Print Sermon

Environ 1.500.000 sermons et vidéos sont téléchargés chaque année sur 1.500.000 ordinateurs dans 215 pays à partir du site www.sermonsfortheworld.com. Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur YouTube, mais laissent bientôt cette chaîne et viennent sur notre site web ; YouTube alimente ainsi notre site web. Ces sermons sont traduits en 36 langues et sont visionnés sur environ 120.000 ordinateurs chaque mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les employer sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment vous pouvez faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les nations musulmanes et hindoues.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net.




LE DIEU DU RÉVEIL

(SERMON NUMÉRO 14 SUR LE RÉVEIL)
THE GOD OF REVIVAL
(SERMON NUMBER 14 ON REVIVAL)
(French)

par le Dr. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le jour du Seigneur, dimanche soir 2 novembre 2014

« Oh si tu voulais déchirer les cieux, si tu voulais descendre, afin que les montagnes puissent s’écouler à ta présence. Comme lorsque le feu de fonte brûle, le feu fait bouillir les eaux, afin de faire connaître ton nom à tes ennemis, et que les nations puissent trembler à ta présence. Quand tu avais fait des choses terribles, que nous n’attendions pas, tu es descendu, et les montagnes s’écoulèrent à ta présence » (Ésaïe 64:1-3).


Le peuple d’Israël était dans un état pitoyable. Ils étaient effrayés et éplorés. Mais le prophète prie pour que Dieu les restaure ! Il rappelle à Dieu ce qu'Il a fait pour eux dans le passé. Il demande à Dieu de le faire encore. Dieu ne change jamais. Il est le même hier, aujourd'hui, éternellement. Ce qu'il a fait dans le passé Il peut le faire encore aujourd'hui. Ainsi, le prophète le rappelle à Dieu,

« Quand tu avais fait des choses terribles, que nous n’attendions pas, tu es descendu, et les montagnes s’écoulèrent à ta présence » (Ésaïe 64:3).

D'après ce texte, nous pouvons voir trois choses.

I. Premièrement, la présence de Dieu est notre seul espoir.

C’est ce que voit Ésaïe quand il prie, au premier verset, « Oh, si tu voulais déchirer les cieux, si tu voulais descendre » (Ésaïe 64:1). Un peu plus tôt, il prie pour que Dieu « Regarde du ciel » (Ésaïe 63:15). Mais ses prières deviennent plus pressantes. Il commence par demander à Dieu de regarder sur la terre. Mais maintenant il s'écrie, « descend. » Maintenant, il prie pour que Dieu déchire le Ciel en deux – et descende pour venir en aide à Son peuple.

Christ nous a ouvert la voie pour venir à Dieu. Il n'a pas soulevé le rideau du Temple. Non ! Il l'a déchiré en deux, et de bas en haut ! Ainsi la voie vers Dieu est restée ouverte pour toujours ! Le Christ a traversé les cieux pour entrer dans le Paradis ! Et par le Ciel ouvert, l'Esprit Saint est descendu sur l'église à la Pentecôte.

Je crois que notre souci principal devrait être de prier pour que l'Esprit Saint descende de nouveau vers nous ! Prions de tout notre coeur pour que Dieu descende et soit au milieu de nous ! Mon pasteur à l'église chinoise baptiste était le Dr. Timothy Lin. Le Dr. Lin a dit,

     Au temps de l'Ancien Testament la manière pour le peuple de Dieu d'être béni était d'avoir la présence de Dieu parmi eux...
     Un bon exemple est Isaac. À cette époque, chez les Philistins il a pu récolter cent fois plus malgré la discrimination et la persécution faite contre sa race - en raison de la présence de Dieu avec lui… Même le roi des Philistins lui a dit, « Nous avons certainement vu que le Seigneur était avec le toi » (Genèse 26:28)…
      La même chose peut être dite de Joseph. Après avoir été vendu en tant qu'esclave dans un pays étranger... et injustement emprisonné, Joseph a finalement pu jeter ses vêtements de prisonnier pour revêtir la toile fine et régir toute la terre d'Égypte. La seule raison pour de tels résultats aussi dramatiques est que la présence de Dieu était avec lui. « Le Seigneur était avec lui, et tout ce qu’il faisait, le Seigneur le faisait prospérer » (Genèse 39:23)…
     L’importance d'avoir la présence de Dieu est devenue encore plus évidente au temps de l'Église primitive... le secret de la croissance de l'Église au moment de l'Église primitive était encore la présence de Dieu, et le travail de l'Esprit Saint était une preuve évidente de sa présence. L'Église des derniers jours doit avoir la présence de Dieu avec elle si elle veut se développer, ou alors tous les efforts seront futiles (Timothy Lin, Ph.D., The Secret of Church Growth, Le secret de la croissance de l'église, FCBC, 1992, pp. 2-6).

« Oh, si tu voulais déchirer les cieux, si tu voulais descendre... » (Ésaïe 64:1).

La présence de Dieu était avec Moïse – et Dieu a libéré Son peuple de l'esclavage en Égypte. La présence de Dieu était avec eux alors qu'ils erraient dans le désert. Il était dans la colonne de feu et dans la nuée qui les conduisait. Quand les mots « Dieu avec nous » ont été inscrits sur la bannière d'Israël, ils ont tout conquis, de la mer à la mer. Mais quand ils ont affligés Dieu, ils sont devenus une nation impuissante. Ils ont été pris en Babylonie comme esclaves. La présence de Dieu était la gloire d'Israël. Mais sans la présence de Dieu, ils ne pouvaient rien faire.

Ce sont des jours obscurs et terribles. Nos églises sont faibles. Nos prédicateurs sont impuissants. Nous sommes ici au coeur de cette ville immense et perverse - cette Sodome ténébreuse et païenne du monde occidental ! Les puissances de l'enfer ont fait le pire pour nous arrêter. Mais Dieu était avec nous ! Maintenant notre immeuble est entièrement payé - ce qui est un miracle ! Dieu était avec nous et maintenant ces sermons sont publiés sur internet et touchent 80.000 personnes chaque mois ! Dieu était avec nous. Mais maintenant nous devons amener beaucoup de jeunes et développer l'église. Vous dites, « Cela semble impossible. » Oui, je connais ce sentiment. Mais ce sentiment vient de notre nature charnelle et de Satan. Nous devons nous rappeler ce que Dieu a fait pour nous quand Il a sauvé notre immeuble. Et vous, les jeunes, vous devez prier comme vous n'avez encore jamais prié auparavant, pour la présence du Dieu tout-puissant dans notre évangélisation et nos services !

« Oh, si tu voulais déchirer les cieux, si tu voulais descendre... » (Ésaïe 64:1).

La présence de Dieu est notre seul espoir. Personne ne restera. Personne ne sera converti. Personne ne deviendra un membre puissant de notre église - à moins que Dieu ne descende du Ciel parmi nous !

II. Deuxièmement, la présence de Dieu suscite l'étonnement.

Le texte dit, « Quand tu avais fait des choses terribles, que nous n’attendions pas, tu es descendu. » Les versions modernes traduisent « terribles » par « étonnantes. » Je n'aime pas trop ce mot parce qu'il a été trop utilisé. Ce serait meilleur de dire « Les choses étonnantes que nous n'attendions pas. » Les Israélites ont souvent dit, « Tu es le Dieu qui fait des merveilles » (Psaume 77:14).

Pensez-vous que les Israélites s'attendaient à traverser la mer Rouge, avec un mur d'eau des deux côtés ? Pourtant ils l'ont fait - et les Égyptiens qui les chassaient ont été noyés quand les eaux sont revenues à leur place. Pensez-vous qu'ils s'attendaient à ce que leur camp dans le désert soit éclairé toutes les nuits par une lumière bien supérieure à notre électricité ? Pourtant une colonne de feu s'allumait chaque nuit pour eux. Quand ils ont eu faim se sont-ils attendus à manger la manne du ciel ? Et quand ils avaient soif se sont-ils attendus à ce que l'eau jaillisse soudainement d'un rocher ? Quand ils ont marché autour de Jéricho, se sont-ils attendus à ce que les murs de cette ville tombent quand ils souffleraient dans la corne d'un bélier et qu'ils crieraient tous ensemble ? Non, l'histoire d'Israël est remplie de choses terribles qui inspirent l'étonnement, « les choses étonnantes que nous n'attendions pas, » quand Dieu est descendu.

Qui donc s'attendait à ce que Dieu descende en la personne du Christ ? Et qui donc s'attendait à ce qu'Il meure sur la Croix « le juste pour l'injuste, » pour nous ouvrir Ciel ? (I Pierre 3:18). Et qui aurait donc pensé que ces disciples effrayés, qui se cachaient dans une salle fermée à double tour, répandraient l'Évangile de Christ dans tout le monde romain ? Qui aurait pensé que cette petite île mal armée, menée par un vieil homme qui devait s'aider d'une canne (Churchill), combattrait contre Hitler et sa puissante armée - et gagnerait ? Qui aurait pensé que les juifs, dispersés dans le monde entier, reviendraient en Israël après deux mille ans d'exil ? Qui aurait pensé que la minuscule nation d'Israël pourrait lutter contre une marée de musulmans fanatiques pendant plus de soixante ans ? Qui aurait pensé que quelques chrétiens chinois continueraient à vivre pendant plus de la moitié d'un siècle sous la persécution terrible de Mao Tse Tung et de ses gardes rouges ? Qui aurait pensé que de leurs petites « églises de maison » jailliraient le plus grand réveil dans l'histoire du monde ? Qui aurait pensé qu’il y aurait une grande moisson d'âmes, sous la forme d'hippies à demi-nus, fumant de la drogue, vers la fin des années soixante - début soixante dix ? Qui aurait pensé que notre église survivrait à la pire séparation que, autant que je puisse me rappeler, elle n’ait jamais traversée ? Qui aurait pensé que 39 personnes pourraient réunir seize mille dollars chaque mois pendant vingt ans pour payer pour ce bâtiment ? Qui aurait pensé que Dieu m'enverrait la meilleure et la plus merveilleuse épouse de pasteur du monde ? Qui aurait pensé que j'aurais deux fils solides tous les dimanches avec moi ici, à l'église ? Qui aurait pensé que Dieu nous enverrait un homme avec deux doctorats et un docteur en médecine, pour nous aider à conduire notre église ? Et qui, dans les rêves les plus fous, aurait pensé que ma mère, pauvre, vaincue et déprimée deviendrait une chrétienne à l'âge de quatre-vingts ans ?

« Quand tu avais fait des choses terribles, que nous n’attendions pas, tu es descendu... » (Ésaïe 64:3).

Quand Dieu descend, Il fait des choses surprenantes auxquelles personne ne s'attend !

Mon Dieu, quelle merveille Tu es,
Ta Majesté est si lumineuse ;
Comme il est beau Ton siège de miséricorde
Dans les profondeurs de Ta lumière,
Dans les profondeurs de Ta lumière !

Quelle merveille, quelle beauté,
Que de Te voir ce doit être ;
Ta sagesse et puissance infinies,
Et Ta merveilleuse pureté,
Et Ta merveilleuse pureté !
   “My God, How Wonderful Thou Art” (Mon Dieu, combien Tu es magnifique)
      par Frederick W. Faber, 1814-1863.

Ce soir, je vous donne une partie du sermon de Spurgeon sur les paroles d'Ésaïe. J'utilise simplement les grandes lignes et quelques-unes de ses pensées. Le grand « prince des prédicateurs » disait,

Quand Dieu descend parmi le peuple, Il fait des choses que nous n’attendions pas… Il peut sauver le plus obstiné, et amener ceux qui s'opposent jusqu’aux pieds de Jésus. [Priez] pour qu’Il le fasse (C. H. Spurgeon, “Divine Surprises,” Étonnantes surprises, MTP, volume XXVI, Pilgrim Publications, 1972 reprint, p. 298).

III. Troisièmement, la présence de Dieu surmonte les obstacles et les plus grands problèmes.

« Quand tu avais fait des choses terribles, que nous n’attendions pas, tu es descendu, et les montagnes s’écoulèrent à ta présence » (Ésaïe 64:3).

C'est une expression merveilleuse, « les montagnes s’écoulèrent à ta présence. »

Quand Dieu est descendu en Israël, les ennemis puissants, qui dominaient sur eux comme de grandes montagnes, ont été conquis, et ces montagnes se sont abaissées en raison de la présence de Dieu. Quand l'Esprit Saint descend dans le réveil, les coeurs endurcis s'écouleront à la présence de Dieu ! Nous avons des gens parmi nous dont le cœur est plus dur que le roc. Nous prions pour eux, nous leur prêchons, mais rien ne se passe. On dirait qu'ils ne seront jamais convertis. Mais quand Dieu descend, les coeurs les plus endurcis seront brisés ! Ils sentiront soudainement leurs péchés. Ils verront soudainement que Jésus est leur seul espoir de salut. Quand Dieu descend ils sentiront leur besoin du Sang de Jésus pour les purifier de leurs péchés. Des larmes de conviction adouciront le cœur le plus dur. Ils sauront alors ce que ce petit poème signifie,

Confondu par Ta miséricorde, je tombe à terre,
Et pleure pour louer la compassion que j'ai trouvée.

C'est toujours ce qui se passe dans le réveil. Le Dr. Lloyd-Jones a donné cette définition du réveil :

Le réveil est une effusion de l'Esprit de Dieu...C'est l'Esprit qui descend sur les gens.

Puis il a parlé de Howell Harris, le grand prédicateur gallois. Howell Harris a été converti pendant un service de Communion. Il était en proie à une lutte intérieure depuis longtemps. Le diable essayait par tous les moyens de le faire douter de sa foi. Mais quand il est venu prendre la Sainte Cène « les montagnes coulèrent à la présence [de Dieu]. » Howell Harris a déclaré,

Je gardais sans cesse à mes yeux la vision de Christ sur la Croix ; et force m'a été donnée pour croire que je recevais le pardon [pour mes péchés] en raison de ce Sang. Mon fardeau est tombé ; je rentrai chez moi, sautant de joie... Que je puisse donc m'en souvenir pour toujours avec gratitude ! (Martyn Lloyd-Jones, M.D., « Howell Harris et Revival, » The Puritans : Their Origins and Successors, Les Puritains : leurs origines et leurs successeurs, Banner of Truth, 1996 edition, pp. 289, 285)

Howell Harris est devenu l'un des prédicateurs les plus puissamment utilisés au cours du premier grand réveil. Si vous lisez son journal, vous pourrez voir maintes fois comment le réveil est venu. Les perdus ont été convertis lorsque l'Esprit Saint est descendu avec puissance. Harris a dit, « Un vent violent (le vent de l'Esprit Saint) a soufflé quand j'ai montré les souffrances infinies de la mort de notre Sauveur. » « L'Éternel descendit avec puissance. » « Un vent violent a soufflé quand j'ai montré la grandeur infinie du salut. » Cet homme simple a prêché et littéralement des milliers ont été convertis en Angleterre, ainsi que dans tout le pays de Galles.

Mes chers amis, pouvons-nous avoir un réveil dans notre église? Oui, mais il vous faut vraiment le vouloir. Je viens de lire un petit livre merveilleux écrit par une dame norvégienne, missionnaire en Chine de 1900 à 1927. Elle a prié pour le réveil, année après année. Elle jeûnait et priait. En 1907, elle a appris la nouvelle du grand réveil en Corée. Elle voulait que le réveil vienne en Chine. Elle voulait vraiment voir le réveil en Chine. Il est venu très soudainement, parmi un groupe de femmes chinoises. Puis il s'est propagé, et des centaines de personnes ont été converties, juste avant qu'elle ne quitte la Chine pour retourner en Norvège.

Pouvons-nous avoir un peu de cela dans notre église? Oui, mais nous devons prier comme nous n'avons jamais prié auparavant. Nous devons prier comme Ésaïe priait, dans le premier verset.

« Oh, si tu voulais déchirer les cieux, si tu voulais descendre, afin que les montagnes puissent s’écouler à ta présence » (Ésaïe 64:1).

Si vous n'êtes pas encore converti, nous allons prier pour vous. Nous allons prier pour que Dieu vous donne une forte conviction de votre péché et vous attire à Christ.

Christ est mort sur la Croix pour payer le prix de votre péché. Il est ressuscité d'entre les morts et vit maintenant au troisième Ciel où Il prie pour vous. Mais vous devez vous repentir et Lui faire confiance pour être sauvé de votre péché.

Vous pouvez dire, « Je ne suis pas un pécheur. Je suis une bonne personne. » Mais la Bible dit : « Si nous disons que nous n'avons pas péché, nous faisons de lui un menteur, et sa Parole n'est pas en nous » (I Jean 1:10). Nous prions que l'Esprit Saint vous montre votre péché, et vous attire ensuite à Jésus, pour être lavé par Son Sang. Dr. Chan, veuillez nous conduire dans la prière. Amen.

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur internet à
www.realconversion.com ou www.rlhsermons.com.
Cliquez sur « Sermons en Français. »

Vous pouvez également envoyer un courriel au Dr. Hymers à rlhymersjr@sbcglobal.net
ou vous pouvez lui écrire à son adresse postale à :
P.O. Box 15308, Los Angeles, CA90015.
Ou encore lui téléphoner au (818)352-0452 (en mettant devant
l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays).

Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur. Vous pouvez les utiliser sans la
permission du Dr. Hymers. Cependant, toutes les vidéos du Dr. Hymers sont soumises à
des droits d'auteur et ne peuvent être utilisées que par permission.

Écriture avant le sermon lue par M. Abel Prudhomme : Ésaïe 64:1-3.
Solo avant le sermon chanté par M. Benjamin Kincaid Griffith :
“My God, How Wonderful Thou Art” (par Frederick W. Faber, 1814-1863
sur la mélodie de “Majestic Sweetness Sits Enthroned”).


GRANDES LIGNES DE

LE DIEU DU RÉVEIL

(SERMON NUMÉRO 14 SUR LE RÉVEIL)

par le Dr. L. Hymers, Jr.

« Oh, si tu voulais déchirer les cieux, si tu voulais descendre, afin que les montagnes puissent s’écouler à ta présence. Comme lorsque le feu de fonte brûle, le feu fait bouillir les eaux, afin de faire connaître ton nom à tes ennemis, et que les nations puissent trembler à ta présence. Quand tu avais fait des choses terribles, que nous n’attendions pas, tu es descendu, et les montagnes s’écoulèrent à ta présence » (Ésaïe 64:1-3).

I.   Premièrement, la présence de Dieu est notre seule espoir, Ésaïe 64:1; 63:15; Genèse 26:28; 39:23.

II.  Deuxièmement, la présence de Dieu suscite l'étonnement, Psaume 77:14; I Pierre 3:18; Ésaïe 64:3.

III. Troisièmement, la présence de Dieu surmonte les obstacles et les plus grands problèmes, Ésaïe 64:3, 1; I Jean 1:10.


Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).