Print Sermon

L'objectif de ce site Web est de fournir librement des sermons et des vidéos de sermons aux pasteurs et aux missionnaires dans le monde entier, particulièrement le tiers monde, où il y a peu si non pas, d'instituts théologiques ni d'écoles bibliques.

Ces sermons et vidéos sont distribués chaque année vers environ 1.500.000 ordinateurs dans plus de 221 pays sur le site www.sermonsfortheworld.com . Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur You Tube, mais délaissent bientôt You Tube, parce que chaque sermon les ramène vers notre site Web. You Tube alimente ainsi notre site Web. Ces sermons sont disponibles en 40 langues et accessibles à environ 120.000 personnes tous les mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les utiliser sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les pays musulmans et hindous.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net .




LES ÉGLISES PRIMITIVES

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
Dimanche matin, Jour du Seigneur, le 31 Mai 2009

« Le premier jour de la semaine, nous étions réunis pour rompre le pain. Paul, qui devait partir le lendemain, s'entretenait avec les disciples, et il prolongea son discours jusqu'à minuit. » (Actes 20:7).


Ce verset de l'Écriture nous montre que les Adventistes du Septième Jour et autres adeptes du Septième Jour [Sabbat] ont tort de choisir le samedi comme le Jour du Seigneur. Le « premier jour de la semaine » du calendrier romain était le dimanche. Le dimanche figure encore aujourd'hui sur tous les calendriers comme le premier jour de la semaine. Nous le regardons parfois comme le dernier jour de la semaine, mais nos calendriers le désignent comme le « premier jour de la semaine. » Les Adventistes du Septième Jour et autres adeptes du Septième Jour [Sabbat] voudraient que nous revenions à l'Ancien Testament et adorions le jour du Sabbat, c'est à dire le samedi. Le sabbat du samedi commémore le repos de Dieu, le septième jour de la création.

«Dieu bénit le septième jour, et il le sanctifia, parce qu'en ce jour il se reposa de toute son œuvre qu'il avait créée en la faisant.»
       (Genèse 2:3).

Mais le « premier jour de la semaine », le dimanche, commémore la résurrection de Christ, et la Nouvelle Alliance. Christ est ressuscité des morts le premier jour, le dimanche. En fait, Christ ressuscita le dimanche matin. Le premier dimanche soir, le jour où Il ressuscita, Il rencontra Ses disciples.

« Le soir de ce jour, qui était le premier de la semaine, les portes du lieu où se trouvaient les disciples étant fermées, à cause de la crainte qu'ils avaient des Juifs, Jésus vint, se présenta au milieu d'eux, et leur dit: La paix soit avec vous! » (Jean 20:19).

Ce soir-là, Christ vint vers Ses disciples et célébra avec eux le premier service chrétien, le jour-même de Sa résurrection, le premier jour de la semaine, le dimanche.

Christ se joignit encore à eux le dimanche suivant, le jour où Thomas crut (Jean 20:28-29). On peut donc voir que les premiers chrétiens adoraient Christ le dimanche, et ceci à partir du dimanche même de Sa résurrection, le tout premier dimanche. Et c'est exactement ce que les disciples continuèrent à faire, bien des années plus tard, comme nous le montre notre texte:

« Le premier jour de la semaine, nous étions réunis pour rompre le pain. Paul, qui devait partir le lendemain, s'entretenait avec les disciples, et il prolongea son discours jusqu'à minuit. »
       (Actes 20:7).

En retournant vers le sabbat de l'Ancienne Alliance, et en ne célébrant le jour de la résurrection de Jésus, qui ouvre sur la Nouvelle Alliance, les Adventistes du Septième Jour et autres adeptes du Septième Jour [Sabbat], négligent d'honorer à sa juste valeur la résurrection de Christ et la Nouvelle Alliance. C'est la première leçon de notre texte.

Et voici la deuxième: pour qu'une église attire les jeunes, elle doit revenir à la méthode de l'église primitive, telle qu'elle est décrite dans le Livre des Actes. En général, l'église primitive se réunissait et célébrait le soir. Le Dr. Charles John Ellicott attire l'attention sur la « pratique des premiers chrétiens d'une célébration le soir. » (Charles John Ellicott, Ellicott’s Commentary on the Whole Bible, [Commentaire de la Bible, Ancien et Nouveau Testament] Zondervan, n.d., volume VII, p. 139). Les églises primitives se réunissaient le soir pour la prière. (Actes 12:5, 6, 12). Ils prêchaient et baptisaient le soir. (Actes 16:29-34) Ils commémoraient le Dernier Repas du Seigneur et partageaient un repas, mangeant et buvant ensemble, le soir. (Actes 20:7, 11) C'était un des points forts de l'église primitive. Ainsi ils savaient comment occuper les jeunes le dimanche soir! C'est une des raisons pour laquelle, au premier siècle, des milliers de jeunes accouraient dans les églises! Et nous devrions suivre leur exemple aujourd'hui! Venez donc à la maison – à l'église – ce soir! Vous aimerez! Il n'y a rien de comparable à Los Angeles le dimanche soir!

« À ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l'amour les uns pour les autres. » (Jean 13:35).

Pourquoi n'aurions nous pas une célébration ce soir, dimanche, tout comme le faisaient les premiers chrétiens! Ce soir montrons à tous l'amour que nous avons les uns pour les autres! Venez à la maison – à l'église – ce soir! Et venez dîner avec nous, et écouter la prédication ce dimanche soir!

Ce passage de l'Écriture (Actes 20:7-12) nous montre le modèle et la méthode de l'église primitive. Si nous voulons attirer les jeunes dans notre église, comme ils l'ont fait, il y a au moins trois choses que nous devons apprendre d'eux.

I. Premièrement, ils se réunissaient le dimanche soir.

Regardons de nouveau notre texte,

« Le premier jour de la semaine, nous étions réunis pour rompre le pain. Paul, qui devait partir le lendemain, s'entretenait avec les disciples, et il prolongea son discours jusqu'à minuit. »
      (Actes 20:7).

Je ne vais pas prêcher jusqu'à minuit ce soir. Je prêcherai seulement pour une cinquantaine de minutes, et puis nous célébrerons ensemble, en toute amitié. Mais parfois, en de rares occasions, il se peut que la prédication soit plus longue. Un jour, un dimanche soir, le Dr. W. A. Criswell prêcha en commençant au premier chapitre de la Bible jusqu'au dernier. Ce célèbre sermon, « The Scarlet Thread Through the Bible », [Le Fil Conducteur de la Bible] qu'il prêcha pendant 4h30 un dimanche soir, le 31 décembre 1961 à la First Baptist Church [Première Église Baptiste] de Dallas, Texas. C'est une très belle prédication, et vous pouvez encore l'écouter en vous reportant au lien internet du titre ci-dessus. Je souhaiterais que nous ayons un enregistrement du long sermon de l'apôtre Paul soir-là à l'église de Troas. On ne peut qu'imaginer combien ce sermon fut encore plus beau que celui de quatre heures et demie du Dr. Criswel, déjà admirable lui-même, qu'il donna ce mémorable dimanche soir à Dallas il y a bien des années.

Mais dans Actes 20:7, il est important de noter que l'église primitive se réunissait le dimanche soir! « Le premier jour de la semaine » était bien le dimanche, sur le calendrier romain, comme sur nos calendriers d'aujourd'hui. Le Dr. J. Vernon McGee dit,

Cela veut dire qu'ils célébraient le Repas du Seigneur le dimanche. C'était le jour où Paul leur adressait la prédication. L'église primitive se réunissait le premier jour de la semaine [le dimanche]. Ce jour était important car c'était le jour où Jésus était revenu de la mort à la vie. Dans la vieille création, le septième jour était important, c'était le jour du sabbat. Mais tout ceci appartient à la vieille création. Le jour du Sabbat, Jésus gisait mort, dans la tombe. Le premier jour de la semaine [le dimanche], Il ressuscita des morts. Si nous nous réunissons ce jour-là, c'est parce que nous sommes maintenant joints à un Christ vivant. C'est le témoignage du [dimanche] premier jour de la semaine (J. Vernon McGee, Th.D., Thru the Bible [À travers la Bible], Thomas Nelson, 1983, volume IV, p. 602).

Le Dr. Ellicott ajoute, « Et ce jour-là [dimanche] ils se réunirent ensemble, de toute évidence le soir, après le coucher du soleil. » (ibid., p. 138). L'église primitive célébrait le dimanche soir. Ceci est extrêmement important. Je pense que c'est la clé de leur succès pour gagner les âmes d'autant de jeunes – comme ils l'ont fait.

Quand une église commence à se centrer sur l'ancienne génération, elle a tendance à abandonner, ou négliger, les rassemblements du dimanche soir. Mais si nous voulons attirer la jeune génération, les 18-30 ans, nous devons avoir des services du dimanche soir vifs et animés – comme on le voit dans le Livre des Actes! Revenez chez vous à l'église – ce soir! Vous aimerez la prédication – et la compagnie de ceux qui viendront ce soir! Pourquoi rester seul? Venez à la maison – à l'église, ce dimanche soir. Revenez, ce soir!

II. Deuxièmement, ils entendirent la prédication le dimanche soir.

Le sermon prêché par l'apôtre Paul ce dimanche soir était certainement bien plus profond que celui qu'il aurait pu donner n'importe quel autre dimanche matin. Et je pense que les dimanches soirs, il est important de prêcher les vérités essentielles de la Bible d'une manière approfondie. Les sermons du dimanche matin sont simples – mais nous pénétrons plus intensément dans les évidences de la Bible les dimanches soirs. Ce soir, je parlerai de la conversion. Venez étudier ce sujet formidable avec nous ce soir! Votre foi en sera fortifiée, et vous en serez réconforté! Je vous promets que je ne parlerai pas aussi longtemps que Paul le fit dans la même occasion, mais j'essayerai de vous donner à réfléchir et ramener chez vous de quoi méditer.

Je crois fermement qu'il est important de prêcher l'Évangile en toute occasion. Paul dit,

« Car je n'ai pas eu la pensée de savoir parmi vous autre chose que Jésus-Christ, et Jésus-Christ crucifié. » (I Corinthiens 2:2).

Je m'efforce de garder l'Évangile de Christ au centre de toutes mes prédications. Mais les dimanches soirs, nous entrons plus complètement dans l'Évangile et les autres sujets qui s'y rapportent.

Mon pasteur, le Dr. Timothy Lin, avait l'habitude de dire,

Ayez un grand respect pour le jour du Seigneur, comme étant un jour Lui appartenant à Lui seul. Commencez par l'adorer comme le Dieu Créateur le matin, et comme Dieu le Père au service du soir (The Testimony of a Shepherd, [Le Témoignage du Berger] 1994, p. 8).

Je pense que le Dr. Lin avait raison quand il s'exprimait ainsi, dans les années soixante et soixante-dix! Si nous voulons gagner beaucoup de jeunes et en faire des disciples, nous devons avoir des services les dimanches soirs qui les intéressent, vivants et encourageants!

III. Troisièmement, ils passaient de bons moments ensemble les dimanches soirs.

Nous lisons dans Actes 20:11,

« Quand il fut remonté, il rompit le pain et mangea, et il parla longtemps encore jusqu'au jour. Après quoi il partit. »
      (Actes 20:11).

Jamieson, Fausset, et Brown disent,

Cette description de l'unité chrétienne des premiers temps est tellement vraie – ouverte, libre et joyeuse, mais même dans ces circonstances particulières, elle devait aussi se parer ....de solennité. (A Commentary on the New Testament, [Un Commentaire sur le Nouveau Testament] Eerdmans, 1976, volume III, p. 147).

Nous ne devons pas penser qu'ils partagèrent leur repas seulement ce dimanche soir, tel qu'il nous l'est raconté dans le verset plus haut, « prenant du temps pour parler ensemble jusqu'au petit matin. » Non, dans les premières églises, selon Actes 2:46-47, ils le faisaient souvent, en fait tous les dimanche soirs. Et ce n'est pas surprenant que

« Le Seigneur ajoutait chaque jour à l'Église ceux qui étaient sauvés. » (Actes 2:47)!

Justin Martyr (c. AD 100-165), écrivant au deuxième siècle après Jésus Christ, relate que ces premiers chrétiens se rencontraient le dimanche, qu'ils appelaient « le Jour du Seigneur » et où, dit-il, « Tous, de la ville comme de la campagne, se rencontraient dans un même lieu pour une célébration religieuse. » cité par le Dr. John Gill, note sur Actes 20:7).

Matthew Henry nous dit que les premiers chrétiens jouissaient d'une merveilleuse communion fraternelle:

Ils montraient de l'amour les uns pour les autres, empreints de beaucoup de bonté. Leur charité était aussi grande que leur piété et leurs saints rassemblements soudaient leurs cœurs ensemble et les rendaient chers les uns aux autres. (Commentaire sur les Actes 2:46-47).

Ces chrétiens ne faisaient pas « qu'aller à l'église » pour une heure ou deux le dimanche matin! Ils se rencontraient plusieurs fois par semaine, surtout le soir. Il ne faut pas penser qu'ils passaient leur temps à écouter des sermons ensemble, ou prier, bien que cela fît partie de leurs rassemblements. Mais « ils prenaient [aussi] le temps de parler ensemble un long moment. » (Actes 20:11). Et ceci est également important de nous retrouver ensemble à l'église et parler « un long moment. » Nous avons besoin de parler les uns avec les autres. C'est ce qui va transformer pour vous l'église en une deuxième maison. Nous aimons venir « à la maison » dans notre église et prendre le temps de parler ensemble « un long moment. »

Le monde extérieur, dehors, dans la rue – est froid et solitaire. On peut y voir des milliers de gens, mais personne ne fait attention à vous. Vous vous sentez seul, la plupart du temps. Vous retournez chez vous, et souvent vos parents non-chrétiens sont trop occupés pour prendre le temps de parler avec vous. Vous vous asseyez devant votre télé ou votre ordinateur. La plupart des jeunes se sentent très seuls généralement. Un sondage récent indique que les jeunes dénoncent la solitude comme le plus grand problème auquel ils doivent faire face.

Est-ce que cela vous arrive aussi? Ressentez-vous cette solitude douloureuse qui hante tant de jeunes aujourd'hui? Un jeune m'a dit une fois « Je me sens si seul que j'en pleurerais, et je ne sais comment en sortir. » Je vais vous répondre ce que vous devez faire – venez chez vous, à l'église! Venez, ce soir! Venez chez vous à l'église – et nous pourrons nous assoir et parler ensemble « un long moment. » C'est cela, la communion fraternelle chrétienne! Venez chez vous à l'église chaque semaine! Et venez donc ce soir! Venez!

J'allais vous raconter l'histoire d'un jeune homme qui s'était endormi pendant que Paul prêchait – mais je suis à court de temps! Assez dire que vous ne devriez pas lui ressembler! Je ferai mon possible pour vous garder éveillé ce soir quand vous reviendrez! Et je vous demande d'écouter le sermon de ce soir avec soin, car cela pourrait changer votre vie!

Ces chrétiens du premier siècle se réunissaient le dimanche soir pour écouter la prédication et se faire du bien ensemble. Il n'est pas étonnant de lire que des milliers de jeunes accouraient dans les églises en ce temps-là!

J'espère que vous m'aiderez pour que notre église ressemble le plus possible aux églises primitives. Et j'espère, et je prie aussi, que vous y recevrez Jésus et serez convertis. Christ est mort sur la croix pour payer la rançon de vos péchés. Christ est physiquement ressuscité des morts pour vous donner la vie éternelle. Christ prie pour vous en ce moment-même – au Ciel, à la droite de Dieu. Venez à Christ et soyez lavé de votre péché par Son sang, et tournez vous vers Lui dans la conversion, par la puissance de Dieu.

« Mais à tous ceux qui l'ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu » (Jean 1:12).

Et c'est également ce qu'Il fera pour vous!

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine en ligne sur Internet
à www.realconversion.com. Cliquez sur « Sermons en Français. »

Les Écritures avant le sermon ont été lues par le Dr. Kreighton L. Chan: Actes 20:6-12.
Solo chanté avant le sermon par Mr. Benjamin Kincaid Griffith:
« Que les Liens soient Bénis » (par John Fawcett, 1740-1817).


BREF APERÇU

LES ÉGLISES PRIMITIVES

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

« Le premier jour de la semaine, nous étions réunis pour rompre le pain. Paul, qui devait partir le lendemain, s'entretenait avec les disciples, et il prolongea son discours jusqu'à minuit. » (Actes 20:7).

(Genèse 2:3; Jean 20:19, 28-29;
Actes 12: 5, 6, 12; 16:29-34; 20:11; Jean 13:35)

I.   Premièrement, ils se réunissaient le dimanche soir, Actes 20:7.

II.  Deuxièmement, ils entendirent la prédication le dimanche soir,
I Corinthiens 2:2.

III. Troisièmement, ils passaient de bons moments ensemble les
dimanches soirs, Actes 20:11; 2:46-47; Jean 1:12.

Note du traducteur : Toutes les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits).