Print Sermon

Environ 1.500.000 sermons et vidéos sont téléchargés chaque année sur 1.500.000 ordinateurs dans 215 pays à partir du site www.sermonsfortheworld.com. Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur YouTube, mais laissent bientôt cette chaîne et viennent sur notre site web ; YouTube alimente ainsi notre site web. Ces sermons sont traduits en 35 langues et sont visionnés sur environ 120.000 ordinateurs chaque mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les employer sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment vous pouvez faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les nations musulmanes et hindoues.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net.




ADAM, OÙ ES-TU ?

(SERMON #89 SUR LE LIVRE DE LA GENÈSE)
ADAM, WHERE ART THOU?
(SERMON #89 ON THE BOOK OF GENESIS)
(French)

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le soir du jour du Seigneur, dimanche 27 novembre 2016

« Et le Seigneur Dieu commanda à l’homme, disant : Tu peux manger librement de tout arbre du jardin. Mais de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, tu n’en mangeras pas ; car au jour où tu en mangeras, tu mourras certainement » (Genèse 2:16-17).


Le premier homme, Adam, a été créé par Dieu parfaitement innocent. Dieu l’avait placé dans un magnifique Jardin. Chaque arbre de ce Jardin était bon à manger. Adam n'avait qu'à tendre la main et se servir d'une nourriture délicieuse. Il n'avait aucun souci, ni ennemi, dans ce beau Jardin. Tous les animaux et oiseaux étaient végétariens. Il n'y en avait aucun qui pouvait faire du mal à l'homme ou lui nuire de quelque façon que ce soit. L'homme lui-même était végétarien, il n'avait donc aucun besoin de tuer des animaux pour manger leur chair. Tout dans le Jardin d'Éden était paisible. Aucun ouragan ne l'obligeait à se mettre à l'abri car il ne pleuvait jamais. À la place, « ...une brume montait de la terre, et arrosait toute la surface du sol » (Genèse 2:6). L'homme n'avait absolument aucun souci. Il n'y avait aucune maladie pour le rendre malade. Il n'y avait aucun ennemi pour se battre contre lui, ni aucun animal à craindre. C'était un paradis parfait.

Et Adam n'avait aucun péché pour le déranger. Il n'avait aucune nature de péché en lui, aucun problème psychologique pour l'inquiéter. Adam était en paix avec lui-même. Adam était en paix avec Dieu. C'était un paradis parfait. Il n'avait pas même eu besoin de s'inquiéter pour trouver une amie. Dieu lui avait créé une femme parfaite, belle, agréable, qui puisse l'encourager et l'aider en tant qu’épouse. Ainsi il ne se sentirait jamais seul. Puisqu'elle était parfaite, il n'y avait aucune chance qu'elle lui brise le coeur, aucune chance qu'elle ne le quitte, aucune possibilité qu'elle ne cesse jamais de l'aimer ou ne l'abandonne. Puisqu'il n'y avait aucun péché, elle pouvait satisfaire chacun de ses désirs et besoins sexuels sans déplaire à Dieu. C'était un paradis parfait.

Dieu lui parlait tous les jours en parfaite harmonie. Adam n'était jamais tenté. Il n'avait rien à faire pour apaiser la colère de Dieu, puisqu'il n'y avait aucune colère à apaiser. Il vivait avec une belle femme qui l'aimait, et qu’il aimait. Il vivait dans un jardin rempli de nourriture délicieuse. Adam était en paix avec Dieu. C'était un paradis parfait.

Et Dieu lui avait donné une seule loi. Et c'était une loi facile à observer. Un seul commandement, facile à obéir. Dieu lui avait dit, « Tu peux manger librement de tout arbre du jardin. Mais de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, tu n’en mangeras pas ; car le jour où tu en mangeras, tu mourras certainement » (Genèse 2:16-17). C'est tout ce que Dieu demandait de lui. Tout ce qu'il devait faire était de ne pas manger de l'arbre de la connaissance du bien et du mal. Et c'était une loi facile à observer. C'était un paradis parfait.

Cependant, il y avait quelqu'un d'autre dans le Jardin. Satan était là. Il avait été l'un des anges dans le Ciel. Mais il s'était révolté contre Dieu et avait été chassé hors du Ciel pour aller sur la terre. Satan était l'ennemi de Dieu. Mais Adam était protégé contre lui par le Seigneur. La seule manière où Satan pourrait blesser le cœur de Dieu était d'obtenir d'Adam qu'il se rebelle également contre Lui.

Il y avait deux arbres, dans ce jardin, les plus importants. Le premier était l'arbre de la vie. Si Adam continuait à manger du fruit de cet arbre, il vivrait éternellement dans le paradis d'Éden (Genèse 3:22). Mais s'il mangeait de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, il mourrait certainement C'était un paradis parfait - avec une seule loi à observer, un seul commandement à obéir - manger de l'arbre de la vie et vivre pour toujours. C'était le côté positif de la loi. Mais manger de l'arbre de la connaissance du bien et du mal et c'était la mort à coup sûr. C'était le côté négatif de la loi. Et c'était une loi facile – très facile à observer. Mange de cet arbre et tu vivras éternellement. Mais mange de l'autre et tu mourras. C'était un paradis parfait - avec une seule loi, une seule - une loi très, très facile à observer.

Et donc parce que Dieu protégeait Adam et son épouse, Satan ne pouvait pas les toucher. Tout qu'il pouvait faire était de les tenter, les tenter pour briser cette simple loi. Il n'était pas un serpent s'enroulant sur lui-même ou se tordant par terre. Cela s'est produit plus tard, quand Dieu l'a maudit, Adam et le serpent. Mais à ce moment là, Satan avait pris la forme d'une des créatures du Jardin. De la même manière que plus tard, lui et ses démons sont entrés dans un être vivant, en occurrence des porcs quand Jésus le leur a commandé. Mais ici, cependant, il est apparu comme un « ange de lumière » (II Corinthiens 11:14).

Nous ne savons pas à quoi ressemblait le serpent à l'origine Mais nous savons qu'il avait des jambes. Et nous savons que c'était certainement une créature qu'Adam et Ève rencontraient souvent dans le Jardin d'Éden, parce qu’elle n'a montré aucune peur de lui. Nous savons également que Satan est entré dans cet animal et a parlé par sa bouche à l'épouse d'Adam. Elle n'a pas été étonnée quand il lui a parlé. Elle avait probablement déjà parlé avec lui plusieurs fois et s'était habituée à lui parler. C'est de la même manière qu'il opère de nos jours. Il parle aux pécheurs dans leurs esprits, jusqu'à ce qu'ils s'habituent à lui, et n'aient plus peur de lui.

Cependant, un jour, Ève était seule dans le jardin. Adam était quelque part ailleurs, en train de s'occuper du jardin « pour le cultiver et le garder » (Genèse 2:15). Ève était au millier du jardin, en train d'admirer l'arbre de la connaissance du bien et du mal. C'est là que Satan est venu à elle. C'est là que le serpent lui a chuchoté, « Sérieusement, Dieu a-t-Il dit : Vous ne mangerez pas de tout arbre du Jardin ? » (Genèse 3:1). Puis le serpent a mis en doute la Parole de Dieu. C'est de la même manière qu'il opère encore de nos jours. Il nous tente en nous faisant douter de la Parole de Dieu, dans la Bible. Il nous tente pour ne pas croire ce que Dieu nous dit. Il nous tente pour nous faire douter du pasteur quand il nous prêche la Parole de Dieu. Mais, bien plus que cela, Satan a tordu la Parole de Dieu en faisant croire à Ève qu'elle pouvait également manger de l'arbre qui cause la mort, puisque Dieu avait dit, « Tu peux manger librement de tout arbre du Jardin. » Shakespeare a dit, « Le diable peut citer l'Écriture pour arriver à ses fins. » Mais ici, le diable a laissé de côté la deuxième partie du message de Dieu qui dit, « Cependant, de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, tu n’en mangeras pas ; car le jour où tu en mangeras, tu mourras certainement » (Genèse 2:17). Puis le serpent a laissé de côté cette partie la Parole de Dieu. Par deux fois, dans la Bible, nous sommes avertis de n'omettre aucun mot de l'Écriture, dans Deutéronome 12:32 et dans Apocalypse 22:19, où il est dit, « Et si quelqu'un retranche des paroles du Livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part du Livre de vie, et de la sainte ville… » Et tout ceci est mal enseigné dans toutes les facultés de théologie libérales du monde entier. Aux jeunes hommes qui étudient pour le ministère, on enseigne que certaines parties de la Bible ne sont pas vraies. Cela m'a été enseigné à la faculté de théologie libérale que j'ai fréquenté. Le ministère d'un homme peut être complètement détruit s'il croit et suit ce mauvais enseignement. L'apôtre Paul a dit, « Toute Écriture est donnée par l'inspiration de Dieu, et est profitable... » (II Timothée 3:16). Chaque mot de l'Écriture est inspiré par Dieu dans l'hébreu original et le grec. C'est pourquoi je m'attache uniquement à la Bible du Roi Jacques (King James Bible). Les Bibles modernes omettent des mots comme « et le jeûne » dans Marc 9:29, ou changent la « vierge » en « jeune femme » en Ésaïe 7:14. Ces changements sont basés sur seulement deux vieilles copies de l’Écriture qui, je crois, ont été corrompues par le gnosticisme naissant des moines copistes.

À la faculté de théologie libérale où j'étudiais, on nous a dit d'apporter une Bible standard révisée moderne en classe. Mais je ne les ai pas écouté et j'ai toujours pris une Bible du Roi Jacques avec moi. Je ne fais pas absolument pas confiance aux « nouvelles » traductions, et vous ne le devriez pas non plus. Parfois je peux les citer quand les autres versions correspondent à celle du Roi Jacques, mais je ne les utilise jamais dans ma lecture privée ou comme texte principal dans aucun de mes sermons. J'en ai fait l'habitude de toute une vie afin de rester fidèle à la Bible du Roi Jacques, et vous le devriez vous aussi !

Le serpent a mis en doute et tordu la pure Parole de Dieu quand il a tenté Ève dans le Jardin jour-là. Dieu avait clairement dit au couple de ne pas manger du fruit interdit. Il avait seulement dit de ne pas le manger. Dieu ne leur avait rien dit au sujet du « toucher. » Quand Ève a dit, « Vous n’en mangerez pas, et vous n’y toucherez pas, de peur que vous ne mouriez… » elle a rajouté à la Parole de Dieu. Et c'est en violation avec Deutéronome 12:32, où Dieu dit, « Chaque chose que je vous commande, vous prendrez garde de la faire : Tu n’y ajouteras rien, et tu n’en retrancheras rien.… » (Deutéronome 12:32). Cette instruction a été donnée encore dans Apocalypse 22:18,

« Car je l'atteste à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre, si quelqu'un ajoute à ces choses, Dieu ajoutera sur lui les plaies qui sont écrites dans ce livre » (Apocalypse 22:18).

Les théologiens libéraux tordent et omettent des parties de la Parole de Dieu. Les cultes, comme celui des Mormons, ajoutent à la Parole de Dieu, ainsi qu’on peut le voir dans le Livre de Mormon. Ainsi la tentation était d'omettre une partie de la Parole de Dieu, ou d'y ajouter. Par exemple, le Coran omet la crucifixion du Christ, et les cultes y ajoutent, pareil que les adaptes de la Science Chrétienne (Christian Science), rajoutent aux Écritures ce qu'a écrit Mary Baker Eddy, la fondatrice. Jouer avec la Parole de Dieu est à la racine de tous ces faux enseignements. De ce fait, ajouter ou omettre une partie de la Bible reproduit la tentation d'Ève comme elle se trouve au cœur de toutes les hérésies jusqu'à aujourd'hui.

Maintenant le serpent avait déjà amené Ève si profondément dans la tentation qu'elle pouvait être sensible à l'attaque directe, c’est à dire non déguisée, de Satan sur la Parole de Dieu. Il lui dit alors, « Vous ne mourrez sûrement pas » si vous mangez du fruit défendu.

« Et lorsque la femme vit que l’arbre était bon à manger, et qu’il était agréable à la vue, et un arbre désiré pour rendre intelligent, elle prit de son fruit et en mangea, et en donna aussi à son mari qui était avec d’elle, et il en mangea. Et les yeux de tous deux furent ouverts ; et ils surent qu’ils étaient nus ; et ils cousirent des feuilles de figuier, et se firent des tabliers. » (Genèse 3:6, 7).

Ils avaient désobéi à la Parole de Dieu. Ils savaient maintenant qu'ils étaient des pécheurs nus, sans vêtements. Au lieu de se repentir et demander la miséricorde divine, « ils cousirent des feuilles de figuier, et se firent des tabliers. » (Genèse 3:6, 7). C'est exactement ce que les pécheurs font aujourd'hui. Ils essayent de dissimuler leurs péchés de diverses manières, en effectuant des « bonnes œuvres » ou en essayant de se sauver « en ayant une forme de piété » (II Timothée 3:5).

Maintenant quand ils ont entendu la voix de Dieu les appeler, « Et Adam et sa femme se cachèrent de devant la présence du Seigneur… Et Dieu appela Adam, et lui dit : Où es-tu ? » (Genèse 3: 8, 9). Le Dr W. A. Criswell dit,

La plus triste des phrases jamais poussée par Dieu est celle-ci, « Adam, où es-tu ? » [Avant ceci] l'homme et la femme avaient rencontré le Seigneur avec l'ardeur merveilleuse de ceux qui vivent en communion avec Lui… c'était toujours une heure heureuse, glorieuse, quand [Dieu] venait pour parler avec eux. Ils n'avaient aucune crainte. Mais maintenant [ils avaient péché]. L'homme avait peur. Tous deux avaient honte. Et le Seigneur les appelle avec un sanglot dans Sa voix, « Ô, Adam, où es-tu ? Qu’est-ce que tu as fait ? » La réponse à cette question d'une infinie tristesse est l'histoire entière du péché et de la grâce et de l'expiation. W. A. Criswell, Ph.D. Basic Bible Sermons on the Cross, Sermons élémentaires sur le Croix, Broadman Press, 1990, p. 55).

Dieu vous appelle ce soir, « Ô, pécheur où es-tu ? »

« Et le Seigneur Dieu appela Adam, et lui dit : Où es-tu ? »
       (Genèse 3: 9).

Application

Maintenant je vous donnerai l'application de ce passage et de ce texte. Où êtes vous ce soir ?

1.  Vous cachez-vous de Dieu ? Tous ceux qui refusent de se repentir et de venir à Christ se cachent de Dieu. Est-ce votre cas ? Vous cachez-vous de Dieu quand le Saint-Esprit vous appelle à Jésus Christ. Est-ce votre péché ce soir ?

2.  Vous cachez-vous de Dieu parce que vous refusez de croire en la Bible ? Satan est-il arrivé à vous faire penser que la Parole de Dieu est juste un vieux livre ? Que vous n'avez pas à la croire ? Vous a-t-il dit qu'il n'y a aucun Ciel à gagner et aucun enfer à craindre ? Est-ce votre péché ce soir ?

3.  Pensez-vous que votre vie est bonne et morale ? Pensez-vous que vous êtes assez bon, que vous n'avez pas besoin d'admettre votre péché ni d'être sauvé par l'expiation de Christ ? Votre vie bonne et morale à os yeux est-elle assez correcte pour vous sauver ? Est-ce le mensonge que Satan vous a dit ? Le croyez-vous ? Est-ce votre péché ce soir ?

4.  Lorsque l'Esprit de Dieu est venu dans le réveil, vous êtes-vous reconnu coupable de péché, celui de votre esprit et celui de votre cœur mauvais ? Avez-vous jeté les yeux sur ceux qui ont pleuré sur leur péché et pensé qu'ils étaient faibles ou idiots ? Le pensez-vous encore aujourd’hui ? Satan vous a-t-il incité à penser que ceux qui pleurent et se repentissent sont des idiots ? Est-ce votre péché ce soir ?

5.  Quand vous avez entendu John Cagan parler de son combat avec le péché au point de ne pas pouvoir dormir, avez-vous pensé que c'était un peu bizarre ? Avez-vous pensé ce n'était vraiment pas nécessaire, qu'il était juste un garçon un peu simple qui s'inquiétait du péché sans raison ? Satan vous a-t-il incité à penser que John Cagan était trop émotif ? Que votre âme n’a pas besoin de cette révélation ? Est-ce votre péché ce soir ?

6.  Quand je vous dis que dans une vraie conversion vous devez lutter contre votre péché et en ressentir une profonde tristesse, avez-vous écouté Satan vous dire le contraire ? Avez-vous rejeté ce que j'ai dit, et pensez-vous que la manière dont vous êtes est acceptable ? Est-ce votre péché ce soir ?

7.  Quand vous m'avez entendu le dire, avez-vous pensé que les péchés que vous commettez sont vraiment petits et légers et ne vous condamneront pas à l'enfer ? Avez-vous cru Satan quand il a mis cette pensée dans votre esprit ? Pensez-vous que vos péchés sont si petits et légers que Dieu ne vous jugera pas ? Est-ce votre péché ce soir ?

8.  Avez-vous continué à fréquenter des amis qui aiment les manières du monde ? Avez-vous pensé Dieu que vous bénirait et vous sauverait, quoique vous ayez des amis qui ne sont pas chrétiens ? Quand vous entendez la Bible vous dire, « Quiconque voudra donc être ami du monde est l’ennemi de Dieu » (Jacques 4:4) avez-vous mis de côté ces amis ? Ou avez-vous pensé qu’il était possible de rester amis avec eux ? Satan a-t-il mis cela dans votre cœur? Est-ce votre péché ce soir ?

9.  Persistez-vous à penser avoir des relations sexuelles avec quelqu'un que vous connaissez - même quelqu'un de cette église - est-ce que Satan vous a dit que ce sont des pensées ACCEPTABLES, alors qu’il s’en servirait pour enflammer votre convoitise ? Est-ce votre péché ce soir ?

10.  Avez-vous pensé que c’était une BONNE chose que de passer des heures à jouer à des jeux vidéo ? Ou Satan vous a-t-il dit que c'était seulement un amusement inoffensif ? Est-ce votre péché ce soir ?

11.  Me craignez-vous en tant que pasteur ? Pourquoi avez-vous peur de moi ? Est-ce parce que je suis trop strict ? Est-ce parce que vous trouvez à redire à ce que je prêche? Satan vous a-t-il incité à me craindre parce que vous vous cachez de Dieu, et donc à me blâmer de ne pas être un homme parfait ? Pouvez vous dire avec John Cagan ce qu'il a dit au sujet de moi dans son sermon ce matin, « Que Dieu soit loué pour notre pasteur ! » ? M'aimez-vous pour « être le gardien de votre âme » - ou me craignez-vous et cachez votre vie secrète de moi, en tant que porte-parole de Dieu, comme Adam s’est caché de Dieu de peur que sa vie secrète ne soit remise en question ? Satan vous a-t-il rendu effrayé de moi ? Est-ce votre péché ce soir ? (Hébreux 13:17).

12.  Avez-vous désiré une certaine personne en tant que votre ami ou amie sans en parler au pasteur d'abord ? Avez-vous fait confiance au pasteur qui mène l'église, ou vous êtes-vous caché de lui, comme Adam l’a fait dans le Jardin ? Est-ce votre péché ce soir ?

13.  Y a-t-il une certaine part obscure dans votre coeur qui garde votre bouche fermée quand nous vous demandons, « Faites-vous confiance à Christ ? » Satan vous l’a-t-il dit ? Vous a-t-il dit que si vous ne dites rien, vous serez excusé de rejeter Jésus ? Est-ce votre péché ce soir ?

14.  Êtes-vous jaloux/se de quelqu'un dans l'église ? Êtes vous jaloux/se qu'il/elle soit félicité(e) et non vous ? Est-ce votre péché ce soir ?

15.  Refusez-vous de venir quand l'invitation de venir à Jésus est donnée ? Vous rejetez ce que la Bible dit, « Un imbécile a raison à ses propres yeux : mais celui qui prend et suit les bons conseils est sage » ? Êtes-vous un tel imbécile que vous avez refusé d'être conseillé à la fin d'un sermon ? Est-ce votre péché ce soir ?


Est-ce que ceci, ou tout autre péché que j’ai mentionné vous a empêché de faire confiance à Jésus au moment du réveil dans notre église, plus tôt cette année ? Le « Ô, Adam, où es-tu ? » Avez-vous entendu la voix de Dieu vous parler concernant votre péché ? Et avez-vous dit avec Adam, « J'ai entendu Ta voix… et j’ai eu peur que… et je me suis caché » ? Je vous laisse avec deux versets de l’Écriture,

« Celui qui cache ses péchés ne prospérera pas, mais quiconque les confesse et les délaisse obtiendra miséricorde » (Proverbes 28:13).

« Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous pardonner nos péchés, et nous laver de toute iniquité » (I Jean 1:7).

Maintenant, levons-nous tous ensemble. Dr. Cagan, John Cagan et moi serons ici devant le pupitre pour conseiller n'importe d’entre vous qui est prêt à se détourner du péché et à faire confiance au Seigneur Jésus Christ - et être lavé de tout péché par Son Sang précieux. Si tel est votre désir, alors levez-vous et venez ici à l'avant du sanctuaire pendant que nous chantons le cantique numéro 7.

Remplis-moi de Ta vision, Sauveur, je Te prie,
   Jésus seulement, laisse moi Te voir,
Bien qu'à travers la vallée Tu me conduis,
   Ta gloire sans faille m'entoure de toute part,
Remplis-moi de Ta vision, Sauveur divin,
   Jusqu'à ce que de Ta gloire mon esprit brille.
Remplis-moi de Ta vision, que tous puissent voir,
   Ta sainte image reflétée en moi.

Remplis-moi de Ta vision, tous mes désirs,
   Que ce soit pour Toi seul, et mon âme inspirée
De Ta perfection. Que Ton amour saint
   Inonde mon chemin de Ta lumière d'En Haut.
Remplis-moi de Ta vision, Sauveur divin,
   Jusqu'à ce que de Ta gloire mon esprit brille.
Remplis-moi de Ta vision, que je puisse voir
   Ta sainte image reflétée en moi.

Remplis-moi de Ta vision, afin qu'aucun péché
   N'ombrage l'éclat qui brille en moi.
Laisse-moi seulement voir Ton visage béni,
   Nourrissant mon âme de Ta grâce infinie.
Remplis-moi de Ta vision, Sauveur divin,
   Jusqu'à ce que de Ta gloire mon esprit brille.
Remplis-moi de Ta vision, que tous puissent voir,
   Ta sainte image reflétée en moi.
« Fill All My Vision » (Remplis ma vision)
       par Avis Burgeson Christiansen, 1895-1985).


QUAND VOUS ÉCRIVEZ AU DR. HYMERS VOUS DEVEZ LUI DIRE DE QUEL PAYS VOUS ÉCRIVEZ OU IL NE POURRA PAS RÉPONDRE À VOTRE E-MAIL. Si ces sermons vous ont béni, veuillez envoyer un e-mail au Dr. Hymers et le lui dire, mais toujours mentionner de quel pays vous écrivez. L'e-mail du Dr. Hymers est rlhymersjr@sbcglobal.net (cliquez ici) . Vous pouvez écrire au Dr. Hymers dans n'importe quelle langue, mais préférablement en anglais, si c'est possible. Vous pouvez également lui écrire à son adresse postale à : P.O. Box 15308, Los Angeles, CA 90015, USA Vous pouvez aussi lui téléphoner au (818) 352-0452, en mettant devant l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays.

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur l'Internet
A www.sermonsfortheworld.com.
Cliquez sur « Sermons en Français. »

Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur. Vous pouvez les utiliser sans la
permission du Dr. Hymers. Cependant, toutes les vidéos du Dr. Hymers sont soumises à
des droits d'auteur et ne peuvent être utilisées que par permission.

Écriture avant le sermon lue par M. Noah Song : Genèse 3:8-10.
Solo avant le sermon chanté par M. Benjamin Kincaid Griffith :
« Search Me, O God » (Sonde-moi au Dieu) Psaume 139:23-24
« I Am Coming, Lord » (Je viens, Seigneur)
par Lewis Hartsough, 1828-1919; refrain seulement.


Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).