Print Sermon

Environ 1.500.000 sermons et vidéos sont téléchargés chaque année sur 1.500.000 ordinateurs dans 215 pays à partir du site www.sermonsfortheworld.com. Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur YouTube, mais laissent bientôt cette chaîne et viennent sur notre site web ; YouTube alimente ainsi notre site web. Ces sermons sont traduits en 36 langues et sont visionnés sur environ 120.000 ordinateurs chaque mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les employer sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment vous pouvez faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les nations musulmanes et hindoues.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net.




L'HORREUR DE GETHSÉMANÉ

THE HORROR OF GETHSEMANE
(French)

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le matin du Jour du Seigneur, le 30 mars 2014.

« Qui durant les jours de sa chair, lorsqu’il offrit avec de grands cris et des larmes, des prières et des supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort, et ayant été entendu en ce qu’il craignait » (Hébreux 5:7)


La nuit avant que Jésus ne meure sur la croix, Il a emmené Ses disciples dans l'obscurité, presque les ténèbres, du Jardin de Gethsémané. C'était très tard, probablement déjà minuit. Jésus a laissé huit de Ses disciples à l'orée du Jardin. Puis Il a pris Pierre et Jacques et Jean avec Lui, plus avant dans le Jardin. « Et il commença à être dans un grand émoi et fort accablé » (Marc 14:33). Il dit à ces trois disciples, « Mon âme est extrêmement triste jusqu’à la mort ; demeurez ici et veillez. » (Marc 14:34). Il fit quelques pas de plus et tomba à terre. Il priait, en agonie, que si possible la coupe puisse passer de lui » (Marc 14:35). Je crois que ce temps de prière dans le Jardin de Gethsémané a duré environ une heure - car Jésus leur dit, après les avoir trouvés endormis, « Ne pouviez-vous pas veiller une heure avec moi ? » (Matthieu 26:40).

Quelque chose d'horrible est arrivée à Jésus - à minuit dans ce Jardin de Gethsémané. Jésus a dit, « Mon âme est extrêmement triste jusqu’à la mort ; demeurez ici et veillez » (Matthieu 26:38). Le terme grec « perilupos » signifie « entouré de douleurs de toute part. » Il pourrait dire avec le Psalmiste, « Les souffrances de l’enfer m’avaient saisi » (Psaume 116:3). Des vagues et des cataractes de douleur passaient sur Lui. Au-dessus de Lui, en dessous de Lui, autour de Lui, à l'extérieur de Lui, et en Lui - tout n’était que douleur - même jusqu’à la mort - tant de douleur qu'Il a été presque tué par elle ! Il n'y avait aucune possibilité de s'en échapper ! Aucune peine ne pourrait être pire que celle-ci ! Ainsi, Il était tellement englouti dans cette horreur, que « Sa sueur était comme des grumeaux de sang coulant sur le sol » (Luc 22:44).

Oui, la Bible nous dit que Jésus était « un homme de douleurs et sachant ce qu’est la souffrance » (Ésaïe 53:3). Mais il ne marchait pas avec un visage long et triste. Il connaissait la souffrance. Il connaissait la douleur. Mais la majeure partie du temps, Jésus était un homme paisible et heureux. Il avait participé à tant de fêtes que les Pharisiens s’étaient plaints et avaient dit, « Il mange avec les publicains et les pécheurs » (Matthieu11:19, etc., etc.)

Mais à Gethsémané tout a changé. Sa paix s'en est allée. Sa joie s'est transformée en tourments. « Perilupos » - entouré de toute part par la douleur - englouti par cette horreur !

Cependant, durant Sa vie entière, c'est à peine si Jésus n’avait jamais dit un mot sur la douleur ou la dépression. Mais alors, dans ce Jardin, tout est changé. Il crie à Dieu avec des larmes, « S’il est possible que cette coupe passe loin de moi » (Matthieu 26:39). Il ne s'était jamais plaint auparavant. Mais maintenant, Il prie avec ferveur et « Sa sueur était comme de larges grumeaux de sang coulant sur le sol » (Luc 22:44). Pourquoi ? Pourquoi ? Jésus, Jésus, quelle est donc la cause de Ta douleur ?

Le Dr. Gill a dit que c'était parce que Satan est entré dans le Jardin. À notre époque, Mel Gibson, dans son film « La passion du Christ, » a dépeint Satan entrant dans le Jardin comme un serpent, pour tourmenter Jésus dans l'obscurité de Gethsémané. Mais rien de cela n'est dans la Bible. Certains citent Luc 22:53, quand Jésus dit aux soldats qui sont venus au Jardin pour L'arrêter, « Ceci est ton heure, et la puissance des ténèbres » (Luc 22:53). Ils ont raison de dire que ceci se rapporte à Satan. Mais notez ce que Christ a dit aux soldats qui sont venus pour l’arrêter à Gethsémané après Sa lutte et Sa sueur comme des grumeaux de sang. À la fin de Son agonie dans le Jardin, Jésus dit aux soldats, « Mais ceci est votre heure et la puissance des ténèbres » (Luc 22:53). Ainsi Satan est venu après l'agonie de Christ dans le Jardin. Judas est devenu possédé du démon (réellement possédé par Satan) quelques jours plus tôt. On dit dans Luc 22:3, « Satan est alors entré dans Judas. » Satan est venu dans le Jardin après la terrible lutte de Christ, en possession de Judas et amenant les soldats pour arrêter Jésus et Le traiter honteusement.

Ainsi, nous sommes encore à nous demander pourquoi Jésus était ainsi tellement tourmenté qu'une sueur de sang a coulé de son front alors qu'Il priait pour être délivré. Je suis convaincu que la réponse se trouve dans notre texte. Dans le Jardin, Jésus a prié en disant, « Ô, mon Père, s’il est possible que cette coupe passe loin de moi » (Matthieu 26:39). Quelle était cette « coupe » ? C'était Ses souffrances sur la Croix le jour suivant, Sa prière n'a pas été exaucée. Si la « coupe » était la délivrance de Satan cette nuit-là, Sa prière n'a pas été exaucée, parce que des hommes possédés par le démon L'ont emmené pour être crucifié. Notre texte, dans Hébreux 5:7, donne une partie de la réponse. Veuillez vous lever et lire à haute voix ces versets.

« Qui durant les jours de sa chair, lorsqu’il offrit avec de grands cris et des larmes, des prières et des supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort, et ayant été entendu en ce qu’il craignait » (Hébreux 5:7)

Veuillez vous assoir. Maintenant, le verset nous dit que Jésus a prié cette prière « durant les jours de sa chair, » c'est à dire alors qu'Il vivait sur cette terre. Nous apprenons également qu'il a prié avec « des gémissements et des larmes » pour être sauvé de la mort - ainsi cette prière a été formulée avant qu'Il n'ait été crucifié. Le verset nous dit également que Sa prière a été entendue, et que Dieu l'a sauvé de la mort. Le Dr. J. Oliver Buswell, un théologien bien connu, a dit,

Une transpiration aussi profuse et extrême, telle que Luc la décrit [dans le Jardin de Gethsémané] est caractéristique d'un état de choc tel qu'il signifie que la victime est en danger imminent de s'effondrer ou même de mourir… notre Seigneur Jésus Christ, se trouvant dans cet état physique extrême, a prié dans le Jardin pour être sauvé de la mort, afin qu'Il puisse accomplir Son dessein sur la croix (J. Oliver Buswell, Ph.D., Systematic Theology of the Christian Religion, Théologie systématique de la religion chrétienne, Zondervan, 1971, partie III, P. 62).

Le Dr. John Rice a dit virtuellement la même chose.

Jésus était accablé et lourd, et son âme « triste même à la mort, » c'est-à-dire, qu'Il était littéralement mort de chagrin… Jésus a prié que la coupe de la mort passe loin de Lui cette nuit-là pour qu'Il puisse vivre de manière à mourir sur la croix le jour suivant (John R. Rice, D.D., The Gospel According to Matthew, L’Évangile selon Matthieu, Sword of the Lord, 1980, p. 441).

Dr. Buswell a dit,

Cette interprétation concorderait avec Hébreux 5:7, et cela me semble la seule interprétation qui puisse s'harmoniser ainsi (ibid.).

Le Dr. Rice a dit,

On le voit très clairement dans Hébreux 5:7, où il est dit que Jésus, « Offrit avec de grands cris et des larmes, des prières et des supplications à Celui qui pouvait le sauver de la mort, et ayant été entendu en ce qu’il craignait. » Sur le point de mourir dans le Jardin de Gethsémané, Jésus a prié que la coupe de la mort passe loin de Lui cette nuit-là pour qu'Il puisse vivre de manière à mourir sur la croix le jour suivant L’Écriture dit qu’« il a été entendu » ! Dieu a répondu à Sa prière (ibid.).

« Voyez le Fils de Dieu dans la souffrance,
   Haletant, gémissant, suant le Sang !
Les profondeurs illimitées de la grâce divine !
   Jésus, quel amour est le Tien !
« Thine Unknown Sufferings» (Tes souffrances inconnues)
      par Joseph Hart, 1712-1768).

Mais nous devons encore expliquer pourquoi Jésus a tellement souffert cette nuit-là. Voici ce que je pense qui est arrivé à Jésus. Je crois que c'est là que,

« Le Seigneur… le Seigneur... a placé sur lui l’iniquité de nous tous » (Ésaïe 53:6).

« Sûrement il a porté nos souffrances, et s’est chargé de nos douleurs » (Ésaïe 53:4).

Mais quand les a-t-Il portées ? Il les a portées à Gethsémané, et Il les a portées à la Croix le matin suivant.

«Qui lui-même a porté nos péchés en son corps sur l’arbre » (I Pierre 2:24).

Mais nos péchés ont été placés « en son propre corps » la nuit d’avant, dans le Jardin de Gethsémané. Il a porté nos péchés de Gethsémané à la Croix !

C'est Seul que le Sauveur a prié dans les ténèbres Gethsémané ;
   C’est Seul qu’Il a vidé la coupe amère, et a souffert pour moi ;
Seul, Seul, Il a tout porté entièrement Seul ;
   Il s'est donné pour sauver les Siens ;
Il a souffert, versé Son sang et Il est mort, Seul, Seul.
      « Alone » (Seul) par Ben H. Price, 1914.

Le Dr. John Gill (1697-1771) a dit,

Alors Il est meurtri, et mis en peine par son Père : Ses douleurs commencent maintenant, parce qu'elles n'ont pas fini ici, mais sur la croix,…et elles sont considérables ; avec le poids des péchés des Siens, et le sens de la colère divine qui l'oppresse et l'accable. Son esprit s'en est presque allé ; Il est au bord de l'évanouissement, Il plonge dans l'inconscience et la mort ; son cœur défaille… Son âme est assaillie par les péchés des Siens ; ces derniers ont prise sur Lui, et Le submerge... les douleurs de la mort et de l'enfer L’enserrent de tout côté, pour autant que le moindre degré de réconfort lui est refusé... de sorte que Son âme est accablée de douleur ; Son grand cœur est prêt à se briser ; Il est porté au seuil même de la mort..., à la poussière de la mort ; et Ses douleurs ne l'ont pas quitté, jusqu'à ce que Son âme et Son corps ne soient séparés (John Gill, D.D., An Exposition of the New Testament, Une exposition du Nouveau Testament, The Baptist Standard Bearer, volume I, p. 334).

On peut ainsi voir ce que Jésus a fait pour nous sauver de la colère de Dieu, du jugement de nos péchés, et de la punition éternelle en enfer. Il a souffert à votre place, en tant que substitut. Sa douleur du fait d'autrui, à votre place, a commencé dans le Jardin de Gethsémané, où Il a reçu sur Lui nos péchés et les a pris à la Croix le matin suivant.

Mes amis, nous approchons de Pâques ce dimanche, le jour où Jésus S'est relevé d'entre les morts. Mais Sa résurrection des morts ne signifiera rien pour vous à moins que vous ne réalisiez qu'Il a souffert terriblement à Gethsémané et sur la Croix pour vous sauver de la punition de vos péchés. Que devez-vous faire pour que Jésus devienne votre substitut ? Vous devez tomber à Ses pieds et Lui faire confiance avec votre vie entière !

Vois, sur Son front, Ses mains, Ses pieds,
   La peine et l'amour s'entremêler en gouttes de sang :
Telle peine et tel amour se sont-ils jamais rencontrés,
   Ou des épines n'ont-elles composé une couronne aussi précieuse ?
« When I Survey the Wondrous Cross »
   (Quand je contemple cette merveilleuse Croix)
      par Isaac Watts, D.D., 1674-1748).

Si vous voulez parler avec nous sur la manière de faire confiance à Jésus, levez-vous et venez à l'arrière de la salle. Le Dr. Cagan vous emmènera dans une autre pièce où nous pouvons prier et parler. Veuillez aller maintenant. Dr. Chan, voulez-vous prier pour quelqu'un qui voudrait faire confiance à Christ ce matin pour être sauvé. Amen.

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur internet à
www.realconversion.com ou www.rlhsermons.com.
Cliquez sur « Sermons en Français. »

Vous pouvez également envoyer un courriel au Dr. Hymers à rlhymersjr@sbcglobal.net
ou vous pouvez lui écrire à son adresse postale à :
P.O. Box 15308, Los Angeles, CA90015.
Ou encore lui téléphoner au (818)352-0452 (en mettant devant
l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays).

Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur. Vous pouvez les utiliser sans la
permission du Dr. Hymers. Cependant, toutes les vidéos du Dr. Hymers sont soumises à
des droits d'auteur et ne peuvent être utilisées que par permission.

Écriture avant le sermon lue par M. Abel Prudhomme : Marc 14:32-38.
Solo avant le Sermon chanté par M. Benjamin Kincaid Griffith :
“Tis Midnight, and on Olive’s Brow” par William B. Tappan, 1794-1849.


Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).