Print Sermon

Environ 1.500.000 sermons et vidéos sont téléchargés chaque année sur 1.500.000 ordinateurs dans 215 pays à partir du site www.sermonsfortheworld.com. Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur YouTube, mais laissent bientôt cette chaîne et viennent sur notre site web ; YouTube alimente ainsi notre site web. Ces sermons sont traduits en 35 langues et sont visionnés sur environ 120.000 ordinateurs chaque mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les employer sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment vous pouvez faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les nations musulmanes et hindoues.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net.




LOGIQUE EN FEU !

LOGIC ON FIRE !
(French)

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le matin du jour du Seigneur, le 11 octobre 2015

« Ce sont ceux qui sont sortis de la grande tribulation, et qui ont lavé leurs robes, et les ont rendues blanches dans le sang de l'Agneau » (Apocalypse 7:14).


Le Dr. W. A. Criswell était le pasteur baptiste bien connu de la Première église baptiste de Dallas, Texas. Il y a prêché pendant presque soixante ans. À l'âge de quatre-vingts ans, ce patriarche à la magnifique chevelure blanche de la Convention baptiste méridionale a prédit le sort malheureux de l'Amérique et de l'Occident. Il a dit :

Nous avons supprimé du gouvernement les absolus moraux… Le gouvernement et les politiciens pardonnent le meurtre, les mensonges et le vol en les justifiant… Les professeurs [dans nos universités] justifient la promiscuité sexuelle comme une expression de la liberté personnelle. Le clergé, en nombre incalculable, excuse les attaques dirigées à la Parole de Dieu comme une expression de la liberté universitaire ; nous le faisons nous-mêmes dans nos propres universités et séminaires de la Convention baptiste méridionale. Les ordures, la violence, et l'immoralité sont acceptées dans les chansons, le théâtre, la radio, et la télévision. Cette génération et la génération à venir se noieront dans l'hédonisme matérialiste et la recherche du plaisir… le monde occidental en totalité, est en train de devenir non chrétien au taux de 125.000 par jour. W A. Criswell, Ph.D., Great Doctrines of the Bible, Grandes doctrines de la Bible, volume 8, Zondervan Publishing House, 1989, pp. 148, 147).

Depuis que le Dr. Criswell a donné ce triste rapport, les Baptistes de la Convention méridionale n'ont cessé de décliner. Leur nombre diminue chaque année. Ce n'est pas étonnant que 200 000 Baptistes méridionaux aient quitté leur église l'année dernière pour ne jamais revenir. Chaque année, plus de 1 000 églises baptistes de la Convention méridionale ferment leurs portes, pour toujours, rien que dans ce pays. L'année dernière, ces Baptistes ont dû recourir à environ 800 missionnaires étrangers, en provenance des champs de mission du monde entier, pour leur venir en aide. Les dons pour les missions ont tellement diminués qu'on ne peut plus soutenir ces dernières. Et nos églises baptistes indépendantes ne font guère mieux. Un pasteur des Assemblées de Dieu (Pentecôtistes) m'a dit que leur dénomination y arrive tout juste. C'est encore pire dans toutes les autres dénominations. J'ai entre les mains deux livres qui le racontent. Le premier est intitulé, The Great Evangelical Recession : 6 Factors That Will Crash the American Church ; La grande récession évangélique, 6 facteurs qui feront tomber l'Église américaine, (John S. Dickerson, Baker Books, 2013). Le deuxième livre est intitulé, The Coming Evangelical Crisis, La prochaine crise évangélique, (John H. Armstrong, General editor, Moody Press, 1996). Chaque livre que je lis, et chaque article je vois, montre que nos églises évangéliques ont un grand problème. Les jeunes élevés dans l'église partent, et les églises sont incapables de gagner des jeunes venant du monde. John Dickerson a dit, « Nous ne faisons pas de nouveaux disciples. Nos disciples actuels ne reproduisent généralement pas leur vie ou ne sont pas transformés dans leur pensée » (ibid., p. 107, 108). Mais il continue pour suggérer un certain nombre de choses pour corriger le problème. Je les ai toutes essayées et je sais qu'elles ne marchent pas. Pourquoi ? Parce qu'elles ne vont pas à la racine du problème.

Prenez-moi comme exemple. Quand j'étais adolescent j'était un fruit bien mûr, prêt à récolter. Je voulais être dans l'église. Je venais d'un foyer brisé. Je ne vivais pas avec mes parents. Je voulais vraiment faire partie de l'église. Mais l'église blanche de Huntington Park, an Californie ne m'a pas gardé ! Pourquoi ? Il y avait de nombreuses raisons - les services étaient conçus pour les femmes charnelles entre deux âges, et non pas pour un adolescent perdu. Je n’intéressais pas les membres de l'église, et le pasteur lui-même n'était pas très intéressé non plus. Après tout, je n'étais juste qu'un adolescent sans argent, qui venait d'un environnement familial peu brillant. Et puis, il y avait la prédication. J'ai eu trois pasteurs pendant que j'y étais. Je m'efforçais de les écouter, mais en toute bonne foi, je ne peux pas me rappeler quoi que ce soit de leurs sermons ! Absolument rien des deux premiers. Et guère mieux du dernier. Leurs sermons ne m'inspiraient pas. Ils ne me parlaient pas. Ils ne représentaient aucun défi pour moi. Ils ne m'ont pas placé devant la conviction de mon péché.

C'est là où se trouve la racine de notre problème - dans la prédication ! À moins que nos prédications ne changent, il n'y a là aucun espoir - pas un seul - pour nos églises ! Je viens juste de lire un article dans le magazine The Banner of Truth, de février 2014, par John J. Murray. Il donne sept points sur « la condition pour laquelle nous avons besoin de délivrance. » Je suis d'accord avec tous les points, mais je suis en désaccord avec l'ordre dans lequel il les a donnés. Il donne « la prédication puissante » comme la septième chose qui doit changer. Mais je ne suis pas de son avis. Je pense que c'est la chose qui vient en premier. Il dit que nous devons être délivrés « du manque de prédication puissante. » Il dit, la « prédication n'est plus populaire aujourd'hui. » Pourquoi pas ? Parce qu'elle est ennuyeuse. C'est aussi simple que cela ! Il dit, « Il y a une famine d'entendre la Parole du Seigneur. » Pourquoi y a-t-il une telle famine ? Parce que la prédication est ennuyeuse. C'est aussi simple que cela. Mais pourquoi la prédication est-elle aussi ennuyeuse de nos jours ? Il y a de nombreuses raisons.

Premièrement, la plupart des prédicateurs « n'ont jamais été appelés à prêcher. » Et c'est quelque chose que nous ne disons même plus : « être appelé pour prêcher. » Et beaucoup de prédicateurs ne sont même pas convertis. Et ceux qui sont convertis ne sont habituellement pas appelés à prêcher. Ils n'ont aucun fardeau, aucune crainte, aucune onction, aucune compassion pour les âmes perdues. La plupart d'entre eux ne savent même pas la différence entre l'enseignement et la prédication ! Le Dr. Timothy Lin a été mon pasteur pendant de nombreuses années. Il a dit qu'un professeur de séminaire avait fait cette remarque, l' « enseignement et la prédication sont exactement les mêmes. » Il a encore dit, « En tant que professeur de séminaire, il ne pouvait même pas faire la différence entre l'enseignement et la prédication. Ses étudiants pourraient-ils donc prêcher ? La réponse est clairement « Non » (The Secret of Church Growth, Le secret de croissance de l'Église, p. 20).

Écoutez John MacArthur. Prêche-t-il ? Écoutez John Piper. Prêche-t-il ? Écoutez David Jérémiah, ou Paul Chappell, ou Bill Hybels, ou Rick Warren, ou Charles Stanley. Prêchent-ils ? Savent-ils seulement ce qu'est la prédication ? Certains d'entre eux sont bons. Oui, ils sont bons, mais je ne pense pas qu'ils savent ce qu'est la vraie prédication. Le Dr. Martyn Lloyd-Jones a dit, « Qu'est-ce que la prédication ? La logique en feu ! La prédication est de la théologie qui sort de la bouche d'un homme en feu... (D. Martyn Lloyd-Jones, M.D., Preaching and Preachers, Prédications et prédicateurs, p. 97). Les hommes que j'ai mentionnés sont-ils en feu ? Ont-ils même jamais entendu un prédicateur qui est en feu ? Le seul homme de ce genre à la radio est un homme qui est mort depuis environ 30 ans ! Qui prêche aujourd'hui comme Oliver B. Greene ? Oui, la « prédication est la théologie donnée par un homme qui est en feu » - un homme comme Luther, un homme comme Whitefield, un homme comme Howell Harris, comme Daniel Rowland, comme W. P. Nicholson, comme le Dr. John Sung, comme Spurgeon, comme McCheyne, comme John Cennick ou John Knox.

Dans le même magazine, Banner of Truth, il y avait un article sur John Knox (pp. 29, 30). L'article disait que Knox prêchait « avec puissance. » « Le sermon était prêché avec la force de la foudre descendant du ciel. » L'article conclu en disant, « Si l'église veut voir une autre Réforme de nos jours, il doit y avoir une nouvelle génération de prédicateurs ardents semblables… comme Knox autrefois, ils doivent annoncer pleinement le conseil de Dieu, [qu'ils soient] populaires ou non, sans hésiter ou bégayer. » Spurgeon disait, l' « Évangile de John Knox est mon Évangile ; cela qui a résonné comme le tonnerre dans toute l'Écosse doit encore le faire en Angleterre » (Autobiography, Autobiographie, vol. 1, p. 162).

Assez avec ces hommes qui nous ont endormi avec leurs bonnes paroles et leur touche de féminité ! Ils nous ennuient ! Ils nous ennuient à mourir ! Ce n'est pas étonnant que les jeunes détestent les entendre ! La prédication est de « la théologie qui sort de la bouche d'un homme en feu. » De qui ont-ils peur ? Pensez-y ! Ils doivent avoir peur de quelqu'un ! Qui est-ce ? Je vous dirai ce dont ces prédicateurs modernes qui ont peur. Ils ont peur des dames charnelles entre deux âges qui abondent dans leurs églises. Comment font-elles ? « Si vous prêchez ainsi, nous ne reviendrons pas ! » Je sais comment ça marche ! Elles ont essayé ici aussi ! J'ai juste continué à prêcher de la même manière dont je prêche depuis toujours - et je leur ai survécu ! John Knox n'avait pas peur de Mary la sanglante - et nous ne devons pas avoir peur de la dame charnelle qui joue de l'orgue ou de la responsable charnelle de l'École du dimanche ! Je pense que nous devrions les prêcher jusque mort s'ensuive, c'est à dire sans nous arrêter - et alors les jeunes entreront dans nos églises ! Cela ne sera pas ennuyeux du tout ! Cela captera l'attention des jeunes ! Et à la fin, nous aurons un groupe de jeunes qui sont en feu pour Dieu - comme nous l'avons eu ici ce dimanche matin ! Cessez d'avoir peur et prêchez comme John Knox!

Prêcher n'est pas simplement fournir de l'information ! Assez avec ces prétendus « sermons expositoires d'aujourd'hui. » Assez avec cela ! Le Dr. Lloyd-Jones prêchait seulement sur un ou deux versets, comme les Puritains d'autrefois. Il a dit, « Le prédicateur n'est pas simplement dans la chaire pour donner aux gens le savoir et l'information. Il doit les inspirer, il doit les enthousiasmer, il doit les animer et les envoyer dehors en glorifiant l'Esprit » (The Puritans, Les puritains, p. 316).

« La prédication, » a dit le docteur Dr. Lloyd-Jones, « est conçue pour faire quelque chose au gens » (Lloyd-Jones, Preaching and Preachers, Prédication et prédicateurs, p. 85). Qu'est-ce que la prédication devrait-elle faire aux gens ? Bien, premièrement, cela devrait les fâcher ou les effrayer ! Ils seront irrités parce que vous leur dites qu'ils ont un cœur souillé et rebelle ! Fâchés parce que vous leur dites qu'ils ne sont pas aussi futés et intelligents qu'ils le pensent. Sont-ils non croyants parce qu'ils sont intelligents ? Il n'y a pas l'un d'entre eux aussi intelligent que le Dr. Chan. Il n'y a pas l'un d'entre eux aussi intelligent que le Dr. Cagan. Il n'y a pas l'un d'entre eux aussi intelligent que moi, à ma manière, et je le sais. C'est pourquoi je ne les crains pas ! Ron Reagan est allé à la Télé la semaine dernière et a dit, « Je suis Ron Reagan. Toute ma vie j'ai été un athée. Et je n'ai pas peur de brûler en enfer. » Est-ce que ce danseur de ballet onctueux, malade, pense-t-il vraiment qu'il est plus intelligent que ne l’était son père, le Président Reagan ? Il ne lui parviendra jamais à la cheville. Il peut mettre son doigt dans l'œil de son père décédé, mais il ne sera jamais l'auteur, l'orateur public, le leader du monde libre, le plus grand président de la deuxième moitié du 20ème siècle, comme son père l'était ! Il ne sera jamais plus qu'un danseur de ballet bizarre (c'est ce qu'il était) - un danseur de ballet de second rang qui ne peut faire de l'argent que grâce à la renommée de son père ! Non, ils ne sont pas non croyants parce qu'ils sont intelligents. Ils ne sont pas croyants parce qu'ils ne veulent pas faire face au fait qu'ils ont un cœur mauvais et incrédule, et une rébellion tordue contre le Dieu qui les a créés ! Ne dites pas cela ! Vous allez les effrayer ! » Et bien, je pourrais peut être en effrayer un qui partira au loin, mais j'en effrayerai deux qui viendront dans l'église - ainsi on en aura toujours gagné un ! Si je ne prêche pas ainsi, personne ne sera sauvé. Dans ma prédication, je dois vous dire que votre cœur est souillé, tordu, étrange, et rebelle ! Oui, et je dois vous rappeler que Jésus Christ a dit que vous irez en enfer pour vos péchés. Ron Reagan n'a pas peur de l'enfer parce qu'il est tel un imbécile complet qu'il pense qu'il est plus intelligent que le Seigneur Jésus Christ, et le président des États-Unis d'Amérique. Vous ne pouvez pas aider un imbécile comme lui. « L’insensé dit en son cœur, 'Il n'y a pas de Dieu' » (Psaume 14:1). Il est désormais trop âgé pour être un danseur de ballet. Il peut seulement faire l'argent en ridiculisant la foi de son père. Quelle fripouille ! Il commence à ressembler à une vieille femme ! Une fripouille charnelle !

Il y a un enfer qui attend ceux dont le cœur est ancré dans la rébellion contre Dieu ! Le Seigneur Jésus Christ a dit,

« Liez-le pieds et mains, emportez-le, et jetez-le dans les ténèbres de dehors ; là seront les pleurs et les grincements de dents. Car beaucoup sont appelés, mais peu sont choisis » (Matthieu 22:13-14).

Oui, il y a un enfer qui attend ceux qui sont trop rebelles pour faire confiance au Seigneur Jésus Christ !

Mais « [Dieu] n'est pas disposé à ce qu'aucun ne périsse » (II Pierre 3:9). Et c'est pourquoi il a envoyé Son seul Fils engendré mourir à la place des pécheurs, comme un substitut, mourant sur la Croix pour payer le prix nos péchés.

Ce qui nous ramène à notre texte. L'apôtre Jean a reçu une vision du Paradis. Et il y a vu « une grande multitude qu'aucun homme ne pouvait compter, de toute nation, de tribus, et peuples, et langues, se tenaient devant le trône et devant l'Agneau... Ce sont ceux qui sont sortis de la grande tribulation, et qui ont lavé leurs robes, et les ont rendues blanches dans le sang de l'Agneau » (Apocalypse 7:9, 14). Ceux qui sont dans le Ciel ont été purifiés par le Sang de Jésus, car « le Sang de Jésus Christ Son Fils nous purifie de tout péché » (I Jean 1:7). Le Dr. Andrew Murray (1828-1917) a dit,

Je peux rencontrer la mort avec la pleine assurance - j'ai un droit pour aller au Ciel… Qui sont ceux et celles qui trouveront une place devant le trône de Dieu ? « Ils ont lavé leurs robes, et les ont rendues blanches dans le Sang de l'Agneau »… Ne vous trompez pas par l'espoir du Ciel si vous n'avez pas été purifié par ce Sang précieux. N'osez pas aller à la mort sans savoir que Jésus Lui-même vous a lavé par Son Sang (Andrew Murray, D.D., The Power of the Blood of Jesus, La puissance du sang de Jésus, CLC Publications, 2003 edition, p. 221).

Je vous mets au défi ce matin de donner votre confiance à Jésus. Dès le moment où vous Lui faites confiance, vous êtes purifié par Son Sang précieux! C'est ici que vous devenez un vrai homme ! C'est ici que vous devenez un soldat de la Croix !

Écoutez les paroles de quelques récents convertis de notre église. Ce sont de véritables jeunes hommes qui sont ici avec nous ce matin, ainsi qu’une jeune femme, qui a donné ce témoignage,

« Ferez confiance à Jésus ? » m'a demandé le Dr. Hymers. « Agenouillez-vous et mettez votre confiance en Lui. » Je l'ai fait. J'ai mis ma confiance en Lui. Je me suis jeté aux pieds de Jésus. Jésus m'aime ! Jésus m'aime ! Il n'y avait plus de questions et plus besoin de ressentir une assurance quelconque… Jésus m'aime ! Il a versé Son Sang et Il est mort sur la Croix pour moi, pour payer le prix de mon rachat pour mon péché... Quel amour étonnant ! Je remercie Dieu de m'avoir attiré à Son Fils bien aimé. J'aime Jésus, parce qu’Il m'a aimé le premier…

Voici un autre témoignage, d'un garçon d'âge universitaire,

Le matin où j'ai été sauvé, le Dr. Hymers avait prêché sur la façon dont Satan tient prisonnier ceux qui sont sans Christ. Il a dit qu'une des manières dont Satan le fait est en travaillant à l'intérieur de l'esprit de la personne perdue en lui faisant croire qu'il doit avoir un sentiment d'assurance de sa foi, ainsi il aura quelque chose à dire au conseiller spirituel. J'ai pensé alors, « C'est mon cas ! C'est exactement ce que j'ai pensé… » Je tournais en rond depuis un certain temps sans jamais regarder une fois à Christ. La vie était là, qui m'attendait, et pourtant je refusais de prendre le risque avec Lui… Comment pourrais-je Le rejeter encore une fois ? Comment pourrais-je m'agripper à mon péché et ne pas regarder à Jésus ? Celui qui a aimé mon âme ? Ah, comment désespérément j'avais besoin de Lui pour enlever le fardeau de mon péché. Comment l'obscurité de mon cœur différait de la pure beauté de Jésus et de Sa justice… Je ne voulais pas attendre et écouter les mensonges de Satan. J'ai su que je devais avoir Jésus à cet instant même ! Je ne devais pas attendre ! Attendre signifiait rester en servitude, esclave de Satan. Je devais aller à Jésus pour être lavé du péché. Alors je suis allé à Lui !… Loué soit Dieu qu'il a donné Son Fils, Jésus, pour me sauver et pour pardonner mon péché avec Son Sang !

Juste un de plus ! Ce sont tous/toutes de véritables jeunes gens. L'un d'eux a grandi dans notre église. Les deux autres sont des jeunes d'âge universitaire qui ont été amenés à notre église pour entendre l'Évangile. Écoutez le récit d'un jeune homme qui n'avait jamais été à l'église avant de venir nous voir. Il dit :

Depuis le lycée, je pensais peu au monde quant à ce qu'il deviendrait. Je vivais ma vie au jour le jour. Avoir un diplôme, une bonne carrière et fonder une famille. C'était mon avenir idéal mais il n'avait aucune signification. À cette époque, je n'avais aucune croyance religieuse spécifique - seulement celle qui était en accord avec une bonne morale. Les différentes religions étaient également un sujet intéressant. Cependant, Jésus n'était qu'une autre personnalité pour moi à l'époque. Sa crucifixion était juste des mots dans une histoire.
     Après avoir entendu l'Évangile, j'ai commencé à me demander qui était Jésus. Dans ma nature pécheresse, j'ai essayé d'étudier comment être sauvé en lisant la Bible tout en observant les gens autour de moi. Chaque fois que j'essayais de faire confiance à Jésus, c'était un échec, et chaque fois que je pensais que j'étais sauvé, c'était seulement moi essayant de me sauver. Jésus me semblait un peu plus loin chaque jour. Plus j'essayais de me rattraper, plus la distance augmentait entre Lui et moi.
     Le 7 juin 2015, le Dr. Cagan et le Dr. Hymers m'ont dit que j'étais toujours perdu. On m'avait dit plusieurs fois avant combien j'étais perdu, mais c'était différent cette fois. Dieu était là. Mes péchés ont commencé à peser lourd dans mon cœur, comme je ne l'avais jamais ressenti auparavant et à plusieurs reprises je me haïssais pour rejeter Jésus. J'avais perdu tout espoir, mais à ce moment, un miracle s'est produit. Jésus était réel ! Son sacrifice d'amour était tout ce que je pouvais penser pendant que je versais des larmes, que je priais et Le remerciais de Son amour. Il s'est laissé torturer et a versé Son Sang sur la Croix pour laver mes péchés. C'est étonnant combien d'amour Il a donné libéralement à tous les pécheurs. Personne d'autre ne le ferait que Jésus. Et tout ce qu'Il demande en retour est de Lui faire confiance, simplement. Ô, combien le Nom de Jésus est extraordinaire. Je ne suis plus seul, parce que je peux Lui parler. Je ne suis plus errant, parce qu'Il me guide. Il est mon Ami, mon Dieu et mon Sauveur.

Et maintenant, mon ami, ferez-vous confiance à Jésus et serez-vous purifié de tout votre péché par Son Sang ? Quand vous faites confiance au Sauveur, vous pouvez alors chanter,

Cela me parle de l'amour d'un Sauveur,
   Qui est mort pour me libérer ;
C’est de Son Sang précieux,
   Le pardon parfait offert au pécheur.
Ô, combien j'aime Jésus, Ô, combien j'aime Jésus,
   Ô, combien j'aime Jésus, parce que Il m'a aimé le premier.
« Oh, How I Love Jesus » (Ô, combien j'aime Jésus)
      par Frederick Whitfield, 1829-1904.

Dr. Chan, veuillez nous conduire dans la prière.


Le Dr. Hymers aimerait recevoir de vos nouvelles. QUAND VOUS LUI ÉCRIVEZ, VEUILLEZ LUI DIRE DE QUEL PAYS VOUS ÉCRIVEZ OU IL NE POURRA PAS VOUS RÉPONDRE. Si ce sermon vous a béni, vous pouvez envoyer un e-mail au Dr. Hymers et le lui dire - rlhymersjr@sbcglobal.net (clic ici). Vous pouvez lui écrire dans n'importe quelle langue, mais préférablement en anglais si vous le pouvez. Vous pouvez aussi lui écrire à son adresse postale : P.O. Box 15308, Los Angeles, CA 90015. Ou encore lui téléphoner au 818)352-0452 (en mettant devant l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays).

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur l'Internet
A www.sermonsfortheworld.com.
Cliquez sur « Sermons en Français. »

Vous pouvez également envoyer un courriel au Dr. Hymers à rlhymersjr@sbcglobal.net
ou vous pouvez lui écrire à son adresse postale à :
P.O. Box 15308, Los Angeles, CA90015.
Ou encore lui téléphoner au (818)352-0452 (en mettant devant
l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays).

Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur. Vous pouvez les utiliser sans la
permission du Dr. Hymers. Cependant, toutes les vidéos du Dr. Hymers sont soumises à
des droits d'auteur et ne peuvent être utilisées que par permission.

Écriture lue avant le sermon par M. Abel Prudhomme : Apocalypse 7:9-17.
Solo avant le sermon chanté par M. Benjamin Kincaid Griffith :
« Oh, How I Love Jesus » (Ô, combien j'aime Jésus) par Frederick Whitfield, 1829-1904.


Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).