Print Sermon

L'objectif de ce site Web est de fournir librement des sermons et des vidéos de sermons aux pasteurs et aux missionnaires dans le monde entier, particulièrement le tiers monde, où il y a peu si non pas, d'instituts théologiques ni d'écoles bibliques.

Ces sermons et vidéos sont distribués chaque année vers environ 1.500.000 ordinateurs dans plus de 221 pays sur le site www.sermonsfortheworld.com . Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur You Tube, mais délaissent bientôt You Tube, parce que chaque sermon les ramène vers notre site Web. You Tube alimente ainsi notre site Web. Ces sermons sont disponibles en 39 langues et accessibles à environ 120.000 personnes tous les mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les utiliser sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les pays musulmans et hindous.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net .




LES JEUX VIDEO, LES MÉDIA SOCIAUX SUR INTERNET
ET LA PORNOGRAPHIE RUINERONT VOTRE VIE !

SOCIAL MEDIA, VIDEO GAMES AND PORNOGRAPHY
WILL RUIN YOUR LIFE!
(French)

par le Dr. C. L. Cagan
au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le Jour du Seigneur, le dimanche soir 24 mars 2013

« Détourne mes yeux de contempler la vanité ; et vivifie-moi dans ton chemin »
(Psaume 119:37).


Le mot hébreu qui traduit la « vanité » dans notre texte signifie le « mal, ruine, moralement destructif, inutile » (voir la concordance de Strong #7723). Le Psalmiste a prié que Dieu maintienne ses yeux loin des choses qui sont « mauvaises, menant à la ruine, moralement destructives, inutiles. » C'est ce dont les jeunes nourrissent leurs cerveaux pendant des heures quotidiennement - les choses qui sont mauvaises, mènent à la ruine, sont moralement destructives, et inutiles.

Qu'est-ce donc ? Ce que vous faites sur votre ordinateur ! Je n'ai jamais dit de ne pas utiliser un ordinateur ou un iPhone. Utilisez-les quand vous en avez besoin pour les études ou le travail. Je n'ai jamais dit de ne pas aller sur internet. Faites-le quand vous en avez besoin. Mais je parle de vous, qui gaspillez des heures tous les jours. Je parle de Facebook et d'autres médias sociaux. Je parle des jeux vidéo. Je parle de la pornographie. Ces choses ne sont pas bonnes pour vous. Ce ne sont pas simplement des amusements inoffensifs. Ils vous feront du mal. Tous sont inutiles - une perte de temps. Ils peuvent vous détruire. Ce sera la ruine de votre vie.

Premièrement, les média sociaux sont la ruine de votre vie. Que sont les médias sociaux ? C'est la manière dont les gens mènent une vie sociale sur internet. Ils s’envoient des messages les uns aux autres. Ils mettent des photos sur leur page et se les envoient. Ils disent à leurs « amis » électroniques ce qu'ils font. Ils regardent pour voir ce que font les autres. Ils y passent des heures et des heures.

Je ne vois rien de bon sur les médias sociaux. Je n'y ai jamais vu quelqu'un qui inviterait des gens à venir à l'église. Je n'y ai jamais vu personne témoigner de Christ. Je n'y ai jamais vu un seul verset de la Bible. C'est plein de bavardage et de propos orduriers - même venant de personnes qui vont à l'église !

Je parle de Facebook. Je parle d'Instagram et de Snapchat. Je parle de Twitter - envoyer des tweets et les lisant les uns les autres ! Je parle de vous, qui gaspillez votre temps.

En moyenne, une personne normale passe plus de deux heures par jour sur les médias sociaux. Ce n'est pas simplement aux États-Unis, c'est mondial ! (Voir The Statistics Portal, Adweek et SocialMedia Today. (Cliquez sur les liens pour lire les articles.) La moyenne est de deux heures par jour. Certaines personnes passent 4 o 6 heures par jour. Mais pensons peut être à deux heures en ce qui vous concerne. En comptant sur votre vie entière, cela fait à peu près 5 ans !

Vous pourriez obtenir des notes bien meilleures en étudiant deux heures par jour au lieu de perdre votre temps sur des média sociaux. Vous pourriez faire mieux dans vos études avec deux heures par jour d'étude supplémentaires. Vous pourriez parler avec des gens et faire de vrais amis. Vous pourriez être encore un être humain !

Encore plus terrible, les média sociaux sont addictifs, une dépendance. Allez-vous sur votre Facebook et autres média sociaux dès que vous vous levez le matin - et pendant la journée - et avant que vous alliez vous coucher? Pouvez-vous vivre sans le faire ? Pendant une semaine ? Pendant une année ? Si c'est impossible, vous êtes sous l'addiction au medias.

Fox News (12/29/2017,cliquez ici) a prouvé que Facebook provoque une dépendance comme la cocaïne et les opiacés. Le Dr. Tara Emrani de la New York University a dit que, les « J’aime » de Facebook et les commentaires activent des zones du cerveau semblables à ceux qu'activent les opiacés... les sentiments/expériences du cerveau… sont semblables à ceux qui résultent de la cocaïne. »

Sean Parker est l'un des fondateurs de Facebook. Il a été président de Facebook. Parker dit, « Cela change littéralement votre rapport avec la société, et les gens les uns avec les autres… Cela interfère probablement avec la productivité [effectuer un travail) de manières étranges… Dieu seul sait l'effet sur le cerveau de nos enfants » (Fox News, ibid.). Les créateurs des média sociaux savaient ce qu'ils faisaient et l'ont fait délibérément ! Parker dit,

Le processus de pensée pour l'établissement de ces applications, Facebook étant la première d’entre elles… était le suivant : Comment pourrions-nous consommer autant de votre temps et de votre attention consciente que possible ? Et cela signifie que nous pouvons vous donner un petit coup de dopamine [la dopamine est une substance chimique du cerveau] de temps à autre, parce que quelqu'un a aimé ou présenté ses commentaires à propos d’une de vos photos ou commentaire, ou quoi que ce soit d'autre. Et cela va vous obliger à contribuer plus de contenu, et qui vont vous valoir… encore plus de « J'aime » et de commentaires. C'est une boucle de rétroaction de validation sociale… exactement le genre de chose qu’un pirate informatique comme moi proposerait, parce que vous exploitez une vulnérabilité en matière de psychologie humaine…. Les inventeurs, créateurs… l'ont compris consciemment. Et nous l'avons fait quand même. (Article dans Axios – cliquez ici pour le lire) .

Comment réussir à sortir les média sociaux hors de votre vie ? Juste comme vous le feriez pour n'importe quelle drogue. Stoppez ! Si vous voulez y retourner, ne le faites pas ! Il vaut mieux de ne pas avoir un ordinateur ou un iPhone que gaspiller deux heures par jour. Vous pouvez vous sentir bizarre au début, mais vous serez vite une véritable personne au lieu d'une personne virtuelle. Sortez des média sociaux avant qu'ils ne ruinent votre vie !

Deuxièmement, les jeux vidéo seront la ruine de votre vie. Il y a des milliers de jeux vidéo. Certains d'entre eux sont des jeux sportifs. Vous jouez au football ou au basket-ball. Vous contrôlez les joueurs. Quand vous jouez jour après jour, vous allez mieux. Certains jeux sont des jeux d'imagination. Vous entrez dans un monde imaginaire. Vous devenez un caractère imaginaire. Vous voyez des monstres. Vous avez des superpouvoirs. Certains aiment mieux le monde de l'imagination que le réel. Beaucoup de jeux vidéo sont des jeux de guerre ou de massacres. Vous tuez des centaines de personnes. Vous pouvez devenir un tueur vous-même. Nikolas Cruz, qui a tué 17 personnes à son lycée en Floride, avait joué à des jeux vidéo violents toute la journée. Son voisin a dit, « C'était tuez… tuez… tuez… faites explosez quelque chose et tuez-en encore plus, et ça toute la journée ! » (Miami Herald, 18 février 2018).

Un bon nombre de personnes perdent beaucoup de temps sur des jeux vidéo. Une étude dit que la moyenne est de 6.3 heures par semaine (Time, le 27 mai 2014, cliquez ici pour le lire). Et ce n'est que la moyenne. Une étude de NPD de 2014 dit qu'il y a 34 millions « de vrais joueurs » aux États-Unis qui passent une moyenne de 22 heures par semaine [plus de 3 heures par jour] à jouer à des jeux vidéo (cliquez ici pour lire l'article). C'était il y a plus de quatre ans ! Aujourd'hui je rencontre souvent des garçons et des jeunes hommes qui passent quatre, cinq, ou six heures par jour à jouer à des jeux vidéo.

Quelle perte de temps ! Chaque heure que vous passez à jouer à des jeux vidéo est une heure où vous pourriez avoir étudié, travaillé, ou passer du temps avec les autres. Débarrassez-vous des jeux vidéo ! Vos notes s'amélioreront Vous aurez de vrais amis. Pour certains d'entre vous, votre esprit sera libéré et vous pourrez comprendre l'Évangile et être sauvé !

Les jeux vidéo provoquent une dépendance. Vous continuez à y retourner - encore et encore. Chaque fois vous devenez un peu meilleur. Vous allez encore un peu plus loin. Votre récompense est devant vous. Et donc vous ne quittez pas votre addiction, elle vous domine. Vous ne pouvez pas quitter ! Vous êtes intoxiqué. C'est la même chose qu'une drogue.

Les jeux vidéo sont faits pour provoquer une dépendance. PsychGuides.com dit, « L'une des raisons principales pour laquelle les jeux vidéo peuvent provoquer une dépendance… est qu'ils sont conçus pour l'être. Les concepteurs de jeu vidéo, comme n'importe qui, essayent de faire un bénéfice, et donc recherchent toujours plus de manières pour que davantage de personnes jouent à leurs jeux. Ils l'accomplissent en développant des jeux pour vous faire revenir et jouer un peu plus, mais jamais assez difficiles pour que le joueur abandonne. En d'autres termes, le succès pour un joueur semble juste un petit peu hors de portée mais pas assez loin pour être découragé. À cet égard, la dépendance pour les jeux vidéo est très semblable à un autre désordre plus largement identifié : le penchant pour le jeu » (cliquez ici pour lire l'article).

Les jeux vidéo peuvent devenir la ruine de votre vie. Keith Bakker, directeur de Smith & Jones Addiction Consultants (Expert-conseil en toxicomanie) a dit, « Plus nous étions en train de l'étudier, plus nous pouvions voir que le jeu vidéo envahissait et prenait la vie des jeunes « en otage. » Il a dit que le penchant pour les jeux vidéo peut détruire leur vie. Les enfants qui jouent quatre à cinq heures par jour n'ont aucun temps pour une vie sociale, travailler, ou faire du sport. « Cela empêche le développement social normal. Vous pouvez voir quelqu'un de 21 ans avec l'intelligence émotive d'un jeune de12 ans. Il n'aura jamais appris à parler aux filles. Il n'aura jamais appris à faire du sport. » (WebMD – cliquez ici pour lire l'article) .

Les jeux vidéo vous font perdre votre temps. Ils tordent votre esprit. Enfuyez-vous loin d'eux avant qu'ils ne détruisent votre vie ! Il vaut mieux ne pas avoir un ordinateur ou un iPhone que de passer tout votre temps à jouer aux jeux vidéo. Laissez-les comme vous le feriez pour de l'héroïne. Je sais que vous avez l'habitude des jeux vidéo. Mais ne le faites pas. Vous pouvez vous sentir bizarre au début, mais vous retrouverez votre vie !

Troisièmement, la pornographie ruinera votre vie. Je n'ai jamais rencontré un garçon au lycée ou à l'université qui n'ait pas jeté les yeux sur de la pornographie - des femmes nues ou des gens qui font l'acte sexuel. C'est partout. Ce n'était pas toujours comme ça. La pornographie était cachée. C'était illégal. Mais l'année où je suis né, Hugh Hefner a commencé le magazine Play Boy. Des millions de personnes en regardaient les photos. La révolution de la pornographie s'est répandue dans tout le pays. Il y avait les magazines obscènes sur tous les coins de trottoir où un enfant pouvait les voir. Il y avait des théâtres de pornographie dans chaque ville.

Aujourd'hui, les gens regardent la pornographie sur leurs ordinateurs - par millions. Quarante millions d'Américains visitent régulièrement des sites pornographiques (Voir Webroot.com. Cliquez ici pour lire l'article). La firme de sécurité informatique Optenet a déclaré que « plus de 36% de tout le contenu du Web est de la pornographie. » (Cliquez ici pour lire l'article) . La pornographie est partout.

Ce n'est plus un péché que de regarder la pornographie. Christ dit, « quiconque regarde une femme pour la désirer, a déjà commis un adultère avec elle dans son cœurr » (Matthieu 5:28). Ah, je sais bien que vous ne pouvez pas garder les yeux baissés toute la journée ! Vous ne pouvez pas vous empêcher de regarder les femmes. Elles représentent la moitié de la race humaine. Je ne dis pas qu'un garçon n'aura jamais des pensées sexuelles dans sa tête. Le corps d'un jeune homme a ce désir. Vous ne pouvez pas échapper à toutes les pensées sexuelles. Mais vous n'avez pas à vous intéresser à la pornographie ! Regarder la pornographie, en pensant à ce que vous avez vu, c'est déjà la convoitise dans votre coeur. C'est un péché !

Le Roi David l'a fait. Un soir, « David se leva de dessus son lit ; et comme il se promenait sur le toit du palais royal, il vit du toit une femme qui se baignait, et cette femme était fort belle à voir. » (II Samuel 11:2). Ce n'était pas un accident. Il l'a regardée intensément et il s'est mis à penser à elle. Puis il « envoya demander qui était cette femme » (11 : 3). Il la fit venir. Il a eu un rapport sexuel avec elle. Et cela ruina sa vie ! Tout cela commencé par son expérience pornographique ce soir-là.

Laissez moi vous poser une question « rhétorique. » C'est une question à laquelle vous n'êtes pas obligé de répondre. Vous rappelez-vous de ce que vous avez vu ? Pouvez-vous vous en rappeler des années après ? Bien sûr que oui. C'est mieux de ne pas le voir du tout. Si vous l'avez vu, ne le regardez pas de nouveau, ne le regardez plus encore. Vous n'avez pas besoin de ça dans votre tête !

La pornographie est une perte de temps. Vous pourriez faire autre chose. Mais c'est bien pire. Pornographie devient une dépendance. « Une étudie examinant les résultats de neuro-images des sujets qui ont regardé la pornographie sur internet montrent que l'activation de la région du cerveau est semblable au besoin très pressant et la réaction incontrôlable pour les drogues comme l'alcool, la cocaïne, et la nicotine… Ainsi, regarder la pornographie, particulièrement quand elle devient compulsive, active les mêmes réseaux fondamentaux du cerveau que le font l'alcool et les autres drogues. Ces études offrent la profonde évidence que l'utilisation compulsive et consistante de la pornographie est potentiellement aussi puissante et addictive que l'utilisation de la drogue » (Voir le thedoctorweighsin.com. Cliquez ici pour lire l'article). « Le penchant pour la pornographie sur internet entre dans le cadre de la dépendance et partage les mécanismes de base du penchant pour la drogue » (Voir le yourbrainonporn.com. Cliquez ici pour visionner les 39 études qui montrent que la pornographie de l'Internet crée une dépendance).

La pornographie est comme une drogue. Vous vous rappelez de ce que vous avez vu - encore et encore. Vous ne cessez d'y penser. Cette pensée vous attire comme un aimant. Vous y retournez. Vous ne pouvez pas la sortir de votre esprit. Vous ne pouvez pas vous arrêter. Vous y retournez encore et encore. Vous allez de plus en plus profondément. Cela déformera votre esprit. Cela déformera vos émotions. Vous n'arriverez plus à penser normalement. Vous n'aurez pas un mariage normal. Vous ne penserez plus à votre péché et à votre besoin pour le Sang de Christ. La pornographie vous empêchera d'être sauvé.

Sortez de la pornographie avant qu'elle ne ruine votre vie ! Il vaut mieux de ne pas avoir un ordinateur ou un iPhone que de regarder la pornographie. Laissez tomber comme l'héroïne ou la cocaïne. Arrêtez-vous et n'y retournez pas ! Vous vous sentirez étrange au début. Vous voudrez la regarder. Dites non à vous-même. Ne le faites pas. Vous ne fumez pas le cannabis, n'est-ce pas ? Pourquoi ? Bien, vous ne le faites pas, même si d'autres le font. Vous ne consommez pas la cocaïne, n'est-ce pas ? Vous ne le faites pas. C'est la même manière avec la pornographie. Ne le faites pas, quoique vous ressentiez. Arrêtez-vous et n'y retournez jamais.

Prenez plutôt un peu de temps pour penser à votre âme. Écoutez attentivement aux sermons qui sont prêchés à l'église. Lisez la copie de la prédication que nous vous donnons à emporter pour la lire chez vous. Ou lisez les sermons sur notre site web www.sermonsfortheworld.com.www.sermonsfortheworld.com. Vous pouvez visionner les vidéos des sermons sur notre site web. Pensez à votre péché, spécialement à votre nature pécheresse. Priez pour que Dieu vous attire à Christ, pour que vos péchés soient lavés par Son Sang. Je prie pour que vous mettiez votre confiance en Jésus bientôt. Amen.


QUAND VOUS ÉCRIVEZ AU DR. HYMERS VOUS DEVEZ LUI DIRE DE QUEL PAYS VOUS ÉCRIVEZ OU IL NE POURRA PAS RÉPONDRE À VOTRE E-MAIL. Si ces sermons vous ont béni, veuillez envoyer un e-mail au Dr. Hymers et le lui dire, mais toujours mentionner de quel pays vous écrivez. L'e-mail du Dr. Hymers est rlhymersjr@sbcglobal.net (cliquez ici) . Vous pouvez écrire au Dr. Hymers dans n'importe quelle langue, mais préférablement en anglais, si c'est possible. Vous pouvez également lui écrire à son adresse postale à : P.O. Box 15308, Los Angeles, CA 90015, USA Vous pouvez aussi lui téléphoner au (818) 352-0452, en mettant devant l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays.

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur l'Internet
A www.sermonsfortheworld.com.
Cliquez sur « Sermons en Français. »

Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur. Vous pouvez les utiliser sans la
permission du Dr. Hymers. Cependant, toutes les vidéos du Dr. Hymers sont soumises à
des droits d'auteur et ne peuvent être utilisées que par permission.


Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en Français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006])