Print Sermon

L'objectif de ce site Web est de fournir librement des sermons et des vidéos de sermons aux pasteurs et aux missionnaires dans le monde entier, particulièrement le tiers monde, où il y a peu si non pas, d'instituts théologiques ni d'écoles bibliques.

Ces sermons et vidéos sont distribués chaque année vers environ 1.500.000 ordinateurs dans plus de 221 pays sur le site www.sermonsfortheworld.com . Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur You Tube, mais délaissent bientôt You Tube, parce que chaque sermon les ramène vers notre site Web. You Tube alimente ainsi notre site Web. Ces sermons sont disponibles en 40 langues et accessibles à environ 120.000 personnes tous les mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les utiliser sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les pays musulmans et hindous.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net .




LES BLESSURES DE CHRIST

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
Dimanche matin, Jour du Seigneur, 13 décembre 2009

« Il leur montra ses mains et ses pieds » (Luc 24:40).


Christ a été cloué sur une croix. Avant de mourir, Il vécut l'agonie et Son Sang s'écoula de ses blessures. Après Sa mort, « l'un des soldats perça son côté avec une lance, et aussitôt il en sortit du sang et de l’eau » (Jean 19:34). L'apôtre Jean se tenait près de la croix. Il a vu quand les clous ont percé les mains et les pieds de Christ. Il a vu Jésus mourir. Il a vu le soldat perçant le côté de Christ avec sa lance. Jean a vu le Sang et l'eau gicler de la blessure de Son flanc. Jean dit qu'il « L’a vu et a rendu témoignage » (Jean 19:35). Il a vu les soldats romains placer le corps de Jésus dans « un sépulcre neuf, où personne encore n’avait été mis. » (Jean 19:41).

De bonne heure le matin suivant, Marie Madeleine courut avertir Pierre et Jean que la grosse pierre qui fermait l'entrée du tombeau de Jésus avait été « ôtée du sépulcre. » (Jean 20:1). Pierre et Jean coururent jusqu'au tombeau vide. Jean arriva le premier. Il regarda à l'intérieur, et « s’étant baissé, il vit les bandelettes qui étaient à terre; cependant il n’entra pas. » (Jean 20:5). Pierre rattrapa Jean, « Puis Simon Pierre, qui le suivait, arriva, et entra dans le sépulcre, et vit les bandelettes qui étaient à terre, et le linge qui avait été sur sa tête, lequel n’était pas avec les autres linges; mais plié dans un endroit à part. » (Jean 20:6-7). Ils quittèrent l'endroit dans un état de grande confusion, « Car ils n’avaient pas encore compris l’écriture, qu’Il devait ressusciter des morts. » (Jean 20:9). Tout ceci arriva le dimanche matin.

Plus tard, « ce même jour » les disciples étaient réunis dans une pièce et se cachaient « par crainte des autorités juives » qui avaient demandé la crucifixion de Jésus. (Jean 20:19). Quand soudainement, Jésus se trouva au milieu d'eux, ressuscité des morts ! Il leur dit « la paix soit avec vous » (Jean 20:19).

« Mais ils étaient effrayés et remplis de crainte, et croyaient voir un esprit. Et Il leur dit: Pourquoi êtes-vous troublés? Et pourquoi s’élève-t-il des pensées dans vos cœurs ? Voyez mes mains et mes pieds, que c’est moi-même; touchez-moi et voyez; car un esprit n’a ni chair ni os, comme vous voyez que j’ai. Et comme Il leur parlait ainsi, Il leur montra ses mains et ses pieds »
       (Luc 24:37-40).

« Il leur montra ses mains et ses pieds » (Luc 24:40).

Tous ceux qui étaient là ne pouvaient pas manquer de voir sur Son corps ressuscité les blessures que les clous avaient faites dans Ses mains et Ses pieds. Ils pouvaient voir aussi cette grande balafre que la lance du soldat Lui avait laissé en perçant Son côté. Jésus dit à Thomas,

«Mets ici ton doigt, et regarde mes mains; avance aussi ta main, et mets-la dans mon côté: et ne sois pas sans foi, mais croyant»
       (Jean 20:27).

« Il leur montra ses mains et ses pieds » (Luc 24:40).

Christ aurait pu très facilement effacer les blessures dont Son corps avait été victime. Il aurait pu très facilement aussi supprimer toutes les marques de Ses souffrances à Sa sortie du tombeau. Mais Il ne le fit pas. Au lieu de cela, il y avait les blessures causées par les clous dans Ses mains et Ses pieds, et la grande blessure sur Son flanc. Mais pour quelles raisons, tout ceci ? Pourquoi leur montra-t-il Ses blessures ? Je vais vous en nommer trois,

« Il leur montra ses mains et ses pieds » (Luc 24:40).

I. Premièrement, Jésus leur montra Ses blessures pour que nous sachions qu'Il est la même personne que celle qui a été crucifiée sur la croix.

Les hérétiques gnostiques disaient que Jésus n'était pas vraiment mort sur la croix. Le Coran des musulmans dit que Jésus n'est pas mort sur la croix. Beaucoup de gens aujourd'hui pensent que Dieu n'aurait jamais laissé Son fils mourir d'une mort aussi horrible. Jésus savait la somme d'incroyance que Sa crucifixion provoquerait. Et c'est la première raison pour laquelle,

« Il leur montra ses mains et ses pieds » (Luc 24:40).

Jésus voulait que tout le monde sache qu'Il avait véritablement souffert et qu'Il était mort sur la croix. Il laissa Ses disciples voir Ses blessures, et même les toucher. L'apôtre Jean, un témoin oculaire, parle de « ce que nous avons entendu, [de] ce que nous avons vu de nos yeux, [de] ce que nous avons contemplé, et que nos mains ont touché. » (I Jean 1:1). Dr. Watts disait,

Vois, sur Son front, Ses mains, Ses pieds,
   La peine et l'amour s'entremêlent en gouttes de sang :
Telle peine et tel amour se sont-ils jamais rencontrés,
   Ou des épines composé une couronne aussi précieuse ?
(« Quand je vois cette Croix merveilleuse »
     [When I Survey the Wondrous Cross] par Isaac Watts, D.D., 1674-1748).

Que la croix, que la croix,
   Soit ma gloire à jamais;
Et que mon âme repose enfin
   Au delà du Jourdain.
(« Jésus, Garde-moi près de la Croix » [Keep Me Near the Cross]
     par Fanny J. Crosby, 1820-1915).

« Il leur montra ses mains et ses pieds » (Luc 24:40).

II. Deuxièmement, Jésus leur montra Ses blessures pour que nous connaissions les souffrances qu'Il a souffertes en devenant le substitut expiatoire de nos péchés.

Jean Baptiste dit,

« Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde »
       (Jean 1:29).

Mais il ne révéla pas exactement comment Jésus prendrait nos péchés sur Lui. Ce n'est pas avant Sa résurrection que les disciples comprirent que Jésus,

«… Lui-même a porté nos péchés en son corps sur l’arbre »
       (I Pierre 2:24).

C'est seulement après avoir vu la marque des clous dans Ses mains et Ses pieds qu'ils comprirent que,

« ...Christ aussi a souffert une fois pour les péchés, le juste pour les injustes, afin qu’Il nous amène à Dieu » (I Pierre 3:18).

Et c'est la deuxième raison,

« Il leur montra ses mains et ses pieds » (Luc 24:40).

Il voulait que nous soyons sûrs et certains qu'Il avait souffert et qu'il était mort sur la croix afin de payer la pénalité que nous devaient nos péchés, pour que nous soyons sauvés du péché et de l'enfer. Il voulait que nous voyons la marque des clous dans Ses mains et Ses pieds et que nous sachions que la colère de Dieu est tombée sur Lui sur la croix, pour que nous n'ignorions pas que,

«…la rédemption qui est en Christ Jésus, Lequel Dieu a établi pour être une propitiation par la foi en son sang »
       (Romains 3:24-25).

C'est pourquoi,

« Il leur montra ses mains et ses pieds » (Luc 24:40).

Je vous invite à chanter le cantique du Dr. Watts !

Vois, sur son front, ses mains, ses pieds,
   La peine et l'amour s'entremêlent en gouttes de sang :
Telle peine et tel amour se sont-ils jamais rencontrés,
   Ou des épines composé une couronne aussi précieuse ?

Et encore « Jésus, Garde-moi près de la Croix » !

Que la croix, que la croix,
   Soit ma gloire à jamais;
Et que mon âme repose enfin
   Au delà du Jourdain.

« Il leur montra ses mains et ses pieds » (Luc 24:40).

III. Troisièmement, Jésus leur montra Ses blessures pour que nous comprenions qu'Il est le Sauveur de tous les âges, passés, présents et à venir.

Christ a pris Ses blessures et Son Sang avec Lui au Ciel pour être la source d'une rédemption éternelle pour nous.

« Mais Christ étant venu, grand prêtre des bonnes choses à venir, par un tabernacle plus grand et plus parfait, non pas fait de main c’est-à-dire, non de cette structure, ni par le sang des chèvres et des veaux, mais par son propre sang, il est entré une seule fois dans le lieu saint, ayant obtenu une rédemption éternelle pour nous » (Hébreux 9:11-12).

« Car Christ n’est pas entré dans les lieux saints faits de main, qui sont les figures des vrais, mais dans le ciel même, afin de paraître maintenant en la présence de Dieu pour nous » (Hébreux 9:24).

Assis à la droite de Dieu au Ciel, les blessures de Jésus sont toujours et à jamais un rappel pour Dieu et Ses anges que,

« ...Il est la propitiation pour nos péchés; et non seulement pour les nôtres, mais aussi pour les péchés du monde entier »
       (I Jean 2:2).

Et pourtant aujourd'hui, la plupart des humains rejettent Jésus. Ils préfèrent se sauver par leurs propres bonnes œuvres et leurs propres croyances religieuses. Ainsi, ils ne veulent pas de Jésus, qui est la réponse de Dieu pour le salut. Ce n'est pas moi qui l'ai dit. C'est Jésus Lui-même qui a dit,

« ...personne ne vient au Père que par moi » (Jean 14:6).

Jésus est le seul chemin vers Dieu parce qu'Il est le seul qui a souffert et qui est mort pour nos péchés. Aucun autre leader religieux n'a jamais fait quelque chose de semblable – ni Confucius, ni Buddha, ni Mohammed, ni Joseph Smith, ni personne d'autre ! C'est de Jésus Christ seul que l'on peut dire,

« ...Il a été blessé pour nos transgressions, il a été meurtri pour nos iniquités; le châtiment de notre paix a été sur Lui, et par les coups qu’il a reçus nous sommes guéris » (Esaïe 53:5).

C'est encore de Jésus Christ seul que l'on peut dire,

« Christ Jésus est venu au monde pour sauver les pécheurs »
       (I Timothée 1:15).

C'est toujours de Jésus Christ seul que l'on peut dire,

« ...Dieu fait valoir son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore pécheurs, Christ est mort pour nous. Combien plus donc, étant maintenant justifiés par son sang, serons-nous sauvés de la colère par Lui » (Romains 5:8-9).

C'est pourquoi,

« Il leur montra ses mains et ses pieds » (Luc 24:40).

Chantons le cantique du Dr. Watts de nouveau !

Vois, sur Son front, Ses mains, Ses pieds,
   La peine et l'amour s'entremêlent en gouttes de sang :
Telle peine et tel amour se sont-ils jamais rencontrés,
   Ou épines composé une couronne aussi précieuse ?

« Jésus, Garde-moi près de la Croix », chantons-le encore !

Que la croix, que la croix,
   Soit ma gloire à jamais;
Et que mon âme repose enfin
   Au delà du Jourdain.

Et même quand Jésus reviendra la deuxième fois, Il portera les marques de la crucifixion sur Ses mains et Ses pieds. Christ a dit, par la bouche du prophète Zacharie,

« Et ils regarderont vers moi, celui qu’ils ont percé, et ils en mèneront deuil » (Zacharie 12:10).

Ceux qui refusaient de se tourner vers Christ pendant leur vie, mèneront le deuil en enfer pour l'éternité. Le grand Spurgeon disait, « Ces mains ouvertes et ce flanc percé seront un témoignage contre vous, oui, contre vous, si vous Le rejetez encore dans la mort, et que vous entrez dans l'éternité comme ennemi du Christ à cause de vos œuvres iniques.» (C. H. Spurgeon, « Les Blessures de Jésus » [The Wounds of Jesus] La Nouvelle Chaire de Park Street [The New Park Street Pulpi]), Pilgrim Publications, volume V, p. 237).

« Il leur montra ses mains et ses pieds » (Luc 24:40).

Et Spurgeon disait encore,

Pauvre pécheur…Avez-vous peur de venir [à Jésus] ? Alors regardez Ses mains – cela ne vous persuade-t-il pas ?... Regardez son flanc, c'est ici un accès facile vers Son cœur. Son côté est ouvert. Son côté est ouvert [pour vous]… Oh pécheur, que vous puissiez recevoir l'aide dont vous avez besoin pour croire en Ses blessures ! Elles ne peuvent faillir; les blessures de Christ sont là pour guérir ceux qui mettent leur confiance en Lui (ibid., page 240).

« Il leur montra ses mains et ses pieds » (Luc 24:40).

Evangeline Booth, de l'Armée du Salut d'autrefois l'a si bien dit,

Les blessures de Christ sont ouvertes,
   Pécheur, elles ont été faites pour toi;
Les blessures de Christ sont ouvertes,
   Viens t'y réfugier !
« Les blessures de Christ » (The Wounds of Christ)
   par Evangeline Booth, 1865-1950).

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine en ligne sur Internet
à www.realconversion.com. Cliquez sur « Sermons en Franҫais. »

Les Écritures avant le sermon ont été lues par le Dr. Kreighton L. Chan : Jean 20:24-29.
Le Solo avant le Sermon a été chanté par Mr. Benjamin Kincaid Griffith :
« Les Blessures de Christ » (The Wounds of Christ) par Evangeline Booth, 1865-1950).


BREF APERÇU

LES BLESSURES DE CHRIST

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

« Il leur montra ses mains et ses pieds » (Luc 24:40).

(Jean 19:34, 35, 41; 20:1, 5, 6-7, 9, 19;
Luc 24:37-40; Jean 20:27)

I.   Premièrement, Jésus leur montra Ses blessures pour que nous sachions qu'Il est la même personne que celle qui a été crucifiée sur la croix, I Jean 1:1.

II.  Deuxièmement, Jésus leur montra Ses blessures pour que nous connaissions les souffrances qu'Il a souffertes en devenant le substitut expiatoire de nos péchés, Jean 1:29;
I Pierre 2:24; 3:18; Romains 3:24-25.

III. Troisièmement, Jésus leur montra Ses blessures pour que nous comprenions qu'Il est le Sauveur de tous les âges, passés, présents et à venir, Hébreux 9:11-12, 24; I Jean 2:2;
Jean 14:6; Ésaïe 53:5; I Timothée 1:15;
Romains 5:8-9; Zacharie 12:10.

Note du traducteur: Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en Français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).