Print Sermon

L'objectif de ce site Web est de fournir librement des sermons et des vidéos de sermons aux pasteurs et aux missionnaires dans le monde entier, particulièrement le tiers monde, où il y a peu si non pas, d'instituts théologiques ni d'écoles bibliques.

Ces sermons et vidéos sont distribués chaque année vers environ 1.500.000 ordinateurs dans plus de 221 pays sur le site www.sermonsfortheworld.com . Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur You Tube, mais délaissent bientôt You Tube, parce que chaque sermon les ramène vers notre site Web. You Tube alimente ainsi notre site Web. Ces sermons sont disponibles en 40 langues et accessibles à environ 120.000 personnes tous les mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les utiliser sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les pays musulmans et hindous.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net .




SIX ERREURS MODERNES AU SUJET DU RÉVEIL

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles
le Samedi soir, 22 Août 2009


Ce soir, je commencerai ma prédication sans lire de texte préalable. Nous ouvrirons simplement notre Bible et regarderons ensemble plusieurs versets des Écritures. Le sujet de ce sermon porte sur « Six Erreurs Modernes au sujet du Réveil. »

C'est en 1961 que, pour la première fois, je me suis intéressé au réveil. J'avais acheté un petit livre à la librairie de Biola sur le Premier Grand Réveil. Publié par Moody Press, il contenait des extraits du journal de John Wesley. Cela fait plus de 48 ans que je pense et prie pour le réveil. J'ai eu le privilège d'expérimenter deux réveils extraordinaires dans des églises baptistes. Ce n'était pas des réunions évangéliques ou « charismatiques. » C'était plutôt le genre de réveils décrits dans les livres traitant de l'histoire chrétienne.

Après avoir lu et réfléchi sur le réveil pendant 48 ans, je ne me considère pas comme une sommité sur la question, mais plutôt comme un petit écolier, qui commencerait tout juste à comprendre quelques unes des vérités fondamentales du réveil.

Dans le passé, j'ai fait certaines erreurs sur le sujet. Pendant de nombreuses années j'ai été égaré par les écrits de Charles G. Finney. Et même aujourd'hui, je ne suis pas sûr de comprendre le sujet complètement,

« Car maintenant nous voyons au travers d’un miroir, obscurément; » (I Corinthiens 13:12).

Ce soir, je voudrai vous parler de six erreurs habituellement commises au sujet du réveil, c'est à dire de ce que j'en suis venu à considérer comme des erreurs. J'espère que cela vous aidera à prier Dieu pour qu'Il envoie le réveil.

I. Première erreur: penser que nous devrions nous concentrer sur les dons apostoliques pour le réveil.

Bien que je n'aie rien à redire des Pentecôtistes, je pense qu'ils sont dans l'erreur. Je crois que l'importance qu'ils mettent sur les dons apostoliques a plutôt été une barrière au véritable réveil. Iain H. Murray dit,

Ces dons étaient inconnus à l'époque de St Jean Chrysostome (vers 347-407) et St Augustin (vers 354-430). On ne les a jamais vus non plus chez aucun...des leaders des réveils depuis la Réformation jusqu'à aujourd'hui.… Les Réformateurs étaient uniquement concernés par les Écritures. Ils recherchaient la vérité apostolique, et non les dons apostoliques. Il en est de même au temps des Puritains, et jusqu'au Grand Réveil à l'époque d'Edwards, Whitefield et des Wesleys, ainsi que plus tard pour Spurgeon. Tous, avec Whitefield, s'accordaient à dire que « les dons miraculeux accordés à l'église primitive ont disparus depuis longtemps. » N'est-il pas étrange que de tels leaders, aussi pleinement remplis du St Esprit pour accomplir une œuvre aussi puissante, n'aient pas connu ces dons miraculeux... Toutes les revendications affirmant la présence renouvelée de phénomènes extraordinaires faites ces trente cinq dernières années – le parler en langues, les guérisons, les prophéties et le fait de « tomber [à terre] dans l'Esprit » – loin de préparer le réveil, ont plutôt été une distraction loin des grandes vérités que le Saint Esprit a toujours honoré dans l'annonce des réveils. (Iain H. Murray, La Pentecôte Aujourd'hui? –La Base Biblique pour Comprendre le Réveil [Pentecost Today? – the Biblical Basis for Understanding Revival], Banner of Truth, 1998, pp. 197-199).

Et à cause de l'importance mise sur les dons apostoliques, beaucoup de gens ont mis une distance entre le Saint Esprit et le réveil. Parlant de cela, c'est extrêmement dommage car Jésus Lui-même, dans Jean 16:8, nous révèle quelle est l'œuvre fondamentale du St Esprit,

« Et quand il sera venu, il convaincra le monde de péché, de droiture et de jugement... »

Nous avons un immense besoin de voir le St Esprit accomplir ce travail dans nos églises d'aujourd'hui.

Et puis, une autre œuvre importante du St Esprit nous est donnée dans Jean 5:26,

« Mais lorsque le Consolateur sera venu, lequel je vous enverrai de la part du Père, savoir l’Esprit de vérité, qui procède du Père, il rendra témoignage de moi. »

Nous avons besoin de la conviction de péché, de droiture et de jugement que donne le St Esprit. Nous avons besoin qu'il témoigne de Christ. Ce sont des choses que Dieu doit faire parmi nous si nous voulons avoir un véritable réveil historique!

II. Deuxième erreur: penser qu'il ne peut y avoir de réveil aujourd'hui.

Je ne passerai pas beaucoup de temps sur ce sujet, mais il faut que je le mentionne parce que tellement de personnes sont persuadées de la réalité de cette déclaration. Elles disent des choses comme, « Le temps des grands réveils est terminé. Nous sommes dans les derniers jours. Il ne peut plus y avoir de réveil. » Ces pensées sont malheureusement celles de beaucoup de chrétiens aujourd'hui, et qui croient en la Bible.

Mais je pense que c'est une autre erreur, et ceci pour trois raisons:

(1)  La Bible dit, « La promesse est pour vous, et à tous ceux qui sont loin, à savoir autant que le Seigneur notre Dieu en appellera. » (Actes 2:39).

(2)  Le plus grand réveil arrivera au milieu de la Grande Tribulation, sous le règne de l'Antéchrist, à la fin de cet âge (voir Apocalypse 7:1-14).

(3)  Le plus grand réveil dans l'histoire de l'Asie est en train de se passer, en ce moment-même, ce soir, dans la République démocratique de Chine et dans d'autres pays de l'Asie du Sud-est. Le plus grand réveil de tous les temps est en train de s'accomplir sous nos yeux!


Croire qu'il ne peut y avoir de réveil de nos jours est une terrible erreur!

III. Troisième erreur: penser que le réveil dépend de nos efforts d'évangélisation.

C'est une erreur assez commune chez les Baptistes du Sud ainsi que beaucoup d'autres. L'idée leur en est venue des paroles de Charles G. Finney, « un réveil est le résultat du bon usage de moyens appropriés, comme la récolte d'un agriculteur bénéficie du bon usage de moyens appropriés utilisés. » (C. G. Finney, « Discours sur le Réveil » [Revival Lectures], Revell, n.d., p. 5). De nos jours, beaucoup d'églises annoncent qu'un « réveil » commencera tel jour – pour finir tel jour! Cela s'apparente vraiment aux méthodes de Finney, c'est du pur « Finneyisme! » Le réveil ne dépend pas de nos efforts pour gagner des âmes ou de notre travail d'évangélisation!

Veuillez ouvrir votre Bible au Livre des Actes 13:48-49,

« Et lorsque les Gentils entendirent cela, ils furent heureux et glorifièrent la parole du Seigneur, et tous ceux qui étaient destinés à la vie éternelle, crurent. Et la parole du Seigneur se répandait à travers toute la région.»

Avant de commenter ces versets, vous devez comprendre que je ne n'adhère pas à toutes les positions du calvinisme, qui sont au nombre de cinq. Et pour cette raison, certaines personnes disent que je ne suis que « modérément Réformé. » Tout ceci afin de mieux comprendre d'où je viens. Mais quand je lis ces versets, je suis obligé d'admettre que seulement « ceux qui étaient destinés à la vie éternelle, crurent. » Bien que l'Évangile, « la parole du Seigneur, se répandait à travers toute la région » seulement « ceux qui étaient destinés à la vie éternelle, crurent. »

Je pense que ces deux versets dissipent l'idée que le réveil dépend de nos efforts d'évangélisation. Oui, nous entendons l'admonition de « prêcher l'évangile à toutes les créatures. » (Marc 16:15) – mais pas toutes les créatures veulent croire! C'est vrai qu'en période de réveil, plus qu'à tout autre moment, un nombre plus important de personnes croient – mais il ne fait aucun doute que le réveil ne dépend pas seulement de nos efforts d'évangélisation.

Ceci est un grand mystère – car il y a des choses au sujet de la conversion et du réveil qui sont au-delà de la simple raison humaine. On nous dit que nous devons évangéliser les perdus, qu'ils croient ou non. Mais le réveil vient de Dieu, et non de nos efforts d'évangélisation.

IV. Quatrième erreur: penser que le réveil dépend de la consécration des chrétiens.

Je sais que certains font référence à II Chroniques 7:14. Mais n'est-il pas étrange qu'ils n'aient aucune citation venant du Nouveau Testament pour étayer leur théorie, à savoir que le réveil dépend des chrétiens « qui se mettent en règle avec Dieu. » Pourquoi ce verset-là, donné au roi Salomon, devrait-il être utilisé comme une formule pour le réveil dans une église néo testamentaire? Je ne vois pas plus de raison de le faire qu'un prédicateur le ferait en envoyant des navires depuis son église pour apporter « de l'or, de l'argent, de l'ivoire, des singes et des paons, » sous le prétexte que, juste deux chapitres plus loin, II Chroniques 9:21, Salomon le fit!

Iain H. Murray fait remarquer, au sujet de II Chroniques 7:14, que « La première chose à dire est sûrement que ce qui est promis n'est pas un réveil [de type Nouveau Testament], car la promesse doit être comprise, en premier lieu, par rapport à l'époque où elle a été donnée. C'est l'Israël de l'Ancien Testament et sa nation, dont la guérison est annoncée ici. » (Murray, ibid., p. 13).

L'idée que le réveil dépend de la consécration des chrétiens vient de Finney. Jonathan Goforth était un homme meilleur que Finney, mais il se fait l'écho des enseignements de ce dernier quand il dit, « Le péché de refuser de se soumettre peut, à lui seul, nous priver du réveil.…et cependant la Pentecôte est à portée de main. Si le réveil nous est refusé c'est parce qu'une idole demeure sur le trône » (Jonathan Goforth, « Par Mon Esprit » [By My Spirit], 3ème édition, Marshall, Morgan et Scott, n.d., pp. 181, 189).

Winston Churchill écrivait un jour à son petit fils, lui recommandant de bien étudier l'histoire, parce qu'elle est un des meilleurs moyens de faire des conjonctures intelligentes pour le futur. Si nous suivons le conseil de Churchill d'« étudier l'histoire », nous voyons que l'idée d'un réveil qui dépendrait d'une « complète consécration des chrétiens est erronée. » Le prophète Jonas ne paraît pas s'être pleinement consacré à Dieu. Si vous lisez le dernier chapitre du livre de Jonas, vous verrez ses défauts et son manque de foi. Non, le plus grand réveil parmi les païens de l'Ancien Testament ne dépendait pas du « complet abandon » ou de la « perfection » du prophète. Jean Calvin était loin d'être parfait. Il condamna un homme au bûcher pour hérésie – ce qui ne relève pas d'une attitude digne du Nouveau Testament! Et pourtant Dieu utilisa son ministère, et ses écrits, pour envoyer un grand réveil. Luther avait parfois un caractère exécrable, et déclara une fois que les synagogues devraient être brûlées. Cependant, en dépit de cet antisémitisme venimeux et coupable, Dieu envoya un réveil grâce à son ministère. Nous pardonnons à Calvin et Luther parce que nous réalisons qu'ils vivaient à l'époque médiévale, et que leurs pensées sur ces sujets, étaient encore influencées par le catholicisme. Mais malgré leurs défauts, Dieu utilisa leurs ministères pour envoyer le puissant réveil de la Réformation. Whitefield, parfois, commettait des erreurs en donnant crédit à des « impressions intérieures » et dont il pensait, à tord, qu'elles venaient de Dieu. Wesley avait recours à des dés qu'il jetait (tirage au sort) pour déterminer la volonté de Dieu. Spurgeon occasionnellement fumait un cigare, et il faut dire que cela n'avait rien de répréhensible en ce temps-là. Les gens de l'époque victorienne n'en faisaient pas plus d'histoire que nous n'en faisons d'une tasse de café fort. J. Frank Norris étaient parfois d'un caractère fort peu aimable. On lui pardonne quand on réalise la pression sous laquelle il vivait quand il commença le mouvement baptiste indépendant. Et pourtant, le ministère de Whitefield, Wesley, Spurgeon, Luther, Calvin et Norris fut chacun à leur tour le témoin d'un grand réveil.

Ces exemples, tirés de l'histoire, montrent que des hommes imparfaits, des hommes parfois bien moins saints ou consacrés qu'ils auraient dû l'être, ont été puissamment utilisés par Dieu pour des réveils. On doit honnêtement en conclure que Finney, et ceux qui suivent ses enseignements, sont dans l'erreur quand ils disent que le réveil dépend de chrétiens pleinement consacrés. L'apôtre Paul nous dit,

« Mais nous avons ce trésor dans des vases terrestres, afin que l’excellence de la puissance puisse être de Dieu, et non pas de nous. » (II Corinthiens 4:7).

Vous voyez, le réveil ne dépend pas de chrétiens qui se consacrent entièrement, ou se consacrent à nouveau. Non – le réveil dépend de « l'excellence de la puissance...de Dieu, et non pas de nous. » (II Corinthiens 4:7).

En se basant sur II Chroniques 7:14, Bill Bright enseignait que des chrétiens qui se repentiraient, jeûneraient et se consacreraient, produiraient le réveil. Mais il se trompait, bien qu'il fût un homme de valeur dans d'autres domaines. Il ne réalisait pas qu'inconsciemment, il encourageait l'idée de Finney que l'homme peut faire venir le réveil par une pleine consécration. Malheureusement, les efforts de Mr Bright ne produisirent aucun réveil dans le monde occidental. Pourquoi? Parce que le véritable réveil ne dépend pas de la consécration des chrétiens. Il dépend uniquement de « l'excellence de la puissance...de Dieu, et non pas de nous. » (II Corinthiens 4:7).

Je voudrais clore cette discussion en faisant référence au sermon d'Étienne au Sanhédrin. Il nous est spécifiquement dit qu'Étienne était « plein de foi et de puissance, faisait de grands prodiges et [de grands] miracles parmi le peuple. » (Actes 6:8). Pourtant, aucun réveil ne suivit sa prédication. Au contraire, il fut lapidé à mort. Il était saint et juste, mais son ministère ne produisit pas automatiquement un réveil. Nous pouvons jeûner et prier, et devenir de merveilleux chrétiens, mais cela ne forcera pas Dieu d'envoyer le réveil. Pourquoi? L'apôtre Paul nous en donne ici la réponse,

« Ainsi donc ni celui qui plante n’est quelque chose, ni celui qui arrose, mais Dieu qui donne l’accroissement. »
       (I Corinthiens 3:7).

Dans un réveil,toute la gloire doit revenir à Dieu – et aucune gloire ne doit revenir à l'homme, même des hommes bons et saints! Ainsi, il ne faut pas penser que si vous entrez dans une profonde repentance et si vous reconsacrez plus pleinement votre vie, le réveil viendra automatiquement. C'est l'idée de Finney, et elle est erronée. Je ne dis pas que vous ne devriez pas vous consacrer à Dieu. Non, au contraire, faites-le! Mais il faut bien se rappeler que nous ne faisons pas affaire avec la magie! Nous ne pouvons pas forcer Dieu à envoyer le réveil par notre consécration. Récemment, j'ai lu quelque chose où l'on disait, « Le réveil viendra quand nous prierons honnêtement, avec une pleine et entière consécration. » Cela ressemble trop à de la « magie » pour moi! Nous ne pouvons manipuler Dieu et Le faire envoyer le réveil. Nous devrions nous humilier et admettre que, même si nous prions « honnêtement » , ou même si nous nous consacrons « complètement », Dieu a le dernier mot pour décider si oui ou non Il enverra le réveil. C'est à Lui de décider, non pas à nous! Oui, nous devons prier constamment pour le réveil, mais en même temps toujours nous rappeler que c'est « Dieu qui donne l’accroissement. » (I Corinthiens 3:7). C'est la puissance souveraine de Dieu seule qui produit le véritable réveil!

V. Cinquième erreur: penser que le réveil est l'état habituel de l'église.

Le Saint Esprit est tombé sur les apôtres à la Pentecôte. Ils prêchaient dans leur propre langue, et trois mille personnes furent converties durant ce puissant réveil, tel qu'on peut le lire dans le Livre des Actes au chapitre deux. Mais nous voyons qu'ils ont eu besoin d'être à nouveau rempli du Saint Esprit, comme il est décrit dans Actes 4:31,

« Et lorsqu’ils eurent prié, le lieu où ils étaient assemblés trembla; et ils furent tous remplis de la Sainte Présence, et ils prononçaient la parole de Dieu avec hardiesse. » (Actes 4:31).

Ceci nous montre qu'il y avait bien des saisons de réveil dans l'église primitive, des moments inhabituels de réveil. Mais il y avait également des périodes où les activités de l'église suivaient leur mode de fonctionnement habituel. Je crois que c'est ce que voulait dire l'apôtre Paul quand il écrivait, « insiste en temps et hors de temps » (II Timothée 4:2). Et je pense que cela signifie que nous devrions continuer à prêcher et prier et témoigner qu'il y ait un réveil ou non. Christ nous appelle à répondre à la Grande Mission (Matthieu 28:19-20), et à « prêcher l'Évangile à toute créature. » (Marc 16:15) que le réveil soit présent ou non! Certains se convertiront même lorsqu'il n'y a pas d'actions spéciales de la part de Dieu.

Si nous nous mettons à penser que le réveil est une chose habituelle pour Dieu, nous nous découragerons. Iain H. Murray dit,

C'est sur ce point que George Whitefield dut avertir son ami William McCulloch, pasteur à Cambuslang [Écosse]. En 1749 McCulloch était découragé parce qu'il ne voyait plus ce dont ils avaient été témoins durant le réveil de 1742. La réaction de Whitefield fut de lui rappeler que 1742 n'était pas la normalité pour l'église. « Je serais très heureux si j'entendais parler d'un [autre] réveil à Cambuslang; mais, mon cher ami, vous avez déjà vu des choses que l'on ne voit généralement pas plus qu'une fois par siècle. » Martyn Lloyd-Jones rappelle une circonstance semblable dans le cas d'un pasteur gallois dont le « ministère entier fut gâché » car il regardait constamment en arrière à ce qu'il avait vu et vécu lors du réveil de 1904: « Quand le réveil se termina...il s'attendait toujours à l'inhabituel, qui n'arriva pas. Alors il devint si déprimé qu'il passa près de quarante ans de sa vie dans un terrible état de désolation, de chagrin et d'inutilité. » (Iain H. Murray, ibid., p. 29).

Si Dieu n'envoie pas le réveil, nous ne devons pas perdre courage. Nous devons insister en temps et hors de temps, prêchant l'Évangile et conduisant les pécheurs à Christ un par un. Mais, en attendant, nous devons continuer à prier pour que Dieu envoie un moment spécial de renouveau et de réveil. Si cela se passe, nous nous réjouirons. Mais si cela n'arrive pas, nous continuerons à conduire des âmes à Christ une par une! Nous ne serons pas découragés! Nous n'abandonnerons pas! Nous insisterons en temps et hors de temps!

VI. Sixième erreur: penser qu'il n'y a aucune condition à remplir pour le réveil.

Les Écriture et l'histoire nous montre toutes les deux que le réveil ne dépend des efforts d'évangélisation des hommes ni de leur totale consécration. Mais certaines conditions sont requises. C'est à dire une doctrine correcte et la prière. Nous devons prier pour le réveil, mais nous devons aussi adopter la doctrine correcte concernant le péché et le salut.

Dans son livre, « Réveil » [Revival] (Crossway Books, 1992), le Dr. Martyn Lloyd-Jones a écrit deux chapitres dont le titre est respectivement, « Impureté doctrinale » et « Orthodoxie morte. » Dans ces deux chapitres, cet homme, qui a vu un grand réveil dans ses premières années de ministère, nous raconte que certaines doctrines doivent être prêchées et adoptées si nous voulons que Dieu envoie le réveil. J'en mentionnerai seulement quatre.


1.  La chute et la ruine totale de l'humanité – complète dépravation.

2.  Régénération – ou nouvelle naissance – œuvre de Dieu, non de l'homme.

3.  Justification par la foi en Christ seul – non pas foi en des «décisions» de quelque sorte.

4.  L'efficacité du Sang de Christ pour laver le péché – individuel et original.


Ces quatre doctrines ont été sévèrement attaquées par Charles G. Finney, puis minimisées et négligées depuis lors. Il n'est pas étonnant que nous n'ayons eu que si peu de réveils depuis 1859! Je ne peux pas entrer dans les détails, mais ces doctrines sont vitales, et elles doivent être à nouveau prêchées si nous voulons voir le réveil dans nos églises. Nos église sont remplies de perdus, qui ne seront jamais véritablement convertis à moins que nous ne prêchions ces doctrines vigoureusement et avec force – et autant de fois que nécessaire!

Le Dr. Lloyd-Jones disait,

Considérez les histoires sur les réveils, et vous trouverez des hommes et des femmes désespérés. Ils savent que toute leur bonté est comme un vêtement en lambeaux, et que leur justice n'a aucune valeur. Et ils sont là, sachant qu'ils ne peuvent rien faire, et crient à Dieu pour Sa grâce et Sa compassion. Justification par la foi. Action de Dieu. « Si Dieu ne nous entend pas, alors nous sommes perdus » disent-ils. C'est alors là, devant Lui, qu'ils [expérimentent leur] complète faiblesse. Ils ne font plus attention et n'attachent plus aucune importance à leur religiosité passée, leur fidélité à leur église, et beaucoup, beaucoup d'autres choses encore. Ils voient que rien n'est bon, même leur religion n'a pas de valeur et en fait, qu'il n'y a absolument rien qui n'ait aucune valeur. Dieu doit justifier les impies. Et c'est le grand message qui découle de tous les réveils (Martyn Lloyd-Jones, ibid., pp. 55-56).

«Mais à celui qui ne fait pas d’œuvre, mais qui croit en celui qui justifie l’impie, sa foi lui est comptée pour droiture.»
      
 (Romains 4:5).

“Christ Jésus: Lequel Dieu a établi pour être une propitiation par la foi en Son sang. » (Romains 3:24-25).

Voilà les doctrines du réveil! Voilà les doctrines qui mènent à la conversion! Et nous devons avoir des convictions de péché profondes, à vous briser le cœur. Nous devons voir des âmes sous la conviction venir à Jésus et pleurer sur leur péché, et trouver le salut « par la foi en Son Sang.»

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine en ligne sur Internet
à www.realconversion.com. Cliquez sur « Sermon Manuscripts. »

BREF APERÇU de

SIX ERREURS MODERNES AU SUJET DU RÉVEIL

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

(I Corinthiens 13:12)

I.   Première erreur: penser que nous devrions nous concentrer sur les dons apostoliques pour le réveil. Jean 16:8; 15:26.

II.  Deuxième erreur: penser qu'il ne peut y avoir de réveil aujourd'hui, Actes 2:39; Apocalypse 7:1-14.

III. Troisième erreur: penser que le réveil dépend de nos efforts d'évangélisation, Actes 13:48-49; Marc 16:15.

IV. Quatrième erreur: penser que le réveil dépend de la consécration des chrétiens, II Chroniques 9:21;
II Corinthiens 4:7; I Corinthiens 3:7.

V.  Cinquième erreur: penser que le réveil est l'état habituel de l'église, Actes 4:31; II Timothée 4:2.

VI. Sixième erreur: penser qu'il n'y a aucune condition à remplir pour le réveil, Romains 4:5; 3:24-25.

Note du traducteur: Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible King James – (Traduction en Français, par Nadine Stratford; traduction basée sur le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu [Texte Majoritaire] Grec pour le Nouveau Testament [2006]).