Print Sermon

L'objectif de ce site Web est de fournir librement des sermons et des vidéos de sermons aux pasteurs et aux missionnaires dans le monde entier, particulièrement le tiers monde, où il y a peu si non pas, d'instituts théologiques ni d'écoles bibliques.

Ces sermons et vidéos sont distribués chaque année vers environ 1.500.000 ordinateurs dans plus de 221 pays sur le site www.sermonsfortheworld.com . Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur You Tube, mais délaissent bientôt You Tube, parce que chaque sermon les ramène vers notre site Web. You Tube alimente ainsi notre site Web. Ces sermons sont disponibles en 40 langues et accessibles à environ 120.000 personnes tous les mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les utiliser sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les pays musulmans et hindous.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net .




LA VRAIE CONVERSION

Par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles
Dimanche Matin, Jour du Seigneur, 1er Février 2009

« Je vous le dis en vérité, si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n'entrerez pas dans le royaume des cieux. » (Mathieu 18:3).


Jésus a dit clairement « …si vous ne vous convertissez … vous n'entrerez pas dans le royaume des cieux. » Ainsi, il a exprimé d’une manière simple et claire la nécessité pour vous de passer par la conversion. Il a dit que si vous n’expérimentez pas la conversion, « …vous n'entrerez pas dans le royaume des cieux. »

Ce matin, je voudrais vous parler de ce qui se passe quand une personne expérimente la conversion. Spurgeon a dit : « Peut être existe-t-il quelque chose qui, au premier abord, ressemble à la foi, mais habituellement nous atteignons la foi par étapes successives. » (C. H. Spurgeon, Around the Wicket Gate [Près de la Porte Inique], Pasadena, Texas : Pilgrim Publications, 1992 reprint, p. 57). Voici les étapes par lesquelles la plupart des gens doivent passer.

I. Premièrement, vous venez à l’église pour une raison autre que la conversion.

Presque tous les gens qui viennent à l’église pour les quelques premières fois ne viennent pas toujours pour les bonnes raisons. C’est un phénomène assez généralisé. Cela m’est arrivé à moi-aussi. De même que pour Mr. Griffith, la personne qui vient de chanter le cantique « Grâce Infinie. » Et probablement à vous aussi.

Adolescent, je suis venu pour la première fois à l’église tout simplement parce que la famille d’à côté m’avait invité. J’ai donc commencé à venir en 1954 parce que j’étais seul, et que cette famille me montrait de l’amitié. Ce n’est vraiment pas la bonne « raison », n’est-ce pas ? À la fin du premier sermon que j’ai entendu, je m’approchai pour l’appel, puis je fus baptisé par la suite. C’est comme cela que je suis devenu baptiste. Mais je n’étais pas converti. Je l’ai fait parce que cette famille était gentille avec moi, et non parce que je voulais être sauvé. À la suite de quoi je traversai sept années de luttes intérieures avant de n’être finalement converti que le 28 septembre 1961, le jour où j’entendis le pasteur Charles J. Woodbridge prêcher à l’institut Biola (aujourd’hui l’université de Biola).

Et quand est-il pour vous? Êtes-vous venu parce que vous vous sentiez seul, ou parce que vos parents vous avaient amené quand vous étiez enfant? Si la raison de votre présence ce matin est le fruit de l’habitude, comme cela peut-être pour un enfant élevé dans l’église, ceci ne veut pas dire que vous êtes converti. Ou bien vous êtes venu parce que vous vous sentiez seul, et que vous avez été invité par des personnes qui vous montraient de l’intérêt ? Si c’est le cas cela ne veut pas dire que vous êtes converti. Ne vous méprenez pas. Je suis heureux de vous voir ici – que ce soit par habitude, parce que vos parents vous ont amené, ou à cause de la solitude, comme cela s’est passé pour moi à l’âge de treize ans. Ce sont de bonnes raisons de venir à l’église – mais elles ne vous sauveront pas. Vous devez expérimenter une vraie conversion pour être sauvé. Vous devez vouloir le salut de toute votre volonté. Ceci est la seule « bonne » raison.

Être ici par habitude ou parce que vous sentez seul n’est pas une mauvaise raison en soi. Mais ce n’est tout simplement pas la bonne raison. Vous devez vouloir bien d’avantage pour recevoir la conversion, et non le simple désir de venir à l’église parce que ça vous fait du bien.

II. Deuxièmement, vous devez commencer à comprendre que Dieu existe véritablement.

Avant même de venir à l’église, vous avez peut être déjà réalisé que Dieu existe. Mais la plupart des gens ont une croyance vague, voilée, de Dieu avant d’être mis en présence de l’évangile. C’est probablement votre cas si c’est quelqu’un qui vous a amené ce matin.

Si vous avez été élevé dans une église, vous êtes certainement familier avec les Écritures. Vous pouvez les localiser facilement dans la Bible. Vous connaissez le plan du salut. Vous connaissez également beaucoup de versets de la Bible, ainsi que des cantiques. Mais Dieu demeure toujours irréel et voilé pour vous.

Puis, que vous soyez un nouveau venu ou un enfant élevé dans l’église, quelque chose commence à se passer. Vous commencez à réaliser qu’il y a véritablement un Dieu – et pas seulement un discours au sujet de Dieu. Dieu devient une véritable personne pour vous. Je suis devenu tellement conscient de cette réalité, alors que j’avais tout juste quinze ans, que je suis tombé à genou dans un cimetière, sous un arbre, le jour de l’enterrement de ma grand’mère. Je savais maintenant que Dieu était véritablement vivant. Mais je n’étais toujours pas converti.

Avez-vous expérimenté quelque chose de semblable? Dieu est-il une personne vivante pour vous? C’est une réalisation extrêmement importante. La Bible dit:

«Or sans la foi il est impossible de lui être agréable; car il faut que celui qui s'approche de Dieu croie que Dieu existe.»
      (Hébreux 11:6).

Croire en Dieu demande une certaine mesure de foi – mais ce n’est pas la foi qui mène au salut. Ce n’est pas la conversion. Ma mère disait souvent « J’ai toujours cru en Dieu. » Et j’en suis certain, elle croyait en Dieu depuis son enfance. Mais elle n’a pas été convertie avant ses 80 ans. Certainement, il était important qu’elle crût en Dieu, mais quelque chose de plus doit arriver avant qu’une personne ne soit véritablement convertie.

Ainsi, je peux dire que vous êtes probablement venu à l’église ce matin sans connaître la véritable réalité de Dieu. Et puis, plus ou moins vite, vous voyez qu’il y a véritablement un Dieu. Ceci est la seconde étape, mais ce n’est pas la conversion.

III. Troisièmement, vous réalisez que vous avez offensé et courroucé Dieu par vos péchés.

La Bible dit : « Or ceux qui vivent selon la chair [c.-à-d. ceux qui ne sont pas passés par la conversion] ne sauraient plaire à Dieu (Romains 8:8). Et vous commencez à réaliser que rien venant de vous ne peut plaire à Dieu tant que vous ne passez pas par la conversion. En fait, vous commencez à voir que vous êtes pécheur. Chaque jour « …par ton cœur impénitent, tu t'amasses un trésor de colère » (Romains 2:5). La Bible dit:

«Dieu s’irrite [contre le méchant] en tout temps.»
       (Psaumes 7:12).

Après avoir découvert que Dieu existe véritablement, vous commencez à réaliser également que vos péchés l’ont offensé. En outre, vous l’avez offensé par votre manque d’amour et les péchés que vous avez commis l’ont été contre Lui et Ses commandements. Cette vérité devient de plus en plus claire pour vous. Et ainsi, à cet instant, votre manque d’amour pour Dieu vous apparaît aussi comme un grand péché.

Cette étape est souvent appelée l’étape du « réveil » par les Puritains. Mais un vrai réveil est indissociable d’une profonde conviction de péché et de culpabilité. Alors vous vous sentirez comme John Newton le fit le jour où il écrivit ces lignes:

Oh Seigneur, quelle vile créature Suis-je donc, impie et souillée!
Accablé par le fardeau de mon péché, Comment espérez m’approcher de Toi?

Ce cœur pollué pourra-t-il jamais devenir une demeure pour Toi?
Hélas! Partout, je n’y vois qu’iniquité !
   (« Oh Seigneur, quelle vile créature suis-je donc »,
      par John Newton, 1725-1807).

Vous commencerez à vous étendre sur la condition pécheresse de votre esprit et de votre cœur. Vous penserez : « Mon cœur est pétri de péché, et loin de Dieu. » Cette pensée vous troublera. Elle vous sera insupportable et vous serez grandement attristé à la pensée de votre manque d’amour pour Lui. Durant cette étape, la froideur et le manque de chaleur de votre cœur envers Dieu vous troublera profondément. Vous commencerez à réaliser qu’une personne dont le cœur est dans un état de péché tel que le vôtre n’a aucun espoir. Vous verrez la nécessité pour Dieu, ainsi que son droit, de vous envoyer en enfer – parce que c’est ce que vous méritez. Telles sont vos pensées quand vous entrez dans cette phase de réveil et que vous avez la réalisation d’avoir offensé et courroucé Dieu par vos péchés. Cette étape du réveil est importante, mais elle ne constitue pas encore la conversion. Quelqu’un qui est passé par ce réveil peut voir combien il est pécheur – mais ce n’est pas encore la conversion. La conversion va bien plus loin qu’une simple conviction de péché.

Vous pouvez soudainement réaliser que vous avez déplu à Dieu, ou cette prise de conscience peut avoir pour point de départ la simple doctrine et croître ensuite en une réalisation plus mûre de votre offense. Alors seulement quand vous aurez été complètement éveillé au fait que vous êtes pécheur et vil, serez-vous prêt pour la quatrième et dernière « étape » de la conversion.

Charles Spurgeon prit conscience de sa condition de pécheur à l’âge de quinze ans. Son père et son grand-père étaient tous deux pasteurs. .Ils vivaient à une époque où la conception moderne du « décisionnisme » n’avait pas encore brouillé et obscurci la notion de la conversion. Ainsi son père et son grand père ne le « poussèrent » - ils pas à prendre une « décision superficielle pour Christ ». Ils préférèrent attendre que Dieu accomplisse complètement son travail de conversion en lui. Je pense qu’ils avaient raison.

Et donc à quinze ans, il tomba sous une profonde conviction de péché. Spurgeon relate son éveil à sa condition de pécheur en ces mots:

Brusquement, je fus face à face avec Moïse tenant en ses mains la loi de Dieu, et il me regardait. Ses yeux de feu semblaient me percer de part en part. Il [me dit de lire] les « dix paroles Dieu » – les Dix Commandements – et en les lisant, tous ensembles, ils paraissaient m’accuser et me condamner aux yeux d’un Dieu saint.

Dans cette experience, il se vit pécheur devant Dieu et comprit qu’aucune quantité de « religion » ou de « bonnes œuvres » ne pourrait le sauver. Le jeune Spurgeon traversa une période de grande détresse. Il essaya de plusieurs manières de gagner la paix avec Dieu par ses propres efforts, mais toutes ses tentatives se révélèrent vaines. C’est là seulement qu’il fut prêt pour la quatrième « étape » – l’acte final de la conversion par excellence.

IV. Quatrièmement, vous venez à Jésus, le Fils de Dieu.

Tandis que Spurgeon naissait à l’éveil de son péché, il ne comprit pas tout de suite qu’il pouvait être sauvé simplement en croyant en Jésus. Il raconte:

Avant de venir à Christ, je me disais « Comment est-ce possible, si je crois en Jésus, de pouvoir être sauvé tel que je suis ? Je dois ressentir quelque chose, je dois faire quelque chose. »

Mais il ne pouvait rien « sentir », et il ne pouvait rien « faire » non plus ! Il était misérable. Bien! C’est exactement ce qui conduit une personne à s’éloigner loin de lui-même – et aller vers Jésus, le Fils de Dieu!

Un jour de forte tempête de neige, Spurgeon entra dans une petite église. Très peu de personnes étaient présentes. Même le pasteur avait été retenu par la force de la tempête. Un petit homme fluet se leva et prêcha un sermon impromptu. L’homme dit simplement ces paroles : « Regardez à Christ ». Finalement, après ses luttes et son trouble intérieur, le jeune Spurgeon fit exactement ceci – pour la première fois de sa vie, il regarda à Jésus Christ par la foi ! Il raconte : « Je fus sauvé par le sang ! Sur le chemin du retour, j’aurai pu danser jusqu’à la maison ! » Il regarda simplement à Jésus ! Il s’approcha simplement de Jésus ! C’est une experience simple, et pourtant elle est bien la plus profonde qu’un être humain ne puisse jamais avoir. Ceci, mes amis qui êtes encore perdus, ceci est la vraie conversion!

Conclusion

Ne laissez rien vous arrêter dans votre recherche de Christ dans une vraie conversion. Souvenez-vous de ce que Jésus a dit:

« Je vous le dis en vérité, si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n'entrerez pas dans le royaume des cieux. » (Mathieu 18:3).

Comme le caractère principal du livre Le Voyage du Pèlerin (Jean Bunyan), ne vous contentez pas d’une « simple décision superficielle pour Christ ». Non ! Non ! Assurez-vous que votre conversion est vraie, parce que si vous n’êtes pas véritablement converti «vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux.» (Mathieu 18:3).

Pour expérimenter la vraie conversion:

1.  Vous devez vous trouver à l’endroit précis où vous croyez réellement que Dieu existe – un Dieu réel qui condamne les pécheurs à l’enfer et prend les sauvés au paradis après la mort.

2.  Vous devez savoir, au tout profond de votre être que vous êtes pécheur et que vous avez gravement offensé Dieu. Vous pouvez peut être continuer ainsi pendant longtemps (plus rapidement chez d’autres). Dr. Cagan, notre diacre, disait: « J’ai lutté de nombreuses nuits, pendant de long mois, après que Dieu devint réel pour moi. Je ne peux parler de cette partie de ma vie seulement comme ayant été deux années d’agonie mentale.» (C. L. Cagan, Ph.D., From Darwin to Design, Whitaker House, 2006, p. 41).

3.  Vous devez savoir que vous ne pouvez faire aucune bonne œuvre pour vous réconcilier avec un Dieu que vous avez offensé et courroucé. Rien que vous ne puissiez dire, ou apprendre, ou faire ne peut vous être utile de quelque façon que ce soit. Ceci doit devenir une évidence dans votre esprit et votre cœur.

4.  Vous devez venir à Jésus Christ, le Fils de Dieu et être lavé de vos péchés par Son Sang. Dr. Cagan raconte: « Je peux me rappeler de la seconde exacte où j’ai placé ma confiance [en Jésus]…Il me semblait alors que je me trouvais à l’instant devant [Jésus]…J’étais sans aucun doute en présence de Jésus Christ et Il était véritablement là pour moi. Pendant de nombreuses années, je m’étais détourné de Lui, bien qu’Il ait toujours été là pour moi, m’offrant le salut avec amour. Mais cette nuit-là, je savais que le moment était venu de placer ma confiance en Lui. Je savais que je devais soit me tourner vers Lui, soit me détourner de Lui. À cet instant, en juste quelques secondes, je vins à Jésus. Je n’étais plus un incroyant plaçant sa confiance en lui-même. Non, je plaçais ma confiance en Jésus Christ. J’avais cru en Lui. C’était aussi simple que ça. En un seul instant, par un simple acte de confiance. Je « passais sur l’autre rive », à Jésus Christ, lors de l’évènement le plus important qui puisse survenir dans la vie d’un être humain – la conversion. Toute ma vie j’avais fui, mais cette nuit-là, je changeai de direction et je revins tout droit et instantanément à Jésus Christ ». (C. L. Cagan, ibid., p. 19). Voilà la vraie conversion. Voici ce que vous devez expérimenter pour être converti à Jésus Christ !


Christ est mort sur la croix pour payer votre dette et vous réconcilier avec un Dieu courroucé. Christ est ressuscité des morts. Et Il est monté au ciel. Il est maintenant assis à la droite de Dieu où Il prie pour que vous soyez sauvé.

« Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d'en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu. Affectionnez-vous aux choses d'en haut, et non à celles qui sont sur la terre.»
       (Colossiens 3:1-2).

Regardez à Christ! Regardez au Fils de Dieu! Soyez lavé de vos péchés par Son Sang!

« Vous étiez morts par vos offenses et par vos péchés, dans lesquels vous marchiez autrefois, selon le train de ce monde, selon le prince de la puissance de l'air, de l'esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion. Nous tous aussi, nous étions de leur nombre, et nous vivions autrefois selon les convoitises de notre chair, accomplissant les volontés de la chair et de nos pensées, et nous étions par nature des enfants de colère, comme les autres. Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont il nous a aimés, nous qui étions morts par nos offenses, nous a rendus à la vie avec Christ (c'est par grâce que vous êtes sauvés); il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus-Christ, afin de montrer dans les siècles à venir l'infinie richesse de sa grâce par sa bonté envers nous en Jésus-Christ. » (Éphésiens 2:1-7).

Et comme le dit Joseph Hart :

Dès l’instant où un pécheur croit,
Plaçant sa confiance en son Dieu crucifié,
Son pardon immédiatement il reçoit,
Totale rédemption par Son sang.
   (“The Moment a Sinner Believes“) [Dès l’instant où un pécheur croit]
      De Joseph Hart, 1712-1768).

C’est ce qui s’est passé pour Spurgeon. C’est ce qui s’est passé pour Dr. Cagan. Et c’est ce qui doit se passer pour vous. Vous devez avoir une rencontre personnelle avec le Christ vivant et être purifié de tous vos péchés par Son Sang expiatoire!

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine en ligne sur Internet
à www.realconversion.com. Cliquez sur « Sermon Manuscripts. »

Les Écritures avant le sermon ont été lues par le Dr. Kreighton L. Chan: Éphesians 2:1-7.
Solo chanté avant le sermon par Mr. Benjamin Kincaid Griffith:
« Grâce Infinie » (par John Newton, 1725-1807).


RAPIDE APERÇU DE

LA VRAIE CONVERSION

par Dr. R. L. Hymers, Jr.

« Je vous le dis en vérité, si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n'entrerez pas dans le royaume des cieux. » (Mathieu 18:3).

I.   Premièrement, vous venez à l’église pour une raison autre que la conversion.

II.  Deuxièmement, vous devez commencer à comprendre que Dieu existe véritablement, Hébreux 11:6. Troisièmement, vous réalisez que vous avez offensé et courroucé Dieu par vos péchés, Romains 8:8; Romains 2:5; Psaumes 7:12.

III. Troisièmement, vous réalisez que vous avez offensé et courroucé Dieu par vos péchés, Romains 8:8; Romains 2:5; Psaumes 7:12. 

IV. Quatrièmement, vous venez à Jésus, le Fils de Dieu, Colossiens 3:1-2; Éphésiens 2:1-7.

Note du traducteur : Toutes les citations Bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits).