Print Sermon

Environ 1.500.000 sermons et vidéos sont téléchargés chaque année sur 1.500.000 ordinateurs dans 215 pays à partir du site www.sermonsfortheworld.com. Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur YouTube, mais laissent bientôt cette chaîne et viennent sur notre site web ; YouTube alimente ainsi notre site web. Ces sermons sont traduits en 36 langues et sont visionnés sur environ 120.000 ordinateurs chaque mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les employer sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment vous pouvez faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les nations musulmanes et hindoues.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net.




NOËL EN ENFER

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le soir du Jour du Seigneur, le 11 décembre 2011

« Fils, souviens-toi » (Luc 16:25).


Le riche mourut et fut enseveli. Son âme descendit immédiatement en Enfer, dans les flammes. « Et en enfer, il leva les yeux, étant dans les tourments » (Luc 16:23). Le riche vit Abraham « de loin, » déjà au Ciel. Il le supplia pour que ce dernier lui donne un peu d'eau afin qu'il se « rafraîchisse la langue : car je suis tourmenté dans cette flamme » (Luc 16:24). Abraham lui dit,

« Fils, souviens-toi que pendant ta vie tu as reçu de bonnes choses, tandis que Lazare a reçu des choses mauvaises ; mais maintenant il est consolé, et toi tu es tourmenté. Et en plus de tout cela, il y a un grand abîme établi entre nous et vous, de sorte que ceux qui voudraient passer d’ici à vous, ne le peuvent ; et ceux qui voudraient passer de là jusqu’à nous ne le peuvent non plus » (Luc 16:25-26).

Le Seigneur Jésus Christ raconta cette histoire pour alerter les pécheurs sur les dangers de l'Enfer. À la fin du dix neuvième siècle, C. H. Spurgeon et William Booth, ce dernier fondateur de l'Armée du Salut (telle qu'elle était auparavant), déclarèrent l'un comme l'autre, que la prédication du vingtième siècle négligerait la doctrine de l'Enfer. Quand un journaliste américain demanda à Booth ce qu'il considérait comme l'un des plus grands dangers du vingtième siècle, il répliqua (en partie) « le Ciel sans l'Enfer » (Le cri de guerre [The War Cry], Janvier 1901, p. 7). Les prédictions de Booth se révélèrent vraies. Aujourd'hui, on n'entend presque jamais de prédication sur l'Enfer. Mais cela ne devrait pas en être ainsi. Le Dr. J. I. Packer, théologien évangélique dit,

Les évangélistes chrétiens doivent parler de l'enfer : cela fait partie de leurs responsabilités... les évangélistes sont en mission pour sauver leurs voisins non croyants et il est juste et nécessaire que, comme des hommes honnêtes, ils prennent le temps d'expliquer ouvertement à quel péril ces derniers s'exposent en restant éloignés de Christ… Selon Jésus et les apôtres, la vie personnelle continue après la mort physique, et les perspectives futures du monde à venir pour ceux qui sont sans Christ sont si horribles et terrifiantes, que tous ont besoin de les connaître (J. I. Packer, Ph.D., préface à Mais où est passé l'Enfer ? [Whatever Happened to Hell?] par John Blanchard, D.D. Evangelical Press, édition de 2005, p. 9).

La seule critique que je ferais à la déclaration du Dr. Packer est qu'il semble assigner la prédication de l'Enfer aux « chrétiens évangéliques » seulement. Mais l'apôtre Paul a dit que les pasteurs doivent aussi « [faire] l’œuvre d’un évangéliste » (II Timothée 4:5). Les pasteurs « se doivent de parler de l'Enfer ; cela fait partie de leur travail » (Packer, ibid.).

Jésus est notre modèle, « nous laissant un exemple, afin que vous suiviez ses pas » (I Pierre 2:21). Jésus a souvent prêché sur l'Enfer, et Il est notre exemple. Pour être fidèle à Christ, chaque pasteur devrait prêcher sur l'Enfer de temps à autre, clairement et avec insistance, comme le Maître l'a fait quand Il a prêché sur « Le riche et Lazare. » Christ dit que le riche mourut et s'en alla directement en Enfer où il fut tourmenté par les flammes. L’homme riche demanda à Abraham quelques gouttes d'eau pour rafraîchir sa langue, et ce dernier lui répondit,

« Fils, souviens-toi que pendant ta vie tu as reçu de bonnes choses, tandis que Lazare des choses mauvaises ; mais maintenant il est consolé, et toi tu es tourmenté » (Luc 16:25).

Dans ce texte, je voudrais mettre l’accent sur deux mots seulement,

« Fils, souviens-toi » (Luc 16:25).

C'est Noël. Notre église est magnifiquement décorée. Nous avons chanté ces beaux chants de Noël traditionnels. Nous aurons un splendide banquet de Noël dimanche soir. Nous aurons aussi un dîner de Noël ici, à l'église, à 19h30, samedi soir, la veille de Noël. Mais, même pendant ces belles et émouvantes célébrations de la naissance de Jésus, ne mettons pas la pensée de l'Enfer de côté. L'Enfer est le résultat du péché. Jésus est né pour mourir sur la Croix afin de sauver les pécheurs, pour qu’ils ne soient pas jetés dans ces terribles flammes. L’apôtre Paul a dit,

« Christ Jésus est venu au monde pour sauver les pécheurs »
       (I Timothée 1:15).

L'ange du Seigneur s'adressa à Joseph et lui dit,

« Tu appelleras son nom Jésus : car il sauvera son peuple de leurs péchés » (Matthieu 1:21).

Alors n'est-ce donc pas exactement la véritable signification de Noël ? Le véritable message de Noël n'est-il pas que Jésus est descendu du Ciel sur la terre pour mourir sur la Croix, pour racheter les pécheurs de leur péché, pour empêcher qu'ils aillent en Enfer ?

Mais si vous mourriez avant Noël ? Il y a peut être ici ce soir quelqu'un qui va mourir dans les prochains jours. Si cela devait vous arriver, ce 25 décembre vous passeriez votre premier Noël en Enfer. Et on dira de vous, comme on a dit de l'homme riche,

« Fils, souviens-toi » (Luc 16:25).

Si vous continuez à être comme vous êtes aujourd'hui, peut être pas ce Noël-ci, mais un autre jour, peut être plus tôt que vous ne le pensez, vous passerez Noël dans un lieu de tourments embrasés. De quoi vous souviendrez-vous quand vous serez en Enfer pour votre premier Noël ?

I. Premièrement, vous vous souviendrez des sermons que vous avez pris à la légère.

Vous vous souviendrez certainement avoir appris à faire la sourde oreille et penser à autre chose pendant la prédication. Vous vous souviendrez qu’il vous a fallut un certain temps pour y parvenir. D'abord, les sermons vous dérangeaient et vous faisaient songer à des choses éternelles. Mais, au fur et à mesure, il devint de plus en plus facile au diable de « ravir » les sermons de votre cœur (voir Matthieu 13:19). Jésus a dit,

«...puis vient le diable, et il enlève la parole de leurs cœurs, de peur qu’ils croient, et soient sauvés. » (Luc 8:12).

En premier lieu, c'était difficile à Satan de le faire. Mais à force, les mois passant, vous vous êtes habitué à son jeu satanique et rien ne vous dérangeait plus, et pendant chaque sermon, vous avez commencé à vous endormir du sommeil de la mort. À la fin, votre conscience est devenue si cautérisée, et votre cœur si calleux que, comme dit Christ à Ses ennemis,

« Vous ne pouvez écouter ma parole » (Jean 8:43).

Je pense que vous pouvez devenir si dur d'oreille que l'on peut dire de vous, « Dieu [l'] a abandonné à une intelligence dépravée » (Romains 1:28).

« Fils, souviens-toi » (Luc 16:25).

Ma fille, souviens-toi ! En Enfer, tu auras le temps de te souvenir de beaucoup de sermons. Et quand tu passeras ton premier Noël, dans cet antre brûlant, tu te souviendras de ce sermon-ci, sans aucun doute ! Oui, en Enfer, tu te souviendras des sermons que tu as négligés.

II. Deuxièmement, vous vous souviendrez de l’Esprit de Dieu que vous avez rejeté.

Le jour de votre premier Noël en Enfer, vous vous souviendrez certainement les fois où le Saint Esprit vous a convaincu de péché. Jésus a dit,

« Et quand il sera venu, il convaincra le monde de péché, de droiture et de jugement » (Jean 16:8).

Certains d’entre vous, lorsque vous passerez votre premier Noël en Enfer, vous vous souviendrez comment le Saint Esprit avait attendri votre cœur. Vous vous souviendrez comment Son Esprit vous avez fait connaître la crainte. Vous vous souviendrez comment les larmes étaient venues à vos yeux. Mais vous vous souviendrez aussi comment vous avez résisté à Son œuvre pour vous convaincre de péché, comment vous avez résisté jusqu’à ce que le Saint Esprit se retire, et que Dieu semble vous dire,

« Éphraïm s’est associé aux idoles : laisse-le » (Osée 4:17).

Comme le dit le Dr. Rice,

Et la tristesse du jugement, vous rappellera,
   Que vous avez tardé et trop attendu,
Jusqu'à ce que l'Esprit vous quitte ;
   Alors quels reproches et quelle tristesse seront les vôtres,
Quand la mort vous trouvera sans espoir,
   Vous qui avez traîné et vous êtes attardé,
Et qui avez attendu trop longtemps !
« Si vous tardez trop longtemps » [If You Linger Too Long]
     par le Dr. John R. Rice, 1895-1980).

« Fils, souviens-toi » (Luc 16:25).

Quand vous serez en Enfer, pour votre premier Noël, vous vous souviendrez comment vous avez résisté à la conviction de l'Esprit de Dieu, comment vous avez « tardé et trop attendu, jusqu'à ce que l'Esprit vous quitte » (Rice, ibid.).

« Fils, souviens-toi » (Luc 16:25).

Ma fille, souviens-toi ! Quand le rideau tombe, et que les lumières s'éteignent, et que ton âme plonge dans les flammes, mon fils, souviens-toi ! Ma fille, souviens-toi ! Vous vous souviendrez des sermons que vous avez négligés. Vous vous souviendrez de l'Esprit de Dieu que vous a avez rejeté.

III. Troisièmement, vous vous souviendrez du Sauveur que vous avez traité avec irrévérence.

Non ! Ne me dites pas que vous avez du respect pour Christ ! Ne mentez pas ! Vous n'avez aucune révérence pour Lui ! Vraiment aucune ! La Bible dit que vous méprisez, que vous rejetez Christ,

« ..méprisé et rejeté des hommes, un homme de douleurs et sachant ce qu’est la souffrance ; et nous avons comme caché nos visages devant lui ; il était méprisé, et nous ne l’avons pas estimé » (Ésaïe 53:3).

Si vous aviez du respect pour Christ, vous le chercheriez. Si vous aviez du respect pour Christ, vous vous « Efforceriez d’entrer [de toute vos forces] en Lui » (Luc 13:24). Quels efforts avez-vous déployés ? Avez-vous prié des heures comme Luther ? Avez-vous souffert l’agonie de l’âme comme John Bunyan? Avez-vous jeûné des semaines comme Whitefield ? Vous êtes-vous dépensé sans compter comme Wesley ? Avez-vous traversé des blizzards comme Spurgeon le fit pour trouver Christ ? Je dis que vous n'avez fait aucun effort ! Et un jour, quand vous serez en Enfer, vous vous souviendrez que vous avez été si paresseux et si apathique que vous n'avez jamais fait aucun effort pour trouver Christ !

« Fils, souviens-toi » (Luc 16:25).

Ma fille, souviens-toi ! Tu te souviendras de cela en Enfer ! Tu te souviendras que tu avais si peu de révérence pour Jésus Christ que tu ne L'as jamais cherché avec détermination, de toutes tes forces, Lui qui a dit,

« Et vous me chercherez, et vous me trouverez, après que vous m’aurez recherché de tout votre cœur » (Jérémie 29:13).

Mon fils, souviens-toi ! Ma fille, souviens-toi ! Dans les flammes éternelles, vous vous souviendrez comment vous avez manqué de respect pour Jésus, comment vous avez rejeté Son offre de salut.

Vous avez attendu avec une telle désinvolture,
   Vous avez refusé Ses appels avec une telle légèreté,
Vous avez continué à pécher si longtemps,
   Votre cœur est si tortueux, d’une effrayante manière,
Ô, si Dieu perd patience, si Son Esprit s’offense,
   S’Il cesse de vous appeler à Lui,
Quel terrible tragédie lorsqu’Il sera parti.
   Et la tristesse du jugement, vous rappellera impitoyablement
Que vous avez tardé et trop attendu,
   Jusqu'à ce que l'Esprit vous quitte ;
Alors quels reproches et quelle tristesse seront les vôtres,
   Quand la mort vous trouvera sans espoir,
Vous qui avez traîné et vous êtes attardé,
   Et qui avez attendu trop longtemps.
(« Si vous attendez trop longtemps » [If You Linger Too Long]
     par le Dr. John R. Rice, 1895-1980).

Si, après le sermon, vous avez des questions et que vous allez dans la pièce consacrée à cet effet pour rencontrer les pasteurs et les diacres, je ne veux pas que vous parliez de l’Enfer au Dr. Cagan. Je voudrais que vous ne parliez que de votre péché, et de Jésus. Jésus Seul peut pardonner ton péché. Jésus Seul peut laver ton péché. Jésus seul peut laver ton péché de Son Sang précieux et te rendre blanc comme la neige. Viens à Jésus, et sois sauvé de tous tes péchés.

Que c’est terrible que vous ne pensiez pas à Jésus quand vous allez poser des questions après le sermon. Si je mentionne la providence de Dieu dans une prédication, voilà de quoi vous allez parler ensuite. Si je mentionne Satan, voilà de quoi vous parlerez. Si je mentionne le péché originel et la vocation, voilà de quoi vous parlerez aussi, voici les choses qui vous intéressent. Et si je parle sur l’Enfer, c’est sur ce sujet que vous parlerez !

Bien que mes sermons soient toujours centrés sur Jésus, humainement parlant, nous n’arrivons pas à vous faire parler de Jésus Christ Lui-même. Nous n’arrivons pas à vous faire penser à Jésus. Vous Le méprisez et vous Le rejetez (Ésaïe 53:3). Pourtant, aucun autre sujet, aucune autre personne ne peut vous sauver du péché. « Nul autre que Jésus, nul autre que Jésus, ne peut sauver le pauvre pécheur » (« Venez, pécheurs » [Come, Ye Sinners]) par Joseph Hart, 1712-1768)

Vos péchés ont été placés sur Jésus dans le Jardin de Gethsémané. Il a été écrasé par le poids de votre péché dans le Jardin, jusqu’à ce qu’Il tombe à terre et que des grumeaux de sang coulent de Son front. Ils L’ont arrêté, ils L’ont souffleté, ils ont arraché les poils de Sa barbe ; Pilate le fit fouetter de verges et Son dos fut en sang, et des lambeaux de chair arrachés de Ses flancs. Ils clouèrent Ses mains et Ses pieds sur une croix. Un soldat perça Son côté d’un coup de lance « et aussitôt il en sortit du sang et de l’eau » (Jean 19:34). Jésus subit et traversa toutes ces horreurs, ces souffrances, ces agonies pour payer la rançon de votre péché, pour vous laver de votre péché de Son Sang plus que Saint ! La Bible dit, « Christ est mort pour vos péchés » (I Corinthiens 15:3).

Ô, puissiez-vous penser à vos péchés ! Ô puissiez-vous seulement penser à Jésus, qui a souffert, qui a versé Son Sang et puis qui est mort pour vous sauver de votre péché ! Pensez à Jésus, qui Seul peut vous pardonner et vous rendre pur de tout péché ! Pensez à votre péché ! Pensez à Jésus qui Seul peut vous sauver ! Venez à Jésus. Venez à Lui maintenant. « Nul autre que Jésus, nul autre que Jésus, ne peut sauver le pauvre pécheur. »

Que mon zèle ne connaisse aucun répit,
   Que mes larmes coulent toute ma vie,
Tous mes péchés ne pourraient s’expier ;
   Car Toi Seul peux pardonner, Toi Seul peux sauver.
(« Rocher des Âges, cache-moi en Toi » [Rock of Ages, Cleft For Me]
     par Augustus Toplady, 1740-1778).

« Nul autre que Jésus, nul autre que Jésus, ne peut sauver le pauvre pécheur. » Venez à Lui ce soir, avec une simple foi !

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur internet à
www.realconversion.com. Cliquez sur « Sermons en Français. »

You may email Dr. Hymers at rlhymersjr@sbcglobal.net, (Click Here) – or you may
write to him at P.O. Box 15308, Los Angeles, CA 90015. Or phone him at (818)352-0452.

Écriture lue avant le sermon par le Dr. R. L. Hymers, Jr.: Luc 16:19-25.
Solo chanté avant le sermon par Mr. Benjamin Kincaid Griffith :
« Si vous attendez trop longtemps » [If You Linger Too Long]
par le Dr. John R. Rice, 1895-1980.


BREF APERÇU DE

NOËL EN ENFER

Par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

« Fils, souviens-toi » (Luc 16:25).

(Luc 16:23, 24, 25-26; II Timothée 4:5; I Pierre 1:21;
I Timothée 1:15; Matthieu 1:21)

I.   Premièrement, vous vous souviendrez des sermons que vous avez
pris à la légère, Matthieu 13:19; Luc 8:12; Jean 8:43; Romains 1:28.

II.  Deuxièmement, vous vous souviendrez de l’Esprit de Dieu que
vous avez rejeté, Jean 16:8; Osée 4:17.

III. Troisièmement, vous vous souviendrez du Sauveur que vous avez
traité avec irrévérence, Ésaïe 53:3; Luc 13:24; Jérémie 29:13;
Jean 19:34; I Corinthiens 15:3.

Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en Français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).