Print Sermon

Environ 1.500.000 sermons et vidéos sont téléchargés chaque année sur 1.500.000 ordinateurs dans 215 pays à partir du site www.sermonsfortheworld.com. Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur YouTube, mais laissent bientôt cette chaîne et viennent sur notre site web ; YouTube alimente ainsi notre site web. Ces sermons sont traduits en 36 langues et sont visionnés sur environ 120.000 ordinateurs chaque mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les employer sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment vous pouvez faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les nations musulmanes et hindoues.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net.




LE RAPPORT REJETÉ

(SERMON N°2 SUR ÉSAÏE 53)
THE REJECTED REPORT
(SERMON #2 ON ISAIAH 53)
(French)

par Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles
Le jour du Seigneur, le dimanche soir 3 mars 2013

« Qui a cru à notre publication ? et à qui le bras du Seigneur a-t-il été révélé ? » (Ésaïe 53:1).


Ésaïe parle ici de l'Évangile de Christ. Dimanche dernier, j'ai prêché sur les trois derniers versets du chapitre 52 où le prophète annonce les souffrances du Christ, dont le « visage était plus meurtri que celui d’aucun homme ainsi que son apparence, plus que celle d’aucun fils d’homme » (Ésaïe 52: 14). Il s'agit d'une image de Jésus, battu et crucifié pour nos péchés, puis ressuscité d'entre les morts, « exalté et élevé, et... élevé au dessus de toute chose » (Ésaïe 52: 13). Mais ici, dans notre texte, le prophète déplore le fait que peu croirait ce message de l'Évangile.

Le Dr. Edward J. Young était un érudit de l'Ancien Testament, un camarade de classe et ami de mon ancien pasteur, le Dr Timothy Lin. Commentant notre texte,

« Qui a cru à notre publication? et à qui le bras du Seigneur a-t-il été révélé ? » (Ésaïe 53:1).

Le Dr Young disait que ce texte relève « plus d'une exclamation que d'une question. IL ne demande pas non plus une réponse négative, mais vise simplement à attirer l'attention sur le petit [nombre] de véritables croyants dans le monde... le prophète [est] représentatif de son peuple, exprimant la consternation que si peu croit » ( Edward J. Young, Ph.D., The Book of Isaiah, Le livre d'Ésaïe, William B. Eerdmans Publishing Company, 1972, volume 3, p. 240).

« Qui a cru à notre publication? et à qui le bras du Seigneur a-t-il été révélé ? » (Ésaïe 53 :1).

Le mot « rapport » signifie ici « le message proclamé. » Luther le traduit comme « notre prédication » (Young, ibid.). « Qui a cru à notre prédication ? et le parallèle à cette question, dans notre texte, est le suivant « ...à qui le bras du Seigneur a-t-il été révélé ? » Le bras du Seigneur est une expression qui fait référence à la force de Dieu. Qui a cru à notre publication? Et à qui le bras du Seigneur a-t-il été révélé ? » À qui la force salvatrice de Christ a-t-elle été révélée ?

« Qui a cru à notre publication? et à qui le bras du Seigneur a-t-il été révélé ? » (Ésaïe 53:1).

Ce verset montre que vous devez croire tout d'abord en la prédication de l'Évangile et ensuite être convertis par la puissance de Dieu en Christ. Et pourtant, la question même du prophète montre que très peu croira et sera converti.

« Qui a cru à notre publication? et à qui le bras du Seigneur a-t-il été révélé ? » (Ésaïe 53:1).

I. Premièrement, très peu a cru et a été converti au cours du ministère terrestre de Christ.

Jésus est venu au tombeau de Lazare. Cet homme était mort depuis quatre jours. Jésus leur a dit alors, « Ôtez la pierre » (Jean 11:39). Mais la sœur de Lazare voulait l'arrêter. Elle a dit : « Seigneur, il sent déjà mauvais : car il est mort depuis quatre jours » (ibid.). Mais ils ont obéi à Jésus et ont enlevé la pierre qui couvrait l'ouverture de la tombe. Puis Jésus « s'écria d'une voix forte, Lazare, viens ici… Et celui qui était mort sortit, les mains et les pieds liés de bandes, et le visage enveloppé d’un linge. Jésus leur dit, ‘Déliez-le, et laissez-le aller’ » (Jean 11:43-44).

« Alors les chefs des prêtres et les pharisiens assemblèrent le conseil, et dirent : Que faisons-nous? car cet homme fait beaucoup de miracles.? » (Jean 11:47).

Ils avaient vu combien de miracles Il avait fait et avaient peur que les gens du commun le suivent Lui, plutôt qu'eux.

« Depuis ce jour-là donc ils prirent conseil ensemble afin de le faire mourir » (Jean 11:53).

Le chef des prêtres et les Pharisiens ont commencé à tenir des réunions ensemble sur la meilleure façon de se débarrasser de Jésus, « afin de Le faire mourir. » L'apôtre Jean dit,

« Bien qu’il ait fait tant de miracles devant eux, malgré tout ils ne crurent pas en Lui. : afin que soit accomplie la parole d’Ésaïe le prophète, qu’il énonça, Seigneur, qui a cru à notre prédication ? et à qui le bras du Seigneur a été révélé ? » (Jean 12:37-38)

Ils Le virent miraculeusement nourrir les cinq mille personnes. Ils Le virent guérir les lépreux et ouvrir les yeux des aveugles. Ils Le virent chasser les démons et relever les paralysés à une pleine santé. Ils Le virent relever le fils de la veuve d'entre les morts. Non seulement ils Le virent transformer l'eau en vin, mais ils L'entendirent également,

« …enseignant dans leurs synagogues, prêchant l’évangile du royaume, et guérissant toute maladie et toute infirmité parmi le peuple » (Matthieu 9:35).

Et pourtant, depuis la résurrection d'entre les morts de Lazare «... ils prirent conseil ensemble afin de le faire mourir » (Jean 11:53).

« Bien qu’il ait fait tant de miracles devant eux, malgré tout, ils ne crurent pas en lui : afin que soit accomplie la parole d’Ésaïe le prophète, qu’il énonça, Seigneur, qui a cru à notre prédication ? et à qui le bras du Seigneur a été révélé ? » (Jean 12:37-38)

Seulement quelques uns ont cru et ont été convertis au cours du ministère terrestre de Christ.

II. Deuxièmement, très peu a cru et a été converti au temps des apôtres.

Veuillez ouvrir votre Bible à Romains 10:11-16 et vous lever pendant la lecture de ce grand passage des Écritures,

« Car l'Écriture dit : quiconque croit en lui ne sera mis à honte. Car il n’y a point de différence entre le Juif et le Grec, car le même Seigneur de tous est riche envers tous ceux qui l’invoquent. Car quiconque invoquera le nom du Seigneur, sera sauvé. Comment donc invoqueront-ils celui auquel ils n’ont pas cru ? Et comment croiront-ils en celui dont ils n’ont pas entendu parler? Et comment entendront-ils sans un prédicateur ? Et comment prêcheront-t-ils, à moins qu’ils ne soient envoyés ? selon qu’il est écrit : ‘Combien sont beaux les pieds de ceux qui prêchent l’évangile de paix, et apportent de bonnes choses !’ Car Ésaïe dit : ‘Seigneur, qui a cru à notre rapport ? qui a cru à notre prédication ?’ » (Romains 10:11-16).

Veuillez vous asseoir.

Remarquez qu’au verset 12, ce passage de l'Écriture dit,

« Car il n’y a point de différence entre le Juif et le Grec, car le même Seigneur de tous est riche envers tous ceux qui l’invoquent » (Romains 10:12).

Ceci a été écrit par l'apôtre Paul un peu moins de 30 ans après l'ascension de Jésus au Ciel. Ainsi, Paul a écrit le livre des Romains alors que la dernière partie du livre des Actes était en train de se dérouler. Il s'exprimait à la fois aux Juifs et aux païens, alors que Jésus avait parlé presque exclusivement aux Juifs. Paul dit, « Il n'y a aucune différence entre les Juifs et les Grecs. » Tous les hommes ont besoin de Christ !

Et encore, en citant Ésaïe 53: 1 à son auditoire, en grande partie non juive, Paul dit la même chose que ce que Jésus avait dit, le cœur brisé, en voyant que seul un très petit nombre de païens croyait – et citant Ésaïe 53: 1 pour montrer que le prophète avait dit, par application, que la plupart des païens seraient un peu plus réceptifs à l'Évangile que n'étaient les Juifs. Paul cite la plainte d'Ésaïe pour le montrer.

« Qui a cru à notre publication? et à qui le bras du Seigneur a-t-il été révélé ? » (Ésaïe 53:1).

Les païens étaient plus ouverts à l'Évangile que les Juifs. Pourtant, malgré tout, seul un nombre relativement faible de païens a cru en Jésus pendant le ministère de Paul et des autres apôtres. Il y a eu de grands réveils au temps des apôtres, comme on peut le voir dans le livre des Actes. Pourtant, même ces réveils puissants n'ont amenés qu'un nombre relativement faible de païens au salut en Christ. L'évangélisation a été difficile, même chez les Romains !

Christ et les apôtres n'ont vu seulement que quelques convertis. Ainsi, les chrétiens du premier siècle étaient une minorité décidée, et une minorité persécutée également ! Alors, Jean et Paul ont cité notre texte pour expliquer la résistance de la plupart des gens à l'Évangile – pour expliquer pourquoi la plupart de ceux qui l'ont entendu prêcher est restée non convertie.

« Qui a cru à notre publication? et à qui le bras du Seigneur a-t-il été révélé ? » (Ésaïe 53:1).

Et cela est vrai à travers tous les âges de l'histoire chrétienne. Toujours, en tout temps, seule une petite minorité de gens a cru en l'Évangile et a véritablement été transformée. Et c'est encore vrai aujourd'hui. Rien n'a changé. Ce qui nous amène à notre dernier point,

III. Troisièmement, aujourd'hui encore très peu croit et se convertit.

À notre époque, nous sommes souvent confrontés à la réalité de la lamentation d'Ésaïe - à cette question douloureuse,

« Qui a cru à notre publication? et à qui le bras du Seigneur a-t-il été révélé ? » (Ésaïe 53:1).

Tristement, on doit dire que très peu [de gens] aujourd'hui croit à la prédication de l'Évangile et très peu est sauvé par la puissance de Christ. Même les membres de notre famille, qui nous sont le plus chers, souvent rejettent Christ. Et la plupart d'entre vous sait que seuls quelques-uns de ceux que nous amenons à l'église pour entendre la prédication se convertissent. Je voudrais faire trois remarques là-dessus :

(1)  Premièrement, où la Bible nous dit-elle que la plupart [des gens] sera sauvée? Elle ne le dit pas. En fait, Jésus a dit exactement le contraire. Il dit :

« Entrez par la porte étroite ; car large est la porte et spacieuse est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui y entrent l Parce qu’étroite est la porte et resserré est le chemin qui mène à la vie, et il y en a peu qui le trouvent » (Matthieu 7:13-14).

Peu nombreux sont ceux qui la trouvent ! C'est ce dont nous devons toujours nous souvenir quand nos efforts d'évangélisation entraînent moins de conversions que nous ne l’espérions.


Et, ensuite, la deuxième chose que je voudrais dire est la suivante :

(2)  Notre motivation pour évangéliser ne repose pas sur combien seront convertis. Que la réponse soit peu ou beaucoup, nos yeux ne doivent jamais être fixés sur combien de personnes seront converties. Notre motif repose sur l'obéissance à Dieu. Nos yeux doivent toujours rester fixés sur Dieu, et notre obéissance envers Lui quand nous allons évangéliser ; et nos yeux doivent toujours rester fixés sur Dieu, et notre obéissance envers Lui quand nous prêchons l'Évangile ! Christ nous a dit,

« Allez par tout le monde, et prêchez l'Évangile à toute créature » (Marc 16:15).

Voilà ce que Christ nous a dit de faire, et nous devons le faire que les gens nous écoutent ou non ; qu'ils se convertissent ou non. Nous devons évangéliser parce que Christ nous a dit de le faire ! Que notre succès ne dépend pas de la réponse de l'homme ! Non ! Notre succès dépend de notre obéissance à Christ. Donc nous devons partir évangéliser, qu'ils croient en l'Évangile ou non!


Et puis, il y a une troisième chose qui découle des précédentes.

(3)  Croyez-vous en Christ ? Êtes-vous converti au Christ ? Viendrez-vous au Christ par la foi ? Même si aucune autre personne dans votre famille et vos amis n’est convertie, chercherez-vous le Christ ? Viendrez-vous à Lui ? Rappelez-vous que Christ a dit,

« Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé ; mais celui qui ne croira pas sera damné » (Marc 16:16).

Viendrez-vous à Jésus, vous convertirez-vous et serez-vous baptisé ? Ou serez-vous parmi l’immense foule qui rejette le Sauveur et périra éternellement dans les flammes de l'enfer ?

« Mais celui qui ne croira pas sera damné » (Marc 16:16).

C'est ma prière que vous ne fassiez pas partie de la multitude qui périra en enfer, mais que vous vous joindrez à nous dans cette église locale. Sortez du monde ! Venez à Jésus par la foi ! Venez dans cette église locale. Et soyez sauvés par le Sang et la justice de Jésus pour tous les temps et toute l'éternité.

« Qui a cru à notre publication? et à qui le bras du Seigneur a-t-il été révélé ? » (Ésaïe 53:1).

Puissiez- vous être l'un de ceux qui croit et se convertit ! Puissiez-vous être l'une des quelques personnes qui croient en l'Évangile quand il est prêché. Puissiez-vous dire, « Oui, Jésus est mort pour mes péchés. Oui, Il est ressuscité d'entre les morts. Oui, je viens à Lui par la foi. » Puisiez-vous être l'un des rares à qui le bras du Seigneur se révèle, alors que vous faites l'expérience du salut en mettant votre confiance en Jésus, « L'agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde » (Jean 01:29). Puissiez- vous être l'un de ceux qui viennent à Jésus et se trouve purifié de ses péchés par Son Sang précieux. Que Dieu vous accorde la grâce de croire en notre rapport et que vous expérimentiez la délivrance du péché par le Seigneur Jésus-Christ ! Amen !

Veuillez vous lever et chanter « I Am Coming, Lord » (Je viens, Seigneur) qui est le numéro 7 sur votre feuille de chants.

Je viens, Seigneur! Je viens à Toi !
   Lave-moi, purifie-moi dans le Sang
Qui a coulé du Calvaire.

Ta voix m’appelle, tendrement,
   Plus près de toi Seigneur,
Pour être lavé par ton précieux Sang,
   Coulant du calvaire.

Je viens, Seigneur ! Je viens à Toi !
   Lave-moi, purifie-moi dans le Sang,
Qui a coulé du Calvaire.

Bien que je sois faible et vil,
   Tu es la force de ma vie ;
Tu me purifies entièrement,
   Et je suis pur est sans taches.

Je viens, Seigneur ! Je viens à Toi !
   Lave-moi, purifie-moi dans le Sang,
Qui a coulé du Calvaire.
   « I Am Coming, Lord » (Je viens, Seigneur !)
      par Lewis Hartsough, 1828-1919).

Si vous désirez nous parler au sujet de la purification et du pardon de vos péchés, veuillez venir maintenant vers le fond de l'auditorium. Le Dr Cagan vous emmènera dans un endroit calme où nous pourrons parler et prier. Dr Chan, veuillez venir prier pour ceux qui ont répondu.

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur internet à
www.realconversion.com. Cliquez sur « Sermons en Français. »

Vous pouvez également envoyer un courriel au Dr. Hymers à rlhymersjr@sbcglobal.net
(Cliquez ici) – ou vous pouvez lui écrire à son adresse postale à : P.O. Box 15308, Los
Angeles, CA90015. Ou encore lui téléphoner au 818)352-0452 (en mettant devant
l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays).

Écriture avant le Sermon lue par Mr. Abel Prudhomme : Ésaïe 52:13-53:1.
Solo avant le Sermon chanté par M. Benjamin Kincaid Griffith :
« A Crown of Thorns, » (Une couronne d'épines)
par Ira F. Stanphill, 1914-1993.


GRANDES LIGNES DE

LE RAPPORT REJETÉ

(SERMON N°2 SUR ÉSAÏE 53)

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

« Qui a cru à notre publication? et à qui le bras du Seigneur a-t-il été révélé ? » (Ésaïe 53: 1).

(Ésaïe 52:14, 13)

I.   Premièrement, très peu a cru et a été converti au cours du ministère
terrestre de Christ, Jean 11:39, 43 et 44, 47, 53 ; 12:37-38 ;
Matthieu 9:35.

II.  Deuxièmement, très peu a cru et a été converti à l'époque des apôtres,
Romains 10:11-16.

III. Troisièmement, encore aujourd'hui, très peu croit et se converti,
Matthieu 7:13-14 ; Marc 16:15, 16; Jean 1:29.


Note du traducteur: Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) – (Traduction en français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l'ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).