Print Sermon

Environ 1.500.000 sermons et vidéos sont téléchargés chaque année sur 1.500.000 ordinateurs dans 215 pays à partir du site www.sermonsfortheworld.com. Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur YouTube, mais laissent bientôt cette chaîne et viennent sur notre site web ; YouTube alimente ainsi notre site web. Ces sermons sont traduits en 36 langues et sont visionnés sur environ 120.000 ordinateurs chaque mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les employer sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment vous pouvez faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les nations musulmanes et hindoues.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net.




PRIÈRE ET JEÛNE POUR
LA DÉLIVRANCE AUJOURD’HUI

(SERMON NUMÉRO 3 SUR LE RÉVEIL)
PRAYER AND FASTING FOR
DELIVERANCE IN OUR TIME
(SERMON NUMBER 3 ON REVIVAL)
(French)

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le soir du Jour du Seigneur, le 3 août 2014

« Et lorsqu’il fut entré dans la maison, ses disciples lui demandèrent en privé : pourquoi n’avons-nous pas pu le chasser ? Et il leur dit : cette sorte ne peut sortir autrement que par la prière et le jeûne » (Marc 9:28-29).


Si vous lisez ce sermon, ou le regardez sur notre site Web, ou sur You Tube, je prie pour que vous ne vous arrêtiez pas de me lire, de regarder et d'écouter mon sermon sur notre site web ou sur You Tube quand je donne ma vision de la véracité des deux derniers termes du texte : « et le jeûne. » Même si je suis loin d'être infaillible, je pense très fortement que ces deux mots doivent être conservés. Une raison est que, sans eux, le verset n'a aucun sens. Les disciples avaient évidemment prié lorsqu'ils avaient chassé les démons dans d'autres occasions auparavant. Et donc quelque chose devait être ajouté après le terme « la prière » – et nous trouvons à cet endroit, dans la plupart des manuscrits anciens, « et le jeûne. » Ils avaient précédemment prié quand ils avaient chassé des démons de moindre puissance. Mais maintenant, ils étaient confrontés par un autre plus puissant qui n'abandonnerait pas la place par la prière seule. Et Jésus avait dit : « Cette sorte ne peut sortir autrement que par la prière et le jeûne » (Marc 9:29). Et maintenant, je vais vous donner une seconde raison pour laquelle ces deux mots doivent être conservés. Et j'y crois de tout mon cœur et de toute mon intelligence ! Maintenant, c’est ici qu’il ne faut pas vous arrêter !

Ma femme et moi avons escaladé le Mont Sinaï il y a plusieurs années. Lorsque nous sommes redescendus au bas de la montagne, nous avons fait la visite du monastère de Sainte Catherine. Il est situé au pied du Mont Sinaï. Il y a là une église orthodoxe, un bâtiment sombre et sinistre construit au VIème siècle. Un tas de crânes de plus de six pieds de hauteur se trouve dans un coin – les crânes des différents moines qui ont vécu et sont morts ici depuis des siècles. Le squelette complet d'un moine se trouve enchaîné à la porte d'entrée. Dans le sanctuaire faiblement éclairé, parmi le scintillement des bougies, on peut voir des œufs d'autruche pendre du plafond. Cela ressemble à un de ces endroits sataniques comme on peut le voir à la télé, comme dans « Les aventuriers de l'Arche perdue. » Dans un coin de ce bâtiment sombre et sinistre se trouve une étagère avec une note écrite en plusieurs langues. La version anglaise dit que c'est le lieu où était conservé le manuscrit Sinaïticus du Nouveau Testament, « jusqu'à ce que ‘Tischendorf’ le vole et le vende aux britanniques. » C'est sur la base de ce manuscrit copié à la main, volé dans ce lieu sombre et satanique évidemment, que les mots « et le jeûne » ont cessé de paraître. Puis ce manuscrit a été acheté par les britanniques. Ma femme et moi l'avons vu, lors d'un autre voyage, au British Museum de Londres. C'est là que deux libéraux ecclésiastiques de l'église d'Angleterre, Brooke Westcott (1825-1901) et Fenton Hort (1828-1892) ont pris le manuscrit Sinaïticus de Tischendorf et l'ont utilisé comme faisant autorité pour le Nouveau Testament grec de Westcott et Hort (1881). Pratiquement tous les changements qui s'y trouvent sont basés sur le manuscrit du monastère de Sainte Catherine. Toutes les traductions modernes découlent du texte grec de Westcott et Hort. Ainsi, lorsque vous lisez une traduction moderne, vous lisez cette copie manuscrite que Tischendorf a prise dans ce monastère sombre et démoniaque de Sainte Catherine. J'ai acquis la conviction qu'un certain moine ancien, influencé par le gnosticisme, a supprimé les mots « et le jeûne » quand il recopié à la main le manuscrit Sinaïticus. En outre, je crois que Satan a protégé ce manuscrit jusqu'à l'époque moderne – pour le relâcher ensuite afin d'empoisonner toutes nos traductions de cette apostasie de la fin des temps où nous vivons. Selon moi, ce que les évangéliques lisent dans les traductions modernes d'aujourd'hui, vient vraiment de la « Bible de Satan. »

Ne vous méprenez pas à ce sujet ! Satan voulait les mots « et le jeûne » supprimés. Pourquoi ? Simple ! Satan voulait ces deux mots supprimés juste parce que « Ce genre ne peut sortir autrement que par la prière et le jeûne !!!! » Très simple ! Le Dr. Martyn Lloyd-Jones a déclaré, « le diable est toujours dans l'attente de pouvoir nous confondre et nous embrouiller. Il veut détruire l'œuvre de Dieu » (Spiritual Blessing, Bénédiction spirituelle, Kingsway Publications, 1999, p. 158).

Vous êtes-vous jamais demandé pourquoi nous n’avons eu aucun réveil national en Amérique depuis 1859 ? Et bien arrêtez de vous le demander ! Les chrétiens se sont arrêtés de jeûner après que la Bible de Westcott et Hort soit devenue populaire. C'est une des principales raisons pour laquelle il n'y a eu aucun réveil dans notre pays depuis 154 ans ! Avant, il y avait des réveils envoyés par Dieu environ tous les dix ans ! Pensez-y. Tous les prédicateurs du XVIIIème siècle, lors du premier Grand Réveil, jeûnaient et priaient, sur la base de ces mots, « ce genre ne sort pas ‘en dehors’, que par la prière et le jeûne. » Commentant le passage parallèle dans Matthieu, le grand évangéliste John Wesley dit – « Quel témoignage n'avons-nous pas ici de l'efficacité du jeûne, quand il est ajouté à la prière fervente ! » (John Wesley, M.A., Explanatory Notes on the New Testament, Notes explicatives sur le Nouveau Testament, Baker Book House, 1983 édition, volume I, note sur Matthieu 17:21). George Whitefield, Howell Harris, Jonathan Edwards et tous les prédicateurs de ce Grand Réveil sont complètement en accord avec John Wesley que le jeûne ajouté à la prière est extrêmement important ! Mais à l'époque, ils n'avaient pas la Bible mutilée de Westcott et Hort !

Pensez alors au deuxième Grand Réveil. Qu'en est-il des grands prédicateurs ? Timothy Dwight jeûnait. Asahel Nettleton jeûnait. Robert Murray M'Cheyne jeûnait. John Angell James jeûnait. Ils avaient de grands réveils, et ils ont jeûné et prié pour chacun d'eux. Mais à l'époque, ils n'avaient pas la Bible mutilée de Westcott et Hort !

Et, comme je le disais, le troisième Grand Réveil de 1857-1859 est venu avant qu'ils n'aient la Bible du diable. Le jeûne était si commun à l'époque que le président Abraham Lincoln a appelé à une journée nationale de prière et de jeûne pendant la guerre civile. Et le Réveil de 1859 est survenu lors d'une réunion de prière, quand des hommes qui jeûnaient se sont rencontrés pour prier. Spurgeon a été le plus grand prédicateur du troisième Grand Réveil. Spurgeon jeûnait souvent et prêchait des sermons sur le jeûne et la prière ! Même le Réveil du Pays de Galles, en 1905, est venu avant que les prédicateurs gallois aient cessé d'utiliser la bonne vieille Bible du roi Jacques. Les gens du pays de Galles étaient connus pour la prière et le jeûne. C'est également vrai du réveil sur l'île de Lewis, au large des côtes écossaises, en 1949, où deux vieilles dames aveugles ont jeûné et prié jusqu'à ce que Dieu envoie un réveil !

Et qu'en est-il en Chine ? Tous les vieux patriarches chrétiens de Chine jeûnaient et priaient. Ils ont appris à le faire avec le grand pionnier missionnaire James Hudson Taylor (1832-1905). Le puissant évangéliste John Sung (1901-1944) a vu le Grand Réveil de Chine peu de temps avant que les communistes ne prennent le pouvoir. Le Dr. Sung priait et jeûnait constamment. Le patriarche chinois Wang Mingdao (1900-1991) a passé 22 ans en prison à cause de sa prédication de l'Évangile. Lui aussi jeûnait et priait constamment. Le Dr. James Hudson Taylor III, petit-fils de Hudson Taylor, disait de Wang Mingdao, « aucun dirigeant chrétien chinois du XXème siècle n'a formulé plus clairement la puissance de l'Évangile de Jésus Christ » (David Aikman, Jesus in Beijing, Jésus à Beijing, Regnery Publishing Company, édition 2006, p. 56). Allen Yuan (1914-2005) a passé 20 ans en prison à cause de la prédication de l'Évangile. Lui aussi jeûnait et priait constamment. Samuel Lamb (1924-2013), Moses Xie (1918-2011) et bien d'autres, ont servi le Seigneur en prison par le jeûne et la prière. Dieu les a entendu et a gardé le christianisme vivant durant les horreurs de la « révolution culturelle » en Chine. Puis, dans les années 1980, Dieu a déversé un réveil semblable à un tsunami qui continue encore à ce jour ! L'American Bible Society (la Société biblique américaine) estime qu'il y a plus de 700 conversions à Christ en Chine, chaque heure, 24 heures par jour – ce qui signifie 17 000 conversions tous les jours ! Mais les pasteurs chinois n'ont jamais vu la Bible mutilée de Westcott et Hort. Ils ont toujours jeûné et prié sur une base régulière, et Dieu leur a répondu. Voir « The Cross » (la Croix) (cliquez ici pour le commander sur Amazon.com), un film fait en Chine, sur le réveil, et vous aurez l’impression que le livre des Actes prend vie sous vos yeux ! Mon ancien pasteur chinois, que j’ai eu pendant 23 ans, était le Dr. Timothy Lin. Il avait toujours avec lui une vieille Bible chinoise qu'il gardait depuis plus de soixante ans. Elle n'était pas influencée par Westcott et Hort. Ces mots n'étaient pas supprimés. Le Dr. Lin a jeûné et prié tout au long de son ministère. J'ai vu son église exploser littéralement dans un réveil, avec des centaines de jeunes gens qui sont venus en quelques mois seulement. Le Dr. Lin croyait dans le jeûne et la prière pour recevoir les bénédictions de Dieu. Je suis désolé de dire que ceux qui sont venus après lui ont souvent été influencés par « la pensée occidentale » et la Bible mutilée de Westcott et de Hort.

Je sais que certaines personnes penseront que je suis allé trop loin en dévalorisant les traductions modernes. Mais la question que je leur pose est la même que ceux que les disciples ont posé à Christ : « Pourquoi n’avons-nous pas pu le chasser ? » (Marc 9:28). Spurgeon connaissait la suppression du mot « jeûne » dans ce verset, dans la version révisée de la Bible, lorsqu'il avait donné un sermon intitulé « The Secret of Failure (Le secret de l'échec) » en 1886 (The Metropolitan Tabernacle Pulpit, volume XLII, Pilgrim Publications, édition de 1976, pp. 97-106). Mais il est passé par dessus en disant, « La prière et le jeûne ont un grand pouvoir... Il y a une sorte de diable [démon] qui ne s'en va pas par la prière ordinaire, on doit ajouter à cette supplication quelque chose par lequel notre zèle devient encore plus puissant : il doit donc y avoir « la prière et le jeûne. » (ibid., p. 105).

Spurgeon a également appliqué la question des disciples, « Pourquoi n’avons-nous pas pu le chasser ? » à la condition affaiblie des églises. Spurgeon a dit :

« Pourquoi n’avons-nous pas pu le chasser ? » Laisser l'église de Dieu... dire, « Pourquoi ces milliers de personnes ne viennent-elles pas écouter l'Évangile quand nous prêchons ? » Il y a toute cette prostitution dans nos rues : pourquoi l'église de Dieu ne l'a-t-elle pas balayé ? Le péché le plus vil sévit – le péché dont nous n'osons même pas parler, c'est tellement ignoble ; comment n’arrivons-nous pas à le chasser ?... Pourquoi n'avons nous pas pu chasser ces forces viles ?... et beaucoup de ceux qui, après des années de prédication, restent toujours les mêmes, ne changent pas ? Quel diable [démon] s'est donc mis en eux ? Pourquoi n’avons-nous pas pu le chasser ? (ibid., p. 101).

La réponse de Spurgeon est la même que celle de Christ : « Cette sorte ne peut sortir autrement que par la prière et le jeûne » (Marc 9:29).

Le Dr. Lloyd-Jones a également posé cette question, « Pourquoi n’avons-nous pas pu le chasser ? » et la réponse du Christ, « Ce genre peut sortir ‘par rien’, mais par la prière et le jeûne. » Le « Docteur » a dit qu'il nous faut diagnostiquer ce que signifie « ce genre » aujourd'hui. Il dit :

Mais quel est « ce genre ? » Quel est le problème qui nous confronte aujourd'hui ? Je sens de plus en plus, alors que nous examinons vraiment cette question, que nous verrons que le genre de problème auquel nous sommes confrontés est plus profond et plus désespéré que celui qui a confronté l'église chrétienne depuis plus d'un long siècle (Martyn Lloyd-Jones, M.D., Revival, Réveil, Crossway Books, 1997, p. 15).

Il dit que les méthodes du passé ne semblent n'avoir aucun effet sur « ce genre » aujourd'hui. Puis il dit qu'il y a plusieurs « nouvelles méthodes » qui ne fonctionnent pas. Il dit que les nouvelles traductions ne touchent pas le problème. Il dit que les tracts de l'Évangile et les croisades d'évangélisation de masse n'amènent pas les perdus dans nos églises. Il dit, « Vous devez réaliser que vous êtes confronté par quelque chose qui est beaucoup trop profond pour vos méthodes » (ibid., p. 19,21).

Je crois qu'il a entièrement raison. Ceux qui sont perdus ne voient pas leur besoin pour l'église aujourd'hui. Ils ne se sentent pas pécheurs et dans le besoin d'être pardonné. Qu'est-ce que l'église peut offrir qui capitalise sur un « besoin ressenti » dans notre situation moderne ? Après plusieurs années de réflexion sur ce sujet, je suis devenu convaincu que la solitude est le « besoin ressenti » fondamental auquel nos églises ne s’adressent pas. Le Dr. William Glasser, un éminent psychiatre, a fait cette déclaration surprenante dans son livre The Identity Society, La société de l'identité,

Tous les symptômes, que ce soit psychologiques ou psychosomatiques, et tous les comportements agressifs, irrationnels, sont des produits de la solitude et sont les compagnons des gens solitaires qui souffrent et se battent pour une identité, mais n'y parviennent pas (cité dans l'édition de J. Oswald Sanders, D.D., Facing Loneliness, Face à solitude, Discovery House Publications, 1990, p. 46).

La dépression, diverses dépendances, le désespoir – « tous les symptômes... et tous les comportements agressifs, irrationnels, sont des produits de la solitude. » Je pense que le Dr. Glasser a complètement raison ! Les « péchés majeurs, » dans notre société, ont « tous » leurs racines dans la solitude ! Dans notre culture aujourd'hui, « ce genre » est représenté par « la solitude. » Si nous ne fournissons pas un soulagement pour la solitude, nous ne pouvons pas nous attendre à ce que beaucoup de perdus soient intéressés à venir dans nos églises !

Le Dr. Timothy Lin, mon pasteur à l'église chinoise baptiste pendant de longues années, le savait bien ! Il était un homme mûr, de la partie continentale de la Chine, mais c'était un homme qui a passé beaucoup de temps dans le jeûne et la prière. Et Dieu lui a montré l'importance de guérir la solitude, qui est le moyen de secourir les jeunes perdus. Il disait souvent, « Nous devons guérir la solitude des jeunes. Nous devons faire de l'église leur deuxième maison. » Je suis complètement d'accord avec lui ! Dans les années 1960, cette église a fait ce qu'a dit le Dr. Lin, et des centaines de jeunes sont sortis du monde pour venir dans l'église. Et l'église a connu un réveil envoyé par Dieu. Certaines personnes ont tendance à oublier que tout cela est arrivé durant le ministère du Dr. Lin, et non après !

Mais je dois maintenant m'arrêter et donner un mot d'avertissement. Nous ne devons pas penser que la prière et le jeûne puissent automatiquement produire le réveil – ou de nombreuses conversions. Nous devons être très prudents, et ne pas penser à Dieu comme à une « puissance » que nous pouvons manipuler. C'est ce que Simon le magicien pensait quand il a dit à Pierre, « Donnez-moi aussi cette puissance » (Actes 8:19). Si nous considérons Dieu comme une « puissance » impersonnelle que nous pouvons manipuler et « utiliser » par le moyen de la prière et du jeûne, nous passerons dangereusement proche de la « magie blanche. » Dans la « magie noire, » le magicien utilise certains mots pour contrôler et manipuler les mauvais esprits. Dans ce que l'on appelle la « magie blanche, » le magicien utilise des mots, des incantations ou des prières pour contrôler et manipuler les bons esprits – même leur dieu, qu'ils peuvent appeler le « Saint Esprit. » Au risque d'être mal compris, je suis convaincu que Benny Hinn et plusieurs autres dirigeants « charismatiques » sont en fait en train de tremper dans la « magie blanche. »

Le véritable Esprit de Dieu est une Personne. Il ne peut pas être « forcé » et « utilisé » en prononçant certains mots – même pas par le jeûne et la prière. Il est une Personne, pas une « puissance » impersonnelle. Une grande partie de ce qu'on appelle « réveil » aujourd'hui est vraiment démoniaque, le produit de la « magie blanche. »

Aussi, quand nous jeûnons et prions pour que Dieu attire davantage de jeunes dans notre église, nous devons réaliser qu'Il est un Dieu Saint. Il est une Personne réelle, qui doit être traitée avec grand respect et révérence. Dans un autre sermon, Spurgeon dit,

Je crois que nous avons perdu une grande bénédiction dans l'église chrétienne en abandonnant le jeûne... Il y a un traité par un vieux puritain, appelé, « L'Institution de l'engraissement de l'âme par le jeûne, » où il cite sa propre expérience - c'est à dire que durant un jeûne, il sentait que le désir de l'âme était bien plus intense au moment de la prière - ce qu'il n'avait jamais ressenti à aucun autre moment (The Metropolitan Tabernacle Pulpit, volume X, Pilgrim Publications, édition de 1991, p. 35).

Samedi prochain nous avons une autre journée de jeûne, jusqu'à 17h, quand nous viendrons ici à l'église pour un repas en commun et plus de prière. Nous allons prier pour que Dieu attire les gens dans l'église à cause de leur « besoin ressenti » de solitude. Mais cela ne gardera pas la plupart d'entre eux ici très longtemps, à moins qu'ils ne se reconnaissent coupables de péché et se convertissent à Christ. Priez donc pour qu'ils soient attirés et aussi pour de véritables conversions.

Mais si vous n'êtes pas converti, je veux vous dire que Jésus vous aime. Il est mort sur la Croix pour payer le prix de notre péché. Son Sang a été versé pour nous sur cette Croix pour nous purifier de tout péché. Il s'est relevé physiquement d'entre les morts pour vous donner la vie. « Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé » (Actes 16:31). Concentrez votre cœur et votre esprit sur Jésus seul – Son Sang et Sa mort sur la Croix sont là pour vous sauver ! Faites-Lui confiance sans réserve. Il vous sauvera du péché, de la mort et de l'Enfer ! Amen.

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur internet à
www.realconversion.com ou www.rlhsermons.com.
Cliquez sur « Sermons en Français. »

Vous pouvez également envoyer un courriel au Dr. Hymers à rlhymersjr@sbcglobal.net
ou vous pouvez lui écrire à son adresse postale à :
P.O. Box 15308, Los Angeles, CA90015.
Ou encore lui téléphoner au (818)352-0452 (en mettant devant
l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays).

Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur. Vous pouvez les utiliser sans la
permission du Dr. Hymers. Cependant, toutes les vidéos du Dr. Hymers sont soumises à
des droits d'auteur et ne peuvent être utilisées que par permission.

Écriture avant le sermon lue par M. Abel Prudhomme : (Marc 9:23-29).
Solo avant le sermon chanté par M. Benjamin Kincaid Griffith :
« Old-Time Power » (Puissance des temps anciens) par Paul Rader, 1878-1938.


Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).