Print Sermon

Environ 1.500.000 sermons et vidéos sont téléchargés chaque année sur 1.500.000 ordinateurs dans 215 pays à partir du site www.sermonsfortheworld.com. Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur YouTube, mais laissent bientôt cette chaîne et viennent sur notre site web ; YouTube alimente ainsi notre site web. Ces sermons sont traduits en 36 langues et sont visionnés sur environ 120.000 ordinateurs chaque mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les employer sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment vous pouvez faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les nations musulmanes et hindoues.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net.




LE VÉRITABLE NOÉ ET LE VERITABLE JUGEMENT !

THE REAL NOAH AND THE REAL JUDGMENT !
(French)

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles
le Jour du Seigneur, le dimanche matin 27 avril 2014


Depuis le jour de ma conversion, je sais que le récit de Noé et du déluge sont des récits véritables. Depuis ma plus tendre enfance, j'ai appris à croire en l'évolution darwinienne. Avant que nous n’allions en Arizona en 1949, j'étais malade la moitié du temps avec des maux d'oreille, des problèmes respiratoires et autres maladies. Sans doute tout cela était-il déclenché par le pollen dans l'air et le smog de la région de Los Angeles. Je devais passer de nombreux jours au lit à ne rien faire. Et à l'époque, dans les années 1940, nous n'avions même pas la télévision. Alors ma mère me lisait des heures durant. L'évolution était un de ses thèmes favoris, sur lequel elle aimait toujours à revenir dans ses lectures. Elle lisait à haute voix le voyage de Darwin aux îles Galápagos et même certaines parties simplifiées du livre de Darwin « L’origine des espèces. »

Quand j'ai été un peu mieux, je l'ai supplié de m'amener au Musée d'histoire naturelle à Exposition Park, à l'University of Southern California (USC) – près du centre-ville de Los Angeles.

Alors que je regardais les objets exposés dans ce musée, je devenais encore plus convaincu de la théorie de l'évolution. J'y ai cru de tout mon cœur. Plus tard, lorsque j'ai entendu un prédicateur dire que l'évolution était un canular, j'ai pensé que c’était un imbécile. Mais, encore plus tard, le 28 septembre 1961 exactement, à Biola University, j'ai entendu un autre prédicateur exposer le troisième chapitre de II Pierre. Il a cité le troisième verset qui dit ceci : « Il viendra dans les dernières jours des moqueurs, qui marcheront après leurs propres convoitises. » Il a dit également que ces moqueurs seraient « volontairement ignorants » au sujet de la création de l'homme et de la grande inondation (Déluge) qui avait détruit la presque totalité de la race humaine aux jours de Noé.

Tout à coup, c'était comme si un voile s'était levé et j'ai vu la vérité ! À ce moment-là, j'ai su, sans l'ombre d'un doute, que j'avais cru un mensonge ! Dieu avait aveuglé les esprits des évolutionnistes et des adeptes de l’uniformitarianisme. Quand ma mère a été convertie, elle a eu la même expérience que moi. Elle a dit : « Robert, je ne sais vraiment pas pourquoi nous avons cru en une chose aussi folle ! » L'apôtre Paul a dit : « Dieu leur enverra une puissante séduction, pour qu’ils croient au mensonge » (II Thessaloniciens 2:11). Et au moment de ma conversion, j'ai réalisé que la théorie de l'évolution darwinienne et la négation de la grande inondation, ou déluge, n'étaient rien de plus que de la science fiction. Alors j'ai vu que les écrits de Darwin, de Lyell et d'Huxley n'étaient pas plus réels et véridiques que les histoires de science-fiction de Jules Verne, H. G. Wells ou Isaac Asimov. D’ailleurs, Darwin n'avait aucune formation scientifique. Il a obtenu un Baccalauréat ès Arts en théologie, mais n'a pas pris un seul cours de niveau universitaire en sciences. Pourtant, jusqu'à maintenant, ils s'inclinent devant lui comme un grand scientifique ! Depuis ma conversion, en 1961, je suis convaincu de la vérité absolue du récit biblique de la création de l'homme et de la réalité historique du déluge à l'époque du patriarche Noé.

Quand j'ai appris qu’Hollywood avait sorti un film sur Noé et le déluge, je suis allé le voir. Je ne vais presque jamais regarder les films faits par Hollywood. Ils sont sadiques, pervers, violents et tordus. Personne ne devrait permettre que son esprit soit pollué par les détritus qui sortent des studios d’Hollywood. Mais j'ai senti que je devais voir le film de Noé afin de vous donner une information de première main sur la manière dont on a transformé le récit biblique de Noé et du déluge en un mensonge satanique.

Selon Aaron Klein, dans World Net Daily, le producteur du film « Noé » est athée. Le film retrace l'évolution darwinienne. Il comporte également des éléments de magie noire et d'occultisme. Mathusalem est dépeint ici comme un sorcier. Noé est montré comme un homicide maniaque qui veut détruire les derniers vestiges de l'humanité. Le Dr. Ken Ham dit que le message du film est celui de l'« environnementalisme – qu’il est plus important de sauver les animaux que les êtres humains. » Quant au Dr. Robert L. Sumner, il dit, « Si vous vouliez en savoir plus sur Noé, où iriez-vous chercher ? Et bien certainement dans la Parole de Dieu, où Noé - et son ministère - sont décrits en détail, couvrant ainsi près de la moitié des neuf premiers chapitres de la Bible. C'est une merveilleuse... histoire de la puissance de Dieu, et nous décrit encore assez bien un Dieu qui hait le péché et qui est prêt à envoyer le jugement sur les pécheurs qui rejettent Sa grâce » (Dr. Robert L. Sumner, The Biblical Evangelist, L'évangéliste biblique, mai-juillet 2014, p. 8).

Quelques instants auparavant, M. Prudhomme a lu les 14 premiers versets de la Genèse, au chapitre six, concernant Noé et le déluge. Maintenant je vous invite à ouvrir votre Bible au chapitre 11 de l'épître aux Hébreux, au verset 7. Veuillez vous lever pendant la lecture de la Parole de Dieu.

« Par la foi, Noé, étant averti par Dieu des choses qui ne se voyaient pas encore, poussé par la peur, prépara une arche pour le salut de sa maison ; par laquelle il condamna le monde, et devint héritier de la droiture qui est par la foi » (Hébreux 11:7).

Veuillez vous asseoir. Je voudrais relever trois points importants de ce texte.

I. Premièrement, la foi de Noé.

Le texte s'ouvre sur ces mots, « Par la foi, Noé, étant averti par Dieu des choses qui ne se voyaient pas encore, poussé par la peur, prépara une arche » (Hébreux 11:7). Comment Dieu a-t-Il averti Noé que le déluge allait venir ? Dans Genèse 6:13 on nous dit simplement,

« Dieu dit à Noé : La fin de toute chair est venue devant moi... »

Je pense que Noé a certainement eu l'idée que le jugement viendrait de plusieurs manières. Tout d'abord, Enoch, son arrière-grand-père, avait prêché sur un jugement à venir. Enoch avait prêché que Dieu « exécuterait le jugement sur tous » (Jude 15). Quand nous revenons sur cette déclaration, nous réalisons que l'accomplissement de la prophétie d'Enoch se produira à la seconde venue de Christ. Mais Noé l'aurait compris comme s'appliquant à son époque, comme cela l'était alors, car le jugement que représente le déluge est en effet un type du jugement à venir. Noé savait, pour avoir entendu la prédication d'Enoch, que Dieu s'apprêtait à juger l'humanité. Deuxièmement, Enoch avait donné à son fils le nom de Mathusalem. Arthur W. Pink dit que le nom de Mathusalem signifie (littéralement), « Quand il est mort, il sera envoyé » (Gleanings in Genesis, En glanant dans la Genèse). C'est la traduction du nom de Mathusalem, donnée par Thomas Newberry (1811-1901) son Interlinear Englishman’s Bible, La Bible Interlinéaire pour un Anglais (1883, Hodder & Stoughton). Newberry était très admiré par l'érudit F. F. Bruce. Newberry a suivi la traduction de Samuel Bochart (1599-1667) et d’Henry Ainsworth (1571-1622) dans ses Annotations on the Pentateuch, Annotations sur le Pentateuque. Le Dr. J. Vernon McGee (1904-1988) a dit, « Mathusalem signifie : ‘Quand il est mort, il sera envoyé’. » Qu'est-ce qui sera envoyé ? Le déluge... l'année où Mathusalem est mort est l'année où le grand déluge est arrivé. « ‘Quand il est mort, il sera envoyé’ - voilà la signification de son nom » (J. Vernon McGee, Th.D., Thru the Bible, À travers la Bible, Thomas Nelson Publishers, 1981, volume I, p. 34).

Donc, Noé avait entendu parler de la prédication d'Enoch sur le jugement à venir – et il savait que le nom de Mathusalem signifie que le jugement viendrait peu après la mort de ce patriarche. Et le déluge est venu peu après la mort de Mathusalem, la même année.

La prédication de ces patriarches est la cause de la foi de Noé. La prédication est le principal moyen que Dieu utilise pour nous parler aujourd'hui. L'apôtre Paul dit,

« La foi vient de ce qu'on entend » (Romains 10:17) et,

« Comment entendront-ils sans un prédicateur ? » (Romains 10:14).

Et puis Noé a également été témoin de l'horrible état de péché du monde de son époque. La Bible dit :

« Et le Seigneur vit que la perversité de l’homme était grande sur la terre, et que toute l’imagination des pensées de son cœur n’était que continûment mauvaise » (Genèse 6:5).

« Et Dieu dit à Noé : ‘La fin de toute chair est venue devant moi ; car la terre est pleine de violence par eux ; et voici, je vais les détruire avec la terre’ » (Genèse 6:13).

Et Dieu a aussi utilisé encore une autre manière pour augmenter davantage la foi de Noé. Dans Genèse 6:13 on nous parle de l’Esprit Saint. Cela nous parle de l'Esprit de Dieu qui « ne contestera pas toujours avec l’homme. » Tout ce que cela signifie, c'est que l'Esprit Saint était déjà en train d'agir à l'époque. Dieu utilisait la prédication d'Enoch et de Mathusalem. Il a utilisé la propre vision de Noé regardant le monde plongé dans un profond état de péché. Et Il a envoyé l'Esprit Saint pour parler au cœur de Noé et ouvrir son entendement.

En 1965, je me rappelle avoir entendu à la radio dans ma voiture, une chanson de Barry McGuire. Elle racontait les horreurs de la guerre du Vietnam et la menace d'une guerre nucléaire et bien d'autres choses terribles qui se passaient alors.

Mais dis-moi, redis-moi encore et encore, mon ami,
Ah, que tu ne crois pas que nous soyons à la veille de l'anéantissement.

Je sais que c'est une chanson de rock, et nous ne devrions pas écouter de rock and roll. Mais j'étais un baptiste du Sud et je ne le savais pas à l'époque. J'ai demandé à M. Griffith de la chanter parce que les mots m'ont percé le cœur comme d’une flèche. J'avais écouté la prédication à la radio du Dr. M. R. DeHaan sur la prophétie de la Bible, qui parlait de la Seconde venue de Christ et de la fin du monde. Et puis j'ai entendu cette chanson – et cela m'a vraiment terriblement impressionné ! C'est une chanson horrible, grinçante – et elle m'a vraiment impressionné ! En l’entendant, j'ai garé la voiture sur le bord de la route et j’ai éclaté en larmes ! Je me souviens exactement où je me trouvais quand je l'ai entendue. La voilà ! Veuillez la chanter, M. Griffith !

Le monde oriental, il est en train d'exploser,
La violence s'embrase, les balles sont dans le chargeur.
Tu es assez âgé pour tuer, mais pas assez pour voter.
Tu ne crois pas en la guerre, mais c'est quoi ce canon que tu transportes ?
Et même sur le fleuve Jourdain flottent des cadavres.
Mais dis-moi, Redis-moi encore et encore, mon ami : Ah, que tu ne crois pas que nous soyons à la veille de l'anéantissement.

Ne comprends-tu pas ce que j'essaie de dire ?
Ne ressens-tu pas les peurs qui sont les miennes aujourd'hui ?
S'ils pressent sur le bouton, il n'y a aucune possibilité d'y échapper.
Il n'y aura personne à sauver, quand le monde entier sera dans la tombe.
Regarde autour de toi, mon garçon, ça ne peut que t'effrayer mon gars.
Mais dis-moi, Redis-moi encore et encore, mon ami : Ah, que tu ne crois pas que nous soyons à la veille de l'anéantissement.

Ouais ! Mon sang est si affolé qu'il semble se coaguler.
Je suis assis ici seulement à contempler mais tu ne peux déformer la vérité,
elle ne connait pas de règles. Une poignée de sénateurs ne peut légiférer
et les manifestations à elles seules ne peuvent apporter d'intégration.
Quand le respect envers les hommes se désintègre.
Toute cette folie humaine, c’est simplement trop frustrant.
Mais dis-moi, Redis-moi encore et encore, mon ami : Ah, que tu ne crois pas que nous soyons à la veille de l'anéantissement.

Pense à toute la haine qu'il y a en Chine rouge,
Puis jette un regard autour de Selma, en Alabama !
Tu peux quitter cette terre pour un voyage de 4 jours dans l'espace,
Mais quand tu reviens, c'est (toujours) le même vieil endroit.
Le roulement du tambour, l'orgueil et la honte.
Tu peux enterrer tes morts, mais n'en laisse aucune trace.
Tu peux haïr ton voisin dans l'immeuble à côté, mais n'oublie pas de dire l'action de grâces avant ton repas...

Mais dis-moi, Redis-moi encore et encore, mon ami : Ah, que tu ne crois pas que nous soyons à la veille de l'anéantissement.
    « Eve of Destruction » (La veille de l’anéantissement) par P. F. Sloan, 1965 ;
      chanté par Barry McGuire.

« Mais dis-moi, Redis-moi encore et encore, mon ami : Ah, que tu ne crois pas que nous soyons à la veille de l'anéantissement. » Je pense que c'est exactement ce que Noé a ressenti. Il savait que le jugement et la destruction venaient – tout comme je le savais moi aussi cet été là, en 1965. Mais vous direz, « C'était il y a quarante-neuf ans ! » Et oui, et nous sommes au bord de l’anéantissement depuis plus de 49 ans ! Le monde, à l'époque de Noé, était au bord de l’anéantissement depuis 120 ans (Genèse 6:3). J'en suis aussi convaincu ce matin – sinon plus encore – que je l'étais en 1965 ! J'avais alors 24 ans. J'ai garé la voiture au bord de la route et j'ai éclaté en sanglots ! Nous sommes au bord de l’anéantissement. Noé le savait – et je le savais. Et je le sais maintenant encore plus que jamais ! Le tourbillon de la destruction a aspiré des milliers de nos jeunes dans les horreurs du Vietnam. Le Président Nixon a été aspiré dans ce tourbillon, tout comme les dizaines de milliers de jeunes gens, aspirés par les drogues multiples, la pornographie sans parler de l'avortement sur demande. Depuis lors, notre monde vacille au bord de l’anéantissement. Je le savais en 1965, et maintenant je le sais encore plus que jamais !

« Par la foi, Noé, étant averti par Dieu des choses qui ne se voyaient pas encore, poussé par la peur, prépara une arche pour le salut de sa maison ; par laquelle il condamna le monde, et devint héritier de la droiture qui est par la foi » (Hébreux 11:7).

II. Deuxièmement, la prédication de Noé.

« Par la foi, Noé, étant averti par Dieu des choses qui ne se voyaient pas encore, poussé par la peur, prépara une arche pour le salut de sa maison ; par laquelle il condamna le monde... » (Hébreux 11:7).

« Il condamna le monde. » J'entends des gens dire : « Ne soyez pas si dur ! Ne nous jugez pas ! Ne nous condamnez pas ! » Je suis sûr que Noé l'a aussi entendu ! Mais ils ne l'ont pas écouté ! « Il condamna le monde ! » « Il condamna le monde ! » « Il condamna le monde ! » Nous avons besoin de ce genre de prédication aujourd'hui – la prédication qui condamne le péché ! Billy Graham a été un grand prédicateur des années 1950 et 1960. Un leader évangélique m'a dit que sa prédication était « électrisante » à cette époque. Je pense que nous avons besoin aujourd'hui de prédications électrisantes. Nous avons trop d' « enseignants » de la Bible et trop de personnes pour nous l'« expliquer. » Noé était un prédicateur électrisant ! La Bible appelle Noé « un prédicateur de droiture » (II Pierre 2:5). Écoutez Billy Graham prêcher à New York, au Madison Square Garden, dans les années 1960. Il prêchait sur les jours de Noé et comment les gens vivaient avant le Grand Déluge.

C'était une période où la gourmandise régnait. Jésus a dit qu'ils ne s'occupaient que de manger et de boire. Ils n’étaient intéressés que par les choses matérielles. Ils n’avaient que très peu d'appétit pour Dieu ou pour les choses spirituelles. Leur appétit se tournait plutôt à remplir leur estomac, satisfaire leurs désirs sexuels… et nous, en Amérique et en Europe… nous sommes devenus de gigantesques gloutons. Nos chiens sont mieux nourris que des millions de personnes dans d'autres parties du monde…C'est ce qui se passait dans les jours de Noé...
      Le sexe, également, avait une importance anormale. Jésus a dit qu'ils se mariaient et se donnaient en mariage. Ils sont devenus vils, décadents et dégénérés sexuellement...Jésus a dit : « C'est arrivé une fois dans l'histoire et un déluge est venu. C'est en train de se reproduire dans l'histoire et le jugement viendra.
      Noé croyait en Dieu, au milieu d'une génération perverse et tortueuse, et il a osé prendre parti seul contre tous...Noé était seul, et Dieu est venu à lui un jour et a dit: « Noé, je vais détruire la race humaine avec un déluge »... et la Bible dit que Noé a cru Dieu... La Bible dit que : « …par la foi, Noé, étant averti par Dieu des choses qu'on ne voyait pas encore, et saisi par la peur (Remarquez ce qui l'a remué alors, la peur), a préparé une arche. » Maintenant, si jamais une génération a le droit d'être saisie par la peur et se mettre ne règle avec Dieu, c'est bien notre génération. Les grands titres des journaux nous le crient. Ils nous le prêchent tous les jours... Noé prêchait, avertissant les gens, « repentez-vous, le jugement vient, croyez. » Mais ils ont ri et se sont moqués de lui et ne l'ont pas cru (Billy Graham, The Challenge : Sermons from Madison Square Garden, Le défi : Sermons de Madison Square Garden, Doubleday & Company, Inc., 1969, pp. 162-168).

Noé « condamna le monde » par sa prédication contre le péché. J'aimerais bien que nous ayons plus de prédicateurs de ce genre maintenant ! L'autre jour, le Dr. Cagan m'a dit que, si on ignorait ce qu’il représentait, Billy Graham ne pourrait prêcher comme cela aujourd'hui dans la plupart de nos églises évangéliques d'Amérique. Nous avons glissé très loin dans la mondanité. Maintenant, nos églises sont pleines de membres qui sont encore perdus. Le Dr. Cagan a dit qu'aujourd'hui, ils ne supporteraient pas un jeune Billy Graham. Et je pense même qu'il ne pourrait pas prêcher de cette manière dans la plupart des églises fondamentalistes non plus ! Et il en était de même dans les jours de Noé. Il était « un prédicateur de droiture » (II Pierre 2:5) - mais personne ne s'est repenti. Personne ne s'est détourné du péché pour entrer dans l'arche du Salut. Seuls ses fils et leurs épouses et sa propre femme ont écouté sa prédication et ont été sauvés. Il a « préparé une arche pour sauver sa famille, par laquelle il condamna le monde » (Hébreux 11:7) Écouterez-vous ma prédication ? Vous détournerez-vous loin de la méchanceté et du péché de cette ville ? Vous repentirez-vous et viendrez-vous à Christ – et viendrez-vous à l'église tous les dimanches ? Ou bien périrez-vous dans le déluge de Dieu et le jugement à venir ? Il y a cependant une bonne chose au sujet de ce nouveau film. N'allez pas le voir parce que la plus grande partie est de la « camelote de bas étage. » Mais il y a une bonne chose. Le film montre que le récit de Noé n'est pas un conte pour enfants ! Pas du tout. C'est une histoire sur Dieu qui juge un monde pécheur !

III. Troisièmement, la génération de Noé, son « monde. »

« Par la foi, Noé, étant averti par Dieu des choses qui ne se voyaient pas encore, poussé par la peur, prépara une arche pour le salut de sa maison ; par laquelle il condamna le monde... » (Hébreux 11:7).

Le « monde » fait référence aux gens qui habitaient sur la terre avant le déluge. Le « monde » de l'époque de Noé a été nommé par Christ à titre d'illustration de la manière dont les gens deviendraient avant la fin du monde. Christ a dit qu’avant le jugement final,

« …Ainsi qu'il en a été lors du temps de Noé, ainsi il en sera de la venue du Fils de l'homme également. Mais comme il en était aux jours de Noé, ainsi sera aussi la venue du Fils de l’homme, car comme dans les jours avant le déluge, on mangeait et buvait, on se mariait et on donnait en mariage, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche ; et ils ne réalisèrent rien jusqu’à ce que le déluge arrive et les emporte tous ; il en sera de même à la venue du Fils de l’homme » (Matthieu 24:37-39).

Oui, je sais que beaucoup de contemporains de Noé étaient violents. Oui, je sais qu'ils rejetaient l'œuvre de l'Esprit Saint et qu'ils étaient pleins d'imaginations mauvaises dans leurs cœurs. Mais le pire de tous leurs péchés était le matérialisme. C'est sur quoi le Christ a mis l'importance – leur matérialisme. Tout ce à quoi ils pensaient était de manger et boire, se marier et se donner en mariage. Leurs pensées étaient concentrées uniquement sur les choses de ce monde et de cette vie. Ils n'avaient aucune réflexion sérieuse pour l'éternité. Ils ne pensaient aucunement à Dieu. Ils n'étaient pas intéressés de connaître où leur âme irait après leur mort. Ils étaient comme les jeunes d'aujourd'hui qui ne pensent qu'à des jeux vidéo et sortir en boîte et se divertir, qui ne pensent qu'à leur études et à s'amuser. Ils ne voient aucune raison de réfléchir sérieusement à leur péché. Ils ne voient aucune raison de réfléchir sérieusement à ce qui arrivera à leur âme quand ils mourront.

La Bible enseigne qu'il y a un véritable paradis et un véritable enfer. Où irez-vous après votre mort ? Chacun ira soit au paradis, soit en enfer. Où irez-vous ? Il n'y a qu'une seule façon d'aller au Ciel – et c'est par la foi en Jésus Christ. Pourquoi est-ce vrai ? Parce que personne d’autre que Jésus est mort sur la Croix pour payer le prix de votre péché. Seul le Sang de Jésus peut vous purifier de tout péché aux yeux de Dieu. Seul Jésus peut vous sauver.

Dieu est un Dieu de jugement. Il hait le péché. Il ne peut pas voir péché. Si le prix de vos péchés n'est pas payé par la mort de Christ sur la Croix et lavés par le sang de Christ, vous n'irez pas au Ciel. Jésus a dit, « Nul ne vient au Père, que par moi » (Jean 14:6).

Je vous demande de vous repentir, de vous détourner de votre vie de péché et de venir à Christ par la foi. Mettez votre confiance en Jésus et soyez lavés de votre péché par Son Sang. Et allez dans une église, et allez-y tous les dimanches ! Le vieux cantique que M. Griffith a chanté avant que je ne prêche ce sermon le dit très bien.

Viens, pécheur, perdu et désespéré,
   Le Sang de Jésus peut te rendre libre ;
Car Il a sauvé le pire d'entre tous,
   Quand il a sauvé un perdu comme moi.
Oui je sais, oui je sais,
   Le Sang de Jésus peut purifier le plus vil.
Oui je sais, oui je sais,
   Le Sang de Jésus peut purifier le plus vil.
« Yes, I Know! » (Oui, je sais !) par Anna W. Waterman, 1920.

Êtes-vous intéressés à devenir un véritable chrétien ? Désirez-vous que Jésus vous lave de vos péchés par Son Sang précieux ? Voudriez-vous nous demander comment devenir un véritable chrétien et être purifié de votre péché par Jésus ? Si vous désirez nous parler, veuillez vous lever et venir maintenant vers le fond de l'auditorium. Le Dr. Cagan vous mènera dans un endroit calme où nous pourrons parler et prier. Allez au fond de la salle maintenant. Si vous êtes ici pour la première fois, je m'entretiendrai personnellement avec vous pour répondre à vos questions. Allez au fond de la salle maintenant. Dr. Chan, veuillez prier pour quelqu'un qui voudrait faire confiance à Jésus ce matin. Amen.

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur internet à
www.realconversion.com ou www.rlhsermons.com.
Cliquez sur « Sermons en Français. »

Vous pouvez également envoyer un courriel au Dr. Hymers à rlhymersjr@sbcglobal.net
ou vous pouvez lui écrire à son adresse postale à :
P.O. Box 15308, Los Angeles, CA90015.
Ou encore lui téléphoner au (818)352-0452 (en mettant devant
l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays).

Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur. Vous pouvez les utiliser sans la
permission du Dr. Hymers. Cependant, toutes les vidéos du Dr. Hymers sont soumises à
des droits d'auteur et ne peuvent être utilisées que par permission.

Écriture avant le sermon lue par M. Abel Prudhomme : Genèse 6: 1-4.
Solo chanté avant le sermon par M. Benjamin Kincaid Griffith :
« Yes, I Know! » (Oui, je sais !) par Anna W. Waterman, 1920.


GRANDES LIGNES DE

LE VÉRITABLE NOÉ ET LE VERITABLE JUGEMENT !

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

« Par la foi, Noé, étant averti par Dieu des choses qui ne se voyaient pas encore, poussé par la peur, prépara une arche pour le salut de sa maison ; par laquelle il condamna le monde, et devint héritier de la droiture qui est par la foi » (Hébreux 11:7).

(II Pierre 3:3; II Thessaloniciens 2:11)

I.   Premièrement, la foi de Noé, Hébreux 11:7a ; Genèse 6: 13 ; Jude
15; Romains 10:17, 14; Genèse 6:5, 13, 3 ;

II. Deuxièmement, la prédication de Noé, Hébreux 11:7b; II Pierre 2:5.

III. Troisièmement, la génération de Noé, son « monde, » Hébreux 11:7c;
Matthieu 24:37-39; Jean 14:6.


Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).