Print Sermon

Environ 1.500.000 sermons et vidéos sont téléchargés chaque année sur 1.500.000 ordinateurs dans 215 pays à partir du site www.sermonsfortheworld.com. Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur YouTube, mais laissent bientôt cette chaîne et viennent sur notre site web ; YouTube alimente ainsi notre site web. Ces sermons sont traduits en 36 langues et sont visionnés sur environ 120.000 ordinateurs chaque mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les employer sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment vous pouvez faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les nations musulmanes et hindoues.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net.




MONTRE-MOI TA GLOIRE

SHOW ME THY GLORY
(French)

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
Samedi soir, le 12 août 2017
A sermon preached at the Baptist Tabernacle of Los Angeles
Saturday Evening, August 12, 2017


Je vous invite à ouvrir votre Bible à Exode, chapitre 33. C'est à la page 115 de la Bible d'Étude Scofield. Maintenant veuillez vous lever et lire Exode 33:18. Voici la prière de Moïse à Dieu

,

« Et Moïse dit : Je te supplie, montre-moi ta gloire » (Exode 33:18).

Vous pouvez vous assoir. Si vous vous rappelez le sermon de John Samuel, « Ordre et argumentation dans la prière, » vous pouvez trouver plusieurs prières comme cela dans Exode, chapitres 32 et 33. Moïse prie Dieu, et le moment culminant de sa prière se trouve aux versets 15 et 18. Dans le verset 15 Moïse dit, « Si ta présence ne vient pas avec moi, ne nous fais pas monter d’ici » Et dans le verset 18 Moïse dit, « Je te supplie, montre-moi ta gloire » Le mot hébreu pour « gloire » est Kavōd, signifiant littéralement « le poids de Dieu. » Déjà plusieurs fois dans ma vie j'ai ressenti ce « poids. » Le jour où je me suis retrouvé, haletant sur la pelouse au Cimetière de Forest Lawn, à Los Angeles, quand j'avais 15 ans, j'ai ressenti le poids « léger » de Dieu descendre sur moi comme un drap de fin lin. Dans trois réveils différents dont j'ai été témoin, le Kavōd se faisait sentir dans l'atmosphère autour de moi. Brian H. Edwards dit, « La présence de Dieu ‘défie toute explication humaine,’ mais elle explique les expériences exceptionnelles du réveil » (Revival: A People Saturated With God, p. 136). « Adam et Ève se sont cachés de la présence de Dieu, et Caïn est sorti de la présence du Seigneur » (ibid., p. 135). « Dans le réveil, la présence de Dieu devient une expérience tangible [palpable] » (ibid., p. 134). « Dans le réveil, [la présence de Dieu] devient si évidente que parfois elle en devient écrasante » (ibid., p. 135).

« C'est la clef pour comprendre ce qu'est le réveil. S'il y a un aspect du culte aujourd'hui qui manque, c'est la présence ressentie de Dieu… c'est pourquoi nous pouvons nous comporter avec une telle négligence lors de nos cultes. Dans le réveil, le travail profond de l'Esprit se fait toujours remarquer, car l'expérience nous convainc que Dieu est présent… Le réveil est différent. Dieu est reconnu comme étant là, et même le non-croyant est obligé d'admettre que Dieu ‘est vraiment parmi vous’ I Corinthiens 14:25 » (ibid., p. 134). « Quand l'Esprit de Dieu descend, Il prend les prières de l'église et y insuffle une nouvelle vie » (ibid., p. 129). « Dans le réveil, la prière devient un plaisir et une joie » (ibid., p. 128) d'après des confessions qui ont amené des chrétiens à une nouvelle purification par le Sang de Christ.

À Saxony, « Un sens de la proximité de Christ nous a été donné à tous au même moment… ce que le Seigneur a fait [là], à partir de ce moment jusqu'à l'hiver de la même année, est inexprimable. Le lieu entier est apparu comme un ‘tabernacle de Dieu avec les hommes’ » (ibid., p. 135). En Corée, en 1907, « Chaque personne qui entrait dans l'église sentait que le lieu était rempli de la présence de Dieu... Cette nuit-là, il y avait un sens de la proximité de Dieu impossible à décrire » (Edwards, ibid., p. 135, 136).

En novembre 1980, un ami et moi sommes allés à Murfreesboro, Tennessee, pour interviewer le Dr. John Rice pour une émission télévisée que nous faisions. Dr. Rice était très vieux, et handicapé par un AVC (Arrêt Vasculaire Cérébral). Il avait 85 ans, et il a été amené en fauteuil roulant pour nous voir. Alors qu'il entrait, mon ami et moi avons senti le « Kavōd » descendre comme un poids léger dans l'atmosphère de la pièce. Je sais que Dieu est descendu à ce moment-là parce que j'ai ressenti exactement la même chose que dans les trois réveils classiques dont j'avais été témoin.

Nous avions loué une caméra et un cameraman pour la circonstance. Le caméraman était d'un milieu catholique, mais avait quitté l'église. Quand nous étions en train d'interviewer le Dr. Rice, des larmes coulaient sur son visage, qu'il continuait à essuyer alors que le Dr. Rice parlait au sujet des grands services évangéliques qu'il avait conduits. Puis l'entrevue s'est terminée et ils ont ramené le Dr. Rice à sa voiture. Mon ami et moi nous sommes retrouvés seuls avec le caméraman. Il pleurait toujours. Il m'a interrogé au sujet du Dr. Rice, et je lui ai expliqué que ce dernier était un grand homme de Dieu. Alors que je parlais, je pouvais sentir la présence de Dieu devenir plus tangible. L'homme pleurait toujours. Tout ce que j'ai dit était, « Jésus vous aime Faites Lui confiance et Il vous sauvera de vos péchés. » Je n'avais pas avoir à le lui dire. Il s'est spontanément agenouillé et il a mis sa confiance en Jésus, pendant que des larmes coulaient de ses yeux comme des rivières. C'était si facile, parce que la présence de Dieu était là. J'ai pensé à un verset de la Bible, « Là où est l'Esprit du Seigneur, là est la liberté » (II Corinthiens 3:17). Je sais combien ce serait facile de voir la conversion des visiteurs, même des visiteurs qui viennent pour la première fois, si nous avions la puissance de l'Esprit de Dieu comme l'avait le Dr. John Rice !

Mais il y a encore un autre grand avantage d'avoir la présence du Seigneur. C'est un avant-goût du Ciel. Je sais que le Ciel semble irréel à bon nombre d'entre vous aujourd'hui. Mais quand le « Kavōd » de Dieu descend dans notre église, et quand il vous touche, vous expérimentez ce que c'est que d'aller au Ciel. C’est « un avant-goût de la gloire divine. » Vous ne verrez plus le Ciel comme concept abstrait. Quand vous entrez dans notre église et que Dieu est là, vous « goûterez » littéralement la réalité et la joie du Ciel. Alors vous pourrez chanter le chant de John W. Peterson avec grande joie !

Le Ciel est descendu et la gloire a rempli mon âme,
Quand à la croix le Sauveur m'a guéri.
Mes péchés sont enlevés, et ma nuit est changée en jour -
Le Ciel est descendu et la gloire a rempli mon âme,
   (“Heaven Came Down” par John W. Peterson, 1921-2006).

Maintenant, je ne parle pas du fanatisme sauvage et indiscipliné de certains Pentecôtistes, ou des idées fausses de certains Charismatiques. Oh, non ! Ils essayent souvent d'avoir l'Esprit de Dieu en martelant sur des batteries de cuivres ou en parlant en langues. Ils peuvent penser à bien, mais ce n'est pas comment Dieu est descendu lors de réunions et redonné la vie aux gens avant le début de Pentecôtisme en 1905. Nous devons retourner à l'ancienne manière - parce que l'ancienne manière était la véritable manière - et elle est toujours la véritable manière !

Nous ne devons pas essayer de faire descendre à nous le « Kavōd » en tombant sur le plancher, bien que quelqu'un puisse le faire quand Dieu vient. Mais nous ne nous réjouirons pas dans l'excès d’émotions ou les cris. Oh, non ! Nous nous réjouirons quand les chrétiens sentent le péché qui s'est insinué dans leur vie, péché qu'ils ont honte de reconnaître, mais péché qui doit être reconnu devant Dieu - et les fautes qui doivent être confessées entre eux, afin que nous puissions être guéris par Dieu, notre merveilleux Père ! Veuillez vous lever et chanter le numéro 10 sur votre feuille de chants.

« Sonde-moi, ô Dieu, et connais mon cœur :
   Éprouve-moi, connais mes pensées,
Et connais mon cœur ;
   Éprouve-moi, et connais mes pensées.
Regarde si il y a quelque iniquité dans mon cœur,
   Et conduis-moi sur le chemin de l’éternité. »
      (Psaume 139:23, 24).

N'ayez pas peur ! Dieu vous aime. Il ne vous jugera pas quand vous viendrez confesser vos péchés. N'ayez pas peur. Quelque terrible soit votre péché, Dieu peut le guérir. Dieu peut le laver dans le Sang de Jésus et vous rendre pur. Venez devant la chaire de prédication. Prenez la main de quelqu'un près de vous et priez l’un pour l’autre par deux ou par trois. Priez l'un pour l'autre afin de vous confesser ce soir. Je vous aime ! Dieu vous bénisse ! Vous êtes tellement bien aimé ici que quoi que vous puissiez dire ce soir, nous ne nous arrêterons pas de vous aimer ! Faites-nous confiance et n'ayez pas peur ! Revenez à Jésus, revenez et confessez vos péchés pour être purifié par le Sang précieux de notre Sauveur, Jésus. Et puis même si vous n'êtes plus très jeune, vous pouvez également vous approcher ce soir. J'aurai deux chaises devant le pupitre. Si vous pensez que votre confession ne doit pas être faite publiquement, venez par ici et dîtes la moi, et je pourrai vous dire si vous devriez la faire en public ou non.

Notre frère Jack Ngann m'a écrit les mots suivants pour mon soixante-seizième anniversaire.

Cher Dr. Hymers,

Je voudrais vous remercier de votre fidélité toutes ces années passées. J'ai souvent pensé que la raison pour laquelle il y aura un reste pendant la grande apostasie est [au moins en partie] parce que Dieu vous utilise… les vérités que vous prêchez peuvent très bien être une partie de l'étincelle qui aidera à allumer les flammes du réveil… Que votre ministère continue à se développer, et votre prédication [sur l'internet] puisse-t-elle résonner tout au long de l'éternité. Je vous aime, cher pasteur.

Vôtre en Christ,
Jack Ngann

P.S. D'ailleurs, la raison pour laquelle nous pouvons clôturer avec ces mots « vôtre en Christ » est en raison de votre ministère [qui nous mène au salut en Christ].

Le frère Jack Ngann sait que j'ai un profond attachement pour notre église, et pour chacun de vous. C'est pourquoi je souligne le besoin du réveil. Personne ne peut réussir dans la vie chrétienne en ne dépendant que de son seul témoignage de conversion. Vous devez croître dans la grâce - et ce peut souvent être douloureux. Vous êtes confronté aux péchés et aux fautes qui se sont insinués dans votre vie. Vous n'aimez pas à penser au chant, « Sonde-moi moi, Ô Dieu, et connais mon coeur, éprouve-moi et connais mes pensées, et regarde s'il y a en moi quelque mauvaise voie, et conduis moi dans le chemin de l'éternité … » Mais vous avez besoin d'y penser. Vous avez besoin de vous examiner, même si c'est douloureux. Vous devez confesser vos péchés et être lavé à nouveau par le Sang précieux de Jésus. Alors vous éprouverez la présence de Dieu, le « Kavōd, » l'expérience véritable et passionnante de Dieu dans le réveil !

« Je te supplie, montre-moi ta gloire » (Exode 33:18).

Priez et confessez vos péchés et Dieu vous répondra comme Il a répondu à Moïse.


QUAND VOUS ÉCRIVEZ AU DR. HYMERS VOUS DEVEZ LUI DIRE DE QUEL PAYS VOUS ÉCRIVEZ OU IL NE POURRA PAS RÉPONDRE À VOTRE E-MAIL. Si ces sermons vous ont béni, veuillez envoyer un e-mail au Dr. Hymers et le lui dire, mais toujours mentionner de quel pays vous écrivez. L'e-mail du Dr. Hymers est rlhymersjr@sbcglobal.net (cliquez ici) . Vous pouvez écrire au Dr. Hymers dans n'importe quelle langue, mais préférablement en anglais, si c'est possible. Vous pouvez également lui écrire à son adresse postale à : P.O. Box 15308, Los Angeles, CA 90015, USA Vous pouvez aussi lui téléphoner au (818) 352-0452, en mettant devant l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays.

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur l'Internet
A www.sermonsfortheworld.com.
Cliquez sur « Sermons en Français. »

Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur. Vous pouvez les utiliser sans la
permission du Dr. Hymers. Cependant, toutes les vidéos du Dr. Hymers sont soumises à
des droits d'auteur et ne peuvent être utilisées que par permission.

Écriture lue avant le sermon par le Dr. Kreighton L. Chan : Ésaïe 64:1-3.
Solo avant le sermon chanté par M. Benjamin Kincaid Griffith :
« May Jesus Christ be Praised, » traduit par Edward Caswall, 1814-1878.


Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).