Print Sermon

L'objectif de ce site Web est de fournir librement des sermons et des vidéos de sermons aux pasteurs et aux missionnaires dans le monde entier, particulièrement le tiers monde, où il y a peu si non pas, d'instituts théologiques ni d'écoles bibliques.

Ces sermons et vidéos sont distribués chaque année vers environ 1.500.000 ordinateurs dans plus de 221 pays sur le site www.sermonsfortheworld.com . Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur You Tube, mais délaissent bientôt You Tube, parce que chaque sermon les ramène vers notre site Web. You Tube alimente ainsi notre site Web. Ces sermons sont disponibles en 40 langues et accessibles à environ 120.000 personnes tous les mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les utiliser sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les pays musulmans et hindous.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net .




LA NOUVELLE NAISSANCE – PAR LE CHRIST RESSUSCITÉ!

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Un sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles
Dimanche matin, Jour du Seigneur, 1er Mars 2009

« Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui, selon sa grande miséricorde, nous a régénérés [engendrés à nouveau], pour une espérance vivante, par la résurrection de Jésus-Christ d'entre les morts. » (I Pierre 1:3).


Le terme grec traduit par « engendrer » signifie « régénérer, être cause d'une nouvelle naissance » (Fritz Rienecker, Ph.D., The Linguistic Key to the New Testament, (La Clé Linguistique du Nouveau Testament] Zondervan Publishing House, 1980, p. 744; note sur I Pierre 1:3). Ce terme veut dire que Dieu est à l'origine, pour nous, d'une nouvelle naissance « par la résurrection de Jésus-Christ d'entre les morts. » (Traduction de R. C. H. Lenski, D.D., The Interpretation of the Epistles of St. Peter, St. John and St. Jude, [L'interprétation des Épitres de St Pierre, St Jean et St Jude] Augsburg Publishing House, 1966 édition, p. 29). Le terme grec est « anagennésas. » Dr. Lenski commente, « Ce verbe, qui est utilisé ici et dans le verset 23 [veut dire] " engendrer spirituellement, vie nouvelle spirituelle." C'est la nouvelle naissance dont parle Jean 3:3. » (Lenski, ibid.).

« Dieu [le] Père…nous a engendré [est à l'origine, pour nous, d'une nouvelle naissance]… par la résurrection de Jésus-Christ d'entre les morts. »

« Nous a engendrés. » Le pronom « nous » ne fait pas seulement référence aux apôtres qui ont vu le Christ ressuscité, mais aussi à Pierre et tous ceux qui le liront » (Lenski, p. 32). Tous ceux qui ont expérimenté la nouvelle naissance l'ont reçue « par le moyen » de la résurrection de Jésus-Christ d'entre les morts.

Parlant de I Pierre 1:3, le Dr. A. W. Tozer dit que « la nouvelle naissance [telle que décrite ici] est un miracle – un miracle exceptionnel! » (A. W. Tozer, D.D., I Call It Heresy, [Je l'Appelle Hérésie] Christian Publications, Inc., 1974, p. 34). Le miracle de la nouvelle naissance n'est pas causé par une décision que vous faites vous-même. En aucune manière est-elle causée par une demande de votre part, ou par votre propre volonté. La nouvelle naissance est causée « par la résurrection de Jésus Christ d'entre les morts. » Le terme grec traduit « par » est « dia. » Il signifie « à cause de » ou « au moyen de » (Strong). C'est pourquoi le Dr. Lenski l'a traduit par « le moyen de la résurrection de Jésus Christ d'entre les morts. » La cause de cette nouvelle naissance est le Christ réssuscité!

Ce n'est pas surprenant, alors, de l'entendre par la bouche de Pierre lui-même. Le grand thème de la prédication de Pierre était la résurrection de Christ. Nous le voyons dans ses prédications que nous pouvons lire dans le Livre des Actes. Dans celle de la Pentecôte, il dit,

« C'est ce Jésus que Dieu a ressuscité; nous en sommes tous témoins. » (Actes 2:32).

La résurrection de Jésus est au centre de sa pensée et de sa prédication, bien qu'il n'en n'ait pas toujours été ainsi.

I. Premièrement, Pierre rejeta la résurrection de Christ.

La résurrection devint le centre du message de Pierre. Il savait qu'il était né de nouveau « par la résurrection de Jésus Christ. » Vous voyez, la crucifixion et la résurrection de Christ était la chose même qu'il avait rejetée auparavant.

« Dès lors Jésus commença à faire connaître à ses disciples qu'il fallait qu'il allât à Jérusalem, qu'il souffrît beaucoup de la part des anciens, des principaux sacrificateurs et des scribes, qu'il fût mis à mort, et qu'il ressuscitât le troisième jour. Pierre, l'ayant pris à part, se mit à le reprendre, et dit: A Dieu ne plaise, Seigneur! Cela ne t'arrivera pas. » (Matthieu 16:21-22).

Dr. McGee dit,

Voilà ce que disait véritablement Pierre, « Tu es le Messie; tu es le Fils de Dieu. Tu ne peux aller à la croix! » La croix était complètement étrangère à la pensée de Pierre, comme vous pouvez le voir (J. Vernon McGee, Th.D., Thru the Bible, [A Travers la Bible] Thomas Nelson Publishers, 1983, volume IV; note sur Matthieu 16:22).

II. Deuxièmement, Pierre ne comprit pas la résurrection de Christ.

La fois suivante où Jésus leur parla on voit de nouveau que, et de Pierre, et des apôtres, aucun d'eux n'avait encore saisi la signification de la crucifixion et de la résurrection de Christ.

« Comme ils descendaient de la montagne, Jésus leur recommanda de ne dire à personne ce qu'ils avaient vu, jusqu'à ce que le Fils de l'homme fût ressuscité des morts. Ils retinrent cette parole, se demandant entre eux ce que c'est que ressusciter des morts. » (Marc 9:9-10).

Dr. MacArthur le dit très bien ici,

Ce qui les troublait, c'était que Jésus faisait entendre que Sa propre résurrection était imminente, et par là, Sa propre mort. Le trouble des disciples est une autre évidence qu'ils ne comprenaient pas la mission messianique de Jésus. (John MacArthur, D.D., The MacArthur Study Bible, [La Bible d'Étude de MacArthur] Word Bibles, 1997; note sur Marc 9:10).

Ce qui revient à dire que Pierre et les autres disciples n'avaient pas encore compris le message de l'Évangile!

« Ils partirent de là, et traversèrent la Galilée. Jésus ne voulait pas qu'on le sût. Car il enseignait ses disciples, et il leur dit: le Fils de l'homme sera livré entre les mains des hommes; ils le feront mourir, et, trois jours après qu'il aura été mis à mort, il ressuscitera. Mais les disciples ne comprenaient pas cette parole, et ils craignaient de l'interroger. » (Marc 9:30-32).

Dr. McGee dit,

Vous remarquerez qu'Il [Jésus] parlait toujours en même temps de Sa mort et de Sa résurrection … Ce n'est pas la première fois qu'Il leur annonçait Sa mort et Sa résurrection, et ils ne comprenaient toujours pas. (McGee, ibid.; note sur Marc 9:30-32).

III. Troisièmement, Pierre, quand il entendit parler de la résurrection de Christ, ne ressentit que de la tristesse.

« Pendant qu'ils parcouraient la Galilée, Jésus leur dit: Le Fils de l'homme doit être livré entre les mains des hommes; ils le feront mourir, et le troisième jour il ressuscitera. Ils furent profondément attristés. » (Matthieu 17:22-23).

Mercredi dernier, nous sommes entrés dans le temps appelé « Carême » par les Catholiques, les Luthériens et les Protestants Anglicans. Avant le carême, beaucoup vont s'empiffrer en prévision du carême, qui est un moment de jeûne. Ils l'appellent « Mardi Gras ». Le carême commence le « Mercredi des Cendres » et se poursuit jusqu'au dimanche de Pâques. C'est un moment où l'on jeûne pour « préparer » la Pâques; Pourtant, la plupart de ceux qui observent cette pratique du jeûne du carême ne font qu'expérimenter la tristesse de Pierre et des autres disciples.

J'ai bien peur que ce ne soit pire pour beaucoup de Baptistes et de chrétiens évangéliques. Ils ne ressentent parfois rien pour Pâques! On dirait qu'ils oublient tout des souffrances et de la mort du Christ, et que Sa résurrection le jour de Pâques n'est que l'occasion de recevoir un peu comme un « encouragement » psychologique, comme le fait remarquer le Dr. Michael Horton dans son nouveau livre, Christless Christianity: The Alternative Gospel of the American Church, [Chrétienté sans-Christ: L'Autre Évangile de l'Église Américaine] (Baker Books, 2008, pp. 29-30).

Pierre et les autres « furent profondément attristés » (Matthieu 17:23) quand ils entendirent Jésus dire,

« Ils le feront mourir, et le troisième jour il ressuscitera. » (Matthieu 17:23).

Dr. McGee dit,

C'est la troisième fois qu'Il parle à Ses disciples de Sa mort et de Sa résurrection…Maintenant, Il est en Galilée, en route pour Jérusalem, et Il en parle de nouveau. Et tout ce que Pierre et les disciples éprouvent est une profonde tristesse. (McGee, ibid., p. 97; note sur Matthieu 17:22-23).

Pierre avait abandonné ses filets de pêche pour suivre Christ. Il l'avait suivi pendant plus de deux ans. Il avait reçu une certaine illumination de la part de Dieu, assez de compréhension spirituelle pour pouvoir dire,

«Simon Pierre répondit: Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant»
       (Matthew 16:16).

Et Jésus dit à Pierre,

« Ce ne sont pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela, mais c'est mon Père qui est dans les cieux » (Matthieu 16:17).

Et pourtant, Pierre ne croyait toujours pas en l'Évangile. Même s'il avait reçu une certaine compréhension de la part de Dieu, il ne croyait pas que Jésus mourrait sur la croix et serait relevé physiquement d'entre les morts. Il faisait de son mieux pour suivre Jésus, mais il n'était toujours pas né de nouveau. Il était comme Martin Luther, jeûnant, priant et se fustigeant, essayant de vivre comme un Chrétien, comme l'a fait George Whitefield à son tour, s'efforçant à vivre comme un chrétien, ou comme John Wesley et John Bunyan qui, eux aussi, ont cherché à vivre la vie chrétienne. Mais Pierre n'avait pas plus de compréhension de l'Évangile que ces derniers avant qu'ils ne soient nés de nouveau. Il n'avait pas fait l'expérience d'un Christ ressuscité. Et il échoua – comme Luther et Whitefield et Wesley et Bunyan échouèrent avant d'être nés de nouveau. Pierre échoua de la même manière. Quand ils arrêtèrent Jésus et L'emmenèrent pour Le crucifier, Pierre commença alors à

« …faire des imprécations et à jurer: je ne connais pas cet homme. Aussitôt le coq chanta.… Et étant sorti, il pleura amèrement. » (Matthieu 26:74-75).

Pierre avait essayé de suivre Christ, mais il n'avait pas cru à l'Évangile. Il était un échec complet, et « étant sorti, il pleura amèrement. »

Ils clouèrent Jésus sur une croix. Il mourut pour payer la rançon du péché des hommes. Il versa Son sang pour les laver de leur péché. Ils placèrent son corps dans la tombe. Ils roulèrent une grosse pierre pour en fermer l'accès. Après avoir scellé la pierre, « ils s'assurèrent du sépulcre au moyen de la garde. » (Matthieu 27:66). Trois jours plus tard, tôt le matin, Jésus ressuscita d'entre les morts.

« Mais Pierre se leva, et courut au sépulcre. S'étant baissé, il ne vit que les linges qui étaient à terre; puis il s'en alla chez lui, dans l'étonnement de ce qui était arrivé. » (Luc 24:12).

Pierre n'était toujours pas certain que Jésus soit réssuscité. Dr. McGee dit, « Simon Pierre prit un moment pour fixer ses pensées sur cet évènement. » (McGee, ibid., p. 375; note sur Luc 24:12). C'était très tôt le dimanche matin.

« Le soir de ce jour, qui était le premier de la semaine [le soir de la Pâques], les portes du lieu où se trouvaient les disciples étant fermées, à cause de la crainte qu'ils avaient des Juifs, Jésus vint, se présenta au milieu d'eux, et leur dit: La paix soit avec vous! Et quand il eut dit cela, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent dans la joie en voyant le Seigneur. Jésus leur dit de nouveau: La paix soit avec vous! Comme le Père m'a envoyé, moi aussi je vous envoie. Après ces paroles, il souffla sur eux, et leur dit: Recevez le Saint-Esprit. » (Jean 20:19-22).

Dr. McGee dit,

Dans Jean 14:16 Jésus dit, « Et moi, je prierai le Père, et Il vous donnera un autre Consolateur. » Il est vrai que Simon Pierre fit preuve d'un certain discernement quand il dit à Jésus qu'Il était le Christ, mais quelques minutes plus tard, c'est le même personnage qui dit à Jésus de ne pas aller mourir sur la croix. Je pense personnellement que c'est au moment où notre Seigneur souffla sur eux et dit: « Recevez le Saint Esprit » que ces hommes furent régénérés [nés de nouveau]; (McGee, ibid., p. 498; note sur Jean 20:21).

Pierre se rappela jusqu'à la fin de sa vie qu'il était « né de nouveau » le soir de ce dimanche de Pâques, quand il rencontra le Christ ressuscité. C'est pour cela qu'il prêcha le Christ ressuscité le jour de la Pentecôte. C'est pourquoi le Christ ressuscité était le message constant de ses prédications, comme nous pouvons les lire dans le livre des Actes. C'est pourquoi Pierre dit que Dieu,

« Nous a régénérés, pour une espérance vivante, par la résurrection de Jésus-Christ d'entre les morts » (I Pierre 1:3).

Lorsque vous serez né de nouveau par la résurrection de Jésus Christ, votre expérience sera probablement assez semblable à celle de Pierre. Il lutta en tant que disciple. Il se battit pour vivre une vie Chrétienne. Il échoua. Il fut convaincu de sa nature pécheresse. Il pleura amèrement à la vue de ses péchés. Il fut dans les ténèbres, le cœur lourd. Christ ressuscita d'entre les morts. Christ vint à lui. Pierre reçu la nouvelle naissance « par la résurrection de Jésus Christ d'entre les morts. » (I Pierre 1:3). Mais avant de naître de nouveau, comme le dit Iain H. Murray, « les hommes doivent d'abord être humiliés, rabaissés » (Iain H. Murray, Jonathan Edwards: A New Biography, [Jonathan Edwards: Une Nouvelle Biographie] Banner of Truth Trust, 1992 édition, p. 131). Vous devez être humiliés et brisés. Vous devez ressentir combien vous êtes corrompu – ressentir votre propre péché – votre propre incapacité – votre propre iniquité, méritant la colère de Dieu – comme une punition éternelle. Dès lors que vous ressentez très, très profondément le poids de votre péché, alors vous êtes prêt à expérimenter la « nouvelle naissance ». Alors, vous pouvez être « engendré...à nouveau…par la résurrection de Jésus Christ d'entre les morts » (I Pierre 1:3).

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine en ligne sur Internet
à www.realconversion.com. Cliquez sur « Sermons en Français. »

Les Écritures avant le sermon ont été lues par le Dr. Kreighton L. Chan : I Pierre 1:1-9.
Solo chanté avant le sermon par Mr. Benjamin Kincaid Griffith:
« Vivant à Nouveau » (par Paul Rader, 1878-1938).


APERÇU RAPIDE DE

LA NOUVELLE NAISSANCE – PAR LE CHRIST RESSUSCITÉ!

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

« Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui, selon sa grande miséricorde, nous a régénérés, pour une espérance vivante, par la résurrection de Jésus-Christ d'entre les morts. » (I Pierre 1:3).

(Actes 2:32)

I.   Premièrement, Pierre rejeta la résurrection de Christ, Matthieu 16:21-22.

II.  Deuxièmement, Pierre ne comprit pas la résurrection de Christ,
Marc 9:9-10, 30-32.

III. Troisièmement, Pierre, quand il entendit parler de la résurrection de
Christ, ne ressentit que de la tristesse, Matthieu 17:22-23; 16:16,
17; 26:74-75; 27:66; Luc 24:12; Jean 20:19-22; 14:16.

Note du traducteur : Toutes les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits).