Print Sermon

Environ 1.500.000 sermons et vidéos sont téléchargés chaque année sur 1.500.000 ordinateurs dans 215 pays à partir du site www.sermonsfortheworld.com. Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur YouTube, mais laissent bientôt cette chaîne et viennent sur notre site web ; YouTube alimente ainsi notre site web. Ces sermons sont traduits en 36 langues et sont visionnés sur environ 120.000 ordinateurs chaque mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les employer sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment vous pouvez faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les nations musulmanes et hindoues.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net.




LE JOUR OÙ JÉSUS EST MORT

THE DAY JESUS DIED
(French)

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le soir du Jour du Seigneur, le 13 Avril 2014

« Alors il le leur livra pour être crucifié. Ils prirent Jésus et l’emmenèrent. Et portant sa croix, il s’en alla à un endroit appelé l’endroit du Crâne, qui est appelé en hébreu Golgotha : où ils le crucifièrent, et deux autres avec lui, un de chaque côté, et Jésus au milieu » (Jean 19:16 - 18).


Le jour où Jésus est mort sur la Croix est le quatrième jour le plus important dans toute l'histoire de la race humaine. Le premier jour est celui où Dieu créa le premier homme. Le second jour est celui de la chute, quand l'homme a péché et a introduit la mort et la ruine dans le monde. Le troisième jour est celui du Déluge, au temps de Noé. Mais le quatrième jour le plus important est celui où Jésus est mort sur la Croix, sur une colline, juste en dehors des murs de Jérusalem.

Le jour où Christ est mort sur la Croix le cours de l'histoire humaine a pris une autre direction - pour toujours ! Des vies humaines ont été changées, par milliers. Les âmes ont été converties, et le monde n’a plus jamais été le même. Ce soir, nous regarderons en arrière le jour où Christ est mort et nous remarquerons les quatre grands événements qui se sont produits à ce moment-là.

I. Premièrement, l'obscurité est tombée ce jour-là.

La Bible dit :

« Or, depuis la sixième heure (midi), il y eut l’obscurité sur tout le pays, jusqu’à la neuvième heure (trois heure de l'après midi) » (Matthieu 27: 45).

Le Dr J. Vernon McGee dit,

Notre Seigneur a été mis sur la Croix à la troisième heure, ce qui ferait neuf heures le matin. À midi, l'homme avait déjà fait tout qu'il pouvait faire au Fils de Dieu. Alors, à midi, l'obscurité est descendue et cette Croix est devenue un autel sur lequel l'Agneau qui ôte le péché du monde a été offert (Thru the Bible, À travers la Bible, Thomas Nelson, 1983, volume IV, p. 148).

Matthieu, Marc, et Luc nous disent que l'obscurité est tombée « sur toute la terre » de midi jusqu'à trois heures de l’après midi, le jour où Jésus est mort. Le Dr John MacArthur, bien qu'il soit incorrect sur le sang du Christ, parle correctement de cette obscurité,

Ceci ne pouvait pas avoir été provoqué par une éclipse, parce que les Juifs employaient un calendrier lunaire, et la Pâque est toujours tombée sur la pleine lune, ce qui rend une éclipse hors de question. C'était une obscurité surnaturelle (MacArthur Study Bible, La Bible d’étude de MacArthur, note sur Luc 23:44).

L'obscurité surnaturelle, celle qui est tombée sur la terre quand Christ est mort, nous rappelle le douzième miracle produit sous Moïse, avant que les enfants d'Israël ne quittent l'Égypte :

« Et le Seigneur dit à Moïse : ‘Étends ta main vers le ciel, et que l’obscurité soit sur le pays d’Égypte, une telle obscurité laquelle puisse être palpée...’ Et Moïse étendit sa main vers le ciel, et il y eut une épaisse obscurité dans tout le pays d’Égypte, pendant trois jours… » (Exode 10:21 - 22).

Dieu a envoyé cette obscurité au temps de Moïse. Et Dieu a envoyé la même obscurité sur toute la terre quand Jésus est mort sur la Croix. Comme le dit le Dr. Watts :

Que le soleil se cache dans l'obscurité, et obscure les gloires,
Quand Christ, le Créateur puissant, mourut pour l'Homme,
Vile créature du péché.
“Alas! And Did My Saviour Bleed?”
     (Hélas ! Et mon Sauveur a-t-Il répandu Son Sang ?) par Isaac Watts, D.D., 1674-1748).

II. Deuxièmement, le voile s'est déchiré dans le temple ce jour-là.

La Bible dit :

« Et, voici, le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut jusqu’en bas, et la terre trembla, les rochers se fendirent » (Matthieu 27:51).

À l'intérieur du temple il y avait un immense et épais rideau. Le Dr. John Rice nous dit, au sujet du temple :

Il nous est dit que le sanctuaire, ou le temple proprement dit, était d'environ quatre-vingt-dix pieds de long (27,5m env), trente pieds de large (9,2m env) et quatre-vingt-dix pieds de haut… le sanctuaire était divisés en deux parties. Les soixante premiers pieds (18,3m env) comprenaient le Lieu Saint… Un grand voile séparait le Lieu Saint de l'autre tiers du bâtiment, du Saint des Saints, ou de l'endroit le plus Sacré (Dr. John R. Rice, The King of the Jews: A Commentary on Matthew, Le Roi des Juifs : Un commentaire sur Matthieu, Sword of the Lord, 1955, p. 479).

Le Dr. Rice continue pour préciser que personne ne pouvait entrer dans le Saint des Saints, excepté le grand prêtre. Et le grand prêtre pouvait seulement y entrer une fois par an, le Jour de l'Expiation. Puis, le Dr. Rice dit,

Quand Christ est mort sur la Croix, alors « ...le voile du temple s’est déchiré en deux, depuis le haut jusqu’en bas » (Matthieu 27:51). Étant déchiré en commençant par le haut, il est clair que cela montre que Dieu Lui-même a déchiré le voile… quand le voile a été déchiré de haut en bas, alors toute séparation entre Dieu et l'homme a été enlevée pour ceux qui sont disposés à venir à Dieu par Christ (ibid., page 480).

III. Troisièmement, un tremblement de terre a frappé ce jour-là.

La Bible dit :

« La terre trembla et les rochers se fendirent » (Matthieu 27: 51).

Ce tremblement de terre est peut être impliqué dans la déchirure du voile. Je pense que c'est correct. Mais comme le dit Edersheim, « Bien que le tremblement de terre puisse en fournir une base physique, la déchirure du voile du temple… a réellement été accomplie par la main de Dieu » (Alfred Edersheim, The Life and Times of Jesus the Messiah, La vie et l’époque de Jésus le Messie, Eerdmans, 1945, volume II, p. 611). Edersheim a précisé que le voile était de l'épaisseur de la paume de la main d'un homme (2 pouces ½ - 13 cm environ). « Si le voile était tel que décrit dans le Talmud, il ne pourrait pas avoir été déchiré en deux par un simple tremblement de terre » (ibid.).

La déchirure du voile est venue juste « …quand, pendant le sacrifice du soir, le prêtre officiant est entré dans le lieu Saint, pour y brûler de l'encens, ou peut être accomplir une autre tâche » (ibid.). La déchirure du voile a fait une impression terrible sur ces prêtres juifs. Le Dr. Charles C. Ryrie dit qu'un « des résultats de cette déchirure surnaturelle du voile est rapportée dans Actes 6:7, où on nous dit, 'Une grande compagnie des prêtres obéissait à la foi' » (cf. Ryrie Study Bible, La Bible d'étude de Ryrie, notes sur Matthieu 27:51).

Quand Christ est mort, le voile a été déchiré en deux. Vous pouvez à présent venir à Dieu, parce que Christ est maintenant le médiateur. Il n'y a plus aucun voile entre vous et Dieu. Jésus est entre vous et Dieu. Venez à Jésus et Il vous mènera directement dans la présence de Dieu.

« Car il y a un seul Dieu, et un seul médiateur entre Dieu et les hommes, l’homme – Christ Jésus » (I Timothée 2:5).

IV. Quatrièmement, Jésus a parlé de la Croix en ce jour-là.

Les capitaines du temple sont venus et L'ont arrêté sur la base de fausses accusations. Ils L'ont traîné chez le grand prêtre, ils ont craché sur Lui et L'ont aussi frappé au visage avec leurs poings. Parce que les Juifs n'avaient aucun pouvoir officiel, ils l'ont amené devant le gouverneur romain, Ponce Pilate. Pilate a interrogé Jésus, et L'a prononcé innocent et a essayé de lui sauver la vie. Il a fait châtier Jésus, pensant que les chefs des prêtres seraient ainsi satisfaits. Et les soldats l’ont fouetté et ont tressé une couronne d’épines qu'ils posèrent sur Sa tête, et Le vêtirent d’un manteau de pourpre. Pilate l'a exposé à la foule pour lui montrer comment Il avait été battu, pensant qu'ils auraient ainsi pitié de Jésus. Puis Pilate s'est écrié, « Je ne trouve aucun crime en lui » (Jean 19:4). Quand les chefs des prêtres L'ont vu, ils ont crié, « Crucifie-Le ! Crucifie-Le ! » Pilate leur dit, « Prenez-Le et crucifiez-Le ; quant à moi, je ne trouve aucun défaut en Lui. » Les leaders juifs se sont écriés, « Si tu laisses partir cet homme, tu n'es pas l'ami de César. Celui qui se proclame roi parle contre César. » Pilate leur répondit, « Je crucifierai donc votre roi ? » Les chefs des prêtres dirent, « Nous n'avons d'autre roi que César. » Alors Pilate livra Jésus aux soldats qui Le conduisirent au Calvaire pour y être crucifié.

Jésus a souffert de grandes souffrances et une horrible agonie alors qu'Il était cloué à la Croix. Mais pendant qu'Il souffrait, Il prononça ces paroles,

La première - le pardon

« Et quand ils furent arrivés au lieu, qui est appelé Calvaire, là ils le crucifièrent, et les malfaiteurs, l’un à main droite, et l’autre à gauche. Et Jésus dit, ‘Père, pardonne-leur ; car ils ne savent pas ce qu'ils font.’ Et ils se partagèrent ses vêtements, et les tirèrent au sort » (Luc 23:33 - 34).

C'est la raison pour laquelle Jésus est allé à la Croix - pour le pardon de nos péchés. Puis, délibérément, Il est allé à la Croix, pour payer la complète rançon de votre péché.

La seconde - le salut

« Et l’un des malfaiteurs pendus l’injuriait, disant : ‘Si tu es Christ, sauve-toi toi-même, et nous avec.’ Mais l’autre, répondant, le reprit, en disant : ‘Ne crains-tu pas Dieu, voyant que tu es sous la même condamnation ? Nous y sommes justement ; car nous recevons la récompense requise pour nos œuvres ; mais cet homme n’a rien fait de mal.’ Et il disait à Jésus : ‘Seigneur, souviens-toi de moi, quand viendras dans ton royaume’ ; Et Jésus lui dit : ‘En vérité, je te le dis, aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis’ » (Luc 23:39 - 43).

Jésus est mort sur la Croix pour sauver les pécheurs. Le premier pécheur qu'Il a sauvé est le voleur qui a cru, pendu sur la croix à côté de Lui. Beaucoup de gens pensent qu'ils peuvent apprendre à être sauvés. Mais ce voleur n'a pas appris grand’chose. Il a simplement fait confiance à Jésus. D'autres pensent qu'ils doivent avoir un certain sentiment ou changement intérieur. Mais le voleur n'avait rien de tout cela. Il a simplement fait confiance à Jésus.

La troisième - l'affection

« Or se tenaient près de la croix de Jésus sa mère, et la sœur de sa mère, Marie, la femme de Cléopas, et Marie de Magdala, Quand Jésus donc vit sa mère et près d’elle le disciple qu’il aimait, il dit à sa mère : ‘Femme, voilà ton fils !’ Puis il dit au disciple, ‘Voilà ta mère !’ Et à partir de cette heure, ce disciple la prit chez lui » (Jean 19:25 - 27).

Jésus dit à Jean de prendre soin de Sa mère. Jésus veut que nous prenions soin l'un l'autre dans l'église locale.

La quatrième - la propitiation

« Or, depuis la sixième heure, il y eut obscurité sur tout le pays, jusqu’à la neuvième heure. Et vers la neuvième heure, Jésus s’écria d’une voix forte, disant : ‘Éli, Éli, lama sabachthani ?’ c’est-à-dire : ‘Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?’ » (Matthieu 27:45-46).

Les cris d'angoisse de Jésus montrent qu'Il a été séparé de Dieu le Père pendant qu'Il devenait le sacrifice propitiatoire pour notre péché.

La cinquième - la souffrance

« Après cela, Jésus, sachant que toutes choses étaient maintenant accomplies, dit, afin que l’écriture soit accomplie, ‘J’ai soif.’ Or il y avait là un vase plein de vinaigre. Ils emplirent de vinaigre une éponge, et la mirent sur de l’hysope, et la présentèrent à sa bouche » (Jean 19:28 - 29).

Cela témoigne de la grande souffrance que dut endurer Jésus pour payer la complète rançon de vos péchés.

La sixième - l'expiation

« Et après que Jésus eut pris le vinaigre, il dit, ‘Tout est accompli’ : et il baissa sa tête, et rendit l’esprit » (Jean 19:30).

Tout ce qui était requis pour notre salut était maintenant accompli. Il n'y a plus rien à faire pour une personne perdue que de faire confiance à Jésus.

La septième - l'engagement du Père

« Et lorsque Jésus s’écria d’une voix forte, il dit : ‘Père, en tes mains je remets mon esprit’ ; et ayant dit cela, il rendit l’esprit » (Luc 23:46).

Un centurion était là, qui avait vu beaucoup de crucifixions. Son cœur était endurci. Mais il n'avait jamais vu quelqu'un mourir de la manière de Jésus. Le centurion leva les yeux vers le corps maintenant mort de Jésus pendu à la Croix. Et les larmes coulant sur ses joues, il s'écria,

« Vraiment cet homme était le fils de Dieu » (Marc 15:39).

Puissiez-vous faire confiance au Fils de Dieu et soyez sauvé de votre péché par Son sacrifice et par Son Sang. Amen.

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur internet à
www.realconversion.com ou www.rlhsermons.com.
Cliquez sur « Sermons en Français. »

Vous pouvez également envoyer un courriel au Dr. Hymers à rlhymersjr@sbcglobal.net
ou vous pouvez lui écrire à son adresse postale à :
P.O. Box 15308, Los Angeles, CA90015.
Ou encore lui téléphoner au (818)352-0452 (en mettant devant
l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays).

Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur. Vous pouvez les utiliser sans la
permission du Dr. Hymers. Cependant, toutes les vidéos du Dr. Hymers sont soumises à
des droits d'auteur et ne peuvent être utilisées que par permission.

Écriture avant le sermon lue par M. Abel Prudhomme : Marc 15:25-39.
Solo avant le sermon chanté par M. Benjamin Kincaid Griffith :
« A Crown of Thorns » (Une couronne d'épines)
par Ira F. Stanphill, 1914-1993 (modifié par le pasteur).


GRANDES LIGNES DE

LE JOUR OÙ JÉSUS EST MORT

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

« Alors il le leur livra pour être crucifié. Ils prirent Jésus et l’emmenèrent. Et portant sa croix, il s’en alla à un endroit appelé l’endroit du Crâne, qui est appelé en hébreu Golgotha : où ils le crucifièrent, et deux autres avec lui, un de chaque côté, et Jésus au milieu » (Jean 19:16 - 18).

I.   Premièrement, l'obscurité est tombée ce jour-là, Matthieu 27:45;
Exode 10:21-22.

II.  Deuxièmement, le voile s'est déchiré dans le temple ce jour-là,
Matthieu 27: 51a.

III. Troisièmement, un tremblement de terre a frappé ce jour-là,
Matthieu 27:51b; I Timothée 2:5.

IV.  Quatrièmement, Jésus a parlé de la Croix ce jour-là, Jean 19:4 ;
Luc 23:33-34, 39-43; Jean 19:25-27; Matthieu 27:45-46;
Jean 19:28-29, 30; Luc 23:46; Marc 15:39.


Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).