Print Sermon

L'objectif de ce site Web est de fournir librement des sermons et des vidéos de sermons aux pasteurs et aux missionnaires dans le monde entier, particulièrement le tiers monde, où il y a peu si non pas, d'instituts théologiques ni d'écoles bibliques.

Ces sermons et vidéos sont distribués chaque année vers environ 1.500.000 ordinateurs dans plus de 221 pays sur le site www.sermonsfortheworld.com . Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur You Tube, mais délaissent bientôt You Tube, parce que chaque sermon les ramène vers notre site Web. You Tube alimente ainsi notre site Web. Ces sermons sont disponibles en 40 langues et accessibles à environ 120.000 personnes tous les mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les utiliser sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les pays musulmans et hindous.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net .




UNE FOLIE POUR L'HOMME NATUREL!

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Un sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles
Dimanche soir, jour du Seigneur, 22 mars 2009

«Mais l'homme animal [naturel] ne reçoit pas les choses de l'Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c'est spirituellement qu'on en juge.»
(I Corinthiens 2:14).


Dans les versets 14 and 15 de la première lettre aux Corinthiens, l'apôtre Paul nomme deux classes d'hommes – l'homme naturel et l'homme spirituel. Pour lui, l'humanité entière peut être classée dans ces deux groupes. Paul désigne deux types de personnes seulement – les naturelles et les spirituelles. À moins que l'Esprit de Dieu ne donne à l'homme une nouvelle nature, différente de celle avec laquelle il est né, il le place dans la catégorie de l'homme naturel. L'apôtre enseigne que l'homme naturel ne peut recevoir les vérités de l'Évangile s'il n'est pas transformé d'abord en homme spirituel par l'Esprit de Dieu (voir C. H. Spurgeon, « Naturel ou Spirituel? », The Metropolitan Tabernacle Pulpit,[La Chaire du Tabernacle Métropolitain] Pilgrim Publications, réimprimé en 1986, volume VII, pp. 473-480).

Le terme « naturel » est la traduction du grec « psuchikos, » qui signifie « sensuel », qui appartient aux sens (Strong). Il fait référence à l'homme inconverti. Jude, au verset 19 décrit un tel homme comme « sensuel, n'ayant pas l'Esprit ». Il faut que l'homme soit converti, devienne « une nouvelle créature » pour être délivré de cet état naturel (II Corinthiens 5:17). En regardant notre texte, nous verrons ensemble trois déclarations qui le prouvent.

I. Premièrement, l'homme animal [naturel] ne reçoit pas les choses de l'Esprit de Dieu.

« Mais l'homme animal [naturel] ne reçoit pas les choses de l'Esprit de Dieu… » (I Corinthiens 2:14).

Le terme « naturel », nous l'avons dit, est traduit du grec « psuchikos, » qui signifie « sensuel », ou qui appartient aux sens (Strong). Ceci fait référence à l'homme à l'état inconverti, ou naturel. Il vit dirigé par ses sens. Il n'a aucun contact avec Dieu.

Adam a péché contre Dieu, amenant ainsi la ruine et la condamnation à toute sa descendance. L'humanité entière a été plongée dans le péché par Adam, et nous avons hérité de lui cet état « naturel ».

« Car, comme par la désobéissance d'un seul homme beaucoup ont été rendus pécheurs. » (Romains 5:19).

C'est ainsi que vous êtes devenu un homme « naturel », quelqu'un qui ne reçoit pas « les choses de l'Esprit de Dieu » (I Corinthiens 2:14). À cause du péché d'Adam, comme le dit Richard Wurmbrand,

L'esprit de l'homme est devenu fou, et vous atteignez la réalité seulement quand vous allez au-delà de la raison (Wurmbrand, If Prison Walls Could Speak, [Si les Murs de Prison Pouvaient Parler] Living Sacrifice Book Company, édition de 2000, p. 63).

« Mais l'homme animal [naturel] ne reçoit pas les choses de l'Esprit de Dieu… » (I Corinthiens 2:14).

Nous pouvons réaliser la véracité de ce verset simplement en regardant les gens autour de nous. L'homme naturel de la rue ne reçoit pas les choses de l'Esprit de Dieu. Cela ne s'applique pas seulement aux ivrognes et aux débauchés, mais aussi à des hommes les plus intelligents, raffinés et religieux. Les hommes sont tous pareils. Ils ne veulent, ni ne peuvent, recevoir ou accepter les choses de l'Esprit de Dieu.

La Parole de Dieu nous dit que notre nature de péché vient d'Adam, au tout début de l'histoire humaine.

«C'est pourquoi, comme par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu'ainsi la mort s'est étendue sur tous les hommes, parce que tous ont péché...»
       (Romains 5:12).

« Car, comme par la désobéissance d'un seul homme beaucoup ont été rendus pécheurs » (Romains 5:19).

En Adam toute la race humaine a péché et tous les êtres humains de la terre ont hérité sa nature pécheresse. C'est de cette manière que l'humanité est arrivée à cet état d'homme naturel.

« Mais l'homme animal [naturel] ne reçoit pas les choses de l'Esprit de Dieu… » (I Corinthiens 2:14).

Regardez autour de vous et vous verrez des centaines d'hommes naturels qui s'opposent avec violence aux choses de l'Esprit de Dieu. Il se peut même qu'ils soient membres d'église, et pourtant ils s'opposent à ce que Dieu dit dans les Écritures. Lorsque j'étais dans une faculté de théologie libérale, j'ai été étonné de rencontrer des professeurs baptistes qui s'opposaient violemment aux enseignements de base des Écritures. À cette époque, je ne réalisais pas vraiment la raison de leurs attaques contre « les choses de l'Esprit de Dieu ». Je ne comprenais pas non plus que leur opposition aux vérités basiques de la Bible venait du fait qu'ils étaient seulement des hommes « naturels », des hommes qui n'avaient jamais été convertis. La Bible dit,

«Car l'affection de la chair est inimitié contre Dieu, parce qu'elle ne se soumet pas à la loi de Dieu, et qu'elle ne le peut même pas» (Romains 8:7).

L'esprit de l'homme à l'état naturel est inimitié contre Dieu, plein « d'animosité personnelle, de haine, d'aversion pour, et en opposition contre Dieu. » (R. C. H. Lenski, D.D., The Interpretation of St. Paul’s Epistle to the Romans, [Interprétation de l'Épître de St Paul aux Romains] Augsburg Publishing House, édition de 1961, p. 506; commentaire sur Romains 8:7).

Mais un nombre bien supérieur d'hommes naturels n'opposent pas si ouvertement, ou violemment, les choses de l'Esprit de Dieu. Oh, non, ils le font en secret, les méprisant et les rejetant. Si vous êtes honnête avec vous-même, vous verrez peut être une fois que ceci est vrai pour vous. Par la grâce de Dieu, vous réaliserez un jour également que votre esprit naturel est opposé à Dieu dans votre vie quotidienne.

N'est-il pas vrai que vous ne retirez que peu de plaisir de la lecture de la Bible? N'est-il pas vrai que vous la lisez seulement par devoir? N'est-il pas vrai que vous ne recevez rien de spirituel quand vous lisez la Parole de Dieu? N'est-ce donc pas la preuve tangible que vous êtes toujours

« …un homme animal [naturel qui] ne reçoit pas les choses de l'Esprit de Dieu… » ? (I Corinthiens 2:14).

On peut dire la même chose de la prière. Vous arrive-t-il de vous approcher de Dieu quand vous priez? En retirez-vous quelque joie? Soyez honnête avec vous-même. Et si vous n'éprouvez aucune joie et que vous ne vous sentez jamais proche de Dieu quand vous priez, n'est-ce donc pas la preuve tangible que vous êtes toujours

« …un homme animal [naturel qui] ne reçoit pas les choses de l'Esprit de Dieu… » ? (I Corinthiens 2:14).

Et quand vous venez à l'église le dimanche, êtes-vous impatient d'écouter la prédication de la Parole pour entendre ce que Dieu veut vous dire personnellement? Ou venez-vous pour regarder en l'air, ou par terre, d'un air ennuyé, ne trouvant aucune joie dans la prédication? Si tout ceci est vrai pour vous, n'est-ce donc pas la preuve tangible que vous êtes

« …un homme animal [naturel qui] ne reçoit pas les choses de l'Esprit de Dieu… » ? (I Corinthiens 2:14).

Et après le service, si vous venez nous poser des questions, êtes-vous vraiment désireux et impatient d'écouter ce que notre diacre, Dr. Cagan, veut vous dire? Prêtez-vous l'oreille avec attention à ses instructions concernant votre conversion? Ou fermez-vous votre esprit, pour ne pas entendre ce qu'il dit, et vous empresser de tout oublier ensuite quand vous partez? Si tout ceci est vrai pour vous, n'est-ce donc pas la preuve tangible que vous êtes toujours dans cet état naturel,

« …[d'] un homme animal [naturel qui] ne reçoit pas les choses de l'Esprit de Dieu… » ? (I Corinthiens 2:14).

Si vous n'étiez pas dans cette condition d'homme naturel, vous dévoreriez avec avidité les prédications, les écoutant comme si votre vie en dépendait, n'est-ce pas? Si vous n'étiez pas dans cette condition d'homme naturel, vous prêteriez toute votre attention à Dr Cagan et vous l'écouteriez attentivement quand vous venez lui parler après le service, n'est-ce pas? Et certains d'entre vous sont encore pires que cela. Oui, certains d'entre vous sont tombés à un niveau encore plus grand d'incrédulité – la preuve étant que, malgré nos exhortations, vous ne venez pas nous voir à la fin de la prédication pour nous poser des questions et être enseignés. Ce n'est pas une obligation. C'est seulement une opportunité qui vous est offerte. Mais votre manque d'intérêt pour cette démarche supplémentaire ne montre-t-il pas que vous êtes dans une situation périlleuse? Cela ne montre-t-il pas que vous êtes

« Un homme animal [naturel qui] ne reçoit pas les choses de l'Esprit de Dieu… » ? (I Corinthiens 2:14).

Mais je dois passer au point suivant.

II. Deuxièmement, l'homme animal [naturel] pense que les choses de Dieu sont une folie.

« Mais l'homme animal [naturel] ne reçoit pas les choses de l'Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui…»
       (I Corinthiens 2:14).

Le terme traduit en grec par « folie » signifie « idiot, stupide » ou « sans importance » (W. E. Vine). Vous pouvez dire: « Mais cela ne me concerne pas. » En êtes-vous bien sûr? Permettez-moi d'en douter!

N'est-il pas vrai que vous avez entendu une grande quantité de prédications sur la mort substitutive de Christ sur la croix, mort pour payer la rançon de vos péchés? Et n'est-il pas vrai que vous n'avez jamais considéré ce sujet avec le sérieux qu'il se doit? N'est-il pas vrai que vous vous empressez de chasser cette pensée hors de votre esprit après chaque service? N'est-il pas vrai aussi que vous oubliez tout sur la crucifixion de Christ jusqu'au service suivant? Et de ce fait, n'est-ce donc pas une preuve suffisante que vous n'avez aucune considération pour la mort substitutive de Christ, crucifié à votre place, comme si elle faisait partie d'une doctrine dépassée et sans importance? Non, bien sûr, vous êtes trop sophistiqué et respectable pour oser le dire à haute voix, mais votre manque d'attention pour l'Évangile n'est-elle pas véritablement la preuve que la description de I Corinthiens 1:18 s'applique à votre cas?

« Car la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent …» (I Corinthiens 1:18).

Dans ce verset, le même terme grec utilisé est – « sottise », c'est-à-dire ce qui n'a pas beaucoup d'importance, sur quoi il est assez sot, en somme, de prendre le temps de réfléchir....Cependant, si vous êtes honnête, n'est-il pas vrai pour vous – que la prédication ce la croix est, en fait, une folie à vos yeux – qu'elle ne vaut pas la peine qu'on y prête vraiment attention – pas plus qu'un instant ou deux pendant une prédication – et qui n'a certainement pas la capacité d'étreindre votre cœur et votre esprit quand vous vous retrouvez seul? Et si tout ceci est vrai pour vous, n'est-ce pas la preuve tangible que vous êtes encore dans l'état de l'homme naturel, incapable et peu disposé à recevoir

« …les choses de l'Esprit de Dieu… »? (I Corinthiens 2:14).

« Car la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent …» (I Corinthiens 1:18).

Mais je dois aller un pas plus loin, au troisième point de la prédication.

III. Troisièmement, l'homme animal [naturel] doit être converti.

C'est ce que laisse entendre la conclusion de notre texte,

« Mais l'homme animal [naturel] ne reçoit pas les choses de l'Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c'est spirituellement qu'on en juge. »
       (I Corinthiens 2:14).

« Et il ne peut les connaître. » Oh bien sûr, il peut lire les faits de l'Évangile, mais il ne peut en « connaître » la vérité avec son âme. Il peut prononcer ces paroles: « Christ est mort pour moi. » Mais il ne peut appréhender Christ. Il ne peut entrer en Christ d'une manière vivante. Il peut entendre les paroles d'Evangeline Booth, mais ce qu'elle dit lui semble étrange et absurde,

Les blessures de Christ sont ouvertes,
   Pécheur, elles ont été faites pour toi;
Les blessures de Christ sont ouvertes,
   Viens t'y réfugier!
(« Les Blessures de Christ » par Evangeline Booth, 1865-1950).

« …et il ne peut les connaître »!

Oh quelle terrible chose que d'entendre l'Évangile encore et encore, sans jamais connaître Christ! Oh quelle terreur s'emparera de votre esprit quand la mort vous étreindra et que vous ne connaîtrez que les paroles, sans connaître Jésus Lui-même! Que Dieu veuille ouvrir votre cœur comme Il ouvrit celui de Lydie!

« Le Seigneur lui ouvrit le cœur » (Actes 16:14).

Oh, que l'Esprit de Dieu ouvre votre cœur afin que vous puissiez recevoir l'Évangile, venez à Jésus, et soyez lavé par Son sang précieux!

Les blessures de Christ sont ouvertes,
   Viens t'y réfugier!

Je vous en conjure, ne restez pas là où les paroles de l'Évangile ne sont que de simples mots, mais laissez-vous emporter là où Christ peut étreindre votre cœur, afin de venir à Lui pour votre salut, joint avec Lui dans une « union mystique ». Comme le dit le Catéchisme de Westminster,

L'union que les élus ont avec Christ est le fruit de la grâce de Dieu, par laquelle ils sont spirituellement et mystiquement, et cependant réellement et inséparablement, joints à Christ, leur Chef et leur Époux (The Westminster Larger Catechism, [Le Grand Catéchisme de Westminster] réponse à la question 66).

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine en ligne sur
Internet à www.realconversion.com. Cliquez sur « Sermons en Français. »

Les Écritures avant le sermon ont été lues par le Dr. Kreighton L. Chan: I Corinthiens 1:18-24.
Solo chanté avant le sermon par Mr. Benjamin Kincaid Griffith:
« Les Blessures de Christ » (par Evangeline Booth, 1865-1950).


APERÇU RAPIDE DE

UNE FOLIE POUR L'HOMME NATUREL!

par Dr. R. L. Hymers, Jr.

«Mais l'homme animal [naturel] ne reçoit pas les choses de l'Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c'est spirituellement qu'on en juge.»
(I Corinthiens 2:14).

(Jude 19; II Corinthiens 5:17)

I.   Premièrement, l'homme animal [naturel] ne reçoit pas les choses de l'Esprit de Dieu, I Corinthiens 2:14a; Romains 5:12, 19; 8:7.

II.  Deuxièmement, l'homme animal [naturel] pense que les choses de Dieu sont une folie, I Corinthiens 2:14b; 1:18.

III. Troisièmement, l'homme animal [naturel] doit être converti,
I Corinthiens 2:14c; Actes 16:14.

Note du traducteur: Toutes les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits).