Print Sermon

Environ 1.500.000 sermons et vidéos sont téléchargés chaque année sur 1.500.000 ordinateurs dans 215 pays à partir du site www.sermonsfortheworld.com. Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur YouTube, mais laissent bientôt cette chaîne et viennent sur notre site web ; YouTube alimente ainsi notre site web. Ces sermons sont traduits en 36 langues et sont visionnés sur environ 120.000 ordinateurs chaque mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les employer sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment vous pouvez faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les nations musulmanes et hindoues.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net.




NE DORMEZ PAS - COMME LE FONT LES AUTRES !

DON’T SLEEP – AS OTHERS DO!
(French)

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le matin du Jour du Seigneur, le 22 juin 2014

« C’est pourquoi ne dormons pas comme font les autres »
(I Thessaloniciens 5:6).


L'apôtre Paul parle ici du « Jour du Seigneur. » Il s'agit d'une période de temps qui commence par la Grande Tribulation, et viendra comme une « destruction soudaine » et comme le « travail » – ou les « douleurs de l'accouchement » qui viennent brusquement sur une femme qui va donner naissance. Lorsque le jour du Seigneur viendra, il y aura des millions de personnes qui ne seront pas prêtes. La plupart de ceux qui viennent dans nos églises s'éloigneront de la foi dès que les troubles et les douleurs de ce temps commenceront à se produire !

Mais l'apôtre Paul leur dit qu'ils ne « sont pas dans l'obscurité. » Ils connaissent la prophétie biblique. Ils ne sont pas dans l'ignorance de la Tribulation à venir et de l'Enlèvement. Mais alors, dit-il, « C’est pourquoi ne dormons pas comme font les autres, mais veillons et soyons sobres. » Parce qu'il nous exhorte ne pas à dormir, nous pouvons donc dire qu'il peut être possible pour des personnes véritablement converties de « dormir. » Il est également certain que ceux qui ne sont pas convertis sont endormis. Je vais vous parler de ces deux groupes de personnes ce matin.

I. Premièrement, laissez ceux qui sont déjà convertis déclarer, « Ne dormons pas, comme les autres. »

Cela ne fait aucun doute. Les vrais chrétiens peuvent s'endormir. La parabole des dix vierges le dit clairement. Jésus dit :

« Et comme l’époux tardait à venir, elles s’assoupirent toutes et s’endormirent » (Matthieu 25:5).

Je pense que c'est une illustration de beaucoup de vrais chrétiens aujourd'hui. Ils sont endormis et qui plus est, d'un profond sommeil. C'est l'état de certains chrétiens, même dans notre église, ce matin.

Un chrétien peut s'endormir et ne le sait même pas. Si vous dites: « Je suis endormi, » c'est un signe certain que vous ne l'êtes pas. Ceux qui sont vraiment endormis ne le savent pas. Vous pouvez sombrer dans le sommeil et ne pas vous réveiller parce que vos amis ici, dans l'église, sont également endormis. Si quelqu'un essaie de vous réveiller, vous pouvez rejeter ce qu'il dit, ou le juger et penser qu'il est trop critique.

Chez un chrétien, la somnolence est très dangereuse car, lorsque vous êtes en train de dormir, vous pouvez cependant faire beaucoup en pensant que vous êtes éveillé. Certaines personnes parlent dans leur sommeil. Et certains chrétiens endormis parlent comme s'ils étaient actifs, avec un cœur qui bat dans leur poitrine. C'est particulièrement évident quand ils prient. Ils dorment spirituellement quand ils prient. Le son même de leur voix, quand ils prient à haute voix, montre qu'ils sont en train de prier dans leur sommeil. Ils répètent les mêmes paroles encore et encore. Ils n'ont aucun zèle véritable. Non seulement ils sont endormis, mais dans les réunions, ils endorment tout le monde quand ils prient à haute voix. J'ai entendu des gens essayer de prier, mais leur voix même montre qu'il n'y a aucun zèle en eux. Ils ne sont pas vraiment en train de prier et ils ne disent en effet que les mots d'une prière, comme quelqu'un qui parle dans son sommeil. D'autres laissent leur esprit vagabonder lorsque quelqu'un d'autre conduit la prière. Ils ne suivent pas celui qui prie, ajoutant leur « Amen » à la prière donnée. Puis, quand quelqu'un qui est vraiment réveillé donne une prière forte et vibrante, ils sautent en l'air soudainement – comme s'ils étaient brusquement surpris en plein sommeil.

Beaucoup de personnes chantent également dans leur sommeil. Tandis que d'autres chantent avec leur cœur, celui qui dort, marmonne seulement les paroles chantées. Un son sort de leurs lèvres, mais leur cœur n'y est pas. Celui qui conduit le chant doit leur dire maintes fois « chantez ! » Il est difficile pour ces gens de savoir qu'ils dorment parce qu'ils peuvent toujours marmonner les mots d'une prière, ou les paroles d'un hymne, et pourtant il n'y a aucune vie ou aucun zèle en eux, parce qu'ils sont endormis spirituellement.

Il y a même des gens qui marchent dans leur sommeil. Je suis sûr que vous avez entendu parler de « somnambulisme. » Avez-vous déjà vu des gens aller à l'évangélisation comme s’ils se promenaient dans leur sommeil ? Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi certaines personnes sortent évangéliser et ramènent le nom de beaucoup de contacts – alors que autres n'en ramènent qu'un seul et parfois même pas un ? Ils dorment spirituellement. Et lorsque nous amenons de nouvelles personnes dans l'église, il y en a certains qui sont désireux de leur faire sentir qu'ils sont comme chez eux, et prennent soin d'eux – tandis que d'autres, qui sont endormis, oublient ces choses-là – parce qu'ils sont trop somnolents pour s'occuper des choses de Dieu.

J'ai peur qu'aujourd'hui, il y ait beaucoup trop de prédicateurs qui dorment eux-mêmes. Ils ânonnent leurs prédications comme leurs études bibliques, verset par verset. Ils ne sont même pas conscients que beaucoup de gens ne sont pas réellement à l'écoute – dont beaucoup de membres de leur église, bien que ces derniers viennent toutes les semaines, et sont effectivement perdus ! Ces pasteurs ont réellement peur d'un prédicateur qui réveille les gens ! Ils ne veulent pas que les membres de leur église soient réveillés ! Ils sont heureux de voir quelques brebis endormies le dimanche pour se reposer pendant une autre « étude biblique à moitié-morte. » Que Dieu nous vienne en aide ! Pas étonnant que beaucoup d'églises soient aussi mortes ! Pas étonnant qu'on y voie tellement de vie charnelle et de péché ! Pas étonnant que quelques églises soient tellement endormies qu'elles aient abandonné les réunions de prière, ou les aient changées en « étude biblique du milieu de la semaine. » Dans quelques églises, j'ai entendu des personnes « prier » quelque chose qui ressemble aux paroles d'un mort ! Ce ne sont pas de vraies prières du tout ! Il y a de très petites et vraies prières dans nos églises aujourd'hui ! Un de nos hommes se trouvait dans une réunion de prière dans une autre église. Il s'est levé et a prié comme un homme, mais le pasteur lui a dit de se taire. Il voulait que notre homme prie une prière morte et ensommeillée, comme les membres de son église ! Pas étonnant que notre nation se désagrège ! Pas étonnant que, comme nous le dit George Barna, 88% de tous les jeunes élevés dans une église de ce pays la quittent avant qu'ils aient 25 ans, pour « ne jamais revenir. » Que Dieu nous vienne en aide ! Ils sont endormis et ne le savent même pas ! Mais que le Seigneur Dieu, dans notre église, garde assez d'entre nous réveillés pour que ces choses ne puissent pas se produire ici aussi ! « C’est pourquoi ne dormons pas, comme font les autres » (I Thessaloniciens 5:6).

Le Dr. Cagan m'a dit que les pasteurs aiment venir ici pour prêcher « parce qu'ici, les gens se penchent en avant sur leur siège pour écouter attentivement, et parfois même applaudissent. » Puisse-t-il en être toujours ainsi ! « C’est pourquoi ne dormons pas, comme font les autres. » Un prédicateur m'a dit que les vieilles dames de son église partiraient si jamais elles entendaient des applaudissements. J'ai pensé, « Elles devraient aller à l'église méthodiste, elles y serraient à l'aise ! Allez à l'église épiscopale si vous voulez un service mortel ! »

II. Deuxièmement, nous prions pour que ceux qui ne sont pas encore convertis déclarent, « Ne dormons pas, comme font les autres. »

J'aime voir les petits enfants assis ici, au premier rang. Je prie pour qu'ils grandissent avec la crainte de Dieu et aiment Christ, et cela alors qu'ils sont encore jeunes. Mais je ne m’adresse pas à eux en ce moment. Je parle aux jeunes qui viennent à notre église depuis un certain temps, mais ne sont toujours pas sauvés. La Bible vous dit,

« Réveille-toi, toi qui dors, et lève-toi d’entre les morts, et Christ te donnera la lumière » (Éphésiens 5:14).

Ceci est un commandement, mais c'est un commandement auquel vous ne pouvez obéir jusqu'à ce que Dieu Lui-même vous réveille. L'homme est pécheur par nature. Ce qui veut dire que vous ne pouvez ni comprendre comment, ni ce qu’il faut faire pour être sauvé. Nous pourrions l'expliquer en détail, cependant vous ne le comprendriez toujours pas. Vous pouvez entendre le simple Évangile mille fois, et demeurer toujours complètement aveugle à son message. L'Apôtre dit,

« Mais l’homme naturel ne reçoit pas les choses de l’Esprit de Dieu ; car elles sont folie pour lui, il ne peut les connaître non plus, parce qu’elles se discernent spirituellement » (I Corinthiens 2:14).

C'est pourquoi beaucoup d'entre vous sont venus nous voir de nombreuses fois au sujet du salut, mais cela ne vous a fait aucun bien. Nous vous disons, « Venez à Jésus. » Et vous dites, « Mais comment venir à Lui ? » Nous vous disons, « Vous n'avez pas besoin de savoir comment - juste faites-Lui confiance. » Vous dites, « Mais comment Lui faire confiance ? »

Je suis désolé, mais je vous l'ai dit de nombreuses fois, c’est à dire que nous ne pouvons vous expliquer ces choses d'une manière qui puisse vous aider. Vous devez être réveillé par l'Esprit de Dieu, ou nos paroles ne vous aideront absolument pas ! Vous devez être attirés à Christ par le Saint Esprit. Vous ne pouvez pas apprendre comment venir à Lui ! Andrew Reed, auteur d'hymnes, a écrit,

Saint Esprit, de Ta lumière divine,
   Brille sur ce cœur qui est mien ;
Chasse au loin les ombres de la nuit,
   Change mes ténèbres en jour.
“Holy Ghost, With Light Divine” (Saint Esprit, de Ta lumière divine)
      par Andrew Reed, 1787-1862.

Durant le deuxième grand réveil, Thomas Charles (1755-1814) a dit, « Même la personne la plus dénuée de considération a été réveillée… et on a vu des cas de conviction si forts qu'ils conduisaient presque les gens à la folie… pleurant à chaudes larmes dans la plus grande détresse, en proie à un sentiment de péché et de danger imminent, sanglotant pour trouver un peu de pitié… montrant un grand souci concernant leur âme. » (Paul E. G. Cook, Fire From Heaven, Le feu venant du ciel, EP Books 2009, p. 34. C'est ce qui arrive instantanément à beaucoup de gens pendant un réveil envoyé par Dieu. Mais c'est également ce qui arrive à une personne qui se converti. Quand un pécheur perdu « pleurant à chaudes larmes dans la plus grande détresse, en proie à un sentiment de péché et de danger imminent, sanglotant pour trouver un peu de pitié » est affligé de cette manière, c'est habituellement juste avant qu'il ne vienne à Christ et soit sauvé.

Comment cela se produit-il ? Voici la manière dont la conversion se passe habituellement pour quelqu'un issu d'un foyer non chrétien et qui vient à l'église. Je vous donnerai une version condensée de la conversion d'un pasteur, dans un livre que j'ai lu.

Cette personne n'était pas intéressée par l'église, mais seulement par le basket. Il a été invité par un pasteur à se joindre à l'équipe sportive de l'église. Il était disposé à venir à l'église pour pouvoir ainsi jouer au basket avec l'équipe. Les sermons qu'il entendait dans l'église n'avaient pas beaucoup de sens pour lui, mais il a continué à venir. Graduellement l'église est devenue plus importante que le basket. Après quelque temps, le mot « sauvé » a frappé son esprit. Quoique cela signifie, il savait que c'était quelque chose qu'il n'avait pas. Il ne voulait pas que quelqu'un sache ce qu'il pensait, ainsi il n'alla pas parler avec le pasteur quand l'invitation au salut a été donnée. Il a décidé alors de devenir une « meilleure » personne, ainsi il a cessé d'employer un langage grossier. Mais tous ses efforts pour devenir une meilleure personne ont échoué. Il a été choqué de découvrir qu'il n'avait aucun pouvoir pour se changer lui-même. Il a dit, « Mes premières tentatives pour être une meilleure personne se sont terminées par un échec. » En même temps il a commencé à avoir des pensées sur Dieu et Jésus qu'il n'avait jamais eues auparavant. Par exemple, pourquoi Jésus est-il mort sur la Croix ? Il n'avait jamais pensé à cela auparavant, mais maintenant cette idée lui semblait d’une très haute importance. Il a dit, « Je me suis retrouvé très confus alors que ce nouveau monde commençait à s'ouvrir à moi. »

Enfin, sous la conviction du péché, il a répondu à l'invitation au salut à la fin d'un sermon et il est allé voir le conseiller. Il a dit, « C'était une expérience pleine d'émotion. » Ce soir-là, il a fait confiance à Jésus. Alors le pasteur a dit que ceci lui était arrivé presque cinquante ans plus tôt, mais il se rappelait encore très bien de cette nuit « qui a changé la direction de ma vie sur terre aussi bien que mon destin éternel. » Il est un pasteur reformé maintenant depuis de nombreuses années. J'ai paraphrasé ce qu'il a écrit. Puissiez-vous être réveillé et sauvé comme il l'a été ! (Stephen Smallman, What is True Conversion? Qu'est-ce que la véritable conversion ?, P & R Publishing, 2005, pp. 8-10).

« C’est pourquoi ne dormons pas, comme font les autres » (I Thessaloniciens 5:6).

Alors que je lisais ce témoignage, j'ai réalisé comment sa conversion s'était effectuée de la même manière que la mienne. Les voisin d'à côté m'ont emmené à une église baptiste avec leurs enfants. J'ai continué à aller à l'église avec eux parce qu'ils étaient gentils avec moi. Je n'ai pas compris les sermons, mais j'ai appris le mot « sauvé. » J'ai essayé de refaire ma vie, et j'ai même pris un engagement public pour entrer dans le ministère, pensant que cela me sauverait. Quand cela n'a pas marché, j'ai décidé de devenir missionnaire, et j'ai rejoint une église baptiste chinoise. Quand cela n'a pas marché également, me sentant malheureux et pécheur, je suis allé étudier à l'université de Biola. Là, j'ai entendu un sermon du Dr. Charles J. Woodbridge, et Christ est descendu dans ce service-là et je Lui ai fait confiance, et j'ai été sauvé par Son Sang et Sa justice.

Je me suis avancé « devant » plusieurs fois, mais je n'ai pas été sauvé. J'ai dédié ma vie plusieurs fois à Christ, mais je n'ai pas été sauvé. Quand Jésus Lui-même est venu à moi, Il m'a sauvé par Sa pitié et Sa grâce, et m'a lavé de mon péché avec Son propre Sang !

Qui a-t-il de semblable dans mon témoignage et celui du pasteur reformé ? Tous les deux nous sommes venus à l'église parce que nous y avons été invités. Ni l'un ni l'autre ne venions d'un milieu chrétien. Tous les deux, nous avons continué d'aller à l'église parce les gens étaient gentils avec nous. Ni l'un ni l'autre ne pouvions voir comment les sermons s'appliquaient à notre cas. Mais tous les deux, nous avons su que nous « n'étions pas sauvés. » Tous les deux, nous avons essayé de devenir chrétien en devenant de meilleures personnes. Et tous les deux, nous avons échoué. Sous la conviction du péché, nous avons tous les deux trouvé la paix et le salut par la simple foi en Jésus.

Nous sommes venus à l'église sans aucune foi. En conclusion, nous avons été éveillés au fait que nous étions des pécheurs perdus. Puis le Saint Esprit nous a attiré à Jésus. Ni l'un ni l'autre d'entre nous « n'ont su » comment venir à Jésus. Mais lorsque nous avons été réveillés, et sous la conviction de péché, le Saint Esprit nous a attiré à Christ. C'était si simple que nous avons su que c'était tout par grâce, exécuté par l'attraction du Saint Esprit à Jésus, tout par le Sang de Christ qui a lavé nos péchés !

« C’est pourquoi ne dormons pas, comme font les autres » (I Thessaloniciens 5:6).

Mais que diriez-vous des personnes qui sont « nées » et ont grandi dans l'église ? Comment sont-elles converties ? Voici un de leurs témoignages. Celui-ci vient d'un jeune qui a appartenu à cette église toute sa vie. En fait, il a été amené ici en tant que nouveau-né. Je vais vous donner quelques détails de son témoignage.

     Autant j'essayais d'obtenir un certain repos, autant le sommeil se refusait à moi. C’est là que Dieu a commencé à s'occuper de ma volonté. Un certain dimanche matin… j'étais mentalement et spirituellement épuisé, et pourtant mon combat contre Dieu semblait plus fort et plus intense que jamais. Pendant la prédication, j'essayais physiquement de résister aux sentiments de culpabilité et de douleur qui m'engloutissaient, en serrant les dents et en fermant les yeux. … Je savais que j'étais le plus vil et le plus mauvais des pécheurs, mais je refusais de me rendre au Christ qui m'appelait à venir à Lui… le sermon semblait ne plus finir… je me sentais complètement corrompu et sans aucune mesure de sainteté aux yeux de Dieu. Mes péchés m'apparaissaient de moins en moins des choses que j'avais faites, mais de plus en plus représentaient la personne même que j'étais. Le pasteur m'a alors invité à venir à Jésus… Le Dr. Hymers m'a [ensuite] invité à mettre ma confiance en Christ, et de venir à Lui. Il me semblait que j’étais disposé à le faire mais pourtant, je ne me laissais toujours pas aller. Pendant ces quelques instants, alors que je me mettais à genoux en essayant de réfléchir au moyen de faire confiance à Jésus, j'ai vu que le plus grand péché que j'avais commis était celui de mon rejet persistant envers Jésus Lui-même. Néanmoins j'essayais encore… de me forcer de venir à Lui de ma propre manière, par mes propres forces, mais même en cela je le rejetais. Autant j'essayais de faire confiance à Jésus, autant je ne le pouvais pas. Je me sentais sans espoir et vaincu… Jésus m'appelait à Lui… mais j'essayais obstinément de le faire à ma façon. Soudainement les paroles d'un sermon me sont revenues à la mémoire, raisonnant doucement à mes oreilles, « Rends toi à Christ ! Rends toi à Christ ! » En un instant, la pensée d’avoir rejeté ce Christ cloué sur la Croix pour moi a étreint mon cœur. Le Fils même de Dieu était descendu du ciel pour mourir pour moi, alors que j’étais Son ennemi. Cette pensée m'a touché à la base même de mon être. À cet instant, j'ai cédé à Christ et je Lui ai fait confiance. J'ai laissé aller tout ce que j'étais, et je me suis simplement reposé sur Jésus… Jésus m'a pris pour Lui. Jésus m'a pris avec Lui. Il ne m'a pas rejeté comme moi je L'ai rejeté. La grande lutte qui se passait en moi ne venait pas de la difficulté pour Christ de me sauver et de pardonner tous mes péchés, mais de la manière dont je ne voulais pas cesser de résister à Christ. C'était presque comme si, dès que j'avais « permis » à Jésus de me sauver, Il s'était immédiatement précipité vers moi, et m'avait lavé de Son Sang ! La confiance en Jésus n'a pas été du tout un acte de ma volonté, mais au contraire, j'ai été obligé de Lui céder ! Le moment de ma conversion était si simple et dépendait si peu de ma propre action, qu'il m'a semblé ne rien avoir eu à faire. C'était une action de la grâce… J'aime Jésus avec tout ce que je suis et je veux me reposer en Lui seul.

Puisse quelqu'un d'autre se rendre compte de son péché et de son besoin pour Jésus qui lave avec Son Sang ! Ô, que ce matin vous puissiez dire,

J'entends Ta voix qui m'accueille, qui m'appelle à Toi, Seigneur,
   Pour me purifier par Ton Sang précieux, Qui a coulé du Calvaire.
Je viens, Seigneur ! Je viens maintenant à Toi !
   Lave moi, purifie-moi dans le Sang, Qui a coulé du Calvaire
« I Am Coming, Lord » (Je viens à Toi, Seigneur !)
      par Lewis Hartsough, 1828-1919.

« C’est pourquoi ne dormons pas, comme font les autres » (I Thessaloniciens 5:6).

Allez maintenant à la salle de prière et de partage. Allez vers le fond de la salle et le Dr. Cagan vous emmènera dans cet endroit calme où nous pourrons parler et prier. Dr. Chan, veuillez prier pour quelqu'un qui voudrait faire confiance à Jésus ce matin. Amen.

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur internet à
www.realconversion.com ou www.rlhsermons.com.
Cliquez sur « Sermons en Français. »

Vous pouvez également envoyer un courriel au Dr. Hymers à rlhymersjr@sbcglobal.net
ou vous pouvez lui écrire à son adresse postale à :
P.O. Box 15308, Los Angeles, CA90015.
Ou encore lui téléphoner au (818)352-0452 (en mettant devant
l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays).

Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur. Vous pouvez les utiliser sans la
permission du Dr. Hymers. Cependant, toutes les vidéos du Dr. Hymers sont soumises à
des droits d'auteur et ne peuvent être utilisées que par permission.

Écriture avant le sermon lue par M. Abel Prudhomme : I Thessaloniciens 5:1-6.


GRANDES LIGNES DE

NE DORMEZ PAS - COMME LE FONT LES AUTRES !

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

« C’est pourquoi ne dormons pas, comme font les autres »
(I Thessaloniciens 5:6).

I.   Premièrement, laissez ceux qui sont déjà convertis déclarer, « Ne dormons pas, comme les autres » Matthieu 25:5.

II.  Deuxièmement, nous prions pour que ceux qui ne sont pas encore convertis déclarent, « Ne dormons pas, comme font les autres.»
Éphésiens 5:14; I Corinthiens 2:14.


Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).