Print Sermon

L'objectif de ce site Web est de fournir librement des sermons et des vidéos de sermons aux pasteurs et aux missionnaires dans le monde entier, particulièrement le tiers monde, où il y a peu si non pas, d'instituts théologiques ni d'écoles bibliques.

Ces sermons et vidéos sont distribués chaque année vers environ 1.500.000 ordinateurs dans plus de 221 pays sur le site www.sermonsfortheworld.com . Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur You Tube, mais délaissent bientôt You Tube, parce que chaque sermon les ramène vers notre site Web. You Tube alimente ainsi notre site Web. Ces sermons sont disponibles en 40 langues et accessibles à environ 120.000 personnes tous les mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les utiliser sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les pays musulmans et hindous.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net .




APPEL À LA VIE DE DISCIPLE

THE CALL TO DISCIPLESHIP
(French)

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le soir du Jour du Seigneur, le dimanche 1 juillet 2018
A sermon preached at the Baptist Tabernacle of Los Angeles
Lord’s Day Evening, July 1, 2018

« Et il leur disait à eux tous : Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, et prenne sa croix chaque jour, et me suive ; car quiconque voudra sauver sa vie, la perdra ; mais quiconque perdra sa vie pour l’amour de moi et de l’Évangile, la sauvera » (Luc 9:23-24)


À qui Christ s'adressait-Il ? Aux 12 disciples qui étaient là. Mais, dans le passage parallèle de Marc 8:34, Il l'a dit à tous les gens qui L’entouraient à ce moment-là,

« Et après qu’il ait appelé la foule à Lui, ainsi que ses disciples, il leur dit : Quiconque veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, et qu’il prenne sa croix, et qu’il me suive » (Marc 8:34).

Ainsi il est clair que Jésus a dit ceci à plusieurs de Ses disciples potentiels - y compris les Douze. Pour être un disciple de Jésus, vous devez renoncer à vous-même, prendre votre croix, et Le suivre. Si vous ne le faites pas, vous ne pouvez pas être un vrai chrétien - seulement un nouveau-évangélique faible, un chrétien de nom uniquement ! Jésus dit, « Voulez-vous être mon disciple ? Alors vous devez renoncer à vous-même, prendre votre croix, et me suivre. »

Que se passera-t-il si vous refusez de le faire ? C'est évident dans ce passage. Lisez le verset 24,

« Car quiconque voudra sauver sa vie, la perdra; mais quiconque perdra sa vie pour l’amour de moi et de l’Évangile, la sauvera » (Luc 9:24).

Aujourd'hui, il y a deux types de gens qui viennent à notre église. Je les appelle les « preneurs » et les « donneurs. » Les « preneurs » sont ceux qui viennent pour « obtenir » quelque chose de l'église. Les « donneurs » sont ceux qui se « donnent » pour être des disciples de Christ. Vous pourriez remplir une centaine de chaises avec des personnes égoïstes. Et qu'est-ce que cela ferait ? Cette église serait morte d'avoir cent personnes de ce genre ! Personne ne viendrait au service du dimanche soir ! Ceux sont « des évangéliques qui prennent. » Et les gens qui prennent et prennent seulement volent l'église - jamais ils ne l'aident. Ils ne deviennent jamais des disciples de Christ ! Ils causent la ruine d'une église ! Surtout ne vous avisez pas d'amener des gens de ce genre à l'église ! « Moins est meilleur que plus ! »

« Car quiconque voudra sauver sa vie, la perdra; mais quiconque perdra sa vie pour l’amour de moi et de l’Évangile, la sauvera » (Luc 9:24).

Vous dites « Il y a trop de choses à abandonner - trop à perdre. » Ainsi, il perd tout, et ira en enfer ! Pour faire confiance à Jésus, vous ne pouvez pas mettre votre confiance dans autre chose. Si vous faites confiance à quoi que ce soit d'autre, mais pas à Jésus Christ, vous perdrez tout !

« Car quiconque voudra sauver sa vie, la perdra; mais quiconque perdra sa vie pour l’amour de moi et de l’Évangile, la sauvera » (Luc 9:24).

Quand j'avais 17 ans, j'ai abandonné mes propres projets et j'ai fait une « reddition pour prêcher. » J'aime ce terme démodé, « reddition pour prêcher. » Je ne l'entends plus de nos jours ! Mais c'est aussi vrai maintenant que jamais. Un vrai prédicateur doit « se rendre » à Jésus pour prêcher. Il sait que ce n'est pas facile. Il sait qu'il ne fera pas beaucoup d'argent. Il sait qu'il n'aura pas les applaudissements de la foule. Il connait déjà un peu de la dureté et de la souffrance qu'il devra subir. Les meilleurs prédicateurs savent ces choses. Ils savent également qu'ils devront passer par des années d'école - obtenir un travail qui ne paye pas beaucoup - un travail que le monde perdu pense inutile - un travail qui le fera être ridiculisé et combattu par la plupart des gens.

Je savais déjà beaucoup de ces choses peu de temps après que j'ai eu 17 ans. Cela m'a pris huit ans pour obtenir mon degré d'université aux cours du soir (je travaillais huit heures par jour et j'allais à l'université le soir). Je travaillais 16 heures par jour, toute la semaine - pour payer moi-même mes études à l'université et au séminaire. Cela m'a pris trois ans de plus pour avoir une maîtrise en théologie. Il m'a fallut quarante ans de plus pour avoir une église comme celle-ci. Est-ce que je le ferais encore ? Oh, oui ! Aucune question à ce sujet !

Pourquoi est-ce que j'ai continué avec Lui ? Je m'étais « rendu pour prêcher. » C'était aussi simple que cela... Est-ce que je le ferais encore si j'avais 17 ans ? Oh, oui ! Absolument ! Aucune question à ce sujet ! J'ai constaté qu'il y a une grande satisfaction à être un prédicateur appelé par Dieu dans cette période d'apostasie ! Si j'avais le choix de n'importe quel autre carrière dans le monde entier - de président des États-Unis à acteur de cinéma récompensé par un Oscar, je choisirais sans aucune hésitation d'être le pasteur de cette église. Et Dieu sait que je vous dis la vérité ! Ainsi le pense mon fils, Robert.

Regardez les grands chrétiens qui sont restés, quand notre église tombait en morceaux. Ils ont sauvé cette église. Nous les appelons « les trente neuf. » Tous leurs amis les ont laissés. Ils les ont tous perdu - dans la division de l'église ! Pensez-vous que c'est facile ? Ils ont travaillé plus durement que tous les autres chrétiens que je connais - y compris vous tous, les jeunes. Ils ont donné des milliers et des milliers de dollars - au delà de la dîme. Ils sont venus à chaque réunion et ont travaillé indéfiniment pendant des jours et des nuits - pour sauver cette église. Bon nombre d'entre eux ont vu leurs enfants leur tourner le dos et partir dans le monde des perdus. Ils ont souffert de grandes pertes pour sauver cette église pour Jésus.

Demandez-leur s'ils regrettent d'avoir donné leur tout pour Jésus ! Demandez-leur ! Bon nombre d'entre eux n'ont pas fait cas de leur vie pour sauver cette église pour Jésus Christ. Demandez-leur s'ils ont fait une erreur ! Demandez-leur s'ils le feraient encore. Allez-y, demandez-leur !

Demandez à M. Prudhomme. Il a perdu une très belle maison avec piscine. Elle l'a pris. Elle a vociféré contre lui toute la nuit. Il s'est senti comme s’il était en enfer. Elle a ruiné sa vie ! Vous savez de qui je parle, n’est-ce pas ? M. Prudhomme a-t-il fait une erreur ? Regrette-t-il d'avoir tout perdu ? Regarde-t-il en arrière avec douleur pour avoir renoncé et pris sa croix pour suivre Jésus ? Non, et non ! Je ne lui ai pas dit que j'allais dire ceci. Je n'avais pas besoin de le lui dire. Il sait tout au fond de son cœur que « quiconque perdra sa vie pour l’amour de moi et de l’Évangile, la sauvera » (Luc 9:24) Demandez à Mme. Salazar ! Allez-y, demandez-lui ! Son mari est mort. Ses enfants sont partis. Demandez-lui si elle est triste d'avoir pris sa croix et suivi Jésus. Je ne lui ai pas demandé si je pourrais dire ceci. Je n'avais pas besoin de le lui demander. Je sais qu'elle ferait la même chose encore une fois. Elle sait tout au fond de son cœur que « quiconque perdra sa vie pour l’amour de moi et de l’Évangile, la sauvera » (Luc 9:24) Demandez à Mme. Hymers ! Elle n'a rien eu en m'épousant ! Nous avions moins que rien. Nous vivions dans un appartement d'une seule pièce. Nous n'avions aucun meuble. Nous n'avions pas de télévision. Nous étions assis par terre et regardions un perroquet dans une cage que quelqu'un nous avait donné. Je n'avais qu'un très petit salaire. Tout le monde nous attaquait. Elle a dû m'accepter la situation où je l'avais entraînée - et la majeure partie du temps j'étais déchiré à l'intérieur de moi par les horreurs d'une église qui se divisait, une fois après l'autre. Aucune jeune fille ne devrait passer par ce que ma petite épouse a dû vivre pour avoir la grande église que nous avons ce soir. Demandez-lui si elle a fait une erreur ! Demandez-lui si elle le ferait encore. Je ne lui ai pas demandé si je pouvais dire ceci. Je n'avais pas besoin de le lui demander. Je sais qu'elle ferait la même chose encore une fois pour Jésus ! Demandez à M. Lee. Ses parents se sont retournés pour toujours contre lui parce qu'il a pris sa croix pour suivre Jésus. Demandez-lui s'il a fait une erreur en donnant sa vie pour suivre Jésus. Je sais qu'il ferait la même chose encore une fois sans murmurer ni se plaindre. Demandez à M. Matsusaka. Il aurait pu s'engager dans les forces de police. Ils le voulaient. Mais il aurait eu des horaires de service qui lui auraient rendu impossible d'aider cette église. Je me rappelle quand il a volontairement renié un bon travail dans la police pour nous aider à sauver cette église. Je me rappelle comment il a pris sa croix et a renoncé pour être un « des trente-neuf. » Dieu vous bénisse, cher frère ! Je n'oublierai jamais ce que vous avez fait - et Dieu non plus ! John Samuel Cagan a été sauvé par votre exemple. Vous avez donné beaucoup, mais surtout vous nous avez donné le pasteur qui me succède dans cette église. Et quand le Christ reviendra, vous connaîtrez la joie d'être un de ceux qui « donnent, » et non un de ceux qui « prennent ! » Vous règnerez avec Christ dans son Royaume éternellement ! Jim Elliot a été tué en tant que martyr, en essayant d'apporter l'Évangile à une tribu de païens perdue dans une forêt profonde d’Amazonie. Et c'est Jim Elliot qui a dit,

« Il n’est pas fou celui qui donne ce qu'il ne peut pas garder pour gagner ce qu'il ne peut pas perdre. »

Amen.

Un jeune homme dans notre église a dit au Dr. Cagan, « Je suis un professionnel maintenant. Je ne peux pas faire plus de deux heures de travail supplémentaire dans l'église. » Dr. Cagan a dit, « Que diriez-vous du Dr. Chan ? Il est docteur en médecine. Il est un professionnel ! Il fait d'innombrables heures de travail dans l'église - et des heures innombrables en faisant en plus de l'évangélisation dans les universités, bien plus que ce que n'importe qui d'autre fait. » Oui, regardez le Dr. Chan ! Il sait que Jésus a raison quand Il dit, « Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, et prenne sa croix chaque jour, et me suive » (Luc 9:23) Regardez le Dr. Cagan. On lui a fait une offre de travail au salaire très élevé, plus la sécurité que cela donne, et de grands avantages à côté - pas seulement une fois, mais quatre fois. Il les a toutes refusées. Pourquoi ? Parce qu'il devait quitter Los Angeles et aller à New York City, ou à Washington, D.C. Il les a toutes refusées - des centaines de milliers de dollars - pour rester dans cette église et la sauver de la ruine lors de la division. Était-il un sot ? Écoutez Jim Elliott, qui a donné sa vie pour le Christ, comme martyr. Notez ce qu'il a dit sur la page avant de votre Bible.

« Il n'est pas un fou, celui qui donne ce qu'il ne peut pas garder pour gagner ce qu'il ne peut pas perdre. » (Jim Elliot, martyr pour Christ)

Je pourrais continuer indéfiniment, et mentionner le dévouement et le sacrifice de chacun des « Trente-neuf » -. M. Song, M. Mencia, M. Griffith - qui s'est traîné à l'église avec un tube encore accroché à son corps après une chirurgie pour le cancer. Je peux le voir avec un visage blanc et la sueur coulant de son front, s'accrochant au pupitre au bord de l'évanouissement - et chantant

Je préfère plutôt avoir Jésus que de l'argent ou de l'or,
   Je préfère plutôt être à Lui que d'avoir des richesses incalculables ;
Je préfère plutôt avoir Jésus que quoique que ce soit d’autre
   Que le monde peut offrir aujourd'hui.

M. Griffith était-il un sot ?

« Il n'est pas un fou, celui qui donne ce qu'il ne peut pas garder pour gagner ce qu'il ne peut pas perdre. »

Je pourrais continuer et appeler chacune des femmes, et chacun des hommes, des « Trente-neuf » - qui se sont reniés et ont pris leur croix quotidiennement pour suivre Jésus Christ, et faire une église vivante pour le Seigneur Jésus Christ.

Quand nous avons brûlé le papier de l'hypothèque qu'il y avait sur ce bâtiment, que tout était payé, je vous ai dit à vous les jeunes, de vous arrêter et de réfléchir. Nous ne serons bientôt plus là. Qui prendra la place de Mme. Roop à l'orgue ? Qui prendra la place de M. Roop pour garder la porte ? Qui parmi vous prendra la place, jour après jour et nuit après nuit - qui parmi vous renoncera à soi-même et remplacera Richard et Ronald Blandin ? Qui perdra sa vie, heure après heure, jour après jour, sans récompense terrestre, pour prendre leur place quand ils s'en seront allés ? - chacun de nous, les « Trente-neuf » serons bientôt partis - bien plus tôt que les jeunes irréfléchis le pensent. Qui remplacera Mme. Cook dans la cuisine ? Qui remplacera Willie Dixon ? Vous mangez leur nourriture. Mais je ne pense pas qu'aucun de vous pourrait remplacer M. Dixon, qui a maintenant quatre-vingt ans. Je ne vois personne qui puisse remplacer ce cher vieil homme ! Savez-vous même ce qu'il fait ? Est-ce un sot pour passer ses jours, et plusieurs de ses nuits chaque semaine, pour vous nourrir ? Est-ce un fou ?

« Il n'est pas un fou, celui qui donne ce qu'il ne peut pas garder pour gagner ce qu'il ne peut pas perdre. »

Qui parmi vous, les jeunes, sacrifiera-il tout pour continuer à faire durer cette église avec force pendant encore trente ou quarante années ? Le Dr. Cagan aura disparu. Qui le remplacera ? Le Dr. Chan aura disparu. Qui le remplacera ? La plupart d'entre vous ne pourrait pas remplacer M. Dixon ou Rick et Ron Blandin ! Vous pensez qu'ils ne sont pas importants, mais vous ne pourriez pas les remplacer ! Il faut du dévouement. Cela demande de prendre sa croix. Jésus a dit :

« Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, et prenne sa croix chaque jour, et me suive. Car quiconque voudra sauver sa vie, la perdra ; mais quiconque perdra sa vie pour l’amour de moi et de l’Évangile, la sauvera » Luc 9:23-24)

Quand Dieu appelait le Dr. Cagan, il lisait le livre du pasteur Wurmbrand « Torturé pour Christ. » Il était normal qu'il aime le pasteur Wurmbrand parce qu'il était Juif comme le pasteur Wurmbrand. Et quand il a lu « Torturé pour Christ, » le Dr. Cagan a pensé qu'il voudrait trouver une église avec les mêmes valeurs sacrificielles que celles enseignées par Wurmbrand. Il m'a vu prêcher dans la rue près d'UCLA. Il a vu des gens m'invectiver, me jeter des choses à la tête. Il a pensé, « C'est l'homme que je voudrais entendre prêcher. » Ainsi il a découvert où notre église était et il est venu. L'autre soir, le Dr. Cagan m'a dit qu'il m'avait entendu dire, « Vous allez vous enflammer pour quelque chose. Pourquoi pas pour Christ ? »

Il était très jeune, seulement une vingtaine d'années. Quelle pensée pour un jeune homme ! « Vous allez vous enflammer pour quelque chose. » Bien sûr ! Chacun va se « consumer » tôt ou tard ! Vos cheveux commencent à tomber. Les rides viennent sur votre visage. La vie au mieux, est dure. La prochaine chose que vous savez c'est que vous vieillissez. Alors vous êtes épuisé et vous mourez. « Vous allez vous enflammer pour quelque chose. » Oui, bien sûr, cela vous arrivera à vous tous. Vous serez consumé !

Mais alors, pourquoi ne pas vous « enflammer pour Christ ? » Tous les grands chrétiens de tous les âges ont pensé à quelque chose comme ça - « vous allez vous enflammer pour quelque chose. Pourquoi ne pas vous enflammer pour Christ ? » Je ne sais pas comment vous pouvez avoir connaissance d'Henry Martyn (1781-1812) et ne pas vouloir vous « enflammer » comme il a fait à l'âge de 31 ans. Je ne sais pas si vous pouvez lire la vie de Robert McCheyne (1813-1843) et ne pas vouloir vous « enflammer » pour Christ comme il a fait à l'âge de 29 ans. Certain d'entre vous ont si peur d'en prendre connaissance que vous ne regarderez pas même leurs noms sur Wikipedia. Avez-vous peur qu'ils puissent vous influencer ? Où sont les hommes comme Henry Martyn et Robert McCheyne ? Où sont les jeunes femmes comme Gladys Aylward ? Nous ne pourrons jamais être une église qui inspire les jeunes à être des disciples, à moins que vous ne deveniez un disciple pour leur montrer le chemin !

Notre propre Mme. Cook est tombée amoureuse d'un vieil homme qui est mort vingt ans avant qu'elle ne soit née. Il est né dans une famille très riche et il a hérité de toute la fortune. Il était également un athlète très célèbre. Puis il est devenu un disciple de Jésus Il a donné tout son argent avec beaucoup de soin, et très délibérément. Alors il est allé en Chine comme missionnaire, dans l'intérieur. Pendant quatorze ans il est resté loin de son épouse et enfant à cause de son appel pour prêcher aux païens. Plus tard il est allé au coeur même de l'Afrique, et a ouvert un nouveau champ de mission. Enfin il est mort, très loin à l'intérieur du continent de l'Afrique. Sa carrière et sa fortune se sont enfuies - pour Christ. Sa maison et sa vie de famille sont parties également. Vers la fin de sa vie, ce vieil homme merveilleux a dit, « Je ne vois rien d’autre dans ma vie que je puisse encore sacrifier au Seigneur Jésus Christ. » Notre Mme. Cook est tombée amoureuse de ce vieil homme, qui est mort vingt ans avant qu'elle ne soit née. Et j'en suis heureux. Si elle ne l'avait pas aimé et n'avait pas été influencée par lui, elle n'aurait été qu’une autre femme égoïste et entre deux âges, élevant des chiens de race dans la San Fernando Valley. Mais parce qu'elle a été influencée C. T. Studd, elle passe des centaines d'heures à nourrir et s'occuper de vous, les jeunes, ici au coeur de Los Angeles. Il y a quelques années, Mme Cook a fait pour moi une petite plaque avec les mots de son héros, Charles Studd, dessus. Je le regarde quotidiennement dans mon étude. Il y est écrit :

« Seulement UNE vie,
   Et elle sera vite passée.
Seulement ce qui est fait pour Christ
   dure éternellement. »
      - C. T. Studd.

Et Jésus nous dit,

« Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, et prenne sa croix chaque jour, et me suive. Car quiconque voudra sauver sa vie, la perdra ; mais quiconque perdra sa vie pour l’amour de moi et de l’Évangile, la sauvera » (Luc 9:23-24)

Nous devons avoir une église totalement pleine de jeunes disciples de Christ si nous voulons en sauver quelques uns et les former pour devenir également des disciples de Jésus ! Veuillez vous lever et chanter le numéro 2 sur votre feuille de chants « Plus d'amour pour toi. »

Plus d'amour pour Toi, Ô Christ, plus d'amour pour Toi !
   Écoute la prière que je Te fais à genoux ;
Ceci est mon plus cher plaidoyer ; Plus d'amour pour toi, Ô Christ, plus d'amour pour toi !
   Plus d'amour pour toi, Ô Christ, plus d'amour pour toi

Autrefois, je désirais les joies terrestres, recherchais la paix et le repos ;
   Maintenant Toi seul je recherche, et Te donner ce qui est le meilleur ;
Et voilà toute ma prière :
   Plus d'amour pour Toi, Ô Christ, plus d'amour pour Toi ! !
Plus d'amour pour Toi, Ô Christ, plus d'amour pour Toi !

Et quand mon dernier souffle viendra, ce sera pour Te louer ;
   Ce sera le cri de mon coeur mourant ;
Et ma prière sera : Plus d'amour pour toi, Ô Christ, plus d'amour pour toi !
   Plus d'amour pour toi, Ô Christ, plus d'amour pour toi !
« More Love to Thee » (Plus d'amour pour Toi) par Elizabeth P. Prentiss, 1818-1878.


QUAND VOUS ÉCRIVEZ AU DR. HYMERS VOUS DEVEZ LUI DIRE DE QUEL PAYS VOUS ÉCRIVEZ OU IL NE POURRA PAS RÉPONDRE À VOTRE E-MAIL. Si ces sermons vous ont béni, veuillez envoyer un e-mail au Dr. Hymers et le lui dire, mais toujours mentionner de quel pays vous écrivez. L'e-mail du Dr. Hymers est rlhymersjr@sbcglobal.net (cliquez ici) . Vous pouvez écrire au Dr. Hymers dans n'importe quelle langue, mais préférablement en anglais, si c'est possible. Vous pouvez également lui écrire à son adresse postale à : P.O. Box 15308, Los Angeles, CA 90015, USA Vous pouvez aussi lui téléphoner au (818) 352-0452, en mettant devant l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays.

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur l'Internet
A www.sermonsfortheworld.com.
Cliquez sur « Sermons en Français. »

Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur. Vous pouvez les utiliser sans la
permission du Dr. Hymers. Cependant, toutes les vidéos du Dr. Hymers sont soumises à
des droits d'auteur et ne peuvent être utilisées que par permission.

Solo avant le sermon par M. Benjamin Kincaid Griffith :
« More Love to Thee » (Plus d'amour pourToi)
par Elizabeth P. Prentiss, 1818-1878.



Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en Français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006])