire n'est mieux démontré que la résurrection de Christ. Thomas Arnold, professeur d'histoire à l'Université d'Oxford, et un des plus grands historiens, a dit,

Je ne connais aucun fait de l'histoire de l'humanité dont la preuve ait été mieux faite, dont l'évidence mieux établie de différentes manières, dont la compréhension ait été la plus visible pour un enquêteur droit, que le grand signe que Dieu nous a donné, c'est à dire : Christ est mort, et s'est relevé d'entre les morts, ressuscité. (Thomas Arnold, Ph.D., « Sermons sur la vie chrétienne, ses craintes et sa finition » [Sermons on Christian Life, Its Fears and Its Close], 6ème édition, Londres, 1854, p. 324).

L'une des grandes preuves de la résurrection de Christ est le fait qu'elle a complètement changé les disciples. Quand Jésus fut arrêté, le soir avant la crucifixion, «... tous les disciples l’abandonnèrent et s’enfuirent. » (Matthieu 26:56). Après l'ensevelissement de Christ, ils s'enfermèrent derrière des portes verrouillées, saisis d'effroi et de « crainte » (Jean 20:19). Mais après avoir rencontré le Christ ressuscité, ils devinrent sans peur, comme des lions – et prêchèrent à ces mêmes hommes qui avaient crucifié Christ,

« Et il n’y a de salut en aucun autre; car il n’y a pas d’autre nom sous le ciel, qui soit donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés » (Actes 4:12).

Les onze disciples s'en allèrent de part le monde, sans crainte, proclamant la nouvelle de Sa résurrection ! Après avoir rencontré le Christ ressuscité, rien que la mort ne pouvait les empêcher de proclamer,

« Ce Jésus, Dieu l’a ressuscité ; ce dont nous sommes tous témoins » (Actes 2:32).

Dr. Gary Habermas a dit,

La résurrection [de Jésus] est sans aucun doute la proclamation centrale de l'église primitive, et cela depuis le premier jour. Les premiers chrétiens non seulement adhéraient aux enseignements de Jésus, mais ils étaient convaincus qu'ils L'avaient vu vivant après Sa crucifixion. C'est ce qui avait changé leur vie et donné le jour à l'église. Certainement, c'était leur conviction centrale, et ils s'étaient résolument certains de sa véracité. (Cité dans Le plaidoyer pour Christ Bible d'Étude [The Case for Christ Study Bible], Lee Strobel, rédacteur principal, Zondervan, 2009, p. 1505).

La résurrection de Christ d'entre les morts – « c'est ce qui a changé leur vie et commencé l'église. » Amen !

Pierre Le vit sur la berge,
Mangea avec Lui près de la mer;
Jésus lui disait, de Ses lèvres
Exsangues peu avant, « Pierre m'aimes-tu ? »
Celui qui était mort est vivant à nouveau !
Celui qui était mort est vivant à nouveau !
L'étreinte puissante et glacée de la mort est brisée –
Celui qui était mort est vivant à nouveau !
   « Vivant à Nouveau » [Alive Again] par Paul Rader, 1878-1938).

Ces hommes sont morts pour proclamer la résurrection de Christ! De lâches qu'ils étaient, ils ont véritablement été transformés en martyrs parce qu'ils avaient vu le Christ ressuscité, sorti du tombeau !

Jacques le Fils de Zébédée eut la tête tranchée.
  Matthieu fut décapité.
     Jacques, le frère du Seigneur fut jeté du haut du Temple
       puis roué de coups jusqu'à en mourir.
           Matthias fut lapidé puis décapité.
              André fut crucifié.
                 Marc fut traîné à terre jusqu'à ce que mort s'ensuive.
                    Peter fur crucifié la tête en bas.
                       Paul fut décapité.
                          Jude fut crucifié.
                             Bartholomée fut battu puis crucifié.
                                Luc fut pendu à la branche d'un olivier.
                                   Jean fut jeté dans un récipient rempli d'huile
                                     bouillante, puis exilé sur l'île de Patmos.
                                       Thomas fut transpercé de part en part de lances,
                                         puis jeté dans les flammes d'un four.
(« Le nouveau livre des martyrs par Foxe » [The New Foxe’s
Book of Martyrs], Bridge-Logos Publishers, 1997, pp. 5-10).

Le Dr. D. James Kennedy disait que les hommes « ne meurent pas pour quelques chose qu'ils tiennent pour faux » (« Pourquoi je crois » [Why I Believe], Thomas Nelson Publishers, 2005, p. 127). Ces hommes traversèrent d'affreuses souffrances et d'horribles morts parce qu'ils prêchaient que Christ s'était relevé d'entre les mort, ressuscité. Les hommes ne meurent pas pour quelque chose qu'ils n'ont pas vu ! Ces hommes ont vu Christ après qu'Il soit sorti du tombeau ! C'est pour cela que la torture et les menaces de mort ne pouvaient pas les empêcher de proclamer « Christ est ressuscité d'entre les morts!»

Thomas Le vit, là, dans la chambre,
L'appela Son maître et Seigneur,
Avança son doigt dans la plaie,
Que les clous et l'épée avaient faite.
Celui qui était mort est vivant à nouveau !
Celui qui était mort est vivant à nouveau !
L'étreinte puissante et glacée de la mort est brisée –
Celui qui était mort est vivant à nouveau !
   (Paul Rader, ibid.).

« Jésus lui-même se tint au milieu d’eux, et leur dit : Paix soit avec vous » (Luc 24:36).

II. Deuxièmement, le caractère du Christ ressuscité.

Il est important de savoir à quoi ressemblait Jésus après Sa résurrection. Dans un passage de Luc nous découvrons que,

« Jésus-Christ est le même, hier et aujourd’hui, et pour toujours» (Hébreux 13:8).

Jésus était le même après Sa résurrection – et Il est le même aujourd'hui !

Son plus cher désir était d'apporter la paix au cœur de Ses amis. On le voit au travers de la première parole qu'Il leur adressa, quand Il se retrouva parmi eux, « Paix soit avec vous. » Jésus désire notre bonheur. Quand Il était sur la terre, Il a dit,

« Que votre cœur ne soit pas troublé » (Jean 14:1).

C'est encore ce qu'il dit aujourd'hui. Il désire que les chrétiens aient Sa joie, et que leur joie soit parfaite. Même quand nous sommes dans la détresse, Jésus nous dit d'une voix douce, « paix soit avec vous. » Ce soir-là, dans la chambre où ils se retrouvaient, Il était plein d'amour pour Ses disciples. Ils avaient peur de ce qui pouvait arriver. Mais Il est venu à eux et leur a dit « Paix soit avec vous. » – et alors ils furent remplis de joie. Il donne la même paix à Ses disciples aujourd'hui – la paix qui dépasse tout entendement !

Il les a aussi encouragé à avoir foi en Lui. Il a dit,

« Voyez mes mains et mes pieds, que c’est moi-même; touchez-moi et voyez; car un esprit n’a ni chair ni os, comme vous voyez que j’ai » (Luc 24:39).

Jésus voulait qu'Il le reconnaisse, mais pas comme un esprit. Il leur dit de le « toucher » – de s'approcher et de poser leurs mains sur Lui – et de sentir que c'était réellement Lui – que Son corps physique était véritablement ressuscité d'entre les morts. Quelques jours plus tard, Il dit à Thomas, qui doutait,

« Mets ici ton doigt, et regarde mes mains; avance aussi ta main, et mets-la dans mon côté: et ne sois pas sans foi, mais croyant.»
       (Jean 20:27).

Le Dr. Henry M. Morris a dit,

Le Seigneur répond aux théologiens [libéraux], qui voient la résurrection comme une question spirituelle, plutôt que physique... Il réfute ceux qui argumentent que les « apparitions » à Ses disciples n'étaient que des « apparitions spirituelles, » ou même des hallucinations. Même si Ses disciples ont pensé, au premier abord, qu'Il était un esprit, Il leur montra ensuite les marques de la lance et des clous qui l'avaient percé, et Il mangea devant eux un morceau de poisson et un rayon de miel. (Luc 24:37, 40, 42). Ils ne pouvaient plus douter de la réalité de Sa résurrection physique sur le moment et après. (Henry M. Morris, Ph.D., « La Bible d'Étude du défenseur » [The Defender’s Study Bible], World Publishing, 1995, pp. 1128-1129; remarque sur Luc 24:39).

Quelle tristesse de penser que beaucoup d'évangéliques aujourd'hui puissent penser à Jésus en tant qu'esprit. C'est une vue essentiellement gnostique de Christ. Les gnostiques croyaient que tout ce qui est physique est mauvais et seul l'esprit est bon. Et c'est sur cette base qu'ils rejetaient la résurrection physique, corporelle de Christ. L'hérésie du néo-gnosticisme emprunte des idées au Nouvel Age, créant ainsi un faux Christ – qui est un esprit seulement. L'apôtre Jean, dans son premier épître, a réfuté cette hérésie en déclarant, « que nos mains ont touché » Christ (I Jean 1:1). Le « Christ esprit » des gnostiques et du Nouvel Age n'est pas Jésus ! C'est un « autre Jésus » (II Corinthiens 11:4), ce n'est pas le véritable Jésus que les disciples ont vu et touché après Sa résurrection. »

« Et tout esprit qui ne confesse pas que Jésus Christ est venu en chair, n’est pas de Dieu » (I Jean 4:3).

Et donc ceux qui pensent que Jésus est un esprit ne sont pas « de Dieu » – car ils parlent d'un « autre Jésus », non le véritable Jésus, dont la chair et les os sont ressuscités des morts ! Le vrai Jésus leur a dit,

« Voyez mes mains et mes pieds, que c’est moi-même; touchez-moi et voyez; car un esprit n’a ni chair ni os, comme vous voyez que j’ai » (Luc 24:39).

J'ai lu un article de magazine ayant pour titre, « Quand l'Esprit vous touche » [When the Spirit Moves You] (Cathy Lynn Grossman, USA Weekend, Avril 2-4, 2010, pp. 6-7). L'auteur dit, « pendant cette saison sainte, vous pouvez garder une relation avec Dieu – même quand vous n'êtes pas à proximité d'une église; quand l'Esprit vous touche. » Ceci résume en une phrase succincte la « spiritualité » néo gnostique du mouvement du Nouvel Age de la vieille génération des hippies des années soixante. Ils ont le vent en poupe en ce moment. La génération hippie, entre 45 et 65 ans, a toujours donné plus de place aux « émotions intérieures » et à une adoration centrée sur eux-mêmes.

Mais la Bible nous appelle loin de nos émotions intérieures et de nos expériences. Christ n'est pas « Dieu, tel que nous Le saisissons. » Oh, non ! Christ est le Dieu-homme, tel que nous ne Le saisissons pas. Il nous est révélé dans la Bible. Le Christ de la Bible est transcendant – c'est à dire qu'Il est au Ciel, assis à la droite de Dieu. C'est seulement quand l'Esprit de Dieu nous attire vers Christ, loin de nous-mêmes, que nous pouvons Le connaître. L'Esprit de Dieu nous montre notre péché, et nous humilie pour nous conduire à la conviction. C'est là, et seulement là, que l'Esprit de Dieu nous enlève de notre préoccupation avec nous-mêmes, pour nous montrer Christ – assis à la droite de Dieu dans les lieux célestes. Quand nous nous arrêtons de regarder à nous-mêmes – mais regardons à Christ – quand Il nous parle comme Il l'a fait ce premier dimanche de Pâque – quand Il dit,

« Paix soit avec vous » (Luc 24:36).

« Voyez mes mains et mes pieds, que c’est moi-même; touchez-moi et voyez; car un esprit n’a ni chair ni os, comme vous voyez que j’ai » (Luc 24:39).

Que Dieu puisse vous convaincre de péché et vous humilier. Qu'Il vous attire à Christ, assis au « troisième ciel. » (II Corinthiens 12:2).

« Ainsi donc après que le Seigneur leur ait parlé, Il fut reçu au ciel, et s’assit à la main droite de Dieu » (Marc 16:19).

«...étant exalté à la main droite de Dieu » (Actes 2:33).

«...qui est même à la droite de Dieu » (Romains 8:34).

«...est assis à la main droite de la Majesté » (Hébreux 1:3).

Quand vous êtes sous la conviction de votre péché, et dégoûté de votre cœur « mauvais par dessus tout » (Jérémie 17:9) – alors vous êtes prêt pour que Dieu vous attire à Jésus Christ pour justification et purification par Son Sang. Rappelez-vous de ce que Jésus a dit,

« Jésus donc répondit et leur dit : Ne murmurez pas entre vous. Personne ne peut venir à moi, sauf si le Père qui m’a envoyé ne l’attire » (Jean 6:43-44).

Vous devez être attiré loin du monde, loin de vos émotions et de vos sentiments, loin de vous-même – et vous devez être attiré vers le ciel, au dessus des nuages, au dessus des étoiles, à Jésus – le Dieu-homme, le Seul sacrifice pour les péchés, le Seul qui puisse sauver votre âme de la colère de Dieu, le Seul qui puisse laver vos péchés par Son Sang précieux, et le Seul qui puisse vous donner la paix éternelle ! Quand vous venez à Jésus, Il devient pour vous ce qu'Il a été pour les disciples ce premier dimanche soir.

« Jésus lui-même se tint au milieu d’eux, et leur dit : Paix soit avec vous » (Luc 24:36).

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine en ligne sur Internet
à www.realconversion.com. Cliquez sur « Sermons en Franҫais. »

Les Écritures avant le sermon ont été lues par le Dr. Kreighton L. Chan :Luc 24:36-43.
Le Solo avant le sermon a été chanté par Mr. Benjamin Kincaid Griffith :
« Vivant à Nouveau » [Alive Again] par Paul Rader,1878-1938).


BREF APERÇU DE

LA PREMIÈRE APPARITION DU CHRIST RESSUSCITÉ
À SES DISCIPLES

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

« Jésus lui-même se tint au milieu d’eux, et leur dit : soit avec vous » (Luc 24:36).

(Jean 20:19; Luc 24:37; 18:33; Matthieu 20:18; Marc 10:33)

I.   Premièrement, la certitude de la résurrection, Luc 24:36-40;
Matthieu 26:56; Jean 20:19; Actes 4:12; 2:32.

II.  Deuxièmement, le caractère du Christ ressuscité, Hébreux 13:8;
Jean 14:1;Luc 24:39; Jean 20:27; Luc 24:37, 40, 42; I Jean 1:1;
II Corinthiens 11:4; I Jean 4:3; II Corinthiens 12:2; Marc 16:19;
Actes 2:33; Romains 8:34; Hébreux 1:3; Jérémie 17:9; Jean 6:43-44.

Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en Français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).