Print Sermon

Environ 1.500.000 sermons et vidéos sont téléchargés chaque année sur 1.500.000 ordinateurs dans 215 pays à partir du site www.sermonsfortheworld.com. Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur YouTube, mais laissent bientôt cette chaîne et viennent sur notre site web ; YouTube alimente ainsi notre site web. Ces sermons sont traduits en 36 langues et sont visionnés sur environ 120.000 ordinateurs chaque mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les employer sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment vous pouvez faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les nations musulmanes et hindoues.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net.




CAÏPHE - L'HOMME QUI A
PROGRAMMÉ L’ASSASSINAT DE CHRIST !

CAIAPHAS – THE MAN WHO PLANNED
THE MURDER OF CHRIST !
(French)

Sermon écrit par le Dr. R. L. Hymers, Jr.
et prêché par M. John Samuel Cagan
au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le jour du Seigneur, dimanche matin 9 avril 2017

« Et l’un d’eux nommé Caïphe, qui était le grand prêtre cette année-là, leur dit : Vous ne savez rien du tout, ni ne considérez qu’il est de notre intérêt qu’un homme meure pour le peuple, et que la nation toute entière ne périsse pas. Or il ne dit pas cela de lui-même : mais étant grand prêtre cette année-là, il prophétisa que Jésus devait mourir pour la nation ; et non seulement pour la nation, mais aussi qu’il devait rassembler en un les enfants de Dieu dispersés. Depuis ce jour-là donc ils prirent conseil ensemble afin de le faire mourir » (Jean 11:49-53).


Ceci se produisit à la fin du ministère de Christ. Après que Jésus eu relevé Lazare d'entre les morts, quelques instants plus tard Il se retira dans la campagne. Il ne revint pas à Jérusalem jusqu'à la dernière semaine avant Sa crucifixion. On penserait que d'avoir relevé Lazare d'entre les morts aurait convaincu les chefs religieux, mais non. Jésus avait précédemment dit,

« S’ils n’écoutent pas Moïse et les prophètes, ils ne seront pas plus persuadés, même si quelqu’un ressuscitait des morts » (Luc 16:31).

Les gens ne sont pas souvent convaincus en voyant des miracles. Le miracle dont ils ont besoin est le travail de conviction de l'Esprit de Dieu dans leur âme, qui sont « mortes dans les violations et les péchés. » Si un homme n'est pas miraculeusement convaincu de péché, il ne sera pas converti. Il ne sera pas converti « ...même si quelqu’un ressuscitait des morts » (Luc 16:31). La conviction d'éveil par l'Esprit de Dieu, et qui fait que les hommes sont convaincus de leur péché, est le miracle qu'ils doivent recevoir pour éprouver la vraie conversion.

Les miracles peuvent même durcir le cœur des personnes à l'encontre de Dieu. Quand les prêtres et les Pharisiens ont vu que Jésus faisait « beaucoup de miracles, » ils se sont réunis ensemble dans « un conseil, » un comité du Sanhedrin (Jean 11:47). Pendant ce conseil, une chose étrange s'est produite. Le grand prêtre Caïphe a donné une prophétie précise au sujet de Christ. Le commentaire appliqué du Nouveau Testament décrit la scène ainsi : Caïphe était un « manipulateur, un opportuniste, qui ne connaissait pas la signification de l'équité ou de la justice… Il ne s'est pas retiré de la responsabilité de verser du sang innocent. Il a fait paraître son acte comme si c'était la seule chose à faire pour le bien-être du peuple. Caïphe enviait Jésus. Il a voulu que Jésus fût mis à mort pour satisfaire ses propres besoins égoïstes. Et pour effectuer la condamnation de Jésus, il allait utiliser des dispositifs produits par un calcul intelligent… Il était un hypocrite, car dans l'épreuve finale… quand il a été rempli de la grande joie intérieure d’avoir trouvé ce qu'il pensait être la raison suffisante pour condamner Christ, il a déchiré sa longue robe sacerdotale comme sous le choc d'une profonde douleur ! Tel était Caïphe. Voir également Josèphe, Antiquities, Antiquités, XVIII, 4:3 » (William Hendriksen, Th.D., New Testament Commentary, Commentaire de Nouveau Testament , Baker Book House, 1981 édition, volume I, p. de Baker 163 ; Note sur Jean 11:49-50). Remarquez maintenant que ce grand prêtre maléfique a donné une prophétie. Comme Balam dans l'Ancien Testament, cet homme mal intentionné a réellement donné une vraie prophétie,

« Et l’un d’eux nommé Caïphe, qui était le grand prêtre cette année-là, leur dit : vous ne savez rien du tout, ni ne considérez qu’il est de notre intérêt qu’un homme meure pour le peuple, et que la nation toute entière ne périsse pas. Or il ne dit pas cela de lui-même : mais étant grand prêtre cette année-là, il prophétisa que Jésus devait mourir pour la nation ; et non seulement pour la nation, mais aussi qu’il devait rassembler en un les enfants de Dieu dispersés » (Jean 11:49-52).

Mais la Bible dit :

« Depuis ce jour-là donc ils prirent conseil ensemble afin de le faire mourir » (Jean 11:53).

Une semaine plus tard, Caïphe a envoyé certains gardes du temple arrêter Jésus tandis qu'Il priait dans le jardin de Gethsémané. Les gardes l'ont emmené devant Caïphe, qui lui dit, « Je t’adjure, par le Dieu vivant, que tu nous dises si tu es le Christ, le Fils de Dieu » (Matthieu 26:63). Puis Jésus répondit affirmativement,

« Alors le grand prêtre déchira ses habits, disant : Il a blasphémé; qu’avons-nous besoin d’autres témoins ? Voici, vous avez maintenant entendu son blasphème. Que pensez-vous ? Ils répondirent et dirent : Il est coupable de mort. Puis ils lui crachèrent au visage, et lui donnèrent des coups de poing, et d’autres le frappaient avec la paume de leurs mains, disant : prophétise-nous Christ, qui est celui qui t’a frappé ? » (Matthieu 26:65-68).

Le grand prêtre n'avait pas l'autorité d'exécuter les coupables. Après l’avoir lié, Caïphe emmena Jésus et le livra à Ponce Pilate, le gouverneur romain - et « demanda que les Romains le crucifie. »

Il est difficile de produire un sermon biographique comme celui-ci, mais il est juste de tirer deux conclusions générales des paroles et actions de cet homme, Caïphe, le grand prêtre qui a programmé la crucifixion de Christ.

I. Premièrement, Caïphe était très religieux, et a même parlé d'une vérité profonde au sujet du sacrifice substitutionnel de Christ.

Caïphe était le gendre de l'ancien grand prêtre Anne. Il a maintenu la position du grand prêtre pendant 18 ans, plus longtemps que n'importe qui d'autre pendant cette période.

Malheureusement, nous savons quel genre d'homme il était. Par exemple, plusieurs fois, quand le Dr. Hymers était jeune, on lui a dit, « Vous ne pouvez pas prêcher ça, » ou « Vous ne pouvez pas prêcher comme ça. » Alors les années ont passé et il est devenu évident que ce conseil était erroné. Les hommes qui lui ont dit cela étaient plus concernés par leur position que par la vérité, telle qu'elle est donnée dans la Bible. Un prédicateur ne peut pas plaire aux hommes qui sont seulement concernés par leur position dans la vie, et ne veulent pas déranger personne. Caïphe était ce genre d'homme. Il savait que Jésus avait fait « beaucoup de miracles » (Jean 11:47), mais il était seulement intéressé d'arrêter Jésus par convenance politique. Il a pensé, « Si nous Le laissons seul, nous perdrons quelque chose. »

Jésus a dit et fait ce qu'Il a dit et fait par amour et obéissance à Dieu. Caïphe a dit et fait ce qu'Il a dit et fait sans aucune pensée pour Dieu. Il y en a beaucoup comme lui aujourd'hui dans nos églises. Il était très religieux. Sans le réaliser, il a même dit la vérité au sujet de l'expiation à notre place par Christ,

« ...il est de notre intérêt qu’un homme meure pour le peuple » (Jean 11:50).

Ainsi, il a parlé de la vérité profonde de la mort de Christ comme le substitut pour les pécheurs, faisant l'écho des paroles d'Ésaïe,

« Mais il a été blessé pour nos transgressions, il a été meurtri pour nos iniquités ; le châtiment de notre paix a été sur lui, et par les coups qu’il a reçus nous sommes guéris » (Ésaïe 53: 5).

Mais faites attention ! Vous pouvez connaître ces paroles sans pour autant en recevoir un bienfait ! C'est le cas de Caïphe. Il connaissait les mots justes, mais ils n'ont eu absolument aucun effet sur sa vie.

C'est le même grand prêtre qui a menacé Pierre quand il a prêché la résurrection de Jésus d'entre les morts. Mais parce qu'il avait peur du peuple, il a simplement menacé Pierre et l’a laissé partir (Actes 4:21). C'est encore, Caïphe qui a jeté les apôtres dans la prison (Actes 5:17 - 18). Mais Dieu a envoyé un ange pour ouvrir la porte de la prison et les libérer. Alors Caïphe a envoyé des officiers pour amener Pierre devant le Sanhedrin « ...sans violence, car ils craignaient d’être lapidés par le peuple » (Actes 5:26). Et il y avait tant de personnes qui écoutaient les apôtres que Caïphe avait peur qu'elles ne le lapident à mort s'il leur nuisait ! Un des hommes dans le Sanhedrin, appelé Gamaliel, dit à Caïphe et aux autres

« Ne vous occupez plus de ces hommes, et laissez-les ; car si cette entreprise ou cette œuvre est des hommes, elle sera détruite ; mais si elle est de Dieu, vous ne pouvez la détruire ; de peur que vous vous trouviez précisément à vous battre contre Dieu » (Actes 5:38 - 39).

Caïphe et les autres étaient d'accord avec Gamaliel. Mais qu'ont-ils fait ? Se sont-ils intéressés à Dieu ? Non ! Alors ils ont battu les apôtres et leur « recommandèrent de ne pas parler au nom de Jésus ; et ils les laissèrent partir » (Actes 5:40).

« Et chaque jour dans le temple et de maison en maison ils ne cessaient d’enseigner et de prêcher Jésus-Christ » (Actes 5:42).

Ainsi, nous laissons Caïphe - affaibli, incapable d'arrêter la prédication de l'Évangile et la diffusion du Christianisme. Il ne lui est jamais venu à l'esprit de penser à Dieu et de se repentir de son péché. Il a continué tête baissée le jeu de la politique - plein de religion, sans aucune crainte de Dieu - jusqu'à ce qu'il ait été chassé du sacerdoce par le successeur de Pilate, Vitellus, des années plus tard, en 36 selon Josèphe (Antiquities, Antiquités, XVIII : 4, 2). On ne connaît pas ce qui lui est arrivé après qu'il ait été détrôné. Un coffre en pierre de chaux contenant des os (un ossuaire), a été découvert à Jérusalem en 1991 avec le nom de Caïphe inscrit dessus - et les archéologues pensent que ce pourrait être son cercueil (Archaeological Study Bible, Bible archéologique d'étude, Zondervan, 2005, P. 1609; note sur Matthieu 26:3). On se le rappelle seulement d'avoir été « profondément responsable du meurtre légal [de Jésus] le prisonnier innocent » (John D. Davis, D.D., Dictionnary of the Bible, Dictionnaire de la Bible, Baker Book House, 1978 édition, p. 114).

II. Deuxièmement, Caïphe, comme Caïn, ne s'est jamais repenti –et n'a jamais été sauvé.

Il y a un véritable parallèle entre Caïphe et Caïn. Caïn savait qu'il devait apporter un sacrifice de sang, comme le faisait Abel. Mais Caïn ne s'est pas repenti. Au lieu de cela,

« Caïn se leva contre Abel son frère, et le tua » (Genèse 4:8).

Il y a une connexion avec le Nouveau Testamentaire entre Caïn et des hommes comme Caïphe. L'apôtre Jean a dit,

« Non pas comme Caïn, qui était du malin, et tua son frère. Et pourquoi le tua-t-il ? Parce que ses propres œuvres étaient mauvaises, et celles de son frère étaient droites. Ne vous étonnez pas, mes frères, si le monde vous hait » (I Jean 3:12 - 13).

Caïphe, comme Caïn, a été influencé par Satan, « ...qui est le mauvais. » Comme Caïn, Caïphe était « de ce monde. » Il n'a jamais cessé d'écouter Satan. Il n'a jamais laissé (abandonné) le « monde » pour servir Dieu. Les Esséniens, de la communauté juive de Qumran, qui ont produit les rouleaux de Mer Morte, étaient très critiques de Caïphe, qu'ils ont appelé « le prêtre mauvais » (Archaeological Study Bible, Bible archéologique d'étude, ibid.).

Caïn et Caïphe donnent un avertissement terrible à ceux qui restent religieux, sans être sauvés. Caïn et Caïphe n'ignoraient pas le sang du sacrifice. Dieu a parlé directement à Caïn et Caïphe. Dieu le Fils a parlé directement à Caïphe - comme il l'avait fait à Caïn (Genèse 4:6 - 7). Caïn et Caïphe ont écarté la voix de Dieu parlant à leur conscience et ont plongé tête baissée dans une vie tournée sur elle-même. Caïn et Caïphe se tiendront tous les deux devant le Christ, au Jugement dernier et Il leur dira,

« Je ne vous ai jamais connus ; retirez-vous de moi, vous qui pratiquez l’iniquité » (Matthieu 7:23).

Et ils seront jetés « ...dans les ténèbres du dehors : là où il y a des pleurs et des grincements de dents » (Matthieu 8:11-12).

Je vous rappelle ce matin - assurez-vous de penser à Dieu ! Assurez-vous de penser à votre péché ! Assurez-vous que vous ne dites pas simplement les « mots qu'il faut. » Assurez-vous que vous reconnaissez votre péché !

« Soyez affligés, et soyez dans le deuil, et pleurez ; que votre rire se change en deuil, et votre joie en tristesse » (Jacques 4:9).

Assurez-vous que vous expérimentez une vraie conversion, que vous venez vraiment face à face avec Jésus le Christ et êtes alors lavé de vos « péchés dans Son Sang » (Apocalypse 1:5). N'attendez pas ! Ne refusez pas de venir à Jésus. Ne vous attardez pas jusqu'à ce que Dieu vous abandonne et vous livre à vos sens réprouvés !

Trop longtemps j’ai négligé le Sauveur
   Trop longtemps j’ai gardé mon péché.
Trop longtemps j’ai trouvé des excuses,
   Et maintenant je suis perdu sans Lui.
Ô, il est si tard, trop tard ! Il frappe à la porte.
   Et Jésus, le doux Sauveur, m’appelle encore un fois.
« Too Long I Neglected » (Si vous vous attardez trop longtemps) »
      par le Dr. John R. Rice, 1895-1980.

Dr. Hymers, veuillez venir et clôturer ce service.


QUAND VOUS ÉCRIVEZ AU DR. HYMERS VOUS DEVEZ LUI DIRE DE QUEL PAYS VOUS ÉCRIVEZ OU IL NE POURRA PAS RÉPONDRE À VOTRE E-MAIL. Si ces sermons vous ont béni, veuillez envoyer un e-mail au Dr. Hymers et le lui dire, mais toujours mentionner de quel pays vous écrivez. L'e-mail du Dr. Hymers est rlhymersjr@sbcglobal.net (cliquez ici) . Vous pouvez écrire au Dr. Hymers dans n'importe quelle langue, mais préférablement en anglais, si c'est possible. Vous pouvez également lui écrire à son adresse postale à : P.O. Box 15308, Los Angeles, CA 90015, USA Vous pouvez aussi lui téléphoner au (818) 352-0452, en mettant devant l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays.

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur l'Internet
A www.sermonsfortheworld.com.
Cliquez sur « Sermons en Français. »

Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur. Vous pouvez les utiliser sans la
permission du Dr. Hymers. Cependant, toutes les vidéos du Dr. Hymers sont soumises à
des droits d'auteur et ne peuvent être utilisées que par permission.

Solo avant le sermon chanté par M. Benjamin Kincaid Griffith :
« Too Long I Neglected » (Si vous vous attardez trop longtemps) par le Dr. John R. Rice, 1895-1980.


GRANDES LIGNES DE

CAÏPHE - L'HOMME QUI A
PROGRAMMÉ L’ASSASSINAT DE CHRIST !

CAIAPHAS – THE MAN WHO PLANNED
THE MURDER OF CHRIST !

Un sermon écrit par le Dr. R. L. Hymers, Jr.
et prêché par M. John Samuel Cagan

« Et l’un d’eux nommé Caïphe, qui était le grand prêtre cette année-là, leur dit : vous ne savez rien du tout, ni ne considérez qu’il est de notre intérêt qu’un homme meure pour le peuple, et que la nation toute entière ne périsse pas. Or il ne dit pas cela de lui-même: mais étant grand prêtre cette année-là, il prophétisa que Jésus devait mourir pour la nation ; et non seulement pour la nation, mais aussi qu’il devait rassembler en un les enfants de Dieu dispersés. Depuis ce jour-là donc ils prirent conseil ensemble afin de le faire mourir » (Jean 11:49-53).

(Luc 16:31; Ephésiens 2:1; Jean 11:47-48, 49-52, 53;
Matthieu 26:63, 65-68)

I.   Premièrement, Caïphe était très religieux, et a même parlé d'une vérité
profonde au sujet du sacrifice substitutionnel de Christ, Jean 11:47, 50;
Ésaïe 53:5 ; Actes 4:21 ; 5:17 - 18, 26, 38-39, 40, 42.

II.  Deuxièmement, Caïphe, comme Caïn, ne s'est jamais repenti - et n'a jamais
été sauvé, Genèse 4:8; I Jean 3:12-13; Genèse 4:6-7; Matthieu 7:23;
8:12; Jacques 4:9; Apocalypse 1:5.


Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).