Print Sermon

Environ 1.500.000 sermons et vidéos sont téléchargés chaque année sur 1.500.000 ordinateurs dans 215 pays à partir du site www.sermonsfortheworld.com. Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur YouTube, mais laissent bientôt cette chaîne et viennent sur notre site web ; YouTube alimente ainsi notre site web. Ces sermons sont traduits en 36 langues et sont visionnés sur environ 120.000 ordinateurs chaque mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les employer sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment vous pouvez faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les nations musulmanes et hindoues.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net.




UN MESSAGE POUR LA JEUNESSE
ENCORE PLUS CHOQUANT –
MA RÉPONSE À PAUL WASHER !

AN EVEN MORE SHOCKING YOUTH MESSAGE –
MY ANSWER TO PAUL WASHER!
(French)

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le soir du Jour du Seigneur, le 16 février 2014

« Viens maintenant, grave cela en leur présence sur une tablette, inscris-le sur un document afin que cela serve de témoin pour les jours à venir, et à toujours : car c'est un peuple révolté, ce sont des fils trompeurs et qui refusent d'écouter la Loi de l'Éternel, qui disent aux prophètes : « Ne prophétisez pas, » et à ceux qui ont des révélations : « Cessez de nous servir des révélations vraies ! Annoncez-nous des choses agréables, que vos révélations nous bercent d'illusions » (Ésaïe 30:8-10).


L'autre jour, un jeune prédicateur m'a écrit un long courriel. C'est un homme qui a reçu l'ordination. Il prêche depuis plus de quatre ans. Il est marié et père de deux enfants. Il dit qu'il s'est converti après la lecture de notre livre, Preaching to a Dying Nation,Prêcher à une nation en train de mourir.

Il a écrit des choses très intéressantes et provocantes sur ce qui ne va pas dans la plupart de nos églises, quant à la prédication. Je suis d'accord avec beaucoup de ce qu'il écrit. Aussi, écoutez-moi attentivement ! Ce que je vais vous dire, je crois, est la chose la plus importante qu’il faille entendre de nos jours.

Dans notre texte, Dieu dit au prophète Ésaïe que le peuple est rebelle. Ils ne veulent pas écouter « la Loi de l’Éternel » (30: 9). Ils ne veulent pas être confrontés à la vérité de Dieu. Ils veulent que les prophètes leur disent des « choses agréables » et des « révélations trompeuses » ou encore les bercent d’« illusions. »

Les gens, aux jours d'Ésaïe, voulaient entendre des « choses agréables. » C'est pour cela que Dieu dit à Son prophète d'écrire toutes Ses paroles « sur un document afin que cela serve de témoin pour les jours à venir, et à toujours » (Ésaïe 30:8) Je crois que « les jours à venir » se réfèrent en partie à nos jours. Cela nous rappelle la prophétie de l'apôtre Paul, qui parle « des derniers jours » (II Timothée 4:1).

« Car le temps viendra où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine, mais ayant des oreilles qui les démangent, ils s’amasseront des instructeurs selon leurs désirs ; Et ils détourneront leurs oreilles de la vérité, et se tourneront vers des fables » (II Timothée 4:3-4)

Nous vivons en ce moment en ces « jours à venir » (Ésaïe 30:8). Et maintenant, nous voyons de nombreux pasteurs dire des choses « agréables » et plaisantes, plutôt que de prêcher la Loi et l'Évangile, comme nos ancêtres du ministère le faisaient par le passé !

Et c'est ce qu'a remarqué le jeune pasteur qui m'écrit ce message électronique. Je voudrais partager avec vous une grande partie de ce qu'il m'écrit, suivi de mes commentaires.

Il dit qu'il a fait une profession de foi à l'âge de sept ans, mais qu’il s'est rendu compte plus tard qu'il n’est jamais né de nouveau. Plus tard, il a lu notre livre, Preaching to a Dying Nation, Prêcher à une nation en train de mourir.

Il a été impressionné par les chiffres avancés par les Dr. W. A. Criswell et A. W. Tozer ainsi que d'autres, les premiers disant en outre que la plupart des croyants appartenant à des églises fondées sur la Bible n'étaient pas sauvés. Il a estimé qu'il était l'un d'eux. Il est allé voir un pasteur qui « m'a amené au Seigneur. » Il a été baptisé deux semaines plus tard.

Il est allé ensuite à une autre église et a entendu un homme qui savait donner une « véritable prédication. » Il a confié qu'il savait qu'il devait entendre ce genre de prédication « systématiquement, » de manière à pouvoir « vivre pour le Seigneur. »

Il en est venu à croire que la doctrine de la nouvelle naissance est maintenant « réduite à reconnaître que les faits bibliques de l'Évangile sont vrais [Sandemanianisme], et murmurer ensuite quelque prière, sans y mettre le cœur, tout cela pour accepter Christ. »

Il en est venu à la conclusion que ce que l'on appelle une « prédication expositoire » n'est pas utilisée pour la conversion de beaucoup de gens. Il dit, que « la véritable prédication de la Bible convertit, réveille, et sonde le cœur. » Il dit, « Vous ne pouvez pas faire entrer les gens dans le salut par l'enseignement. Vous ne pouvez les faire entrer que par la prédication. » Il dit que de nombreux pasteurs « tentent d'enseigner le salut aux gens, ce qui les entraîne à faire une prière pour recevoir Christ alors que, dans un premier temps, ils ne savent vraiment pas pourquoi ils ont besoin de Christ. »

Mais ensuite il dit quelque chose qui me trouble un peu, et j'en viens à me demander s’il comprend vraiment ce qui ne va pas aujourd'hui dans la plupart de nos églises, quant à la prédication. Il dit que les prédicateurs d'antan étaient très sérieux dans leur prédication, « ils étaient très courageux et les gens savaient qu'ils étaient vrais et sérieux. C'est la raison pour laquelle ils ont eu le réveil. » J’en doute. Charles Finney était un prédicateur très grave et sans peur. Il prêchait fortement contre le péché à partir d'un ou seulement deux versets de l'Écriture. Il ne s'adonnait pas aux plaisanteries. Mais un examen attentif du ministère de M. Finney montrera au lecteur réfléchi que sa prédication n'a jamais produit de véritable réveil envoyé par Dieu. Pourtant, quand il avait fini de prêcher, la zone où il avait prêché était surnommée, « Le brûlis ! »

Une personne qui s'intéresse à la différence entre le véritable réveil et le « renouveau » de Finney devrait lire, Revival and Revivalism: The Making and Marring of American Evangelicalism 1750-1858, Réveil et renouveau : comment se construit et se détruit l’évangélicalisme américain 1750-1858, par Iain H. Murray (The Banner of Truth Trust, 1994). Ils doivent également lire et étudier, The Old Evangelicalism : Old Truths for a New Awakening, Le vieil évangélicalisme : vieilles vérités pour un nouveau réveil, par Iain H. Murray (The Banner of Truth Trust, 2005). Le premier livre montre l'erreur du message et des méthodes de Finney. Le deuxième montre la raison de la prédication de la Loi – pour montrer aux gens leur besoin de Christ ! Il s'agit d'un problème majeur, un problème que presque personne ne voit aujourd'hui. Le premier chapitre est en effet important. Mais le second l’est tout autant. Il est intitulé « Spurgeon et la véritable conversion. » Mais les chapitres 3 et 4 devraient également être étudiés très attentivement et lus plusieurs fois. Le but de la Loi n'est pas simplement de causer les pécheurs à modifier leur vie, tel que Finney le croit et le prêche. La Loi vise à faire sentir aux pécheurs leur impuissance, ainsi que leur nécessité de l'expiation de Jésus et de Son Sang sur la Croix !

Puis quand ce jeune pasteur dit que les « seuls les hommes que je peux écouter aujourd'hui, mis au test et placés sous la conviction, sont vous et un homme du nom de Paul Washer, » il pense que la majorité des chrétiens d’aujourd'hui ne sont pas endurcis contre l'Évangile, mais plutôt ignorants de l'Évangile. Il dit que M. Washer a parlé à un séminaire du Dr. John MacArthur, mais qu'il s’est exprimé si fortement que, « après un tel sermon, peut-être que le frère Washer ne serait pas invité à revenir. » Alors que je rédigeais ce sermon, mon collègue, le Dr. C. L. Cagan, a regardé ce sermon sur internet et pris des notes détaillées. Comme nous les regardions ensemble, nous avons réalisé que la prédication de M. Washer, donnée au séminaire du Dr. MacArthur, aurait pu être un peu plus vigoureuse, mais c'était toujours le message fondamental du Dr. MacArthur – appelé le « Salut par la Seigneurie. » Voici l'évaluation du Dr. Cagan du sermon de Paul Washer prêché au séminaire du Dr. MacArthur :

     Washer fait référence à la perversion de l'homme, la grâce de Dieu, l'expiation et la régénération. Mais, (et voici la différence de notre part) il ne met pas l'accent principalement sur la grâce et l'expiation. Pour Washer (ainsi que MacArthur et le public assistant au séminaire), le point central est d'aller à Dieu, (en particulier par l'intermédiaire de l'étude) et de proclamer ensuite aux croyants (qui sont probablement déjà chrétiens), ce que vous avez appris pour le leur prêcher ensuite afin qu'ils l'appliquent dans leur propre vie (déjà) chrétienne.
     En revanche, nous mettons l'accent pour proclamer la richesse de l'Évangile à des personnes non sauvées afin qu'elles puissent être converties. Nous avons relativement peu de prédications et d'enseignements dirigés exclusivement vers les chrétiens. Nicodème a certainement étudié les Écritures, prié, vécu une vie droite, religieuse et enseigné. Il aurait été approuvé par Washer et MacArthur si Jésus ne lui avait pas expressément dit qu’il devait naître de nouveau (Christopher L. Cagan, Ph.D., M.Div., Ph.D.).

Cette évaluation par le Dr. Cagan doit être méditée pour mieux comprendre ses implications. Nous rappelons ici que le Dr. Cagan a fréquenté l'église du Dr. MacArthur pendant plus d'un an et sait pertinemment ce dont il parle. Avec ses deux doctorats, le Dr. Cagan détient également une maîtrise du Séminaire Talbot.

Comment pouvons-nous, chaque dimanche, le matin et le soir, donner une prédication évangélique à ceux qui ne sont pas sauvés ? Simplement de la même manière que Spurgeon le faisait. Nos membres font beaucoup d'efforts pour amener les perdus à tous les services. Nous les entourons jusqu'à ce qu'ils ressentent dans leur vie l'impact de leur totale dépravation, de la grâce et de l'expiation de Christ. Seulement quand ils sont sous la conviction de péché pourront-ils venir à Jésus et être purifiés de leur péché par Son Sang précieux. L'objectif de notre prédication n'est pas simplement de les condamner, comme une fin en soi. En fait, nous voulons qu'ils soient convaincus de péché de manière à ce qu’ils viennent à Jésus ! Nous prêchons la conviction comme motif pour venir à Jésus. Ainsi, la chose « importante » n'est pas la conviction, mais Jésus Lui-même. Mes sermons commencent habituellement par la Loi, pour montrer aux gens qu'ils sont pécheurs et perdus. Mais, ensuite, dans la seconde moitié de mes sermons, je les dirige à Christ, Ses souffrances à Gethsémani et sur la Croix ; à Christ et l'expiation de Son Sang ; à Christ et Son ascension, à Christ et Sa prière pour nous, à la droite de Dieu ! Ainsi, nous suivons l'ancienne manière de prêcher l'Évangile. Nous commençons par la Loi pour la conviction, et terminons par l'Évangile et Jésus pour le pardon.

Le Dr. Cagan a aussi regardé et pris d'abondantes notes sur le sermon populaire de M. Washer, « Message choquant pour la jeunesse » (donné en 2002 et qui peut être vu sur YouTube - The Shocking Youth Message). Le Dr. Cagan dit qu’il croit la doctrine juste en ce qui concerne l'imputation et la substitution. Mais il dit que M. Washer est essentiellement un prédicateur de la Loi (comme C. G. Finney), et non un prédicateur de l'Évangile, comme C. H. Spurgeon. Ce dernier donnait la Loi pour diriger les hommes vers Christ. M. Washer donne la Loi pour diriger les hommes vers ce qu'il appelle la « repentance. » La repentance est l'élément central des sermons de M. Washer, comme avec Finney. La mort de Christ sur la Croix est le message central de mes sermons, comme avec Spurgeon. Le Dr. Cagan dit que l'essence du message de Washer est – « Le péché est mauvais, vous devez vous en détourner, suivre Jésus et vivre la vie chrétienne. » Notre message est : « Le péché est mal. Vous êtes réduit en esclavage et ne pouvez y renoncer, parce que vous êtes perdu ! Vous devez vous arrêter de vous sauver vous-même par le biais de l'obéissance. Vous devez ressentir cette impuissance et ce désespoir – et faire confiance à Jésus Christ, Seul. Aucun acte de repentance ne peut vous sauver ! Seul le Christ crucifié et ressuscité, le Sauveur Lui-même peut vous sauver ! »

Le sermon de M. Washer mêle la Loi et l'Évangile. Mais il termine en donnant seulement la Loi. Ainsi, le sermon de M. Washer a de forts éléments de pélagianisme – l'idée que l'homme dans le péché, l'homme dans la dépravation, l'homme qui est « mort dans le péché, » peut en quelque sorte obéir à Dieu et observer la Loi. C'est ce qu'on appelle le « Salut par la Seigneurie, » qui est également reconnu par le Dr. MacArthur. Le Dr. MacArthur et M. Washer disent prêcher un christianisme réformé, mais il est hautement corrompu de pélagianisme (une hérésie des premiers temps du christianisme qui croit que l'homme peut faire quelque chose pour se rendre acceptable à Dieu). M. Washer et le Dr. MacArthur sont des synergistes (l'homme coopère avec Dieu en ce qui concerne son salut). Les réformateurs et les évangélistes des Grands Réveils, de Whitefield à Nettleton ou C. H. Spurgeon étaient monergistes. C'est Christ qui effectue le salut complet des hommes et des femmes qui sont « morts dans leurs fautes et leurs péchés » (Éphésiens 2:1).

Pardonnez-moi ! Mais le pélagianisme et le synergisme me rendent malade ! Finney, et tout ce qui vient de lui, me rend malade ! La « prière du pécheur » me rend malade ! J'en ai assez des baptistes qui baptisent des petits enfants pas encore convertis ! Ils ne sont pas meilleurs que les catholiques romains ! Bien des fois, ils sont encore pires ! Au moins ces catholiques craignent-ils Dieu ! Mais j'en ai assez de John MacArthur, qui dégrade le Sang précieux du Christ, et de Paul Washer qui dit à des jeunes gens non sauvés qu'ils peuvent gagner leur place au Ciel en mélangeant la Loi et la grâce ! Non ! Non ! Non ! Assez de toutes ces idées venant des hommes – elles ne nous ont jamais fait de bien et ne le feront jamais !

Les disciples ont dit, « Alors, qui peut être sauvé ? » Et Jésus a répondu : « Pour les hommes, c'est impossible » (Marc 10:26, 27).

Rien de ce que vous pouvez faire, apprendre ou cesser de faire, ne peut vous sauver ! Faites confiance en Christ Lui-même ! Seul Christ Lui-même peut vous sauver ! Christ, a souffert dans le jardin de Gethsémané. Lorsque Dieu a placé votre péché sur Jésus, de grosses gouttes de sang, semblables à de la sueur, sont tombées de Son front dans ce jardin où Il est presque mort ce soir-là. Il a crié à Dieu et a été épargné pour qu'Il puisse aller à la Croix le lendemain matin comme votre substitut. Il est mort à votre place sur la Croix, pour payer le prix de vos péchés. Il a versé Son Sang précieux et saint pour vous purifier de tout péché. Il s'est relevé d'entre les morts pour vous donner la vie par la nouvelle naissance. Christ ! Christ ! Christ ! Seul Christ peut vous sauver – « afin qu'aucune chair ne se glorifie en Sa présence » (I Corinthiens 1:29). Christ, et seulement Christ, est fait sagesse de la part de Dieu, et droiture et sanctification et rédemption : « Afin que, comme il est écrit, celui qui se glorifie, se glorifie dans le Seigneur » (I Corinthiens 1:30-31). C'est pourquoi,

« J’étais déterminé de ne savoir autre chose parmi vous sinon Jésus-Christ, et celui-ci crucifié » (I Corinthiens 2:2).

« Car la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent ; mais à nous qui sommes sauvés, elle est la puissance de Dieu » (I Corinthiens 1:18).

Qui peut laver mon péché ?
   Rien d'autre que le Sang de Jésus.
Qui peut me redonner la vie ?
   Rien d'autre que le Sang de Jésus.

Ô ! Combien est précieux ce flot
   Qui me rend blanc comme neige ;
Je ne connais aucune autre source, non,
   Aucune autre source que le Sang de Jésus.
« Nothing But the Blood » (Rien que le Sang) par Robert Lowry, 1826-1899.

De nombreux prédicateurs pensent qu'il n’existe que deux possibilités – vous croyez soit au salut par la « prière du pécheur, » soit vous croyez au salut par un engagement envers la Seigneurie de Jésus. Ils ne semblent jamais penser qu'il y a une troisième manière – la voie de la Réforme – la conviction de péché qui conduit le pécheur à se reposer sur Christ seul, par une crise de la conversion ! C'est la grande nécessité des jeunes de nos jours ! Assez de cet enseignement de M. Washer ! Assez de cet enseignement de MacArthur ! Assez de ce mélange de grâce et d'oeuvres de la chair !

Ô, Dieu, envoie-nous des hommes qui prêchent la doctrine de la grâce, les doctrines de la Réforme, sans aucun mélange venant de la Loi ! Le salut est en Christ seul, dans une conversion suite à une crise profonde, comme celle de Luther, de Bunyan, de Whitefield et de Spurgeon ! Que ceci puisse être le grand thème de toute notre prédication et de tous nos témoignages ! Que Christ soit central dans tout ce que nous disons et dans l'ensemble de ce que nous prêchons ! Christ ! Christ ! Christ ! Christ ! Christ ! DITES-LE AVEC MOI ! Christ ! Christ ! Christ ! Christ ! Christ ! Christ ! Christ ! Christ ! Christ ! Christ !

« …afin qu’il puisse avoir la prééminence en toutes choses » (Colossiens 1:18).

Nous avons des dizaines de milliers de jeunes gens qui ont tout reçu, sauf Christ Lui-même ! Venez directement à Christ ! Ne venez pas à une prière ou un verset de la Bible ! Ne croyez pas seulement en une doctrine ! Venez directement à l'homme Christ Jésus ! Il est à la droite de Dieu, au plus haut des Cieux. Venez directement à Lui. Faites confiance à l'homme Christ Jésus ! Il vous lavera de votre péché par Son Sang précieux. Il vous sauvera du péché à toujours, et pour l'éternité !

Veuillez ouvrir votre feuillet de cantiques au numéro 7. Ce chant est écrit par le Dr. Oswald J. Smith. Chantons-le !

Pour le salut complet et gratuit,
   Acheté une fois pour toutes au Calvaire,
Christ seul sera mon plaidoyer – Jésus ! Jésus Seul.
   Jésus Seul, laissez moi vous le dire,
Jésus Seul, aucun autre ne sauve,
   Alors mon chant sera à jamais – Jésus ! Jésus Seul !
« Jesus Only, Let Me See » (Jésus Seul, laissez-moi Le voir)
      par le Dr. Oswald J. Smith, 1889-1986).

« Christ Seul sera mon plaidoyer – Jésus ! Jésus Seul. »

Si vous désirez parler avec nous pour être sauvé de votre péché par Jésus, veuillez vous lever maintenant et aller vers le fond de l'auditorium. M. John Samuel Cagan vous emmènera dans un endroit calme où nous pourrons parler et prier. Si vous désirez devenir un véritable chrétien, allez maintenant. Dr. Chan, voulez-vous prier pour que quelqu'un fasse confiance à Jésus ce soir. Amen.

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur internet à
www.realconversion.com ou www.rlhsermons.com.
Cliquez sur « Sermons en Français. »

Vous pouvez également envoyer un courriel au Dr. Hymers à rlhymersjr@sbcglobal.net
ou vous pouvez lui écrire à son adresse postale à :
P.O. Box 15308, Los Angeles, CA90015.
Ou encore lui téléphoner au (818)352-0452 (en mettant devant
l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays).

Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur. Vous pouvez les utiliser sans la
permission du Dr. Hymers. Cependant, toutes les vidéos du Dr. Hymers sont soumises à
des droits d'auteur et ne peuvent être utilisées que par permission.

Écriture avant le sermon lue par Mr. Abel Prudhomme : Ésaïe 30:8-15.
Solo avant le sermon chanté par M. Benjamin Kincaid Griffith :
« Jesus Only, Let Me See » (Jésus Seul, laissez-moi Le voir)
par le Dr. Oswald J. Smith, 1889-1986).


Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).