Print Sermon

Environ 1.500.000 sermons et vidéos sont téléchargés chaque année sur 1.500.000 ordinateurs dans 215 pays à partir du site www.sermonsfortheworld.com. Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur YouTube, mais laissent bientôt cette chaîne et viennent sur notre site web ; YouTube alimente ainsi notre site web. Ces sermons sont traduits en 36 langues et sont visionnés sur environ 120.000 ordinateurs chaque mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les employer sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment vous pouvez faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les nations musulmanes et hindoues.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net.




ALORS ILS JEÛNERONT

(SERMON NUMÉRO 4 SUR LE RÉVEIL)
THEN SHALL THEY FAST
(SERMON NUMBER 4 ON REVIVAL)
(French)

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le soir du Jour du Seigneur, le 10 août 2014

« Mais les jours viendront lorsque l’époux leur sera retiré ; alors ils jeûneront en ces jours-là » (Luc 5:35).


Jésus appela Matthieu pour être Son disciple. Puis il fit une grande fête dans sa maison. « Beaucoup de publicains et de pécheurs sont venus » et Mathieu s'assit à la fête avec Jésus (cf. Matthieu 9:10). Les pharisiens l'ont vu et ont demandé pourquoi Jésus mangeait avec de telles personnes de mauvaise vie. Jésus leur dit alors : « Je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs, à la repentance » (Matthieu 9:13). Il voulait dire qu'Il n'est pas venu pour appeler ceux qui pensaient être justes. Il est venu appeler ceux qui se savaient pécheurs.

Les disciples de Jean le Baptiste sont venus à la fête pour questionner Jésus. Ils Lui ont demandé pourquoi eux, et aussi les pharisiens, jeûnaient souvent – mais pourquoi Ses propres disciples ne le faisaient pas. Jésus répondit :

« Et il leur dit : pouvez-vous faire jeûner les enfants de la chambre nuptiale, pendant que l’époux est avec eux ? Mais les jours viendront lorsque l’époux leur sera retiré ; alors ils jeûneront en ces jours-là » (Luc 5:34-35).

Jésus voulait dire qu'il n'était pas convenable pour ses disciples de jeûner – parce qu'Il était encore là avec eux. Il se faisait appeler « l'époux » et comparait la fête à celle d'un mariage juif. Mais Jésus leur dit qu'Il leur serait bientôt « retiré » (Luc 5:35). Il voulait dire qu'Il remonterait au ciel – alors ils jeûneraient.

« Mais les jours viendront lorsque l’époux leur sera retiré ; alors ils jeûneront en ces jours-là » (Luc 5:35).

Maintenant, je voudrais que vous vous concentriez sur les paroles de Christ,

« Et alors ils jeûneront en ces jours-là » (Luc 5:35).

Le Dr John R. Rice dit :

Leur temps de souffrance, l'attente d'une puissance spirituelle et leur persécution viendraient après que [Jésus] ait été enlevé, alors ils jeûneraient. Les mots « puis ils jeûneraient » indiquent que les disciples devaient avoir jeûné pendant l'attente de la Pentecôte, juste après que Jésus ait été enlevé (Actes 1:12-14). Paul jeûnait également, priant pour la puissance de l'Esprit Saint (Actes 9:9, 11, 17). Barnabas, plus tard, Paul et les autres prédicateurs et enseignants jeûnaient pendant qu'ils priaient et attendaient devant Dieu, Actes 13:1-3 (John R. Rice, D.D., King of the Jews, Roi des Juifs, Sword of the Lord Publishers, édition de 1980, p. 144).

La Bible condamne le jeûne hypocrite, mais elle ne condamne jamais le jeûne sincère. La Bible nous dit clairement que Christ lui-même jeûné dans le désert au début de Son ministère (Matthieu 4:1, 2). Les trois évangiles synoptiques, (Matthieu, Marc et Luc), nous rappellent les paroles de Jésus, « Et ils jeûneront en ces jours. » Nous sommes encore vivants « en ces jours » – car c'est l'enseignement du Christ pour nous dans cette dispensation actuelle – « en ces jours » dans lesquels nous vivons encore. Le Dr. J. Vernon McGee a dit, « Aujourd'hui le jeûne a une valeur réelle... Le jeûne doit être fait avec l'idée que nous sommes en train de nous prosterner devant Dieu parce que nous avons besoin de Sa miséricorde et de Son aide » (J. Vernon McGee, Th.D., Thru the Bible, À travers la Bible, Thomas Nelson Publishers, 1983, volume IV, p. 53 ; note sur Matthieu 9:15).

Spurgeon a dit, « La prière et le jeûne ont un grand pouvoir » (« The Secret of Failure, Le secret de l'insuccès »). Je sais que c'est la vérité. Dans le premier réveil dont j’ai été témoin, les gens oubliaient de manger, ils étaient tellement pris par la prière. Des centaines de personnes ont été converties en seulement trois ans. Dans le troisième réveil que j'ai vu, le prédicateur avait été obligé de jeûner et prier toute la journée avant que Dieu n'envoie le réveil au cours du service du dimanche soir. Environ 500 personnes ont été converties, ce qui a commencé cette nuit-là et s'est continué pendant environ trois mois. Je sais, par expérience personnelle, que Spurgeon était correct quand il a dit, « La prière et le jeûne ont un grand pouvoir » (« The Secret of Failure, Le secret de l'insuccès »). Mais le Dr. Martyn-Jones a dit, « Tout ce qui concerne le sujet du jeûne semble s'être totalement envolé de nos vies, et de toute la pensée chrétienne » (Studies in the Sermon on the Mount, Études sur le sermon sur la montagne, Eerdmans, 1987, p. 39). Le Dr. John R. Rice a dit : « Le jeûne est tel un art perdu, si peu pratiqué, si peu enseigné, qu'il nous faudra vraiment réfléchir sur le sujet ... 'quel est le sens du jeûne ? » (John R. Rice, D.D., Prayer – Asking and Receiving, La Prière - demander et recevoir, Sword of the Lord Publishers, édition de 1970, p. 216). Voici quelques-unes des choses que Dr. Rice a dites concernant le jeûne.

1. Le jeûne signifie mettre Dieu en premier. Il y a des moments où nous devrions tourner le dos à toutes les choses du monde et chercher la face de Dieu. Ce serait alors un temps de jeûne et de prière.

2. Le jeûne signifie donner son cœur entier à la prière et rester dans l'attente de Dieu. Ce jeûne-là signifie vraiment mettre Dieu en premier quand on prie, vouloir Dieu bien plus que les aliments.

3. Le jeûne signifie persistance dans la prière. Il est vain de regarder le jeûne comme un sujet d'auto - punition si nous ne prions pas. Le jeûne devrait s'accompagner de prière fervente et persistante.

4. Le jeûne montre la sincérité de la personne et la confiance en un Dieu qui répond. Souvent, la prière est une chose peu profonde et peu sincère. C'est une des raisons pour laquelle beaucoup de prières ne trouvent pas de réponse. Le jeûne montre à Dieu que nous comptons complètement sur Lui pour nous répondre (ibid., pp. 218-220).


Puis le Dr. Rice fait la liste de plusieurs choses que nous pouvons obtenir de Dieu par le jeûne et la prière (ibid., p. 220-227).

1. L'aide dans un temps de détresse vient souvent du jeûne et de la prière. Un temps de détresse est un bon moment pour prier. Et si le problème est vraiment grave et mauvais, alors c'est le bon moment pour jeûner, mais aussi prier.

2. Nous devrions parfois jeûner et prier pour savoir ce qui ne va pas, ce qui déplaît à Dieu.

3. Le jeûne et la prière conduisent souvent à la victoire sur le péché. Dans le premier réveil, j'ai vu des jeunes chercher à plaire à Dieu, même confesser ouvertement leurs péchés les uns aux autres. On le voit parfois dans un réveil. Ils ont reçu une grande victoire sur le péché, alors que nous étions en train de jeûner et de prier.

4. Le jeûne et la prière nous aident à intercéder pour d'autres. Si vous priez pour que d'autres soient sauvés, priez spécifiquement pour une personne à la fois, pas simplement une prière générale, comme « Ô, Dieu, sauve quelqu'un. » Jeûnez et priez pour ceux qui sont perdus par leur nom. Voulez-vous prier pour quelqu'un ? Alors jeûnez et priez pour cette personne, jusqu'à ce que la réponse vienne de Dieu ! Comme un vieux cantique le dit si bien !


Avez-vous prié jusqu'à ce que la réponse vienne ?
Il y a une vraie promesse, que votre foi peut réclamer ;
Au lieu de prière Jésus vous attend,
L'avez-vous rencontré là, avez-vous persisté dans la prière ?
Avez-vous prié jusqu'à ce que la réponse vienne ?
Avez-vous plaidé dans le Nom du Sauveur ?
Avez-vous persévéré dans la prière, jusqu'à ce que Dieu vous réponde ?
Avez-vous prié jusqu'à ce que la réponse vienne ?
« Have You Prayed It Through? » (Avez vous persévéré dans la prière ?)
     par W. C. Poole, 1875-1949; par le révérend William C. Poole, 1875-1949 ;
            (modifié par le pasteur).

Dans les années 1960, quand j'ai été sauvé, je lisais le Journal de John Wesley presque tous les jours. C'est comme si on lisait le livre des Actes. C'est le récit du grand réveil appelé « Le premier Grand Réveil. » Je n'étais qu'un jeune homme, j'avais seulement 22 ans. Je ne savais pas qu'il n'y avait pas eu de tels réveils depuis une centaine d'années. J'ai pensé : « Si c'est arrivé à l'époque de M. Wesley, Dieu peut également le faire de nos jours ! » Mon ignorance m'empêchait de douter que Dieu pourrait effectivement envoyer un réveil dans l'église chinoise dont j'étais membre. J'ai jeûné et prié pour que Dieu envoie un réveil. J'ai prié pour le réveil tous les mercredis soirs dans nos réunions de prière, devant toute l'assemblée. Une fois M. Murphy Lum m'a dit de demander la bénédiction de Dieu sur la nourriture avant un banquet. Je me suis levé et j'ai prié une dizaine de minutes à peu près, mais pour le réveil ! Je me suis assis sans me souvenir que je devais prier pour le repas ! Je devais ennuyer tout le monde à cause de mon incessante prière pour le réveil ! Certains ont dit, « Et bien, c'est juste un garçon. Il va s'en remettre ! » Mais un matin, au camp, alors que j'étais encore endormi, Dieu m'a répondu ! Je n'oublierai jamais le réveil puissant qui a secoué cette église, avec des centaines de jeunes chinois qui entraient et étaient sauvés.

Au fil des ans, j'ai oublié comment j'avais prié. Mais un jour, le Dr. Lum m'a dit : « Bob, vous vous souvenez comment vous priez tout le temps pour le réveil dans les années 1960 ? » Alors je ne me suis souvenu. Le Dr. Lum a dit ensuite, « Bob, tu as reçu ce que tu as demandé ! » J'ai eu les larmes aux yeux quand j'ai réalisé, pour la première fois, que j'avais « prié constamment avec persévérance » jusqu'à recevoir la réponse pour cette effusion de l'Esprit de Dieu !

Une autre fois, il y avait plusieurs jeunes hommes à la faculté de théologie en train de prier Dieu dans ma chambre d'étudiant pour que les professeurs incrédules se convertissent ou soient retirés. Beaucoup d'entre nous étaient en train de jeûner et prier pour cela. La dernière fois que cette réunion de prière a eu lieu, plus de 100 étudiants étaient entassés dans ma chambre, d'autres débordaient dans le couloir et encore d'autres à l'extérieur de la fenêtre. Environ 35 ans se sont écoulés depuis, et j'avais oublié combien nous avions jeûné et prié. Puis un jour j'ai découvert que le tout dernier professeur libéral avait disparu – et chacun des nouveaux professeurs en place croyait dans la Bible, et la plupart d'entre eux étaient même réformés ! Les jeunes hommes qui étaient venus dans ma chambre pour prier chaque semaine avaient prié avec beaucoup de persévérance ! Et Dieu avait répondu à nos prières au-delà de tout ce que nous attendions!

Avez-vous prié jusqu'à ce que la réponse vienne ?
Avez-vous plaidé dans le nom du Sauveur ?
Avez-vous persévéré dans la prière, jusqu'à ce que Dieu vous réponde ?
Avez-vous prié jusqu'à ce que la réponse vienne ?

J'avais attendu pendant de longues années pour une épouse. J'avais maintenant quarante ans. Je ne connaissais personne qui pouvait être l'épouse d'un pasteur. Alors j'ai prié avec persévérance pour elle. Et oui, j'ai même jeûné et prié ! Puis un soir, j'ai regardé dans la salle et j'ai vu Ileana. Et Dieu semblait me dire, « C'est celle pour laquelle tu as prié ! » Certains ont dit, « Vous n'allez pas à épouser cette jeune fille ? » Mais je l'ai fait. Et elle a été une épouse de pasteur parfaite – absolument parfaite ! J'avais prié avec persévérance – et Dieu a répondu.

Je vais vous dire encore trois autres choses. Personne ne pensait que ma mère serait sauvée. Je ne pensais même pas qu'elle le serait. Je continuais à prier pour elle, mais tout semblait désespéré. Alors j'ai prié avec persévérance pour elle. J'ai souvent jeûné et prié pour que ma mère soit convertie. Elle allait bientôt avoir 80 ans et ne semblait même pas près du salut. Ileana et moi étions à New York, où je prêchais dans quelques réunions spéciales. Je me souviens exactement où je me trouvais. J'avais jeûné et prié pour le service de ce soir-là. À un moment donné, j'ai commencé à prier pour que ma mère soit sauvée. Tout à coup Dieu m'a parlé. Ce n'était pas une voix audible, mais cela semblait presque l'être. Dieu me dit, « Ta mère sera sauvée à cet instant. » Avec des larmes sur mon visage, j'ai téléphoné au Dr. Cagan qui était ici, à Los Angeles. Je lui ai dit, « Docteur, voulez-vous aller vers ma mère et la conduire à Christ ? » Il a dit, « Ô, je ne pourrais pas faire ça ! » – ou quelque chose comme ça – parce que ma mère s'était mise en colère quand il lui avait parlé une fois auparavant. Je lui ai dit, « Allez-y Doc, Dieu vient juste de me dire qu'elle va être sauvée maintenant. » Tout cela pour dire qu'il est allé voir ma mère et l'a facilement amenée à Christ ! Mes garçons peuvent vous dire combien sa vie a été transformée ! Et jusqu'à la fin de sa vie, elle était ici à église avec moi tous les soirs ! J'avais prié avec persévérance pour ma mère ! Et par la grâce de Dieu, j'ai prié jusqu'à ce que la réponse vienne !

Juste un récit de plus ! Au demeurant, toutes mes prières ont été accompagnées de jeûne. Oui, le jeûne a été un élément très important qui a fait partie de chacun de ces moments ! Quand ma femme était enceinte, nous avons eu un médecin peu soucieux de l’hygiène, très incompétent. Plus tard, il a perdu sa licence d'exercer la médecine. Nous sommes allés à lui pour faire une échographie pour voir où en était notre bébé. Lorsque qu'il revint de l'échographie, il nous a fait asseoir et nous a dit le bébé était mal formé. Mais il prendrait une autre photo et pour nous donner la réponse finale le lundi suivant. Nous sommes retournés à la maison ce vendredi après-midi, et je me sentais presque hystérique à l'idée d'un bébé mal formé. Mais, par habitude, j'ai jeûné et prié pour que ce ne soit pas vrai. Ce soir-là, Dieu est venu à moi dans un rêve. C'est absolument vrai, demandez à ma femme ! Dieu est venu en rêve et a dit : « Robert, ta femme va avoir des jumeaux – ce qui confond le médecin. » Lorsque nous nous sommes réveillés le lendemain matin, j'ai dit à Ileana, « Ne t'inquiètes pas. Tu vas avoir des jumeaux. » Le lundi, nous sommes retournés chez le médecin et il nous a dit de nous asseoir à nouveau. Je lui ai annoncé, « Je n'ai pas besoin de m'asseoir. Elle va avoir des jumeaux. » Il a répondu, « Mais comment le savez-vous ? » Je lui ai dit alors, « Dieu me l'a dit dans un rêve, vendredi soir. » Ainsi, ces deux gros garçons nous ont été donnés, ensemble et en bonne santé, en réponse à la prière.

Et voici la dernière histoire. Je pourrais vous en donner beaucoup d'autres, mais nous n'avons pas assez de temps. C'était sur la Côte Est, la dernière nuit d'une importante conférence biblique. L'église était bondée, et certains des plus célèbres prédicateurs du monde étaient présents. Le pasteur m'a demandé de donner le sermon final le dimanche soir. Tout ce que j'avais avec moi était un simple sermon d'évangélisation. Ce matin-là, j'ai demandé à une jeune homme qui était membre de cette église ce que je devrais prêcher le soir. Et il a répondu : « Quoi que vous fassiez, ne prêchez pas un sermon d'évangélisation. Le pasteur prêche des sermons d'évangélisation tous les dimanches, et toutes les personnes qui viennent ce soir seront déjà sauvées. Ainsi, quoi que vous fassiez, ne donnez pas un message de salut ce soir ! » Je suis retourné à notre motel et j'ai dit à Ileana de sortir avec les garçons quelque part pour que je puisse passer l'après-midi seul. Tout ce que j'avais avec moi était un très simple sermon d'évangélisation. Je marchais de long en large. Je transpirais. Le diable m'a dit que je passerai pour un imbécile devant tous ces prédicateurs célèbres. Toujours, je marchais de long en large dans la pièce. Inutile de dire que je jeûnais aussi ! J'essayais de préparer un autre sermon, mais je n'arrivais pas. Il semblait clair que je devais prêcher ce simple sermon, plutôt évangélique. Alors j'ai prié pour que Dieu attire deux ou trois personnes à venir devant vers le pasteur pour demander le salut. Je dis, « S'il te plaît, Seigneur, ne me laisse pas être dans l'embarras devant tous ces grands prédicateurs ! » Puis Dieu a semblé dire, « Tu prêches pour eux ou tu prêches pour moi ? » Et je dis : « Seigneur, je prêcherai pour Toi, pas pour eux. Ça ne fait rien si je passe pour un imbécile complet, je veux prêcher pour Toi seul. »

À ce moment, Ileana et les garçons sont rentrés. J'étais encore tout tremblant d'anxiété quand nous sommes arrivés à l'église. Je tremblais et je transpirais alors qu'on chantait les cantiques. Ensuite, le pasteur m'a présenté, et tout à coup j'ai été aussi calme que si j'étais dans ma propre église ! J'ai prêché ce sermon avec toute la force qui était en moi.

Au demeurant, environ 75 personnes se sont avancées pour être sauvées ce soir-là, y compris le propre fils du pasteur – qui était un homme toujours perdu qui essayait d'être un prédicateur – et un vieil homme en salopette, qui avait rampé sur ses mains et ses genoux, criant, « Je suis perdu ! Je suis perdu ! Je suis perdu ! » Trois adolescentes se sont levées pour chanter en trio. Elles ont fait irruption en larmes et ont avoué qu'elles, aussi, étaient perdues. Ce service du soir a duré presque jusqu'à 23h. Personne ne bougeait. On sentait qu'il y avait quelque chose d'inhabituel. Le fils du Dr. Ian Paisley a dit à ma femme et aux garçons, « Je n'ai jamais rien vu de semblable. » Il est le fils d'un célèbre prédicateur. Le réveil était tombé sur cette église. Les semaines qui ont suivi, plus de 500 personnes ont été sauvées et ont rejoint l'église.

Le diable avait parlé par l'intermédiaire de ce jeune homme qui m’avait dit : « Quoi que vous fassiez, ne prêchez pas un sermon d'évangélisation. » Mais Dieu avait annulé le diable et avait envoyé un réveil en réponse à mes prières de l'après-midi, alors que je jeûnais et cherchais le message de Dieu.

Mes chers amis, nous pouvons avoir un réveil. C'est possible. Dieu peut faire en quelques minutes ce que nous n'avons pas été en mesure de faire pendant des années ! Prenez le manuscrit de ce sermon chez vous ! Lisez-le plusieurs fois cette prochaine semaine. Cette lecture permettra d'augmenter votre foi ! Rejoignez-nous pour une nouvelle journée de jeûne et de prière samedi prochain. Priez et jeûnez Dieu pour que Dieu descende parmi nous et exaltez Son saint nom !

Jésus est mort sur la Croix pour payer le prix de votre péché. Il a versé Son Sang sur la Croix pour vous laver de tout péché ! Il s'est relevé physiquement d'entre les morts pour vous donner la vie ! Mettez votre confiance en Jésus et Il vous sauvera - Il sauvera votre âme pour l'éternité ! Amen.

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur internet à
www.realconversion.com ou www.rlhsermons.com.
Cliquez sur « Sermons en Français. »

Vous pouvez également envoyer un courriel au Dr. Hymers à rlhymersjr@sbcglobal.net
ou vous pouvez lui écrire à son adresse postale à :
P.O. Box 15308, Los Angeles, CA90015.
Ou encore lui téléphoner au (818)352-0452 (en mettant devant
l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays).

Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur. Vous pouvez les utiliser sans la
permission du Dr. Hymers. Cependant, toutes les vidéos du Dr. Hymers sont soumises à
des droits d'auteur et ne peuvent être utilisées que par permission.

Écriture avant le sermon lue par M. Abel Prudhomme : Matthieu 9:10-15.
Solo avant le sermon chanté par M. Benjamin Kincaid Griffith :
« Have You Prayed It Through? » (Avez vous persévéré dans la prière ?)
par W. C. Poole, 1875-1949 ; par le révérend William C. Poole,
1875-1949 ; modifié par le pasteur).


GRANDES LIGNES DE

OUTLINE

Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).